Se confesser en danger de mort

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Se confesser en danger de mort

Message  gabrielle le Sam 25 Avr 2009, 11:04 am

Nous savons que l'Église, en danger de mort, permet à ses enfants qui le désirent de se confesser à un hérétique ou schismatique...


Dans nos temps... quel prêtre serait dans la catégorie autorisé par l'Église

Merci
avatar
gabrielle

Nombre de messages : 17757
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Se confesser en danger de mort

Message  ROBERT. le Sam 25 Avr 2009, 12:10 pm

Parce Domine a écrit:Nous savons que l'Église, en danger de mort, permet à ses enfants qui le désirent de se confesser à un hérétique ou schismatique...


Dans nos temps... quel prêtre serait dans la catégorie autorisé par l'Église

Merci


Je ferais, avec la grâce de Notre-Seigneur, comme Saint Herménégilde...

SAINT HERMÉNÉGILDE, PRIEZ POUR NOUS...


Dernière édition par ROBERT. le Ven 19 Nov 2010, 2:00 pm, édité 3 fois
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 32196
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Se confesser en danger de mort

Message  Diane le Sam 25 Avr 2009, 12:14 pm

Parce Domine a écrit:Nous savons que l'Église, en danger de mort, permet à ses enfants qui le désirent de se confesser à un hérétique ou schismatique...


Dans nos temps... quel prêtre serait dans la catégorie autorisé par l'Église

Merci

Il faut que ce soit un prêtre envoyé par l'Église!

Je pense que nous aurions de sérieux problèmes Shocked
avatar
Diane

Nombre de messages : 5471
Date d'inscription : 28/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Se confesser en danger de mort

Message  Gérard le Sam 25 Avr 2009, 1:03 pm

Parce Domine a écrit ;

Nous savons que l'Église, en danger de mort, permet à ses enfants qui le désirent de se confesser à un hérétique ou schismatique...


Dans nos temps... quel prêtre serait dans la catégorie autorisé par l'Église

Je me permets de répondre à cette question ;
Tout d’abord, cette dispense que l’Eglise permet n’est autorisé qu’à l’article de la mort. Or, les traditionalistes ont transformé cela en « chaque fois qu’il y a nécessité de se confesser »
Or, ceci est absolument faux.
L’Eglise interdit la « communicati in sacris » de tous les sacrements.
Et c’est seulement dans le cas extrême d’une personne qui arrive aux portes de l’Eternité qu’elle exerce sa miséricorde envers cette âme et lui PERMET de se confesser à un prêtre non-catholique.

Il est évident qu’il faut que ce prêtre ait reçu validement le sacerdoce. Dans mon cas et celui rencontré par mes enfant en trois fois, nous avons eu recours à la Fraternité Saint Pie X non pas en les considérant comme prêtre catholique mais en les considérant comme prêtre validement ordonné appartenant à une fausse église.

Il est évident que le fait de recourir aux prêtres de l’église conciliaire est à considéré avec des pincettes, eux qui ne croient plus ni au péché originel, ni à la contrition, ni à la nécessité de se sauver et qui pour la plupart actuellement ne sont même pas ordonnés validement. Donc, il est certain que ce sont les prêtres de la Frate qu’il faut aller chercher dans ces cas-là … s’il s’agit de personnes faibles dans leur foi et leur charité.

Oui, en effet, il est dit que l’Eglise PERMET ce recours mais elle ne l’OBLIGE pas. Le Roi , Louis XIV a refusé l’absolution avant l’échafaud parce que le prêtre proposé était une prêtre de la constitution civil du clergé (un prêtre d’une église hérétique et schismatique)

En effet, en cas d’absence de prêtre catholique mandaté par l’Eglise, nous recourons habituellement à la Contrition Parfaite pour être absout de nos péchés. Il est évident que si nous avons l’assurance que nos péchés sont pardonnés par la Contrition Parfaite en temps normal, que nous nous sommes habitués à avoir REGULIEREMENT recours à la Contrition Parfaite dans le cours de notre vie parce qu’il n’y avait pas de prêtre catholique à notre disposition, cette habitude nous prépare parfaitement à recourir à ce moyen à l’Article de la Mort…avec non moins de dévotion.
Je pense que malgré ce que je viens de dire qu'il ne faudrait pas faire de rigorisme en méprisant cette concession faite par l'Eglise à l'Article de la mort. Si, assurément, nous pouvons nous passer de ce recours, il faut encore être sûr d'avoir la Contrition parfaite, c'est à dire la peine d'avoir offensé Dieu à cause de son Infinie Bonté. Il est évident que nous risquons d'être imprudents téméraires ou présomptueux de supposer qu'une personne à l'Article de la Mort se trouve assurée de demander et d'avoir cette contrition parfaite sans qu'elle nous l'ait manifestement manifesté.
Si cette personne ne voulait ABSOLUMENT pas un prêtre autre qu'un prêtre catholique, par rapport à l'intégrité de sa foi, on ne pourrait évidement pas le lui reprocher ...ce qui ne devrait pas nous empêcher de lui montrer qu'il faut ABSOLUMENT qu'elle recourt à la Contrition parfaite par rapport au choix qu'elle vient de faire

Je viens de dire ce que je sais et je demande ce que je ne sais pas. En fait, il y a une difficulté c’est que cette permission est donné pour la confession à l’Article de la Mort mais je ne sais pas si elle s’étend aux derniers sacrements et à la Communion Eucharistique.

Il faudrait pourtant le savoir !
avatar
Gérard

Nombre de messages : 2681
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Se confesser en danger de mort

Message  gabrielle le Sam 25 Avr 2009, 2:05 pm

R.P. Ch. Augustine, A commentary on the new code of canon law, t VIII, p. 182, 1922 a écrit:
Si le ministre, i.e., prêtre, est vitandus ou excommunié en vertu d'une sentence condamnatoire ou déclaratoire, le fidèle peut (seulement) lui demander l'absolution en danger de mort ...


Émile Jombart S.J., MANUEL DE DROIT CANON, P.533, °1003 a écrit:
Lorsqu'une suspence défend l'administration des sacrements, il reste permis de les administrer aux fidèles qui les demandent; s'il y a eu sentence, on ne peut les administrer qu'à des gens en danger de mort (C. 2261 et 2284).


Il semble que ces canons impliqueraient l'Extrême-onction... et l'Eucharistie.

Je me demande si le seul recours est la Frat.... alors pourquoi pas un schismatique orthodoxe grec.... ( en autant qu'ils aient la confession) Suspect

Car la Frat, les guérardiens, et thucistes non que la validité
avatar
gabrielle

Nombre de messages : 17757
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Se confesser en danger de mort

Message  ROBERT. le Sam 25 Avr 2009, 2:12 pm

Parce Domine a écrit:
R.P. Ch. Augustine, A commentary on the new code of canon law, t VIII, p. 182, 1922 a écrit:
Si le ministre, i.e., prêtre, est vitandus ou excommunié en vertu d'une sentence condamnatoire ou déclaratoire, le fidèle peut (seulement) lui demander l'absolution en danger de mort ...


Émile Jombart S.J., MANUEL DE DROIT CANON, P.533, °1003 a écrit:
Lorsqu'une suspence défend l'administration des sacrements, il reste permis de les administrer aux fidèles qui les demandent; s'il y a eu sentence, on ne peut les administrer qu'à des gens en danger de mort (C. 2261 et 2284).


Il semble que ces canons impliqueraient l'Extrême-onction... et l'Eucharistie.

Je me demande si le seul recours est la Frat.... alors pourquoi pas un schismatique orthodoxe grec.... ( en autant qu'ils aient la confession) Suspect

Car la Frat, les guérardiens, et thucistes non que la validité


Je vois que le terme "danger de mort" revient et est donc important... qu'en est-il du péril de mort ?
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 32196
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Se confesser en danger de mort

Message  gabrielle le Sam 25 Avr 2009, 2:22 pm

Le péril de mort, ne serait-il pas des soldats qui partent à la guerre, un navire en danger de sombrer etc...?
avatar
gabrielle

Nombre de messages : 17757
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Se confesser en danger de mort

Message  ROBERT. le Sam 25 Avr 2009, 2:55 pm

Parce Domine a écrit:Le péril de mort, ne serait-il pas des soldats qui partent à la guerre, un navire en danger de sombrer etc...?

Effectivement, ca semble se rapprocher des exemples que vous donnez. Dans ce cas, on ne pourrait donc administrer les Sacrements ?
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 32196
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Se confesser en danger de mort

Message  gabrielle le Sam 25 Avr 2009, 4:43 pm

Il faut vérifier, je sais que dans ces cas là, l'absolution collective est permis par un prêtre autorisé, mais on ne fait pas mention d'un hérétique..
avatar
gabrielle

Nombre de messages : 17757
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Se confesser en danger de mort

Message  ROBERT. le Sam 25 Avr 2009, 6:43 pm

Parce Domine a écrit:Il faut vérifier, je sais que dans ces cas là, l'absolution collective est permis par un prêtre autorisé, mais on ne fait pas mention d'un hérétique..

Merci , Parce.
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 32196
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Se confesser en danger de mort

Message  Arthur le Sam 25 Avr 2009, 9:32 pm

À mon humble avis, les soi-disant prêtres de la secte conciliaire ordonnés depuis le concile ne sont nullement des prêtres.

Arthur

Nombre de messages : 1521
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Se confesser en danger de mort

Message  gabrielle le Dim 26 Avr 2009, 8:59 am

Bien d'acord avec vous Augustin.

Je continue à me demander si un schismatique grec... est sur le même pied d'égalité que la Frat... Question
avatar
gabrielle

Nombre de messages : 17757
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Se confesser en danger de mort

Message  Diane le Dim 26 Avr 2009, 6:15 pm

Parce Domine a écrit:Bien d'acord avec vous Augustin.

Je continue à me demander si un schismatique grec... est sur le même pied d'égalité que la Frat... Question

Il aurait été quand même intéressant d'avoir une réponse à cette question Question

D'après moi, on ne peut pas vraiment savoir...... Un schismatique grec devrait être mieux que la Frat... mais je dis cela gratuitement je ne peux pas le prouver! !
avatar
Diane

Nombre de messages : 5471
Date d'inscription : 28/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Se confesser en danger de mort

Message  Louis le Dim 26 Avr 2009, 6:19 pm

Marie-Madeleine a écrit:
Parce Domine a écrit:Bien d'acord avec vous Augustin.

Je continue à me demander si un schismatique grec... est sur le même pied d'égalité que la Frat... Question

Il aurait été quand même intéressant d'avoir une réponse à cette question Question

D'après moi, on ne peut pas vraiment savoir...... Un schismatique grec devrait être mieux que la Frat... mais je dis cela gratuitement je ne peux pas le prouver! !

Je serais porté à penser comme vous Marie-Madeleine car, d'après moi, un schismatique grec, lui, ne fait pas accroire qu'il est catholique, contrairement à celui de la Frat !...

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
avatar
Louis
Admin

Nombre de messages : 11123
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Se confesser en danger de mort

Message  Diane le Dim 26 Avr 2009, 6:26 pm

En plein ça cher Missale Shocked
avatar
Diane

Nombre de messages : 5471
Date d'inscription : 28/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Se confesser en danger de mort

Message  Carolus.Magnus.Imperator. le Lun 27 Avr 2009, 6:24 pm

Un fidèle en danger de mort peut demander l'absolution à tout prêtre non-approuvé (can. 882). Cela comprend les prêtres catholiques sans juridiction, les prêtres hérétiques et schismatiques, pourvu que ceux-ci utilisent le rite valide. Certes, on doit choisir (si possible) le prêtre catholique au lieu du prêtre hérétique. Mais l'absolution est quand même licite si demandée à un prêtre hérétique. Toutefois, cette absolution n'engage que le for interne et non le for externe.

Carolus.Magnus.Imperator.

Nombre de messages : 4188
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Se confesser en danger de mort

Message  gabrielle le Lun 27 Avr 2009, 6:27 pm

Carolus.Magnus.Imperator. a écrit:Un fidèle en danger de mort peut demander l'absolution à tout prêtre non-approuvé (can. 882). Cela comprend les prêtres catholiques sans juridiction, les prêtres hérétiques et schismatiques, pourvu que ceux-ci utilisent le rite valide. Certes, on doit choisir (si possible) le prêtre catholique au lieu du prêtre hérétique. Mais l'absolution est quand même licite si demandée à un prêtre hérétique. Toutefois, cette absolution n'engage que le for interne et non le for externe.


Merci CMI, voilà qui éclaire ma lanterne... Very Happy
avatar
gabrielle

Nombre de messages : 17757
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Se confesser en danger de mort

Message  Carolus.Magnus.Imperator. le Lun 27 Avr 2009, 6:39 pm

No problemo ! pirat

Carolus.Magnus.Imperator.

Nombre de messages : 4188
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Se confesser en danger de mort

Message  ROBERT. le Lun 27 Avr 2009, 7:09 pm

Carolus.Magnus.Imperator. a écrit:Un fidèle en danger de mort peut demander l'absolution à tout prêtre non-approuvé (can. 882). Cela comprend les prêtres catholiques sans juridiction, les prêtres hérétiques et schismatiques, pourvu que ceux-ci utilisent le rite valide. Certes, on doit choisir (si possible) le prêtre catholique au lieu du prêtre hérétique. Mais l'absolution est quand même licite si demandée à un prêtre hérétique. Toutefois, cette absolution n'engage que le for interne et non le for externe.

Pourriez-vous, cher Carolus, ou cher Parce, c'est selon votre disponibilité , expliquer un peu plus la dernière phrase ?
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 32196
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Se confesser en danger de mort

Message  Carolus.Magnus.Imperator. le Lun 27 Avr 2009, 7:57 pm

CONFITEOR a écrit:
Carolus.Magnus.Imperator. a écrit:Un fidèle en danger de mort peut demander l'absolution à tout prêtre non-approuvé (can. 882). Cela comprend les prêtres catholiques sans juridiction, les prêtres hérétiques et schismatiques, pourvu que ceux-ci utilisent le rite valide. Certes, on doit choisir (si possible) le prêtre catholique au lieu du prêtre hérétique. Mais l'absolution est quand même licite si demandée à un prêtre hérétique. Toutefois, cette absolution n'engage que le for interne et non le for externe.

Pourriez-vous, cher Carolus, ou cher Parce, c'est selon votre disponibilité , expliquer un peu plus la dernière phrase ?

L'explication qui suit donne une bonne idée de la question :

R.Naz, DICTIONNAIRE DE DROIT CANONIQUE, t.V, col. 871-872 a écrit: ... l'absolution donné ne vaudra qu'au for interne : le censuré sera réconcilié avec Dieu ; mais il ne sera pas tenu extérieurement pour réconcilié avec l'Église. Celle-ci ne le considérera pas comme absous jusqu'à ce qu'il ait fait acte de soumission extérieure envers elle.

For interne = en conscience. Occulte. Interne ou intérieurement.

For externe = ce qui relève de la société. Ce qui est public ou extérieur (etc).

C'est-à-dire que le fidèle étant absous en vertu du canon 882 ne le sera que devant Dieu, mais le for externe (le prêtre de la paroisse etc) peut ne pas en tenir compte, puisque ne relevant pas du domaine social et publique.

Carolus.Magnus.Imperator.

Nombre de messages : 4188
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Se confesser en danger de mort

Message  ROBERT. le Lun 27 Avr 2009, 9:52 pm

Carolus.Magnus.Imperator. a écrit:
CONFITEOR a écrit:
Carolus.Magnus.Imperator. a écrit:Un fidèle en danger de mort peut demander l'absolution à tout prêtre non-approuvé (can. 882). Cela comprend les prêtres catholiques sans juridiction, les prêtres hérétiques et schismatiques, pourvu que ceux-ci utilisent le rite valide. Certes, on doit choisir (si possible) le prêtre catholique au lieu du prêtre hérétique. Mais l'absolution est quand même licite si demandée à un prêtre hérétique. Toutefois, cette absolution n'engage que le for interne et non le for externe.

Pourriez-vous, cher Carolus, ou cher Parce, c'est selon votre disponibilité , expliquer un peu plus la dernière phrase ?

L'explication qui suit donne une bonne idée de la question :

R.Naz, DICTIONNAIRE DE DROIT CANONIQUE, t.V, col. 871-872 a écrit: ... l'absolution donné ne vaudra qu'au for interne : le censuré sera réconcilié avec Dieu ; mais il ne sera pas tenu extérieurement pour réconcilié avec l'Église. Celle-ci ne le considérera pas comme absous jusqu'à ce qu'il ait fait acte de soumission extérieure envers elle.

For interne = en conscience. Occulte. Interne ou intérieurement.

For externe = ce qui relève de la société. Ce qui est public ou extérieur (etc).

C'est-à-dire que le fidèle étant absous en vertu du canon 882 ne le sera que devant Dieu, mais le for externe (le prêtre de la paroisse etc) peut ne pas en tenir compte, puisque ne relevant pas du domaine social et publique.


Je vous remercie sincèrement, cher Carolus: la situation est parfaitement claire maintenant dans mon esprit... en toute amitié. Excusez de ne pas être venu plus tôt Embarassed ...
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 32196
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Se confesser en danger de mort

Message  Monique le Lun 27 Avr 2009, 10:42 pm

Carolus.Magnus.Imperator. a écrit:Un fidèle en danger de mort peut demander l'absolution à tout prêtre non-approuvé (can. 882). Cela comprend les prêtres catholiques sans juridiction, les prêtres hérétiques et schismatiques, pourvu que ceux-ci utilisent le rite valide. Certes, on doit choisir (si possible) le prêtre catholique au lieu du prêtre hérétique. Mais l'absolution est quand même licite si demandée à un prêtre hérétique. Toutefois, cette absolution n'engage que le for interne et non le for externe.

Merci, cher CMI, pour cette explication des plus rassurante ! Wink

En passant permettez-moi de vous souhaiter la bienvenue sur ''TE DEUM'' cher ami !

cheers cheers cheers

Ce sera toujours un plaisir de vous relire ! bounce

A bientôt cher frère, et que Dieu vous bénisse. sunny
avatar
Monique

Nombre de messages : 6482
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Se confesser en danger de mort

Message  Diane le Mar 28 Avr 2009, 7:57 am

Merci cher CMI de votre réponse!

Je profite de cette occasion pour vous souhaiter la bienvenue! sunny

Au plaisir de vous relire n'importe ou où vous écrivez... vous êtes mon défenseur préféré! Embarassed

Je vous suis à la trace !

Bonne et Sainte journée cher ami !

Diane !
avatar
Diane

Nombre de messages : 5471
Date d'inscription : 28/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Se confesser en danger de mort

Message  gabrielle le Mar 28 Avr 2009, 8:38 am

Carolus.Magnus.Imperator. a écrit:No problemo ! pirat

Hep! J'ai oublié de te dire Embarassed vous dire bienvenida


Au plaisir de suivre dans vos déplacements forumesque avec votre arme favorite: le Code de Droit... pour assommer ses détracteurs et contradicteurs.... Very Happy
avatar
gabrielle

Nombre de messages : 17757
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Se confesser en danger de mort

Message  Carolus.Magnus.Imperator. le Mar 28 Avr 2009, 3:13 pm

Gratia à tous lé mondo ! geek

Carolus.Magnus.Imperator.

Nombre de messages : 4188
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum