Comparaison église conciliaire Daï Lama

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Comparaison église conciliaire Daï Lama

Message  Gérard le Sam 13 Aoû 2011, 1:58 am

Le Daï Lama vient "évangéliser" la France.
Il s'agit bien évidemment du nouvel évangile du Syncrétisme qui propose, comme l'église conciliaire :
"L'harmonie entre toutes les religions"
et le remplacement de la théocratie par la démocratie.

Alors comment voulez-vous qu'il ne soit pas couronné de succès.
http://midi-pyrenees.france3.fr/info/le-dalai-lama-annonce-mi-aout-a-toulouse-67723749.html?onglet=videos&id-video=000297125_CAPP_LintgralitdelinterviewduDalaLama_120820111737_Au

Pour nos amis JCMD, Tonino et d'autres qui croient à la catholicité de Mgr Lefèbvre et par conséquent à la divinité de l'église conciliaire qu'il a co-fondée au Concile et à laquelle il s'est fait une gloire d'être uni, je me propose de leur monter que leur évêque a signé aussi au concile le même dogme que celui que professe le Daï Lama :

"L'harmonie entre toutes les religions" .

Cette harmonie entre toutes les religions, Lefèbvre l' a tout d'abord accepté comme Doctrine en signant Lumen Gentium...sans jamais s'en repentir.

Et ensuite il a eu, la "Mission" de l'appliquer aux fidèles en obligeant ceux-ci à associer tout leur attachement des principes et du culte catholique à l'unité d'une église qui est là pour accomplir "L'harmonie de toutes les religions" ...y compris une harmonie d'unité entre la doctrine catholique traditionnelle avec l'appartenance à une église capable d'intégrer cette aspiration traditionaliste.

Voici les textes de Lumen Gentium...qui n'ont jamais été mis en cause par Lefèbvre ni même étudiée par les tradis et qui pourtant est bien le FONDEMENT principal du Concile Vatican II puisque cette "CONSTITUTION" Lumen Gentium est sous-titrée "constitution dogmatique sur l'Eglise" et que par conséquent, elle affiche être le fondement DOGMATIQUE de la nouvelle église.

Première partie est le dogme de l'harmonie de l'église conciliaire avec les religions chrétiennes :

Les liens de l'Eglise avec les chrétiens non catholiques (Lumen Gentium 15)

"Avec ceux qui, baptisés, s'honorent du nom de chrétiens, mais ne professent pas intégralement la foi ou ne conservent pas l'unité de la communion avec le successeur de Pierre, l'Eglise se sait unie par de multiples rapports (14). Beaucoup, en effet, vénèrent la sainte Ecriture comme norme de foi et de vie; ils manifestent aussi un authentique zèle religieux, croient avec amour en Dieu le Père tout-puissant et dans le Christ, Fils de Dieu Sauveur (15), sont marqués par le baptême, qui les unit au Christ et, en outre, reconnaissent et acceptent d'autres sacrements dans leurs propres Eglises ou communautés. Plusieurs parmi eux ont aussi l'épiscopat, célèbrent la sainte Eucharistie et cultivent la dévotion envers la Vierge Mère de Dieu (16). A cela s'ajoute la communion par la prière et d'autres bienfaits spirituels; et même une union réelle dans l'Esprit-Saint, car l'Esprit agit également en eux par ses dons et ses grâces, avec sa puissance sanctificatrice; et il a donné à certains d'entre eux une vertu qui les a fortifiés jusqu'à l'effusion de leur sang. Ainsi l'Esprit éveille-t-il en tous les disciples du Christ le désir et oriente-t-il leur activité afin que tous s'unissent pacifiquement, de la manière que le Christ a fixée, en un seul troupeau et sous un seul Pasteur (17). Et pour obtenir cette unité la Mère Eglise ne cesse de prier, d'espérer et d'agir. Elle exhorte ses fils à se purifier et à se renouveler, afin que l'image du Christ resplendisse, plus nette, sur le visage de l'Eglise.

La seconde partie est le dogme de l'harmonie de l'église conciliaire avec les religions non-chrétiennes :

Les non-chrétiens (Lumen Gentium 16):

Enfin, ceux qui n'ont pas encore reçu l'Evangile sont ordonnés de façons diverses au Peuple de Dieu (18). Et d'abord, le peuple qui reçut les alliances et les promesses et dont le Christ est né selon la chair (cf. Rom. 9, 4-5); peuple élu de Dieu et qui lui est très cher en raison de ses ancêtres, car les dons et la vocation de Dieu sont sans repentance (Rom. 11, 28-29). Mais le dessein de salut englobe aussi ceux qui reconnaissent le Créateur, et parmi eux, d'abord, les Musulmans qui, en déclarant qu'ils gardent la foi d'Abraham, adorent avec nous le Dieu unique, miséricordieux, qui jugera les hommes au dernier jour. Quant à ceux qui cherchent le Dieu inconnu sous les ombres et les figures, Dieu lui-même n'est pas loin d'eux non plus, puisqu'il donne à tous la vie, le souffle et toutes choses (cf. Act. 17, 25-28), et que le Sauveur veut le salut de tous les hommes (cf. I Tim. 2, 4). En effet ceux qui, sans faute de leur part, ignorent l'Evangile du Christ et son Eglise et cependant cherchent Dieu d'un coeur sincère et qui, sous l'influence de la grâce, s'efforcent d'accomplir dans leurs actes sa volonté qu'ils connaissent par les injonctions de leur conscience, ceux-là aussi peuvent obtenir le salut éternel (19). Et la divine Providence ne refuse pas les secours nécessaires au salut à ceux qui ne sont pas encore parvenus, sans qu'il y ait de leur faute, à la connaissance claire de Dieu et s'efforcent, avec l'aide de la grâce divine, de mener une vie droite. En effet, tout ce que l'on trouve chez eux de bon et de vrai, l'Eglise le considère comme un terrain propice à l'Evangile (20) et un don de Celui qui éclaire tout homme, pour qu'il obtienne finalement la vie. Mais bien souvent les hommes, trompés par le Malin, se sont abandonnés à la vanité de leurs pensées et ont échangé la vérité divine pour le mensonge, en servant la créature à la place du Créateur (cf. Rom. 1, 21 et 25). Ou encore, en vivant et mourant sans Dieu en ce monde, ils s'exposent au plus grand désespoir. Aussi, en vue de promouvoir la gloire de Dieu et le salut de tous ces hommes, l'Eglise, se souvenant du commandement du Seigneur qui dit: "Prêchez l'Evangile à toute créature" (Mc 16, 15), s'emploie-t-elle avec sollicitude à développer les missions.

Pour ce qui est du remplacement de la théocratie remplacée par la démocratie pronée par ce diable de Daï Lama, je vous laisserai y réfléchir seuls ...au cas où vous trouveriez sujet à vous poser quelques questions utiles...sur la sacro-sainte démocratie mise sur les autels depuis 200 ans !

avatar
Gérard

Nombre de messages : 2681
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comparaison église conciliaire Daï Lama

Message  gabrielle le Sam 13 Aoû 2011, 8:13 am

Cet homme est l'image de LG, vous avez bien raison.

Toutes demandes de droit à l'intérieur de la secte est l'acceptation en acte de LG.
avatar
gabrielle

Nombre de messages : 17723
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum