Le véritable amour entre un homme et une femme

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Le véritable amour entre un homme et une femme

Message  Gérard le Sam 28 Mai 2011, 4:23 am

Javier a écrit:Bonjour Gerard.

D'abord, je vous en prie de me pardonner, car j'ai été très faché avec vous hier. Je suis désolé, vraiment désolé, Gérard.

S'il-vous-plaît, ne pouvez-vous pas comprendre que je suis amoureux, mon ami ?... J'ai donc besoin d'exprimer mes sentiments, il n'y a rien de mauvais sur cela, je pense !

Mais si mes "mots doux" vous ont dérangé, alors je m'excuse et je promets d'arrêter là.

Maintenant, permettez-moi de vous faire une petite remarque, cher Gérard. Je n'ai pas trouvé l'amour dans un site de rencontres, pas du tout. En outre, ma copine, elle est 100% française, née à Paris, alors elle n'est pas une immigrée qui veut se faire légitimer par le mariage avec un citoyen de la Communauté européenne...

Moi aussi, je vous demande un peu de respecte et de compréhension, Gérard.

Dieu et la Très Sainte Vierge vous bénissent, à vous et à toute votre famille.

Mon cher Javier,
Vous me demandez

"un peu de respect et de compréhension"

Je reconnais tout à fait que dans mon dernier post j'en ai manqué absolument. Mais ce n'était pas dans le but de vous outrager mais dans le seul but de vous provoquer.

Evidemment, je n'ai jamais cru ni supposé que votre future soit venue d'un site Web ou que ce soit une grosse harnaque d'une immigrée en quête de légitimation par le mariage. C'était pour vous pousser à bout afin que dégonflé, vous reveniez à plus de réalisme, plus d'objectivité et plus de MESURE dans l'amour humain qui doit s'inscrire dans le contexte de l'amour divin.

Je vois que Dieu a touché votre coeur...qu'il vous a apaisé et je m'en réjouis avec vous, je vous embrasse parce que vous êtes le frère que j'aime !

Vous savez, moi aussi j'ai passé par le cap que vous vivez aujourd'hui et je n'ai pas voulu que vous commettiez les mêmes erreurs que moi. Etre amoureux avant le mariage, ce n'est pas un miracle comme vous le laissez entendre dans vos poême, c'est plutôt une épreuve où on se trouve dans le feu et où on est le seul pompier avec la grâce de Dieu à devoir et à vouloir éteindre le feu, seul façon d'arriver au mariage en plaisant à Dieu et en continuant de l'aimer par dessus tout !
avatar
Gérard

Nombre de messages : 2681
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le véritable amour entre un homme et une femme

Message  Gérard le Sam 28 Mai 2011, 4:40 am

nilamitp a écrit:
Gérard a écrit:Le GROS problème mon cher ptimalin, c'est que JCMD ne fait là que de confirmer une vérité toujours approuvée par l'Eglise catholique depuis Saint Paul lui-même !
je connais bien.

mais je ne suis pas un perroquet, alors j'y mets mon grain de sel:

le célibat est effectivement SUPÉRIEUR s'il est à l'image de celui du CHRIST, parfaitement chaste du début, à la fin.

contrairement au mariage, qui est aussi là, pour aider certains à maîtriser leur concupiscence.

Gérard a écrit:Par contre, votre affirmation convient parfaitement à l'Islam qui met la honte sur la virginité.
sur le monachisme, et le célibat.

En revanche, je ne sais pas si mon affirmation trinitaire conviendrait à l'islam... Laughing

C'est bien ce que vous dites-là en rectification mais vous devez comprendre que le respect des vérités de l'Eglise nous oblige à ne pas nous opposer à l'Eglise sous prétexte de ne pas être des perroquets.

D'autre part quand vous dites :

le célibat est effectivement SUPÉRIEUR s'il est à l'image de celui du CHRIST, parfaitement chaste du début, à la fin.

Vous avez en fait fait face au manque de rigueur de JCMD puisque ce n'est pas n'importe quel célibat mais, comme vous le préciser, le célibat dans la virginité ou la chasteté parfaite qui est supérieure au mariage.

Cependant, je vois que le fait de vous opposer à l'Eglise catholique est chez vous une habitude puisque vous venez de mettre un post niant contre le sentiment de l'Eglise catholique que le mauvais riche de l'Evangile est en enfer.
avatar
Gérard

Nombre de messages : 2681
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le véritable amour entre un homme et une femme

Message  JCMD67 le Sam 28 Mai 2011, 8:32 am

saint Curé d'Ars, Saint
Jean-Marie Vianney
:


Sermon
sur le Mariage
_La majorité des
gens mariés seront damnés et iront en enfer.

+
avatar
JCMD67

Nombre de messages : 3552
Date d'inscription : 19/02/2009

http://www.dailymotion.com/sedevacantisme

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le véritable amour entre un homme et une femme

Message  Javier le Sam 28 Mai 2011, 11:10 am

+


Dernière édition par Javier le Mer 07 Déc 2011, 4:38 am, édité 1 fois
avatar
Javier

Nombre de messages : 1841
Localisation : Ilici Augusta (Hispania)
Date d'inscription : 26/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le véritable amour entre un homme et une femme

Message  gabrielle le Sam 28 Mai 2011, 11:22 am

Ce n'est pas JCMD qui le dit mais le Saint Curé d'Ars.

Cela dit, bien que n'étant pas d'accord avec vous mon cher Javier sur l'obligation de se marier de nos jours, je vous souhaite beaucoup de bonheur et que Dieu bénisse votre futur mariage avec des enfants qui chanteront un jour sa gloire au Ciel.

Veuillez transmettre mes voeux à votre fiancé. I love you

avatar
gabrielle

Nombre de messages : 17768
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le véritable amour entre un homme et une femme

Message  Javier le Dim 29 Mai 2011, 5:05 am

+


Dernière édition par Javier le Mer 07 Déc 2011, 4:38 am, édité 1 fois
avatar
Javier

Nombre de messages : 1841
Localisation : Ilici Augusta (Hispania)
Date d'inscription : 26/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le véritable amour entre un homme et une femme

Message  Gérard le Dim 29 Mai 2011, 6:32 am

gabrielle a écrit:Ce n'est pas JCMD qui le dit mais le Saint Curé d'Ars.

Cela dit, bien que n'étant pas d'accord avec vous mon cher Javier sur l'obligation de se marier de nos jours, je vous souhaite beaucoup de bonheur et que Dieu bénisse votre futur mariage avec des enfants qui chanteront un jour sa gloire au Ciel.

Veuillez transmettre mes voeux à votre fiancé. I love you


Et moi je dis :

Veuillez transmettre mes voeux à votre fiancée. I love you
Parce que c'est la faute d'orthographe surtout à ne pas faire dans une telle occasion !
...Mais évidemment ce n'est pas pour culpabiliser Gabrielle mais seulement pour honorer la fiancée de Javier, puisque comme tout le monde a pu le constater, je suis un des plus forts pour mes fautes d'orthographe.

Vous savez, cher Javier, ne soyez pas décourager par cette affirmation du Curé d'Ars selon laquelle la majorité des gens maries catholiques se damnent.

En effet, dans le livre "Du nombres des élus", il est dit la même chose de toutes les personnes adultes catholiques mariées ou non.

Si donc, l'affirmation du Curé d'Ars disait que c'est la minorité des gens mariés catholiques qui se damnent, cela signifierait, en maintenant l'affirmation du nombre des élus, que presque tous sinon tous ceux qui ne sont pas mariés se damneraient !

Au lieu de nous dépiter de ce petit nombre des élus pour les gens mariés ou pour les autres, tournons nos regards vers la miséricorde de Dieu qui veut nous sauver tous et qui a employé pour cela les moyens les plus extravagants, les plus extrêmes, tout en nous gardant dans la crainte de Dieu que nous serons indubitablement de cette multitude damnée si nous ne voulons pas faire scrupuleusement et "diligemment", (terme supérieur que me suggérait dernièrement un ami) sa sainte Volonté.
avatar
Gérard

Nombre de messages : 2681
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le véritable amour entre un homme et une femme

Message  Catherine le Lun 30 Mai 2011, 5:55 am

Voci un très bel écrit sur le Mariage!

( Source: http://jesusmarie.free.fr/francois_de_sales.html , mais remis en français contemporain par moi-même.)

Saint François de Sales, Introduction à la vie dévote, troisième partie, chapitre XXXVIII



AVIS POUR LES GENS MARIES


Le Mariage est un grand Sacrement, je dis en Jésus-Christ et en son Eglise (243); il est honorable a tous (244), en tous et en tout, c'est-à-dire en toutes ses parties. A tous, car les vierges même le doivent honorer avec humilité ; en tous, car il est également saint entre les pauvres comme entre les riches ; en tout, car son origine, sa fin, ses utilités, sa forme et sa matière sont saintes (245)

C'est la pépinière du Christianisme, qui remplit la terre de fidèles pour accomplir au Ciel le nombre des élus; si que la conservation du bien du mariage est extrêmement importante à la république, car c'est sa racine et la source de tous ses ruisseaux.

Plût à Dieu que son Fils bien-aimé fût appellé à toutes les noces comme il fut à celles de Cana : le vin des consolations et bénédictions n'y manquerait jamais, car ce qu'il n'y en a pour l'ordinaire qu'un peu au commencement, c'est d'autant qu'en lieu de Notre-Seigneur on y fait venir Adonis, et Vénus en lieu de Notre-Dame. Qui veut avoir des agnelets beaux et mouchetés, comme Jacob, il faut comme lui presenter aux brebis quand elles s'assemblent pour parier, des belles baguettes de diverses couleurs (246); et qui veut avoir un heureux succès au mariage, devrait en ses noces se représenter la sainteté et dignité de ce Sacrement ; mais en lieu de cela il y arrive mille dérèglements en passetemps, festins et paroles : ce n'est donc pas merveille si les effets en sont déréglés (247) .

J'exhorte surtout les mariés à l'amour mutuel que le Saint Esprit leur recommande tant en l'Ecriture. O mariés, ce n'est rien de dire : aimez-vous l'un l'autre de l'amour naturel, car les pairs de tourterelles font bien cela ; ni de dire, aimez-vous d'un amour humain, car les païens ont bien pratiqué cet amour-là ; mais je vous dis, après le grand Apôtre (248) : Maris, aimez vos femmes comme Jésus-Christ aime son Eglise ; ô femmes, aimez vos maris comme l'Eglise aime son Sauveur (249). Ce fut Dieu qui amena Eve a notre premier père Adam et la lui donna pour femme : c'est aussi Dieu, mes amis, qui de sa main invisible a fait le noeud du sacré lien de votre mariage, et qui vous a donné les uns aux autres; pourquoi ne vous chérissez-vous pas d'un amour tout saint, tout sacré, tout divin ?

Le premier effet de cet amour, c'est l'union indissoluble de vos coeurs. Si on colle deux pièces de sapin ensemble, pourvu que la colle soit fine, l'union en sera ssi forte qu'on fendrait beaucoup plus tôt les pièces en d'autres endroits, qu'en l'endroit de leur conjonction ; mais Dieu conjoint le mari à la femme en son propre sang, c'est pourquoi cette union est si forte que plutôt l'âme se doit séparer du corps de l'un et de l'autre, que non pas le mari de la femme. Or cette union ne s'entend pas principalement du corps, mais du coeur, de l'affection et de l'amour (250).

Le second effet de cet amour doit être la fidélité inviolable de l'un à l'autre. Les cachets étaient anciennement gravés sur les anneaux que l'on portait aux doigts, comme même l'Ecriture Sainte témoigne (251) ; voici donc le secret de la cérémonie que l'on fait lors des noces : l'Eglise, par la main du prêtre, bénit un anneau, et le donnant premièrement à l'homme, témoigne qu'elle scellee et cachette son coeur par ce Sacrement, afin que jamais plus ni le nom ni l'amour d'aucune autre femme ne puisse entrer en celui-ci, tandis que celle la vivra laquelle lui a été donnée ; puis, l'époux remet l'anneau en la main de la même épouse, afin que réciproquement elle sache que jamais son coeur ne doit recevoir de l'affection pour aucun autre homme, tandis que celui-ci vivra sur terre que Notre-Seigneur vient de lui donner (252)

Le troisième fruit du mariage c'est la production et légitime nourriture des enfants. Ce vous est grand honneur, ô mariés, de ce que Dieu voulant multiplier les âmes qui le puissent bénir et louer pendant toute l'éternité, il vous rend les coopérateurs d'une si digne besogne par la production des corps dans lesquels il répand, comme gouttes célestes, les âmes en les créant, comme il les crée en les infusant dedans les corps (253) .

Conservez donc, ô maris, un tendre, constant et cordial amour envers vos femmes : pour cela la femme fut tiree du côté plus proche du coeur du premier homme, afin qu'elle fut aimée de lui cordialement et tendrement. Les imbécillités et infirmités, soit du corps soit de l'esprit de vos femmes ne vous doivent provoquer a nulle sorte de dédain, mais plutôt à une douce et amoureuse compassion, puisque Dieu les a créées telles afin que, dépendant de vous, vous en recussiez plus d'honneur et de respect, et que vous les eussiez tellement pour compagnes que vous en fussies néanmoins les chefs et supérieurs. Et vous, o femmes, aimez tendrement, cordialement, mais d'un amour respectueux et plein de réverence, les maris que Dieu vous a donnés ; car vraiment Dieu pour cela les a crées d'un sexe plus vigoureux et prédominant, et a voulu que la femme fût une dépendance de l'homme, un os de ses os, une chair de sa chair (254), et qu'elle fût produite d'une côte de celui-ci, tireé de dessous ses bras, pour montrer qu'elle doit être sous la main et conduite du mari ; et toute l'Ecriture Sainte vous recommande étroitement cette subjection, laquelle néanmoins la même Ecriture vous rend douce, non seulement voulant que vous vous y accommodiez avec amour, mais ordonnant a vos maris qu'ils l'exercent avec grande dilection, tendreté et suavité : Maris, dit saint Pierre (255), portez-vous discretement avec vos femmes, comme avec un vaisseau plus fragile, leur portant honneur.

Mais tandis que je vous exhorte d'agrandir de plus en plus ce réciproque amour que vous vous devez, prenez garde qu'il ne se convertisse point en aucune sorte de jalousie ; car il arrive souvent que comme le ver s'engendre de la pomme la plus délicate et la plus mûre, aussi la jalousie naît en l'amour le plus ardent et pressant des mariés, duquel néanmoins il gâte et corrompt la substance, car petit a petit il engendre les noises, dissensions et divorces. Certes, la jalousie n'arrive jamais ou l'amitié est réciproquement fondée sur la vraie vertu, c'est pourquoi elle est une marque indubitable d'un amour aucunement sensuel, grossier et qui s'est adressé en lieu où il a rencontré une vertu manquée, inconstante et sujette à défiance. C'est donc une sotte ventance d'amitié que de la vouloir exalter par la jalousie, car la jalousie est voirement marque de la grandeur et grosseur de l'amitié, mais non pas de la bonté, pureté et perfection de celle-ci ; puisque la perfection de l'amitié présuppose l'assurance de la vertu de la chose qu'on aime, et la jalousie en présuppose l'incertitude.

Si vous voulez, ô maris, que vos femmes vous soient fidèles, faites-leur en voir la leçon par votre exemple. " Avec quel front, " dit saint Gregoire Nazianzene (256), " voulez-vous exiger la pudicité de vos femmes, si vous mêmes vivez en impudicité ? comment leur demandez-vous ce que vous ne leur donnez pas ? " Voulez-vous qu'elles soient chastes ? comportez-vous chastement envers elles, et, comme dit saint Paul (257), Qu'un chacun sache posséder son vaisseau en sanctification. Que si au contraire vous -mêmes leur apprenez les fripponneries, ce n'est pas merveille que vous ayes du déshonneur en leur perte.

Mais vous, ô femmes, desquelles l'honneur est inséparablement conjoint avec la pudicité et honnêteté, conservez jalousement votre gloire et ne permettez pas qu'aucune sorte de dissolution ternisse la blancheur de votre réputation. Craignez toutes sortes d'attaques pour petites qu'elles soient, ne permettez jamais aucune muguetterie autour de vous. Quiconque vient louer votre beauté et votre grace vous doit être suspect, car quiconque loue une marchandise qu'il ne peut acheter il est pour l'ordinaire grandement tenté de la dérober. Mais si à votre loüange quelqu'un ajoute le mépris de votre mari, il vous offence infiniment, car la chose est claire que non seulement il vous veut perdre, mais vous tient déjà pour demi-perdue, puisque la moitié du marché est faite avec le second marchand quand on est dégoûté du premier. Les dames tant anciennes que modernes ont accoutumé de pendre des perles en nombre à leurs oreilles pour le plaisir, dit Pline (258), qu'elles ont a les sentir grilloter, s'entretouchant l'une l'autre. Mais quant a moi, qui sait que le grand ami de Dieu Isaac envoya des pendants d'oreilles pour les premieres arres de ses amours a la chaste Rebecca (259) , je crois (260)que cet ornement mystique signifie que la première chose qu'un mari doit avoir d'une femme, et que la femme lui doit fidèlement garder, c'est l'oreille, afin que nul langage ou bruit n'y puisse entrer, sinon le doux et amiable grillotis des paroles chastes et pudiques, qui sont les perles orientales de l'Evangile : car il se faut toujours resouvenir, que l'on empoisonne les âmes par l'oreille, comme le corps par la bouche.

L'amour et la fidélité jointes ensemble engendrent toujours la privauté et confiance ; c'est pourquoi les Saints et Saintes ont usé de beaucoup de réciproques caresses en leur mariage, caresses vraiment amoureuses mais chastes, tendres mais sincères. Ainsi Isaac et Rebecca, le plus chaste pair des mariés de l'ancien temps, furent vus par la fenêtre se caresser en telle sorte, qu'encor qu'il n'y eût rien de déshonnête, Abimelech connut bien qu'ils ne pouvaient être sinon mari et femme (261). Le grand saint Louis, également rigoureux à sa chair et tendre en l'amour de sa femme, fut presque blâmé d'être abondant en telles caresses, bien qu'en vérité il méritât plutôt louange de savoir démettre son esprit martial et courageux à ces menus offices requis à la conservation de l'amour conjugal ; car si bien que ces petites démonstrations de pure et franche amitié ne lient pas les coeurs, (262) elles les approchent néanmoins, et servent d'un agencement agréable a la mutuelle conversation.

Sainte Monique étant grosse du grand saint Augustin, le dédia par plusieurs offres à la religion Chrétienne et au service de la gloire de Dieu, ainsi que lui-même le témoigne (263) disant que deéjà il avait goûté " le sel de Dieu dans le ventre de sa mère. " C'est un grand enseignement pour les femmes chrétiennes d'offrir à la divine Majesté les fruits de leurs ventres, même avant qu'ils en soient sortis, car Dieu qui accepte les oblations d'un coeur humble et volontaire, seconde pour l'ordinaire les bonnes affections des mères en ce temps-là : témoin Samuel, saint Thomas d'Aquin, saint André de Fiesole et plusieurs autres. La mère de saint Bernard, digne mère d'un tel fils, prenant ses enfants en ses bras incontinent qu'ils étaient nés, les offraient à Jésus-Christ, et dès lors les aimait avec respect comme chose sacrée et que Dieu lui avait confiée ; ce qui lui reussit si heureusement qu'enfin ils furent tous sept trés saints.

Mais les enfant étant venus au monde et commençants à se servir de la raison, les pères et mères doivent avoir un grand soin de leur imprimer la crainte de Dieu au coeur. La bonne reine Blanche fit ardemment cet office a l'endroit du roi saint Louis son fils, car elle lui disait souventefois : " J'aimerais trop mieux, mon cher enfant, vous voir mourir devant mes yeux, que de vous voir commettre un seul péché mortel ; " ce qui demeura tellement gravé en l'âme de ce saint fils que, comme lui-même racontait (264), il ne fut jour de sa vie auquel il ne lui en souvint, mettant peine, tant qu'il lui était possible, de bien garder cette divine doctrine. Certes, les races et générations sont appellées en notre langage, maisons (265) , et les Hébreux mêmes appellent la génération des enfants, édification de maison, car c'est en ce sens qu'il est dit (266) que Dieu édifia des maisons aux sages femmes d'Egypte. Or c'est pour montrer que ce n'est pas faire une bonne maison de fourrer beaucoup de biens mondains en celle-ci, mais de bien élever les enfans en la crainte de Dieu et en la vertu : en quoi on ne doit épargner aucune sorte de peine ni de travaux, puisque les enfants sont la couronne du père et de la mère (267). Ainsi sainte Monique combattit avec tant de ferveur et de constance les mauvaises inclinations de saint Augustin, que l'ayant suivi par mer et par terre elle le rendit plus heureusement enfant de ses larmes, par la conversion de son âme, qu'il n'avait été enfant de son sang par la génération de son corps.

Saint Paul laisse en partage aux femmes le soin de la maison (268), c'est pourquoi plusieurs ont cette véritable opinion, que leur dévotion est plus fructueuse à la famille que celle des maris qui, ne faisant pas une si ordinaire résidence entre les domestiques, ne peuvent pas par consequent les adresser si aisément à la vertu. A cette considération, Salomon en ses Proverbes (269) fait dépendre le bonheur de toute la maison, du soin et industrie de cette femme forte qu'il décrit.

Il est dit en la Genèse (270) qu'Isaac , voyant sa femme Rebecca stérile, pria le Seigneur pour elle, ou, selon les Hebreux, il pria le Seigneur vis a vis d'elle, parce que l'un priait d'un côté de l'oratoire et l'autre de l'autre : aussi l'oraison du mari faite en cette façon fut exaucée. C'est la plus grande et plus fructueuse union du mari et de la femme que celle qui se fait en la sainte dévotion, à laquelle ils se doivent entreporter l'un l'autre à l'envi. Il y a des fruits, comme le coing, qui pour l'âpreté de leur suc ne sont guères agréables qu'en confiture ; il y en a d'autres qui pour leur tendreté et délicatesse ne peuvent durer, s'ils ne sont aussi confits, comme les cerises et abricots. Ainsi les femmes doivent souhaiter que leurs maris soient confits au sucre de la devotion, car l'homme sans dévotion est un animal sévère, âpre et rude ; et les maris doivent souhaiter que leurs femmes soient dévotes, car sans la dévotion la femme est grandement fragile et sujette à déchoir ou ternir en la vertu. Saint Paul a dit (271) que l'homme infidèle est sanctifié par la femme fidèle, et la femme infidèle par l'homme fidèle, parce qu'en cette étroite alliance du mariage, l'un peut aisément tirer l'autre à la vertu. Mais quelle bénédiction est-ce, quand l'homme et la femme fidèles se sanctifient l'un l'autre en une vraie crainte du Seigneur.

Au demeurant, le support mutuel de l'un pour l'autre doit être si grand, que jamais tous deux ne soient courroucés ensemble et tout à coup, afin qu'entre eux il ne se voie de la dissention et du débat. Les mouches à miel ne peuvent s'arrêter en lieu où les échos et retentissements et redoublements de voix se font, ni le Saint Esprit certes en une maison en laquelle il y ait du débat, des répliques et redoublements de crieries et altercations (272) .

Saint Gregoire de Nazianze témoigne (273) que de son temps les mariés faisaient fête au jour anniversaire de leurs mariages. Certes, j'approuverais que cette coûtume s'introduisit, pourvu que ce ne fut point avec des appareils de récréations mondaines et sensuelles, mais que les maris et femmes, confessés et communiés en ce jour la, recommandassent à Dieu plus fervemment que l'ordinaire le progrès de leur mariage, renouvellant les bons propos de le sanctifier de plus en plus par une réciproque amitié et fidélité, et reprenants haleine en Notre-Seigneur pour le support des charges de leur vacation.
avatar
Catherine

Nombre de messages : 2365
Age : 32
Localisation : Pays d'Urfé
Date d'inscription : 02/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le véritable amour entre un homme et une femme

Message  gabrielle le Lun 30 Mai 2011, 9:33 am

@ Gérard.

Merci pour la correction de la faute, effectivement dans les temps que nous vivons, elle était affraid
avatar
gabrielle

Nombre de messages : 17768
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le véritable amour entre un homme et une femme

Message  Javier le Mar 31 Mai 2011, 12:35 am

+


Dernière édition par Javier le Mer 07 Déc 2011, 4:39 am, édité 1 fois
avatar
Javier

Nombre de messages : 1841
Localisation : Ilici Augusta (Hispania)
Date d'inscription : 26/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le véritable amour entre un homme et une femme

Message  Roger Boivin le Mar 31 Mai 2011, 1:05 pm

Javier , je suis heureux pour votre bonheur, rendons grâce à Dieu.

je crois, cependant, que vous auriez quelques paroles à rétracter ici :



Javier a écrit:Gérard a écrit:
C'est de vous tout ça mon cher Javier ?

Oui, cher Gérard, tout ça c'est de moi. Aucun problème ?...

Anne-Marie a écrit:
Cher Javier,

une femme n'est pas forcée de se marier pour plaire à Dieu, et si ce n'est pas là qu'Il l'appel, elle se sanctifiera plus facilement dans le célibat.

Si elle reste avec ses parents, elle ne sera pas un fardeau, bien au contraire, elle pourra mieux les aider dans les tâches quotidiennes et leur rendra des services.

De cette façon, elle ne rejette pas l'homme qui la convoite, mais lui montre simplement que sa voie n'est pas celle du mariage.

Cette femme aura le même but que tout chrétien doit avoir : La gloire de Dieu et la Vie éternelle !

Chère Anne-Marie,

je crois que vous faites une grave erreur sur ce sujet. Vous ne semblez pas comprendre que le temps où nous vivons sont très différentes de ceux où l'Eglise a exercé son sainte influence dans la société. À cette époque-là, les hommes et les femmes avaient la possibilité de se consacrer entièrement à Dieu en choisissant la vie religieuse. Mais pas aujourd'hui, chère amie, pas aujourd'hui...

Ce temps est déjà passé. Maintenant le très peu d'hommes et des femmes catholiques qui existent aujourd'hui dans ce monde, ils ont tous le devoir moral d'essayer de se fiancer afin de fonder des foyers catholiques pour transmettre leur foi à leurs enfants ! Êtes-vous incapable de comprendre cela ?...


Une attitude comme la vôtre ne favorise que la peur et le manque de confiance, Anne-Marie.

Je vais le répéter une fois de plus: une femme qui, en ayant la chance du mariage, elle refuse cela sur la base d'une certaine vocation fausse, d'après moi, cette femme n'est qu'une pauvre femme qui vivra trompée toute sa vie et elle sera annulée en tant que personne, car elle sera toujours incomplète en tant que femme.



Bonne soirée, Anne-Marie...

Gérard a écrit:
Merci Anne-Marie, vous qui êtes cette jeune femme catholique de recadrer notre ami Javier sur les idées fausses qu'il fait de vos compagnes !

C'est sans doute de vous qu'il le prendra le mieux d'autant que vous avez été un ange de charité dans votre démonstration.

Gérard, vous vous trompez également. Désolé de voir que vous n'avez rien appris, même si vous avez une très grande famille avec plein de fils et filles. Dommage !

Et s'il vous plaît, ne me traitez pas avec une telle attitude paternelle car vous n'êtes pas mon père, cher Gérard.

Passez une bonne soirée.
avatar
Roger Boivin

Nombre de messages : 10767
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le véritable amour entre un homme et une femme

Message  Javier le Mar 31 Mai 2011, 5:01 pm

Je tiens à m'excuser si mes paroles ont blessé quelqu'un...


Dernière édition par Javier le Mer 07 Déc 2011, 4:40 am, édité 1 fois
avatar
Javier

Nombre de messages : 1841
Localisation : Ilici Augusta (Hispania)
Date d'inscription : 26/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le véritable amour entre un homme et une femme

Message  Roger Boivin le Mer 01 Juin 2011, 8:27 am

Javier a écrit:Je tiens à m'excuser si mes paroles ont blessé quelqu'un...
Oui, merci, Javier pour les excuses ;

mais, ces paroles, les rétractez-vous ? parce qu'en plus d'être blessantes, elles ne sont pas conformes du tout à la vérité.
avatar
Roger Boivin

Nombre de messages : 10767
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le véritable amour entre un homme et une femme

Message  Javier le Mer 01 Juin 2011, 10:42 am

Je rétracte donc mes paroles, Roger. Désolé, vraiment désolé de m'avoir exprimer comme ça !
avatar
Javier

Nombre de messages : 1841
Localisation : Ilici Augusta (Hispania)
Date d'inscription : 26/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le véritable amour entre un homme et une femme

Message  Roger Boivin le Mer 01 Juin 2011, 11:22 am

Javier a écrit:Je rétracte donc mes paroles, Roger. Désolé, vraiment désolé de m'avoir exprimer comme ça !
sunny
avatar
Roger Boivin

Nombre de messages : 10767
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le véritable amour entre un homme et une femme

Message  Via Crucis le Mer 01 Juin 2011, 11:26 am

Félicitations Javier! Je vous souhaite de couler des jours heureux avec votre dulcinée !Very Happy

Une anecdote amusante mais vraie :

Du temps où je travaillais en entreprise et que j'étais dans mon bureau, un collègue entra l'oeil vif et le sourire radieux dans le bureau que je partageais avec deux autres collègues ! Il s'exclama en entrant :

"Bonjour les amis ! Comment ça va ? "

"Bonjour X, nous allons bien et vous ?

X répondit : "Ah que je suis heureux ! Je n'ai jamais été aussi heureux !"

Etonnés, mes collègues de bureau et moi-même lui répondirent :

"Vous êtes heureux ? Dites-nous ce qui vous rend si heureux que ça !"

Et X de répondre :

"Je ne suis pas amoureux" !

"Comment vous n'êtes pas amoureux et vous êtes heureux ? Mais nous pensons que quand on est amoureux on est heureux !"

Alors X répondit :

"Quand je ne suis pas amoureux je suis tranquille ! Je ne pense pas : ah il est 5 heure que fait-elle en ce moment ? Est-ce que je peux lui téléphoner ? Je n'ai plus à me demander quel cadeau je dois lui acheter pour lui faire plaisir et si ce que je vais lui acheter va lui plaire ! Est-ce qu'elle va aimer ces fleurs que je lui envoie ? Va-t-elle accepter d'aller dîner avec moi ce soir au restaurant ? Tout ça... quoi ! Bref, je ne suis pas tranquille ! J'ai du souci."

Nous avons tous éclaté de rire ! Laughing Laughing Laughing
avatar
Via Crucis

Nombre de messages : 2900
Date d'inscription : 22/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le véritable amour entre un homme et une femme

Message  Gérard le Mer 01 Juin 2011, 12:06 pm

Merci Via de nous faire rire !

J'en ai une autre qui vient de se passer ce matin avec ma femme.

Elle me dit :

Mais Gérard sois-donc un peu raisonnable !

Et je lui répond :

Mais, écoute, si j'avais été raisonnable, je ne me serai jamais marié avec toi !


avatar
Gérard

Nombre de messages : 2681
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le véritable amour entre un homme et une femme

Message  Via Crucis le Mer 01 Juin 2011, 2:45 pm

Gérard, j'ai bien ri en lisant votre anecdote ! Laughing Laughing Laughing Laughing

Merci de nous l'avoir racontée ! Laughing Laughing Laughing
avatar
Via Crucis

Nombre de messages : 2900
Date d'inscription : 22/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le véritable amour entre un homme et une femme

Message  Javier le Mer 01 Juin 2011, 6:29 pm

+


Dernière édition par Javier le Mer 07 Déc 2011, 4:40 am, édité 1 fois
avatar
Javier

Nombre de messages : 1841
Localisation : Ilici Augusta (Hispania)
Date d'inscription : 26/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le véritable amour entre un homme et une femme

Message  Gérard le Jeu 02 Juin 2011, 2:53 am

Javier a écrit :


Hahaha !!! Gérard, vous êtes trop dur avec votre pauvre femme, mon ami ! Laughing Wink

Si vous savez combien la vie chrétienne devient plus facile dès lors qu'on peut la vivre en riant ! Je vois que je ne suis pas le seul à penser cela ici et que je ne vais scandaliser personne !

Je me suis aperçu que les bons chrétiens, rient facilement pour des choses toute simple et que ces mêmes choses ne feraient jamais rire les impies que le démon trompe en leur faisant croire qu'ils ne peuvent rire ou trouver le bonheur que dans leurs péchés !


avatar
Gérard

Nombre de messages : 2681
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le véritable amour entre un homme et une femme

Message  Roger Boivin le Jeu 02 Juin 2011, 11:58 am

Gérard a écrit:Merci Via de nous faire rire !

J'en ai une autre qui vient de se passer ce matin avec ma femme.

Elle me dit :

Mais Gérard sois-donc un peu raisonnable !

Et je lui répond :

Mais, écoute, si j'avais été raisonnable, je ne me serai jamais marié avec toi !



Javier a écrit:
Hahaha !!! Gérard, vous êtes trop dur avec votre pauvre femme, mon ami ! Laughing Wink

Javier, si Gérard n'a pas été raisonnable en se mariant avec sa femme, c'est qu'il a fait un mariage d'amour et non de raison ! Very Happy

et je vous en souhaite autant ! sunny
avatar
Roger Boivin

Nombre de messages : 10767
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum