Note pour Guillaume

Page 8 sur 10 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Note pour Guillaume

Message  Carolus.Magnus.Imperator. le Sam 28 Juil 2012, 12:02 pm

Je ne connais pas le Père Avril.

Guillaume a écrit:... les positions publiques récentes de ce prêtre indiquent une évolution dans le bon sens - vers une reconnaissance de l'illégitimité des intrus.

Donc, ce que tu dis, c'est que ledit Père reconnaît actuellement la légitimité des intrus ?

Carolus.Magnus.Imperator.

Nombre de messages : 4188
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Note pour Guillaume

Message  ROBERT. le Sam 28 Juil 2012, 12:13 pm

Guillaume a écrit:
Monsieur Admin revient à la charge avec cette lancinante question...


Si vous trouvez que la question de Monsieur Admin est "lancinante", m'est avis que vous n’y répondez pas.

Comme le dit Gabrielle un peu plus haut: personne ne vous retient sur T.D. Libre à vous d’y venir ou non.

.
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 32420
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Note pour Guillaume

Message  ROBERT. le Sam 28 Juil 2012, 4:39 pm

Louis a écrit:
Sous quelles autorités d'Église Mgr Lefebvre a-t-il obtenu l'approbation de son oeuvre, c'est-à-dire la Fraternité Sacerdotale Saint Pie X ?

Pour Guillaume: les mots-clé dans la question de Louis sont autorités d'Église.

i.e: les noms de ceux qui ont donné l'approbation à M. L., etc...

,
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 32420
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Note pour Guillaume

Message  Invité le Sam 28 Juil 2012, 5:41 pm

Voici la suite du développement commencé ici.

Mais quelle "guerre" au juste prétendent mener les "têtes pensantes" de T.D. ?

Eux qui réservent leurs attaques les plus dures à ceux qu'ils qualifient de "tradouille"
– visant par là, non seulement les membres actuels de la FSSPX, mais de manière générale tous ceux qui lui sont (ou lui ont été) liés d'une manière ou d'une autre -
prétendent-ils en cela agir au nom de la défense de la doctrine et de la vraie Foi ?

On est fondé à en douter quand on voit l'argumentaire développé par les intéressés.

CMI n'a pas caché qu'à ses yeux, la défense de la doctrine était secondaire par rapport au respect des lois ecclésiastiques (auxquelles se rattachent le principe de "légitimité" des clercs et les questions de juridiction).
CMI le Mer 16 Sep 2010 a écrit: quand nous abordons la question de la licéité des ordinations d'Écône, nous le faisons d'abord sous l'angle de la juridiction et non pas de l'orthodoxie du fondateur supposée entre telle et telle date, ou avant tel et tel événement.
Évidemment, la doctrine est essentielle mais elle n'est pas suffisante à elle seule afin de démontrer la légitimité de tel ou tel clerc.
Ce n'est pourtant pas ce que l'Eglise enseigne. En effet :
Abbé Fulcran Vigouroux. Dictionnaire de la Bible. Tome 3 a écrit:
l'Eglise est la société visible des fidèles,
(…)
groupant les membres qui la composent dans la profession de la doctrine du Sauveur, l'observation de sa loi et l'usage de ses sacrements
Dans cette définition tirée du Dictionnaire de la Bible, la profession de la doctrine est citée comme la première des missions assignées à l'Eglise – avant l'observation de la loi et l'administration des sacrements.
Et en effet, le ministère de la parole est indispensable pour assurer la gloire de Dieu et le salut des âmes, comme cela est enseigné en maints endroits des Saintes Ecritures et notamment par Saint Paul : "Le Christ ne m’a pas envoyé pour baptiser, mais pour prêcher" - 1 Co 1, 17 ; "Il a plu à Dieu de sauver les croyants par la folie de la prédication" - 1 Cor 1, 21.

L'enseignement de la doctrine catholique est un bien d'une valeur inestimable. Vouloir en priver les fidèles au nom d'un légalisme forcené en défendant aux clercs catholiques issus de la FSSPX de prêcher, c'est à terme courir le danger de paralyser l'Eglise en réduisant Ses pasteurs au silence ou à l'inaction.


La position de CMI et de ses émules en cette matière est entachée d'incohérences : à observer la prétention qu'ont ces simples laïcs à s'en tenir à une stricte interprétation des dispositions du CIC concernant le pouvoir de prédication des clercs,
et de l'autre le zèle de ces mêmes laïcs à assener leurs propres conclusions en matières de Foi, de Moeurs, de Droit Canon, etc.,
on est fondé à demander à ces "champions" du respect à la lettre des prescriptions légales :
- que font-ils du Canon 1325 § 3, lequel défend aux catholiques de "participer à des discussions ou des controverses, surtout publiques, avec des non catholiques, sans la permission du Saint-Siège ou, en cas d'urgence, de l'Ordinaire" ?
- que font-ils du Canon 1385 § 1 2°, lequel défend aux laïcs d'éditer "tous les écrits dont le sujet touche à la religion ou à l’honnêteté des mœurs" sans être passés préalablement par la censure ecclésiastique ?

Eux pour lesquels la mission canonique ou délégation expresse venant du supérieur est si indispensable s'agissant des actes les plus courants, au nom de quoi prétendent-ils s'exempter pour eux-mêmes de cette obligation de disposer d'une autorisation expresse de l'Ordinaire ?

Cette mise au point était des plus nécessaires avant d'aborder les questions de juridiction en elles-mêmes.
(à suivre)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Note pour Guillaume

Message  Louis le Sam 28 Juil 2012, 5:59 pm

sauvegarde

Spoiler:
Guillaume a écrit:Voici la suite du développement commencé ici.

Mais quelle "guerre" au juste prétendent mener les "têtes pensantes" de T.D. ?

Eux qui réservent leurs attaques les plus dures à ceux qu'ils qualifient de "tradouille"
– visant par là, non seulement les membres actuels de la FSSPX, mais de manière générale tous ceux qui lui sont (ou lui ont été) liés d'une manière ou d'une autre -
prétendent-ils en cela agir au nom de la défense de la doctrine et de la vraie Foi ?

On est fondé à en douter quand on voit l'argumentaire développé par les intéressés.

CMI n'a pas caché qu'à ses yeux, la défense de la doctrine était secondaire par rapport au respect des lois ecclésiastiques (auxquelles se rattachent le principe de "légitimité" des clercs et les questions de juridiction).
CMI le Mer 16 Sep 2010 a écrit: quand nous abordons la question de la licéité des ordinations d'Écône, nous le faisons d'abord sous l'angle de la juridiction et non pas de l'orthodoxie du fondateur supposée entre telle et telle date, ou avant tel et tel événement.
Évidemment, la doctrine est essentielle mais elle n'est pas suffisante à elle seule afin de démontrer la légitimité de tel ou tel clerc.
Ce n'est pourtant pas ce que l'Eglise enseigne. En effet :
Abbé Fulcran Vigouroux. Dictionnaire de la Bible. Tome 3 a écrit:
l'Eglise est la société visible des fidèles,
(…)
groupant les membres qui la composent dans la profession de la doctrine du Sauveur, l'observation de sa loi et l'usage de ses sacrements
Dans cette définition tirée du Dictionnaire de la Bible, la profession de la doctrine est citée comme la première des missions assignées à l'Eglise – avant l'observation de la loi et l'administration des sacrements.
Et en effet, le ministère de la parole est indispensable pour assurer la gloire de Dieu et le salut des âmes, comme cela est enseigné en maints endroits des Saintes Ecritures et notamment par Saint Paul : "Le Christ ne m’a pas envoyé pour baptiser, mais pour prêcher" - 1 Co 1, 17 ; "Il a plu à Dieu de sauver les croyants par la folie de la prédication" - 1 Cor 1, 21.

L'enseignement de la doctrine catholique est un bien d'une valeur inestimable. Vouloir en priver les fidèles au nom d'un légalisme forcené en défendant aux clercs catholiques issus de la FSSPX de prêcher, c'est à terme courir le danger de paralyser l'Eglise en réduisant Ses pasteurs au silence ou à l'inaction.


La position de CMI et de ses émules en cette matière est entachée d'incohérences : à observer la prétention qu'ont ces simples laïcs à s'en tenir à une stricte interprétation des dispositions du CIC concernant le pouvoir de prédication des clercs,
et de l'autre le zèle de ces mêmes laïcs à assener leurs propres conclusions en matières de Foi, de Moeurs, de Droit Canon, etc.,
on est fondé à demander à ces "champions" du respect à la lettre des prescriptions légales :
- que font-ils du Canon 1325 § 3, lequel défend aux catholiques de "participer à des discussions ou des controverses, surtout publiques, avec des non catholiques, sans la permission du Saint-Siège ou, en cas d'urgence, de l'Ordinaire" ?
- que font-ils du Canon 1385 § 1 2°, lequel défend aux laïcs d'éditer "tous les écrits dont le sujet touche à la religion ou à l’honnêteté des mœurs" sans être passés préalablement par la censure ecclésiastique ?

Eux pour lesquels la mission canonique ou délégation expresse venant du supérieur est si indispensable s'agissant des actes les plus courants, au nom de quoi prétendent-ils s'exempter pour eux-mêmes de cette obligation de disposer d'une autorisation expresse de l'Ordinaire ?

Cette mise au point était des plus nécessaires avant d'aborder les questions de juridiction en elles-mêmes.
(à suivre)

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
avatar
Louis
Admin

Nombre de messages : 11300
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Note pour Guillaume

Message  Roger Boivin le Sam 28 Juil 2012, 7:02 pm

Guillaume a écrit:
Spoiler:
Voici la suite du développement commencé ici.

Mais quelle "guerre" au juste prétendent mener les "têtes pensantes" de T.D. ?

Eux qui réservent leurs attaques les plus dures à ceux qu'ils qualifient de "tradouille"
– visant par là, non seulement les membres actuels de la FSSPX, mais de manière générale tous ceux qui lui sont (ou lui ont été) liés d'une manière ou d'une autre -
prétendent-ils en cela agir au nom de la défense de la doctrine et de la vraie Foi ?

On est fondé à en douter quand on voit l'argumentaire développé par les intéressés.

CMI n'a pas caché qu'à ses yeux, la défense de la doctrine était secondaire par rapport au respect des lois ecclésiastiques (auxquelles se rattachent le principe de "légitimité" des clercs et les questions de juridiction).
CMI le Mer 16 Sep 2010 a écrit: quand nous abordons la question de la licéité des ordinations d'Écône, nous le faisons d'abord sous l'angle de la juridiction et non pas de l'orthodoxie du fondateur supposée entre telle et telle date, ou avant tel et tel événement.
Évidemment, la doctrine est essentielle mais elle n'est pas suffisante à elle seule afin de démontrer la légitimité de tel ou tel clerc.
Ce n'est pourtant pas ce que l'Eglise enseigne. En effet :
Abbé Fulcran Vigouroux. Dictionnaire de la Bible. Tome 3 a écrit:
l'Eglise est la société visible des fidèles,
(…)
groupant les membres qui la composent dans la profession de la doctrine du Sauveur, l'observation de sa loi et l'usage de ses sacrements
Dans cette définition tirée du Dictionnaire de la Bible, la profession de la doctrine est citée comme la première des missions assignées à l'Eglise – avant l'observation de la loi et l'administration des sacrements.
Et en effet, le ministère de la parole est indispensable pour assurer la gloire de Dieu et le salut des âmes, comme cela est enseigné en maints endroits des Saintes Ecritures et notamment par Saint Paul : "Le Christ ne m’a pas envoyé pour baptiser, mais pour prêcher" - 1 Co 1, 17 ; "Il a plu à Dieu de sauver les croyants par la folie de la prédication" - 1 Cor 1, 21.

L'enseignement de la doctrine catholique est un bien d'une valeur inestimable. Vouloir en priver les fidèles au nom d'un légalisme forcené en défendant aux clercs catholiques issus de la FSSPX de prêcher, c'est à terme courir le danger de paralyser l'Eglise en réduisant Ses pasteurs au silence ou à l'inaction.


La position de CMI et de ses émules en cette matière est entachée d'incohérences : à observer la prétention qu'ont ces simples laïcs à s'en tenir à une stricte interprétation des dispositions du CIC concernant le pouvoir de prédication des clercs,
et de l'autre le zèle de ces mêmes laïcs à assener leurs propres conclusions en matières de Foi, de Moeurs, de Droit Canon, etc.,
on est fondé à demander à ces "champions" du respect à la lettre des prescriptions légales :
- que font-ils du Canon 1325 § 3, lequel défend aux catholiques de "participer à des discussions ou des controverses, surtout publiques, avec des non catholiques, sans la permission du Saint-Siège ou, en cas d'urgence, de l'Ordinaire" ?
- que font-ils du Canon 1385 § 1 2°, lequel défend aux laïcs d'éditer "tous les écrits dont le sujet touche à la religion ou à l’honnêteté des mœurs" sans être passés préalablement par la censure ecclésiastique ?

Eux pour lesquels la mission canonique ou délégation expresse venant du supérieur est si indispensable s'agissant des actes les plus courants, au nom de quoi prétendent-ils s'exempter pour eux-mêmes de cette obligation de disposer d'une autorisation expresse de l'Ordinaire ?

Cette mise au point était des plus nécessaires avant d'aborder les questions de juridiction en elles-mêmes.
(à suivre)
Tête de pioche, déformateur de propos !

Quelqu'un déciderait un jour de fonder de quoi d'identique à la Sainte Église catholique, employant dans son intégrité et totalité la même la sainte doctrine que l'Église catholique, il lui manquerait encore quelque chose : l'apostolicité. Comme quoi la doctrine à elle seule ne suffit pas.

J'ai hâte que tu fasse de l'air, Guillaume ; t'es vraiment emmerdant !
avatar
Roger Boivin

Nombre de messages : 10767
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Note pour Guillaume

Message  Carolus.Magnus.Imperator. le Sam 28 Juil 2012, 7:49 pm

Guillaume a écrit:CMI n'a pas caché qu'à ses yeux, la défense de la doctrine était secondaire par rapport au  respect des lois ecclésiastiques (auxquelles se rattachent le principe de "légitimité" des clercs et les questions de juridiction).
CMI le Mer 16 Sep 2010 a écrit: quand nous abordons la question de la licéité des ordinations d'Écône, nous le faisons d'abord sous l'angle de la juridiction et non pas de l'orthodoxie du fondateur supposée entre telle et telle date, ou avant tel et tel événement.
Évidemment, la doctrine est essentielle mais elle n'est pas suffisante à elle seule afin de démontrer la légitimité de tel ou tel clerc.
Ce n'est pourtant pas ce que l'Eglise enseigne.

Je n'ai jamais dit que la défense de la doctrine était secondaire par rapport au respect des lois ecclésiastiques !

Le problème est que Guillaume ne comprends rien à ce qu'[il] lit.

Ce que j'ai dit, c'est qu'avant de déterminer si la doctrine d'un clerc est catholique, il faut au préalable connaître d'où il vient et qui l'envoie.

C'est ce que l'Église enseigne, puisque :

R.P. Falcon, La crédibilité du dogme catholique, p.496 a écrit:
L'Apostolicité.

[...]

L'Apostolicité de foi ou de doctrine n'est pas « note »; car pour établir qu'une doctrine déterminée est d'origine apostolique, il faut au préalable connaître que la confession qui l'enseigne est la vraie Église.
Il s'agit donc ici de la seule Apostolicité de juridiction, qui se vérifie, si les pasteurs d'une Église tiennent leur autorité des Apôtres par succession continue et légitime.

Le raisonnement de Guillaume consistant à écarter l'apostolicité de juridiction au profit de la seule apostolicité de doctrine est purement schismatique et démontre bien ce qui ne tourne pas rond chez les tradouilles dans son genre.

Que Guillaume lise et comprenne ce texte ci-dessous :

R.P. Duplessy, Apologétique, t.III, p.167 a écrit:En effet, on peut, à la rigueur, faire cette hypothèse : dans un pays païen, des hommes prêchent et fondent une religion semblable, de même doctrine, de même morale, de même rites; cette religion sera matériellement identique à celle des apôtres, elle ne sera pourtant pas apostolique : il lui manque, pour cela, un élément formel bien autrement important que la similitude matérielle ! Cette condition formelle, nécessaire pour qu'une Église soit de droit apostolique, c'est que ses chefs remontent jusqu'aux apôtres par une tradition ininterrompue d'autorité, de pouvoir et de mission.

Il ne suffit pas qu'un clerc prêche une doctrine orthodoxe pour être tenu pour ministre légitime, mais de surcroît, il doit être envoyé (droit divin) !

Cette tendance de Guillaume à vouloir évacuer cette notion, prouve par elle-même que ses ministres n'ont pas de mission, ni autorité, et que conséquemment ne sont pas ministres de l'Église.

Guillaume a écrit:- que font-ils du Canon 1325 § 3, lequel défend aux catholiques de "participer à des discussions ou des controverses, surtout publiques, avec des non catholiques, sans la permission du Saint-Siège ou, en cas d'urgence, de l'Ordinaire" ?

En ce cas, l'épikie (for interne) s'applique puisqu'il s'agit de lois ecclésiastiques humaines.

Naz, Traité de droit canonique, t.I, p.132 a écrit:
[L]'épikie est un jugement privé et subjectif, relevant de la prudence, par lequel l'interessé décide qu'en conscience il n'est pas tenu d'observer la loi, parce qu'il se trouve dans certaines circonstances particulières. Ce jugement laisse intacte la loi, mais il écarte au for interne l'imputabilité de l'acte qui la transgresse ...

Que Guillaume note cependant que cette notion ne concerne pas le droit divin, et que la nécessité de la mission canonique chez un clerc est une exigeance de la loi divine, tel qu'il lui a été rappelé ici

Guillaume a écrit:- que font-ils du Canon 1385 § 1 2°, lequel défend aux laïcs d'éditer "tous les écrits dont le sujet touche à la religion ou à l’honnêteté des mœurs" sans être passés préalablement par la censure ecclésiastique ?

RE :

En ce cas, l'épikie (for interne) s'applique puisqu'il s'agit de lois ecclésiastiques humaines.

Naz, Traité de droit canonique, t.I, p.132 a écrit:
[L]'épikie est un jugement privé et subjectif, relevant de la prudence, par lequel l'interessé décide qu'en conscience il n'est pas tenu d'observer la loi, parce qu'il se trouve dans certaines circonstances particulières. Ce jugement laisse intacte la loi, mais il écarte au for interne l'imputabilité de l'acte qui la transgresse ...

Que Guillaume note cependant que cette notion ne concerne pas le droit divin, et que la nécessité de la mission canonique chez un clerc est une exigeance de la loi divine, tel qu'il lui a été rappelé ici

Guillaume a écrit:Dans cette définition tirée du Dictionnaire de la Bible, la profession de la doctrine est citée comme la première des missions assignées à l'Eglise – avant l'observation de la loi et l'administration des sacrements.
Et en effet, le ministère de la parole est indispensable pour assurer la gloire de Dieu et le salut des âmes, comme cela est enseigné en maints endroits des Saintes Ecritures et notamment par Saint Paul : "Le Christ ne m’a pas envoyé pour baptiser, mais pour prêcher" - 1 Co 1, 17 ; "Il a plu à Dieu de sauver les croyants par la folie de la prédication" - 1 Cor 1, 21.

Peut-être, mais :

Saint Paul aux Romains, 10, 15 a écrit:Et comment seront-ils prédicateurs, s'ils ne sont pas envoyés?

Pauvre Saint Paul ... n'avait rien compris, lui.

Guillaume a écrit:Eux pour lesquels la mission canonique ou délégation expresse venant du supérieur est si indispensable ...

Eux pour lesquels une loi divine (rien que ça) est si indispensable ?

Guillaume VS la constitution divine de l'Église.


R.P. Augustine, A commentary on the new code of canon law, t.VI, p.342 a écrit:
Can. 1328

Il n’est permis à personne d’exercer le ministère de la prédication, s’il n’a pas reçu mission de son supérieur légitime lui en accordant la faculté spéciale, ou s’il ne lui a été confié un office auquel par les dispositions des règles sacrées, soit annexée la charge de prêcher.

[...]

Il n'est permis à personne de prêcher la parole de Dieu sans avoir reçu la missio canonica de son supérieur légitime. Cela est une exigeance de la loi divine ainsi que de la la loi humaine ...

Raté, l'artiste !  Very Happy

T'es un hérétique, Guillaume.  Smile

Carolus.Magnus.Imperator.

Nombre de messages : 4188
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Note pour Guillaume

Message  Carolus.Magnus.Imperator. le Sam 28 Juil 2012, 11:43 pm




Carolus.Magnus.Imperator.

Nombre de messages : 4188
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Note pour Guillaume

Message  ROBERT. le Dim 29 Juil 2012, 11:17 am

.

Y a depuis quelque deux cents pages Shocked une baloune qui devient tellement grosse

(tronquages, trucages, non-réponses, etc) qu'à la fin, soit que quelqu'un la fasse peter, soit qu'elle pète d'elle-même... Very Happy

.
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 32420
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Note pour Guillaume

Message  Louis le Lun 30 Juil 2012, 9:44 am

A Guillaume :
Louis a écrit:
Guillaume a écrit:

http://messe.forumactif.org/t4319p75-note-pour-guillaume#85691

... Mgr Lefebvre (ordonné, sacré et incardiné sous Pie XI et Pie XII) et le Père Avril (ordonné sous Pie XII, et ayant obtenu approbation de son oeuvre par les autorités d'Eglise sous ce même Pie XII).

(...)


A Guillaume:

Très bien; alors je me demande ceci :

Sous quelles autorités d'Église Mgr Lefebvre a-t-il obtenu l'approbation de son oeuvre, c'est-à-dire la Fraternité Sacerdotale Saint Pie X ?


Si vous ne pouvez-pas répondre à cette simple question que nous vous posons ci-haut , arrêtez de nous relancer avec la FSSPX....

______________________________________________________

Guillaume a écrit:
http://messe.forumactif.org/t4319p165-note-pour-guillaume#85939

L'enseignement de la doctrine catholique est un bien d'une valeur inestimable. Vouloir en priver les fidèles au nom d'un légalisme forcené en défendant aux clercs catholiques issus de la FSSPX de prêcher, c'est à terme courir le danger de paralyser l'Eglise en réduisant Ses pasteurs au silence ou à l'inaction.

Y aurait-il des clercs non catholiques issus de la FSSPX ? Et si nous avons affaire à un clerc de la FSSPX, comment être sûr qu'il est catholique ? Sommes-nous prêts à jouer à la « roulette russe » avec le salut de notre âme ?
_______________________________________________________


De plus, quand vous citez les gens, mettez au moins le lien de votre référence, (surtout quand vous citez un autre dossier et qui daterait du 16 sept 2010 par surcroît, comme hier, dans un post que vous avez fait) : pour que l'on puisse voir le contexte de ce que vous nous rapportez afin de bien comprendre. Ce n'est pourtant pas si difficile: si vous prenez la peine de citer, qu'est-ce que c'est, au passage, de noter l'adresse du lien et la mettre avec votre citation ? Au moins avec le lien http ...
_________________________________________________________

Bien à vous.

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
avatar
Louis
Admin

Nombre de messages : 11300
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Note pour Guillaume

Message  ROBERT. le Lun 30 Juil 2012, 9:59 am

.
@ C.M.I.

J'aime bien votre nouvel avatar d'ce matin.

C't'une Harley au moins ? Laughing

.
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 32420
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Note pour Guillaume

Message  Carolus.Magnus.Imperator. le Lun 30 Juil 2012, 11:00 am

ROBERT. a écrit:C't'une Harley au moins ? Laughing [/size]
.

Non Wink

C'est un Chopper Fat Daddy 330 2006 ...

Carolus.Magnus.Imperator.

Nombre de messages : 4188
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Note pour Guillaume

Message  Benjamin le Lun 30 Juil 2012, 11:31 am

Y a-t-il un lien entre votre avatar et Guillaume cette fois-ci ? Pour les autres images c'était facile (et très drôle !) mais là je ne vois pas trop scratch
avatar
Benjamin

Nombre de messages : 6495
Date d'inscription : 26/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Note pour Guillaume

Message  Carolus.Magnus.Imperator. le Lun 30 Juil 2012, 11:55 am

Benjamin a écrit:Y a-t-il un lien entre votre avatar et Guillaume cette fois-ci ? Pour les autres images c'était facile (et très drôle !) mais là je ne vois pas trop scratch

Évidemment, non !

Si j'avais voulu faire un lien avec Guillaume, j'aurais utilisé en avatar cette image ci-dessous :

Modération


Carolus.Magnus.Imperator.

Nombre de messages : 4188
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Note pour Guillaume

Message  Carolus.Magnus.Imperator. le Lun 30 Juil 2012, 11:58 am

Ou encore celle-ci :

modération

Very Happy

Carolus.Magnus.Imperator.

Nombre de messages : 4188
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Note pour Guillaume

Message  Via Crucis le Lun 30 Juil 2012, 12:12 pm

Cher Louis :

Votre question à Guillaume :

A Guillaume:

Très bien; alors je me demande ceci :

Sous quelles autorités d'Église Mgr Lefebvre a-t-il obtenu l'approbation de son oeuvre, c'est-à-dire la Fraternité Sacerdotale Saint Pie X ?
[quote]

Fait surgir en moi quelques questions et réflexions (si je me trompe merci de me corriger) :

Mgr Lefèbvre a été ordonné et sacré évêque sous Pie XII par Mgr. Liénard qui s'est avéré être un membre actif de la FM. Du fait de son adhésion à ce groupe excommunié par les Papes Catholiques légitimes, Liénart s'est mis lui-même en dehors de l'Eglise. Cette adhésion est restée occulte très longtemps, mais comme Liénart célébrait selon le rite de St Pie V et que pour sacrer Lefebvre Liénart avait reçu très certainement l'autorisation d'un Pape légitime pour sacrer (Pie XII) - si je me trompe corrigez moi), les messes de Mgr Lefebvre sont valides et son titre alors valide et licite.

Mgr. Lefebvre n'a jamais été excommunié du vivant de Pie XII apparemment ? S'il ne l'a pas été ses titres et sa charge d'évêque demeurent.

Si Pie XII était vivant au moment des sacres d'Ecône, aurait-il sacré sans mandat pontifical ? J'en doute.

Ce qui l'a mis dans une position inconfortable de suspens a divinis puis d'excommunication c'est le Canon de Pie XII interdisant les sacres sans mandat pontifical que les conciliaires hérétiques se sont amusés à mettre sur le tapis parce que cela les arrangeait grandement : cela coinçait Lefèbvre qui aurait été considéré par eux comme un "extrémiste", un "opposant" à l'autorité catholique (les "papes conciliaires" reconnus pas les idiots utiles - catoliques tradis et autres catholiques dits modérés mais non fadas de V2) pour la gloire des FM et l'avènement de l'Antéchrist)

D'autre part, si d'aventure Mgr Lefebvre avait éventuellement reçu l'autorisation d'exercer sa charge et de sacrer en Afrique sous Pie XII alors que celui-ci était vivant (je suppose, je ne sais pas si c'est le cas), il aurait pu et dû normalement ordonner et sacrer prêtres et évêques validement et licitement dans son diocèse africain prêtres et évêques.

Or après la mort de Pie XII Roncalli a montré des signes de fatigue pour ce qui concerne sa volonté propre, qui, sous les auspices de Jules Isaac, Bugnini et la clique protestante, s'est permis de réunir le conciliabule, mais pire que cette réunion fut son empressement à accéder aux exigences des non-catholiques en matière de théologie catholique, même si au départ elles paraissaient être distillées au compte-gouttes. Mais ce compte gouttes s'est vidé d'un coup à l'arrivée de Montini au pouvoir car la pompe, qui retenait encore ce qui pouvait empêcher les hérésies de couler abondamment sur les fidèles et les prêtres rassemblés en concile, avait crevé. Et Lefèbvre ramené en France par une ruse de Bugnini/Ratzi et Co. ne comprend pas pourquoi on ne veut plus qu'il aille en Afrique !! Le monde s'est écroulé sous ses pieds.

Après la mort de Pie XII, c'est Mgr Charrière (sauf erreur de ma part) qui a repris le flambeau de Liénart (je ne sais pas à quelle date ce dernier est décédé), mais je ne sais pas si Charrière faisait partie lui aussi des FM.

Mgr. Charrière : par qui a-t-il été sacré évêque ? Et ce Charrière avait-il agréé V2 comme les autres évêques devenus de vulgaires moutons de Panurge à la solde FM ?

Nous savons que pour que le canon de la messe et que les sacrements soient valides et licites à 100% il faut qu'il y ait UNION CONJUGUEE ENSEMBLE de la matière et de la forme (voir Pie XII).

Pour ce qui est de la matière : la messe de St Pie V dans sa manière d'être rédigée et célébrée en elle-même est à 100% valide, mais pour ce qui est de la forme après la mort de Pie XII, cette dernière est devenue viciée puisqu'il manquait à Mgr. Lefebvre l'autorisation pontificale de sacrer hors de l'Afrique de la part de Pie XII. En effet, cette autorisation fait partie de la forme puisque sans elle à 100 % les sacres sont illicites et qui plus est par ce conciliabule les "papes" modernistes ont prouvé leur état de suspect d'hérésie ou d'hérétiques (Ratzi était déjà suspect d'hérésie et ses oeuvres mises à l'index déjà sous Pie XII).

Donc les prêtres ordonnés par Lefebvre et qui se sont réveillés et qui ont quitté la FSSPX pour avoir compris qu'ils s'étaient foutus le doigt dans l'oeil et jusqu'au coude comme on dit vulgairement, sont bien prêtres en vertu du canon de St Pie V de leur ordination bien qu'ils n'aient pas le pouvoir de lier et de délier (mariages, confessions) d'après le CIC de 1917.

D'autre part "l'obex" au "formaliter" des "papes" conciliabulaires est de taille : la Bulle de Paul IV figure toujours dans les fontes et n'a jamais été abrogée. Même si le "pape" conciliaire élu a dit après son élection par les évêques réunis en Conclave qu'il acceptait la charge de Pape de l'Eglise Catholique, son "acceptation" même après "réflexion", qu'elle ait été courte ou longue, ne pourra JAMAIS être Pape légitime de l'Eglise Caholique (Ratzi aurait dit d'abord "Seigneur ne me fais pas ça", puis qu'ensuite il aurait dit "oui", ne tient absolument pas du fait SIMPLE de la Bulle Papale érigée pour application à PERPETUITE ! Même son intention viciée n'est pas considérée comme "obex" mais c'est la Bulle de Paul IV un VRAI PAPE LEGITIME qui constitue cet obex. Le Saint Esprit n'a jamais contrait personne à devenir Pape, et ni voulu que ses brebis soient conduites par un hérétique notoire ! Confierait-il la conduite de son troupeau à un loup ravisseur ? Jamais de la vie ! Dans le cas des "papes" conciliabulaires : cela est arrivé parce que cela avait été prévu par les Apôtres dans l'Evangile (l'apostasie a été vue d'avance par les Apôtres et la punition préparée par Notre Seigneur a été prévue en conséquence ! Voilà pourquoi nous en sommes arrivés là aujourd'hui.

Comme dit JPB (bonjour JPB Very Happy ) les évêques ont exercé leur pouvoir sur un homme/un être humain mais pas une femme car une femme ne peut prêcher en public selon St Paul, soit un évêque ou tout autre homme que le Saint Esprit aura choisi, pour l'élire comme préposé au Pontificat (ils n'exercent pas leur pouvoir sur un âne/animal puisqu'on ne choisit pas un âne pour l'établir sur le trône de Pierre). Mais l'obex DEMEURE A PERPETUITE POUR RATZI (et les autres guais lurons de V2 qui l'ont précédé et viendront après lui) !!! Alors croire que RATZI pourra un jour s'il fait son mea culpa public devenir Pape "formaliter" en vertu de sa conversion est un leurre que les infiltrés conciliaires au sein de la FSSPX ont fait miroiter aux fidèles (JPB n'est apparemment pas de ceux-là qui croient à la conversion de Ratzi - si je me trompe dites le moi cher JPB).

Et les passages de clercs FSSPX qui ont eu lieu vers les conciliaires se sont faits à cause de l'occultation pure de la Vérité Canonique par les chefs de la FSSPX avec pour motif principal : ne pas scandaliser les fidèles ! Mais les fidèles catholiques sont encore bien plus scandalisés aujourd'hui qu'hier de voir les 4 évêques de la Frate continuer à être muets comme des carpes sur l'ESSENTIEL DE LA FOI CATHOLIQUE et continuer à tourner autour du pot sur les "excommunications" venant de la "Rome conciliaire" !

Franchement après avoir vu dans une vidéo l'abbé Laguérie jeune, fougueux et combattif contre les conciliaires du temps de la prise de St Nicolas de Chardonnet et remettre à sa place un La Morandais, je me demande comment il a bien pu se rallier aux conciliaires aussi facilement et le pourquoi de sa mollesse : il est devenu tellement mou, mou et mou sur les choses essentielles de la foi qu'il n'apparaît absolument plus du tout convaincant (il n'a plus le mordant de celui qui croit à 100% et qui est prêt à mourir pour la foi catholique quoi qu'il arrive) j'en tombe à la renverse ! Qui et quels sont les évêques qui "ordonnent" les prêtres de l'IBP ? Des évêques conciliaires ? Alors ses prêtres ne sont pas plus prêtres que moi je suis la reine d'Angleterre ! Que sa mollesse survienne du fait de sa vieillesse (il n'a plus vingt ans !) soit, qu'il aie envie d'être "tranquille" et ne plus être traité en paria c'est un sentiment humain, mais il y a beaucoup de vieux qui préfèreraient mourir que de se rallier au Serpent Conciliaire en Chef.

Il ne s'agit pas pour moi de critiquer ni de rabaisser ceux qui vont aux messes de l'IBP non ! , il s'agit pour moi d'essayer de comprendre la situation aujourd'hui et d'aujourd'hui.

Les clercs issus de la FSSPX et qui célèbrent "non una cum" sont prêtres pour l'éternité mais n'ont pas de pouvoir sur les fidèles : leur seul "pouvoir" vient du fait qu'ils doivent coûte que coûte déceler et combattre l'hérésie sous toutes ses formes car les âmes qui vont à leurs messes sont en danger de mort spirituelle (péché mortel d'hérésie). Ils officient en fonction de la vertu d'épikie et donc c'est à dire que c'est entre le Bon Dieu et eux que cela se passe vu l'état de nécessité immense de nourriture spirituelle des fidèles aujourd'hui.

avatar
Via Crucis

Nombre de messages : 2900
Date d'inscription : 22/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Note pour Guillaume

Message  gabrielle le Lun 30 Juil 2012, 2:39 pm

Votre texte est long.. Laughing pour ma part j'y reviendrai demain, Via.
avatar
gabrielle

Nombre de messages : 17767
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Note pour Guillaume

Message  ROBERT. le Lun 30 Juil 2012, 3:57 pm

gabrielle a écrit:Votre texte est long.. Laughing pour ma part j'y reviendrai demain, Via.


idem. Wink
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 32420
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Note pour Guillaume

Message  ROBERT. le Lun 30 Juil 2012, 3:59 pm

Carolus.Magnus.Imperator. a écrit:
ROBERT. a écrit:C't'une Harley au moins ? Laughing [/size]
.

Non Wink

C'est un Chopper Fat Daddy 330 2006 ...

Merci du renseignement C.M.I. Wink
.
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 32420
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Note pour Guillaume

Message  ROBERT. le Lun 30 Juil 2012, 4:15 pm

ROBERT. a écrit:
Carolus.Magnus.Imperator. a écrit:
ROBERT. a écrit:C't'une Harley au moins ? Laughing [/size]
.

Non Wink

C'est un Chopper Fat Daddy 330 2006 ...

Merci du renseignement C.M.I. Wink
.



Belle bécane indeed ! Very Happy
.
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 32420
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Note pour Guillaume

Message  Carolus.Magnus.Imperator. le Lun 30 Juil 2012, 4:28 pm

Yes Very Happy

En v'là une autre :


Carolus.Magnus.Imperator.

Nombre de messages : 4188
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Note pour Guillaume

Message  ROBERT. le Lun 30 Juil 2012, 4:36 pm

Carolus.Magnus.Imperator. a écrit:Yes Very Happy

En v'là une autre :


YES ! Partir en vacances avec un tel bolide, ça doit déménager !
.
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 32420
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Note pour Guillaume

Message  gabrielle le Mar 31 Juil 2012, 7:32 am

@ Via..

Un imprévu m'empĉhe de vous répondre ce matin, je le ferai un peu plus tard..

La validité et légitimité de Mgr L.. n'est pas à mettre en doute..

Il devient missionnaire au Gabon. Il s'y implique dans des postes de brousse et dirige le séminaire. À la Seconde Guerre mondiale, il est encore mobilisable et est affecté à la colonie. Il est rappelé en France, en 1945 et est nommé supérieur du scolasticat des spiritains à Mortain.

En 1947, il retourne en Afrique comme évêque et vicaire apostolique de Dakar (dans un pays, le Sénégal, de 1,7 million d'habitants et 54 000 catholiques), où il fonde l'année suivante le Cours Sainte-Marie de Hann, un établissement privé ambitieux, destiné à accueillir des élèves venus de toute l'AOF. Pie XII lui donne la charge de délégué apostolique pour l'Afrique francophone (plus de 40 diocèses), avec la mission d'africaniser l'Église en Afrique : pour cela, il crée des séminaires et confie des responsabilités au clergé local ; il doit aussi rechercher les personnes aptes à devenir évêques ; il est remplacé à cette charge le 9 juillet 1959 par Mgr Émile Maury. En 1955, il est le premier archevêque de Dakar. À la demande du président sénégalais, Léopold Senghor, Jean XXIII le retire de Dakar où il est remplacé en janvier 1962 par Mgr Hyacinthe Thiandoum4 qu'il avait ordonné prêtre en 1949.

Il est alors nommé évêque de Tulle (France), tout en restant archevêque à titre personnel. La même année, et dans des conditons très tendues5, il est élu supérieur général des missionnaires spiritains. Il renonce alors au diocèse de Tulle et est nommé par Rome en août 1962, archevêque In partibus de Synnada en Phrygie6.
( Wiki)

Voilà, pour la situation canonique de Mgr L.


Le point crucial, sera sa reconnaissance des antipapes de Rome ce qui amènera son hérésie sur le magistère et son schisme.

L'autorité qu'il reconnaissait ne lui a jamais donner le droit de procéder à des ordinations, de plus cette même autorité lui a intimé l'ordre de fermer Écône..

Si Mgr L. avait déclarer la Vacance, le scénario aurait été très différent, mais il ne l'a pas fait.

Bon, je continuerai plus tard.
avatar
gabrielle

Nombre de messages : 17767
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Note pour Guillaume

Message  Louis le Mar 31 Juil 2012, 9:50 am

.

Nous avons pris la décision de suspendre Guillaume jusqu’au 1er octobre prochain.

En voici les raisons :

Guillaume s'est fait débouter plusieurs fois, à répétition, par-dessus le marché;

il esquive les questions;

il revient toujours avec des nouvelles « affaires » (ce qui laisse clairement entrevoir qu'il est ici pour faire notre procès);

il accuse de tout et de rien les autres membres;

il répète sans cesse les mêmes choses après que la réfutation a déjà été faite, comme, par exemple, au sujet du mot « Église » lorsqu’il en vient à laisser entendre que la quasi-totalité des auteurs autorisés ne sont pas la meilleure des références;

il tombe dans l'absurdité et le n'importe quoi;

il édite constamment ses messages au point où les autres membres en viennent à les sauvegarder pour en garder la version originale (on a des membres qui sont devenus des « spécialistes » dans ce rayon de la sauvegarde : Wink );

il cite les autres membres en tentant de leur faire dire ce qu’il ne veulent pas dire (le fameux contexte dont on a tant parlé);

il envoie promener l’administration, et, surtout, lorsque les autres membres en sont rendus au seuil de tolérance zéro avec cette manière de faire de Guillaume.

Nous pensons que Guillaume ne fait que nuire au bien commun sur le forum TD.

Étant donné que tous, tant que nous sommes, j’en suis sûr, ne pouvons pas passer toute notre vie à lui répondre et à le réfuter…

C’est pour toutes ces raisons que nous avons pris cette décision.

Louis, administrateur.

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
avatar
Louis
Admin

Nombre de messages : 11300
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Note pour Guillaume

Message  Carolus.Magnus.Imperator. le Mar 31 Juil 2012, 1:37 pm




Carolus.Magnus.Imperator.

Nombre de messages : 4188
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Page 8 sur 10 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum