Le péché véniel dans la crise que nous vivons....

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le péché véniel dans la crise que nous vivons....

Message  gabrielle le Mer 29 Avr 2009, 10:46 am

Une âme juste est si ravissante que sainte Catherine de Sienne faillit prendre pour Dieu lui-même l'âme d'un petit enfant mort aussitôt après son baptême.

D'un autre côté, ce que l'on nomme le péché véniel fit dire ceci à Sainte Catherine de Gênes, l'impression que fit sur elle l'ombre seule d'une faute légère qu'elle ne vit qu'en passant : « A cette vue, dit-elle, qui d'ailleurs ne dura qu'un instant, je serais morte sans un miracle. Ah! quelle vue! quels démons! quelles furies! quel enfer! Oh! combien l'ombre seule d'un péché véniel est plus horrible que tous les démons, que tout l'enfer, que toutes les furies considérées dans leur nature. Si cette vision s'était tant soit peu prolongée, hélas ! je n'aurais pu y tenir, fussé-je même de pierre ou de diamant.»

Mais qu'est-ce donc vraiment que le péché véniel?

Comment se fait-il que dans la situation de crise où nous nous trouvons, la majorité le banalise et même dans le doute où après maintes démonstrations, elle n'hésite pas à s'élancer vers des sacrements illicites et voir même des absolutions invalides.

Le côté morale de la crise on dirait qu'il n'existe pas. Serais-ce parce que justement le péché véniel est mal identifié ou tellement devenu banal que personne ne s'en soucie?



Les faits historiques sur les deux saintes ont été tirés d'un sermon de Saint Léonard de Port Maurice
avatar
gabrielle

Nombre de messages : 17745
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le péché véniel dans la crise que nous vivons....

Message  Sandrine le Mer 29 Avr 2009, 11:09 am

Serais-ce parce que justement le péché véniel est mal identifié ou tellement devenu banal que personne ne s'en soucie?

Les mauvaises habitudes amoindrissent en nous l'horreur du péché . On finit par banaliser les péchés véniels ...

Et pourtant , même un péché véniel est une offense faite à Dieu affraid

Quand on lit la citation de sainte Catherine de Gênes, il y a de quoi frémir ... et réfléchir !
avatar
Sandrine

Nombre de messages : 4210
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le péché véniel dans la crise que nous vivons....

Message  Diane le Mer 29 Avr 2009, 11:18 am

Parce Domine a écrit:

Mais qu'est-ce donc vraiment que le péché véniel?

Comment se fait-il que dans la situation de crise où nous nous trouvons, la majorité le banalise et même dans le doute où après maintes démonstrations, elle n'hésite pas à s'élancer vers des sacrements illicites et voir même des absolutions invalides.


Il convient toutefois de préciser que « le péché véniel affaiblit la charité ; il traduit une affection désordonnée pour des biens créés ; il empêche les progrès de l’âme dans l’exercice des vertus et la pratique du bien moral ; il mérite des peines temporelles. Le péché véniel délibéré et resté sans repentance nous dispose peu à peu à commettre le péché mortel. » Pour autant, en lui-même, il « ne rompt pas l’Alliance avec Dieu. Il est humainement réparable avec la grâce de Dieu. Il ne prive pas de la grâce sanctifiante et de la charité, ni par suite, de la béatitude éternelle » .

Je ne comprends pas la liaison que vous faites du péché véniel avec ceux qui n'hésitent pas à s'élancer vers des sacrements illicites et voir même des absolutions invalides. Je pense qu'ici il y a plus qu'un péché véniel, selon le degré de connaissance des personnes bien sûr !
avatar
Diane

Nombre de messages : 5466
Date d'inscription : 28/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le péché véniel dans la crise que nous vivons....

Message  Diane le Mer 29 Avr 2009, 11:29 am

Il faut se garder de lutter mollement contre les péchés véniels, sous prétexte qu’ils n’offensent pas gravement Dieu, ou qu’ils ne suppriment pas la Grâce Sanctifiante, ni ne nécessitent la confession : Offenser Dieu gravement ou légèrement, c’est toujours offenser notre Créateur et Père très aimant.
avatar
Diane

Nombre de messages : 5466
Date d'inscription : 28/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le péché véniel dans la crise que nous vivons....

Message  ROBERT. le Mer 29 Avr 2009, 2:36 pm

.

Moi non plus, Marie-Madeleine, je ne voit pas le rapport qu'il y a entre le péché véniel et ceux qui vont vers des sacrements illicites ou absolutions invalides ?

Parlant du pché véniel, nous sommes-nous habitués au péché véniel au point de ne plus le voir et d'en commettre à profusion chaque jour ? Ne sommes-nous pas loin du péché véniel volontaire qui lui, est le chemin tout tracé vers le péché mortel ?
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 32047
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le péché véniel dans la crise que nous vivons....

Message  Monique le Mer 29 Avr 2009, 4:01 pm

Mais qu'est-ce donc vraiment que le péché véniel?
Le péché véniel est une désobéissance légère à la loi divine par laquelle on ne manque que légèrement à quelque devoir envers Dieu, envers le prochain, et envers soi-même.

Le côté morale de la crise on dirait qu'il n'existe pas. Serais-ce parce que justement le péché véniel est mal identifié ou tellement devenu banal que personne ne s'en soucie?
Ce serait une très grande erreur de le banaliser parce que le péché véniel contient toujours une certaine offense de Dieu, soit parce qu'il cause des torts assez graves à l'âme.
avatar
Monique

Nombre de messages : 6474
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le péché véniel dans la crise que nous vivons....

Message  gabrielle le Mer 29 Avr 2009, 5:46 pm

Mon rapport avec le péché véniel et la crise de l'Église est le suivant: plusieurs banalise le fait de licéité du sacrement... ne regardant que la validité. Cela il le font même lorsque nous leur apportons preuve à l'appui..

Il me semble, que ces gens devraient raisonnablement conclure,( enfin tout esprit logique le ferait) après examen des preuves, que le fait de recevoir des sacremens illicites est au moins une faute légère, mais cela ne les freine pas.... voilà mon interrogation, serais-ce parce que le péché véniel est devenu dans nos temps de confusion une chose banale...
avatar
gabrielle

Nombre de messages : 17745
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le péché véniel dans la crise que nous vivons....

Message  Diane le Mer 29 Avr 2009, 6:12 pm

Parce Domine a écrit:Mon rapport avec le péché véniel et la crise de l'Église est le suivant: plusieurs banalise le fait de licéité du sacrement... ne regardant que la validité. Cela il le font même lorsque nous leur apportons preuve à l'appui..

Il me semble, que ces gens devraient raisonnablement conclure,( enfin tout esprit logique le ferait) après examen des preuves, que le fait de recevoir des sacremens illicites est au moins une faute légère, mais cela ne les freine pas.... voilà mon interrogation, serais-ce parce que le péché véniel est devenu dans nos temps de confusion une chose banale...


Je m'interroge, le fait de recevoir des sacrements illicites est-ce vraiment juste une faute légère Question
avatar
Diane

Nombre de messages : 5466
Date d'inscription : 28/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le péché véniel dans la crise que nous vivons....

Message  gabrielle le Mer 29 Avr 2009, 6:20 pm

Marie-Madeleine a écrit:
Parce Domine a écrit:Mon rapport avec le péché véniel et la crise de l'Église est le suivant: plusieurs banalise le fait de licéité du sacrement... ne regardant que la validité. Cela il le font même lorsque nous leur apportons preuve à l'appui..

Il me semble, que ces gens devraient raisonnablement conclure,( enfin tout esprit logique le ferait) après examen des preuves, que le fait de recevoir des sacremens illicites est au moins une faute légère, mais cela ne les freine pas.... voilà mon interrogation, serais-ce parce que le péché véniel est devenu dans nos temps de confusion une chose banale...


Je m'interroge, le fait de recevoir des sacrements illicites est-ce vraiment juste une faute légère Question

Je sens que vous ne comprenez pas mon idée... scratch

Relisez ceci attentivement, je ne dis pas que cela est faute véniel... mais

Il me semble, que ces gens devraient raisonnablement conclure,( enfin tout esprit logique le ferait) après examen des preuves, que le fait de recevoir des sacremens illicites est au moins une faute légère, mais cela ne les freine pas.
avatar
gabrielle

Nombre de messages : 17745
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le péché véniel dans la crise que nous vivons....

Message  Diane le Mer 29 Avr 2009, 6:29 pm

Je viens de saisir! Embarassed
avatar
Diane

Nombre de messages : 5466
Date d'inscription : 28/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le péché véniel dans la crise que nous vivons....

Message  gabrielle le Mer 29 Avr 2009, 6:50 pm

cheers
avatar
gabrielle

Nombre de messages : 17745
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le péché véniel dans la crise que nous vivons....

Message  Arthur le Mer 29 Avr 2009, 9:04 pm

Le péché véniel méprise l'autorité de Dieu et contriste son coeur, il est donc à éviter. Avoir recours à des sacrements illicites me paraît donc
davantage à éviter car il s'agit de sacrements.

Arthur

Nombre de messages : 1510
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le péché véniel dans la crise que nous vivons....

Message  Louis le Mer 29 Avr 2009, 9:04 pm

Bonsoir ,

justement à propos de péché véniel

Augustin a publié un fil
ici.

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
avatar
Louis
Admin

Nombre de messages : 10954
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le péché véniel dans la crise que nous vivons....

Message  ROBERT. le Mer 29 Avr 2009, 9:14 pm

Parce Domine a écrit:
Marie-Madeleine a écrit:
Parce Domine a écrit:Mon rapport avec le péché véniel et la crise de l'Église est le suivant: plusieurs banalise le fait de licéité du sacrement... ne regardant que la validité. Cela il le font même lorsque nous leur apportons preuve à l'appui..

Il me semble, que ces gens devraient raisonnablement conclure,( enfin tout esprit logique le ferait) après examen des preuves, que le fait de recevoir des sacremens illicites est au moins une faute légère, mais cela ne les freine pas.... voilà mon interrogation, serais-ce parce que le péché véniel est devenu dans nos temps de confusion une chose banale...


Je m'interroge, le fait de recevoir des sacrements illicites est-ce vraiment juste une faute légère Question

Je sens que vous ne comprenez pas mon idée... scratch

Relisez ceci attentivement, je ne dis pas que cela est faute véniel... mais

Il me semble, que ces gens devraient raisonnablement conclure,( enfin tout esprit logique le ferait) après examen des preuves, que le fait de recevoir des sacremens illicites est au moins une faute légère, mais cela ne les freine pas.

je vous réponds demain... problemes de clavier...
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 32047
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le péché véniel dans la crise que nous vivons....

Message  Monique le Mer 29 Avr 2009, 10:00 pm

Nous parlons du péché véniel mais ne peut-on aussi considéré du péché actuel ?

Ce péché, nous nous en rendons coupables, lorsque nous sommes parvenus à l'âge de raison, lorsque nous sommes en état de distinguer le bien d'avec le mal, le vice d'avec la vertu ; il consiste en ce que, librement et de notre propre délibéré, avec connaissance et avec réflexion, nous faisons une chose que Dieu défend, ou nous omettons une chose que Dieu commande.

Ainsi, jurer, mentir, médire du prochain, ce sont là autant de péchés actuels...
avatar
Monique

Nombre de messages : 6474
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le péché véniel dans la crise que nous vivons....

Message  gabrielle le Jeu 30 Avr 2009, 9:33 am

Votre distinction chère Paradiso est celle entre le péché orignel qui vient par transmission de génération, et les péchés que nous commettons de notre propre mouvement à partir de l'âge de raison...


Merci de ce rappel.

Il ya -t-il un truc pour différencier le péché véniel de la fragilité de la nature... si quelqu'un en connait un je suis preneur
avatar
gabrielle

Nombre de messages : 17745
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le péché véniel dans la crise que nous vivons....

Message  Diane le Jeu 30 Avr 2009, 10:25 am

Parce Domine a écrit: Il ya -t-il un truc pour différencier le péché véniel de la fragilité de la nature... si quelqu'un en connait un je suis preneur


Un péché véniel, il faut qu'il soit volontaire, si il est involontaire je pense qu'on appelle cela une imperfection!
avatar
Diane

Nombre de messages : 5466
Date d'inscription : 28/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le péché véniel dans la crise que nous vivons....

Message  ROBERT. le Jeu 30 Avr 2009, 10:57 am

CONFITEOR a écrit:
Parce Domine a écrit:
Marie-Madeleine a écrit:
Parce Domine a écrit:Mon rapport avec le péché véniel et la crise de l'Église est le suivant: plusieurs banalise le fait de licéité du sacrement... ne regardant que la validité. Cela il le font même lorsque nous leur apportons preuve à l'appui..

Il me semble, que ces gens devraient raisonnablement conclure,( enfin tout esprit logique le ferait) après examen des preuves, que le fait de recevoir des sacremens illicites est au moins une faute légère, mais cela ne les freine pas.... voilà mon interrogation, serais-ce parce que le péché véniel est devenu dans nos temps de confusion une chose banale...


Je m'interroge, le fait de recevoir des sacrements illicites est-ce vraiment juste une faute légère Question

Je sens que vous ne comprenez pas mon idée... scratch

Relisez ceci attentivement, je ne dis pas que cela est faute véniel... mais

Il me semble, que ces gens devraient raisonnablement conclure,( enfin tout esprit logique le ferait) après examen des preuves, que le fait de recevoir des sacremens illicites est au moins une faute légère, mais cela ne les freine pas.

je vous réponds demain... problemes de clavier...






Je commence à voir le rapport sacrement illicite/péché véniel. On sait, par le Droit Canon, qu’un prêtre, n’ayant pas été ordonné dans l’Église, même si l’ordonnant en avait le pouvoir, ce prêtre ne peut célébrer cette messe valide mais illicite; il faut, pour qu’il soit en règle avec l’Église, entre autres, ET la validité ET la laïcité; il commet donc un sacrilège en la célébrant et les fidèles qui y assistent en commettent un également. Nous ne parlons même pas ici de matériel/formel.

Si ces «à tout-prix », tant prêtre que fidèles, connaissant le Droit Canon s’obstinent (pertinaciter), l’un à la célébrer, les autres à y assister, nous avons là plus qu’un péché véniel…

Pourquoi donc l’on voit aujourd’hui des gens courir pour assister à des messes illicites et des FSSPX et autres à la célébrer ? Manque de connaissance ? Manque de formation ? Manque de doctrine catholique ? Pourtant, je pense qu’à Écône ou ailleurs ils avaient tous les livres possibles de doctrine, de théologie, de philosophie, de droit canon… Se pourrait-il que ML, voulant à tout prix, sauver la Messe et la prêtrise, comprenant mal la situation (on en revient à l’erreur commune…au début seulement…) et avec surtout un manque flagrant de confiance en la Divine Providence (il avait l’exemple de nombreux Saints dans l’Église, qui sont partis avec «rien» et qui ont fait fleurir d’admirables œuvres… tout en restant catholiques…), a lamentablement manqué le bateau pour finir dans le schisme et l’hérésie ? OUI !
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 32047
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le péché véniel dans la crise que nous vivons....

Message  Monique le Jeu 30 Avr 2009, 4:17 pm

Parce Domine a écrit: Il ya -t-il un truc pour différencier le péché véniel de la fragilité de la nature... si quelqu'un en connait un je suis preneur


L'homme ne peut, tant qu'il est dans la chair, éviter tout péché, du moins les péchés légers. Mais ces péchés que nous disons légers, ne les tiens pas pour anodins : si tu les tiens pour anodins quand tu les pèses, tremble quand tu les comptes. Nombre d'objets légers font une grande masse ; nombre de gouttes emplissent un fleuve ; nombre de grains font un monceau. (S. Augustin, ep. Jo. 1, 6).

Je pense en effet quiconque néglige le péché véniel et beaucoup plus quiconque le méprise tombera infailliblement dans le mortel. D’autant plus que du péché véniel au mortel il y a souvent peu de distance et que l’intervalle entre l’un et l’autre est comme imperceptible car il n'y va pour l’ordinaire que du plus et du moins or entre ce plus et ce moins il n'y a qu’un point qui décide de la vie et de la mort. Quel risque ne court-on pas alors et n’est-on pas sur le bord du précipice !!!
avatar
Monique

Nombre de messages : 6474
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le péché véniel dans la crise que nous vivons....

Message  ROBERT. le Jeu 30 Avr 2009, 5:05 pm

Paradiso a écrit: Je pense en effet quiconque néglige le péché véniel et beaucoup plus quiconque le méprise tombera infailliblement dans le mortel. D’autant plus que du péché véniel au mortel il y a souvent peu de distance et que l’intervalle entre l’un et l’autre est comme imperceptible car il n'y va pour l’ordinaire que du plus et du moins or entre ce plus et ce moins il n'y a qu’un point qui décide de la vie et de la mort. Quel risque ne court-on pas alors et n’est-on pas sur le bord du précipice !!!

Votre raisonnement est très juste en effet... Si on méprise le péché véniel, alors il n'y a qu'un fil qui nous sépare du péché véniel volontaire et il n'y également qu'un fil alors entre celui-ci et le péché mortel...
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 32047
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le péché véniel dans la crise que nous vivons....

Message  Diane le Ven 01 Mai 2009, 11:33 am

C'est certain que le péché véniel volontaire est d'une grande malice!

Que dit l'Église au sujet d'une personne qui reçoit des sacrements illicites, qu'elle sorte de péché commet la personne en communiant
Question
avatar
Diane

Nombre de messages : 5466
Date d'inscription : 28/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le péché véniel dans la crise que nous vivons....

Message  gabrielle le Ven 01 Mai 2009, 12:10 pm

Pour le fidèles selon le degré de leurs connaissances, offensent Dieu ça certain . Car la réception des sacrements illicites, suppose la communicatio in sacris, ce qui est une matière grave.
avatar
gabrielle

Nombre de messages : 17745
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le péché véniel dans la crise que nous vivons....

Message  ROBERT. le Ven 01 Mai 2009, 4:43 pm

Marie-Madeleine a écrit:C'est certain que le péché véniel volontaire est d'une grande malice!

Que dit l'Église au sujet d'une personne qui reçoit des sacrements illicites, qu'elle sorte de péché commet la personne en communiant
Question

Un sacrilège ?
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 32047
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le péché véniel dans la crise que nous vivons....

Message  Diane le Ven 01 Mai 2009, 5:08 pm

CONFITEOR a écrit:
Marie-Madeleine a écrit:C'est certain que le péché véniel volontaire est d'une grande malice!

Que dit l'Église au sujet d'une personne qui reçoit des sacrements illicites, qu'elle sorte de péché commet la personne en communiant
Question

Un sacrilège ?



MERCI !
avatar
Diane

Nombre de messages : 5466
Date d'inscription : 28/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le péché véniel dans la crise que nous vivons....

Message  gabrielle le Sam 02 Mai 2009, 11:57 am

Dans notre vie de tous les jours, il me semble que nous sommes portés à un certain laissé aller. L'esprit libéral qui a soufflé et souffle encore partout, nous a comme imprégné de son ombre funeste..

J'ai parfois l'impression que ou les saints se sont trompés, ou nous nous trompons. Les saints vivaient dans une extrême vigilance sur eux-mêmes; nous vivons dans la plus grande liberté. Les saints marchaient avec précaution et se gardaient du moindre faux pas dans la voie du salut; nous courons à bride abattue dans les sentiers ruineux. Les saints avaient pour guide la crainte de Dieu, afin d'éviter les fautes les plus légères, d'échapper à tout danger, même apparent; nous affrontons les les périls avec une souveraine audace, et, méprisont les petites chutes, nous fôlatrons sur le bord du précipice. Qui se trompe, qui entend mieux les choses, d'eux ou de nous?

Les Bernard: à la première étincelle du feu impur se plonge dans un étang glacé..

Benoit, a l'ombre du serpent tentateur se roule dans les épines..

François, une impression imaginative l'effleure à peine et le voilà coucher dans la neige...


Peut-on mettre des noms au bout d'actions qui sont en fait des péchés véniels...

Il me semble que cela nous aiderait à les combattre.


Le texte italique est un résumé de la pensée de Saint Léonard de Port-Maurice
avatar
gabrielle

Nombre de messages : 17745
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum