Mon beau-père..

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Mon beau-père..

Message  gabrielle le Ven 28 Déc 2012, 8:40 am


"Et répondant, il leur dit : Ma mère et mes frères, ce sont ceux qui écoutent la parole de Dieu, et qui la pratiquent." (S. Luc, 8, v. 21)



Toutefois, sa réponse ne contient rien de blessant pour ses parents, mais elle nous apprend que l’union des âmes est plus auguste que les liens de la chair et du sang. Le Sauveur ne renie donc point sa mère (comme l’affirment certains hérétiques qui tendent des pièges à la simplicité), puisqu’il l’a reconnue du haut même de la croix, mais il nous enseigne à sacrifier les exigences du sang à l’accomplissement des devoirs célestes. ...Cependant, comme il ne suffit pas d’écouter pour être sauvé, et que la parole de Dieu serait plutôt alors une cause de condamnation, il ajoute : " Et qui la pratiquent, " car il faut tout à la fois écouter et mettre en pratique. La parole de Dieu, c’est sa doctrine, puisque tout ce qu’il enseignait venait de son Père.

Chaine d'or
avatar
gabrielle

Nombre de messages : 17723
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon beau-père..

Message  gabrielle le Ven 28 Déc 2012, 8:46 am

"Celui qui aime son père ou sa mère plus que Moi, n’est pas digne de Moi ; et celui qui aime son fils ou sa fille plus que Moi, n’est pas digne de Moi." (S. Matthieu, 10, v. 37)

S. Jér. Après avoir dit : " Je ne suis pas venu apporter la paix, mais le glaive, et séparer l’homme d’avec son père, d’avec sa mère, d’avec sa belle-mère, " Notre-Seigneur, ne voulant pas que les sentiments naturels l’emportent jamais sur la religion, ajoute : " Celui qui aime son père ou sa mère plus que moi n’est pas digne de moi. " Nous lisons dans le Cantique des Cantiques : " Il a réglé en moi la charité. " (Ct 2.) Dans toute affection nous devons conserver cet ordre. Aimez après Dieu votre père et votre mère, aimez après lui vos enfants. Mais si la nécessité vous force de mettre en présence l’amour de vos parents et de vos enfants, et que vous ne puissiez satisfaire en même temps à l’un et à l’autre, rappelez-vous qu’alors la haine pour les siens devient un véritable amour de Dieu. Il ne défend donc pas d’aimer son père ou sa mère, mais il ajoute d’une manière expressive : " plus que moi. " — S. Hil. (can. 10 sur S. Matth.) Ceux en effet qui donneront la préférence à ces affections sur l’amour de Dieu se rendront indignes de l’héritage des biens futurs.

S. Chrys. (hom. 36.) Ne soyez pas étonné si d’ailleurs, saint Paul fait un commandement exprès d’obéir en tout à ses parents : il ne veut parler que de l’obéissance dans les choses qui ne sont pas contraires à la religion ; et c’est en effet un devoir sacré que de rendre alors à nos parents toute sorte d’honneur ; mais s’ils exigent au delà de ce qui leur est dû, il faut s’y refuser. Cette doctrine est conforme à l’Ancien Testament, où Dieu ordonne non-seulement de haïr, mais même de lapider ceux qui adoraient les idoles. (Lv 20.) Nous lisons encore dans le Deutéronome : " Celui qui dira à son père et à sa mère : Je ne vous connais pas, et à ses frères : Je vous ignore, ceux-là auront gardé votre parole. " — La Glose. On voit souvent les parents aimer leurs enfants plus qu’ils n’en sont aimés ; aussi Notre-Seigneur va-t-il par degrés, et après avoir enseigné que son amour doit passer avant l’amour des parents, il enseigne naturellement qu’il doit aussi l’emporter sur l’amour des enfants, en ajoutant : " Et celui qui aime son fils ou sa fille plus que moi n’est pas digne de moi. " — Rab. Ce qui signifie qu’on est indigne de toute union avec Dieu quand on préfère les affections de la chair et du sang à l’amour spirituel qu’on doit avoir pour Dieu.
avatar
gabrielle

Nombre de messages : 17723
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon beau-père..

Message  gabrielle le Sam 29 Déc 2012, 7:25 am

"Seront divisés : le père contre le fils et le fils contre son père, la mère contre la fille et la fille contre la mère, la belle-mère contre sa belle-fille et la belle-fille contre sa belle-mère." (S. Luc, 12, v. 53)



Bède. Il nous enseigne ensuite comment la terre doit s’embraser après le baptême de sa passion, après la venue de ce feu tout spirituel : " Pensez-vous que je sois venu apporter la paix sur la terre ? " etc. — S. Cyr. Que dites-vous, Seigneur ? Est-ce que vous n’êtes pas venu apporter la paix, vous qui êtes devenu notre paix (Ep 2), pacifiant par le sang que vous avez répandu sur la croix, tant ce qui est sur la terre, que ce qui est dans le ciel (Col 1), vous qui avez dit : " Je vous donne ma paix ? " Il est évident que la paix a ses avantages, mais elle devient quelquefois funeste, et nous sépare de l’amour de Dieu, lorsque, par exemple, elle nous fait vivre en intelligence avec ceux qui sont éloignés de Dieu ; et ce sont ces liaisons de la terre que le Sauveur nous enseigne à éviter. C’est pour cela qu’il ajoute : " Car désormais cinq personnes dans une maison seront divisées, trois contre deux et deux contre trois, " etc. — S. Ambr. Quoique l’énumération qui suit, comprenne six personnes, le père et le fils, la mère et la fille, la belle-mère et la belle-fille, il n’y en a réellement que cinq, parce que la mère et la belle-mère peuvent être prises pour une seule et même personne ; car la mère du fils est naturellement la belle-mère de son épouse. — S. Chrys. (Ch. des Pèr. gr.) C’est ici une prédiction de ce qui devait arriver. On vit, en effet, dans la même maison, des chrétiens que leur père voulait entraîner à l’apostasie, mais telle fut la puissance de la doctrine de Jésus-Christ, que les fils se séparaient de leurs pères, les filles de leurs mères, et les parents de leurs enfants. Les disciples fidèles de Jésus-Christ consentirent non seulement à sacrifier tous leurs biens, mais à endurer tous les genres de souffrance, pour conserver la foi qu’ils avaient embrassée. Si Jésus-Christ n’avait été qu’un homme, comment aurait-il pu entrer dans son esprit que les pères l’aimeraient plus qu’ils n’aimaient leurs enfants, que les enfants l’aimeraient plus que leurs pères, les époux plus que leurs épouses ? et cela non seulement dans une seule maison, dans cent familles, mais par toute la terre. Or, non seulement il a fait cette prédiction, mais il l’a réellement accomplie

De toutes ces persécutions et séparations douloureuses, Notre-Seigneur en indique la récompense dans la dernière Béatitude: le Ciel.

Ceci est la suprême consolation des âmes.

Personne ne peut échapper à ces séparations des familles, elle est plus marquée de nos jours, mais, en fait, elle a toujours existé.

Dans une famille ( à moins d'une famille très pieuse) il y a toujours eu des membres plus dévots que d'autre, et ceux qui étaient animés d'un plus grand amour de Dieu étaient ridiculisés et mis de côté.

De nos jours ces attitudes sont plus virulentes, car la foi même nous sépare, mais, ce qu'il faut se dire, c'est que cela ne dure qu'un temps et notre fermeté, notre exemple ne seront pas inutile, ils seront le levier qui attirera sur les nôtres les grâces de salut et compréhension.

Personne sur cette terre, même si elle est bannie de sa famille à cause de la foi, personne, n'est seule et sans famille, car sa famille se trouve dans le communion des saints.

Il faut avoir les yeux rivés sur Jésus et Jésus Crucifié, en lui nous trouvons notre force.
avatar
gabrielle

Nombre de messages : 17723
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon beau-père..

Message  Roger Boivin le Sam 29 Déc 2012, 8:05 am



C'est ce qui vient de nous arrivé, nous avons été banni ( je ne sais pas si ce mot est un peu fort ) de la famille de ma femme.
avatar
Roger Boivin

Nombre de messages : 10574
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon beau-père..

Message  gabrielle le Sam 29 Déc 2012, 9:54 am

roger a écrit:

C'est ce qui vient de nous arrivé, nous avons été banni ( je ne sais pas si ce mot est un peu fort ) de la famille de ma femme.

Soyez heureux! Votre récompense sera grande dans les cieux.

Les larmes de cette terre ne seront rien à côté de la joie qui vous sera donnée.

Souffrir passe avoir souffert demeure éternellement ( La Petite Thérèse)
avatar
gabrielle

Nombre de messages : 17723
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon beau-père..

Message  ROBERT. le Sam 29 Déc 2012, 12:10 pm

gabrielle a écrit:
roger a écrit:

C'est ce qui vient de nous arrivé, nous avons été banni ( je ne sais pas si ce mot est un peu fort ) de la famille de ma femme.

Soyez heureux! Votre récompense sera grande dans les cieux.

Les larmes de cette terre ne seront rien à côté de la joie qui vous sera donnée.

Souffrir passe; avoir souffert demeure éternellement. ( La Petite Thérèse)
(gras et ponctuation perso.)


En complément:


.
"HEUREUX CEUX QUI SOUFFRENT PERSÉCUTION POUR LA JUSTICE, PARCE QUE LE ROYAUME DU CIEL EST À EUX". (Matthieu V, 10) Ceux qui souffrent "pour la justice," c’est-à-dire, pour la vertu, pour la piété et pour la défense du prochain, car il entend d’ordinaire par ce mot "de justice," la réunion de toutes les vertus.


"VOUS SEREZ BIENHEUREUX, LORSQUE LES HOMMES VOUS DIRONT DES PAROLES OUTRAGEUSES, QU’ILS VOUS PERSÉCUTERONT, ET QU’À CAUSE DE MOI, ILS PUBLIERONT FAUSSEMENT TOUTE SORTE DE MAL CONTRE VOUS" (Matthieu V, 11). "RÉJOUISSEZ-VOUS ALORS, ET TRESSAILLEZ DE JOIE, PARCE QU’UNE GRANDE RÉCOMPENSE VOUS EST RÉSERVÉE DANS LES CIEUX." (Matthieu V, 12).


http://messe.forumactif.org/t4643-suite-de-saint-matthieu-chap-v-vv-1-17-par-saint-jean-chrysostome-extraits#89467


avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 31854
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon beau-père..

Message  Roger Boivin le Sam 29 Déc 2012, 11:07 pm



Laissons les morts enterrer leurs morts.
avatar
Roger Boivin

Nombre de messages : 10574
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon beau-père..

Message  Roger Boivin le Sam 29 Déc 2012, 11:12 pm



On m'a dit qu'aujourd'hui n'ayant plus la possibilité de faire dire des messes pour le repos de l'âme des défunts, le fait de poser des actes comme on vient de le faire par fidélité à notre foi, pour témoigner de notre foi, et bien c'est cela qui délivre promptement les âmes du purgatoire, l'âme du défunt que l'on pleure.
avatar
Roger Boivin

Nombre de messages : 10574
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon beau-père..

Message  ROBERT. le Dim 30 Déc 2012, 11:49 am

roger a écrit:

On m'a dit qu'aujourd'hui n'ayant plus la possibilité de faire dire des messes pour le repos de l'âme des défunts, le fait de poser des actes comme on vient de le faire par fidélité à notre foi, pour témoigner de notre foi, et bien c'est cela qui délivre promptement les âmes du purgatoire, l'âme du défunt que l'on pleure.

avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 31854
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum