Chemin de croix, chemin de roi...

Aller en bas

Chemin de croix, chemin de roi... Empty Chemin de croix, chemin de roi...

Message  Monique le Mar 07 Juin 2011, 9:04 pm

Chemin de croix, chemin de roi... Bureau14


Le désespoir, ou, pour le moins, la plus noire tristesse, semble bien devoir être le point final d'une vie brisée par ce que la langue païenne de certains catholiques appelle: une intolérable affliction. Il n'en est rien pour ceux qui vivent la foi de leur baptême. Ils savent, eux, les vrais sages, combien Notre Seigneur est un Maître compatissant, et non pas le bourreau de ceux qu'il éprouve; et que la croix, parfois pesante qu'il donne à porter, finit toujours par devenir «un doux joug et un fardeau léger» : tellement il réserve de suavités intérieures à ceux qui l'acceptent d'un bon cœur, mais à ceux-là seulement.

Le bienheureux Curé d'Ars avait donc raison d'écrire: « La Croix sue le baume, et transpire la douceur; plus on se joint à elle, et plus on la presse contre son cœur, et plus on en fait jaillir l'onction dont elle est pleine » .

Au reste, saint Paul, au milieu de ses tribulations, ne peut s'empêcher d'avouer aux Corinthiens, à qui il vient de raconter ses tracas: « Malgré tout, frères, je surabonde de joie » (1) et, dans l'excès de satisfaction où l'a mis sa bonne souffrance, il lui donne les plus doux noms: « Ma croix :... à Dieu ne plaise que je la rejette... Elle est ma gloire, ma douceur, le charme de ma vie. » (2)

Un autre saint, l'auteur de l'Imitation de Jésus-Christ, célèbre avec la même vibrance d'accent, les délices de la résignation chrétienne, dans ce merveilleux chapitre qu'il intitule, à dessein, d'un nom sonore et qui commande l'attention: « Du chemin royal de la sainte Croix. » D'où il suit bien clairement, et par les exemples et par les écrits des saints, que porter sa croix, ce n'est pas du tout suivre, écrasé sous le poids de ses chaînes de forçat, mais monter, le cœur plein d'une sainte joie, le Calvaire avec Jésus, et, selon la belle tradition des martyrs, mourir en beauté. Chemin de croix, chemin de roi.

Le Père H. Couture, dominicain.
Extrait: '' Les Nouvelles Bontés de Marie ''
1926.


A suivre...
Monique
Monique

Nombre de messages : 7794
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Chemin de croix, chemin de roi... Empty Re: Chemin de croix, chemin de roi...

Message  Sandrine le Mer 08 Juin 2011, 3:54 am

« La Croix sue le baume, et transpire la douceur; plus on se joint à elle, et plus on la presse contre son cœur, et plus on en fait jaillir l'onction dont elle est pleine » .

Magnifique !

Merci ma chère Monique pour ce dossier qui promet d'être encore un petit trésor à lire et à méditer I love you
Sandrine
Sandrine

Nombre de messages : 4240
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Chemin de croix, chemin de roi... Empty Re: Chemin de croix, chemin de roi...

Message  Monique le Mer 08 Juin 2011, 8:04 pm

Chemin de croix, chemin de roi... Bureau14


Cependant la croix sans Marie serait insupportable. Jésus, tout le premier, n'a pas voulu souffrir sa Passion, ni mourir, sans Marie. « Voici votre Mère,» dit-il à toute âme éprouvée. La Mère des Douleurs, de par la volonté de Dieu, continue d'être la Consolatrice, parce que la Mère de tous les chrétiens. Aussi bien, saint Germain lui adresse-t-il cette touchante invocation: « Qui, dans nos afflictions, nous a soulagés comme vous l'avez fait ? » — Personne, en vérité, répond le chœur immense de ceux qu'Elle a sauvés du désespoir, et qui, pour la remercier, emprunte à Richard de Saint-Victor cette aimable formule: « Marie...quand on l'aime, mais Elle nous secours avant qu'on l'invoque » . «Velocius occurrit quam invocatur» . Prier la Sainte Vierge, mettre en Elle une confiance de petit enfant, voilà à coup sûr, une excellente manière de supporter la croix la plus écrasante.

***

Jacques Labonté fit, il y a quelques années, cette douce expérience ; il nous plaît de la raconter à nos lecteurs, pour qu'ils voient bien et n'oublient plus, que Marie n'est jamais aussi mère qu'au moment de l'affliction.

Soixante ans, droit, robuste, cheveux et barbe grisonnants, physionomie noble, maintien distingué, allure militaire même, avec ses beaux yeux doux et bleus qui se meuvent et vous fixent sans voir: tel est Jacques Labonté. En pleine jeunesse, sur la quarantaine, il devint aveugle.

Or, malgré son infirmité, Jacques montre la plus cordiale et la plus rayonnante gaieté. Dans son entourage chrétien on se demande, pour s'en édifier, comment cet homme de haute culture intellectuelle, épris de peinture et de musique, curieux de botanique et de sciences exactes, peut accepter si allègrement de ne plus jamais, jamais voir.

L'histoire de cet aveugle réjoui et réjouissant, est celle de sa dévotion à la Sainte Vierge.



A suivre...
Monique
Monique

Nombre de messages : 7794
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Chemin de croix, chemin de roi... Empty Re: Chemin de croix, chemin de roi...

Message  Monique le Ven 10 Juin 2011, 9:52 pm

Chemin de croix, chemin de roi... Bureau14


Un jour, Jacques s'aperçoit que sa vue faiblit: c'est d'abord une gaze légère qui se pose sur ses yeux ; puis le voile s'épaissit. Les spécialistes consultés, après maints examens et traitements, avouent leur incompétence, et déclarent le cas désespéré; et bientôt, le pauvre homme est réduit à constater qu'il est aveugle, et pour toujours, hélas!

Tout son être meurtri et indigné se révolta contre ce malheur que, dans le fond de son cœur, il n'était pas loin de considérer comme une injustice. Quand on souffre, on oublie facilement et les bienfaits reçus de Dieu, et tant de vieux et jeunes péchés, dont un seul, même véniel, mériterait des châtiments bien autrement sérieux.

Après le premier moment d'effroi: l'épouvante de se trouver, et jusqu'à la mort, emprisonné dans les ténèbres, voilà notre pauvre Jacques en pleine révolte d'âme, accompagnée d'irrépressibles envies de blasphémer, et, peut-être d'en finir avec cette gueuse de vie, dans la rivière qui, paisible, coule à ses pieds.

Jacques Labonté, ô Bonne Mère, n'écoutera pas la voix perfide du désespoir, car, depuis sa petite enfance, il a confiance en Vous, et ce n'est pas sans raison que saint Jean Damascène vous salue comme l'Espérance des désespérés,—Spes desesperatorum....

Par la grâce de Dieu, alors qu'il était au plus sombre de sa nuit:—celle de son âme et celle de ses yeux—une grande clarté, véritable éclair du ciel, illumine tout-à-coup son esprit et son cœur: cette lumière d'en haut vient de lui rouvrir tous les horizons de la foi. « Dieu soit béni ! Je crois, donc je vois! » aurait-il pu répéter. « Je ne suis pas un homme auquel un destin brutal sort d'arracher les yeux, mais un chrétien, et donc un fils qui comprend les volontés de son Père, le Bon Dieu, et les adore de tout cœur. »

Alors il tombe à genoux, et il verse les plus douces larmes de sa vie: les larmes de la résignation. Une paix profonde et toute céleste l'inonde: « Bonne Mère, soupire-t-il à travers ses pleurs, je consens à vivre dans la nuit complète, le reste de mes jours, je vous donne mes pauvres yeux, et vous promets de ne me plaindre jamais... pourvu que vous m'obteniez le pardon de mes péchés, et que j'aie le bonheur de vous voir éternellement dans le ciel. »

Et, depuis vingt ans, il vit heureux et aveugle. La Mère de Consolation lui a procuré une plus vive lumière que celle des yeux, celle de la foi, et surtout la grâce d'aimer son affliction. A l'exemple du saint Monseigneur de Ségur, il a droit de dire : « Ma cécité est ma grande joie, et la bénédiction de ma vie... Être aveugle est une bonne condition pour le voyage de l'Assomption éternelle; ne pas voir la terre aide à mieux voir le ciel. »

Le ciel en retour de la terre... quel échange et quel profit! O le bienheureux perdant! A ce métier, qui perd, gagne. Et puis, n'est-ce pas, cher bon Jacques, en souvenir des bontés de Marie, votre plus douce occupation doit-elle être de lui chanter incessamment, en attendant les clartés éternelles :


Au ciel, au ciel, au ciel
J'irai la voir un jour!
Oui, j'irai voir Marie
Ma joie et mon amour !


FIN
Monique
Monique

Nombre de messages : 7794
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Chemin de croix, chemin de roi... Empty Re: Chemin de croix, chemin de roi...

Message  Catherine le Sam 11 Juin 2011, 4:37 am

Merci Monique pour cette lecture si enrichissante, et qui nous aide à élever notre âme et relativiser les mille et un petits malheurs de tous les jours!

Je souhaite que Dieu te récompense un jour pour toutes ces bonnes lectures que tu nous propose, oeuvre d'humilité mais ô combien utile!
Catherine
Catherine

Nombre de messages : 2365
Age : 34
Localisation : Pays d'Urfé
Date d'inscription : 02/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Chemin de croix, chemin de roi... Empty Re: Chemin de croix, chemin de roi...

Message  Sandrine le Sam 11 Juin 2011, 4:42 am

Catherine a écrit:Merci Monique pour cette lecture si enrichissante, et qui nous aide à élever notre âme et relativiser les mille et un petits malheurs de tous les jours!

Je souhaite que Dieu te récompense un jour pour toutes ces bonnes lectures que tu nous propose, oeuvre d'humilité mais ô combien utile!

Chemin de croix, chemin de roi... 956204

Merci ma chère Monique I love you
Sandrine
Sandrine

Nombre de messages : 4240
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Chemin de croix, chemin de roi... Empty Re: Chemin de croix, chemin de roi...

Message  Eric le Sam 11 Juin 2011, 12:00 pm

Tiens .... pour ta peine, Monique :

http://fr.gloria.tv/?media=165330
Eric
Eric

Nombre de messages : 3305
Date d'inscription : 18/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Chemin de croix, chemin de roi... Empty Re: Chemin de croix, chemin de roi...

Message  gabrielle le Sam 11 Juin 2011, 12:15 pm

Elle est chanceuse Monique! Wink
gabrielle
gabrielle

Nombre de messages : 18000
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Chemin de croix, chemin de roi... Empty Re: Chemin de croix, chemin de roi...

Message  ROBERT. le Mar 12 Juil 2011, 8:33 pm

Eric a écrit:Tiens .... pour ta peine, Monique :

http://fr.gloria.tv/?media=165330

Encore un de vos "trésors" Éric... Merci.

Merci pour votre peine Monique et la joie de ceux qui

lisent les beaux extraits spirituels que vous nous présentez.


.
ROBERT.
ROBERT.

Nombre de messages : 34713
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum