La crémation, interdite par l'Église, est de retour grâce à la secte

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: La crémation, interdite par l'Église, est de retour grâce à la secte

Message  gabrielle le Sam 03 Nov 2012, 12:15 pm

Effectivement cela pose un problème.

Nous sommes face à un mur pire que celui de Berlin...

À l'impossible nul n'est tenu, on ne peut tout de même pas garder nos morts dans notre cour. Wink

Il faut suivre les lois de la Sainte Église en tout ce que l'on peut, faire le max pour les suivre, rendu au cimetière, là, on ne peut rien faire... sinon, que d'éloigner les intrus de notre cerceuil et de demander à quelqu'un de catholique ( si on en connait) de faire les prières catholiques qu'il se doit.

Je crois que dans le cas des cimetières, l'aspect "temps de guerre" invoquer par Roger, s'appliquerait bien, ainsi que votre réponse sur ce sujet, nos ancêtres catholiques sont là, ces cimetières ont reçu la bénédiction ( du moins chez nous, les cimetières appartenaient aux paroisses) alors, nous y sommes chez nous et se sont les autres qui sont intrus... jusqu'à ce que Dieu vienne faire l'ultime séparation des brebis et des boucs.

Puissions-nous tous être à Sa droite.


gabrielle

Nombre de messages : 17539
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La crémation, interdite par l'Église, est de retour grâce à la secte

Message  Via Crucis le Sam 03 Nov 2012, 12:52 pm

Effectivement Benjamin,

On a ici en France un très gros problème !!! Il n'y a plus de concessions à perpétuité !!! Il y a des fours crématoires dans presque tous les grands cimetières ! On enterre même des non catholiques en carré catholique : la grand-mère juive d'une amie a été inhumée dans le carré chrétien catholique d'un cimetière parisien par manque de place dans ce même cimetière dans le carré juif !!!

Cette histoire de manque de place dans les cimetières n'est qu'un alibi pour refuser les inhumations à perpétuité aux humains et pouvoir ensuite faire ce qu'ils veulent (ils : ce sont les impies de toutes dénominations) des ossements des défunts pour faire de la place !

Or de facto pour faire de la place les os finissent dans la fosse commune où aucune plaque gravée des noms ne figure (ce que j'ai pu effectivement constater en visitant en province un cimetière catholique (sans carré juif dedans) un jour de Pâques. J'ai pu aussi constater le transfert d'un corps de défunt catholique par suite de la construction d'une route passant au milieu du cimetière vers un nouveau cimetière tout neuf situé de l'autre côté de la route mais je n'ai pu trouver la tombe de la personne en question dont j'avais le nom malgré les indications/précisions communiquées très gentiment par la secrétaire de la mairie du village en fonction à l'époque - elle avait consulté très aimablement les registres pour me renseigner ! Cette tombe fut introuvable et pour cause...

Je constate que les gouvernants républicains violent par le biais de l''éducation laïque et les médias non seulement les consciences des citoyens des pays européens dits catholiques depuis des siècles, mais violent aussi les sépultures pour construire, immeubles, maisons, écoles etc... comme s'il n'y avait pas assez de place pour construire de nouveaux cimetières !!!

Je constate qu'il y a infraction à ces fameux "Droits de l'Homme" puisque les défunts n'ont plus droit à une sépulture décente en terre ad perpétuam sans destruction de leur corps de main d'homme avant inhumation et que l'Eglise Catholique (la vraie, pas la secte conciliaire) n'a même plus le droit de posséder de cimetières depuis la Révolution Française !!!

D'autre part pourquoi tous ceux des gouvernants européens qui se disent et paraissent tellement offensés lorsqu'ils entendent les termes de "four crématoire" et qui "pleurent" chaque année au cours des jours commémoratifs de la victoire de la WWII permettent-ils la construction de fours crématoires dans les cimetières et permettent la crémation de leurs proches défunts (parents, enfants, amis)???
Parce que tout simplement la crémation des corps contribue à effacer complètement la mémoire, tout souvenir, de ceux qui sont morts : l'homme en est réduit à moins que rien, moins même que poussière car lorsque les chairs ne sont plus les os demeurent et le corps est encore là à l'état de squelette, mais quand il n'y a plus que des cendres c'est qu'il a été réduit à néant par l'odieux Ennemi - c'est à dire que pour eux qu'il n'a même pas existé ni existera plus pour personne ! Parce que ce sont des suppôts démoniaques du Démon qui ne veut pas que les hommes puissent vivre et exister (ressusciter pour la vie éternelle) ni lui être supérieur même dans la mort !!!

De plus comme la crémation coûte bien moins cher qu'une inhumation les familles sont tentées pour garder les quelques sous d'héritage qu'ils pourraient récolter d'envoyer leurs proches parents à la crémation quelque soit l'avis/instruction de ces derniers.

D'ailleurs, ces impies et ces pauvres familles au cerveau lavé ne parlent plus de "crémation" puisque cela rappelle la WWII, mais ils parlent "d'incinération" ce qui revient absolument au même car le mot "incinération" est le synonyme de "crémation" !!! De même, incinérateur = four crématoire !!!

Nous voyons donc comment subtilement en remplaçant dans le langage courant un mot par un autre qui veut pourtant dire la même chose mais semble apporter une "nuance" on en arrive à un glissement très dangereux pour faire apostasier les foules !!!

On incinère des déchets de toutes sortes, et donc dans les incinérateurs des cimetières on incinère les corps des hommes, des femmes et des enfants qui ont servi, qui ont aimé, qui ont soigné, mais qui ne sont plus considérés par les gouvernants et leurs proches que comme des déchets n'ayant même plus droit au repos dans la tombe et à la vie éternelle ! Il n'y a plus de respect des corps ! Il n'y a même plus de dignité des corps de ceux qui ont servi sur cette terre ! Il n'y a plus qu'un amas de cendres bons pour la poubelle ou nourrir les poissons !!!

L'incinération des corps défunts est immorale et devrait être interdite dans tous les pays qui se gaussent d'appliquer les "Droits de l'Homme" !!!

Strasbourg est la seule ville de France où les juifs qui meurent et y sont enterrés aujourd'hui bénéficient encore d'une sépulture ad perpetuam ! (Je crois que cela date de l'époque du Concordat et des accords pour l'Alsace-Lorraine, je le suppose je ne suis pas sûre). Le judaïsme interdit la crémation, mais en Israël ils ont construit ou voulu construire un crématorium pour les défunts et les religieux juifs ont protesté mais je ne sais pas ce qu'il en est résulté.

Je ne sais pas du tout ce qu'il en est de l'inhumation des musulmans en France, car l'Islam interdit la crémation. Il me semble que chez eux aussi il leur est interdit de ressortir les corps des défunts des tombes pour les changer de place (à vérifier, je ne sais pas).

Donc aujourd'hui, si un catholique sédévacantiste meurt il sera enterré avec les brigands !!! ??? Une Grâce pour le Ciel !!! J'aimerais bien savoir ce qu'en pense l'abbé Zins de tout ça !




Via Crucis

Nombre de messages : 2900
Date d'inscription : 22/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La crémation, interdite par l'Église, est de retour grâce à la secte

Message  Benjamin le Sam 03 Nov 2012, 1:05 pm

C'est vrai Via, la situation en France est scandaleuse.

L'une des choses qui m'ont le plus choqué, a été de voir dans le cimetière de ma ville un vieux carré de pauvres Carmélites (je crois) promises à l'exhumation, car, tenez-vous bien, elles n'ont pas de descendants... Évidemment qu'elles n'en ont pas, ce sont des Soeurs ! Mais pour les "autorités civiles", si aucun descendant ne se manifeste au bout d'un certain temps (deux ou trois générations, peut-être plus ? je ne sais pas), alors "il faut" exhumer les corps et mettre les restes quelque part ailleurs, tous mélangés... Tout cela parce qu'il faut soi-disant "faire de la place".

Benjamin

Nombre de messages : 5018
Date d'inscription : 26/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La crémation, interdite par l'Église, est de retour grâce à la secte

Message  ROBERT. le Sam 03 Nov 2012, 4:44 pm

.
Merci Gabrielle pour cette recherche.
.

ROBERT.

Nombre de messages : 29763
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La crémation, interdite par l'Église, est de retour grâce à la secte

Message  gabrielle le Dim 04 Nov 2012, 6:15 am

Via a écrit:Donc aujourd'hui, si un catholique sédévacantiste meurt il sera enterré avec les brigands !!! ??? Une Grâce pour le Ciel !!!

Nous pouvons nous consoler, en se disant que Notre-Seigneur aussi a été mis au rang des brigands.

(...) Oui, il a été retranché de la terre des vivants, frappé pour nos péchés. On lui a donné une sépulture au milieu des impies et à sa mort il est avec les malfaiteurs, sans avoir jamais fait le mal ni de sa bouche proféré le mensonge.(...) (Isaïe .53, dans le missel :épître du Mercredi Saint)

Cela sera un trait de ressemblance de plus avec notre Divin Seigneur.

gabrielle

Nombre de messages : 17539
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La crémation, interdite par l'Église, est de retour grâce à la secte

Message  Roger Boivin le Dim 04 Nov 2012, 6:59 am

Vraiment merci Gabrielle ! ..j'avais noté le même passage que Benjamin.

Roger Boivin

Nombre de messages : 10063
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La crémation, interdite par l'Église, est de retour grâce à la secte

Message  gabrielle le Dim 04 Nov 2012, 7:51 am

Wink De rien, Roger.

gabrielle

Nombre de messages : 17539
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La crémation, interdite par l'Église, est de retour grâce à la secte

Message  Roger Boivin le Lun 27 Jan 2014, 1:49 pm


LEÇONS D'APOLOGÉTIQUE - 57e Leçon - L'ÉGLISE ET LA CRÉMATION :

https://archive.org/stream/cihm_79196#page/n479/mode/2up



Roger Boivin

Nombre de messages : 10063
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La crémation, interdite par l'Église, est de retour grâce à la secte

Message  Roger Boivin le Mer 21 Mai 2014, 9:55 am


Roger Boivin

Nombre de messages : 10063
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La crémation, interdite par l'Église, est de retour grâce à la secte

Message  Benjamin le Jeu 28 Aoû 2014, 8:19 am

[La secte] cherche à accompagner les crémations


Alors qu’un Français sur trois est concerné par la crémation, la Conférence des "évêques" de France vient de publier un document visant à accueillir et accompagner cette pratique.


Souhaitant donner une réponse à ce phénomène, [la secte] s’efforce d’accompagner au plus près les familles dans les crématoriums à l’aide d’une "pastorale" adaptée.


En 1980, la crémation ne concernait que 0,5 % des funérailles françaises. Trente ans plus tard, la donne a bien changé, avec près d’un Français sur trois concerné. Et selon les projections, ils pourraient même être un sur deux d’ici à 2020. Le cas de la Suisse, où environ 90 % de la population la préfère à l’inhumation, [  Shocked  ] indique sans doute l’avenir. « On observe que cette hausse est généralisée en Europe et rien ne laisse penser que la tendance puisse s’inverser », note Arnaud Esquerre, sociologue et auteur de Les os, les cendres et l’État (1). « On passe très nettement d’une société de l’inhumation à une société de la crémation », complète-t-il. Et si [la secte] n’accompagne que les inhumations, sa présence d’ici à quarante ans risque d’être quasi nulle. »

Cette profonde mutation des pratiques funéraires constitue, de fait, un véritable défi pour [la secte] de France qui vient de faire paraître un Document "Épiscopat" sur l’accueil et l’accompagnement de la pratique de la crémation (2). « Tout à la fois, il lui faut donner une réponse à ce phénomène, mais plus encore elle doit l’intégrer dans ses pratiques liturgiques. [ !!! ] La question est aussi de savoir comment elle doit exprimer sa présence dans les crématoriums », explique le "P." Jacques Rideau, directeur du Service national de la pastorale liturgique et sacramentelle, qui a participé à la rédaction du texte.


« Dans certains cas, on rencontre même l’hostilité de "paroisses" »


« Au sein de "l’épiscopat" français, il existe encore des disparités quant aux positions à adopter vis-à-vis de la crémation, mais il est de la responsabilité de [la secte] de se situer par rapport à cette pratique », ajoute le "P." Jean-Marie Humeau, responsable de la "pastorale" des funérailles pour le "diocèse" de Pontoise (Val-d’Oise), et corédacteur du texte. La question, à ses yeux, est notamment de savoir si l’on peut prier dans les crématoriums : « Ma conviction est que l’on peut prier n’importe où », souligne-t-il.

Une indétermination qui, de l’aveu même des "aumôniers" en crématoriums, devenait parfois irrespirable. Depuis des années, ces "aumôniers" naviguent à vue. « Nous sommes livrés à nous-mêmes. Il y a une sorte de grand flou. Et dans certains cas, on rencontre même l’hostilité de "paroisses" », confie Patricia Duchesne, 57 ans, "aumônier" du crématorium des Joncherolles (Seine-Saint-Denis) depuis huit ans. « On avance à l’aveugle, à tâtons. On a absolument besoin d’une ligne de conduite », confirme Véronique Lebreton, 57 ans et responsable de "l’aumônerie" funéraire pour le "diocèse" de Pontoise depuis cinq ans.

Si à la fin du XIXe  siècle, l'Église s’était opposée à la crémation, [la secte] ne la condamne plus depuis 1963, dans la mesure où elle ne contredit pas l’espérance catholique dans la Résurrection des corps , tout en continuant d’affirmer sa préférence pour l’inhumation, expose le document qui propose des pistes pour la "liturgie" et l’accompagnement des crémations : un temps d’accueil, puis de lecture de la Parole et de "prière", et un envoi. « On laisse, malgré tout, les gens choisir », précise Patricia Duschesne. « Nous écoutons leurs souhaits. Nous ne pouvons forcer leur conscience », complète-t-elle.


« "Missionner" des [conciliaires] permet de marginaliser les faux officiants »


Le rôle de ces accompagnateurs est d’autant plus important que certains ont profité de l’absence "d’aumôniers" dans les crématoriums. Les pompes-funèbres ne sont pas toujours très regardantes, constate le "P." Humeau : « Pendant plusieurs années, des pompes funèbres ont fait appel à un individu qui se faisait passer pour un "prêtre". Il officiait pour 150 € par cérémonie. Lors de la canicule de 2003, avec six crémations par jour, il s’est très ostensiblement enrichi en abusant de la vulnérabilité des gens, fulmine-t-il. Missionner des [conciliaires] permet aussi de marginaliser ces faux officiants. »

Rencontrer les familles, les accompagner : le rôle de ces "aumôniers" est essentiel dans une société de plus en plus sécularisée, où [la secte] est appelée à « évangéliser les périphéries », soutient Véronique Lebreton. « Beaucoup, qui demandent la crémation, ne sont pas prêtes à se rendre à l’église. Si nous ne sommes pas présents en ces lieux, qui leur annoncera l’espérance de la résurrection chrétienne ? », témoigne le "P." Rideau, soulignant le rôle fondamental de ces "aumôniers". « Ma tâche, c’est l’écoute. Ils ont cavalé pendant des heures pour tout organiser. Je suis la première personne devant laquelle ils peuvent se poser. Dans leur faiblesse, les mots se font plus simples, plus vrais, continue Véronique Lebreton. On essaie de leur présenter aussi une [secte] vivante, accueillante, attentive. »


( source : http://www.la-croix.com/Religion/Actualite/L-Eglise-cherche-a-accompagner-les-cremations-2014-08-26-1197025 )

Si demain certains recommencent à pratiquer l'anthropophagie avec leurs morts, la secte sera sans doute "à leur écoute" et les "accompagnera", pour être raccord avec les "signes des temps" Rolling Eyes

Benjamin

Nombre de messages : 5018
Date d'inscription : 26/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La crémation, interdite par l'Église, est de retour grâce à la secte

Message  gabrielle le Jeu 28 Aoû 2014, 8:25 am

La secte est d'accord avec tout ce que l'Église interdisait.

gabrielle

Nombre de messages : 17539
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La crémation, interdite par l'Église, est de retour grâce à la secte

Message  ROBERT. le Jeu 28 Aoû 2014, 1:01 pm

.

Nouvelle messe, Nouvelle théologie, nouveaux sacrements, nouveau droit canon, nouveaux dogmes, nouveau catéchisme, etc.

...et maintenant la crémation. A quand le tour de l’anthropophagie comme le mentionne plus haut Benjamin?

Tout ce qui fut condamné et anathématisé par l’Église fut, à juste titre, nommé par Saint Pie X, l’égout collecteur de toutes les hérésies.

Les Intrus, par une obstination diabolique, s’acharnent à faire remonter à la surface, à remettre cet égout dans l’actualité:

on en voit les effets à tous les points de vue et dans tous les domaines.


http://messe.forumactif.org/t5841-nouvelle-theologie#108917

ROBERT.

Nombre de messages : 29763
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La crémation, interdite par l'Église, est de retour grâce à la secte

Message  Roger Boivin le Ven 31 Oct 2014, 9:37 am


Table des Matières (extrait) :

ART. IV. — Sécularisation des derniers moments de la vie, ou plus de prêtre à la mort..... 172
I. La mort chrétienne.... 172
II. Sécularisation de la mort.... 173

ART. V. — Sécularisation de la sépulture..... 174
I. Les funérailles chrétiennes..... 174
II. Les enterrements civils..... 176
III. Sécularisation des cimetières et sécularisation totale de la sépulture..... 176
IV. Crémation...... 178



(PDF) - LA CITÉ ANTICHRÉTINNE AU XIXe SIÈCLE - LES ERREURS MODERNES - par D. P. Benoit - 1885 :

http://www.liberius.net/livres/Les_erreurs_modernes_%28tome_1%29_000000069.pdf


Roger Boivin

Nombre de messages : 10063
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La crémation, interdite par l'Église, est de retour grâce à la secte

Message  Roger Boivin le Sam 29 Nov 2014, 1:03 pm



© Radio-Canada Vert, à la vie à la mort


Recycler, composter, conduire un véhicule hybride. On ne compte plus les gestes, petits ou grands, qui nous permettent de faire notre part pour la planète. Des gestes bien intégrés au quotidien. Mais comment faire preuve de cohérence et transposer ce souci de l'environnement jusqu'aux rituels funéraires?

Quel choix s'offre donc à ceux qui souhaitent partir en laissant le moins de traces possible?

Longtemps perçue comme une solution plus écologique, la crémation a connu un boom de popularité sans précédent au cours des 50 dernières années. Interdite par l'Église jusqu'en 1963, elle est désormais le premier choix d'une majorité de Canadiens.

Mais s'il est vrai que la crémation permet une occupation de l'espace beaucoup moins grande que l'inhumation, elle n'est pas sans impact pour l'environnement. Selon une étude d'un professeur de l'Université de Melbourne en Australie, chauffer un four crématoire pour brûler un seul corps produirait 160 kg de gaz à effet de serre.

Et ce n'est pas tout : le cercueil incinéré avec la personne contient souvent du métal, tout comme... le corps lui-même! On peut penser aux amalgames dentaires, dans lesquels on retrouve du mercure. Une fois relâché dans l'atmosphère, ce métal hautement toxique se dépose au sol, dans l'eau et s'accumule dans la chaîne alimentaire.

En 2006, 16 % de la pollution au mercure du Royaume-Uni était liée à la crémation des amalgames dentaires. Le gouvernement a pris les grands moyens et forcé l'industrie à se doter de filtres ultraperformants. L'objectif de réduire cette pollution de moitié a été atteint en 2012.

Mais il a fallu y mettre le prix : ces filtres coûtaient 142 000 euros chacun.

En Suède et au Danemark, on est carrément remonté aux sources du problème. Depuis 2008, les amalgames dentaires contenant du mercure y sont interdits.

L'enterrement standard peut s'avérer, lui aussi, très polluant. Un cercueil en métal ou en bois exotique viendra tout de suite alourdir l'empreinte écologique du défunt. Sans compter que le cimetière, lieu du repos éternel, n'est pas toujours le parc naturel que l'on croirait. Dans un cimetière standard de 10 acres se trouveraient assez de bois de cercueil pour construire 40 maisons, près de 1000 tonnes de métal enfoui dans le sol et 20 000 tonnes de ciment dans les voûtes souterraines.

Se renseigner, poser des questions sur les produits écologiques. « Quand survient un décès, c'est brutal, c'est une décision qui se prend rapidement », explique Julia Duchastel-Légaré. Difficile parfois pour le personnel des maisons funéraires de savoir si le défunt avait la fibre écolo.

Des urnes écologiques, faites de matériaux biodégradables et fabriquées ici, sont désormais disponibles. Diane Bisson, une designer industrielle qui travaille en collaboration avec la maison Alfred Dallaire MEMORIA a d'ailleurs développé une urne de glace. « L'urne de glace, c'est l'immatérialité. Je me disais : « Quel est le matériau qui me permet d'obtenir zéro impact? » De l'eau! ».

Des cercueils écologiques, exempts de métal et faits de bois issu de forêts bien gérées, sont également disponibles.

Leurs laques ne contiennent pas de produits toxiques, leurs tissus de rembourrage sont faits de fibres naturelles, non blanchies.

Certaines maisons offrent des funérailles vertes de A à Z : pas de vaisselle jetable au buffet, des signets en papier recyclé, le transport en voiture hybride.

L'embaumement, popularisé d'abord aux États-Unis, est une pratique qui nécessite l'emploi de produits tels le formaldéhyde. Celui-ci permet de donner aux morts un visage de vivant. Or, le formaldéhyde est un cancérigène reconnu... pour les vivants! Des études ont démontré les impacts négatifs qu'il avait, notamment, sur la santé des travailleurs en thanatologie.

Les 8 à 10 litres de produits formolés nécessaires à l'embaumement d'une seule personne se retrouvent ensuite dans le sol et la nappe phréatique en cas d'inhumation, ou dans l'air, lors de la crémation. Joint au téléphone, Michel Kawnik, président de l'Association française d'information funéraire est formel : il s'agit d'un poison.

« Le formol devrait être interdit dans les cas de crémation, car celle-ci transforme les produits formolés en dioxine, des molécules cancérigènes, qui perturbent la fertilité. »

En France, les services d'embaumement, qu'on appelle là-bas thanatopraxie, sont relativement nouveaux. Les salons funéraires, tels qu'on les connaît en Amérique du Nord, y sont apparus il y a une vingtaine d'années. Ailleurs en Europe, hormis dans les pays anglo-saxons, l'embaumement est une pratique qui reste marginale, sinon carrément interdite.

Michel Kawnik reconnaît toutefois qu'elle s'avère nécessaire dans certains cas, comme le rapatriement d'un corps, ou lorsqu'une famille choisit de garder la dépouille à la maison pour les rites funéraires.

« Quand la température est élevée, qu'on est en présence d'enfants, l'embaumement, c'est très bien », dit-il. Mais en général, d'autres options existent. « On peut employer de la glace carbonique, qui va congeler le corps, ou encore utiliser une rampe réfrigérante ». Ces lits de métal, qui fonctionnent à l'électricité, sont utilisés en France tant à domicile que dans les centres de soins.

Au Québec, Julia Duchastel-Légaré note que la crémation sans embaumement préalable est en hausse. « De pouvoir venir faire un dernier adieu à la personne avant une crémation et d'assister à ça, sans embaumement, c'est une demande qui a triplé dans les dernières années chez nous. »

Depuis quelques années, des produits plus écologiques pour l'embaumement sont apparus sur le marché, mais selon plusieurs thanatologues, ils n'offrent pas le même résultat que les produits formolés. Toujours apprécié, le formaldéhyde a aussi l'avantage d'être très peu coûteux.

Au Canada, les lois entourant les services funéraires et les enterrements varient d'une province à l'autre. Ainsi, l'une des façons les plus vertes de reposer éternellement est interdite au Québec. Pour réduire au maximum son empreinte écologique, on peut choisir d'être inhumé sans cercueil, simplement dans un linceul. C'est possible dans toutes les provinces canadiennes, sauf au Québec, où un cercueil est absolument nécessaire.

En Colombie-Britannique et en Ontario, notamment, il existe des cimetières entièrement verts, où tout a été pensé pour que la mort soit la moins polluante possible. Chez nos voisins du sud, on compte une cinquantaine de cimetières de ce type.

On l'appelle hydrolyse alcaline, biocrémation, résomation... et plusieurs sont convaincus qu'il s'agit de la voie de l'avenir. Exactement comme lors de crémation par le feu, le processus final donne des fragments d'os, mais pour le même résultat, on utilise huit fois moins d'énergie.

Comment ça fonctionne? Le corps est déposé dans un grand récipient muni d'un couvercle scellé auquel on ajoute 300 litres d'eau ainsi qu'un mélange d'hydroxyde de sodium et de potassium. L'eau circulera autour du corps et la température du récipient sera maintenue à près de 98 degrés Celsius pendant 12 heures. Drew Gray, de Prince Albert en Saskatchewan, est le premier thanatologue à s'être doté de cette machine au Canada.

« Quand un animal meurt dans la forêt, l'alcalinité du sol, l'humidité, les précipitations feront en sorte qu'au bout d'un certain temps, il ne restera que le squelette. C'est exactement la même chose qui se passe avec l'hydrolyse alcaline. » À la fin du processus, il ne reste dans l'eau que les composants de base que l'on retrouve dans le corps humain, dont des acides aminés, des peptides, du sel.

M. Gray a installé ce nouvel équipement en 2012, car sa maison funéraire était située trop près d'un quartier résidentiel. Impossible pour lui d'obtenir le permis pour un crématoire.

À sa grande surprise, il n'a pas eu à se battre pour faire accepter ce nouveau procédé. « La province de la Saskatchewan était très en avance sur moi, les lois avaient déjà été adaptées. On ne parlait plus de crémation par les flammes, mais plutôt par la chaleur ».

La température étant beaucoup plus basse que lors d'une crémation par le feu, aucun danger que le mercure des amalgames dentaires ne se transforme en gaz. Il pourra être récupéré et traité en conséquence. Le procédé est également disponible en Ontario, et bientôt, au Québec.

Entre-temps, une autre façon de réduire son empreinte écologique dans la vie comme dans la mort serait peut-être de recycler la chaleur des crématoires, comme au Danemark, où elle sert à chauffer des maisons et des écoles.


http://www.msn.com/fr-ca/actualites/quebec-canada/vert-%C3%A0-la-vie-%C3%A0-la-mort/ar-BBg7PZS


Roger Boivin

Nombre de messages : 10063
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La crémation, interdite par l'Église, est de retour grâce à la secte

Message  ROBERT. le Sam 29 Nov 2014, 1:45 pm

.
Tant qu'à être vert, soyons-le jusqu'au boutt:

pourquoi ne pas faire du compost avec un cadavre humain ?

ROBERT.

Nombre de messages : 29763
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La crémation, interdite par l'Église, est de retour grâce à la secte

Message  Benjamin le Mer 26 Oct 2016, 9:05 am

"L’Église catholique" précise les règles de la crémation

Nicolas Senèze, à Rome, le 25/10/2016 à 12h09  Envoyer par email      

Dans une instruction publiée mardi 25 octobre, la "Congrégation pour la doctrine de la foi" réaffirme la préférence [!] de "l’Église catholique" pour l’inhumation des corps, tout en reconnaissant que « la crémation n’est pas interdite » [!] et en établissant des normes pour la conservation des cendres.

(...)

http://www.la-croix.com/Religion/Pape/L-Eglise-catholique-precise-les-regles-de-la-cremation-2016-10-25-1200798662

Non. L'Église Catholique a interdit la crémation :

Benjamin a écrit:
(...) La crémation n’a été condamnée que tardivement par l’Église catholique – en 1886 – mais dans un contexte historique particulier où les crémationnistes étaient vus comme des anticléricaux. Cette interdiction a d’ailleurs été levée en 1963.

( source : http://www.la-croix.com/Religion/S-informer/Actualite/La-cremation-un-rite-a-humaniser-_EP_-2012-10-28-869737 )

Pour rappel, le Droit Canon dit clairement :

Can. 1203


§ 1 Les corps des fidèles défunts doivent être ensevelis, leur crémation étant réprouvée.


§ 2 Il est interdit d’utiliser pour les cadavres le procédé de la crémation.
Toute stipulation en ce sens ne doit pas être exécutée par les ayants cause du défunt. Si elle est insérée dans un contrat, un testament ou un acte quelconque, elle doit être tenue pour non écrite.


( source : http://www.clerus.org/clerus/dati/2001-03/20-6/CIC17l3.html#_Toc509674659 )

Can. 1240


§ 1 Sont privés de la sépulture ecclésiastique, à moins qu’ils n’aient donné quelque signe de pénitence avant leur mort:

(...)

5° Ceux qui ont ordonné que leur corps soit livré à la crémation;


( source : http://www.clerus.org/clerus/dati/2001-03/20-6/CIC17l3.html#_Toc509674662 )

Can. 2339


Ceux qui auront osé faire donner, par ordre ou par contrainte, la sépulture ecclésiastique à des infidèles, à des apostats, à des hérétiques, à des schismatiques, ou à d’autres excommuniés ou interdits, contrairement au Can. 1240 § 1, contractent une excommunication ‘latae sententiae’ non réservée; ceux qui donneraient spontanément la sépulture aux mêmes personnes encourraient un interdit de l’entrée de l’église, réservé à l’Ordinaire.


( source : http://www.clerus.org/clerus/dati/2001-03/20-6/CIC17l5.html#_Toc509674890 )

Il faudrait aussi citer S.S. Léon XIII, S.S. Boniface VIII, etc...

Votre crémation, ce sont vos histoires dans votre secte de "Vatican II".

Benjamin

Nombre de messages : 5018
Date d'inscription : 26/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La crémation, interdite par l'Église, est de retour grâce à la secte

Message  Benjamin le Mer 26 Oct 2016, 9:40 am

En cas de crémation, les cendres des défunts seront conservées « dans un lieu sacré »

Le "card." Müller présente l’Instruction sur la sépulture "chrétienne"

(...)

https://fr.zenit.org/articles/en-cas-dincineration-les-cendres-des-defunts-seront-conservees-dans-un-lieu-sacre/

Ils viennent nous parler de "lieu sacré" pour les incinérés, alors que ceux qui ont ordonné la crémation de leur corps sont privés de sépulture ecclésiastique (voir ci-dessus), et alors que la souillure des cimetières par l'installation d'un four crématoire exige réconciliation par un évêque ! :

Benjamin a écrit:
3° Violation ou pollution. — Elle résulte des mêmes causes que pour les églises : homicide volontaire; effusion de sang coupable et notable; emploi du cimetière à un usage sordide ou impie, tel que l'exécution d'une sentence capitale ou l'installation d'un four crématoire; ensevelissement d'une personne qui a refusé le baptême, ou d'un excommunié par sentence condamnatoire ou déclaratoire même non vitandus.

L'auteur de la violation doit être frappé de l'interdictum ab ingressu ecclesiæ (can. 2227), pour le temps fixé par l'Ordinaire (can. 2329) par sentence spéciale. A cette peine principale devront être ajoutées d'autres sanctions variables selon la gravité du délit, d'après l'échelle des peines prévues par le can. 2291.

En ce qui concerne le cimetière, il faut : n'y ensevelir personne jusqu'à ce qu'il ait été réconcilié (can. 1207 et 1173, § 1); exhumer l'infidèle ou l'excommunié, si l'exhumation est possible sans grave inconvénient. Elle peut être différée cependant, si le cimetière n'appartient pas à l'Église.

Enfin, lorsque le cimetière a été consacré, il faut faire procéder à sa réconciliation par un évêque, avec l'assentiment de l'Ordinaire, d'après les rites prévus au tit. VIII du pontifical. En cas d'urgence la réconciliation peut être faite par le curé compétent, à charge d'aviser l'Ordinaire (can. 1176, § 3) et de bénir spécialement l'eau lustrale à cette fin (can. 1177). Mais si le cimetière a été seulement l'objet d'une bénédiction, il peut être réconcilié par le recteur de l'église ou son délégué. La délégation peut même être présumée (can. 1176, § 1). Les rites sont indiqués au rituel, t. ix, c. ix, n. 23.


Rolling Eyes

Benjamin

Nombre de messages : 5018
Date d'inscription : 26/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La crémation, interdite par l'Église, est de retour grâce à la secte

Message  gabrielle le Mer 26 Oct 2016, 9:49 am

Je me demande combien temps encore l'inhumation sera possible, je pense que bientôt , il n'y aura que la crémation de légale.

gabrielle

Nombre de messages : 17539
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La crémation, interdite par l'Église, est de retour grâce à la secte

Message  Benjamin le Mer 26 Oct 2016, 10:07 am

gabrielle a écrit:Je me demande combien temps encore l'inhumation sera possible, je pense que bientôt , il n'y aura que la crémation de légale.

Ou le recyclage.

Benjamin

Nombre de messages : 5018
Date d'inscription : 26/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La crémation, interdite par l'Église, est de retour grâce à la secte

Message  ROBERT. le Mer 26 Oct 2016, 12:29 pm

Benjamin a écrit: Ou le recyclage.
Style soleil vert. affraid

ROBERT.

Nombre de messages : 29763
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La crémation, interdite par l'Église, est de retour grâce à la secte

Message  Benjamin Hier à 7:14 am


Pendant que la secte de "Vatican II" se lance dans la crémation, son pendant civil lance une nouvelle parodie de l'Église :

Le principe des « funérailles républicaines » adopté à l’Assemblée nationale

La Croix (avec AFP), le 01/12/2016 à 15h43  Envoyer par email

Une proposition de loi portée par des députés socialistes prévoit que les communes ayant une salle municipale « adaptable » la mettent gratuitement à la disposition des familles qui le demandent pour des cérémonies civiles d’obsèques

Woman on funeral putting rose petals on coffin / Kzenon/Kzenon - Fotolia

Après le mariage civil ou le baptême républicain, l’Assemblée nationale a donné mercredi 30 novembre son feu vert à un nouveau rituel laïc : des « funérailles républicaines » organisées dans les locaux des mairies.

(...)

http://www.la-croix.com/Religion/France/Le-principe-des-funerailles-republicaines-adopte-a-l-Assemblee-nationale-2016-12-01-1200807323

Ce qui fait un peu annonce de petits joueurs quand on a connu ceci :

Un site lambda parlant de la Révolution a écrit:
Le « mariage républicain » consistait alors à enchaîner ensemble un homme et une femme et à les jeter au fond de la Loire.

Raconté ici :


Les Noyades de Nantes, par Théodore Gosselin (Paris, Perrin et Cie, 1912)

https://archive.org/details/lesnoyadesdenant00lenouoft

Rolling Eyes

Leurs nouvelles funérailles républicaines de 2016 font dans la "sobriété" tandis qu'ils laissent le soin à leur branche religieuse qu'est la secte bergoglienne de se lancer dans le barbecue à prétention religieuse, de façon à faire passer ce qu'ils nomment frauduleusement "l'Église" pour la plus insensée dans cette affaire, comparée à la république. Pas bête !

Benjamin

Nombre de messages : 5018
Date d'inscription : 26/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum