Que valent les conclaves depuis Vatican II et le prochain ?

Page 5 sur 34 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 19 ... 34  Suivant

Aller en bas

Re: Que valent les conclaves depuis Vatican II et le prochain ?

Message  B JP le Mer 06 Mar 2013, 1:16 am

AMDG s’inquiète de ce que je ne réponds pas assez vite à son goût à ses questions ! Il a grand tort :
« Ne vous inquiétez pas, j' y répondrai en temps opportun.
Nous sommes dans le temps du Carême : un temps de pénitence où il est très utile de pratiquer la vertu de patience.
 »

A la fin de ce message, il écrit ceci : « Je me suis peut être mal exprimé et si j'ai apporté de la confusion, je m'en excuse. » Et dans celui-ci, il pose cette question : « pourquoi tenez vous absolument que l'on réponde à vos questions puisque si j'ai bien compris vous reconnaissez l’Église moderniste comme étant l’Église catholique materialiter. »
Je trouve particulièrement malhonnête de me faire dire que je reconnaîtrais une quelconque « Église moderniste » comme étant ceci ou cela quand je ne cesse de proclamer qu’une quelconque « Église moderniste » n’a pour l’instant aucune existence légale !
AMDG s’est mal exprimé ? Plutôt !
Il s’excuse d’apporter de la confusion ? Premièrement, s’il s’excuse lui-même, on n’a plus à le faire ! Secondement, je trouve plutôt qu’il cherche volontairement à apporter de la confusion...
D’autant plus qu’à bien lire mon premier message en tête de ce fil, on comprend aisément que mes propres questions n’ont pas pour origine un quelconque doute sur ma position ni aucune curiosité comme il l’insinue malicieusement dans les deux antépénultièmes § de ce message, mais le souci de faire raisonnablement réfléchir le prochain.

Dans celui-ci,
AMDG a écrit:
[...]

JP B a dit :
[...] mais aucun document jusqu’à présent ne les a spécifiquement condamnées.

Euh... c'est une blague? Suspect
Vous parlez bien des modernistes... car ils ont été condamnés par Saint Pie X dans Pascendi. [...]
  1. AMDG sait que B JP est JP B. Ailleurs, il me prénomme même Jean-Paul ! Il me connaît donc assez bien…
    IIl es assez malhonnête de s’adresser à quelqu’un que l’on connaît sans se faire reconnaître soi-même !...

  2. Pour en venir au fond, premièrement, je ne parle pas de personnes qui auraient été déclarées par l’Autorité dans l’Église comme étant “modernistes” ! Cela, nous l’affirmons de notre propre chef...
    Ensuite, St Pie X dans Pascendi, a condamné le modernisme; il n’a pas condamné les conciliaires vaticandeux (c’est ainsi que je les ai appelés et il serait honnête, pour parler de ce que j’ai écrit, d’employer ma propre terminologie !...) conciliaires vaticandeux que nous jugeons nous-mêmes, de notre propre chef, “modernistes”.
    Conséquemment, aucun document jusqu’à présent n’a spécifiquement condamné les hérésies vaticandeuses.

  3. Il faut remarquer enfin que j’ai tronqué le dernier § reproduit, pour la première phrase, dans la citation ci-dessus, pour pouvoir en parler séparément.
    Ce dernier § se poursuivait et se terminait par cette seconde phrase dans laquelle AMDG a écrit : « A moins que votre thèse marque le début de votre pseudo religion.  »
    Voilà qui dénonce un procès d’intention et la malhonnêteté à mon égard !
Il est inutile de discuter avec une telle personne !

B JP
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que valent les conclaves depuis Vatican II et le prochain ?

Message  B JP le Mer 06 Mar 2013, 1:21 am

@ Louis :
    MODÉRATION.

  • L’Institut Mater Boni Consilii a toujours proclamé clairement que la valeur des actes d’un « pape “materialiter” » est NULLE sauf en ce qui concerne le renouvellement des électeurs du Pape qui ressortit uniquement au droit ecclésiastique (humain) et non au droit divin.

  • La réponse de Mgr Guérard, « évidemment », à la question de LHR, « donc la thèse s’éteint dans le temps », est non seulement parfaitement logique mais, en plus et à dire vrai, elle ne vient nullement contredire la position de l’Institut Mater Boni Consilii : lorsque nous aurons un Pape formaliter comme Mgr le croyait car « les portes de l’enfer ne prévaudront pas contre [l’Église] », ou que nous soyons arrivés à la fin du monde (comme Mgr, à l’époque de sa réponse à LHR, ne pouvait pas voir que ce n’était pas encore le cas) alors, effectivement, la thèse s’éteindra car nous aurons un véritable Pape.

LHR n’est pas sérieux.

B JP
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que valent les conclaves depuis Vatican II et le prochain ?

Message  Benjamin le Mer 06 Mar 2013, 6:03 am

B JP a écrit:(...) St Pie X dans Pascendi, a condamné le modernisme; il n’a pas condamné les conciliaires vaticandeux (c’est ainsi que je les ai appelés et il serait honnête, pour parler de ce que j’ai écrit, d’employer ma propre terminologie !...) conciliaires vaticandeux que nous jugeons nous-mêmes, de notre propre chef, “modernistes”.
Conséquemment, aucun document jusqu’à présent n’a spécifiquement condamné les hérésies vaticandeuses.

À quelles acrobaties êtes-vous réduit ! Laughing

Qu'ils aient pris ou non le raccourci du modernisme ("égoût collecteur de toutes les hérésies"), le fait est que les conciliaires ont repris à leur compte et quasiment mot pour mot (il ne s'agit donc pas seulement d'hérésies "assimilables" à d'autres, ce sont exactement les mêmes, et qui plus est ce sont les mêmes types -- on se comprend... -- qui les ressortent du placard !) des dizaines voire des centaines d'hérésies qui pour certaines remontent à l'Antiquité et qui ont toutes été clairement condamnées par l'Église, non seulement en leur temps, mais pour toujours ; une seule d'entre elles suffisant pour conclure que Vatican II est un conciliabule et que les chefs conciliaires sont des antipapes. Les Papes emploient fréquemment des formules très claires qui montrent que quiconque à l'avenir osera adhérer à telle ou telle erreur, ou aller contre telle ou telle décision du Souverain Pontife, est condamné par avance et par le fait même ; ils ont suffisamment insisté là-dessus depuis 2000 ans, justement pour que nous ne soyons pas désarmés si les situations qu'ils ont connues venaient à se reproduire. Et lorsque les Papes se répètent dans la condamnation de l'hérésie et des erreurs du temps, ce n'est pas parce que les décisions de leurs prédécesseurs doivent être renouvelées pour être effectives, c'est simplement parce que les hommes sont stupides et ont besoin qu'on leur répète les choses dix fois pour que cela leur rentre dans le crâne (je ne dis pas cela pour vous... Laughing ).

Vous semblez reconnaître que Vatican II n'est qu'un conciliabule, puisque vous employez ce mot. Cela veut sans doute dire que vous avez constaté qu'il y avait hérésie, et qu'il ne pouvait donc s'agir d'un Concile de l'Église. Dans ce cas pourquoi faites-vous autant de difficultés à reconnaître que, par exemple, Jean-Paul II était un antipape, alors que ses hérésies sont, de la même façon, sous vos yeux. La réponse est probablement que vous cherchez une solution humaine à la situation actuelle et que, vu ladite situation, il ne vous est guère possible d'en trouver une autrement qu'en tordant la réalité dans tous les sens. Les Papes, ça existe ; les antipapes aussi. L'Histoire le montre bien. Mais il n'y a jamais eu une telle chose qu'un demi-Pape ("materialiter"), et il n'y en aura jamais. Ce n'est pas parce qu'on présente une bêtise comme subtile et intellectuelle qu'elle en devient vraie. Certaines "distinctions" n'ont pas lieu d'être. Sans vouloir vous offenser.
avatar
Benjamin

Nombre de messages : 6869
Date d'inscription : 26/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Que valent les conclaves depuis Vatican II et le prochain ?

Message  Benjamin le Mer 06 Mar 2013, 6:58 am

B JP a écrit:(...) je ne cesse de proclamer qu’une quelconque « Église moderniste » n’a pour l’instant aucune existence légale !

La secte (peu importe comment vous l'appelez) existe pourtant bel et bien, vous jouez sur les mots mais dans quel but ?
avatar
Benjamin

Nombre de messages : 6869
Date d'inscription : 26/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Que valent les conclaves depuis Vatican II et le prochain ?

Message  gabrielle le Mer 06 Mar 2013, 7:55 am

B JP a écrit:
Spoiler:
Ayant répondu dans ce message un peu vite à roger, je me permets de préciser ci-dessous ce qui suit :


La peine latæ sententiæ rst-elle applicable à TOUS les conciliaires vaticandeux ?

Dans ce fil tendancieux de forum, un Cxxx.Mxxx.Ixxx et qui se fait appeler rien moins que Carolus.Magnus.Imperator (Charlemagne Empereur – voyez-vous un peu ça !…) cite, avec le Canon 2217, § 1, 2°, le commentaire qu’en donne le R.P. Raoul NAZ :
R.Naz, TRAITÉ DE DROIT CANONIQUE, t.IV, p.601, °958 a écrit:
Can. 2217, § 1, 2° Est Latae sententiae une peine déterminée par la loi ou le précepte, de façon à être encourue par le fait qu’on commet un délit ; ferendae sententiae, la peine qui doit être infligée par le juge ou le supérieur.

Dans le premier cas, la sentence est comme portée d'avance, lata est sententia ; elle se trouvait déjà dans le précepte ou dans le texte législatif statuant, par ex., que quiconque se battra en duel encourra, comme automatiquement, une excommunication.

[...]

(Souligné par C.M.I.)

D’emblée, la question se pose, à propos des conciliaires vaticandeux, de savoir quel précepte ou quel texte législatif statuant ils n’ont pas respecté.
Car, à notre humble connaissance, l’Autorité dans l’Église n’a encore jamais édicté un quelconque précepte ni aucun texte législatif statuant contre ce que nous sommes obligés de considérer comme les hérésies du conciliabule vaticandeux. Ce n’est en effet que par assimilation à des hérésies similaires que nous disons que les textes de ce conciliabule vaticandeux sont également hérétiques, mais aucun document jusqu’à présent ne les a spécifiquement condamnés.
Autrement dit, et conformément au commentaire cité du R.P. Raoul NAZ, les conciliaires vaticandeux ne peuvent pas être, en l’état et pour l’instant, concernés par le Canon 2217, § 1, 2°.

Il en va de même pour toutes les autres citations faites par notre Cxxx.Mxxx.Ixxx. : quelle loi ou quel précepte défini par l’Autorité dans l’Église contre les textes hérétiques du conciliabule vaticandeux, les conciliaires vaticandeux ont-ils transgressé ?...

D’autre part, nous trouvons dans ce message cette citation de Rosalmonte : « […] l'hérésie comporte, pour être qualifiée, des conditions, dont l'une de celles-là est la pertinacité. »
Comment détermine-t-on « la pertinacité » des conciliaires vaticandeux si ce n’est par des rappels à l’ordre de la part de l’Autorité dans l’Église non respectés par les contrevenants en l’absence de textes préalables de condamnation ?...

Donc, si je vous comprends bien, dans touts les hérésies et apostasies des types de la secte , il n'y en aucune qui fut condamnée par la Sainte Église.

Alors, au nom de quelle autorité pouvez vous dire X est une hérésie Y est une hérésie et donc W n'est pas pape formaliter.?



avatar
gabrielle

Nombre de messages : 17865
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Que valent les conclaves depuis Vatican II et le prochain ?

Message  AMDG le Mer 06 Mar 2013, 7:57 am

Bonjour à tous !

@ JPB BJP PJB ou qui que vous soyez,
Petite mise au point :
"Il est inutile de discuter avec une telle personne !"
Quelle charité ! Shocked

Que s'est-il donc passé pour ne plus vouloir discuter avec moi ? Question
Je vous ai posé des questions simples. Ai-je fait mal ? Dois-je demander une autorisation avant de poser des questions ?
Ai-je été incorrect envers vous ? Vous ai-je manqué de respect ? confused
Il me semble que Banigé a été très virulent envers vous sur ce fil, et vous ne lui avez pas répondu : "Il est inutile de discuter avec une telle personne !", ce qui aurait été dans un sens compréhensible.

De plus, depuis quand est-on obligé de donner son identité ? Est-ce que Saint Paul, quand il allait convertir les païens, se renseignaient sur l'identité de chacun avant de prêcher ?« Excusez-moi, vous voulez vous convertir ? Vous désirez connaître la Vérité ?Mais qui êtes-vous ? D'où venez-vous ? » Je ne pense pas que Saint Paul s'amusait avec ce genre d'enfantillages...
Choisiriez-vous donc vos interlocuteurs ? Les sélectionneriez-vous ? Ah c'est facile ainsi ! On ne se mouille pas trop... Mais ce n'était pas l'attitude de Notre-Seigneur qui ne fait pas acception des personnes car Dieu veut que "tous les hommes soient sauvés et parviennent à la connaissance de la Vérité "(I Tim II, 4).
D'ailleurs, derrière le pseudo AMDG se cachent peut-être plusieurs personnes qui ne font que se renseigner sur la situation actuelle, mais avec une attitude comme la vôtre, cela semble compliqué... scratch

Plusieurs personnes sur ce forum ont répondu aux questions que je leur ai posées (Eglise catholique, retour d'Enoch et Elie). Personne ne m'a renvoyé comme vous l'avez fait et tout s'est très bien passé. Je suis en train de chercher des renseignements sur Enoch et Élie et je reprendrai la conversation en espérant entretenir un échange clair, simple et charitable à ce sujet.

Pour finir, je tiens à remercier l'administrateur de ce forum pour le salon des invités qui permet à chacun de s'exprimer librement sans être obligé de s'inscrire. C'est une attitude très louable.

Bonne journée à vous tous, et en particulier à JP B, B JP ou qui que vous soyez.
Rassurez-vous, JPB, je n'en ai pas fini avec vous, ce n'est que le début. Bon courage et à plus tard.

AMDG
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que valent les conclaves depuis Vatican II et le prochain ?

Message  B JP le Mer 06 Mar 2013, 8:00 am

@ Benjamin :

Je ne joue pas sur les mots, je distingue car, dans l'Église, il y a une loi et il y a des règles, et ce n'est pas nous qui en sommes les maîtres mais l'Autorité !

Cela dit pour répondre à votre dernier message.
Pour répondre brièvement au précédent, car il ne me paraît pas nécessaire de répondre à toutes vos objections inutiles, je me permettrai de souligner qu'un élu de conclave qui, pour faire obstacle à la grâce divine, n'a pas reçu de Dieu la forme du Pontificat malgré son apparente acceptation de l'élection,[b] n'est pas « un demi-Pape » (en disant cela, vous manifestez ne pas comprendre les distinctions d'une part entre la matière et le forme, et d'autre part entre la puissance te l'acte) mais un tel élu est quelqu'un qui constitue, selon ce qu'enseigne St Robert BELLARMIN, la matière d'un futur Pape, qui ne l'est pas encore (Pape) en acte mais est en puissance de le devenir.
Il vous faudrait réviser votre cours de philosophie thomiste, essentielle pour comprendre un minimum de théologie.

B JP
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que valent les conclaves depuis Vatican II et le prochain ?

Message  B JP le Mer 06 Mar 2013, 8:04 am

@ Gabrielle :

En mon nom privé, sans aucune autorité autre que la logique et le bon raisonnement conforme à toutes les règles de l'Église.

B JP
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que valent les conclaves depuis Vatican II et le prochain ?

Message  Benjamin le Mer 06 Mar 2013, 8:12 am

@ B JP :

Dans la page à laquelle vous me renvoyez, je suis tombé sur cette citation :

Cardinal Mazella, De Religione et Ecclesia, p.468 a écrit:

Il est certain que les hérétiques publics ne sont pas membres de l'Eglise.

Qu'en pensez-vous ?
avatar
Benjamin

Nombre de messages : 6869
Date d'inscription : 26/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Que valent les conclaves depuis Vatican II et le prochain ?

Message  gabrielle le Mer 06 Mar 2013, 8:32 am

B JP a écrit:@ Gabrielle :

En mon nom privé, sans aucune autorité autre que la logique et le bon raisonnement conforme à toutes les règles de l'Église.

Alors, ce n'est que votre opinion, votre vision perso des textes de V2... donc, une autre personne pourrait avoir une autre vision de ce même V2.

En passant, si les types de Rome changent les règles du conclave.. cela donnerait quoi comme résultat?
avatar
gabrielle

Nombre de messages : 17865
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Que valent les conclaves depuis Vatican II et le prochain ?

Message  Roger Boivin le Mer 06 Mar 2013, 8:39 am

B JP a écrit:@ Benjamin :

Je ne joue pas sur les mots, je distingue car, dans l'Église, il y a une loi et il y a des règles, et ce n'est pas nous qui en sommes les maîtres mais l'Autorité !

Cela dit pour répondre à votre dernier message.
Pour répondre brièvement au précédent, car il ne me paraît pas nécessaire de répondre à toutes vos objections inutiles, je me permettrai de souligner qu'un élu de conclave qui, pour faire obstacle à la grâce divine, n'a pas reçu de Dieu la forme du Pontificat malgré son apparente acceptation de l'élection, n'est pas « un demi-Pape » (en disant cela, vous manifestez ne pas comprendre les distinctions d'une part entre la matière et le forme, et d'autre part entre la puissance te l'acte) [b]mais un tel élu est quelqu'un qui constitue, selon ce qu'enseigne St Robert BELLARMIN, la matière d'un futur Pape, qui ne l'est pas encore (Pape) en acte mais est en puissance de le devenir.
Il vous faudrait réviser votre cours de philosophie thomiste, essentielle pour comprendre un minimum de théologie.
Si vous me permettez JPB, ce tel élu comme B.XVI, en ayant été suspect d'hérésie n'aurait pu être papabile ; alors ce n'est qu'un intru matérialiter et formaliter. Laughing
avatar
Roger Boivin

Nombre de messages : 11282
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Que valent les conclaves depuis Vatican II et le prochain ?

Message  Rosalmonte le Mer 06 Mar 2013, 8:48 am

JPB a écrit:2.Pour en venir au fond, premièrement, je ne parle pas de personnes qui auraient été déclarées par l’Autorité dans l’Église comme étant “modernistes” ! Cela, nous l’affirmons de notre propre chef...
Ensuite, St Pie X dans Pascendi, a condamné le modernisme; il n’a pas condamné les conciliaires vaticandeux (c’est ainsi que je les ai appelés et il serait honnête, pour parler de ce que j’ai écrit, d’employer ma propre terminologie !...) conciliaires vaticandeux que nous jugeons nous-mêmes, de notre propre chef, “modernistes”.
Conséquemment, aucun document jusqu’à présent n’a spécifiquement condamné les hérésies vaticandeuses.

Désolé, Jean-Paul, mais c'est faux.

Saint Pie X, Motu Proprio Praestantia Scripturae, 18/11/1907 a écrit:

« En outre, voulant réprimer l'audace de jour en jour croissante de nombreux modernistes

- qui, par toutes sortes de sophismes et d'artifices, s'efforcent de ruiner la valeur et l'efficacité non seulement du décret Lamentabili sane exitu rendu sur Notre ordre, la 3/7/1907, par la Sainte Inquisition Romaine et Universelle, mais encore de Notre Encyclique Pascendi Dominici gregis, du 8/9/1907 -

Nous réitérons et confirmons de Notre Autorité Apostolique, tant le Décret de cette Congrégation Suprême que la peine d'excommunication contre les contradicteurs.

Nous déclarons et décrétons que si quelqu 'un - ce qu'à Dieu ne plaise - avait assez de témérité pour défendre n'importe laquelle des propositions, des opinions et des doctrines réprouvées dans l'un ou l'autre des documents mentionnés plus haut, il encourrait ipso facto la censure portée par le chapitre Docentes de la Constitution Apostolicae Sedis, censure qui est la première des excommunications latae sententiae simplement réservées au Pontife Romain.

Et il doit être entendu que cette excommunication ne supprime pas les peines que peuvent encourir ceux qui se seront opposés en quelque manière aux susdits documents en tant que propagateurs et fauteurs d'hérésies lorsque leurs propositions, opinions ou doctrines seront hérétiques, ce qui, à la vérité, est arrivé plus d'une fois aux adversaires de ces deux documents, surtout lorsqu'ils se sont faits les champions du modernisme, c.à.d. du rendez-vous de toutes les hérésies.»

Et si V2 et ses auteurs et suiveurs ne sont pas les champions du modernisme, je ne vois pas ce qu'ils sont.

V2 est un conciliabule moderniste. Les auteurs de V2 et les suiveurs sont modernistes. A ce titre, ils sont tous excommuniés, même si pas tous nomément. S. Pie X a bel et bien excommunié tous les modernistes comme s'opposant à de multiples données de foi, et pire encore, aux racines même de la Foi.
avatar
Rosalmonte

Nombre de messages : 1947
Date d'inscription : 16/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Que valent les conclaves depuis Vatican II et le prochain ?

Message  Roger Boivin le Mer 06 Mar 2013, 8:53 am

Rosalmonte a écrit:
Spoiler:
JPB a écrit:2.Pour en venir au fond, premièrement, je ne parle pas de personnes qui auraient été déclarées par l’Autorité dans l’Église comme étant “modernistes” ! Cela, nous l’affirmons de notre propre chef...
Ensuite, St Pie X dans Pascendi, a condamné le modernisme; il n’a pas condamné les conciliaires vaticandeux (c’est ainsi que je les ai appelés et il serait honnête, pour parler de ce que j’ai écrit, d’employer ma propre terminologie !...) conciliaires vaticandeux que nous jugeons nous-mêmes, de notre propre chef, “modernistes”.
Conséquemment, aucun document jusqu’à présent n’a spécifiquement condamné les hérésies vaticandeuses.

Désolé, Jean-Paul, mais c'est faux.

Saint Pie X, Motu Proprio Praestantia Scripturae, 18/11/1907 a écrit:

« En outre, voulant réprimer l'audace de jour en jour croissante de nombreux modernistes

- qui, par toutes sortes de sophismes et d'artifices, s'efforcent de ruiner la valeur et l'efficacité non seulement du décret Lamentabili sane exitu rendu sur Notre ordre, la 3/7/1907, par la Sainte Inquisition Romaine et Universelle, mais encore de Notre Encyclique Pascendi Dominici gregis, du 8/9/1907 -

Nous réitérons et confirmons de Notre Autorité Apostolique, tant le Décret de cette Congrégation Suprême que la peine d'excommunication contre les contradicteurs.

Nous déclarons et décrétons que si quelqu 'un - ce qu'à Dieu ne plaise - avait assez de témérité pour défendre n'importe laquelle des propositions, des opinions et des doctrines réprouvées dans l'un ou l'autre des documents mentionnés plus haut, il encourrait ipso facto la censure portée par le chapitre Docentes de la Constitution Apostolicae Sedis, censure qui est la première des excommunications latae sententiae simplement réservées au Pontife Romain.

Et il doit être entendu que cette excommunication ne supprime pas les peines que peuvent encourir ceux qui se seront opposés en quelque manière aux susdits documents en tant que propagateurs et fauteurs d'hérésies lorsque leurs propositions, opinions ou doctrines seront hérétiques, ce qui, à la vérité, est arrivé plus d'une fois aux adversaires de ces deux documents, surtout lorsqu'ils se sont faits les champions du modernisme, c.à.d. du rendez-vous de toutes les hérésies.»

Et si V2 et ses auteurs et suiveurs ne sont pas les champions du modernisme, je ne vois pas ce qu'ils sont.

V2 est un conciliabule moderniste. Les auteurs de V2 et les suiveurs sont modernistes. A ce titre, ils sont tous excommuniés, même si pas tous nomément. S. Pie X a bel et bien excommunié tous les modernistes comme s'opposant à de multiples données de foi, et pire encore, aux racines même de la Foi.
Je fais mienne la réponse de Rosalmonte.
avatar
Roger Boivin

Nombre de messages : 11282
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Que valent les conclaves depuis Vatican II et le prochain ?

Message  AMDG le Mer 06 Mar 2013, 8:56 am

Gabrielle a dit :
Alors, ce n'est que votre opinion, votre vision perso des textes de V2... donc, une autre personne pourrait avoir une autre vision de ce même V2.

Très bonne remarque ! Cela porte un nom : protestantisme (=libre interprétation).
Mais d'après JP B, on peut être protestant materialiter mais non formaliter. Rolling Eyes

En passant, si les types de Rome changent les règles du conclave.. cela donnerait quoi comme résultat?

Malheureusement, JP B est incapable de répondre à cette question.
Et de toute façon, ils peuvent faire ce qu'ils veulent : changer le mode de scrutin, élire en levant leurs pieds, élire celui qui a les plus belles chaussettes ou que sais-je encore ? ça ne changera rien au fait que ce conclave n'est absolument pas plus catholique que l'élection du prochain imam de mon quartier.

AMDG
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que valent les conclaves depuis Vatican II et le prochain ?

Message  Rosalmonte le Mer 06 Mar 2013, 9:01 am

JPB a écrit:mais un tel élu est quelqu'un qui constitue, selon ce qu'enseigne St Robert BELLARMIN, la matière d'un futur Pape, qui ne l'est pas encore (Pape) en acte mais est en puissance de le devenir.

Erreur.

Traité de droit canonique, Ch. R. Naz a écrit:L'élection du pape ...

[...]

Sont éligibles tous ceux qui, de droit divin ou ecclésiastiques, ne sont pas exclus. Sont exclus les femmes, les enfants, les déments, les non baptisés, les hérétiques et les schismatiques.

Donc, votre un tel élu ne pouvait tout bonnement pas être élu.

De plus, un non-cardinal, non catholique, a-t-il le droit de suffrage dans un Conclave ?

avatar
Rosalmonte

Nombre de messages : 1947
Date d'inscription : 16/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Que valent les conclaves depuis Vatican II et le prochain ?

Message  Rosalmonte le Mer 06 Mar 2013, 9:06 am

Je résume la position de JPB:

Des modernistes (qui n'ont pas le droit de suffrage en Conclave) élisent un moderniste (qui n'est pas éligible en Conclave), et ce dernier, par un coup de baguette magique guérardienne, devient matière du Pape (???), et donc presque pape, en tout cas pape matérialiter. Pourquoi ? Parce que sinon s'en est fait de l'apostolicité.

Donc, pour JPB, l'apostolicité repose sur des hérétiques excommuniés pour modernisme (qui de plus sont parjures).

Dit autrement, les pires ennemis de l'Eglise (les modernistes, selon S. Pie X) sont les garants de l'apostolicité.

Dit encore autrement, des types qui ne tiennent pas la Foi apostolique sont les gardiens de l'apostolicité de l'Eglise.



Dernière édition par Rosalmonte le Mer 06 Mar 2013, 9:12 am, édité 1 fois
avatar
Rosalmonte

Nombre de messages : 1947
Date d'inscription : 16/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Que valent les conclaves depuis Vatican II et le prochain ?

Message  Roger Boivin le Mer 06 Mar 2013, 9:07 am

Traité de droit canonique, Ch. R. Naz a écrit:L'élection du pape ...

[...]

Sont éligibles tous ceux qui, de droit divin ou ecclésiastiques, ne sont pas exclus. Sont exclus les femmes, les enfants, les déments, les non baptisés, les hérétiques et les schismatiques.
avatar
Roger Boivin

Nombre de messages : 11282
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Que valent les conclaves depuis Vatican II et le prochain ?

Message  Rosalmonte le Mer 06 Mar 2013, 9:11 am

élire celui qui a les plus belles chaussettes

http://www.meschaussettesrouges.com/fr/chaussettes-mi-bas/54-rouge.html

Very Happy
avatar
Rosalmonte

Nombre de messages : 1947
Date d'inscription : 16/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Que valent les conclaves depuis Vatican II et le prochain ?

Message  Roger Boivin le Mer 06 Mar 2013, 9:26 am

Peut-être sera-ce jugé comme trop simpliste comme démonstration ;
comme-si tout devrait être compliqué et à la porté que des grands cerveaux.
La Religion ne serait-elle alors que pour les très intelligents, que pour les très instruits !?
N'oublierait-on pas le Saint-Esprit qui éclaire ceux qui demande ses lumières !?
N'oublierait-on pas l'Épouse du Saint-Esprit qui veille si maternellement
sur ceux qui lui montre qu'Ils sont ses enfants, qui l'aiment, la prient avec confiance et assidument !?
avatar
Roger Boivin

Nombre de messages : 11282
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Que valent les conclaves depuis Vatican II et le prochain ?

Message  AMDG le Mer 06 Mar 2013, 10:46 am

Coucou JP B, nous sommes de retour

1.JP B a dit :
AMDG sait que B JP est JP B. Ailleurs, il me prénomme même Jean-Paul ! Il me connaît donc assez bien…
IIl es assez malhonnête de s’adresser à quelqu’un que l’on connaît sans se faire reconnaître soi-même !...


Je risque de vous décevoir, mais je ne vous connais que par vos écrits. Quant à votre prénom Jean-Paul, il est écrit plein de fois sur ce forum, sans parler de votre nom de famille que l'on trouve sur d'autres sites (et on est sûr que c'est bien vous dont il s'agit sur les autres sites, étant donné qu'il y a peu de personnes pour tenir un tel langage et pour défendre une thèse mieux que si vous défendiez un dogme de la Sainte Eglise). Et je ne me suis pas permis d'écrire ici votre nom de famille par politesse.
Pourquoi tenez-vous absolument à savoir qui je suis ?
Est-ce que cela a une importance pour vous ? Je vous pose des questions simples et précises, votre réponse sera-t-elle en fonction de mon identité ? Ce n'est pas une attitude très catholique... No

Mais je vois, vous êtes gêné et cela vous ennuie énormément de ne pas savoir qui s'adresse ainsi à vous parce que vous ne pouvez pas m'attaquer personnellement, comme vous le faîtes envers Banigé ou encore LHR. Vous n'avez rien à répondre à leurs arguments, donc vous vous attaquez personnellement à eux, sur leur mariage entre autres. Mais qu'est-ce que ces histoires privées ont à faire sur un forum public ? Est-ce que ça nous regarde ce qui se passe avec leurs mariages ? Qui ça intéresse ? Etes-vous leur juge ? C'est un forum public et vous vous permettez d'étaler la vie privée des gens ?

Si ce que vous racontez est vrai, vous faites de la médisance, et si c'est faux, vous faites de la calomnie ; mais quoi qu'il en soit, c'est un péché. De quel droit vous attaquez-vous directement aux personnes de cette façon ? Et en plus, vous dévoilez leur identité ! Quelle audace ! Savez-vous que LHR pourrait porter plainte contre vous pour atteinte à la vie privée ?

Imaginons une personne sincère qui découvre ce fil, quelle réaction peut-elle avoir en tombant sur des attaques personnelles de ce genre ? Eh bien, elle part en courant et va voir ailleurs, et elle se dit : (« La religion catholique, pfff, rien d'attirant, salut!) »
Donc, peu importe qui nous sommes. Et surtout, cela vous évitera encore des attaques personnelles...

Pour ma part, cela m'est complètement égal de savoir qui vous êtes, de savoir si vous portez des shorts, des marcels, des tongues ou je ne sais quoi et sachez que je n'irai jamais vous attaquer sur votre vie privée. Seulement, ce sont vos écrits que j'attaque car ils sont contraires à l'enseignement de l'Eglise catholique.

2. JP B a écrit
Pour en venir au fond, premièrement, je ne parle pas de personnes qui auraient été déclarées par l’Autorité dans l’Église comme étant “modernistes” ! Cela, nous l’affirmons de notre propre chef...
Ensuite, St Pie X dans Pascendi, a condamné le modernisme; il n’a pas condamné les conciliaires vaticandeux (c’est ainsi que je les ai appelés et il serait honnête, pour parler de ce que j’ai écrit, d’employer ma propre terminologie !...) conciliaires vaticandeux que nous jugeons nous-mêmes, de notre propre chef, “modernistes”.
Conséquemment, aucun document jusqu’à présent n’a spécifiquement condamné les hérésies vaticandeuses.

Relisez les post de Benjamin et de Rosalmonte, ils vous ont répondu, je n'ai rien à ajouter. Ce sont des réponses claires et simples, ce dont vous êtes incapables de faire. Prenez-en exemple.

3.JP B a dit :
Voilà qui dénonce un procès d’intention et la malhonnêteté à mon égard !

Suis-je dans l'erreur quand j'affirme que votre thèse n'a jamais été autorisée par qui que ce soit dans la sainte Eglise catholique ? A moins qu'un ou plusieurs textes infaillibles de la Sainte Eglise la confirme et la prouve. Dans ce cas, je m'inclinerai. Pas avant...

Mais que dis-je ? Vous n'êtes pas capable de répondre à de simples questions.

Je suis tout à fait d'accord avec Via Crucis quand elle vous dit :
Les petits pastoureaux de Fatima, la petite Bernadette de Lourdes, Mélanie Calvat à La Salette, ne connaissaient absolument rien en théologie et encore moins en thèses théologiques !!! Ils étaient fidèles à réciter l'Angélus chaque jour ! Et ce sont eux qu'Elle a choisi de se montrer pour porter ses messages d'avertissement. Elle n'a pas choisi de théologiens, Elle a choisi des enfants.

Ou encore comme Roger :
Peut-être sera-ce jugé comme trop simpliste comme démonstration ;
comme-si tout devrait être compliqué et à la porté que des grands cerveaux.
La Religion ne serait-elle alors que pour les très intelligents, que pour les très instruits !?
N'oublierait-on pas le Saint-Esprit qui éclaire ceux qui demande ses lumières !?
N'oublierait-on pas l'Épouse du Saint-Esprit qui veille si maternellement sur ceux qui lui montre qu'Ils sont ses enfants, qui l'aiment, qui la prient !?


Je pense aussi et je crois que Dieu s'adresse aux gens simples, tout comme il s'est adressé à des pauvres pêcheurs pour en faire ses Apôtres, ce qui ne me semble pas être le cas de votre thèse. Suspect

Au fait, quelle université faut-il fréquenter pour comprendre la thèse ? Combien d'années d'études faut-il faire ? study study Quel QI doit-on avoir pour espérer y arriver ?
Bref, je vous ai simplement demandé de me l'expliquer par des textes infaillibles et irréfutables de la Sainte Eglise catholique afin d'être sûr de ne pas être dans l'erreur (car aujourd’hui on est obligé de ne faire confiance qu'aux textes infaillibles de la Sainte Eglise), mais vous ne m'avez pas encore répondu...
En revanche, Gabrielle m'a cité deux textes infaillibles de l'Eglise contre votre thèse à savoir l'extrait de la Bulle de Paul IV et le canon 188 art.4... contre lesquels il n'y a rien à opposer.


Je vous repose donc mes questions :
  • Benoit 16 et les cardinaux modernistes font-ils partie de la cité de Notre-Seigneur (la cité du bien) ou de la cité de Satan (la cité du mal) ?

  • Quelle est l'autorité légitime qui vous permet de diffuser, de défendre et d'enseigner la thèse ?



Merci d'y répondre simplement, s'il vous plaît. J'attends de votre part des réponses simples et précises.



@ Benjamin

Benjamin a dit :
La secte (peu importe comment vous l'appelez) existe pourtant bel et bien, vous jouez sur les mots mais dans quel but ?

Dans le but d'amener la confusion et de damner les âmes, tout simplement le but de la (fou)thèse et de ceux qui la propagent.


Ps : @ JP B Je n'en ai pas fini avec vous, le meilleur reste à venir... bom

AMDG
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que valent les conclaves depuis Vatican II et le prochain ?

Message  Roger Boivin le Mer 06 Mar 2013, 11:20 am



AMDG, c'est du mariage en soi, civil et religieux, dont il est question à propos de Banigé ; ne l'ayant pas mentionné, vous ne pouviez savoir.
avatar
Roger Boivin

Nombre de messages : 11282
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Que valent les conclaves depuis Vatican II et le prochain ?

Message  ROBERT. le Mer 06 Mar 2013, 2:45 pm

Rosalmonte a écrit:
élire celui qui a les plus belles chaussettes

http://www.meschaussettesrouges.com/fr/chaussettes-mi-bas/54-rouge.html

Very Happy

En France, vous avez les chaussettes rouges.

Au Québec, nous avons les carrés rouges ("printemps érable") Laughing

.
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33914
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Que valent les conclaves depuis Vatican II et le prochain ?

Message  B JP le Mer 06 Mar 2013, 3:06 pm

@ tous :

Fort bien, fort bien, tout ça ! Mais les premières questions, c'est moi qui les ai posées et personne n'y a répondu...
C'est pourquoi, je les repose :

  • Où est, aujourd'hui, l’Église hiérarchique fondée par Notre-Seigneur Jésus-Christ ?

  • Où sont, en l’absence de véritable Pape depuis le conciliabule vaticandeux, les électeurs du Pape indispensables pour la pérennité de la Papauté, pérennité de Foi catholique depuis la Constitution Apostolique Pastor Æternus du Concile du Vatican (18 juillet 1870) ?

@ Gabrielle :

Ici, vous avez écrit :

[...]

Alors, ce n'est que votre opinion, votre vision perso des textes de V2... donc, une autre personne pourrait avoir une autre vision de ce même V2.

[...]

Tout à fait !
Vous-même, par exemple, vous pensez que les élus des conclaves actuels ne sont pas désignés légitimement, mais cela n'engage que votre autorité personnelle. Laquelle vaut quoi dans la Sainte Église ?...
Cependant, comme l'a bien compris Rosalmonte, j'affirme que, par votre opinion exclusivement personnelle devant la Sainte Église, vous supprimez TOTALEMNT la succession apostolique puisque vous ne savez pas répondre à mes questions, ce qui n'est pas catholique mais schismatique, et cela doublement puisque vous jugez (c'est valable pour tous, sur ce forum) tous les conciliaires vaticandeux FORMELLEMENT hérétiques...

@ Benjamin :

Ici et à propos du dernier § ci-dessus à Gabrielle, vous me demandez ce que je pense de cette citation que vous faites du Cardinal Mazella :
Il est certain que les hérétiques publics ne sont pas membres de l'Eglise.
  1. Que doit-on entendre par « hérétiques publics » ?
  2. Le Cardinal Mazella n'entendait-il pas parler des hérétiques FORMELS, par hasard ? Very Happy ...

@ tous :

N'oubliez pas, dans votre position,

  • Où est, aujourd'hui, l’Église hiérarchique fondée par Notre-Seigneur Jésus-Christ ?

  • Où sont, en l’absence de véritable Pape depuis le conciliabule vaticandeux, les électeurs du Pape indispensables pour la pérennité de la Papauté, pérennité de Foi catholique depuis la Constitution Apostolique Pastor Æternus du Concile du Vatican (18 juillet 1870) ?

Bon courage !...

B JP
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que valent les conclaves depuis Vatican II et le prochain ?

Message  Roger Boivin le Mer 06 Mar 2013, 3:23 pm



Moi, JPB, je vous ai dit où Elle n'est pas ; pour le reste je ne sais. Mais ce que je sais, c'est que Ratzi ayant déjà été suspect d'hérésie, n'aurait pu être papabile ; donc son élection c'est de la foutaise ; et le conclave qui l'a élu, qu'un pseudo-conclave moderniste. Mais de ceci, vous n'en voulez pas. De plus, le modernisme avoué par l'enseignement hérétique qui en sort de cette hiérarchie depuis Montini, les condamne de par les propres mots de Saint Pie X ; mais ça, ce n'est pas assez encore ; alors que vous faut-il ? Le signe de Jonas ? Votre thèse, vous l'avez tatouée sur le cerveau, c'est ce qui vous leurre. Pour vous, où est-Elle la Une, Sainte, Catholique et Apostolique Église de Jésus-Christ ?
avatar
Roger Boivin

Nombre de messages : 11282
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Que valent les conclaves depuis Vatican II et le prochain ?

Message  Benjamin le Mer 06 Mar 2013, 3:56 pm

B JP a écrit:@ Benjamin :

Ici et à propos du dernier § ci-dessus à Gabrielle, vous me demandez ce que je pense de cette citation que vous faites du Cardinal Mazella :
Il est certain que les hérétiques publics ne sont pas membres de l'Eglise.
  1. Que doit-on entendre par « hérétiques publics » ?
  2. Le Cardinal Mazella n'entendait-il pas parler des hérétiques FORMELS, par hasard ? Very Happy ...


Êtes-vous en train de dire, qu'il ne s'agirait dans le cas qui nous occupe que d'hérésie matérielle ?


"L'hérésie matérielle a pour objet une chose contraire à la Foi, qu'on ne sait pas être telle."

"L'hérésie matérielle est l'erreur qui, quoi qu'en matière de Foi, est cependant involontaire et n'est nullement opiniâtre."



Êtes-vous en train de nous dire que les Montini, Wojtyla, Ratzinger et compagnie, ne savent pas qu'ils vont contre la Foi catholique ?


B JP a écrit:@ tous :

N'oubliez pas, dans votre position,

  • Où est, aujourd'hui, l’Église hiérarchique fondée par Notre-Seigneur Jésus-Christ ?

  • Où sont, en l’absence de véritable Pape depuis le conciliabule vaticandeux, les électeurs du Pape indispensables pour la pérennité de la Papauté, pérennité de Foi catholique depuis la Constitution Apostolique Pastor Æternus du Concile du Vatican (18 juillet 1870) ?

L'Église est éclipsée, et donc, comme le disait Gabrielle, les électeurs le sont aussi. Pour Pastor Æternus, relisez Louis.

Auriez-vous peur du noir ? Very Happy
avatar
Benjamin

Nombre de messages : 6869
Date d'inscription : 26/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 34 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 19 ... 34  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum