"L'unité manquée entre les chrétiens", selon la secte

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

"L'unité manquée entre les chrétiens", selon la secte

Message  Benjamin le Lun 20 Mai 2013, 7:20 am

La blessure de l'unité manquée entre les chrétiens


Edit de Milan: célébration oecuménique de la Parole

Milan, 18 mai 2013 (Zenit.org) "Cardinal" Angelo Scola | 275 clics


"Nous avons de plus en plus conscience chaque jour de la blessure que représente l'unité manquée entre les chrétiens. Celle-ci dit notre fragile accueil du don de la Trinité qui nous précède.", déclare le "cardinal" Scola.

Le "cardinal" Angelo Scola, "archevêque" de Milan, a en effet prononcé l'homélie suivante, lors de la célébration oecuménique de la Parole présidée par le patriarche de Constantinople, Bartholomaios Ier, à Milan, en la basilique Saint-Ambroise, le 16 mai.

Une célébration dans le cadre de l'anniversaire de l'Edit de Milan par lequel l'empereur romain Constantin accordait la liberté de culte aux chrétiens (313 ap. J.-C.).

(...)

( source : http://www.zenit.org/fr/articles/la-blessure-de-l-unite-manquee-entre-les-chretiens )

Benjamin

Nombre de messages : 5015
Date d'inscription : 26/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: "L'unité manquée entre les chrétiens", selon la secte

Message  gabrielle le Lun 20 Mai 2013, 9:39 am

Bonjour Benjamin, comme ça fait plaisir de sortir du Salon...

Les seuls qui ont subit préjudice sont les schismatiques et les hérétiques, l'Église ne subit aucune blessure des schismes.

On voit par la phrase de Scola que pour eux l'Église est un grand fourre-tout où est ramassé toutes espèces de dénominations religieuses, ce qui est tout à fait normal avec l'hérésie de Dh et du subsistit in de Ratzinger...




gabrielle

Nombre de messages : 17537
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: "L'unité manquée entre les chrétiens", selon la secte

Message  Benjamin le Lun 20 Mai 2013, 9:58 am

Bonjour Gabrielle ! Wojtyla avait également fait très fort dans ce domaine avec son texte "Ut unum sint" daté du 25 Mai 1995. (texte intégral sur le site des intrus : http://www.vatican.va/holy_father/john_paul_ii/encyclicals/documents/hf_jp-ii_enc_25051995_ut-unum-sint_fr.html )

Benjamin

Nombre de messages : 5015
Date d'inscription : 26/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: "L'unité manquée entre les chrétiens", selon la secte

Message  Benjamin le Lun 20 Mai 2013, 10:04 am

Bizarre, depuis mon dernier post j'ai des problèmes avec la mise en page des messages, les sauts à la ligne ne sont pas pris en compte et lorsqu'on écrit un message on ne voit plus les icônes qui permettent par exemple de poser des balises, modifier la taille du texte, insérer une image, etc... Et les smileys ne semblent plus marcher.

Benjamin

Nombre de messages : 5015
Date d'inscription : 26/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: "L'unité manquée entre les chrétiens", selon la secte

Message  gabrielle le Lun 20 Mai 2013, 11:28 am

Soit un bug dans votre PC soit un bug dans le forum...

Merci pour le lien, je vais lire cela.

gabrielle

Nombre de messages : 17537
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: "L'unité manquée entre les chrétiens", selon la secte

Message  ROBERT. le Lun 20 Mai 2013, 1:52 pm

.
"Nous avons de plus en plus conscience chaque jour de la blessure que représente l'unité manquée entre les chrétiens."
dixit le "cardinal" Scola.

Maintenant, je comprends mieux pourquoi l’église de V2, demande de plus en plus pardon

de toutes les "erreurs" de l’Église catholique… Voilà où nous mène Nostra Ætate !!!

.

ROBERT.

Nombre de messages : 29749
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: "L'unité manquée entre les chrétiens", selon la secte

Message  Benjamin le Mar 21 Jan 2014, 5:04 am

Unité des chrétiens : dépasser les divisions du corps du Christ


Le "card." Koch évoque la Semaine de prière oecuménique


Rome, 20 janvier 2014  (Zenit.org) Anne Kurian  | 199 clics


« Le corps du Christ peut être divisé par les scissions, les séparations », déclare le cardinal Koch qui invite à « dépasser les divisions de toute urgence ».



Le "cardinal" Kurt Koch, président du Conseil "pontifical" pour la promotion de l’unité des "chrétiens", évoque au micro de Radio Vatican la Semaine de prière pour l’unité des "chrétiens" (18-25 janvier 2014), sur le thème « Le Christ est-il divisé ? » (1 Co 1,13).

Il explique ce thème : « Evidemment, le Christ ne pourra jamais être divisé, mais son corps peut être divisé : dans l’histoire, ont eu lieu tant de scissions, tant de séparations ».

« Cette question provocatrice souligne que les séparations ne peuvent pas correspondre à la volonté du Christ, et que nous devons les dépasser de toute urgence », souligne-t-il.

Avec les "Eglise" "orthodoxes", le "cardinal" reconnaît « un dialogue de l’amour, car les rapports d’amitié, de collaboration et de fraternité, avancent très bien avec de nombreuses "Eglises" "orthodoxes". »

Quant au dialogue théologique, même si une assemblée commune est en préparation pour l’automne 2014 en Serbie, il faut « recommencer à chercher une voie », notamment sur « la question du primat », poursuit-il.

Bien que le dialogue avec les "chrétiens" issus de la Réforme reste « complexe », au vu de la diversité de ces "Eglises", cependant « la préparation commune des 500 ans de la Reforme – 2017 – à l’intérieur du monde protestant est très positive », estime-t-il.

La Semaine de prière évoquera aussi le dialogue avec le judaïsme, ajoute le "cardinal", citant le théologien jésuite Erich Przywara : « la première grande séparation dans le christianisme a été celle de la synagogue et de l’église, c’est pourquoi la réconciliation entre judaïsme et christianisme fait partie des engagements œcuméniques de [la secte conciliaire] ».


( source : http://www.zenit.org/fr/articles/unite-des-chretiens-depasser-les-divisions-du-corps-du-christ )

 Shocked 

Benjamin

Nombre de messages : 5015
Date d'inscription : 26/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: "L'unité manquée entre les chrétiens", selon la secte

Message  gabrielle le Mar 21 Jan 2014, 8:13 am

La secte est très impliquée dans la préparation de la folie de Luther. d’ailleurs elle est luthérienne , enfin un autre sous-produit du luthéranisme.

Les louanges de Wojtyla de la religiosité de cet hérétique furent très parlantes, à sa suite Ratzinger et maintenant Bergoglio... le temps passe mais rien ne change.

La synagogue, quelle farce!





gabrielle

Nombre de messages : 17537
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: "L'unité manquée entre les chrétiens", selon la secte

Message  ROBERT. le Mar 21 Jan 2014, 9:44 am

.
Quand Bergoglio dit que le corps de l'Église peut être divisé, n'est-ce pas là un très grand blasphème ?

Comment Notre-Seigneur pourrait être  en effet divisé de son corps ?

ROBERT.

Nombre de messages : 29749
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: "L'unité manquée entre les chrétiens", selon la secte

Message  Benjamin le Jeu 23 Jan 2014, 8:37 am

[L'antipape] demande de reconnaître les dons accordés aux autres "chrétiens"


Catéchèse sur l'unité des "chrétiens"


Rome, 22 janvier 2014  (Zenit.org) Anita Bourdin  | 445 clics


[L'antipape] François demande aux baptisés de reconnaître les dons accordés aux autres "chrétiens" et de s'en réjouir: il a dénoncé les divisions comme un "scandale".



[L'antipape] a en effet consacré sa "catéchèse" du mercredi à l'unité des "chrétiens", en cette semaine annuelle de prière pour l'unité, devant quelque 13 000 visiteurs rassemblés place Saint-Pierre.

Des étudiants et des représentants de l'Institut oecuménique de Bossey (Suisse) ont participé à l'audience.

"Frères et sœurs, nous sommes dans la semaine de prière pour l’unité des "chrétiens", qui a pour thème cette année : « Le Christ, est-il divisé ? ». Certainement, le Christ n’est pas divisé. Mais nous devons reconnaître avec douleur les divisions entre des communautés qui professent le nom du Christ", a déclaré [l'antipape] à l'adresse des francophones.

"Or le nom du Christ crée la communion et l’unité, et non la division. Le Baptême et la Croix sont les éléments centraux du "chrétien" que nous avons en commun", a-t-il ajouté.

Commentant la première lettre de saint Paul aux Corinthiens, [l'antipape] a ajouté: "L’apôtre Paul désapprouvait les querelles, mais il rendait grâce pour les dons faits par Dieu à la communauté. Il nous encourage à reconnaître les grâces accordées aux autres "chrétiens", et à nous en réjouir."

Il a rappelé l'appel universel de tous les baptisés à la sainteté: "Nous sommes fils de Dieu par le Baptême, nous sommes disciples de Jésus qui portons la Croix et le suivons. Mais au-delà de nos communautés, d’autres fils de Dieu, d’autres disciples sont, comme nous, appelés à la sainteté."


( source : http://www.zenit.org/fr/articles/le-pape-demande-de-reconnaitre-les-dons-accordes-aux-autres-chretiens )

Benjamin

Nombre de messages : 5015
Date d'inscription : 26/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: "L'unité manquée entre les chrétiens", selon la secte

Message  Arthur le Jeu 23 Jan 2014, 9:09 am

"Certains nourrissent l'espoir que l'on pourrait facilement amener les peuples, en dépit des dissidences religieuses, à s'unir dans la professions de certaines doctrines admises comme fondement commun de vie spirituelle. En conséquence, ils tiennent des congrès, des réunions, des conférences fréquentées par un nombre assez considérable d'auditeurs; ils invitent aux discussions tous les hommes indistinctement, les infidèles de toute catégorie, les fidèles et jusqu'à ceux qui ont le malheur de s'être séparés du Christ ou qui nient âprement et obstinément la divinité de sa nature ou de sa mission. DE PAREILS EFFORTS N'ONT AUCUN DROIT A L'APPROBATION DES CATHOLIQUES, CAR ILS S'APPUIENT SUR CETTE OPINION ERRONÉE QUE TOUTES LES RELIGIONS SONT PLUS OU MOINS BONNES ET LOUABLES...OUTRE QU'ILS S'ÉGARENT EN PLEINE ERREUR, LES TENANTS DE CETTE OPINION REPOUSSENT DU MEME COUP LA VRAIE RELIGION: ILS EN FAUSSENT LA NOTION ET VERSENT PEU A PEU DANS LE NATURALISME ET L'ATHÉISME. IL EST DONC PARFAITEMENT ÉVIDENT QUE C'EST ABANDONNER LA RELIGION DIVINEMENT RÉVÉLÉE QUE DE SE JOINDRE AUX PARTISANS ET PROPAGATEURS DE PAREILLES DOCTRINES. Une fausse apparence de bien peut plus facilement, alors qu'il s'agit de favoriser l'union de tous les chrétiens, entraîner quelques âmes...SOUS LES SÉDUCTIONS DE LA PENSÉE ET LA CARESSE DES MOTS SE GLISSE UNE ERREUR INCONTESTABLEMENT DES PLUS GRAVES ET CAPABLE DE RUINER DE FOND EN COMBLE LA FOI CATHOLIQUE. La conscience de notre charge apostolique nous interdit de permettre que des erreurs pernicieuses viennent égarer le troupeau du Seigneur." 22. PIE XI

Arthur

Nombre de messages : 1455
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: "L'unité manquée entre les chrétiens", selon la secte

Message  gabrielle le Jeu 23 Jan 2014, 10:18 am

au-delà de nos communautés, d’autres fils de Dieu, d’autres disciples sont, comme nous, appelés à la sainteté."

Négation du dogme : Hors de l'Église point de salut.

gabrielle

Nombre de messages : 17537
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: "L'unité manquée entre les chrétiens", selon la secte

Message  ROBERT. le Jeu 23 Jan 2014, 1:10 pm

gabrielle a écrit:
au-delà de nos communautés, d’autres fils de Dieu, d’autres disciples sont, comme nous, appelés à la sainteté."

Négation du dogme : Hors de l'Église point de salut.

Hors de l'Église point de salut, jette par terre tout le bla-bla de Bergoglio.. Et paf !

ROBERT.

Nombre de messages : 29749
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: "L'unité manquée entre les chrétiens", selon la secte

Message  Louis le Lun 27 Jan 2014, 2:35 pm

S. CYPRIEN, De cath. Eccl. Unitate, n. 23. CV 3, 1, 231 ; PL 4, 517. a écrit:
« Elle ne peut pas (l'Eglise) être dispersée en lambeaux par le déchirement de ses membres et de ses entrailles. Tout ce qui sera séparé du centre de la vie ne pourra plus vivre à part ni respirer. »

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.

Louis
Admin

Nombre de messages : 9752
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: "L'unité manquée entre les chrétiens", selon la secte

Message  Benjamin le Mer 26 Fév 2014, 8:05 am

Oecuménisme : "Le miracle de l'unité a commencé"


Message vidéo [de l'antipape] pour un rassemblement anglican


Rome, 25 février 2014  (Zenit.org) Anne Kurian  | 207 clics


« Echangeons cette étreinte spirituelle et laissons le Seigneur finir l’œuvre qu’il a commencée... car le miracle de l’unité a commencé », affirme [l'antipape] François dans un vidéo-message pour le rassemblement d'une communauté anglicane au Texas.



« Chers frères et soeurs, excusez-moi parce que je parle en italien et non pas en anglais. En réalité je ne parlerai ni en italien, ni en anglais mais ‘avec le langage du coeur’ » : c'est avec ces paroles, prononcées en anglais, que [l'antipape] introduit un discours informel de sept minutes, improvisé et filmé artisanalement sur un… téléphone portable !

[L'antipape] a en effet été filmé par "l’évêque" anglican Tony Palmer, membre de la Communion des "Eglises" anglicanes épiscopaliennes (CEEC), qu’il appelle « son ami » – connu à Buenos Aires – et qu’il a rencontré le 14 janvier dernier au Vatican.  

Le message vidéo a été diffusé le 20 février au cours du rassemblement du groupe anglican charismatique « Kenneth Copeland Ministries » et publié sur la plate-forme de vidéos Youtube.

[L'antipape] y parle d’abondance de cœur, « comme un frère », avec « le langage du cœur, simple et authentique », un langage qui a « une grammaire spéciale », dotée de « deux règles », explique-t-il : « Aime Dieu par-dessus tout et aime l’autre parce qu’il est ton frère et ta sœur. »

Avec ces deux règles, le chrétien « avance », ajoute [l'antipape] qui adresse aux participants un « salut joyeux et nostalgique ».

Un salut joyeux, précise-t-il, parce que « cela me donne de la joie que vous soyez réunis pour louer Jésus-Christ, l’unique Seigneur, pour prier le Père et recevoir l’Esprit », c’est un signe que « le Seigneur travaille dans le monde entier ».


Mais, poursuit [l'antipape], tout comme les familles humaines qui sont parfois divisées, les chrétiens sont « un peu, permettez-moi ce mot, ‘séparés’ », à cause des « péchés » et des « malentendus de l’histoire ».


Sur cette « longue route de péché communautaire », [l'antipape] estime que la faute revient « à tous », car tous les chrétiens sont « pécheurs » et « un seul est Juste : le Seigneur ».


La « nostalgie » pousse à désirer que « cette séparation finisse et que soit donnée la communion » : [l'antipape] exprime la nostalgie de « cette étreinte », dont parle la Bible, « quand les frères de Joseph, affamés, sont allés en Egypte pour pouvoir manger » et « ont trouvé quelque chose de plus que de la nourriture : ils ont trouvé leur frère ».

Tout comme la famille de Joseph « avait de l’argent, mais ne pouvait se nourrir d’argent », ainsi les chrétiens ont « tous de l’argent, l’argent de la culture, de [leur] histoire et de [leurs] traditions religieuses », mais ils doivent « se retrouver comme frères et pleurer ensemble comme Joseph » : « les larmes de l’amour sont des larmes qui unissent ».

[L'antipape] invite à « faire grandir la nostalgie » afin qu’elle « nous pousse à nous trouver, à nous embrasser et à louer Jésus Christ, comme unique Seigneur de l’histoire » : « Avançons, nous sommes frères… échangeons cette étreinte spirituelle et laissons le Seigneur finir l’œuvre qu’il a commencée, car c’est un miracle : le miracle de l’unité a commencé ».

Citant « Les fiancés » de l'écrivain italien Alessandro Manzoni, [l'antipape] ajoute : « Je n’ai jamais vu le Seigneur commencer un miracle sans le finir bien. Il finira bien ce miracle de l’unité ».


Il remercie les participants de leur écoute et de l’avoir « laissé parler le langage du cœur » et il demande leur prière : « Je prie pour vous, je le ferai, mais j’ai besoin de vos prières. Prions le Seigneur afin qu’il nous unisse tous. »


« Je vous demande de me bénir et je vous bénis, de frère à frère. Je vous embrasse, merci », conclut [l'antipape].


( source : http://www.zenit.org/fr/articles/oecumenisme-le-miracle-de-l-unite-a-commence )

Scoop mondial : l'unité des chrétiens vient de commencer 2000 ans après Saint Pierre !

Avant cela, c'était la "division" et c'était "la faute de tous", ce qui sous-entend que c'était aussi la faute de la Sainte Église !

En plus, il affirme que c'est un malentendu, c'est-à-dire, que l'Église n'a pas su comprendre ces pauvres anglicans et protestants...

Cette "unité" dont il parle n'est qu'un simple rassemblement d'hérétiques et de schismatiques sur la base du compromis.

Il dit que les anglicans sont "ses frères" : en effet, ils sont frères dans leur non-catholicité.

Aussi, voyez son double discours : quand il s'adresse aux conciliaires il dit qu'il ne faut pas être nostalgique, mais quand il parle aux anglicans il dit qu'il faut être nostalgique.

Benjamin

Nombre de messages : 5015
Date d'inscription : 26/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: "L'unité manquée entre les chrétiens", selon la secte

Message  Louis le Mer 26 Fév 2014, 8:44 am

Benjamin, citant zénit a écrit:[L'antipape] y parle d’abondance de cœur, « comme un frère », avec « le langage du cœur, simple et authentique », un langage qui a « une grammaire spéciale », dotée de « deux règles », explique-t-il : « Aime Dieu par-dessus tout et aime l’autre parce qu’il est ton frère et ta sœur. »


Faux !!!... archifaux !!!

Voici ce que l'on apprenait en 2e année (à l'âge de 7 ans).

On aimait notre prochain pas « parce qu'il est ton frère ou ta soeur », comme « ils » disent,  mais par amour pour Dieu. C'est, comme on dit ici, pas pareil pantoute...


Acte de charité, mon petit Catéchisme, 1951 a écrit:




_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.

Louis
Admin

Nombre de messages : 9752
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: "L'unité manquée entre les chrétiens", selon la secte

Message  ROBERT. le Mer 26 Fév 2014, 9:49 am

Benjamin a écrit:
Spoiler:
Oecuménisme : "Le miracle de l'unité a commencé"


Message vidéo [de l'antipape] pour un rassemblement anglican


Rome, 25 février 2014  (Zenit.org) Anne Kurian  | 207 clics


« Echangeons cette étreinte spirituelle et laissons le Seigneur finir l’œuvre qu’il a commencée... car le miracle de l’unité a commencé », affirme [l'antipape] François dans un vidéo-message pour le rassemblement d'une communauté anglicane au Texas.



« Chers frères et soeurs, excusez-moi parce que je parle en italien et non pas en anglais. En réalité je ne parlerai ni en italien, ni en anglais mais ‘avec le langage du coeur’ » : c'est avec ces paroles, prononcées en anglais, que [l'antipape] introduit un discours informel de sept minutes, improvisé et filmé artisanalement sur un… téléphone portable !

[L'antipape] a en effet été filmé par "l’évêque" anglican Tony Palmer, membre de la Communion des "Eglises" anglicanes épiscopaliennes (CEEC), qu’il appelle « son ami » – connu à Buenos Aires – et qu’il a rencontré le 14 janvier dernier au Vatican.  

Le message vidéo a été diffusé le 20 février au cours du rassemblement du groupe anglican charismatique « Kenneth Copeland Ministries » et publié sur la plate-forme de vidéos Youtube.

[L'antipape] y parle d’abondance de cœur, « comme un frère », avec « le langage du cœur, simple et authentique », un langage qui a « une grammaire spéciale », dotée de « deux règles », explique-t-il : « Aime Dieu par-dessus tout et aime l’autre parce qu’il est ton frère et ta sœur. »

Avec ces deux règles, le chrétien « avance », ajoute [l'antipape] qui adresse aux participants un « salut joyeux et nostalgique ».

Un salut joyeux, précise-t-il, parce que « cela me donne de la joie que vous soyez réunis pour louer Jésus-Christ, l’unique Seigneur, pour prier le Père et recevoir l’Esprit », c’est un signe que « le Seigneur travaille dans le monde entier ».


Mais, poursuit [l'antipape], tout comme les familles humaines qui sont parfois divisées, les chrétiens sont « un peu, permettez-moi ce mot, ‘séparés’ », à cause des « péchés » et des « malentendus de l’histoire ».


Sur cette « longue route de péché communautaire », [l'antipape] estime que la faute revient « à tous », car tous les chrétiens sont « pécheurs » et « un seul est Juste : le Seigneur ».


La « nostalgie » pousse à désirer que « cette séparation finisse et que soit donnée la communion » : [l'antipape] exprime la nostalgie de « cette étreinte », dont parle la Bible, « quand les frères de Joseph, affamés, sont allés en Egypte pour pouvoir manger » et « ont trouvé quelque chose de plus que de la nourriture : ils ont trouvé leur frère ».

Tout comme la famille de Joseph « avait de l’argent, mais ne pouvait se nourrir d’argent », ainsi les chrétiens ont « tous de l’argent, l’argent de la culture, de [leur] histoire et de [leurs] traditions religieuses », mais ils doivent « se retrouver comme frères et pleurer ensemble comme Joseph » : « les larmes de l’amour sont des larmes qui unissent ».

[L'antipape] invite à « faire grandir la nostalgie » afin qu’elle « nous pousse à nous trouver, à nous embrasser et à louer Jésus Christ, comme unique Seigneur de l’histoire » : « Avançons, nous sommes frères… échangeons cette étreinte spirituelle et laissons le Seigneur finir l’œuvre qu’il a commencée, car c’est un miracle : le miracle de l’unité a commencé ».

Citant « Les fiancés » de l'écrivain italien Alessandro Manzoni, [l'antipape] ajoute : « Je n’ai jamais vu le Seigneur commencer un miracle sans le finir bien. Il finira bien ce miracle de l’unité ».


Il remercie les participants de leur écoute et de l’avoir « laissé parler le langage du cœur » et il demande leur prière : « Je prie pour vous, je le ferai, mais j’ai besoin de vos prières. Prions le Seigneur afin qu’il nous unisse tous. »


« Je vous demande de me bénir et je vous bénis, de frère à frère. Je vous embrasse, merci », conclut [l'antipape].


( source : http://www.zenit.org/fr/articles/oecumenisme-le-miracle-de-l-unite-a-commence )

Scoop mondial : l'unité des chrétiens vient de commencer 2000 ans après Saint Pierre !

Avant cela, c'était la "division" et c'était "la faute de tous", ce qui sous-entend que c'était aussi la faute de la Sainte Église !

En plus, il affirme que c'est un malentendu, c'est-à-dire, que l'Église n'a pas su comprendre ces pauvres anglicans et protestants...

Cette "unité" dont il parle n'est qu'un simple rassemblement d'hérétiques et de schismatiques sur la base du compromis.

Il dit que les anglicans sont "ses frères" : en effet, ils sont frères dans leur non-catholicité.

Aussi, voyez son double discours : quand il s'adresse aux conciliaires il dit qu'il ne faut pas être nostalgique, mais quand il parle aux anglicans il dit qu'il faut être nostalgique.
 
 
Bravo Benjamin.

Ce speech de Bergoglio, ou plutôt cette calamité conciliaire de la pardonnite aigüe    fait penser à Saint Matthieu disant:

 
Car il s’élèvera de faux Christs et de faux prophètes; et ils feront de grands signes et des prodiges,
en sorte que soient induits en erreur (s’il peut se faire) même les élus.
(Matthieu XXIV, 24)

ROBERT.

Nombre de messages : 29749
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: "L'unité manquée entre les chrétiens", selon la secte

Message  Roger Boivin le Mer 28 Mai 2014, 1:18 pm



Aujourd'hui, 28 mai, fête de saint Augustin de Cantorbéry, Évêque et Confesseur :

http://messe.forumactif.org/t5561p15-sanctoral#105989



Voici l'Oraison et l'Épitre de la Messe :

« O Dieu, qui par la prédication et les mérites de votre bienheureux Confesseur et Pontife Augustin, avez daigné répandre sur les populations de l'Angleterre les lumières de la vraie foi ; faites que, par son intercession, les cœurs des égarés reviennent à l'unité de votre vérité, et que nous-mêmes nous n'ayons qu'un seul cœur pour faire votre volonté. Par Jésus-Christ, votre Fils, N.-S. »

« à L'unité de la vérité ». La Vérité est UNE et non multiple.


Lecture de l'Épitre du B. Ap. Paul aux Thessaloniciens 1, 2, 2-9. - « Mes frères, nous avons eu le courage en notre Dieu de vous prêcher l'Évangile de Dieu parmi bien des combats. Notre exhortation, en effet, ne procéda ni de l'erreur, ni de l'impureté, ni de l'imposture ; mais puisque Dieu nous a jugés dignes de nous confier l'Évangile, nous parlons comme tels, non pas pour plaire aux hommes mais à Dieu qui juge les cœurs. Jamais nous avons usé de paroles flatteuses, vous le savez, ni de prétexte pour la cupidité, Dieu en est témoin ; nous n'avons pas cherché la louange des hommes, ni de vous, ni d'autres. Alors que nous aurions pu vous être à charge comme apôtre du Christ, nous nous sommes faits tout petits, au contraire, au milieu de vous, comme une nourrice qui caresse ses enfants. Ainsi, dans notre amour pour vous, nous étions disposés à vous donner non seulement l'Évangile de Dieu, mais encore notre propre vie, tant vous nous étiez devenus chers. Rappelez-vous, en effet, frères, notre labeur et notre peine : c'est en travaillant nuit et jour pour n'être à charge à aucun d'entre vous, que nous avons prêché parmi vous l'Évangile de Dieu. »

Roger Boivin

Nombre de messages : 10061
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: "L'unité manquée entre les chrétiens", selon la secte

Message  ROBERT. le Mer 28 Mai 2014, 2:26 pm

.
 
Bonnes observations Roger.  Wink 

Jusqu'à Saint Augustin de Cantorbéry qui condamme, 14 siècles avant le fait,

l'imposture sacrilège et blasphématoire de Bergoglio..

ROBERT.

Nombre de messages : 29749
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: "L'unité manquée entre les chrétiens", selon la secte

Message  Benjamin le Sam 22 Nov 2014, 4:23 pm

Unité des "chrétiens" : une priorité pour [la secte conciliaire]


[L'antipape] rencontre les membres du "dicastère romain"


Rome, 21 novembre 2014  (Zenit.org) Anne Kurian  | 173 clics


« La recherche de la pleine unité des "chrétiens" reste une priorité pour [la secte conciliaire], et est l'une de mes principales préoccupations quotidiennes », affirme [l'antipape] François le 20 novembre 2014 à Sainte-Marthe.


[L'antipape] a en effet rencontré les participants à l'assemblée plénière du Conseil "pontifical" pour la promotion de l'unité des "chrétiens", en cours à Rome du 18 au 21 novembre sur le thème "L’objectif de "l’œcuménisme" : principes, opportunité et défis pour les cinquante ans d'Unitatis redintegratio".

Dans un texte remis aux membres du "dicastère", il a invité à se réjouir que l’enseignement du [conciliabule] « ait été largement reçu » : ces dernières années, a-t-il noté, l'attitude des [conciliaires] à l'égard des "chrétiens" d'autres "Eglises" a changé ». L’hostilité et l’indifférence « appartiennent désormais au passé », et « un processus de guérison des blessures est en cours, pour permettre d'accueillir l’autre comme frère, dans l'unité qui naît du baptême ».

Il a souhaité que ce changement de mentalité « pénètre toujours plus dans l’enseignement théologique et dans la pratique pastorale » de [la secte] afin « que tous les "fidèles" aient une conscience vivre de l'engagement impliqué par la volonté de Jésus : "Que tous soient un" (Jn 17,21) ».

Aujourd'hui encore, « la recherche de la pleine unité des "chrétiens" reste une priorité pour [la secte conciliaire], et est l'une de mes principales préoccupations quotidiennes », a affirmé [l'antipape] en rappelant que si l’unité est « un don de Dieu et une œuvre de l'Esprit-Saint », elle appelle « la collaboration de tous toujours et en toute circonstance ».

Il a "rendu grâce" pour « les nouvelles formes de collaboration entre les "chrétiens" », notamment « les traductions "œcuméniques" des Saintes Ecritures, le service de la charité auprès des nécessiteux, la défense de la vie humaine et de sa dignité inaliénable, la protection de la création ».

Exprimant sa reconnaissance à tous ceux qui œuvrent au service de la réconciliation entre les "croyants" au Christ, y compris dans les dicastères romains, [l'antipape] a souligné cependant que les "chrétiens" étaient « encore divisés », et que « les divergences sur de nouveaux thèmes anthropologiques et éthiques rendaient le chemin vers l’unité plus compliqué ».

Il a exhorté à « ne pas céder au découragement et à la résignation », mais à « faire confiance à Dieu » pour « cultiver "l’œcuménisme" spirituel, pour valoriser "l’œcuménisme" du sang, et pour cheminer ensemble sur la voie de l’Évangile ».

« "L’œcuménisme" spirituel, qui vit son moment culminant dans la Semaine de prière pour l’unité des "chrétiens", vit et se développe à travers d'innombrables canaux », a-t-il expliqué en donnant des exemles : « un réseau mondial de moments de "prière" qui, du niveau paroissial au niveau international, diffusent dans le Corps de l’Église l'oxygène du véritable esprit "œcuménique" ; les gestes communs de "charité" ; le partage de textes qui circulent sur le web et peuvent contribuer à faire croître la connaissance, le respect et l'estime réciproque ».

"L’oecuménisme" du sang, qui « se poursuit encore aujourd'hui », « reconnaît dans les frères et sœurs des autres Églises chrétiennes la capacité de rendre témoignage au Christ jusqu'au sacrifice de leur vie », a-t-il ajouté en faisant observer que « ceux qui persécutent le Christ dans ses fidèles ne font pas de différences de confessions : ils les persécutent simplement parce qu'ils sont chrétiens ».


Enfin, cheminer ensemble : « Ces derniers mois, en rencontrant de nombreux "chrétiens" non [conciliaires] ou en lisant leurs lettres, j'ai pu voir combien, malgré des questions ouvertes qui nous séparent encore, il existe un désir diffus et fort de cheminer ensemble, de prier, de connaître et d'aimer le Seigneur, de collaborer ensemble dans le service et la solidarité avec les faibles et les souffrants », a confié [l'antipape].

Pour conclure, il a exprimé sa conviction que « sur le chemin commun, avec la conduite de l'Esprit-Saint et en apprenant les uns des autres », les "chrétiens" peuvent « grandir dans la communion qui [les] unit déjà ».


( source : http://www.zenit.org/fr/articles/unite-des-chretiens-une-priorite-pour-l-eglise-catholique )

Commentaires :

zenit a écrit:"Il a "rendu grâce" pour « les nouvelles formes de collaboration entre les "chrétiens" », notamment « les traductions "œcuméniques" des Saintes Ecritures"

Traduction : "vive la T.O.B., cette œuvre d'hérétiques (dont nous-mêmes) qui nous rend de si fiers services !"

zenit a écrit:" "L’œcuménisme" spirituel, (...) des exemples : (...) le partage de textes qui circulent sur le web et peuvent contribuer à faire croître..."

Suite de la phrase : "... l'effroyable confusion dans laquelle nous avons plongé les esprits."

zenit a écrit:" "L’oecuménisme" du sang, qui « se poursuit encore aujourd'hui », « reconnaît dans les frères et sœurs des autres Églises chrétiennes la capacité de rendre témoignage au Christ jusqu'au sacrifice de leur vie » "

Oups, besoin d'une paire de lunettes, Berlingot ? :

S.S. Eugène IV, Bulle Cantate Domino, dans Dumeige, La Foi Catholique, Éditions de l'Orante, Imprimatur 1960, p. 266 (Denzinger 714) a écrit:
[La sainte Église romaine] croit fermement, professe et prêche qu'aucun de ceux qui vivent en dehors de l'Église, non seulement les païens, mais aussi les juifs ou les hérétiques et les schismatiques, ne peut avoir part à la vie éternelle, mais qu'ils iront au feu éternel "préparé pour le diable et ses anges" (Mt 25, 41), sauf si avant la fin de leur vie ils sont réunis à l'Église ; que l'unité du corps est si importante que les sacrements de l'Église servent au salut de ceux-là seuls qui demeurent en elle, que les jeûnes, les aumônes, les autres œuvres de piété et exercices de la milice chrétienne produisent pour eux seuls des récompenses éternelles. Personne, si grandes soient ses aumônes, eût-il versé son sang pour le nom du Christ, ne peut être sauvé s'il ne demeure dans le sein de l'unité de l'Église catholique 1.

___

1. Saint Fulgence, De fide ad Petrum, 37, 78, PL 65, 703-704

Very Happy

zenit a écrit:"il a invité à se réjouir que l’enseignement du [conciliabule] « ait été largement reçu » : ces dernières années, a-t-il noté, l'attitude des [conciliaires] à l'égard des "chrétiens" d'autres "Eglises" a changé ». L’hostilité et l’indifférence « appartiennent désormais au passé », et « un processus de guérison des blessures est en cours, pour permettre d'accueillir l’autre comme frère, dans l'unité qui naît du baptême »."

« Nous sommes en 2014 après Jésus-Christ ; toute la Chrétienté est occupée par les "Conciliaires"… Toute ? Non ! Car un forum peuplé d'irréductibles Catholiques résiste encore et toujours à l'envahisseur. Et la vie n'est pas facile pour les garnisons de légionnaires conciliaires des camps retranchés de La Croix, Zenit, Le Salon Beige et La Porte Latine… »





Benjamin

Nombre de messages : 5015
Date d'inscription : 26/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: "L'unité manquée entre les chrétiens", selon la secte

Message  ROBERT. le Sam 22 Nov 2014, 4:40 pm

Benjamin a écrit:      

zenit a écrit:" "L’oecuménisme" du sang, qui « se poursuit encore aujourd'hui », « reconnaît dans les frères et sœurs des autres Églises chrétiennes la capacité de rendre témoignage au Christ jusqu'au sacrifice de leur vie » "

Oups, besoin d'une paire de lunettes, Berlingot ? :    Pas besoin... il est abonné à la T.O.B.  [

S.S. Eugène IV, Bulle Cantate Domino, dans Dumeige, La Foi Catholique, Éditions de l'Orante, Imprimatur 1960, p. 266 (Denzinger 714) a écrit:
Spoiler:
[La sainte Église romaine] croit fermement, professe et prêche qu'aucun de ceux qui vivent en dehors de l'Église, non seulement les païens, mais aussi les juifs ou les hérétiques et les schismatiques, ne peut avoir part à la vie éternelle, mais qu'ils iront au feu éternel "préparé pour le diable et ses anges" (Mt 25, 41), sauf si avant la fin de leur vie ils sont réunis à l'Église ; que l'unité du corps est si importante que les sacrements de l'Église servent au salut de ceux-là seuls qui demeurent en elle, que les jeûnes, les aumônes, les autres œuvres de piété et exercices de la milice chrétienne produisent pour eux seuls des récompenses éternelles. Personne, si grandes soient ses aumônes, eût-il versé son sang pour le nom du Christ, ne peut être sauvé s'il ne demeure dans le sein de l'unité de l'Église catholique 1.

___

1. Saint Fulgence, De fide ad Petrum, 37, 78, PL 65, 703-704

Very Happy

zenit a écrit:"il a invité à se réjouir que l’enseignement du [conciliabule] « ait été largement reçu » : ces dernières années, a-t-il noté, l'attitude des [conciliaires] à l'égard des "chrétiens" d'autres "Eglises" a changé ». L’hostilité et l’indifférence « appartiennent désormais au passé », et « un processus de guérison des blessures est en cours, pour permettre d'accueillir l’autre comme frère, dans l'unité qui naît du baptême »."

« Nous sommes en 2014 après Jésus-Christ ; toute la Chrétienté est occupée par les "Conciliaires"… Toute ? Non ! Car un forum (vous parlez de TD et DJ sans doute ?) peuplé d'irréductibles Catholiques résiste encore et toujours à l'envahisseur. Et la vie n'est pas facile pour les garnisons de légionnaires conciliaires des camps retranchés de La Croix, Zenit, Le Salon Beige et La Porte Latine… »





ROBERT.

Nombre de messages : 29749
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: "L'unité manquée entre les chrétiens", selon la secte

Message  Benjamin le Sam 22 Nov 2014, 4:44 pm

ROBERT. a écrit:
(vous parlez de TD et DJ sans doute ?)

Oui cheers

Benjamin

Nombre de messages : 5015
Date d'inscription : 26/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: "L'unité manquée entre les chrétiens", selon la secte

Message  ROBERT. le Sam 22 Nov 2014, 7:48 pm

Benjamin a écrit:
ROBERT. a écrit:
(vous parlez de TD et DJ sans doute ?)

Oui cheers

cheers  ALL RIGHT !

ROBERT.

Nombre de messages : 29749
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: "L'unité manquée entre les chrétiens", selon la secte

Message  Louis le Dim 23 Nov 2014, 6:40 am

zénit a écrit:Il a souhaité que ce changement de mentalité « pénètre toujours plus dans l’enseignement théologique et dans la pratique pastorale » de l’Église afin « que tous les fidèles aient une conscience vivre de l'engagement impliqué par la volonté de Jésus : "Que tous soient un" (Jn 17,21) ».

Mortalium animos, Pie XI a écrit:
Une fausse apparence du bien séduit aisément certains esprits touchant l'unité à établir entre tous les chrétiens. N'est-il pas juste, répète-t-on, n'est-ce pas même un devoir pour tous ceux qui invoquent le nom du Christ que de s'abstenir de mutuels reproches et de s'unir enfin par les liens d'une charité réciproque ? Qui donc oserait se dire aimé du Christ s'il ne met pas tous ses efforts à exécuter le vœu du Christ suppliant le Père que ses disciples soient un ? (S. Jean, XVII,21),  Et le Christ n'a-t-il pas voulu marquer ses disciples de ce caractère qui les distinguerait de tous les autres : qu'ils s'aimeraient entre eux. Tous reconnaîtront que vous êtes mes disciples, à ce signe que vous pratiquerez la charité mutuelle (S. Jean, XIII, 35) . Puissent tous les chrétiens, ajoute-t-on, être « un » ! Cette unité leur donnerait beaucoup plus de force pour combattre la peste de l'impiété qui s'insinue et se répand de plus en plus, et qui tente de ruiner l'Évangile.

Tels sont les arguments que présentent et amplifient les « panchrétiens ». Ces panchrétiens ne sont pas un tout petit groupe, ils ont formé des organisations complètes et fondé des sociétés répandues au loin et le plus souvent dirigées par des acatholiques, quelles que soient leurs divisions sur la doctrine de la foi. Leur entreprise est menée avec une telle activité qu'elle entraîne l'adhésion de personnes de tout ordre et qu'elle séduit vivement même de nombreux catholiques par l'espoir de constituer une union qui parait s'adapter aux vœux de la sainte Mère l'Église, laquelle ne désire certes rien tant que de rappeler et de ramener à son giron ses enfants égarés. Mais, sous le charme et la séduction de ces discours, se cache une très grave erreur qui ruine totalement les fondements de la foi catholique.

_______________________________________________________


Source


_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.

Louis
Admin

Nombre de messages : 9752
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: "L'unité manquée entre les chrétiens", selon la secte

Message  gabrielle le Dim 23 Nov 2014, 7:23 am

« Nous sommes en 2014 après Jésus-Christ ; toute la Chrétienté est occupée par les "Conciliaires"… Toute ? Non ! Car un forum peuplé d'irréductibles Catholiques résiste encore et toujours à l'envahisseur. Et la vie n'est pas facile pour les garnisons de légionnaires conciliaires des camps retranchés de La Croix, Zenit, Le Salon Beige et La Porte Latine… »

Tu deviendras célèbre , as-tu l'intention de la faire publier dans les quotidiens? Le Rivarol, ça serait pas pire. Wink

gabrielle

Nombre de messages : 17537
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum