Le silence de la Sainte Vierge

Aller en bas

Le silence de la Sainte Vierge

Message  Invité le Jeu 21 Juil 2011, 1:05 pm

Voici un très beau texte du Cardinal de Bérulle sur la vie de silence de notre bonne Mère à tous, la Vierge Marie - "silence opéré par le silence de Jésus, qui imprime ce divin effet en sa Mère, et qui la tire à soi dans son propre silence, et qui absorbe en sa divinité toute parole et pensée de sa créature."

Cardinal de Bérulle, Opuscules de Piété. éd. Rotureau, LX ; 233-235 a écrit:Cet état de silence que je vois en Jésus me ravit et me tire en silence, comme aussi je vois qu'il ravit encore et tire en silence sa très sainte Mère... Aussi est-ce le partage de la Vierge, en ce saint temps, d'être en silence. C'est son état, c'est sa voie, c'est sa vie. Sa vie est une vie de silence qui adore la parole éternelle.

Et voyant devant ses yeux, en son sein, en ses bras cette même parole, la parole substantielle du Père, être muette et réduite au silence par l'état de son enfance, elle rentre en un nouveau silence et y est transformée à l'exemple du Verbe incarné qui est son Fils, son Dieu et son unique amour.

Et sa vie se passe ainsi de silence en silence, de silence d'adoration en silence de transformation, son esprit et ses sens conspirant également à former et perpétuer en elle cette vie de silence; et toutefois un sujet si grand, si présent et si propre à elle serait bien digne de ses paroles et de ses louanges.

A qui Jésus appartient-il de plus près qu'à Marie qui est sa mère ?... Qui connaît mieux l'état, les grandeurs, les abaissements de Jésus que Marie, en laquelle il a reposé neuf mois, et de laquelle il a pris ce petit corps qui couvre la splendeur de la divinité, comme une nuée légère qui cache un soleil?

Qui parlerait plus dignement, plus hautement, plus divinement de choses si grandes, si profondes, si divines, que celle qui est la Mère du Verbe éternel, et en laquelle et par laquelle ces choses-là mêmes ont été accomplies, et qui est la seule personne que la Trinité a choisie et jointe à soi pour opérer ces merveilles?

Et toutefois, elle est en silence, ravie par le silence de son Fils Jésus. Et c'est un des effets sacrés et divins du silence de Jésus, de mettre la très sainte Mère de Jésus en une vie de silence, silence humble, profond et l'adorant plus saintement et plus disertement la sagesse incarnée, que les paroles des hommes ou des anges.

Ce silence de la Vierge n'est pas un silence de bégaiement et d'impuissance, c'est un silence de lumière et de ravissement, c'est un silence plus éloquent, dans les louanges de Jésus, que l'éloquence même.

C'est un effet puissant et divin dans l'ordre de la grâce, c'est-à-dire un silence opéré par le silence de Jésus, qui imprime ce divin effet en sa Mère, et qui la tire à soi dans son propre silence, et qui absorbe en sa divinité toute parole et pensée de sa créature.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le silence de la Sainte Vierge

Message  Invité le Sam 23 Juil 2011, 6:51 am

Voici, publiées sur le forum Mi Ca El, quelques intéressantes réflexions de M. l'Abbé Zins sur la valeur du silence :


Abbé Zins a écrit:Il est vrai que, selon le proverbe, « la parole est d’argent, et le silence est d’or ».


Car, comme l’enseigne si fortement l’Apôtre Saint Jacques en son Epître, la langue pendue est la source de maux innombrables.


Toutefois, en cela comme en tant d’autres choses, nous pouvons avoir des devoirs opposés selon les circonstances.

Il est donc plus exact de dire avec l’Ecclésiaste (3,7) : « Il est un temps pour se taire, et un temps pour parler.» .


Ainsi, Notre divin Maître a très souvent réduit les scribes et les pharisiens au silence par ses enseignements et ses réparties. Quand l’heure de son immolation est venue, Il s’est alors tu au maximum, ne répondant que pour des points importants.

Ainsi, Saint Paul, accusé à tort par les Juifs devant le gouverneur romain, s’est défendu et a même été jusqu’à en appeler à César.

De même Sainte Cécile et Sainte Jeanne d’Arc ont eu de cinglantes réparties face à leurs juges.

Plus d’une autre Martyre l’a fait si bien que leur juge, ne supportant plus leurs réponses pertinentes, leur a fait couper la langue !


Autre distinction importante : cela dépend également si cela ne nous concerne que personnellement, ou s’il en va de la réputation d’autrui ou si cela est corrélatif à la défense de la Vérité.

En outre, le futur Pie XII avait déjà parlé en ayant rédigé l’Encyclique du Pape Pie XI contre l’idéologie du national-socialisme. Pas un autre Chef d’Etat n’a eu ce courage avant la fin de la guerre !

Rappels qui n’infirment point la justesse du proverbe cité plus haut :

« la parole est d’argent, et le silence est d’or ».

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le silence de la Sainte Vierge

Message  Invité le Sam 06 Aoû 2011, 5:57 pm

Saint Jean Eudes mentionne le silence parmi les douze Vertus principales de la sainte Enfance de la bienheureuse Vierge :


Saint Jean Eudes, L'enfance admirable de la très sainte Mère de Dieu a écrit:
CHAPITRE II.-- Douze Vertus principales de la sainte Enfance de la bienheureuse Vierge.

(...) Dixièmement, qu'elle a tant aimé le silence, et qu'elle l'a gardé si exactement dans son Enfance, que nous ne lisons point, ni dans les saintes Écritures, ni dans les histoires ecclésiastiques, ni dans aucun auteur, qu'elle ait jamais dit une seule parole, soit pendant qu'elle était en la maison de ses parents, soit au jour de sa présentation dans le temple, soit durant le temps qu'elle y a demeuré.

Saint Jean Eudes, L'enfance admirable de la très sainte Mère de Dieu a écrit:
CHAPITRE III.-- Les Vertus de la sainte Enfance de la bienheureuse Vierge sont le modèle et la règle des vertus que tous les fidèles doivent pratiquer.

(...) Si vous désirez vous garder des péchés de la langue, qui sont très pernicieux et en très grand nombre, ayez une affection particulière pour le silence, que notre glorieuse Enfant a observé si religieusement, vous souvenant de ces oracles du Saint-Esprit: Que « le beaucoup parler est la source de beaucoup de péchés »: In multi loquio non deerit peccatum ; et que « celui qui se persuade avoir de la religion et de la vertu, et qui ne sait pas mortifier sa langue, est un séducteur qui se trompe et séduit soi- même, n'ayant que le masque de la vertu, et une fausse et imaginaire religion »: Si quis putat se religiosum esse, non refrenans linguam suam, sed seducens cor suum, hujus vana est religio.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le silence de la Sainte Vierge

Message  Gérard le Dim 07 Aoû 2011, 4:03 am

[quote="Guillaume"]Voici, publiées sur le forum Mi Ca El, quelques intéressantes réflexions de M. l'Abbé Zins sur la valeur du silence :


Abbé Zins a écrit:Il est vrai que, selon le proverbe, « la parole est d’argent, et le silence est d’or ».


Car, comme l’enseigne si fortement l’Apôtre Saint Jacques en son Epître, la langue pendue est la source de maux innombrables.


Toutefois, en cela comme en tant d’autres choses, nous pouvons avoir des devoirs opposés selon les circonstances.

Il est donc plus exact de dire avec l’Ecclésiaste (3,7) : « Il est un temps pour se taire, et un temps pour parler.» .

Je vous demande cher Guillaume de bien vouloir parler car, semble-t-il ce moment est venu :

En effet, l'Abbé Zins a parlé et très bien parlé sur le secte qu'il nomme "guérardo-thuciste" par contre il a garder non pas un silence d'or mais un silence de plomb sur la secte lebèbvriste dont il a tiré son diaconnat.

Il semble que d'après cet Abbé, il y ait une évêque formidablement catholique dans le fondateur d'Ecône comme si le fait d'avoir signé tous les documents de Vatican II et de s'être lier à la secte par sa communion proclamée haut et fort ne pouvait influer sur la catholicité de cet évêque.

Pouvez-nous vous expliquer pourquoi, Guérard et Thuc seraient des sectaires et Lefèbvre un bon catholique qui ne mériteraient des reproches qu'après son ralliement à JP II auquel se serait opposé héroïquement l'Abbé Zins chassé alors d'Ecône.

Si je me réveille aujourd'hui, c'est parce que vous avez suscité une retraite de Sainte Ignace autour de l'Abbé qui est en train de la précher . Vous vous n'avez pas eu besoin d'y aller puisque vous êtes déjà acquis à la cause, et que deux de mes fils y sont allés rejoignant ainsi la secte Lefèbvre. Oui, Monsieur Guillaume vous rabattez au profit de la secte lefèbvriste et vos belles exhortations me semblent surtout faites pour endormir ceux que vous voulez séduire. Evidemment, il n'y a rien a dire sur les très beaux thème du silence de la Vierge Marie que vous mettez en ligne.

Mais pendant ce temps là, des jeunes sur vos sollicitations quittent l'Eglise catholique et s'enrôlent dans la secte lefèbvriste qui n'a ABSOLUMENT rien à reprocher à la secte Guérardo-Thuciste qui d'ailleurs n'a jamais proclamé son unité avec l'ODIEUSE et CONTINUTELLE détermination de LEFEBVRE !

Vous allez peut-être objecter que Zins a fait une montagne de reproches à Lefèbvre.
Cependant, ces reproches ne sont pas des reproches sur sa participation au Concile ni sur l'unité qu'il a proclamée à cette église co-fondée par lui.

Zins reproche à Lefèbvres des milliers de "Déviations" comme si il reconnaissait en lui, même après le Concile l'évêque catholique exemplaire. Lefèbvre aurait donc dévié à partir du renvoi de Zins de son séminaire.
Les Shoonbroot, Virgo Maria Louis Hubert Rémi, JCMD nous font le même coup avec les évêques de la Fraternité qui auraient renié la catholicité et l'action sanctifiante de Lefèbvre après sa mort. Ce serait la bonne Fraternité Saint Pie X dirigé par Lefèbvre contre la mauvaise Frate traissante avec les 4 consacrés.

Toutes ces petites histoires de chapelles de personnes au profit de la légitimité de l'église conciliaire dans sa partie tradi doit se terminer sans tarder avant d'avoir fini de tout ramasser les pauvres égarés privés d'autorité qui sont séduits par ces marchands de sentiments et ces propagateurs de spritualité catholique qui ne se servent de ce moyen que comme le meilleur des appâts.




avatar
Gérard

Nombre de messages : 2681
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le silence de la Sainte Vierge

Message  Eric le Dim 07 Aoû 2011, 6:23 pm

Gérard a écrit :
Si je me réveille aujourd'hui, c'est parce que vous avez suscité une retraite de Sainte Ignace autour de l'Abbé qui est en train de la précher .
C'est vrai ?
Où ça ?
Étayez vos dires, svp, Gérard ....
avatar
Eric

Nombre de messages : 3305
Date d'inscription : 18/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le silence de la Sainte Vierge

Message  Gérard le Ven 12 Aoû 2011, 2:10 am

Oui, l'ami, Guillaume a organisé une retraite de Saint Ignace préchée par V. Zins à Beaumont Pied de Boeuf dans la Mayenne, retraite de 8 jours pour continuer l'oeuvre providentielle du sauvetage de l'Eglise engagée par le glorieux fondateur d'Ecône, évêque éminement catholique puisque après avoir tout signé le Concile et garder la communion avec la nouvelle église qu'il a fondée, il a compris que la solution divine était de discuter de l'orthodoxie du Concile en maintenant ferme la catholicité de l'église conciliaire et l'unité qu'on lui devait. Il suffisait de réinjecter de la tradition qui manquait au Concile !
avatar
Gérard

Nombre de messages : 2681
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le silence de la Sainte Vierge

Message  Eric le Dim 14 Aoû 2011, 2:02 pm

Merci Gérard,
En fait, j'avais déjà l'info (retraite) et mes questions
C'est vrai ?
Où ça ?
Étayez vos dires, svp, Gérard ....
se fondaient sur votre affirmation
Gérard a écrit :
(....) c'est parce que vous (Guillaume) avez suscité une retraite de Sainte Ignace autour de l'Abbé (....)
Or, il s'avère évident que le Groupe Ab Zins (GAZ Laughing ) n'a fait aucune "pub" ou promotion, appel, etc...., concernant cette retraite.
J'ai donc pensé, à tort semble-t-il (suivant votre phrase), que Guigui avait suscité publiquement une retraite de Saint Ignace !
Voilà.
Après .... comment savez-vous que Guillaume a organisé (de manière privée, donc ....) une retraite de Saint Ignace préchée par V. Zins .... ????
Je ne le sais toujours pas.



avatar
Eric

Nombre de messages : 3305
Date d'inscription : 18/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le silence de la Sainte Vierge

Message  Gérard le Dim 14 Aoû 2011, 3:33 pm

Les retraites de St Ignace ...ça gaz, il y en a une qui suit pour les femmes. Sandrine préparez vos valises !
avatar
Gérard

Nombre de messages : 2681
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le silence de la Sainte Vierge

Message  Sandrine le Dim 14 Aoû 2011, 3:41 pm

Gérard a écrit:Les retraites de St Ignace ...ça gaz, il y en a une qui suit pour les femmes. Sandrine préparez vos valises !
Laughing

J'y pense ... ne faut-il pas une autorisation de l'autorité légitime ( ou juridiction ? ) pour le clerc pour faire une retraite ?
avatar
Sandrine

Nombre de messages : 4240
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le silence de la Sainte Vierge

Message  Gérard le Dim 14 Aoû 2011, 4:12 pm

Sandrine a écrit:
Gérard a écrit:Les retraites de St Ignace ...ça gaz, il y en a une qui suit pour les femmes. Sandrine préparez vos valises !
Laughing

J'y pense ... ne faut-il pas une autorisation de l'autorité légitime ( ou juridiction ? ) pour le clerc pour faire une retraite ?

on est pointilleux sur Te Deum, ces temps-ci ! L'Abbé vous donnera bien la dispense au nom de l'épikie ou de l'équité ou des deux ! Mgr Thuc avait bien une autorisation de sacrer qui datait de Pie XI et pour sauver la messe et le sacerdoce, la Tradition, le vrai culte ne peut-on pas faire quelque coupes au Droit Canon qui n'avait pas pu prévoir une telle situation ?
avatar
Gérard

Nombre de messages : 2681
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le silence de la Sainte Vierge

Message  gabrielle le Lun 15 Aoû 2011, 7:23 am

M. l'abbé Zins ne s'est pas caché au sujet de ces retraites, il en parlait dans sa dernière revue.

Il a agit au grand jour.
avatar
gabrielle

Nombre de messages : 17858
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le silence de la Sainte Vierge

Message  Invité le Sam 24 Mar 2012, 6:58 pm

L’Immaculée Vierge Mère de Dieu
Maisons de la Bonne presse
Imprimatur Lutetiae Parisiorum, die 2a junii 1933

Chapitre II
La Vierge

BOSSUET, Troisième Sermon (1) sur la Conception de la Sainte Vierge – Second point a écrit:

(...) Le caractère essentiel de la Bienheureuse Vierge, c'est la modestie et la pudeur. Elle ne songeait pas à se faire voir, quoique belle; ni à se parer, quoique jeune; ni à s’agrandir, quoique noble ; ni à s'enrichir, quoique pauvre. Dieu seul lui suffit et fait tout son bien. Combien est-elle éloignée de celles dont on voit errer de tous côtés les regards hardis, et qui se veulent aussi faire regarder par leurs mines et leurs façons affectées? Marie trouve ses délices dans sa retraite et est si peu accoutumée à la vue des hommes, qu'elle est même troublée à l'aspect d'un ange.

Elle est troublée, et elle pense : elle est toujours sur ses gardes, et la surprise n'étouffe pas en son âme, mais plutôt elle y éveille la réflexion. Ainsi sont faites les âmes pudiques, dit saint Bernard, on les voit toujours crain­tives, jamais assurées; elles tremblent où il n'y a rien à appréhender afin d'être plus en sûreté en face du danger; elles soupçonnent partout des embûches, et craignent moins les injures que les complaisances, moins ce qui choque que ce qui plaît, moins ce qui rebute que ce qui attire.

Mais admirez qu'elle pense et qu'elle ne parle pas : elle n'engage pas la conversation, elle ne s'épanche pas en discours et en questions curieuses, inutiles. Elle parle toutefois quand la nécessité l'y oblige, quand le soin de sa chasteté le demande... Elle est prête à refuser les offres si glorieuses et si magnifiques que l'ange lui fait de la part de Dieu. Elle n'est point flattée de cette gloire; et plus touchée de son devoir que de sa grandeur, elle commence à craindre pour sa chasteté. L'ange lui explique le divin mystère et le secret inouï de sa miraculeuse maternité. Elle parle une seconde fois pour céder à la volonté divine. Heureuse de n'avoir parlé que pour conserver sa virginité et pour témoigner son obéissance
.


(1) Prêché dans l’Avent de 1669, à Saint-Germain, devant le roi, la reine, le duc d'Orléans, etc.


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

L'art de se taire, principalement en matière de religion : 1771 / par M. l'abbé Dinouart.

Message  Roger Boivin le Sam 24 Mar 2012, 11:13 pm



avatar
Roger Boivin

Nombre de messages : 11254
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

L'art de se taire, principalement en matière de religion : 1771 / par M. l'abbé Dinouart.

Message  Roger Boivin le Sam 24 Mar 2012, 11:19 pm





avatar
Roger Boivin

Nombre de messages : 11254
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

L'art de se taire, principalement en matière de religion : 1771 / par M. l'abbé Dinouart.

Message  Roger Boivin le Sam 24 Mar 2012, 11:25 pm





Pour la suiite : SOURCE ICI
avatar
Roger Boivin

Nombre de messages : 11254
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le silence de la Sainte Vierge

Message  ROBERT. le Dim 25 Mar 2012, 2:08 pm

.

Très bien Roger, votre brochure de l'Abbé Dinouart !

La suite mérite d'être lue ! study

Merci encore.

.
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33812
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le silence de la Sainte Vierge

Message  Roger Boivin le Dim 25 Mar 2012, 4:27 pm

ROBERT. a écrit:.

Très bien Roger, votre brochure de l'Abbé Dinouart !

La suite mérite d'être lue ! study

Merci encore.

.
Sans doute que ça fonctionnera mieux avec l'adresse ( sinon, si t'es pas connecté, fait un clic droit avec la souris, et là pèse ensuite sur OUVRIR LE LIEN, ou RECHERCHE GOOGLE.. ) :

http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k5798n
avatar
Roger Boivin

Nombre de messages : 11254
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le silence de la Sainte Vierge

Message  ROBERT. le Dim 25 Mar 2012, 5:28 pm

roger a écrit:
ROBERT. a écrit:.

Très bien Roger, votre brochure de l'Abbé Dinouart !

La suite mérite d'être lue ! study

Merci encore.

.
Sans doute que ça fonctionnera mieux avec l'adresse ( sinon, si t'es pas connecté, fait un clic droit avec la souris, et là pèse ensuite sur OUVRIR LE LIEN, ou RECHERCHE GOOGLE.. ) :

http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k5798n


roger a écrit:
Pour la suiite : SOURCE ICI

Bonjour Roger,

j'ai été capable de lire la suite en partant de votre lien et en cliquant sur: SOURCE ICI

Il va sans dire que j'étais connecté sur TD.

Merci.

.
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33812
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le silence de la Sainte Vierge

Message  Invité le Lun 26 Mar 2012, 5:58 am

Ave Maria gratia plena...


En l'honneur de l'Incarnation de Notre Seigneur dans le sein de Marie, la Vierge très prudente, demeurée dans le silence aux premières paroles de l'Archange Gabriel - ce "portrait de la Vierge" a été esquissé par Bossuet.

L’Immaculée Vierge Mère de Dieu
Maisons de la Bonne presse
Imprimatur Lutetiae Parisiorum, die 2a junii 1933

Chapitre II
La Vierge

BOSSUET, Troisième Sermon (1) sur la Conception de la Sainte Vierge – Second point a écrit:

(...) Souffrez, Mesdames, que je vous propose comme le modèle de votre sexe celle qui en est la gloire. On aime à voir les portraits et les caractères des personnes illustres. Qui me donnera des traits assez délicats pour vous représenter les grâces pudiques, les chastes et immortelles. beautés de la divine Marie? Les peintres hasardent tous les jours des images de la Sainte Vierge, qui ressemblent à leurs idées, et non à elle.

Le tableau que je trace aujourd'hui, et que je vous invite de copier dans votre vie, est tiré sur l'Evangile ; et il est fait, si je l'ose dire, d'après le Saint-Esprit.


(1) Prêché dans l’Avent de 1669, à Saint-Germain, devant le roi, la reine, le duc d'Orléans, etc.



A suivre...


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le silence de la Sainte Vierge

Message  Invité le Lun 26 Mar 2012, 6:03 am

BOSSUET, Troisième Sermon sur la Conception de la Sainte Vierge – Second point a écrit:

Le caractère essentiel de la Bienheureuse Vierge, c'est la modestie et la pudeur. Elle ne songeait pas à se faire voir, quoique belle; ni à se parer, quoique jeune; ni à s’agrandir, quoique noble ; ni à s'enrichir, quoique pauvre. Dieu seul lui suffit et fait tout son bien. Combien est-elle éloignée de celles dont on voit errer de tous côtés les regards hardis, et qui se veulent aussi faire regarder par leurs mines et leurs façons affectées? Marie trouve ses délices dans sa retraite et est si peu accoutumée à la vue des hommes, qu'elle est même troublée à l'aspect d'un ange.

Elle est troublée, et elle pense : elle est toujours sur ses gardes, et la surprise n'étouffe pas en son âme, mais plutôt elle y éveille la réflexion. Ainsi sont faites les âmes pudiques, dit saint Bernard, on les voit toujours crain­tives, jamais assurées; elles tremblent où il n'y a rien à appréhender afin d'être plus en sûreté en face du danger; elles soupçonnent partout des embûches, et craignent moins les injures que les complaisances, moins ce qui choque que ce qui plaît, moins ce qui rebute que ce qui attire.



A suivre...



Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le silence de la Sainte Vierge

Message  Invité le Lun 26 Mar 2012, 5:17 pm

BOSSUET, Troisième Sermon sur la Conception de la Sainte Vierge – Second point a écrit:
Partout ailleurs, elle écoute et garde un humble silence. Elle conserve tout en son cœur. Ainsi, elle condamne tous ceux qui ne se sentent pas plutôt le moindre avantage, qu'ils fatiguent toutes les oreilles de ce qu'ils ont dit, de ce qu'ils ont fait, de ce qu'ils ont mérité ; et fait voir à toute la terre, par son incomparable modestie, qu'on peut être grand sans éclat, qu'on peut être bienheureux sans bruit, et qu'on peut trouver la vraie gloire sans le secours de la renommée dans le simple témoignage de sa con­science.

Telle est, Messieurs, cette Vierge, dont je vous dis encore une fois que vous ne serez jamais les dévots, si vous n'en êtes les imitateurs. Dressez aujourd'hui à son honneur une image sainte. Soyez vous-mêmes son image. « Chacun, dit saint Grégoire de Nysse », est le peintre et le sculpteur de sa vie. » Formez la vôtre sur la sainte Vierge, et soyez de fidèles copies d'un si parfait original. Réglez donc votre conduite sur ce beau modèle. Soyez humbles, soyez pudiques, soyez modestes ; méprisez les vanités du monde et toutes les modes ennemies de l'honnêteté. Que les habits officieux envers la pudeur cachent fidèlement ce qu'elle ne doit pas laisser paraître ; si vous plaisez moins, par là vous plairez à qui il faut plaire. Que le visage, qui doit seul être découvert, parce que c'est là que reluit l'image de Dieu, ait encore sa couverture convenable, et comme un voile divin par la simplicité et la modestie. Marie avouera que vous l'honorez, quand vous imiterez ses vertus ; elle priera pour vous, quand vous serez soigneuses de plaire à son Fils ; et vous plairez à son Fils, quand il vous verra semblables à la Mère qu'il a choisie.



Vierge très prudente, priez pour nous !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le silence de la Sainte Vierge

Message  gabrielle le Mar 27 Mar 2012, 8:18 am

La discrétion et le silence de Marie (St Bernard)

Marie fut réservée ; l'Evangile nous en fournit la preuve.

Quand donc se montre-telle tant soit peu bavarde ? ou présomptueuse ?

Elle se tenait à la porte, lorsqu'elle cherchait à parler à son fils, et ne se prévalut pas de son autorité maternelle pour interrompre son discours, ou pour entrer dans la salle où Jésus parlait (Mt 12, 46).

« Voici que sa mère et ses frères se tenaient dehors, cherchant à lui parler. »

(Matthieu 12, 46)


Dans le texte intégral des quatre évangiles, si j'ai bonne mémoire, on n'entend parler Marie que dans quatre circonstances :

- à l'ange tout d'abord (Lc 1, 34), et seulement lorsque celui-ci lui eut adressé la parole par deux fois ;

- en second lieu à Elizabeth, lorsque la voix de sa salutation fit tressaillir Jean dans le sein maternel, et que, exaltée par sa cousine, elle se préoccupa bien plus d'exalter le Seigneur (Lc 1, 39-55)

- la troisième fois, ce fut à son fils alors âgé de douze ans, pour lui dire que son père et elle l'avaient cherché dans l'angoisse (Lc 2, 48) ;

- quatrièmement à Cana, à son Fils et aux serviteurs. Et, en cette occasion, ses paroles furent un témoignage évident de sa bonté innée et de sa virginale délicatesse : faisant sienne la confusion d'autrui (Jn 2, 3). [...]



Avec les bergers, et avec Syméon, nous la voyons lente à parler et avide d'écouter. Mais dans aucune de ces circonstances, on ne trouve le moindre mot touchant au mystère de l'Incarnation du Seigneur. [...]



Dans les Actes des apôtres, le texte dit :

« Pierre et André, Jacques et Jean - et les autres à la suite - persévéraient dans la prière avec les femmes et Marie, mère de Jésus. »

(Ac 1, 14)



Marie ne se plaçait-elle pas la dernière des femmes pour être nommée la toute dernière ? Ah ! qu'ils étaient encore charnels, ces disciples - ils n'avaient pas encore reçu l'Esprit Saint, car le Christ n'avait pas encore été glorifié.



Je vous en supplie, mes petits enfants, si vous avez un peu d'amour pour Marie, si vous cherchez à lui plaire, tâchez d'imiter cette vertu, imitez sa modestie. Rien du reste ne convient mieux à un homme.




--------------------------------------------------------------------------------

Saint Bernard

Sermon des douze étoiles, § 10-11

dans Ecrits sur la Vierge Marie, Mediaspaul, Paris 1995, p. 28-32




avatar
gabrielle

Nombre de messages : 17858
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le silence de la Sainte Vierge

Message  Roger Boivin le Jeu 31 Aoû 2017, 9:04 am


Sur la façon dont Notre-Seigneur a pratiqué le silence :

http://messe.forumactif.org/t7975-sur-la-facon-dont-notre-seigneur-a-pratique-le-silence
avatar
Roger Boivin

Nombre de messages : 11254
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum