Lundi Saint

Aller en bas

Lundi Saint Empty Lundi Saint

Message  Arthur le Lun 06 Avr 2009, 6:25 am

Homélie de saint Augustin Évêque


Pour empêcher de croire que cette résurrection d'un mort n'avait été qu'une illusion, Lazare était un des convives. Il vivait, il parlait, il mangeait. La vérité était manifestée, l'incrédulité des Juifs était confondue. Jésus était donc à table avec Lazare et d'autres invités. Le service était assuré par Marthe, une des soeurs de Lazare. Mais Marie, l'autre soeur de Lazare, prit une livre d'un nard pur de grand prix, elle en oignit les pieds de Jésus et les essuya avec ses cheveux, et la maison fut remplie de l'odeur du parfum. Nous connaissons le fait ; recherchons le mystère.

Qui que tu sois, âme qui veut être fidèle, oins avec Marie les pieds du Seigneur d'un onguent précieux. Cet onguent fut la justice, c'est pour cela qu'il fut pesé une livre ; mais c'était un onguent d'un nard pur de grand prix. Il est à croire que le mot pistici indique quelque lieu d'où serait venu cet onguent précieux ; et cela n'est pas vide de sens et concorde parfaitement avec le mystère. Pistis en grec correspond au mot fides, foi en latin. Tu cherchais à pratiquer la justice. Le juste vit de la foi (Rom. 1,17). Oins les pieds du Seigneur, en vivant bien : attache-toi aux pas du Seigneur. De tes cheveux, essuie ses pieds ; si tu as du superflu, donne-le aux pauvres, et ainsi tu auras essuyé les pieds du Seigneur, car les cheveux paraissent être le superflu du corps. Voilà de quoi utiliser ton superflu. ces biens sont pour toi superflus, mais ils sont nécessaires aux pieds du Seigneur. Peut-être, sur la terre, les pieds du Seigneur sont-ils dans l'indigence.

Car de qui parlera-t-il si ce n'est de ses membres, quand, au jugement final, il dira : Ce que vous avez fait à l'un de mes plus petits, c'est à moi que vous l'avez fait ? C'est votre superflu que vous avez dépensé ; mais ce sont mes pieds que vous avez honorés. Et la maison fut remplie de parfum. Le monde est remplie de la bonne renommée, car la bonne odeur, c'est la bonne renommée. Ceux qui vivent mal, tout en s'appelant chrétiens font injure au Christ ; c'est de telles gens qu'il est dit que le nom du Seigneur est blasphémé à cause d'eux. Mais si, pour de tels méchants le nom de Dieu est blasphémé, pour les bons le nom du Seigneur est loué. Écoute l'Apôtre : Nous sommes, dit-il, la bonne odeur du Christ, en tout lieu (2 Cor. 2,15).

Arthur

Nombre de messages : 1558
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum