Question

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Question

Message  Invité le Lun 29 Nov 2010, 1:40 am

Bonjour a tous Smile j'ai une question vue que le Vatican II et une secte montiniene et franc maçon pourquoi ne pas "recrée" en quelque sorte un Vatican légitime et divin pour les vrais catholique t'elle que nous ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Question

Message  Gérard le Lun 29 Nov 2010, 4:40 am

quentin a écrit:Bonjour a tous Smile j'ai une question vue que le Vatican II et une secte montiniene et franc maçon pourquoi ne pas "recrée" en quelque sorte un Vatican légitime et divin pour les vrais catholique t'elle que nous ?


Effectivement, tu pars de l'idée qu'il nous manque une hiérarchie à l'Eglise et par conséquent, on devrait naturellement trouver le moyen pour recréer ce qui nous manque. La démarche est légitime !

Mais il y a ce que nous avons le droit de faire et ce qu'il nous est interdit de faire.
La Palice dirait que nous pouvons faire tout ce que nous avons le droit de faire mais nous ne pouvons rien faire de ce qu'il nous est interdit de faire.
Ce qui est intéressant dans ta démarche, c'est la première partie. C'est un constat clair et net
"que le Vatican II et une secte montiniene et franc maçon "
n'est pas l'Eglise, qu'il ne faut pas suivre cette secte et même qu'elle est notre pire ennemie et qu'aucun compromis n'est possible à son égard.

Par rapport à ce que nous pouvons faire. Pouvons-nous redonner des évêques à l'Eglise qui n'en a plus ?
Si oui, alors, Mgr Lefèbvre a eu raison de faire 4 évêques et Mgr Thuc d'en faire...des centaines.
Mais, qu'ont fait exactement ces deux évêques. Et bien, ils n'ont même pas fait le constat que tu fais ici, c'est à dire de reconnaître que l'église conciliaire n'était qu'une secte sans droit et sans pouvoir. Et Mgr Thuc s'est cru autorisé par la naissance de la secte montinienne laquelle il avait créé par ses propres hérésies, d'aller faire des évêques dans d'autres sectes depuis longtemps condamnées par l'EGLISE. Ils ont continué de considérer la secte avec des pouvoirs avec des droits avec une certaine identité d'Eglise catholique. Par conséquent les évêques qu'ils ont fait, ils les ont fait pour la secte conciliaire...et la preuve, c'est que Mgr a sacré 4 évêques sans juridiction estimant que seule la secte montinienne pouvait leur donner une juridiction.
Donc, le problème, ce n'est pas tant que l'ensemble des évêques ont apostasié au Concile Vatican II et ont communié à la secte mais c'est surtout qu'il n'y a pas eu un seul évêque qui se soit exclu de cette secte comme tu le fais si bien ici et qui ait agi au nom de la succession apostolique qu'il avait entre les mains.

Ce qu'aurait pu faire un tel évêque, je ne le sais pas exactement, mais ce que je sais c'est que nous n'avons pas connu un tel évêque. Et évidemment, il est impensable que des laïcs ou des prêtres puissent en leur nom et en invoquant nos necessités nommer ou sacrer des évêques pour rétablir la hiérarchie apostolique de l'Eglise même si notre déformation démocratique nous laisse croire que le pouvoir vient du peuple...cette règle est inapplicable en religion si tant est qu'elle est légitime sur le plan politique.
avatar
Gérard

Nombre de messages : 2681
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Question

Message  Catherine le Lun 29 Nov 2010, 5:56 am

Cher Quentin,

Sans même parler du fait qu'il nous est totalement interdit et impossible de "sacrer" des évêques, d'élire un pape, où donc serait l'APOSTOLICITE d'une telle "Eglise"?

L'apostolicité de l'Église.

1. L'apostolicité, dans la volonté de Jésus-Christ.

- Être "apostolique", pour l'Égise, c'est être l'Église des apôtres, c'est-à-dire la même Église qu'ils ont fondée et qui s'est continuée depuis eux jusqu'à nous.

1° Pour qu'une Église soit aujourd'hui celle des apôtres, deux conditions sont nécessaires, l'une matérielle et l'autre formelle :

a) La condition matérielle, c'est que cette Église, en fait, enseigne la même doctrine, ait la même morale et pratique les mêmes rites que l'Église fondée par les apôtres.

Que cette condition soit nécessaire, cela est évident ; mais elle ne serait pas, à elle seule, suffisante. En effet, on peut, à la rigueur, faire cette hypothèse : dans un pays païen, des hommes ayant eu connaissance du christianisme prêchent et fondent une religion semblable, de même doctrine, de même morale, de mêmes rites ; cette religion sera matériellement identique à celle des apôtres, elle ne sera pourtant pas apostolique : il lui manque, pour cela, un élément formel bien autrement important que la similitude matérielle !

b) Cette condition formelle, nécessaire pour qu'une Église soit de droit apostolique, c'est que ses chefs remontent jusqu'aux apôtres par une tradition ininterrompue d'autorité, de pouvoir et de mission. En effet, l'ensemble de la doctrine chrétienne n'est pas une acquisition de la raison humaine : c'est un dépôt apporté du ciel par Jésus-Christ, confié par lui aux apôtres , et qui doit passer de mains autorisées en mains autorisées jusqu'à la fin des siècles. L'Église apostolique est celle qui possède ce dépôt, et non un autre dépôt qui lui ressemble plus ou moins ! Car, si elle possède identiquement le même dépôt que Jésus a confié aux apôtres, c'est que ce dépôt lui est parvenu par une suite ininterrompue de dépositaires autorisés, c'est-à-dire unis à Pierre ou à ses successeurs : c'est cette succession qui la relie aux apôtres et constitue, en conséquence, son apostolicité. On voit par là que l'apostolicité est inséparable de l'unité..

Merci à CMI pour la citation, prise sur Deo Juvante
avatar
Catherine

Nombre de messages : 2365
Age : 32
Localisation : Pays d'Urfé
Date d'inscription : 02/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Question

Message  Gérard le Lun 29 Nov 2010, 6:25 am

C'était bien l'occasion rêvée de donner la définition et par conséquent la nature de l'apostolicité pour que nous y attachions toute notre foi et tout notre coeur !

Bravo Catherine !
avatar
Gérard

Nombre de messages : 2681
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Question

Message  gabrielle le Lun 29 Nov 2010, 10:40 am

Cher Quentin, je crois que Gérard et Catherine ont très bien résumer la situation.

Il faut être patient, supporter de vivre notre foi sans les cadres ordinaires et faire confiance à Dieu... il ne nous laisse pas orphelins.

avatar
gabrielle

Nombre de messages : 17758
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Question

Message  ROBERT. le Lun 29 Nov 2010, 3:48 pm

.

@ Quentin: voyez cette belle parole de Notre-Seigneur:

Je ne vous laisserai point orphelins; je viendrai à vous.
(Jn.XVI, 18)
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 32200
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Question

Message  Invité le Mar 30 Nov 2010, 8:10 am

je vois pas pourquoi on aurais pas le droit de sacré des évêques SI EUX (l'église montiniene du Vatican II ) on le droit de le faire ! ?

si des prêtres ou des évêques ou pire des cardinales qui partage notre opinion accepterais de sacré des évêques ou archevêque ou est le problème ? le Vatican II ne vos rien a mes yeux et au votre !

c'est une secte satanique remplie de FM qui veulent nous détruire a tous pris ! alors pourquoi ne ferions nous rien ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Question

Message  gabrielle le Mar 30 Nov 2010, 8:41 am

Quentin, avons-nous le droit de changer la loi de Dieu?

Non, il en va de même pour les sacres, nous ne pouvons pas sous prétexte que des gens font n'importe quoi, nous mettre à faire la même chose.

Ce n'est pas cela que Dieu attends de nous... nous devons attendre avec patience et courage.... Dieu nous délivrera de nos ennemis...
avatar
gabrielle

Nombre de messages : 17758
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Question

Message  ROBERT. le Mar 30 Nov 2010, 12:21 pm

.
Bonjour Quentin !

Voici une autre citation de S.S. Pie XII au sujet de l'usage que l'on doit faire des Lois de l'Église:

Il est évident, d'abord, qu'on ne pourvoit pas aux besoins spirituels des fidèles en violant les lois de l'Église.

(Pie XII , Encyclique " Ad Apostolorum principis" 29 juin 1958)

Voyez un peu plus haut cette citation de Pie XII annotés par les sages recommandations de Gabrielle.
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 32200
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum