Une belle histoire pour les mamans...et les enfants!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Une belle histoire pour les mamans...et les enfants!

Message  Catherine le Dim 3 Juin - 11:11

Une belle histoire pour les mamans et les enfants, tirée du site:

http://www.maintenantunehistoire.fr/


Les petits gestes de chaque jour.

Un beau jour, cela cassa… Sim­ple­ment, la maî­tresse du logis ne se leva pas ce matin-​là. Les enfants, encore dans un demi-​sommeil, n’entendirent pas, comme d’habitude, les volets de la salle com­mune cla­quer contre la muraille, le feu ne ron­fla pas dans l’âtre, la corde du puits ne grinça pas. Per­sonne n’ouvrit la porte du pou­lailler où la volaille piaillait et caque­tait. Et la petite Élise resta a pleu­rer inter­mi­na­ble­ment dans ses langes humides.

Ce fut le père qui donna l’alarme ; il vint frap­per à la porte des enfants en criant rude­ment : « La mère est malade. Levez-​vous. » Et un grand malaise, une grande angoisse, une grande désor­ga­ni­sa­tion tom­bèrent sur la maison.

* * *

A suivre...

Catherine

Nombre de messages: 2226
Age: 29
Localisation: Pays d'Urfé
Date d'inscription: 02/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une belle histoire pour les mamans...et les enfants!

Message  Catherine le Dim 3 Juin - 11:13

Le méde­cin vint ; il en vint même deux. Matin et soir, on alla au bourg pour faire faire des ordon­nances, ache­ter des remèdes. Per­sonne ne pou­vait dire le mal qui minait la maî­tresse. Pour­tant, quelqu’un le savait : c’était l’innocent.


Tho­mas, l’innocent, avait été recueilli tout petit par la maî­tresse. Elle l’avait recueilli parce que per­sonne n’en vou­lait. Elle lui avait donné une place au foyer, en défen­dant qu’on lui fit des misères car, disait-​elle, les souf­frants portent Dieu. Et elle pré­ten­dait que s’il n’en savait pas tant que les autres, il avait cepen­dant le secret des choses mys­té­rieuses que les autres ne connaî­traient jamais.

Peut-​être que c’était vrai. En tout cas, pen­dant que les méde­cins dis­cu­taient, écri­vaient, cher­chaient et pres­cri­vaient, il bran­lait tris­te­ment la tête et répétait :

« Je sais ben, moué, je sais ben qui c’est qui l’a ren­due malade… »

Gas­pard, l’aîné des enfants, et José, la seconde, et Lucas, et Mathieu et même Mariette qui n’avait que six ans, le prirent à parti :

« Eh ! bien, dis-​le, Tho­mas, si tu le sais ; dis-​le nous qui lui a fait son mal à notre maman, et nous irons le battre jusqu’à le faire tomber. »

Mais Tho­mas les regar­dait étran­ge­ment et secouait la tête :

« Si vous le saviez… si vous le saviez… répondait-​il, mais je ne cré point que je devions vous le dire. »

A la fin, les enfants insis­tèrent tant et tant que l’innocent se ren­dit a leur désir :

« Si vous vou­lez savouère, dit-​il, des­cen­dez à minuit dans la grand-​salle. Et là, sans bruit ni lumière, écou­tez ben ce qui se dira. »

* * *

A suivre...


Dernière édition par Catherine le Dim 3 Juin - 11:21, édité 1 fois (Raison : rajout de à suivre)

Catherine

Nombre de messages: 2226
Age: 29
Localisation: Pays d'Urfé
Date d'inscription: 02/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une belle histoire pour les mamans...et les enfants!

Message  Catherine le Dim 3 Juin - 11:16

A la minuit, pieds nus et silen­cieux comme des ombres, les cinq enfants des­cen­dirent. Ils avaient bien un peu le cœur bat­tant, et si ce n’eut été que des trois petits, bien sûr, ils fussent res­tés blot­tis dans leur lit chaud. Mais Gas­pard et José vou­laient savoir, car la mère qui sen­tait la mai­son en détresse s’en tour­men­tait ; son mal empi­rait et les deux aînés étaient plein d’angoisse et de peine.

Dans la salle qu’éclairait dou­ce­ment un reste de braise, tout était en l’air : la table mal des­ser­vie, les chau­drons depuis trois jours sous l’évier, les chaus­sures boueuses accu­mu­lées près de la porte, les chaises en désordre, tout cela se devi­nait dans l’ombre et sem­blait dire : « Plus de maî­tresse, plus de maî­tresse… » Où était le temps ou, lorsque la mère refer­mait sur elle la porte de la salle avant d’aller se cou­cher, tout y res­pi­rait un ordre par­fait et apaisant ?


Plus de maî­tresse, plus de maî­tresse… En vérité, cela deve­nait un cau­che­mar, car un léger chu­cho­te­ment mon­tait de par­tout. Et voilà que les choses se met­taient à par­ler et à se plaindre.

« Quand même, disait l’horloge, en arri­ver là ! Quel mal­heur, quel malheur…

— A qui la faute ? » grinça aigre­ment la porte du placard.

« Dame, dit le balai, s’ils avaient tou­jours quitté sage­ment leurs galoches sur le seuil les jours de pluie, la mère n’aurait pas tant usé ses forces à net­toyer le carrelage…

— S’ils avaient tou­jours mis sage­ment leurs tabliers, sif­fla la les­si­veuse, la mère n’aurait pas tant usé ses forces à laver et rela­ver les tri­cots, les vestes et les culottes…

— Et ce jour, dit une des bûches au coin du four­neau, ce jour pas si loin­tain où la pauvre femme a failli s’évanouir de fatigue en cou­pant le bois pour cuire le dîner…

— Elle avait pour­tant appelé Gas­pard, répon­dit une poi­gnée de paille qui se trou­vait dans un sabot. Mais il lisait dans le gre­nier, et a fait sem­blant de ne pas entendre…

— Et le jour, dit une des chaises, où Lucas a négligé de fer­mer la porte du cla­pier ! Tous les lapins se sont sau­vés, et c’est encore elle qui a dû cou­rir après. J’étais dehors, je l’ai vu…

— Et le jour, dit la table, où Mathieu n’a pas voulu aller décro­cher les volets dehors ! Il fai­sait aigre et elle venait d’avoir chaud : c’est à ce moment qu’elle a pris froid…

— Et si vous saviez les heures de nuit qu’elle a pas­sées à rac­com­mo­der des trous énormes aux chaus­settes parce que José ou Mariette avaient eu la paresse de les chan­ger alors qu’il n’y avait encore qu’un tout petit trou…

— Et les mou­choirs per­dus ! les lits pas faits ! le cou­vert mal mis ! l’eau pas tirée ! les chambres pas ran­gées ! les petits gestes de tous les jours pas faits ou mal faits… »

Les chu­cho­te­ments par­taient main­te­nant de tous les coins de la pièce. Dans la chambre au-​dessus, on mar­cha. Alors, tout se tut de nou­veau. On n’entendit plus que les enfants qui sanglotaient.

« Ce n’est pas pos­sible, cria Gas­pard, ce n’est pas pos­sible : c’étaient de si petites choses… et jamais nous n’avons fait à Maman le moindre mal. »

L’innocent, qui s’était glissé dans l’ombre de la salle, répondit :

« Tu te sou­viens du chêne, le grand chêne qu’étions planté près de la source ? Un jour, il a tombé. Tous les jours, tous les jours, goutte à goutte, la petite source avait mangé la terre autour des racines. Alors, un jour, il a tombé… comme ça… per­sonne pour­tant ne lui avait fait le moindre mal…

— Pour­tant, dit José en pleu­rant, Dieu sait si nous aimons Maman !

Si on n’aime pas plus que soi-​même, répon­dit rude­ment Tho­mas, ça ne sert à rien d’aimer… »

* * *

A suivre...


Dernière édition par Catherine le Dim 3 Juin - 11:20, édité 1 fois (Raison : rajout de à suivre)

Catherine

Nombre de messages: 2226
Age: 29
Localisation: Pays d'Urfé
Date d'inscription: 02/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une belle histoire pour les mamans...et les enfants!

Message  Catherine le Dim 3 Juin - 11:20

Le len­de­main, tôt levés, Gas­pard et José se mirent à l’ouvrage. Les petits sui­virent l’exemple et firent de leur mieux.

Lorsque, de son lit, la maman vit que la mai­son ces­sait d’être en détresse (car les maî­tresses de logis n’ont pas besoin d’être pré­sentes pour sen­tir ces choses-​là !) elle s’apaisa. Petit à petit, elle alla mieux. Elle gué­rit. La mai­son recom­mença à vivre, à rire, à chanter.



FIN.

Catherine

Nombre de messages: 2226
Age: 29
Localisation: Pays d'Urfé
Date d'inscription: 02/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une belle histoire pour les mamans...et les enfants!

Message  ROBERT. le Dim 3 Juin - 13:22




Merci pour la belle histoire, Catherine !!
.

ROBERT.

Nombre de messages: 20597
Date d'inscription: 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une belle histoire pour les mamans...et les enfants!

Message  gabrielle le Lun 4 Juin - 5:34

Très belle histoire et une belle leçon pour les enfants.

gabrielle

Nombre de messages: 14287
Date d'inscription: 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum