Boxe interdite ?

Page 3 sur 10 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Boxe interdite ?

Message  gabrielle le Mer 22 Déc 2010, 9:57 am

Johnny a écrit:Vous avez peut-être raison, mais ce que Tonino a posté ici ce n'était pas de la boxe mais une stupide bagarre de rue avec (probablement) la haine comme motivation... Ce qui est différent c'est l'esprit de la saine compétition et bien sûre l'expérience/technique des compétiteurs.

Dans ces compétitons dont vous parlez, est-ce que la tête des boxeurs est protégée par un casque?

Je commence à m'y perdre dans toutes les sortes de boxes qui existent.
avatar
gabrielle

Nombre de messages : 17767
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Boxe interdite ?

Message  Sandrine le Mer 22 Déc 2010, 10:05 am

gabrielle a écrit:
Johnny a écrit:Vous avez peut-être raison, mais ce que Tonino a posté ici ce n'était pas de la boxe mais une stupide bagarre de rue avec (probablement) la haine comme motivation... Ce qui est différent c'est l'esprit de la saine compétition et bien sûre l'expérience/technique des compétiteurs.

Dans ces compétitons dont vous parlez, est-ce que la tête des boxeurs est protégée par un casque?

Je commence à m'y perdre dans toutes les sortes de boxes qui existent.

C'est préférable ...

http://video.lematin.ch/video/iLyROoaf83Hj.html

avatar
Sandrine

Nombre de messages : 4221
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Boxe interdite ?

Message  Diane le Mer 22 Déc 2010, 10:05 am

Le premier but des boxeurs est bien de porter des coups sur l’adversaire, pour le mettre ko, non?
avatar
Diane

Nombre de messages : 5471
Date d'inscription : 28/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Boxe interdite ?

Message  Invité le Mer 22 Déc 2010, 10:14 am

Diane a écrit:Le premier but des boxeurs est bien de porter des coups sur l’adversaire, pour le mettre ko, non?


C'est l'objectif ultime oui.

Les plus "belle victoires" d'un boxeur sont celles obtenues par KO.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Boxe interdite ?

Message  gabrielle le Mer 22 Déc 2010, 10:23 am

@ Sandrine

avatar
gabrielle

Nombre de messages : 17767
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Boxe interdite ?

Message  Diane le Mer 22 Déc 2010, 10:37 am

@ Sandrine

avatar
Diane

Nombre de messages : 5471
Date d'inscription : 28/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Boxe interdite ?

Message  gabrielle le Mer 22 Déc 2010, 10:58 am

Arnaud de corbières a écrit:Les âmes sensibles peuvent se reporter sur le catch ... il y a a aucun coup donné.
La boxe interdite .... je n'ose imaginer ce que donnerons des catholiques de la trempe de ceux qui prononcent ces paroles là, une fois sur un quelconque chant de bataille. A ce compte là on interdit l'escrime !!

Votre argumentation est surprenante...

Des catholiques qui rejettent la boxe, (même si celle-ci n'est pas officiellement interdite) peuvent être sur un champ de bataille les plus courageux.

Est-il vraiment question ici, "d'âmes sensibles" quelle élévation spirituelle une âme retire-t-elle en regardant un combat de boxe?

Quant à votre votre comparaison avec l'escrime

Voyez les précautions prisent dans cette discipline pour éviter les blessures

Il faut garder à l'esprit que, même si les lames sont non coupantes et que le bout de la lame est soit recourbé, soit protégé par un bouton électrique, le fleuret, l'épée et le sabre restent fondamentalement des armes blanches capables de blesser cruellement. C'est pour cette raison que les escrimeurs portent une tenue de protection:

un pantalon, une veste faits dans un tissu particulièrement résistant.

Une sous-cuirasse, qui couvre en "double" le côté du buste mis en avant et le début du bras armé, afin de parer à un déchirement de la couture située sous l'aisselle de la veste.

Un masque en grille métallique, doté d'une collerette qui recouvre largement le col de la veste et évite une frappe au cou.
Un gant muni de coussinets qui protège la main armée et recouvre partiellement la manche sur l'avant-bras, pour éviter que la lame rentre dans la veste et frappe au coude.

Une paire de chaussettes hautes et épaisses, pour protéger les chevilles, les tibias et les mollets.

Un protège-poitrine pour les femmes, qui, autrefois se constituait de deux coques métalliques à disposer soi-même, et aujourd'hui plus communément une sorte de soutien-gorge en plastique rigide.

Si cet équipement est bien mis, un escrimeur n'a à craindre que d'éventuels bleus dus à des touches un peu violentes (en particulier au sabre, où les coups de taille peuvent être violents. Lors d'une attaque bien conduite, la lame de l'épée ou du fleuret est faite pour plier dans un certain sens et donc absorber l'essentiel de l'énergie de la frappe). Il faut cependant faire attention à la main non gantée qui ne tient pas l'arme, car la pointe d'une épée ou la lame d'un sabre peut parfois écorcher vivement la peau.

Le risque principal pour un escrimeur est de voir la lame de son adversaire se briser lors d'une frappe, ce qui arrive régulièrement. En théorie, les lames sont conçues pour se casser avec une section plate, en pratique il arrive que la lame se casse de biais, présentant alors une pointe acérée. La tenue de protection est conçue pour résister à une frappe avec une lame brisée, ce qui empêche les accidents sérieux.

Passé ces contraintes particulières à l'escrime, il est évidemment nécessaire de s'échauffer, en exécutant par exemple une série de fondamentaux ou en s'entraînant sur un mannequin, afin d'éviter les claquages, crampes etc... Ceux-ci peuvent arriver aussi bien aux bras qu'aux jambes: celles-ci sont toujours pliées et les muscles tendus, dans des positions peu naturelles, et l'escrimeur demande des mouvements rapides, fulgurants, qui nécessite une totale maîtrise de soi-même et donc des muscles bien échauffés.

avatar
gabrielle

Nombre de messages : 17767
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Boxe interdite ?

Message  gabrielle le Mer 22 Déc 2010, 11:04 am

Arnaud de corbières a écrit:Tout à fait il s'est un peu avancé ... imaginer que la castagne soit interdite c'est insensé. Nous ne sommes pas au pays des bisounours ! Avant de cogner l'impie provocateur il faut bien s'entrainer.

Est-cela que faisait les premiers chrétiens?

Certes, ils avaient un entraînement bien plus difficile que la boxe, celui de la patience et de la confiance... Entraînez-vous autant que vous voudrez avec la technique de la boxe...regardez autant de match qu'il soit possible... mais sur un champ de bataille tout cela s'avère inutile lorsque vous recevez une rafale de mitraillette.... Laughing
avatar
gabrielle

Nombre de messages : 17767
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Boxe interdite ?

Message  gabrielle le Mer 22 Déc 2010, 11:07 am

Eric a écrit:
Carolus.Magnus.Imperator. a écrit:Les duels interdits sont ceux qui impliquent des armes mortelles. Voir le Traité de D. Canonique, table des matières : DUEL ...
Voilà !

D'accord mon lien n'est pas bon...

+1 pour vous deux

avatar
gabrielle

Nombre de messages : 17767
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Boxe interdite ?

Message  gabrielle le Mer 22 Déc 2010, 11:28 am

Eric a écrit:
Gabrielle a écrit:
Cet interdit est avant tout morale et correspond au 5ième commandement de Dieu.
Est-ce une intuition ou une certitude "fondée" sur la base de cette vidéo caricaturale :
http://www.ina.fr/sport/autres-sports/video/CAF93017762/accusee-la-boxe.fr.html ?
Question

La vidéo n'a rien à voir. Ni mon intuition, je pense sincèrement que de se frapper pour obtenir une ceinture de champion , cela n'est pas agréable à Dieu.

Eric a écrit:
Gabrielle a écrit:
La boxe est une forme de duel, ( qui est mentionné dans le Code) le duel est puni d'une peine d'excommunication.
Un boxeur est-il, donc, excommunié ipso facto ou après sentence déclaratoire Question

Non, mais dans le feu de l'action, il y a un danger de voir naitre en soi des sentiments de violence envers l'autre , est-ce chrétien? Est-ce que le jeu en vaut la chandelle?

Est-il permis selon la loi de Dieu de frapper quelqu'un inutilement, ou est-ce en étant de légitime défense seulement?


Eric a écrit:
Gabrielle a écrit:
La seule différence avec la boxe est que les duélistes n'ont pas d'armes, sinon leurs poings ....
Rectif:
La seule différence avec les duélistes est que les boxeurs n'ont pas d'armes, sinon leurs poings ....


Merci pour le rec Wink tif

Eric a écrit:
Gabrielle a écrit :
mais le but est tout à fait pareil, blesser ou tuer l'adversaire.
Ayant pratiqué un peu la boxe et ayant connu des gars arrivés à un assez (voir très) haut niveau * (dans leur catégorie et dans leur type de discipline : boxe Anglaise, Thaïlandaise et Française) JE T'ASSURES QUE CE QUE TU AVANCES ICI EST, CERTAINEMENT ET ABSOLUMENT, INEXACT (en dehors des apparences qui te sautent aux yeux) !

* : champion de Normandie .... de France et d'Europe .... et même, un champion du monde (boxe Thaï) dans sa catégorie .... (eh oui .... j'ai eu cette "chance"!)

Je concède que tuer le terme n'est pas exact... blesser est plus juste, car dans un match de boxe... la grande sensation est le KO.. or, cela comporte un danger réel de blessures et parfois même de mort, et cela pourquoi, une couronne périssable.

Les boxeurs , je crois sont conscients de ce danger, et si un coup est porté qui cause la mort et que l'un des deux hommes se retrouve chez le diable... tout cela est troublant or dans le 5 ième commandements de Dieu, il est dit..

"Il est également défendu de hâter le moment de sa mort par excès de trvail, d'intempérance ou d'avarice; de s'exposer à la mort, si ce n'est par dévouement pour le bien public ou par charité; de se mutiler, si ce n'est pour éviter un péril de mort probable... ( Cauley, catéchisme éditeur J. de Gigord... 1934 p. 187)

Les coups répétés à la tête, endommagent le cerveau... c'est tout de même pas normal de se frapper par plaisir ou par compétition..

Je comprends que certains métier obligent l'apprentissage de techinique de défense ( policier, soldat etc) mais cela n'est pas un jeu, il y va de leur vie et du bien commun.

Cela dit, je fut jadis amatrice de boxe... les jeux de pieds, les esquives, les combinaisons des deux mains... mais ma vue a changé sur ce point.



avatar
gabrielle

Nombre de messages : 17767
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Boxe interdite ?

Message  gabrielle le Mer 22 Déc 2010, 11:33 am

Carolus.Magnus.Imperator. a écrit:
ROBERT. a écrit:
Carolus.Magnus.Imperator. a écrit:Les duels interdits sont ceux qui impliquent des armes mortelles. Voir le Traité de D. Canonique, table des matières : DUEL ...

Merci bien C.M.I. Wink Les poings des boxeurs deviennent des armes mortelles; un coup "bien" placé sur une tempe...

D'ailleurs, Gabrielle a fait une excellente analogie 5e Commandement de Dieu-duel-boxe...

Ben alors si on veut étendre la notion de « duel » à la boxe également sous prétexte que les poings [...] deviennent des armes mortelles, il faudrait également l'étendre aux simples bagarres entre copains, et ainsi les tenir pour excommuniés latae sententiae et infâmes de plein droit conformément au canon 2351, et refuser la sépulture ecclésiastique à celui qui meurt ou est blessé conformément au canon 1240, § 1, 4° ...

N'est-ce pas un peu exagéré !? Shocked

Je crois que cette fois, c'est ta comparaison qui n'est pas bonne... une rixe est imprévisible... un match de boxe est planifié... par contre pour le Code tu as raison et les poings aussi...

Mon point est plutôt morale et évangélique.

Sous ces deux angles, je pense que la boxe n'est pas digne du nom de "sport"

Comme entrainement physique avec des mesures de sécurité très grandes...OK...mais dépasser cela... No
avatar
gabrielle

Nombre de messages : 17767
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Boxe interdite ?

Message  Invité le Mer 22 Déc 2010, 2:59 pm

gabrielle a écrit:
Arnaud de corbières a écrit:Tout à fait il s'est un peu avancé ... imaginer que la castagne soit interdite c'est insensé. Nous ne sommes pas au pays des bisounours ! Avant de cogner l'impie provocateur il faut bien s'entrainer.

Est-cela que faisait les premiers chrétiens?

Certes, ils avaient un entraînement bien plus difficile que la boxe, celui de la patience et de la confiance... Entraînez-vous autant que vous voudrez avec la technique de la boxe...regardez autant de match qu'il soit possible... mais sur un champ de bataille tout cela s'avère inutile lorsque vous recevez une rafale de mitraillette.... Laughing

Vous êtes une femme (et vous n'êtes pas la petite Jeanne -j'anticipe-) et les questions militaires ne vous concernent pas.
Par contre moi je ne suis pas un pharisien et je ne vois pas pourquoi il faudrait bavarder 107 ans sur un chose anodine les jeux de combats inoffensifs.

bien à vous

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Boxe interdite ?

Message  gabrielle le Mer 22 Déc 2010, 5:18 pm

Arnaud de corbières a écrit:
gabrielle a écrit:
Arnaud de corbières a écrit:Tout à fait il s'est un peu avancé ... imaginer que la castagne soit interdite c'est insensé. Nous ne sommes pas au pays des bisounours ! Avant de cogner l'impie provocateur il faut bien s'entrainer.

Est-cela que faisait les premiers chrétiens?

Certes, ils avaient un entraînement bien plus difficile que la boxe, celui de la patience et de la confiance... Entraînez-vous autant que vous voudrez avec la technique de la boxe...regardez autant de match qu'il soit possible... mais sur un champ de bataille tout cela s'avère inutile lorsque vous recevez une rafale de mitraillette.... Laughing

Vous êtes une femme (et vous n'êtes pas la petite Jeanne -j'anticipe-) et les questions militaires ne vous concernent pas.
Par contre moi je ne suis pas un pharisien et je ne vois pas pourquoi il faudrait bavarder 107 ans sur un chose anodine les jeux de combats inoffensifs.

bien à vous

Vous êtes un homme et incapable de soutenir une discussion, du moment que des points moraux sont avancés.

De grâce, ne comparez Sainte Jeanne d'Arc, ( qui ne boxait pas) avec vos boxeurs.

bien à vous Very Happy
avatar
gabrielle

Nombre de messages : 17767
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Boxe interdite ?

Message  Eric le Mer 22 Déc 2010, 5:28 pm

Bravo et merci pour cette petite conversation qui fut (un court instant) très amusante !
avatar
Eric

Nombre de messages : 3152
Date d'inscription : 18/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Boxe interdite ?

Message  Johnny le Mer 22 Déc 2010, 7:17 pm

gabrielle a écrit:
Arnaud de corbières a écrit:Tout à fait il s'est un peu avancé ... imaginer que la castagne soit interdite c'est insensé. Nous ne sommes pas au pays des bisounours ! Avant de cogner l'impie provocateur il faut bien s'entrainer.

Est-cela que faisait les premiers chrétiens?

Certes, ils avaient un entraînement bien plus difficile que la boxe, celui de la patience et de la confiance... Entraînez-vous autant que vous voudrez avec la technique de la boxe...regardez autant de match qu'il soit possible... mais sur un champ de bataille tout cela s'avère inutile lorsque vous recevez une rafale de mitraillette.... Laughing

Gabrielle a raison, un sport comme la boxe n'a absolument rien à voir avec la vraie guerre ou bien le combat que l'on doit livrer pour les âmes. Je ne fais aucun parallèle avec ce sport et ma foi, pas plus que j'en ferais avec le soccer, ce serait complètement stupide.

Pour ce qui est de la réduction de la vie et de la santé des combattants vous avez encore raison, mais il faudrait encore une fois faire le parallèle avec d'autres sports où on développe des séquelles très importantes (football américain par exemple et même la construction Laughing ) et ainsi conclure qu'ils sont mauvais aux yeux de Dieu (et c'est peut-être le cas). Je crois que dans ce cas on ne peut conclure que c'est interdit, car l'Église de notre seigneur aurait avertit clairement puisqu'elle est parfaite.
avatar
Johnny

Nombre de messages : 616
Localisation : Québec
Date d'inscription : 11/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Boxe interdite ?

Message  ROBERT. le Mer 22 Déc 2010, 8:21 pm

.

Je ne regrette le moins du monde de m'être un peu "avancé" au début de ce dossier, sur ce domaine percutant, c'est le moins que l'on puisse dire, qu'est la boxe.

Merci Johnny de vos commentaires toujours à point. On pourrait parler longtemps des risques de blessures au hockey, au football, etc...
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 32420
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Boxe interdite ?

Message  gabrielle le Jeu 23 Déc 2010, 12:48 pm

Johnny a écrit:
gabrielle a écrit:
Arnaud de corbières a écrit:Tout à fait il s'est un peu avancé ... imaginer que la castagne soit interdite c'est insensé. Nous ne sommes pas au pays des bisounours ! Avant de cogner l'impie provocateur il faut bien s'entrainer.

Est-cela que faisait les premiers chrétiens?

Certes, ils avaient un entraînement bien plus difficile que la boxe, celui de la patience et de la confiance... Entraînez-vous autant que vous voudrez avec la technique de la boxe...regardez autant de match qu'il soit possible... mais sur un champ de bataille tout cela s'avère inutile lorsque vous recevez une rafale de mitraillette.... Laughing

Gabrielle a raison, un sport comme la boxe n'a absolument rien à voir avec la vraie guerre ou bien le combat que l'on doit livrer pour les âmes. Je ne fais aucun parallèle avec ce sport et ma foi, pas plus que j'en ferais avec le soccer, ce serait complètement stupide.

Pour ce qui est de la réduction de la vie et de la santé des combattants vous avez encore raison, mais il faudrait encore une fois faire le parallèle avec d'autres sports où on développe des séquelles très importantes (football américain par exemple et même la construction Laughing ) et ainsi conclure qu'ils sont mauvais aux yeux de Dieu (et c'est peut-être le cas). Je crois que dans ce cas on ne peut conclure que c'est interdit, car l'Église de notre seigneur aurait avertit clairement puisqu'elle est parfaite.

Bonjour Johnny..

Je crois, que la différence avec les autres sports c'est le but.

Au foot le but est de faire un toucher... qu'il y puisse survenir des blessures, cela est très possible, mais alors c'est un accident, tout comme dans la construction, à moins que les gars pratiquent le "lancer du marteau" Laughing Laughing

La boxe le but est de frapper l'adversaire, pour moi là est toute la différence.


"Les coups...2503. 2

En dehors de légitime défense, il n'est permis de frapper que ceux sur qui on a autorité: car c'est là un acte de gouvernent..,

Abrégé de théologie dogmatique et morale., abbé Berthier. 1927



avatar
gabrielle

Nombre de messages : 17767
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Boxe interdite ?

Message  ROBERT. le Jeu 23 Déc 2010, 1:07 pm

gabrielle a écrit: Au foot le but est de faire un toucher... qu'il y puisse survenir des blessures, cela est très possible, mais alors c'est un accident, tout comme dans la construction, à moins que les gars pratiquent le "lancer du marteau" Laughing Laughing

La boxe le but est de frapper l'adversaire, pour moi là est toute la différence.


"Les coups...2503. 2

En dehors de légitime défense, il n'est permis de frapper que ceux sur qui on a autorité: car c'est là un acte de gouvernent..,

Abrégé de théologie dogmatique et morale., abbé Berthier. 1927







P.S. est bonne ! votre remarque sur "le lancer du marteau".... Laughing

.
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 32420
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Boxe interdite ?

Message  Invité le Jeu 23 Déc 2010, 3:33 pm

gabrielle a écrit:
Arnaud de corbières a écrit:
gabrielle a écrit:
Arnaud de corbières a écrit:Tout à fait il s'est un peu avancé ... imaginer que la castagne soit interdite c'est insensé. Nous ne sommes pas au pays des bisounours ! Avant de cogner l'impie provocateur il faut bien s'entrainer.

Est-cela que faisait les premiers chrétiens?

Certes, ils avaient un entraînement bien plus difficile que la boxe, celui de la patience et de la confiance... Entraînez-vous autant que vous voudrez avec la technique de la boxe...regardez autant de match qu'il soit possible... mais sur un champ de bataille tout cela s'avère inutile lorsque vous recevez une rafale de mitraillette.... Laughing

Vous êtes une femme (et vous n'êtes pas la petite Jeanne -j'anticipe-) et les questions militaires ne vous concernent pas.
Par contre moi je ne suis pas un pharisien et je ne vois pas pourquoi il faudrait bavarder 107 ans sur un chose anodine les jeux de combats inoffensifs.

bien à vous

Vous êtes un homme et incapable de soutenir une discussion, du moment que des points moraux sont avancés.

De grâce, ne comparez Sainte Jeanne d'Arc, ( qui ne boxait pas) avec vos boxeurs.

bien à vous Very Happy

Quand on remet une femme à sa place sur le terrain du combat (c'est à dire en dehors) elle a tôt fait de sortir l'exemple de notre petite Sainte qui a combattu. Cette question du combat est une question d 'Homme et les Hommes ici, enfin surtout les Francs, savent discerner la violence indigne de la saine (et fraternelle) bagarre innofensive et respectueuse de l'adversaire d'un instant.

Vous n'avez donc rien à dire sur ce sujet et encore moins espérer pouvoir y imposer une quelconque autorité morale: est ce qu'on cause du point de croix.

Quand à Sainte Jeanne d'Arc j'apprécie particulièrement SA Mission Divine pour la France et par la France .... sur le Monde via son peuple d'élection, le peuple Franc.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Boxe interdite ?

Message  gabrielle le Jeu 23 Déc 2010, 5:08 pm

Arnaud de corbières a écrit:
gabrielle a écrit:
Arnaud de corbières a écrit:
gabrielle a écrit:
Arnaud de corbières a écrit:Tout à fait il s'est un peu avancé ... imaginer que la castagne soit interdite c'est insensé. Nous ne sommes pas au pays des bisounours ! Avant de cogner l'impie provocateur il faut bien s'entrainer.

Est-cela que faisait les premiers chrétiens?

Certes, ils avaient un entraînement bien plus difficile que la boxe, celui de la patience et de la confiance... Entraînez-vous autant que vous voudrez avec la technique de la boxe...regardez autant de match qu'il soit possible... mais sur un champ de bataille tout cela s'avère inutile lorsque vous recevez une rafale de mitraillette.... Laughing

Vous êtes une femme (et vous n'êtes pas la petite Jeanne -j'anticipe-) et les questions militaires ne vous concernent pas.
Par contre moi je ne suis pas un pharisien et je ne vois pas pourquoi il faudrait bavarder 107 ans sur un chose anodine les jeux de combats inoffensifs.

bien à vous

Vous êtes un homme et incapable de soutenir une discussion, du moment que des points moraux sont avancés.

De grâce, ne comparez Sainte Jeanne d'Arc, ( qui ne boxait pas) avec vos boxeurs.

bien à vous Very Happy

Quand on remet une femme à sa place sur le terrain du combat (c'est à dire en dehors) elle a tôt fait de sortir l'exemple de notre petite Sainte qui a combattu. Cette question du combat est une question d 'Homme et les Hommes ici, enfin surtout les Francs, savent discerner la violence indigne de la saine (et fraternelle) bagarre innofensive et respectueuse de l'adversaire d'un instant.

l'argument est tellement usé... qu'il devient ridicule, un argumentation d'enfant en culotte courte...

Les Francs... parlez-vous de ceux qui auraient du se lever comme une armée contre les usurpateurs de la secte, et qui cependant sont restés assis comme des femmellettes...

Parlez-vous de ce pays.. la France fille ainée de l'Église , qui est devenue une prostituée, elle comblée de tant de grâce n'a pas trouver en son enceinte les HOMMES courageux et vaillant...

Si c'est de cela, que vous parlez, je vous le laisse.

Et si pour être un Franc (comme vous) ont doit être borné et vivre dans l'utopie, et bien laissez-moi vous dire que vous n'êtes pas représentatif des Francs que je connais.


Vous n'avez donc rien à dire sur ce sujet et encore moins espérer pouvoir y imposer une quelconque autorité morale: est ce qu'on cause du point de croix.

Qu pensez-vous de la citation de l'abbé Berthier. Si vous voulez causer du point de croix... ne vous gênez pas, il y a des femmes qui pouront vous refiler de bon conseils

Quand à Sainte Jeanne d'Arc j'apprécie particulièrement SA Mission Divine pour la France et par la France .... sur le Monde via son peuple d'élection, le peuple Franc.

Le même rêve que les J****, c'est fou ce que le Talmud peut être en vogue chez les Francs
avatar
gabrielle

Nombre de messages : 17767
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Boxe interdite ?

Message  Invité le Jeu 23 Déc 2010, 5:57 pm

Pauvre Gabrielle, vous vivez à côté du pays maçonnique par exellence créé de toute pièce par les bandits des loges, et votre canada n'est que trop influencé par cette plaie qu'est l'américanisme (condamnée par l'Eglise).
Mais ce qui est fortement suspect c'est de baver sur le peuple Franc et sur la France qui est, tel que le proclame Saint Pie X lui même Fille Ainée de l'Eglise, vase d'élection, nation prédestinée.
Il rajoutais que les ennemis de la France sont les les ennemis du Christ. Méditez donc cela.

Quand à la place des femmes elle est très bien résumée par Mgr de Ségur et sur des sujets bien plus capitaux encore que le combat: le doctrine.

Tiré du chapitre VII de l'opuscule de Mgr. de Ségur: Le Dogme de l'infaillibilité pontificale:

LES DAMES


Que les dames veuillent bien s'occuper de leur intérieur, de leur famille et de leurs bonnes
oeuvres, de leurs aimables et modestes travaux, et qu'elles ne fassent plus d'invasion dans le
champ de la théologie ni du droit canonique.

Ce champ n'est pas plus fait pour elles que le champ de bataille. A moins d'être des Jeanne
d'Arc, les darnes ne se battent point. L'austère théologie, le rude et positif droit canonique ne
leur convient pas plus que l'épée ou le mousquet. Rien de ridicule comme une femme-homme
: rien d'insupportable comme une femme théologienne. Quarante-neuf fois sur cinquante,
elle parle de ce qu'elle ignore ; elle ne comprend pas le premier mot de ce qu'elle dit ; elle
répète, comme une pie, ce qu'on lui a dit, et uniquement parce qu'on le lui a dit. Or, c'est
encore ici l'expérience qui montre aux dames que les plus beaux parleurs ne sont pas toujours
les plus sûrs docteurs. En matière de foi et de conscience, il faut tant se défier de
l'engouement, de la passion et du parti pris !

Mgr de Cambrai, que j'ai souvent cité dans ce petit écrit, complimentait ses pieuses
diocésaines de ne s'être pas laissé prendre, comme tant d'autres, aux piéges de ces discussions.
«Les conseils de Fénelon, écrivait-il de Rome, sont compris et observés dans nos familles les
plus distinguées et les plus instruites. On ne trouve point parmi elles de ces femmes «qui se
mêlent de décider sur la religion, quoiqu'elles n'en soient pas capables» ; - qui sont plus
éblouies qu'éclairées parce «qu'elles savent, et qui se passionnent pour un parti contre un autre
dans les disputes qui les surpassent». - Nos pieuses dames «sentent combien cette liberté est
indécente et pernicieuse». Elles ne «raisonnent point sur la théologie, au grand péril de leur
foi ; elles ne disputent point contre l'Eglise». Leur vie sérieuse et toujours chrétiennement
occupée se partage entre les devoirs de leur état et les oeuvres que la charité leur demande».
II est parfaitement permis aux femmes de s'occuper de religion et de doctrine ; elles le doivent
même ; car, pour la femme comme pour l'homme, la religion est la grande affaire de la vie ;
mais elles doivent s'en occuper en femmes, en chrétiennes douces et modestes, profondément
soumises à l'Eglise, et obéissantes en cela comme en tout.

Du temps du jansénisme, c'est principalement au moyen des grandes dames que la secte s'est
propagée ; les salons de Paris et, en Province, les grands châteaux abondaient en
théologiennes, qui citaient des textes, commentaient saint Augustin, se moquaient du Pape et
de Rome. Dans la querelle de l’infaillibilité, nous avons eu une reproduction de cette
campagne, et nous avons vu avec stupéfaction des centaines et des centaines de dames
pieuses, discuter sur le Pape Honorius, sur les fausses décrétales, sur l'unanimité morale,
etc., etc. ; nous les avons vues préférer un Evêque, un prêtre, un journal à l'autorité du Chef de
l'Eglise et d'un Concile oecuménique.

Evidemment les dames, même les plus grandes, même les meilleures, ne sont pas nées
pour la philosophie ni pour la théologie.

Une bonne petite histoire à ce sujet.
Une dame, fort bien mise, se présente un jour au couvent des Pères Capucins de ***. Elle
demande le Père un tel, dont la réputation de bonté était arrivée jusqu'à elle.

- «Mon Père, lui dit-elle, il m'arrive une chose assez singulière. Figurez-vous que mon
confesseur refuse de me donner l'absolution, uniquement parce que je ne veux pas croire à
l'infaillibilité du Pape. Je ne peux pas y croire, c'est plus fort que moi».
Le Capucin, avec un air de bonhomie, répond aussitôt :
- «Comment ! votre confesseur vous refuse l'absolution pour cela ? Eh bien, moi, je vous la
donnerai.
- Vous allez me la donner? Oh! mon Père, que vous me faites donc plaisir !
- Oui, je veux vous la donner sans aucune difficulté.
- Mais alors, pourquoi mon confesseur me la refuse-t-il ?
- Eh ! c'est qu'il vous prend pour une autre.
- Comment, pour une autre ? il me connaît depuis longtemps.
- Et moi, je vous dis qu'il vous prend pour une autre ; il vous prend pour une personne
instruite.
- Pour une personne instruite ! Que voulez-vous dire par là ? Je ne suis pas une ignorante.
- Je ne dis pas cela ; mais vous ne savez pas ce que c'est que l'infaillibilité du Pape. Ces
questions-là, voyez-vous, ne sont pas du domaine de tout le monde; et les trois quarts des
dames qui font la controverse aujourd'hui sur le dos du Pape n'y entendent rien».
Et profitant de l'espèce de surprise qu'avait causée à cette dame une réponse si peu attendue, il
lui expliqua doucement et très simplement l'état de la question. Pour la première fois, la bonne
dame y vit clair.
- Comment ! dit-elle, ce n'est que cela, l'infaillibilité ? Mais alors j'y crois bien volontiers.
- Vous voyez bien, repartit finement le Capucin, que vous pouvez parfaitement recevoir
l'absolution».

Les pauvres femmes surtout, qui n'ont pas grâce d'état sur le terrain de la théologie et du droit
canonique, ont été séduites par les sophismes. Le grand art des tenants de l'opposition
consistait, en effet, à embrouiller les questions les plus claires. C'est ce que disait le Saint-Père
lui-même, il n'y a pas longtemps :

«Il importe avant tout de repousser les tentatives de ceux qui cherchent à fausser l'idée de
l'infaillibilité. Quelques-uns voudraient m'entendre expliquer et éclaircir la définition
conciliaire. Je ne le ferai pas. Elle est claire par elle-même, et n'a besoin ni de commentaire ni
d'explications. Il suffit de lire le décret avec un esprit sincère ; son vrai sens se présente
facilement et tout naturellement» (Réponse à la députation de l'Académie de la Religion
catholique de Rome, juillet 1871).




Dernière édition par Arnaud de corbières le Ven 24 Déc 2010, 1:06 pm, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Boxe interdite ?

Message  Eric le Jeu 23 Déc 2010, 6:38 pm

Ar-De-Cor a écrit:
Mais ce qui est fortement suspect c'est de baver sur le peuple Franc qui est, tel que le proclame Saint Pie X lui même Fille Ainée de l'Eglise ....


Remettez votre tutu et retournez à vos leçons de danse .... monsieur le coûte-que-coûtiste !!!!
avatar
Eric

Nombre de messages : 3152
Date d'inscription : 18/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Boxe interdite ?

Message  ROBERT. le Jeu 23 Déc 2010, 6:52 pm

Tiré du chapitre VII de l'opuscule de Mgr. de Ségur: Le Dogme de l'infaillibilité pontificale:

LES DAMES


Spoiler:
Que les dames veuillent bien s'occuper de leur intérieur, de leur famille et de leurs bonnes
oeuvres, de leurs aimables et modestes travaux, et qu'elles ne fassent plus d'invasion dans le
champ de la théologie ni du droit canonique.

Ce champ n'est pas plus fait pour elles que le champ de bataille. A moins d'être des Jeanne
d'Arc, les darnes ne se battent point. L'austère théologie, le rude et positif droit canonique ne
leur convient pas plus que l'épée ou le mousquet. Rien de ridicule comme une femme-homme
: rien d'insupportable comme une femme théologienne. Quarante-neuf fois sur cinquante,
elle parle de ce qu'elle ignore ; elle ne comprend pas le premier mot de ce qu'elle dit ; elle
répète, comme une pie, ce qu'on lui a dit, et uniquement parce qu'on le lui a dit. Or, c'est
encore ici l'expérience qui montre aux dames que les plus beaux parleurs ne sont pas toujours
les plus sûrs docteurs. En matière de foi et de conscience, il faut tant se défier de
l'engouement, de la passion et du parti pris !

Mgr de Cambrai, que j'ai souvent cité dans ce petit écrit, complimentait ses pieuses
diocésaines de ne s'être pas laissé prendre, comme tant d'autres, aux piéges de ces discussions.
«Les conseils de Fénelon, écrivait-il de Rome, sont compris et observés dans nos familles les
plus distinguées et les plus instruites. On ne trouve point parmi elles de ces femmes «qui se
mêlent de décider sur la religion, quoiqu'elles n'en soient pas capables» ; - qui sont plus
éblouies qu'éclairées parce «qu'elles savent, et qui se passionnent pour un parti contre un autre
dans les disputes qui les surpassent». - Nos pieuses dames «sentent combien cette liberté est
indécente et pernicieuse». Elles ne «raisonnent point sur la théologie, au grand péril de leur
foi ; elles ne disputent point contre l'Eglise». Leur vie sérieuse et toujours chrétiennement
occupée se partage entre les devoirs de leur état et les oeuvres que la charité leur demande».
II est parfaitement permis aux femmes de s'occuper de religion et de doctrine ; elles le doivent
même ; car, pour la femme comme pour l'homme, la religion est la grande affaire de la vie ;
mais elles doivent s'en occuper en femmes, en chrétiennes douces et modestes, profondément
soumises à l'Eglise, et obéissantes en cela comme en tout.

Du temps du jansénisme, c'est principalement au moyen des grandes dames que la secte s'est
propagée ; les salons de Paris et, en Province, les grands châteaux abondaient en
théologiennes, qui citaient des textes, commentaient saint Augustin, se moquaient du Pape et
de Rome. Dans la querelle de l’infaillibilité, nous avons eu une reproduction de cette
campagne, et nous avons vu avec stupéfaction des centaines et des centaines de dames
pieuses, discuter sur le Pape Honorius, sur les fausses décrétales, sur l'unanimité morale,
etc., etc. ; nous les avons vues préférer un Evêque, un prêtre, un journal à l'autorité du Chef de
l'Eglise et d'un Concile oecuménique.

Evidemment les dames, même les plus grandes, même les meilleures, ne sont pas nées
pour la philosophie ni pour la théologie.

Une bonne petite histoire à ce sujet.
Une dame, fort bien mise, se présente un jour au couvent des Pères Capucins de ***. Elle
demande le Père un tel, dont la réputation de bonté était arrivée jusqu'à elle.

- «Mon Père, lui dit-elle, il m'arrive une chose assez singulière. Figurez-vous que mon
confesseur refuse de me donner l'absolution, uniquement parce que je ne veux pas croire à
l'infaillibilité du Pape. Je ne peux pas y croire, c'est plus fort que moi».
Le Capucin, avec un air de bonhomie, répond aussitôt :
- «Comment ! votre confesseur vous refuse l'absolution pour cela ? Eh bien, moi, je vous la
donnerai.
- Vous allez me la donner? Oh! mon Père, que vous me faites donc plaisir !
- Oui, je veux vous la donner sans aucune difficulté.
- Mais alors, pourquoi mon confesseur me la refuse-t-il ?
- Eh ! c'est qu'il vous prend pour une autre.
- Comment, pour une autre ? il me connaît depuis longtemps.
- Et moi, je vous dis qu'il vous prend pour une autre ; il vous prend pour une personne
instruite.
- Pour une personne instruite ! Que voulez-vous dire par là ? Je ne suis pas une ignorante.
- Je ne dis pas cela ; mais vous ne savez pas ce que c'est que l'infaillibilité du Pape. Ces
questions-là, voyez-vous, ne sont pas du domaine de tout le monde; et les trois quarts des
dames qui font la controverse aujourd'hui sur le dos du Pape n'y entendent rien».
Et profitant de l'espèce de surprise qu'avait causée à cette dame une réponse si peu attendue, il
lui expliqua doucement et très simplement l'état de la question. Pour la première fois, la bonne
dame y vit clair.
- Comment ! dit-elle, ce n'est que cela, l'infaillibilité ? Mais alors j'y crois bien volontiers.
- Vous voyez bien, repartit finement le Capucin, que vous pouvez parfaitement recevoir
l'absolution».

Les pauvres femmes surtout, qui n'ont pas grâce d'état sur le terrain de la théologie et du droit
canonique, ont été séduites par les sophismes. Le grand art des tenants de l'opposition
consistait, en effet, à embrouiller les questions les plus claires. C'est ce que disait le Saint-Père
lui-même, il n'y a pas longtemps :

«Il importe avant tout de repousser les tentatives de ceux qui cherchent à fausser l'idée de
l'infaillibilité. Quelques-uns voudraient m'entendre expliquer et éclaircir la définition
conciliaire. Je ne le ferai pas. Elle est claire par elle-même, et n'a besoin ni de commentaire ni
d'explications. Il suffit de lire le décret avec un esprit sincère ; son vrai sens se présente
facilement et tout naturellement» (Réponse à la députation de l'Académie de la Religion
catholique de Rome, juillet 1871)
.

Sleep



Dernière édition par ROBERT. le Jeu 23 Déc 2010, 6:53 pm, édité 1 fois (Raison : spoiler)
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 32420
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Boxe interdite ?

Message  Carolus.Magnus.Imperator. le Jeu 23 Déc 2010, 7:40 pm

Arnaud de corbières a écrit:Pauvre Gabrielle, vous vivez à côté du pays maçonnique par exellence créé de toute pièce par les bandits des loges, et votre canada n'est que trop influencé par cette plaie qu'est l'américanisme (condamnée par l'Eglise).

Edouard, on a beau être à côté de ce pays en question, mais il reste quand même que le Canada n'a joué aucun rôle militaire pour la fondation du dit pays en question au 18ième siècle ... pouvons-nous en dire autant de la France, de la France royale, qui plus est, de cette France avec laquelle Dieu voudrait régner sur la terre !?

Tout au contraire, le Canada était totalement hostile à la révolution américaine.

D'ailleurs, on leur a joliement botter le cul plus d'une fois - notamment à Chateauguay en 1813 - lorsqu'ils (les américains) tentaient d'envahir le Canada ...


Carolus.Magnus.Imperator.

Nombre de messages : 4188
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Boxe interdite ?

Message  ROBERT. le Jeu 23 Déc 2010, 7:50 pm

Carolus.Magnus.Imperator. a écrit:
Arnaud de corbières a écrit:Pauvre Gabrielle, vous vivez à côté du pays maçonnique par exellence créé de toute pièce par les bandits des loges, et votre canada n'est que trop influencé par cette plaie qu'est l'américanisme (condamnée par l'Eglise).

Edouard, on a beau être à côté de ce pays en question, mais il reste quand même que le Canada n'a joué aucun rôle militaire pour la fondation du dit pays en question au 18ième siècle ... pouvons-nous en dire autant de la France, de la France royale, qui plus est, de cette France avec laquelle Dieu voudrait régner sur la terre !?

Tout au contraire, le Canada était totalement hostile à la révolution américaine.

D'ailleurs, on leur a joliement botter le cul plus d'une fois - notamment à Chateauguay en 1813 - lorsqu'ils (les américains) tentaient d'envahir le Canada ...

C.M.I. !
.
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 32420
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 10 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum