La secte loue ouvertement le protestantisme et appelle à lui demander pardon

Page 1 sur 10 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La secte loue ouvertement le protestantisme et appelle à lui demander pardon

Message  Benjamin le Jeu 22 Nov 2012, 6:21 am

Protestants et catholiques : se pardonner mutuellement


Le card. Koch évoque les 500 ans de la Réforme protestante


Traduction d’Anne Kurian


ROME, mercredi 21 novembre 2012 (ZENIT.org) – En vue du 500e anniversaire de la Réforme protestante, le cardinal Koch propose un « grand et beau geste » : une « célébration pénitentielle commune » où protestants et catholiques reconnaîtraient « ensemble leurs fautes » pour « se pardonner mutuellement ».

Après l’assemblée plénière du Conseil pontifical pour la promotion de l’unité des chrétiens, qui s'est déroulée au Vatican, sur le thème de l’importance de l’œcuménisme pour la nouvelle évangélisation, du 12 au 16 novembre (cf. Zenit du 15 novembre 2012), le cardinal Kurt Koch, président du dicastère, revient sur le dialogue avec les Eglises protestantes, dans un entretien publié par l’édition italienne de L’Osservatore Romano du 20 novembre 2012.

Que penser de la célébration des 500 ans de la Réforme en 2017 ?

D’un côté, Martin Luther a introduit des aspects très positifs : il était passionnément à la recherche de Dieu, totalement dédié au Christ. Et pourtant, Martin Luther ne voulait pas de division, mais un renouveau de l’Eglise en son entier et ceci, il faut le dire, n’a pas réussi. En ce sens, le théologien et spécialiste de l'œcuménisme Wolfhart Pannenberg affirme que la Réforme a échoué et le résultat de cet échec ont été les sanglantes guerres de religion des XVIe et XVIIe siècles. Aujourd’hui, vouloir réconcilier le désir positif de Martin Luther et les conséquences terribles de la Réforme dans une même joyeuse célébration, me semble très difficile.

Comment célébrer cet évènement en cherchant à soigner les blessures?

Par exemple, par une célébration pénitentielle commune dans laquelle nous reconnaîtrions ensemble nos fautes, parce que le fait que la Réforme n’ait pas atteint son but, c’est-à-dire le renouveau de l’Eglise, incombe à la responsabilité des deux parties : les raisons sont d’ordre théologique et politique. Le reconnaître et se pardonner mutuellement pour tout cela, je trouve que ce serait un grand et beau geste.

Il existe déjà une forte collaboration entre l’Eglise catholique et la Fédération mondiale luthérienne?

La Commission internationale pour le dialogue entre la Fédération mondiale luthérienne et le Conseil pontifical pour l'unité des chrétiens, donc avec l’Eglise catholique romaine, ont rendu public, après une longue élaboration, un document commun intitulé: “Du conflit à la communion”. Ce texte évalue la signification de ces 500 ans de Réforme, mais aussi ce qui a été fait au cours de ces 50 dernières années, depuis le début de cette commission, et quels points ommun ont été reconnus. Je crois que ce titre - “Du conflit à la communion” - indique très bien l'orientation que le document veut donner. Il peut représenter un excellent point de départ pour le chemin à venir.

Durant l’assemblée plénière vous avez rencontré aussi le pape, dont une des priorités est justement l'œcuménisme...

Le Saint-Père accorde un grand intérêt au dialogue œcuménique: je le remarque à chaque fois que j’ai l’occasion de parler avec lui. Il fait preuve d’un engagement incontestable pour l’oecuménisme, cependant il ne s’agit pas d’un oecuménisme au plan purement philanthropique ou au plan des relations interpersonnelles: cet oecuménisme a plutôt un fondement christologique. C’est pour cela que Benoît XVI ne se lasse pas de répéter que l'œcuménisme présuppose de notre part l'approfondissement de la foi et l’engagement pour atteindre une unité visible. On voit ici un lien profond entre le thème principal de cette assemblée plénière et l’Année de la foi: en effet, l'œcuménisme et l'unité s’obtiennent seulement sur la base de la foi. Et le Saint-Père a exprimé, par ses paroles, ce concept dans un contexte plus large, et ceci a été un grand encouragement pour tous les membres et consulteurs du Conseil pontifical.

( source : http://www.zenit.org/article-32611?l=french )

Au fond il n'y a rien d'étonnant dans ce rapprochement puisque V2 a été très largement inspiré par le protestantisme ; par contre, ce qui me fait bondir, c'est le travestissement de la réalité historique opéré par la secte.

Benjamin

Nombre de messages : 5019
Date d'inscription : 26/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La secte loue ouvertement le protestantisme et appelle à lui demander pardon

Message  Benjamin le Jeu 22 Nov 2012, 6:41 am



Puisqu'on parle de protestantisme, voici, pour les lecteurs de passage, quelques ouvrages...



L'Église catholique, la Renaissance, le Protestantisme, par le cardinal Alfred Baudrillart :
http://www.liberius.net/livres/L_Eglise_catholique,_la_Renaissance,_le_Protestantisme_000000603.pdf

Le protestantisme comparé avec le catholicisme dans ses rapports avec la civilisation européenne, par Jacques Balmès :
Tome I : http://www.liberius.net/livres/Le_protestantisme_compare_avec_le_catholicisme_dans_ses_rapports_avec_la_civilisation_europeenne_(tome_1)_000000730.pdf
Tome II : http://www.liberius.net/livres/Le_protestantisme_compare_avec_le_catholicisme_dans_ses_rapports_avec_la_civilisation_europeenne_(tome_2)_000000731.pdf

Les Huguenots et la Ligue, au diocèse de Boulogne, par l'abbé F. Lefebvre :
http://www.liberius.net/livres/Les_Huguenots_et_la_Ligue,_au_diocese_de_Boulogne_000000267.pdf

Histoire de la révolution religieuse, ou de la réforme protestante dans la Suisse occidentale, par Charles-Louis de Haller :
http://www.liberius.net/livres/Histoire_de_la_revolution_religieuse,_ou_de_la_reforme_protestante_dans_la_Suisse_occidentale_000000632.pdf



J'aurais également aimé pouvoir donner un lien pour Les victimes françaises du fanatisme huguenot, par Michel Feretti, mais je n'en ai pas trouvé (il est sur Google Books mais on ne peut en consulter que quelques pages...).

Benjamin

Nombre de messages : 5019
Date d'inscription : 26/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

LA FOI DE NOS PÈRES

Message  Roger Boivin le Jeu 22 Nov 2012, 7:42 am


+ LA FOI DE NOS PÈRES, ou, Exposition complète de la doctrine chrétienne -
Ouvrage traduit de l'anglais sur la vingt-huitième édition, avec l'autorisation spéciale de l'auteur, par l'abbé Adolphe Saurel
Publié en 1886 :


http://messe.forumactif.org/t3517p90-liens-ou-signets-de-livres-catholiques-numerises#75176


Roger Boivin

Nombre de messages : 10068
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La secte loue ouvertement le protestantisme et appelle à lui demander pardon

Message  ROBERT. le Jeu 22 Nov 2012, 10:55 am

Benjamin a écrit:
Protestants et catholiques : se pardonner mutuellement


Le card. Koch évoque les 500 ans de la Réforme protestante


Spoiler:
Traduction d’Anne Kurian


ROME, mercredi 21 novembre 2012 (ZENIT.org) – En vue du 500e anniversaire de la Réforme protestante, le cardinal Koch propose un « grand et beau geste » : une « célébration pénitentielle commune » où protestants et catholiques reconnaîtraient « ensemble leurs fautes » pour « se pardonner mutuellement ».

Après l’assemblée plénière du Conseil pontifical pour la promotion de l’unité des chrétiens, qui s'est déroulée au Vatican, sur le thème de l’importance de l’œcuménisme pour la nouvelle évangélisation, du 12 au 16 novembre (cf. Zenit du 15 novembre 2012), le cardinal Kurt Koch, président du dicastère, revient sur le dialogue avec les Eglises protestantes, dans un entretien publié par l’édition italienne de L’Osservatore Romano du 20 novembre 2012.

Que penser de la célébration des 500 ans de la Réforme en 2017 ?

D’un côté, Martin Luther a introduit des aspects très positifs : il était passionnément à la recherche de Dieu, totalement dédié au Christ. Et pourtant, Martin Luther ne voulait pas de division, mais un renouveau de l’Eglise en son entier et ceci, il faut le dire, n’a pas réussi. En ce sens, le théologien et spécialiste de l'œcuménisme Wolfhart Pannenberg affirme que la Réforme a échoué et le résultat de cet échec ont été les sanglantes guerres de religion des XVIe et XVIIe siècles. Aujourd’hui, vouloir réconcilier le désir positif de Martin Luther et les conséquences terribles de la Réforme dans une même joyeuse célébration, me semble très difficile.

Comment célébrer cet évènement en cherchant à soigner les blessures?

Par exemple, par une célébration pénitentielle commune dans laquelle nous reconnaîtrions ensemble nos fautes, parce que le fait que la Réforme n’ait pas atteint son but, c’est-à-dire le renouveau de l’Eglise, incombe à la responsabilité des deux parties : les raisons sont d’ordre théologique et politique. Le reconnaître et se pardonner mutuellement pour tout cela, je trouve que ce serait un grand et beau geste.

Il existe déjà une forte collaboration entre l’Eglise catholique et la Fédération mondiale luthérienne?

La Commission internationale pour le dialogue entre la Fédération mondiale luthérienne et le Conseil pontifical pour l'unité des chrétiens, donc avec l’Eglise catholique romaine, ont rendu public, après une longue élaboration, un document commun intitulé: “Du conflit à la communion”. Ce texte évalue la signification de ces 500 ans de Réforme, mais aussi ce qui a été fait au cours de ces 50 dernières années, depuis le début de cette commission, et quels points ommun ont été reconnus. Je crois que ce titre - “Du conflit à la communion” - indique très bien l'orientation que le document veut donner. Il peut représenter un excellent point de départ pour le chemin à venir.

Durant l’assemblée plénière vous avez rencontré aussi le pape, dont une des priorités est justement l'œcuménisme...

Le Saint-Père accorde un grand intérêt au dialogue œcuménique: je le remarque à chaque fois que j’ai l’occasion de parler avec lui. Il fait preuve d’un engagement incontestable pour l’oecuménisme, cependant il ne s’agit pas d’un oecuménisme au plan purement philanthropique ou au plan des relations interpersonnelles: cet oecuménisme a plutôt un fondement christologique. C’est pour cela que Benoît XVI ne se lasse pas de répéter que l'œcuménisme présuppose de notre part l'approfondissement de la foi et l’engagement pour atteindre une unité visible. On voit ici un lien profond entre le thème principal de cette assemblée plénière et l’Année de la foi: en effet, l'œcuménisme et l'unité s’obtiennent seulement sur la base de la foi. Et le Saint-Père a exprimé, par ses paroles, ce concept dans un contexte plus large, et ceci a été un grand encouragement pour tous les membres et consulteurs du Conseil pontifical.

( source : http://www.zenit.org/article-32611?l=french )

Au fond il n'y a rien d'étonnant dans ce rapprochement puisque V2 a été très largement inspiré par le protestantisme ; par contre, ce qui me fait bondir, c'est le travestissement de la réalité historique opéré par la secte
.


Demander "pardon" aux Protestants d'être Catholiques ?? Voyons donc !! Y-a-quelqu'un au bout du fil ?

Les modernos ont tellement bien chloroformé, anesthésié les gens depuis 50 ans, avec leur liberté religieuse, leur œcuménisme, que le

travestissement de la réalité, tout le monde, presque tout le monde y est indifférent, ou s’en fout complètement.

Les Intrus diraient des menteries grosses comme l’île de Manhattan que ça passerait comme du beurre dans la poêle !!

Je ne ferai jamais partie d’une église "catholique" où Luther, Calvin, Zwingli, Theillard, etc seraient "canonisés" !!!

.

ROBERT.

Nombre de messages : 29777
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La secte loue ouvertement le protestantisme et appelle à lui demander pardon

Message  Benjamin le Jeu 22 Nov 2012, 11:27 am


Pour ce qui est des excuses, ils peuvent toujours courir ! Nos ancêtres ont bien eu raison de se défendre contre les horreurs du protestantisme qui provoque la guerre civile, tue les corps, détruit les sanctuaires, viole les sépultures et perd les âmes.

Benjamin

Nombre de messages : 5019
Date d'inscription : 26/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La secte loue ouvertement le protestantisme et appelle à lui demander pardon

Message  ROBERT. le Jeu 22 Nov 2012, 12:26 pm

Benjamin a écrit:
Pour ce qui est des excuses, ils peuvent toujours courir ! Nos ancêtres ont bien eu raison de se défendre contre les horreurs du protestantisme qui provoque la guerre civile, tue les corps, détruit les sanctuaires, viole les sépultures et perd les âmes.

Exactement ! Le mot horreurs est exact. Nos ancêtres sont au ciel aujourd'hui.

Il faut espérer le même avenir pour les protestants convertis au catholicisme.

.

ROBERT.

Nombre de messages : 29777
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La secte loue ouvertement le protestantisme et appelle à lui demander pardon

Message  gabrielle le Ven 23 Nov 2012, 7:18 am

Ma foi! c'est quasi un saint ce Luther, ce débauché qui avait en horreur la Sainte Messe, la Sainte Vierge et toute la doctrine de la Sainte Église.

Il faut noter que l'usurpateur, ne précise pas une seul point où l'Église fut fautive... après leur comédie de pardon , il sera prêt à se joindre officiellement à la secte à laquelle il appartient, soit celle de son Maitre : Luther.

gabrielle

Nombre de messages : 17540
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La secte loue ouvertement le protestantisme et appelle à lui demander pardon

Message  Benjamin le Sam 19 Jan 2013, 6:12 am

[La secte] en Allemagne participera-t-elle au 500e anniversaire de la Réforme ?


Les "évêques" [de la secte] allemands ont fait part, le 31 octobre 2012, de certaines conditions pour participer au 500e anniversaire de la réforme de Luther qui sera célébré en 2017.

Pour Dorothea Sattler, théologienne, directrice de l’Institut œcuménique de la Faculté de théologie "catholique" de l’université de Munster (Allemagne), membre de la Commission œcuménique de préparation des commémorations de 2017, cela n’empêche pas les préparatifs de se poursuivre.

« Le 31 octobre 1517, Martin Luther publiait ses 95 thèses à Wittenberg. Cet événement, qui marque le début de la Réforme protestante, est commémoré dans l’Église évangélique d’Allemagne (EKD) et aussi par [la secte], puisque chaque année, à cette date-là, "l’évêque" de Magdebourg (diocèse dans lequel est situé Wittenberg) publie un texte. Ce 31 octobre 2012, "Mgr" Gerhard Feige, "évêque" de Magdebourg et, depuis un an, président de la Commission œcuménique de la Conférence des "évêques" d’Allemagne (DBK), a rendu publiques dix “thèses” à propos de cette commémoration de 2017.

Selon ce document, la participation de [la secte] “n’est pas impossible, mais dépendra de la nature des événements prévus”. Cela signifie que, tant que l’on ne connaît pas le programme officiel préparé par l’EKD et par toutes les Églises protestantes, en Allemagne et dans le monde, [la secte] ne peut qu’affirmer qu’elle est prête à y participer et à s’y associer… À condition, cependant, que l’on évite d’employer le mot “jubilé” pour préférer celui de “commémoration”.

On ne peut oublier, en effet, que la Réforme a provoqué un schisme au sein du christianisme et que des centaines de milliers – voire des millions – de personnes ont été tuées au cours des guerres de religion, notamment pendant la guerre de Trente Ans qui a déchiré l’Europe de 1618 à 1648. Curieusement, peu d’études ont été faites en Allemagne sur ce sujet, si bien qu’il est difficile de chiffrer les morts de la Réforme…

« Une relecture commune de la Réforme »

Ceci n’empêche pas [la secte] allemande de participer déjà aux préparations des commémorations. Ainsi, une commission théologique, en lien avec les instituts œcuméniques d’Erfurt (luthérien) et de Paderborn ("catholique"), prépare une explication commune des 95 thèses de Luther et d’autres textes du XVIe siècle. Un congrès théologique international sur Martin Luther aura lieu en 2014 à Erfurt. Cette même année, nos "évêques" [de la secte] inviteront à célébrer, dans toutes les cathédrales allemandes, le 50e anniversaire du décret sur l’œcuménisme de Vatican II, Unitatis redintegratio, promulgué le 21 novembre 1964.

D’autres initiatives œcuméniques visent un travail de purification de la mémoire et de réconciliation. C’est d’ailleurs autour de ce double thème que sera organisée une grande célébration œcuménique en 2017, pour faire comprendre que la Réforme concerne tous les chrétiens – et pas seulement les protestants luthériens – et rappeler les dons que le catholicisme a reçus de la Réforme, à commencer par l’usage des langues vernaculaires pour la liturgie (entériné par le Concile).

Enfin, la Commission internationale luthéro-"catholique" (rassemblant une trentaine de membres, au total, de la Fédération luthérienne mondiale et du Conseil pontifical pour la promotion de l’Unité des chrétiens) publiera, dès 2013, une relecture commune de la Réforme. »


( source : http://www.la-croix.com/Religion/Actualite/L-Eglise-catholique-en-Allemagne-participera-t-elle-au-500e-anniversaire-de-la-Reforme-_NP_-2013-01-18-900854 )

Benjamin

Nombre de messages : 5019
Date d'inscription : 26/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La secte loue ouvertement le protestantisme et appelle à lui demander pardon

Message  gabrielle le Sam 19 Jan 2013, 7:24 am

La secte s'achemine vers le luthérianisme de façon progressive mais constante.

Luther avait réduit les sacrements à trois et ensuite à deux... la secte l'a dépassé, elle a réussi à les invalider, tout en les gardant ( exception peut-être le Baptême, mais encore là, je n'en suis pas certaine)

Le "don" de Luther n'est-ce pas Pie XII qui le dernier défendit l'usage du vernaculaire?

gabrielle

Nombre de messages : 17540
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La secte loue ouvertement le protestantisme et appelle à lui demander pardon

Message  Via Crucis le Sam 19 Jan 2013, 11:29 am

"un travail de purification de la mémoire" ? Quelle mémoire ? Mémoire de qui ? Pourquoi ?

Qu'ils avouent plutôt ces scélérats : un travail de lavage de cerveau !!! affraid

Le catholicisme n'a reçu AUCUN DON DE LA REFORME ! Le catholicisme a reçu TOUS LES DONS QU'IL POSSEDE DE NOTRE SEIGNEUR JESUS-CHRIST !

La première Bible que j'ai lue étant encore enfant était une Bible de Louis Segond.
Je n'ai JAMAIS cherché à être protestante (pourtant j'avais des camarades de classe protestantes) mais j'ai désiré ardemment être CATHOLIQUE parce que la Parole de Vérité qui émane de Dieu NE PEUT PAS ETRE CHANGEE NI DETRUITE NI VOILEE PAR LES ENNEMIS DE L'EGLISE CATHOLIQUE !

Quels que soient les bouquins que ces ennemis puissent écrire, quels que soient les discours qu'ils puissent prononcer pour la combattre : LA LUMIERE DIVINE SE REVELE AUX PETITS ENFANTS ET A TOUS CEUX QUI ASPIRENT REELLEMENT A LA VERITE.

St Paul a été terrassé/changé par la vision de Notre Seigneur sur le chemin de Damas alors qu'il allait persécuter les chrétiens.

Maintenant je ne suis plus un petit enfant mais une grand-mère, il m'apparaît plus que jamais clairement que seule l'Eglise Catholique Une Sainte et Apostolique (pas celle de Ratzinger ni de V2) est l'Eglise du Christ et que toutes les autres églises (églises protestantes et orthodoxes - églises avec un petit "e") ne sont que des menteuses !
Les protestantes ont aboli l'apostolicité/la prêtrise, et les orthodoxes ont aboli la pureté/chasteté de la prêtrise (mariage des prêtres, divorce autorisé, non reconnaissance de l'Evêque légitime de Rome comme Pape etc...).

Gabrielle devra donc se mettre au travail pour écrire à nouveau un livre contre l'apologie des propositions de Luther ! Bon courage ma chère Gabrielle ! Laughing cheers I love you


Via Crucis

Nombre de messages : 2900
Date d'inscription : 22/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La secte loue ouvertement le protestantisme et appelle à lui demander pardon

Message  Via Crucis le Sam 19 Jan 2013, 11:40 am

Ce sont les protestants eux, qui doivent demander pardon à Notre Seigneur Jésus-Christ de s'être attaqués, en suivant l'abominable Luther, à l'Eglise Catholique Une Sainte et Apostolique qui EST l'Eglise du Christ fondée par Lui ! L'Eglise de Dieu !!!

Via Crucis

Nombre de messages : 2900
Date d'inscription : 22/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La secte loue ouvertement le protestantisme et appelle à lui demander pardon

Message  Roger Boivin le Sam 19 Jan 2013, 11:45 am

Évangile d'aujourd'hui :


Matthieu XXIV, 3-13, :

3. Et s'étant assis sur le mont des Oliviers, ses disciples s'approchèrent de lui secrètement, disant : Dites-nous quand ces choses arriveront et quel sera le signe de votre avènement et de la consommation du siècle ?
4. Et Jésus leur répondit : Prenez garde que personne ne vous séduise.
5. Car beaucoup viendront en mon nom, disant : Je suis le Christ, et ils en séduiront plusieurs.
6. Vous entendrez parler de combats et de bruits de combats. Gardez-vous de vous troubler, car il faut que ces choses arrivent; mais ce n'est pas encore la fin.
7. Alors se soulèveront peuple contre peuple et royaume contre royaume, et il y aura des pestes et des famines et des tremblements de terre en divers lieux.
8. Mais tout cela c'est le commencement des douleurs.
9. Alors on vous livrera aux tribulations, et on vous tuera, et vous serez en haine à toutes les nations à cause de mon nom.
10. Alors beaucoup seront scandalisés, et ils se trahiront et se haïront mutuellement.
11. Et beaucoup de faux prophètes s'élèveront et séduiront beaucoup de monde.
12. Et parce que l'iniquité aura abondé, la charité de plusieurs se refroidira.
13. Mais celui qui persévèrera jusqu'à la fin, celui-là sera sauvé.

version Fillion..


http://messe.forumactif.org/t4491-journee-mondiale-de-priere-les-juifs-s-unissent-pour-demander-l-arrivee-de-l-antechrist#86992

Roger Boivin

Nombre de messages : 10068
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La secte loue ouvertement le protestantisme et appelle à lui demander pardon

Message  ROBERT. le Sam 19 Jan 2013, 4:05 pm

Benjamin a écrit:
[La secte] en Allemagne participera-t-elle au 500e anniversaire de la Réforme ?


Spoiler:
Les "évêques" [de la secte] allemands ont fait part, le 31 octobre 2012, de certaines conditions pour participer au 500e anniversaire de la réforme de Luther qui sera célébré en 2017.

Pour Dorothea Sattler, théologienne, directrice de l’Institut œcuménique de la Faculté de théologie "catholique" de l’université de Munster (Allemagne), membre de la Commission œcuménique de préparation des commémorations de 2017, cela n’empêche pas les préparatifs de se poursuivre.

« Le 31 octobre 1517, Martin Luther publiait ses 95 thèses à Wittenberg. Cet événement, qui marque le début de la Réforme protestante, est commémoré dans l’Église évangélique d’Allemagne (EKD) et aussi par [la secte], puisque chaque année, à cette date-là, "l’évêque" de Magdebourg (diocèse dans lequel est situé Wittenberg) publie un texte. Ce 31 octobre 2012, "Mgr" Gerhard Feige, "évêque" de Magdebourg et, depuis un an, président de la Commission œcuménique de la Conférence des "évêques" d’Allemagne (DBK), a rendu publiques dix “thèses” à propos de cette commémoration de 2017.

Selon ce document, la participation de [la secte] “n’est pas impossible, mais dépendra de la nature des événements prévus”. Cela signifie que, tant que l’on ne connaît pas le programme officiel préparé par l’EKD et par toutes les Églises protestantes, en Allemagne et dans le monde, [la secte] ne peut qu’affirmer qu’elle est prête à y participer et à s’y associer… À condition, cependant, que l’on évite d’employer le mot “jubilé” pour préférer celui de “commémoration”.

On ne peut oublier, en effet, que la Réforme a provoqué un schisme au sein du christianisme et que des centaines de milliers – voire des millions – de personnes ont été tuées au cours des guerres de religion, notamment pendant la guerre de Trente Ans qui a déchiré l’Europe de 1618 à 1648. Curieusement, peu d’études ont été faites en Allemagne sur ce sujet, si bien qu’il est difficile de chiffrer les morts de la Réforme…

« Une relecture commune de la Réforme »

Ceci n’empêche pas [la secte] allemande de participer déjà aux préparations des commémorations. Ainsi, une commission théologique, en lien avec les instituts œcuméniques d’Erfurt (luthérien) et de Paderborn ("catholique"), prépare une explication commune des 95 thèses de Luther et d’autres textes du XVIe siècle. Un congrès théologique international sur Martin Luther aura lieu en 2014 à Erfurt. Cette même année, nos "évêques" [de la secte] inviteront à célébrer, dans toutes les cathédrales allemandes, le 50e anniversaire du décret sur l’œcuménisme de Vatican II, Unitatis redintegratio, promulgué le 21 novembre 1964.

D’autres initiatives œcuméniques visent un travail de purification de la mémoire et de réconciliation. C’est d’ailleurs autour de ce double thème que sera organisée une grande célébration œcuménique en 2017, pour faire comprendre que la Réforme concerne tous les chrétiens – et pas seulement les protestants luthériens – et rappeler les dons que le catholicisme a reçus de la Réforme, à commencer par l’usage des langues vernaculaires pour la liturgie (entériné par le Concile).

Enfin, la Commission internationale luthéro-"catholique" (rassemblant une trentaine de membres, au total, de la Fédération luthérienne mondiale et du Conseil pontifical pour la promotion de l’Unité des chrétiens) publiera, dès 2013, une relecture commune de la Réforme. »


( source : http://www.la-croix.com/Religion/Actualite/L-Eglise-catholique-en-Allemagne-participera-t-elle-au-500e-anniversaire-de-la-Reforme-_NP_-2013-01-18-900854 )

Les Intrus y seront avec les deux pieds dedans...

à moins que le Juste Juge advienne !

.

ROBERT.

Nombre de messages : 29777
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La secte loue ouvertement le protestantisme et appelle à lui demander pardon

Message  ROBERT. le Sam 19 Jan 2013, 4:06 pm

Via Crucis a écrit:Ce sont les protestants eux, qui doivent demander pardon à Notre Seigneur Jésus-Christ de s'être attaqués, en suivant l'abominable Luther, à l'Eglise Catholique Une Sainte et Apostolique qui EST l'Eglise du Christ fondée par Lui ! L'Eglise de Dieu !!!


ROBERT.

Nombre de messages : 29777
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La secte loue ouvertement le protestantisme et appelle à lui demander pardon

Message  ROBERT. le Sam 19 Jan 2013, 4:11 pm

gabrielle a écrit:La secte s'achemine vers le luthérianisme de façon progressive mais constante.

Luther avait réduit les sacrements à trois et ensuite à deux... la secte l'a dépassé, elle a réussi à les invalider, tout en les gardant ( exception peut-être le Baptême, mais encore là, je n'en suis pas certaine)

Le "don" de Luther n'est-ce pas Pie XII qui le dernier défendit l'usage du vernaculaire?

L'occasion (2017) est trop "belle" pour les Intrus et al afin de "canoniser" Luther !
.

ROBERT.

Nombre de messages : 29777
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La secte loue ouvertement le protestantisme et appelle à lui demander pardon

Message  gabrielle le Lun 21 Jan 2013, 8:31 am

Y en a rate pas une... ces types là.

gabrielle

Nombre de messages : 17540
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La secte loue ouvertement le protestantisme et appelle à lui demander pardon

Message  Louis le Lun 21 Jan 2013, 9:00 am


Pour ne m'en tenir qu'à un mot seulement : r-e-l-e-c-t-u-r-e

Pourquoi RE-LIRE une doctrine DÉJÀ condamnée par la Bulle Exsurge Domine du Pape Léon X, datée du 10 juin 1520 ?

Voir ce qui suit pour plus de détails :


LE LUTHÉRANISME
III. L'explication psychologique du luthéranisme. C'est dans un milieu si préparé à l'entendre qu'apparut Luther. Il naquit à Eisleben en Thuringe, le 10 novembre 1483. Il fut élevé rudement, si bien qu'il songea même à s'enfuir de la maison paternelle ; cette éducation qui, sur le moment, pouvait contenir la violence naturelle de son caractère, développa chez lui le penchant à l'inquiétude. Ayant fait ses études de latin à Magdebourg et à Eisenach, il entra à l'Université d’Erfürt, où il s'adonna à la philosophie et au droit. Son tempérament bizarre s'accentuait, il prenait sans doute part aux plaisirs de ses camarades, mais tombait soudain dans la mélancolie, accablé par des tourments de conscience : « Si je suis entré au couvent, avouera-t-il, c'est que je désespérais de moi-même. » Comme il se trouvait dans ces dispositions, un orage qui le surprit aux portes d’Erfürt faillit lui coûter la vie. « Sous l'empire de l'effroi, écrivit-il plus tard, je prononçai un vœu, contraint et forcé », celui d'entrer en religion (2 juillet 15o5). Son père, qui connaissait son caractère, voulut en vain le retenir ; il entra dans l'ordre des ermites de Saint-Augustin, à Erfürt, erreur fondamentale, cause de ses troubles grandissants d'où naîtra sa théologie nouvelle.

Profès en septembre 15o6, prêtre en mai 1507, Luther fut envoyé par le provincial Jean de Staupitz à l'Université de Wittenberg pour y enseigner la théologie. En 1510, il se rend à Rome, délégué des couvents de la stricte observance ; il ne semble pas qu'il faille faire de ce voyage, ainsi que Luther l'a prétendu, un événement capital dans sa vie comme si les abus romains l'eussent scandalisé au point d'altérer sa foi. Les raisons de sa chute sont tout intérieures : l'obsession du péché e poursuit, la lutte de la chair contre l'esprit le remplit de terreur, et, vivant dans le relâchement, il est porté à désespérer toujours plus de la nature humaine. Cette évolution aboutit au Commentaire sur l'Épître aux Romains (avril 1515 - octobre 1516) : Luther y proclame que le péché originel vicie complètement la nature humaine et qu'il la livre à la concupiscence, « privation de toute rectitude et de tout pouvoir dans toutes nos facultés tant du corps que de l'âme », si bien que chacun de nos actes est péché mortel. Radicalement incapable d'aucun bien, l'homme ne sera sauvé que par la foi : à l'âme pécheresse, Dieu donne la foi par laquelle se reconnaissant mauvaise, elle se confie en lui et reçoit pour récompense la justification. Ce double principe de la concupiscence invincible et de la justification par la foi seule est le centre même du Luthéranisme ; il apparaît comme le coup de désespoir de l'homme tenté à qui il doit apporter la paix : « Si nous avons la foi, il suffit, toutes nos angoisses de conscience deviennent superflues. » C'est le dogme de la certitude du salut personnel.



IV. L'occasion de la rupture : la querelle des Indulgences. Dès 1516, Luther se trouvait hors de l'orthodoxie. Sa rupture ouverte éclata l'année suivante à l'occasion du « scandale des indulgences ». En août 1514, Albert de Brandebourg, déjà archevêque de Magdebourg et administrateur du diocèse de Halberstadt, fut promu archevêque de Mayence ; pour couvrir les frais de son installation, une indulgence plénière fut concédée dans les trois diocèses placés sous sa juridiction : moitié du profit devait revenir à l'archevêque, moitié à la construction de Saint-Pierre de Rome. Le dominicain Tetzel, prédicateur de l'indulgence, déclara sans doute que la confession préalable était nécessaire aux vivants, mais il accordait que, pour rendre l'indulgence applicable aux morts, l'état de grâce n'était point requis ; ainsi put-il sembler à plusieurs que la contribution pécuniaire était l'essentielle condition de l'indulgence. Il y eut des protestataires, tels que Jean Eck, Jérôme Emser, Cochlaeus, Georges de Saxe ; mais tous réservaient les droits du pape. Par contre, dans les 95 thèses affichées la veille de la Toussaint 1517 à la porte de la collégiale du château de Wittemberg, Luther affirmait que « le Pape n'a pas le droit de remettre d'autres peines que celles qu'il a imposées lui-même » (thèse V), et que « tout chrétien vraiment contrit a la rémission entière de la faute et de la peine » (thèse XXXVI). Les thèses avaient, d'ailleurs, l'allure d'un pamphlet anti-romain : « Pourquoi, y lisait-on, pourquoi le Pape, dont les richesses sont plus grasses que celles des Crassus les plus opulents, n'élève-t-il pas sa basilique de Saint-Pierre avec son argent plutôt qu'avec celui des pauvres fidèles ?»

Ce côté polémique du factum satisfaisait les passions anti romaines d'un public allemand déjà très excité contre le « trafic des indulgences » : voilà ce qui fit son énorme, succès à travers l'Allemagne. Dès lors, si savantes qu'elles fussent, les réfutations devaient rester sans grande portée : il y eut les Antithèses de Jean Tetzel, dont les copies furent brûlées par les étudiants de Witternberg ; il y eut, à Cologne, la protestation du dominicain Jacques Hoogstraten et, à Ingolstadt, celle du professeur Jean Eck dans ses Remarques ou Obelisci. Mais qu'importait à Luther : la question des indulgences n'avait été pour lui qu'une heureuse occasion de révolte ; dès 1518, dans une réunion solennelle des Augustins à Heidelberg, il montrait toute l'ampleur de sa fausse doctrine, lorsqu'au nom de saint Augustin et contre les Pélagiens, il affirmait la corruption absolue de la volonté humaine et la destruction du libre arbitre par le péché originel, ainsi que la passivité de l'homme sous l'action divine.

V. Les interventions romaines et la révolte ouverte. Cependant, à l'égard du pape, il se montra d'abord très réservé. Le 3o mai, il envoyait à Léon X l'explication latine de ses thèses sur les Indulgences, intitulée Resolutiones, avec une lettre très humble : « Si j'ai mérité la mort, disait-il, je consens à mourir. » Cité à Rome, il se déroba sous prétexte de pauvreté, mais accepta de se justifier ; sur les instances de l'électeur de Saxe, Léon X l'autorisa à cornparaître simplement à Augsbourg devant le cardinal légat Cajetan. Celui-ci accueillit l'hérésiarque avec douceur ; toutefois, perçant à fond ses théories, il lui demanda de rétracter spécialement la septième de ses Resolutiones, d'après laquelle la justification ne vient pas du sacrement, mais de la foi, non sacramentum, sed fides sacramenti justificat. Toujours travaillé par les troubles intérieurs qui motivaient sa théorie de la justification par la foi seule, Luther consentit bien à souscrire une vague lettre pleine de déférence, mais refusa de se rétracter ; dans la nuit du 20 au 21 octobre, il quitte furtivement Augsbourg ; le 23 octobre, il lance son Appel du pape mal informé, au pape mieux informé, puis le 28 novembre son Appel du pape au concile général. Il peut, d'ailleurs, compter sur l'appui du prince électeur, Frédéric de Saxe, qui refuse à Cajetan de le livrer avant qu'il n'ait été jugé par quelque université (8 décembre).

Rome se résolut à une seconde tentative. Pour dirimer le conflit des indulgences, Léon X avait publié, le 9 novembre, une lettre qui distinguait entre la remise de la coulpe par le sacrement et la remise de la peine par l'indulgence, mais qui maintenait la prérogative pontificale, de puiser « au trésor de Jésus-Christ et des saints ». Toute équivoque ainsi dissipée, le pape députa en Saxe son camérier, Charles de Miltiz, personnage doux et souple : il devait gagner l'appui du pouvoir séculier en remettant au prince électeur de Saxe, la rose d'or, puis persuader Luther. Celui-ci écrivit bien, sous la dictée du légat, une lettre de soumission, mais qui ne contenait pas une rétractation formelle (5 ou 6 janvier 1519) : « Dieu et toutes les créatures me sont témoin, y disait-il, que je n'ai jamais eu l'intention de combattre l'Eglise romaine », ce qui ne l'empêcha pas de se demander deux mois après, dans une lettre, à Spalatin, « si le pape est véritablement l'Antéchrist ou seulement son apôtre » (13 mars 1519). Ainsi, Léon X avait-il été joué.

V. Les interventions romaines et la révolte ouverte. Bientôt, d'ailleurs, toute équivoque fut rompue. Comme Jean Eck avait provoqué à une discussion publique Carlostadt, l'ami de Luther, celui-ci se présenta pour le soutenir. Dans cette Dispute de Leipzig (27 juin- 16 juillet 1519), Luther rejeta définitivement toute autorité, même conciliaire, pour ne plus s'en remettre qu'à la Bible interprétée par chacun selon les lumières de l'Esprit-Saint : ainsi formulait-il ce principe du libre-examen qui vouera le protestantisme à l'anarchie doctrinale. Les procès-verbaux de la discussion furent envoyés aux universités de Paris, Louvain et Cologne, qui, toutes trois, condamnèrent Luther. Entré dans la voie de la révolte ouverte, Luther va s'y précipiter avec d'autant plus d'assurance qu'il se sent appuyé par le chef des néo-humanistes, Ulrich de Hutten, pamphlétaire endiablé, qui l'appelle « le plus grand théologien » (28 avril 1520), et aussi par les chefs de la chevalerie libertaire, Franz de Sickingen el Silvestre de Schaumburg. Il écrit alors à Spalatin cette phrase fameuse, signal de la rupture : « Les dés en sont jetés, je ne veux plus de réconciliation avec Rome pour l'éternité. Silvestre de Schaumburg et Franz de Sickingen m'ont affranchi de toute crainte humaine. » (Mai-juin 1520.) C'est alors que, dès le 1er août, il lance son Manifeste à la noblesse d'Allemagne sur la réforme de l'Etat chrétien, qui contient tous les éléments des erreurs luthériennes en ce qui concerne l'Eglise, et qui ébranle la « triple muraille » du romanisme : 1º contre la distinction du clergé et des fidèles, il proclame le principe de l'égalité de tous les chrétiens et du sacerdoce universel ; 2º contre le privilège réservé au magister ecclésiastique d'interpréter la Bible, il affirme le principe du libre examen ; 3º il dénie au pape le pouvoir de convoquer le concile général pour le transférer aux princes.

Cependant, Rome prononçait sa sentence. La bulle Exsurge Domine datée du 10 juin 1520 était publiée, en Allemagne, le 21 septembre, par Jean Eck. On y condamnait la doctrine de Luther : 1° l'erreur centrale concernant la corruption de la nature humaine (prop. XXXI, XXXII, XXXV) et la justification par la foi (prop. X, XI, XII) ; 2° l'erreur occasionnelle sur les indulgences (prop. XVII, XIX) et le purgatoire (prop. XXXVII, XL) ; 3° les conclusions révolutionnaires au sujet du pape et de la hiérarchie (prop. XIII et XVI) ; par un surcroît de longanimité, on laissait soixante jours à Luther pour se rétracter. Tout en écrivant au pape une lettre très soumise où il rejetait toute la responsabilité des troubles sur Jean Eck (14 octobre), Luther publiait le De captivitate Babylonica, où il traite d'Antéchrist le pontife romain; le 17 novembre, il lançait un Appel au concile, puis le 10 décembre, il brûlait, sur la place de. Wittenberg, la bulle Exsurge en disant : « Parce que tu as tourmenté la vérité, elle te tourmente à ton tour dans ce feu. » Le 3 janvier 1521, Léon X lançait enfin l'excommunication.

Extrait de Histoire de l'Église, Dom Poulet, 1926, tome II, p. 118-123.

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.

Louis
Admin

Nombre de messages : 9765
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La secte loue ouvertement le protestantisme et appelle à lui demander pardon

Message  Benjamin le Ven 25 Jan 2013, 5:40 am


L'histoire d'amour continue... :

5e centenaire de la Réforme: « Du conflit à la communion »


[Conciliaires] et luthériens publient un état des lieux du dialogue

Anita Bourdin

ROME, Thursday 24 January 2013 (Zenit.org).


« Du conflit à la communion »: c'est le titre d'un document que [conciliaires] et luthériens sont sur le point de publier à l'occasion du Ve centenaire de la Réforme, annonce le "cardinal" Koch.

Le "cardinal" suisse Kurt Koch, président du Conseil pontifical pour la promotion de l’unité des chrétiens, a en effet confié à l’agence [conciliaire] autrichienne « Kathpress » la prochaine parution de cette déclaration conjointe.

Il s’agira en quelque sorte d’un état des lieux du dialogue avec les obstacles, les points de convergence et les progrès enregistrés, notamment depuis la Déclaration d’Augsbourg du 31 octobre 1999.

Mais le maître mot du "cardinal" Koch pour le dialogue des chrétiens sur la voie de leur unité visible est : patience.

Cette publication est annoncée alors qu’une polémique a été suscité par des propos de "Mgr" Ludwig Müller, préfet de la Congrégation pour la doctrine de la foi qui envisagerait, selon « Catholic Culture », l’éventualité d’un ordinariat pour les Luthériens, sur le modèle des ordinariats pour les anglicans entrés en pleine communion avec [la secte conciliaire] : une façon de leur permettre de conserver ce qui est, dans leurs traditions, compatible avec l’appartenance à [la secte conciliaire].

Pour certains luthériens, une telle éventualité est perçue comme un geste « anti-œcuménique » favorisant les défections.

Mais pourquoi des luthériens souhaiteraient-ils rejoindre [la secte conciliaire] ? Radio Vatican diagnostique que « les évolutions de ces dernières décennies sur les questions d’éthique ont déclenché des divisions au sein des Eglises issues de la Réforme », ce qui a favorisé l’émergence de « minorités malheureuses ».

Le document, dans un tel contexte, est d’autant plus attendu.


( source : http://www.zenit.org/article-33242?l=french )

Ils sont déjà en train de penser aux détails de leur fusion avec les luthériens !

Benjamin

Nombre de messages : 5019
Date d'inscription : 26/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La secte loue ouvertement le protestantisme et appelle à lui demander pardon

Message  gabrielle le Ven 25 Jan 2013, 7:15 am

Avec ce que Louis a mis en ligne

Louis a écrit:

ROME, 20 janvier 2013 (Zenit.org) - Benoît XVI…

Il a aussi rappelé les dizaines de milliers de jeunes rassemblés place Saint-Pierre par la Communauté de Taizé (28 décembre 2012-2 janvier 2013) : « Dans ce sens, la veillée que j’ai célébrée il y a environ un mois, sur cette place, avec des milliers de jeunes de toute l’Europe et avec la communauté œcuménique de Taizé, a été très significative : un moment de grâce où nous avons fait l’expérience de la beauté de former
une seule chose dans le Christ ».

http://messe.forumactif.org/t4697-ratzinger-et-les-protestants

La fusion semble être faite en bonne ( façon de dire) partie...

Le fait de former UNE SEULE CHOSE, avec Taizé en est la preuve.

F. Roger n'a jamais fait une abjuration avant d'entrer dans la secte... il avait seulement en commun avec la secte.. l'Eucharistie et la Vierge Marie... or jamais il n'a renoncé aux autres erreurs du protestantisme.


gabrielle

Nombre de messages : 17540
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La secte loue ouvertement le protestantisme et appelle à lui demander pardon

Message  ROBERT. le Ven 25 Jan 2013, 11:00 am

gabrielle a écrit:F. Roger n'a jamais fait une abjuration avant d'entrer dans la secte... il avait seulement en commun avec la secte.. l'Eucharistie et la Vierge Marie... or jamais il n'a renoncé aux autres erreurs du protestantisme.


Le "cardinal" Lustiger non plus me semble-t-il...
.

ROBERT.

Nombre de messages : 29777
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La secte loue ouvertement le protestantisme et appelle à lui demander pardon

Message  Louis le Ven 25 Jan 2013, 4:00 pm

.

Extrait de la Bulle Exsurge Domine datée du 10 juin 1520, du Pape Léon X.


(tiré de l'Histoire universelle de l'Église Catholique de Rohrbacher)

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.

Louis
Admin

Nombre de messages : 9765
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La secte loue ouvertement le protestantisme et appelle à lui demander pardon

Message  Via Crucis le Ven 25 Jan 2013, 6:17 pm

Merci Louis pour ce beau et bon rappel du Pape Leon X. I love you cheers

Ils sont vraiment frappés d'Alzheimer ces conciliaires !!! affraid

La peste soit de la secte Ratziluthérienne et des ratziluthérieux !!!

Via Crucis

Nombre de messages : 2900
Date d'inscription : 22/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La secte loue ouvertement le protestantisme et appelle à lui demander pardon

Message  ROBERT. le Ven 25 Jan 2013, 7:59 pm

Via Crucis a écrit:
...Ils sont vraiment frappés d'Alzheimer ces conciliaires !!! affraid ...

S'ils n'étaient frappés que d'Alzheimer... passe encore !

Ils souffrent d'une maladie bien plus grave: celle du modernisme,

teintée d'œcuménisme et bariolée d'humanisme intégral.... affraid

.

ROBERT.

Nombre de messages : 29777
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La secte loue ouvertement le protestantisme et appelle à lui demander pardon

Message  ROBERT. le Mar 29 Jan 2013, 5:31 pm

.

Que pense Saint Augustin du pardon de Ratzi à tous ?

Que pense Saint François de Sales du pardon de Ratzi à tous ?

Que pense Mademoiselle Mance du pardon de Ratzi à tous ?

et d’autres qui viendront se rajouter au fur et à mesure…

Ça commence à faire pas mal de prises contre Ratzi…

.



ROBERT.

Nombre de messages : 29777
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 10 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum