Que valent les conclaves depuis Vatican II et le prochain ?

Page 31 sur 34 Précédent  1 ... 17 ... 30, 31, 32, 33, 34  Suivant

Aller en bas

Re: Que valent les conclaves depuis Vatican II et le prochain ?

Message  B JP le Mar 16 Avr 2013, 1:40 am

Dans ce message,
Rosalmonte a écrit:
[...] Elle continue à exister ! parce que l'Eglise et le Saint Siège sont des personnes morales, qui continuent à exister même si plus aucune personne morale ne les constituent. Et lorsqu'une personne physique vient légitimement siéger sur la Chaire de Pierre, cela ne créé pas une nouvelle apostolicité, ou une nouvelle hiérarchie, ça reprend d'où ça s'est interrompu.
Il est toutefois nécessaire qu'il y ait continuité, sans interruption, et non pas recréation d'une nouvelle hiérarchie, cela est de Foi et ressort des définitions infaillibles des Papes.

B JP
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que valent les conclaves depuis Vatican II et le prochain ?

Message  B JP le Mar 16 Avr 2013, 3:37 pm

Dans ce message,
Gégé a écrit:
[...]

Si un nouveau né ne peut pas savoir où est l'Eglise il n'en est pas de même d'un adulte. Par conséquent toute adulte baptisé DOIT savoir où est l'Eglise et savoir où elle n'est pas.
[...]


  1. A la place du nouveau né qui, non seulement ne sait où est l’Église mais, bien plus, n’a pas même notion de ce que c’est, son parrain, lui, doit non seulement la connaître mais également savoir où elle se trouve !

  2. « Par conséquent toute adulte baptisé DOIT savoir où est l'Eglise et savoir où elle n'est pas. »

Donc, malgré qu’il n’ait jamais répondu à ces questions, Gégé “DOIT” y répondre :
  • Où est, aujourd'hui, l’Église hiérarchique, d’institution divine (selon le Canon 108 § 3), fondée par Notre-Seigneur Jésus-Christ, Église hiérarchique dont l’existence, en vertu des promesses divine ne peut pas disparaître ?

  • Où sont, en l’absence de véritable Pape depuis le conciliabule vaticandeux, les électeurs du Pape indispensables pour la pérennité de la Papauté, pérennité de Foi catholique depuis la Constitution Apostolique Pastor Æternus du Concile du Vatican (18 juillet 1870) ?
lol!

B JP
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que valent les conclaves depuis Vatican II et le prochain ?

Message  B JP le Mar 16 Avr 2013, 3:39 pm

Dans le même message (http://messe.forumactif.org/t4886p150-l-heresie-de-notre-epoque#93543) il a ajouté, CALOMNIEUSEMENT, car sans faire aucune distinction et sans tenir aucun compte de ce que votre serviteur a écrit un peu partout contre les occupants vaticandeux du Saint-Siège, ceci

[...]
Par exemple JP B croit que l'Eglise se trouve actuellement au Vatican et tant qu'il sera dans cette erreur funeste, il n'appartiendra qu'à l'église qu'il croit être l'Eglise et à laquelle il s'attache.

[...]

On sait, Gégé, que pour toi l’Église ne se trouve actuellement surtout pas au Vatican.
Très bien !

Cela, néanmoins, ne te dispense pas, Gégé, de répondre à ces deux questions, surtout qu’il devient même indispensable que tu y répondes pour que tu puisses faire partie de l’Église Catholique :
  • Où est, aujourd'hui, l’Église hiérarchique, d’institution divine (selon le Canon 108 § 3), fondée par Notre-Seigneur Jésus-Christ, Église hiérarchique dont l’existence, en vertu des promesses divine ne peut pas disparaître ?

  • Où sont, en l’absence de véritable Pape depuis le conciliabule vaticandeux, les électeurs du Pape indispensables pour la pérennité de la Papauté, pérennité de Foi catholique depuis la Constitution Apostolique Pastor Æternus du Concile du Vatican (18 juillet 1870) ?

B JP
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que valent les conclaves depuis Vatican II et le prochain ?

Message  B JP le Mar 16 Avr 2013, 3:42 pm

Toujours dans le même message, Gégé a encore écrit

[...]Notre problème, c'est que même sans pape, ou en attendant que vous nous dites où est le pape, RIEN ne peut nous empêcher d'appartenir à l'Eglise catholique et par conséquent de savoir où elle est et où elle n'est pas.

Donc Gégé, qui affirme incontinent que l’Église ne se trouve actuellement surtout pas au Vatican, “DOIT” « savoir où elle est » et “DOIT” répondre positivement à ces deux questions :
  • Où est, aujourd'hui, l’Église hiérarchique, d’institution divine (selon le Canon 108 § 3), fondée par Notre-Seigneur Jésus-Christ, Église hiérarchique dont l’existence, en vertu des promesses divine ne peut pas disparaître ?

  • Où sont, en l’absence de véritable Pape depuis le conciliabule vaticandeux, les électeurs du Pape indispensables pour la pérennité de la Papauté, pérennité de Foi catholique depuis la Constitution Apostolique Pastor Æternus du Concile du Vatican (18 juillet 1870) ?

B JP
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que valent les conclaves depuis Vatican II et le prochain ?

Message  B JP le Mar 16 Avr 2013, 3:44 pm

Dans cet autre message
Gégé, aussi, a écrit:
[...]

L'Eglise catholique reconnaît que TOUS les enfants validement baptisés, même baptisés dans les églises hérétiques ou schismatiques lui appartiennent au moins jusqu'à l'âge de raison.

Il n'en est plus de même à l'âge adulte. De là, il me semble pouvoir conclure facilement qu'un adulte baptisé DOIT savoir où est l'Eglise et où elle n'est pas.
[...] bien qu'il n'y avait pas de pape que je connaissais à cette époque comme étant le pape de l'Eglise catholique, Dieu a bien voulu m'éclairer pour que je sache où était l'Eglise et où elle n'était pas.

Donc, Gégé peut et même, selon ce qu’il écrit, “DOIT” répondre positivement à ces deux questions :
  • Où est, aujourd'hui, l’Église hiérarchique, d’institution divine (selon le Canon 108 § 3), fondée par Notre-Seigneur Jésus-Christ, Église hiérarchique dont l’existence, en vertu des promesses divine ne peut pas disparaître ?

  • Où sont, en l’absence de véritable Pape depuis le conciliabule vaticandeux, les électeurs du Pape indispensables pour la pérennité de la Papauté, pérennité de Foi catholique depuis la Constitution Apostolique Pastor Æternus du Concile du Vatican (18 juillet 1870) ?

B JP
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que valent les conclaves depuis Vatican II et le prochain ?

Message  Banigé le Mer 17 Avr 2013, 2:32 am

JP B a écrit :

Donc, Gégé peut et même, selon ce qu’il écrit, “DOIT” répondre positivement à ces deux questions :
•Où est, aujourd'hui, l’Église hiérarchique, d’institution divine (selon le Canon 108 § 3), fondée par Notre-Seigneur Jésus-Christ, Église hiérarchique dont l’existence, en vertu des promesses divine ne peut pas disparaître ?

JP B, il ne faut pas tordre ou disséquer les choses et sembler ensuite répondre.
Il n'y a pas d'un côté une Eglise catholique hiérarchique et de l'autre une Eglise catholique des fidèles non hiérarchique.
Les fidèles soumis à l'autorité de l'Eglise, soumis a tous les papes que l'Eglise nous a donnés et d'avance à ceux qu'elle nous donnera, c'est l'Eglise et ce n'est pas l'Eglise sans hiérarchie puisque la particularité qui fait de ses fidèles d'être de l'Eglise c'est précisément qu'ils sont en communion avec la hiérarchie de l'Eglise...et en cas de vacance, tu veux qu'il ne reste rien de la hiérarchie alors que les Canons de l'Eglise veut que nous restions en communion avec la Personne morale.

Par contre, des fidèles ne peuvent pas prétendre être de l'Eglise s'ils sont en communion avec UNE AUTRE EGLISE.
Et pas d'avantage s'ils reconnaissent pour successeur de Pierre LE PAPE D'UNE AUTRE EGLISE et le fait qu'ils lui ôteraient la juridiction parce que leur pape ne leur enseigne pas la doctrine catholique ne les fait certainement pas appartenir à l'Eglise mais les rend non seulement ridicules mais aussi les fait être les tenants d'une fausse doctrine qui a pour seul but d'identifier la fausse église conciliaire hérétique d'avec l'Eglise catholique infaillible.

D'après toi, il n'y aurait QUE la hiérachie de l'Eglise qui est d'institution divine... mais c'est toute l'Eglise indivisible qui est d'institution divine et il y a une communion étroite entre tous les membres de l'Eglise à laquelle doit s'attacher la foi de notre Credo et l'élément INDISPENSABLE de cette communion des saints, c'est l'UNITE de doctrine que ta thèse perfide met par terre en laissant croire qu'un pape de l'Eglise catholique à qui J-C a donné la PREROGATIVE jamais vu de conduire SANS FAILLE ses brebis dans les pâturages de la foi, puisse être pape en pâturant lui-même dans les pâturages de l'Hérésie et du synchrétisme.

Banigé
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que valent les conclaves depuis Vatican II et le prochain ?

Message  Banigé le Mer 17 Avr 2013, 2:51 am

Oui, Jésus-Christ a institué divinement son Eglise.
Cependant, il l'a fait avec des fidèles qu'il n'a pas privé de leur libre arbitre.

Personne ne s'est jamais étonné de voir que des fidèles perdaient la foi catholique et abandonnait l'EGlise. Pourquoi l'on s'étonnerait qu'un évêque qu'un groupe d'évêque, que tout le corps apostolique ait conservé comme tous les autre fidèles ce libre arbitre que J-C n'a pas ôter à quiconque.
Le Catéchisme du Concile de Trente dit que l'hérétique quitte l'Eglise comme le déserteur quitte son armée. Ce n'est pas la théorie de la thèse mais c'est celle du Concile de Trente !
En tous cas ce libre arbitre laissé à tous par J-C n'a pas échappé à Saint vincent !

Voilà comment Saint Vincent interprète cette fameuse parole de Saint Paul :
"Même si nous-mêmes ou un ange du ciel vous évangélisait autrement que nous vous avons évangélisés, qu'il soit anathème."(Gal, I, Cool
"Pourquoi, dit Saint Vincent de Lérins "Même si nous-mêmes ?" Pourquoi pas : "Même si moi... ?" C'est qu'il veut dire : lors même que Pierre, lors même qu'André, lors même que Jean, lors même enfin que tout le chœur des apôtres vous évangéliserait autrement que nous ne vous avons évangélisés, qu'il soit anathème. Rigueur qui fait trembler ! Pour confirmer l'attachement à la foi première, il ne s'épargne pas lui-même ni ses confrères dans l'apostolat."

La perfidie de la Thèse, c'est de diviniser l'apostasie possible de la hiérarchie au lieu de diviniser la hiérarchie qui ne peut avoir pour mission, qui ne peut avoir quelque droit divin et qui ne peut ETRE hiérarchie de droit divin QUE pour enseigner l'Evangile.


Banigé
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que valent les conclaves depuis Vatican II et le prochain ?

Message  B JP le Mer 17 Avr 2013, 4:33 am

Gérard continue d'errer dans l'hérésie et le schisme d'une part et, d'autre part, dans la calomnie :

  1. Il continue d'errer dans l'hérésie et le schisme en écrivant « c'est l'UNITE de doctrine que ta thèse perfide met par terre en laissant croire qu'un pape de l'Eglise catholique à qui J-C a donné la PREROGATIVE jamais vu de conduire SANS FAILLE ses brebis dans les pâturages de la foi », rejetant toujours l'obéissance due au véritable Pape qu'il a toujours niée en attaquant tous les véritables Papes de Sa Sainteté Pie VII à Sa Sainteté Pie XII en passant par St Pie X lui-même, et même en attaquant St Pierre en personne.

  2. Il continue également dans la calomnie en ajoutant « puisse être pape en pâturant lui-même dans les pâturages de l'Hérésie et du synchrétisme. »
    Cela, en effet, est une calomnie car la thèse « de Cassiciacum » affirme, au contraire, que l'élu d'un conclave qui « [pâture] lui-même dans les pâturages de l'Hérésie [...] » ne saurait en aucun cas être Pape, du moins pas formellement.

    Mais il ne faut pas trop demander, en matière de distinctions (ici, entre ce qui est matériel et ce qui est formel), à quelqu'un qui ne sait pas non plus faire celle entre l'infaillibilité d'enseignement et l'obéissance due dans la discipline non plus que pour le respect dû au Vicaire (véritable) de Notre-Seigneur Jésus-Christ...

B JP
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que valent les conclaves depuis Vatican II et le prochain ?

Message  B JP le Mer 17 Avr 2013, 4:42 am

Cela dit, notre Gégé n'a toujours pas répondu positivement !

Où est sa hiérarchie qui le fait appartenir à une Église, s'il n'est pas devenu protestant, et où sont les électeurs qu'il reconnaît comme tel en l'absence actuel de Souverain Pontife ?

Nulle part, sans doute !
Ce qui fait qu'il est bien protestant, sans Église et, nécessairement alors, hors de l'Église Catholique.
Ce qui est normal pour quelqu'un qui attaque tous les véritables Papes, de Sa Sainteté Pie VII à Sa Sainteté Pie XII en passant par St Pie X lui-même, et même St Pierre en personne...

B JP
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que valent les conclaves depuis Vatican II et le prochain ?

Message  Louis le Mer 17 Avr 2013, 5:33 am

De Louis: transféré ici, pour ne pas interrompre le fil de A.M.D.G. (merci !)

Banigé Hier à 5:17 pm a écrit:JP B m'accuse d'avoir parlé inconsidérément de sa personne !

Je n'ai dit que le STRICTE vérité et d'ailleurs, il n'a pas pu contesté cet argument autrement qu'en affirmant gratuitement que j'avais parlé inconsidérément de sa personne.

Je redis donc sans aucun scrupule cette vérité incontestable :
Par exemple JP B croit que l'Eglise se trouve actuellement au Vatican et tant qu'il sera dans cette erreur funeste, il n'appartiendra qu'à l'église qu'il croit être l'Eglise et à laquelle il s'attache.


B JP Hier à 5:40 pm a écrit:Gégé est un menteur !
Je n'ai pas affirmé « gratuitement que [Gégé avait] parlé inconsidérément de [ma] personne » : j'ai écrit « Réponses, pour ne pas perturber le déroulement de ce fil, ici, et à cet endroit », et , précisément,
B JP a écrit:
Dans le même message (http://messe.forumactif.org/t4886p150-l-heresie-de-notre-epoque#93543) il [Gégé] a ajouté, CALOMNIEUSEMENT, car sans faire aucune distinction et sans tenir aucun compte de ce que votre serviteur a écrit un peu partout contre les occupants vaticandeux du Saint-Siège, ceci
[...]

Menteur, imposteur et faussaire, Tel est bien Gégé !

Désolé pour la perturbation introduite par ce provocateur, menteur, imposteur et faussaire qu'est Gégé !

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
avatar
Louis
Admin

Nombre de messages : 12022
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Que valent les conclaves depuis Vatican II et le prochain ?

Message  B JP le Mer 17 Avr 2013, 7:26 am

Merci, Louis, et bonjour !
C'est mieux ainsi, en effet.

Revenons à Gégé :
Celui-ci, , donc
a écrit:
[...]
Les fidèles soumis à l'autorité de l'Eglise, soumis a tous les papes que l'Eglise nous a donnés et d'avance à ceux qu'elle nous donnera, c'est l'Eglise et ce n'est pas l'Eglise sans hiérarchie puisque la particularité qui fait de ses fidèles d'être de l'Eglise c'est précisément qu'ils sont en communion avec la hiérarchie de l'Eglise...et en cas de vacance, tu veux qu'il ne reste rien de la hiérarchie [...]

  1. « [...] la particularité qui fait de ses fidèles d'être de l'Eglise c'est précisément qu'ils sont en communion avec la hiérarchie de l'Eglise »

    Où est la hiérarchie de « l'Eglise » de Gégé
     ?

  2. « [...] en cas de vacance, tu veux qu'il ne reste rien de la hiérarchie »

    C'est absolument faux
     !
    Donc, c'est calomnieux...
    De plus, c'est hypocrite : ce n'est certes pas moi qui supprime, en cas de vacance du Siège apostolique comme de nos jours, toute la hiérarchie, mais CE SONT CEUX, DONT GÉRARD, QUI AFFIRMENT QU'AUJOURD'HUI IL N'Y A PLUS AUCUN ÉLECTEUR VALIDE !...[b]

B JP
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que valent les conclaves depuis Vatican II et le prochain ?

Message  gabrielle le Mer 17 Avr 2013, 7:59 am

Désolée, pour cette disgression, mais JP, l'autre jour vous avez parlé de l'Eucharistie.

Pourriez-vous développer un peu.

Substance et accident.

merci
avatar
gabrielle

Nombre de messages : 17865
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Que valent les conclaves depuis Vatican II et le prochain ?

Message  Banigé le Mer 17 Avr 2013, 8:09 am

Mon Cher JP B
Je pense que ce qui intéresse les personnes de ce forum, ce ne sont pas tes insultes à mon égard ni même tes questions qui n'en sont pas puisque il y a beaucoup trop longtemps que tu es ancré dans les certitudes de ta thèse que tu fais paraître comme dogmatique.

Ce qui intéresse les personnes de ce forum, c'est ce que tu penses réellement. Or, il t'arrive assez souvent de te dévoiler comme tu viens de le faire en disant :

« [...] la particularité qui fait de ses fidèles d'être de l'Eglise c'est précisément qu'ils sont en communion avec la hiérarchie de l'Eglise »

Affirmation qui est vraie en soi mais qui, pour toi, signife que pour prétendre à être fidèles de l'EGlise catholique, il faut être en communion avec la hiérarchie de l'église conciliaire....bien que pour toi, cette communion à la hiérarchie consisterait au minimum à lui donner à elle seule les droits divins pour élire un pape. Et pour cela tu t'empares de l'autorité de Jésus-Christ qui de par sa décision de fonder l'Eglise ne pourrait que laisser exclusivement à cette hiérarchie conciliaire le droit de reformer l'Eglise et de nommer un pape.

Seulement, tu oublies que pour prétendre être en communion avec les antéchrists du Concile, nul n'est besoin d'être fidèles à quoi que ce soit puisque c'est cette hiérarchie qui se dit unie a tout ce qui n'est pas catholique.
Plusieurs fois dans Lumen Gentium, il est répété cette formule "L'Eglise se sait unie" aux hérétiques aux schismatiques etc...
Or, le principe de ta thèse c'est que nul hiéraque de l'église conciliaire ne peut être mis hors de l'Eglise.
Comment alors peux-tu prétendre nous parler de "CONDITIONS" pour appartenir à ton église puisque, au Concile, il a été décidé qu'il n'y en avait aucune et que désormais l'unité, n'étais pas l'unité de foi, mais le rassemblement dans une seule église de tout ce qui était, shisme, hérésie et infidélité auparavant.
Il faut accorder à la Thèse le mérite de rejoindre cette appréciation de l'unité qui, désormais ne se trouve plus sur l'unité de foi mais l'unité d'appartenance ou de non exclusion de celle qui se dit unie à tous !

Continue de parler de ta thèse si tu le veux ici puisque pour le moment personne n'a décidé de t'interrompre mais de grâce, avec la hiérarchie, de laquelle tu prétends sucer l'origine divine, tu n'as PLUS AUCUNE DROIT DE NOUS DONNER DES LECONS au nom de l'UNITE de l'Eglise catholique.

Nous t'avons laisser libre de choisir ta hiérarchie et donc ton mode d'unité, basé sur tout sauf sur la foi...laisse-nous libre de refuser ta hiérarchie pour une hiérarchie qui n'a JAMAIS quitté le principe de la SEULE VRAIE UNITE ! L'unité de la foi.
Chaque fois que tu nous parles de ta thèse tu nous parles d'une hiérarchie qui n'est pas posée sur l'unité de la foi.
Et tu t'étonnes que nous ne puissions pas comprendre ta démarche.
Ce n'est pas parce que nous sommes bouchés, c'est simplement parce que ce principe de hiérarchie non fondé sur la foi est, pour nous tous, une montagne d'absurdité si ce n'est pas un blasphème contre l'Eglise et contre son Fondateur qui, il est vrai, l'a fait divine.

Banigé
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que valent les conclaves depuis Vatican II et le prochain ?

Message  B JP le Mer 17 Avr 2013, 9:01 am

Ce n'est pas JP B mais c'est Gégé qui a écrit:[...] la particularité qui fait de ses fidèles d'être de l'Eglise c'est précisément qu'ils sont en communion avec la hiérarchie de l'Eglise
Gérard est un menteur, un imposteur et un faussaire, ce qui ne sont aucunement là des insultes mais des constations :
Par exemple, dans le message ci-dessus, il écrit « Or, le principe de ta thèse c'est que nul hiéraque de l'église conciliaire ne peut être mis hors de l'Eglise. »
Cela est complètement FAUX ! Mais ce n'est pas plus à Gégé qu'à votre serviteur à décider quel hiéraRque est hors de l'Eglise !
Cependant, Gégé (et bien d'autres) le décrètent de leur propre autorité archi-nulle... Il usurpe ainsi (et ceux qui font de même, avec lui) l'Autorité, tombant ainsi dans le schisme...

Par ailleurs, Gégé, ci-dessus, ne cesse également de parler de la foi qui unirait.
Mais, dans son cas, il s'agit de la foi des protestants...
Cette “foi”, donc, n'unit rien !

Gégé, où est la hiérarchie de ton “Église” ?

(Question perpétuelle !...)

B JP
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que valent les conclaves depuis Vatican II et le prochain ?

Message  B JP le Mer 17 Avr 2013, 9:10 am

@ gabrielle

Voyez St Thomas d'Aquin...

Dans la Sainte Eucharistie, il y a changement de substance (transsubstantiation) mais les accidents des saintes espèces sont conservées.
Pensiez-vous autrement ? Suspect Very Happy...

Autre chose : si vous voulez discuter de cela, ouvrez un nouveau fil car je ne répondrai plus dans celui-ci sur ce sujet.

B JP
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que valent les conclaves depuis Vatican II et le prochain ?

Message  Banigé le Mer 17 Avr 2013, 1:36 pm

JP B a écrit à l'adresse de Gabrielle :

Dans la Sainte Eucharistie, il y a changement de substance (transsubstantiation) mais les accidents des saintes espèces sont conservées.
Pensiez-vous autrement ? ...

JP B, pour qui te prends-tu pour remettre en question la foi de Gabrielle concernant l'Eucharistie.

Le fait que tu as eu les lumières pour comprendre que la thèse à Guérard était un dogme de foi ne te donnes nullement la juridiction pour juger au nom de la Sainte Inquistion.

T'es pas bien ou quoi ?

Eh puis on s'en tape de ta foi puisque pour toi, elle n'est même pas le fondement de l'unité de l'Eglise.

Te rends-tu compte de ce que tu dis quand tu cherche à me ridiculiser ainsi :


« Par ailleurs, Gégé, ci-dessus, ne cesse également de parler de la foi qui unirait. »

« La foi qui unirait » comme si c’était une supposition gratuite de ma part !

Et pour toi, c’est l’église qui unit indépendamment de la foi… l’Eglise à l’envers...et l'unité d'Assise !

Banigé
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que valent les conclaves depuis Vatican II et le prochain ?

Message  B JP le Mer 17 Avr 2013, 2:17 pm

Un imposteur, qui ci-dessus, sort de son contexte la seconde citation qu’il fait pour lui faire dire autre chose que ce qu’elle dit, jouant ainsi le rôle d’un faussaire en faisant semblant de ne pas comprendre le but du conditionnel employé, lequel n’était que d’indiquer que Gégé ne parlait que de la foi (mais, en réalité, de la foi protestante qui n’unit rien, et non de la Foi catholique qu’il n’a manifestement plus) à la suite de sa première citation a écrit:
[...]

JP B, pour qui te prends-tu pour remettre en question la foi de Gabrielle concernant l'Eucharistie.

[...]

Puisque Gégé répond ainsi à la place de Gabrielle, peut-être nous dira-t-il pourquoi celle-ci (dont la foi ne saurait donc être mise en doute) me demandait
[...] JP, l'autre jour vous avez parlé de l'Eucharistie.

Pourriez-vous développer un peu.

Substance et accident.
Very Happy

B JP
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que valent les conclaves depuis Vatican II et le prochain ?

Message  B JP le Mer 17 Avr 2013, 2:21 pm

Mais, au lieu de répondre à la place de Gabrielle, il ferait bien de répondre à ceci : Gégé, où est la hiérarchie de ton “Église” ?

B JP
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que valent les conclaves depuis Vatican II et le prochain ?

Message  gabrielle le Jeu 18 Avr 2013, 9:17 am

Du calme Banigé... votre vendetta perso ressort un peu trop.

JP, n'a pas remit en queston ma foi , il n'a fait que poser une question.
avatar
gabrielle

Nombre de messages : 17865
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Que valent les conclaves depuis Vatican II et le prochain ?

Message  B JP le Mar 07 Mai 2013, 2:50 pm

Roger, dans ce message, cite LA DOCTRINE CATHOLIQUE - DOGME, MORALE, MOYENS DE SANCTIFICATION, LITURGIE du chanoine Boulanger à propos de la perpétuité de l'Église, et après la seconde citation (du N° 122) qui donne la définition du mot “perpétuité”, il ajoute
Qui sait lire, comprenne !
Le chanoine Boulanger, dans la première citation faite par roger dit
La pepétuité de l'Église, dans ses organes essentiels, a été affirmée implicitement par le concile du Vatican (1869-1870) qui a enseigné la perpétuité de la primauté du Pape.
Or, dans le chapitre 2 de la Constitution Apostolique Pastor Æternus (18 juillet 1870) promulguée par Sa Sainteté le Pape PieIX infaillible en cela, le Concile du Vatican énonce :

Ce que le Christ notre Seigneur, chef des pasteurs, pasteur suprême des brebis, a institué pour le salut éternel et le bien perpétuel de l'Église doit nécessairement, par cette même autorité, durer toujours dans l'Église, qui, fondée sur la pierre, subsistera ferme jusqu'à la fin des siècles.
[...]

[...]

Si donc quelqu'un dit que ce n'est pas par l'institution du Christ ou de droit divin que le bienheureux Pierre a des successeurs dans sa primauté sur l'Église universelle, ou que le Pontife romain n'est pas le successeur du bienheureux Pierre en cette primauté, qu'il soit anathème.

Cela, à dire vrai, est de Foi divine et catholique :
De foi divine car, comme on le voit dans le 1er§, c’est le Christ Lui-même qui a ainsi institué l'Église; et de Foi catholique car cela est défini infailliblement dans Pastor Æternus.



Dans le message suivant (http://messe.forumactif.org/t4965-la-perpetuite-de-l-eglise-doctrine-catholique-a-boulenger-onzieme-edition#94490) roger cite à nouveau le chanoine Boulanger :

[...] L'Église institué par Jésus-Christ doit durer toujours au moins dans ses organes essentiels. Cette vérité de foi, encore qu'elle n'ait jamais été définie explicitement, repose sur la Sainte Écriture, la tradition et la raison.
[...] Il ne faut pas prendre les discussions théologiques pour des divergences de foi. Les contreverses sur les points de doctrine non définis sont permises, [...]
Or, dans la première citation de ce nouveau message, il est bien dit que la perpétuité de l'Église (« L'Église institué par Jésus-Christ doit durer toujours au moins dans ses organes essentiels ») est une « vérité de foi ».
Si donc c'est une « vérité de foi », cela ne doit en aucun cas être soumis aux controverses des « discussions théologiques » !
Il y a là, manifestement, une mauvaise interprétation de la part de roger des citations qu'il fait du chanoine Boulanger en les rapprochant les unes des autres de manière inappropriée et inconsidérée.

Mais pour bien être convaincu de la chose, il faut voir pourquoi, même si la perpétuité de l'Église n'a « jamais été définie explicitement », c'est pourtant une « vérité de foi » :
C'est que, si ce n'est pas une « vérité de foi » CATHOLIQUE, c'est-à-dire définie infailliblement par l'Église, c'est néanmoins une « vérité de foi » DIVINE, c'est-à-dire appartenant à la Révélation.
Et la preuve en est, c'est que le chanoine Boulanger écrit bien : « Cette vérité de foi, encore qu'elle n'ait jamais été définie explicitement, repose sur la Sainte Écriture, la tradition [...] » !

« Qui sait lire, comprenne ! »...



Cela dit, FRANC, ici, a fait un post fort intéressant, voire judicieux, bien que je ne sois pas entièrement d'accord sur tout !

B JP
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que valent les conclaves depuis Vatican II et le prochain ?

Message  Roger Boivin le Mar 07 Mai 2013, 2:56 pm

Je n'ai rien interprété, je n'ai fait que citer ce qui était écrit dans l'édition 11e de LA DOCTRINE CATHOLIQUE de A. Boulenger que j'ai chez-moi.

C'est l'expression PERPÉTUITÉ DE LA PRIMAUTÉ DU PAPE et la définition du mot PRIMAUTÉ qu'il faut regarder :

http://messe.forumactif.org/t4965-la-perpetuite-de-l-eglise-doctrine-catholique-a-boulenger-onzieme-edition#94489

..Et comme je n'avais pas prévu que le fait de juxtaposer pourrait équivaloir pour certain à une interprétation, alors j'ai tout simplement supprimé le 2e post, car évidemment je crois à la perpétuité de l'Église.


Dernière édition par roger le Mar 07 Mai 2013, 4:29 pm, édité 1 fois
avatar
Roger Boivin

Nombre de messages : 11282
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Que valent les conclaves depuis Vatican II et le prochain ?

Message  B JP le Mar 07 Mai 2013, 4:22 pm

Ce qu'il faut regarder, roger, quand on est catholique, c'est ce qui est une « vérité de foi » !

Croyez-vous fermement que

  1. « Ce que le Christ notre Seigneur, chef des pasteurs, pasteur suprême des brebis, a institué pour le salut éternel et le bien perpétuel de l'Église doit nécessairement, par cette même autorité, durer toujours dans l'Église, qui, fondée sur la pierre, subsistera ferme jusqu'à la fin des siècles » ?
    (Chapitre 2 de la Constitution Apostolique Pastor Æternus.)

  2. C'est « L'Église institué par Jésus-Christ doit durer toujours au moins dans ses organes essentiels » ?
    (DOCTRINE CATHOLIQUE - A. BOULENGER - 11e Édition - page 209 - 133 bis)

Je vous rappelle, roger, que ce qui est une « vérité de foi » ne doit en aucun cas être soumis aux controverses des « discussions théologiques »...

(Tout le monde peut se tromper ! Mais il faut, dans ce cas, reconnaître humblement la chose...)

B JP
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que valent les conclaves depuis Vatican II et le prochain ?

Message  Roger Boivin le Mar 07 Mai 2013, 4:32 pm

voir mon post, je n'ai pas eu le temps de compléter, vous avez été plus vite que moi pour poster.

Évidemment j'y crois ! qu'est-ce vous pensez !?
avatar
Roger Boivin

Nombre de messages : 11282
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Que valent les conclaves depuis Vatican II et le prochain ?

Message  B JP le Mar 07 Mai 2013, 4:59 pm

Je pense, roger, que vous avez cherché à contredire la position de FRANC qui est, quant à la Foi, parfaitement conforme à la doctrine catholique.
Mais, ce faisant, puisque la position de FRANC est parfaitement conforme à la doctrine catholique, en cherchant à la contredire, vous avez mis en danger votre profession de Foi.

Je suis heureux de voir que vous avez rectifié.

Je vous souhaite une bonne nuit : ici, il 23 heures !... Sleep

B JP
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que valent les conclaves depuis Vatican II et le prochain ?

Message  Louis le Jeu 09 Mai 2013, 5:18 am

De Louis: transféré ici, pour ne pas interrompre le fil de A.M.D.G. (merci !)
Banigé Le Jeu 9 mai 2013 à 3:14 am a écrit:
JP B a écrit :
".... ce n'est pas parce que le Siège apostolique est vacant que le bienheureux Pierre n'a pas en ce moment des successeurs perpétuels dans sa primauté sur l'Église universelle dès l'instant qu'est sauvegardée la possibilité d'en élire un."

Elles font font font les petites marionnettes
Elles font font font un p'tit tour et puis s'en vont !

Un pape materilaliter qui n'est pas dans sa primauté comme il devrait l'être mais des successeurs qui, eux sont, déjà quelque part, pour remedier à la carence de leur prédécesseur, dans la primauté sur l'Eglise universelle en attendant d'être élus. Voilà une belle manière de rassembler et lier les bouts de la procession de l'église conciliaire !

Encore de l'agressivité inutile, je suppose ?
Cette agressivité, elle est contre qui sinon contre la légitimation de l'église conciliaire que la tradouillerie que la tradouillerie a entrepris en faveur de l'église conciliaire ?

Je viens d'aller à un enterrement où l'on m'a dit que la cérémonie était présidée par une femme qui, munie de l'étole officiait.
Pour moi, je me fous totalement de ce que l'Eglise conciliaire peut faire. Mais la gravité, c'est bien que des personnes qui se disent attaché à la tradition catholique et qui revendiquent d'être catholique assistent et ansi légitiment des horreurs de ce genre !

Il semble aujourd'hui qu'il faudrait en rester à se scandaliser des sacrilèges de l'église conciliaire.
Pour moi, la première évidence, c'est que la gravité ne se trouve pas dans les décisions ou les habitudes de l'église conciliaire mais bien dans le fait que des personnes qui jouent les catholiques trouvent les moyens intellectuels les plus perfides à continuer de reconnaître dans cette église démoniaque l'Eglise fondée par J-C pour nous sauver.
Et cerise sur le gâteau, attaquer les propos de ces personnes équivaudrait à un manque de charité primaire !


B JP Le Jeu 9 mai à 3:50 am a écrit:OK, Gérard ! La hiérarchie actuelle, en aucun de ses membres même secrètement, n'est absolument pas dans l’Église Catholique mais uniquement dans l'église conciliaire, et, de plus, il n'y a plus nulle part de hiérarque survivant de l’Église Catholique.
OK !

Mais alors,

  • Où est, aujourd'hui, l’Église hiérarchique, d’institution divine (selon le Canon 108 § 3), fondée par Notre-Seigneur Jésus-Christ, Église hiérarchique dont l’existence, en vertu des promesses divine ne peut pas disparaître ?

  • Où sont, en l’absence de véritable Pape depuis le conciliabule vaticandeux, les électeurs du Pape indispensables pour la pérennité de la Papauté, pérennité de Foi catholique depuis la Constitution Apostolique Pastor Æternus du Concile du Vatican (18 juillet 1870) ?

Tout cela a purement et simplement disparu ? Suspect
Serait-ce Notre-Seigneur Jésus-Christ qui, soit c'est trompé (mais alors, il n'est pas Dieu) soit, pire, a menti, ou ne serait-ce pas plutôt Gégé qui baigne dans l'hérésie en insinuant implicitement que l’Église hiérarchique a disparu ? lol!
B JP Le Jeu 9 mai 2013 à 3:56 am a écrit:Dis-nous, Gégé :

  • Où est, aujourd'hui, l’Église hiérarchique, d’institution divine (selon le Canon 108 § 3), fondée par Notre-Seigneur Jésus-Christ, Église hiérarchique dont l’existence, en vertu des promesses divine ne peut pas disparaître ?

  • Où sont, en l’absence de véritable Pape depuis le conciliabule vaticandeux, les électeurs du Pape indispensables pour la pérennité de la Papauté, pérennité de Foi catholique depuis la Constitution Apostolique Pastor Æternus du Concile du Vatican (18 juillet 1870) ?

Écris-le en très gros, je deviens aveugle : je n'arrive toujours pas à lire tes réponses à ces deux malheureuses questions ! ...


_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
avatar
Louis
Admin

Nombre de messages : 12022
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Page 31 sur 34 Précédent  1 ... 17 ... 30, 31, 32, 33, 34  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum