Je suis royaliste est vous ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Je suis royaliste est vous ?

Message  Invité le Mer 27 Oct 2010, 1:37 pm

bonsoir a tous Smile

j'avais envie de parlé un peu de mon point de vue politique donc je me suis lancé Smile

pour ceux qui se demande :" mais pourquoi diable est t'il royaliste ?? Shocked Shocked " c'est tous simple :

je pense que la république fait partie d'un mouvement crée pour détruire l'église et son pouvoir divin en 1793 (pardonné moi si je me trompe) je pense aussi que "la révolution française" et enfaite un vrai massacre d'innocent royaliste a travers tous le pays ! (j'ai lu des écrit datant de cette époque une sorte de journal intime de militaire est c'est loin d'être glorieux .... ) c'est au final une honte pour la France plutôt qu'un courage incroyable !

je pense aussi que la révolution française ainsi que la république sont remplie de traites depuis le début (louis XVI décapité grâce a une condamnation corrompu pour le faire taire) ....

bref pour résumé cette révolution Française, si aujourd'hui la France court vers sa chute, il faut remercie les imbéciles qui on crée la république Française et qui on donc décapité un Roi Divin ! ....

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis royaliste est vous ?

Message  gabrielle le Mer 27 Oct 2010, 1:50 pm

Difficile pour moi d'être royaliste.... Au Canada on chante encore le God save the Queen ou sur le billet... Reine par la grâce de Dieu... alors...

La Révolution française fut somme toute comme toutes les autres... des semeurs de troubles qui on réussit à rassembler les foules mécontentes et à renverser l'ordre établi.
avatar
gabrielle

Nombre de messages : 17723
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis royaliste est vous ?

Message  ROBERT. le Mer 27 Oct 2010, 2:14 pm

.

Bonjour Quentin,

le régime monarchique est celui qui se rapproche le plus du gouvernement divin.

Par contre, dans le domaine temporel, à part Saint Louis de France (Louis IX),

on peut nommer sur les doigts d'une main les rois catholiques.

Comme le mentionne Gabrielle ici au Canada nous avons Élisabeth II,

Défenseur de la foi, mais de quelle foi au juste ? Depuis Henri VIII, c'est protestant au coton !! affraid
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 31848
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis royaliste est vous ?

Message  JCMD67 le Mer 27 Oct 2010, 2:22 pm

Je suis Royaliste biensur, et voici mon Roi:



+
avatar
JCMD67

Nombre de messages : 3548
Date d'inscription : 19/02/2009

http://www.dailymotion.com/sedevacantisme

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis royaliste est vous ?

Message  Sandrine le Mer 27 Oct 2010, 3:00 pm

quentin a écrit:

bref pour résumé cette révolution Française, si aujourd'hui la France court vers sa chute, il faut remercie les imbéciles qui on crée la république Française et qui on donc décapité un Roi Divin ! ....

Bonsoir Quentin

C'est un point de vue ... remercions aussi tous ces nombreux mauvais rois qui se sont vautrés dans leur suffisance et ont tout bonnement bafoué Notre-Seigneur ! La Révolution Française ne s'est pas faite en un jour ...

Pour finir, on a le régime que l'on mérite : tout ceci n'est qu'un juste châtiment de Dieu !
avatar
Sandrine

Nombre de messages : 4208
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis royaliste est vous ?

Message  Johnny le Mer 27 Oct 2010, 3:06 pm

En effet la Démocratie fut une erreur promulgué par les ennemis du Christ. Le système monarchique était là pour rappeler aux hommes la hiérarchie des êtres et montrer que certains sont élevées dans la société par leurs efforts et leur volonté ou celle de leurs ancêtres. «L'égalité» et la «liberté» furent des paroles révolutionnaires qui n'avaient pas leur raison d'être. Dans le temps les pauvres étaient aidé de bonne foi et non parce que la loi obligeait les gens à faire de même.

Par contre, je dois dire comme Gabrielle que servir une figure royale non catholique ça ne fait pas bin bin plus de sens que la république.
avatar
Johnny

Nombre de messages : 616
Localisation : Québec
Date d'inscription : 11/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis royaliste est vous ?

Message  ROBERT. le Mer 27 Oct 2010, 4:15 pm

JCMD67 a écrit:Je suis Royaliste biensur, et voici mon Roi:



+

Le Mien également !! Nous fêterons (dans nos maisons, pour nous les Canadiens... Sad ) la solennité du Christ-Roi, Dimanche prochain.

VIVA CRISTO REY !!
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 31848
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis royaliste est vous ?

Message  ROBERT. le Mer 27 Oct 2010, 4:17 pm

Sandrine a écrit: Pour finir, on a le régime que l'on mérite : tout ceci n'est qu'un juste châtiment de Dieu !

Exactement Sandrine !
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 31848
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis royaliste est vous ?

Message  Invité le Mer 27 Oct 2010, 4:19 pm

Tonino a écrit:
Prière à Notre Seigneur JÉSUS-CHRIST vrai Roi de France,

pour le retour de son Lieutenant le Roi très chrétien

et le retour de la France à sa vocation d’origine.


Seigneur Jésus-Christ, Vrai Roi de France ; Souvenez-Vous de votre peuple de prédilection ; Souvenez-Vous de la Mission que Vous lui avez confiée dans le monde ; Souvenez-Vous de l’Alliance que Vous avez scellée avec Clovis au Baptistère de Reims et confirmée par Saint Rémi et Sainte Jeanne d’Arc, puis renouvelée à chacun des Sacres de ses Rois très Chrétiens. Cette Alliance a été brisée, la France officielle a renié ses engagements envers Vous depuis qu’elle a assassiné son roi. Faites lui la grâce, Seigneur Jésus, de réparer ses erreurs et ses fautes, afin qu’elle revienne au plus tôt à sa vocation première qui est la défense de l’Église Romaine qui est Votre seule Église. Vos desseins sont impénétrables, mais nous croyons que la prière des hommes est puissante sur Votre Cœur. Soumis à Votre Sagesse et confiants en Votre Bonté, nous osons Vous supplier que la France revienne à ses origines par l’Alliance de l’Autel et du Trône restauré.

Seigneur Dieu, comme au temps de Jeanne d’Arc, Rendez à la France son Roi très Chrétien, afin que, recevant à Reims son digne sacre, il soit en toute vérité Votre Lieutenant temporel, le ministre de Vos saintes Volontés pour le bien de l’Église, de la Patrie et de l’humanité.

Nous Vous demandons cette grâce au nom de Votre Sacré-Cœur qui aime toujours les Francs, au nom de Votre Très Sainte Mère, notre Reine bien-aimée, au nom de Saint Michel, l’Ange Gardien de la France, de Sainte Jeanne d’Arc, la grande martyre de Votre Royauté en France, au nom de nos Saints protecteurs et de tous les Saints de la Maison Royale de France.
Seigneur Jésus-Christ, Donnez nous un Roi.
Ainsi soit-il.

Prière après la Messe, tous les dimanches et jours de fêtes, pour demander à Notre Seigneur Jésus-Christ, Roi de France, le retour de Son Lieutenant, le roi très chrétien, et ainsi le retour de la France à sa vocation d’origine

- Télécharger en PDF

http://messe.forumactif.org/prieres-catholiques-f17/priere-a-notre-seigneur-jesus-christ-vrai-roi-de-france-t1615.htm

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis royaliste est vous ?

Message  Invité le Mer 27 Oct 2010, 4:34 pm

ROBERT. a écrit:
Sandrine a écrit: Pour finir, on a le régime que l'on mérite : tout ceci n'est qu'un juste châtiment de Dieu !

Exactement Sandrine !


oui je suis bien d'accord avec vous Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis royaliste est vous ?

Message  Invité le Mer 27 Oct 2010, 4:38 pm

Tonino a écrit:
Tonino a écrit:
Prière à Notre Seigneur JÉSUS-CHRIST vrai Roi de France,

pour le retour de son Lieutenant le Roi très chrétien

et le retour de la France à sa vocation d’origine.


Seigneur Jésus-Christ, Vrai Roi de France ; Souvenez-Vous de votre peuple de prédilection ; Souvenez-Vous de la Mission que Vous lui avez confiée dans le monde ; Souvenez-Vous de l’Alliance que Vous avez scellée avec Clovis au Baptistère de Reims et confirmée par Saint Rémi et Sainte Jeanne d’Arc, puis renouvelée à chacun des Sacres de ses Rois très Chrétiens. Cette Alliance a été brisée, la France officielle a renié ses engagements envers Vous depuis qu’elle a assassiné son roi. Faites lui la grâce, Seigneur Jésus, de réparer ses erreurs et ses fautes, afin qu’elle revienne au plus tôt à sa vocation première qui est la défense de l’Église Romaine qui est Votre seule Église. Vos desseins sont impénétrables, mais nous croyons que la prière des hommes est puissante sur Votre Cœur. Soumis à Votre Sagesse et confiants en Votre Bonté, nous osons Vous supplier que la France revienne à ses origines par l’Alliance de l’Autel et du Trône restauré.

Seigneur Dieu, comme au temps de Jeanne d’Arc, Rendez à la France son Roi très Chrétien, afin que, recevant à Reims son digne sacre, il soit en toute vérité Votre Lieutenant temporel, le ministre de Vos saintes Volontés pour le bien de l’Église, de la Patrie et de l’humanité.

Nous Vous demandons cette grâce au nom de Votre Sacré-Cœur qui aime toujours les Francs, au nom de Votre Très Sainte Mère, notre Reine bien-aimée, au nom de Saint Michel, l’Ange Gardien de la France, de Sainte Jeanne d’Arc, la grande martyre de Votre Royauté en France, au nom de nos Saints protecteurs et de tous les Saints de la Maison Royale de France.
Seigneur Jésus-Christ, Donnez nous un Roi.
Ainsi soit-il.

Prière après la Messe, tous les dimanches et jours de fêtes, pour demander à Notre Seigneur Jésus-Christ, Roi de France, le retour de Son Lieutenant, le roi très chrétien, et ainsi le retour de la France à sa vocation d’origine

- Télécharger en PDF

http://messe.forumactif.org/prieres-catholiques-f17/priere-a-notre-seigneur-jesus-christ-vrai-roi-de-france-t1615.htm


merci bien a vous ! je vais prié des maintenant Smile

que Dieu benisse la France .

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis royaliste est vous ?

Message  Gérard le Mer 27 Oct 2010, 4:49 pm

Sandrine a écrit :
Pour finir, on a le régime que l'on mérite : tout ceci n'est qu'un juste châtiment de Dieu !

Pour que cela soit vrai, il faudrait dire qu'aujourd'hui tout le monde mérite le régime républico-mçonnique et que du temps des rois tout le monde méritait le régime royaliste.
Vous ne croyez pas que c'est le genre de proposition nullarde...tout a fait inhabituelle chez Sandrine Laughing

C'est un peu comme si vous disiez que l'enfant victime de pédophilie par son père...ne mérite pas autre chose.

Il est évident qu'à tout enfant qu'il le mérite ou non, on ne peut que lui souhaiter un bon père.
De même...et c'est aussi simple que cela... on ne peut que souhaiter même pour les plus mauvais un régime royaliste de droit divin.
Pour les mauvais rois, je m'étonne beaucoup que vous ne fassiez pas comme pour les mauvais papes...que vous les ignoriez...ou que vous affirmiez qu'ils ont été tous bons ?
En effet, en tant que catholiques, nous devons être pour une hiérarchie avec un pape à la tête de cette hiérarchie.
Et pour le gouvernement civil, nous ne pouvons pas, surtout en tant que français où Dieu n'a donné ses gages qu'à la Royauté, vouloir autre chose qu'une royauté de droit divin, évidemment catholique.
Alors, dans les deux cas, que faire des rois et papes indignes? Peut-on épargner tous les papes pour soutenir la hiérarchie de l'Eglise et n'épargner aucun roi alors que nous devons soutenir cette royauté de droit divin.

Vous allez dire que l'Eglise catholique a dit que peu lui importait le système de gouvernement. Elle a dit cela ou plutôt les papes qui ont dit cela l'ont dit à partir de la Révolution française et lorsque presque tous les gouvernements affirmaient qu'en aucune manière ils ne tenaient leur pouvoir de Dieu.
Est-ce donc cela que l'Eglise catholique veut réellement ! En tous cas tous ces gouvernements ont été systématiquement légitimés avec, à la clé, stipulé dans le Concordat de 1801, par ces mots "avec les mêmes droits et prérogative que l'Ancien gouvernement" (le gouvernement royal de droit divin)
Alors pour accepter cette thèse, pour accepter cette politique vaticane, Sandrine a certainement trouvé la solution ou le raccourcis. En effet, il n'y a plus d'autre solution que de dire n'importe quoi en matière politique :
"Pour finir, on a le régime que l'on mérite : tout ceci n'est qu'un juste châtiment de Dieu !"
Ainsi soit-il !
avatar
Gérard

Nombre de messages : 2681
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis royaliste est vous ?

Message  Gérard le Mer 27 Oct 2010, 5:06 pm

Gabrielle a dit:

Difficile pour moi d'être royaliste.... Au Canada on chante encore le God save the Queen ou sur le billet... Reine par la grâce de Dieu... alors...

Voilà exactement le problème. La politique des papes de Rome ?

Ils ont légitimé la royauté anglicane anglaise. Saint Pie X a même envoyé le Cardinal Merry del val et Mgr Paccelli au sacre (qui est un acte sacré) de Georges V, qui je vous le rappelle est, comme la Queen chef de la religion anglicane !

Or comme tout pouvoir légitime vient de Dieu, il s'ensuit que, tenu compte de la légitimation romaine, la Queen est Reine ...par la grâce de Dieu....même si de belles âmes comme Gabrielle ne croient pas devoir être royaliste dans le cas d'une royauté anglicane. C'est la peur d'être royaliste non pas plus que le roi( cela s'est déjà vu) mais royaliste pour la France alors que les papes ont été républicains pour la France et royaliste pour leurs Etats Pontificaux...sauf qu'aux Accords du Latran, en 1929, ils ont été aussi républicains pour les Etats Pontificaux en acceptant, contre divers cadeaux, le vol sacrilège de tous les Etats Pontificaux au profit du Régime fra-mac et révolutionnaire de l'Italie de Cavour !

On est dans le caca !...à moins de couper court avec la formule magique de Sandrine !

Beueueuh ! On ne mérite pas mieux, on a que ce que l'on mérite tsoin tsoin ! tsouin tsouin !


Dernière édition par Gérard le Mer 27 Oct 2010, 5:14 pm, édité 1 fois
avatar
Gérard

Nombre de messages : 2681
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis royaliste est vous ?

Message  Sandrine le Mer 27 Oct 2010, 5:11 pm

Gérard a écrit:
Spoiler:
Sandrine a écrit :
Pour finir, on a le régime que l'on mérite : tout ceci n'est qu'un juste châtiment de Dieu !

Pour que cela soit vrai, il faudrait dire qu'aujourd'hui tout le monde mérite le régime républico-mçonnique et que du temps des rois tout le monde méritait le régime royaliste.
Vous ne croyez pas que c'est le genre de proposition nullarde...tout a fait inhabituelle chez Sandrine Laughing

C'est un peu comme si vous disiez que l'enfant victime de pédophilie par son père...ne mérite pas autre chose.

Il est évident qu'à tout enfant qu'il le mérite ou non, on ne peut que lui souhaiter un bon père.
De même...et c'est aussi simple que cela... on ne peut que souhaiter même pour les plus mauvais un régime royaliste de droit divin.
Pour les mauvais rois, je m'étonne beaucoup que vous ne fassiez pas comme pour les mauvais papes...que vous les ignoriez...ou que vous affirmiez qu'ils ont été tous bons ?
En effet, en tant que catholiques, nous devons être pour une hiérarchie avec un pape à la tête de cette hiérarchie.
Et pour le gouvernement civil, nous ne pouvons pas, surtout en tant que français où Dieu n'a donné ses gages qu'à la Royauté, vouloir autre chose qu'une royauté de droit divin, évidemment catholique.
Alors, dans les deux cas, que faire des rois et papes indignes? Peut-on épargner tous les papes pour soutenir la hiérarchie de l'Eglise et n'épargner aucun roi alors que nous devons soutenir cette royauté de droit divin.

Vous allez dire que l'Eglise catholique a dit que peu lui importait le système de gouvernement. Elle a dit cela ou plutôt les papes qui ont dit cela l'ont dit à partir de la Révolution française et lorsque presque tous les gouvernements affirmaient qu'en aucune manière ils ne tenaient leur pouvoir de Dieu.
Est-ce donc cela que l'Eglise catholique veut réellement ! En tous cas tous ces gouvernements ont été systématiquement légitimés avec, à la clé, stipulé dans le Concordat de 1801, par ces mots "avec les mêmes droits et prérogative que l'Ancien gouvernement" (le gouvernement royal de droit divin)
Alors pour accepter cette thèse, pour accepter cette politique vaticane, Sandrine a certainement trouvé la solution ou le raccourcis. En effet, il n'y a plus d'autre solution que de dire n'importe quoi en matière politique :
"Pour finir, on a le régime que l'on mérite : tout ceci n'est qu'un juste châtiment de Dieu !"
Ainsi soit-il !

Very Happy savez-vous que lorsque j'ai écrit mon message, je me suis dit que Gérard rebondirait à coup sûr ! Eh bien, en plein dans le mille ! Laughing

Sandrine a certainement trouvé la solution ou le raccourcis

Je n'ai pas trouvé la solution mon cher Gérard , par contre j'ai trouvé le raccourci : vu l'heure qu'il est, il est temps pour moi d'aller Sleep en rêvant à la merveilleuse citation de Saint Pie X que vous aimez beaucoup aussi, je crois :
« Quand on aime le Pape, on ne discute pas au sujet des mesures ou des ordres qu’il donne ; on ne recherche pas jusqu’où doit aller l’obéissance, et quelles sont les choses dans lesquelles on doit obéir. Quand on aime le Pape, on n’objecte pas qu’il n’a pas parlé assez clairement, comme s’il était obligé de répéter à l’oreille de chacun ses volontés clairement exprimées, tant de fois, non seulement de vive voix, mais encore par des lettres et d’autres documents publics ; on ne met pas en doute ses ordres, sous le prétexte, si facile pour celui qui ne veut pas obéir, que ce n’est pas le Pape qui commande, mais ceux qui l’entourent. On ne limite pas le champ où son autorité peut et doit s’exercer. On ne préfère pas à l’autorité du Pape celle d’autres personnes, si doctes soient-elles, qui ne sont pas du même avis que le Pape : car, si elles ont la science, elles n’ont pas la sainteté, parce que celui qui est saint ne peut être en dissentiment avec le Pape.»
(Saint Pie X, discours aux prêtres de l’union apostolique, 18 Nov.1912)
avatar
Sandrine

Nombre de messages : 4208
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis royaliste est vous ?

Message  gabrielle le Mer 27 Oct 2010, 5:30 pm

Voilà exactement le problème. La politique des papes de Rome ?

Ils ont légitimé la royauté anglicane anglaise. Saint Pie X a même envoyé le Cardinal Merry del val et Mgr Paccelli au sacre (qui est un acte sacré) de Georges V, qui je vous le rappelle est, comme la Queen chef de la religion anglicane !


Pas du tout.

Le Pape est chef d'état, il envoya ses représentants en tant que chef d'état point barre.

Faut pas chercher des poux là où il n'y en a pas. Saint Pie X n'a rien légitimé, faut pas le prendre pour une cruche vide, légitimer ce Georges V comme chef de la religion anglicane, signifierait reconnaitre que cette religion vient de Dieu.

Je ne me lèverai jamais lorsqu'on chante le God save the Queen pas plus que lorsqu'on chante le Ô Canada... les trucs de pays, je n'y crois plus. Nous sommes ici, citoyen britanique, c'est pour cela que la Reine est présente dans nos affaires. Cela n'a rien à voir avec Rome... à moins que selon votre conception des choses, il eut mieux fallut nous joindre aux Patriotes et flinguer tout ce qui bougeait en disant Sir, yes or no...

Laissons à Dieu le soin du jugement...

Je suis en exil...donc une exilée de sa véritable patrie.

Oui, nous avons ce que nous méritons, Dieu on s'en moquait, on se contre-fichait de le servir avec amour. On le laissait seul dans les églises comme s'il n'était qu'une statue de plâtre... alors il nous a frappés et maintenant nous croulons sous le poids de sa colère.



avatar
gabrielle

Nombre de messages : 17723
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis royaliste est vous ?

Message  ROBERT. le Mer 27 Oct 2010, 7:13 pm

gabrielle a écrit: Je suis en exil...donc une exilée de sa véritable patrie.

Oui, nous avons ce que nous méritons, Dieu on s'en moquait, on se contre-fichait de le servir avec amour. On le laissait seul dans les églises comme s'il n'était qu'une statue de plâtre... alors il nous a frappés et maintenant nous croulons sous le poids de sa colère.


Et comme le dit si bien Sandrine: on a le régime que l'on mérite : tout ceci n'est qu'un juste châtiment de Dieu !

Et ce, à tous points de vue, et surtout dans le domaine religieux: Intrus à Rome, liberté religieuse, œcommunisme, etc.
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 31848
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis royaliste est vous ?

Message  Gérard le Jeu 28 Oct 2010, 3:30 am

Gabrielle a dit :

Le Pape est chef d'état, il envoya ses représentants en tant que chef d'état point barre.
Faut pas chercher des poux là où il n'y en a pas. Saint Pie X n'a rien légitimé, faut pas le prendre pour une cruche vide, légitimer ce Georges V comme chef de la religion anglicane, signifierait reconnaitre que cette religion vient de Dieu.

Ne me faites pas dire ce que je n'ai pas dit. Or, je n'ai pas dit qu'ils avaient légitimer la royauté anglicane !

Ils ont légitimé la royauté anglicane anglaise. Saint Pie X a même envoyé le Cardinal Merry del val et Mgr Paccelli au sacre (qui est un acte sacré) de Georges V, qui je vous le rappelle est, comme la Queen chef de la religion anglicane !

Et vous vous dites que Saint Pie X et les autre n'ont rien légitimé. Si, ils ont légitimé systématiquement TOUS les gouvernements qui s'exercent au nom du diable autant le gouvernement royal anglican que les gouvernements maçons révolutionnaires qui tous ont affirmé que leur pouvoir ne venait pas de DIeu...et l'on sait de qui il vient ?

Mais il faudrait peut-être se poser la question de savoir à quoi sert un gouvernement.
Il nous est dit qu'un gouvernement est là pour assurer le Bien Commun:

BIEN COMMUN selon saint Thomas
Si donc la vie présente, le bien-être et la rectitude morale qu'elle comporte ont pour fin la béatitude céleste, il appartient en conséquence à la fonction royale de procurer le bien commun de la multitude, suivant une méthode capable de lui faire obtenir la béatitude céleste ; c'est à dire qu'il doit prescrire ce qui y conduit et, dans la mesure du possible, interdire ce qui y est contraire.

Or, chère Gabrielle, vous êtes bien d'accord que tous ces gouvernements légitimés par Rome non seulement n'assure pas le Bien commun mais ils n'assurent que le "Mal Commun", c'est à dire qu'ils procurent :
le mal commun de la multitude, suivant une méthode capable de lui faire obtenir l'enfer éternel ; c'est à dire qu'il prescritce qui y conduit et, dans la mesure du possible, interdit ce qui y est contraire.

Par conséquent, au moins d'après le Bien commun ces Etats sont illégitimables et Saint Pie V a été rappelé par Dieu avant qu'il ait voulu rassembler une coalition contre Elisabeth pour empêcher qu'elle prenne le contrôle de la moitié du monde pour l'enchainer à Satan.

Mais il y a moyen de légitimer la politique romaine, il suffit de changer la définition du Bien Commun comme par cet exemple :
BIEN COMMUN selon le catéchisme politique du père ARGOS Théologien de référence d’Ecône.
QUESTION 20 –« Qu’est-ce que le bien commun ?
Le bien commun est la valeur objective qui mobilise la tendance socialisante de l’homme et est à l’origine de la société.
Le bien commun a les caractéristiques suivantes :
• Il est désiré et voulu par le grand nombre.
• Il peut être obtenu par l’action conjointe du grand nombre, c’est à dire par une action sociale.
• C’est enfin un bien qui contente le grand nombre.
On l’appelle commun pour cette triple relation simultanée au grand nombre.
Quelqu’il soit concrètement, il change dans chaque société. Il change de telle sorte que, grâce à lui, on peut déterminer et spécifier la société. »

Un bien commun qui définit dans un catéchisme que le bien commun est la Démocratie...et ça marche !

Gabrielle vous dites :

Je suis en exil...donc une exilée de sa véritable patrie.

Ce fut exactement la position de Pie IX et de Léon XIII après l'invasion de leurs Etats Pontificaux. Ils se considéraient prisonniers de leur Etats et ils interdisaient les italiens de leurs anciens Etats de voter pour un quelconque gouvernement.

Cette politique pour leurs Etats je l'approuve parce que c'est parfaitement légitime. Ils se sont comportés en Roi de leurs Etats et en Rois honteusement et sacrilègement déchus. Mais si on approuve cette politique, on ne peut pas approuver celle de Pie XI qui est tout opposée où il brade ses Etats Pontificaux pour une poignée de figues à la République Maçonne d'Italie par les Accords du Latran.

Nous partageons sans doute, toutes les vérités de la foi. Mais moi, j'ai besoin de la vérité politique...même si elle ne nous est pas venue de Rome depuis la Révolution, je la trouve à Rome avant la Révolution et même après dans l'histoire de Pie IX et de Léon XIII parce que la politique de Rome n'a pas comme seule référence les papes d'après la Révolution. Je la trouve dans Saint Thomas et là encore tous les ouvrages de politique ecclésiastique d'après la Révolution aucun ne revient au Bien commun définit par Saint Thomas...parce qu'avec cela vous ne pouvez pas accepter la politique de Rome après la Révolution !

Je reprends un passage de la citation de Saint Pie X proposée par Sandrine.
« Quand on aime le Pape...On ne limite pas le champ où son autorité peut et doit s’exercer.»
(Saint Pie X, discours aux prêtres de l’union apostolique, 18 Nov.1912)
Cela ne résout absolument pas le problème du mariage civil condamné par tous les papes et rendus obligatoires ensuite:

Où se trouverait alors l'autorité du pape... dans la condamnation de cet acte sacrilège ou dans l'autorité à obligé tous les catholiques à se soumettre à ce machin inommable.
Où se trouve l'autorité d'un père ...à interdire la fornication à ses enfants ou après l'avoir interdit à les obliger de la pratiquer en leur donnant la bonne excuse qu'ils fassent cet acte sans y consentir ou en pensant qu'ils sont en train de se promener parmi les fleurs ?

Il est dit aussi :

Quand on aime le Pape, on n’objecte pas qu’il n’a pas parlé assez clairement, comme s’il était obligé de répéter à l’oreille de chacun ses volontés clairement exprimées, tant de fois, non seulement de vive voix, mais encore par des lettres et d’autres documents publics
Mais dans cette phrase, il y a une contradiction puisqu'il parle: des " volontés clairement exprimées, tant de fois," par le pape.
Mais alors pourquoi devrait-il exprimer ses volontés "tant de fois" s'il on doit comprendre du premier coup et pourquoi d'autres papes ses successeurs ont-ils souvent repris le même sujet si cela avait suffit du premier coup...et à la limite pourquoi y a eut-il des papes puisque J-C avait tout dit dans son Evangile !
Je comprendrais cela si nous étions des anges...mais nous sommes des hommes ! Et comme à des enfants, il faut répéter. Il y a eu d'ailleurs 4 évangiles qui se répètent les uns les autres !
D'après ce que nous dit ici saint Pie X, on devrait croire que le pape est infaillible dans sa manière même de s'exprimer, qu'il est absolument parfait dans son élocution si tant est que l'élocution humaine et les mots eux-mêmes pouvaient être parfaits !
Vous allez conclure que je n'aime pas le pape. J'aime le pape tel qu'il est et non pas selon une perfection qu'il n'a pas et qu'il ne peut avoir.
J'aime le pape qui croit à ce qu'il est obligé de me faire croire, c'est à dire à son infaillibilité là où elle est et non pas là où elle n'est pas. J'aime le pape qui me dit qu'il peut se tromper là où il peut se tromper comme cet exemple du pape Alexandre III, ce qui n'empêche pas que je dois obéir même quand il se trompe...mais pas quand il se contredit parce qu'à l'impossible nul n'est tenu et il est impossible de comprendre des ordres contradictoires.
Voilà ce que dit le Pape Alexandre III :
« Si ce que nous vous proposons, mon cher frère, vous apparaît contre l’ordre et vous fait de la peine, n’en soyez ni troublé ni inquiet. Examinez mûrement ce qui fait l’objet de notre lettre, et ensuite, ou exécutez avec déférence ce que nous vous mandons, ou informez-nous des solides raisons qui ne vous permette pas de vous rendre à nos désirs. Nous ne vous désapprouverons pas si vous refusez à faire ce que de mauvaises insinuations auraient pu nous suggérer. » ( Alexandre III, Juris Canonici, lib. 10 de scriptis, cap. V.)
avatar
Gérard

Nombre de messages : 2681
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis royaliste est vous ?

Message  gabrielle le Jeu 28 Oct 2010, 8:57 am

Bonjour Gérard Laughing

Gérard a écrit:Gabrielle a dit :

Le Pape est chef d'état, il envoya ses représentants en tant que chef d'état point barre.
Faut pas chercher des poux là où il n'y en a pas. Saint Pie X n'a rien légitimé, faut pas le prendre pour une cruche vide, légitimer ce Georges V comme chef de la religion anglicane, signifierait reconnaitre que cette religion vient de Dieu.

Ne me faites pas dire ce que je n'ai pas dit. Or, je n'ai pas dit qu'ils avaient légitimer la royauté anglicane !

Ils ont légitimé la royauté anglicane anglaise. Saint Pie X a même envoyé le Cardinal Merry del val et Mgr Paccelli au sacre (qui est un acte sacré) de Georges V, qui je vous le rappelle est, comme la Queen chef de la religion anglicane !

Relisez-vous, mon ami, vous citez exactement le passage où vous dites qu'ils ont légitimé la royauté anglicane et vous dites que je vous faire dire ce que vous ne dites pas.

Et vous vous dites que Saint Pie X et les autre n'ont rien légitimé. Si, ils ont légitimé systématiquement TOUS les gouvernements qui s'exercent au nom du diable autant le gouvernement royal anglican que les gouvernements maçons révolutionnaires qui tous ont affirmé que leur pouvoir ne venait pas de DIeu...et l'on sait de qui il vient ?

Faux, ils ont fait avec…ce qui est différent. Est-ce que Notre-Seigneur a légitimé les Césars? Est-ce que Saint Paul lorsqu'il dit de se soumettre au gouvernement tous païens légitimait ces derniers? NON… et il avait en vue le bien commun, qui ne s'exerce pas toujours de la manière restrictive que vous faites.

Mais il faudrait peut-être se poser la question de savoir à quoi sert un gouvernement.
Il nous est dit qu'un gouvernement est là pour assurer le Bien Commun:

BIEN COMMUN selon saint Thomas
Si donc la vie présente, le bien-être et la rectitude morale qu'elle comporte ont pour fin la béatitude céleste, il appartient en conséquence à la fonction royale de procurer le bien commun de la multitude, suivant une méthode capable de lui faire obtenir la béatitude céleste ; c'est à dire qu'il doit prescrire ce qui y conduit et, dans la mesure du possible, interdire ce qui y est contraire.

Or, chère Gabrielle, vous êtes bien d'accord que tous ces gouvernements légitimés par Rome non seulement n'assure pas le Bien commun mais ils n'assurent que le "Mal Commun", c'est à dire qu'ils procurent :

le mal commun de la multitude, suivant une méthode capable de lui faire obtenir l'enfer éternel ; c'est à dire qu'il prescritce qui y conduit et, dans la mesure du possible, interdit ce qui y est contraire.

Saint Thomas parle d'un gouvernement catholique, mais si ce gouvernement devient impossible à mettre en place… alors, on fait quoi, on prend le maquis et on fait sauter les mecs , mieux on extermine toute la populace qui n'est pas catho… et vive Allah!

Par conséquent, au moins d'après le Bien commun ces Etats sont illégitimables et Saint Pie V a été rappelé par Dieu avant qu'il ait voulu rassembler une coalition contre Elisabeth pour empêcher qu'elle prenne le contrôle de la moitié du monde pour l'enchainer à Satan.

Mauvais timing de la part de Dieu? Ce que vous semblez oubliez, c'est le bien immense que Dieu a fait dans ces pays par l'entremise de son Église et de ses saints, des multitudes d'âmes arrachées à la griffe du Diable, parce que l'Église dans la tourmente a su garder une place pour accomplir sa mission

Mais il y a moyen de légitimer la politique romaine, il suffit de changer la définition du Bien Commun comme par cet exemple :
BIEN COMMUN selon le catéchisme politique du père ARGOS Théologien de référence d’Ecône.
QUESTION 20 –« Qu’est-ce que le bien commun ?
Le bien commun est la valeur objective qui mobilise la tendance socialisante de l’homme et est à l’origine de la société.
Le bien commun a les caractéristiques suivantes :
• Il est désiré et voulu par le grand nombre.
• Il peut être obtenu par l’action conjointe du grand nombre, c’est à dire par une action sociale.
• C’est enfin un bien qui contente le grand nombre.
On l’appelle commun pour cette triple relation simultanée au grand nombre.
Quelqu’il soit concrètement, il change dans chaque société. Il change de telle sorte que, grâce à lui, on peut déterminer et spécifier la société. »

Un bien commun qui définit dans un catéchisme que le bien commun est la Démocratie...et ça marche !

Ecône , je m'en fiche

Gabrielle vous dites :


Je suis en exil...donc une exilée de sa véritable patrie.

Ce fut exactement la position de Pie IX et de Léon XIII après l'invasion de leurs Etats Pontificaux. Ils se considéraient prisonniers de leur Etats et ils interdisaient les italiens de leurs anciens Etats de voter pour un quelconque gouvernement.

Cette politique pour leurs Etats je l'approuve parce que c'est parfaitement légitime. Ils se sont comportés en Roi de leurs Etats et en Rois honteusement et sacrilègement déchus. Mais si on approuve cette politique, on ne peut pas approuver celle de Pie XI qui est tout opposée où il brade ses Etats Pontificaux pour une poignée de figues à la République Maçonne d'Italie par les Accords du Latran.

Un peu réduit comme fait historique… Qui sommes-nous pour porter un jugement sur Pie XI?

Nous partageons sans doute, toutes les vérités de la foi. Mais moi, j'ai besoin de la vérité politique...même si elle ne nous est pas venue de Rome depuis la Révolution, je la trouve à Rome avant la Révolution et même après dans l'histoire de Pie IX et de Léon XIII parce que la politique de Rome n'a pas comme seule référence les papes d'après la Révolution. Je la trouve dans Saint Thomas et là encore tous les ouvrages de politique ecclésiastique d'après la Révolution aucun ne revient au Bien commun définit par Saint Thomas...parce qu'avec cela vous ne pouvez pas accepter la politique de Rome après la Révolution !
Je n'ai pas besoin de politique, pour comprendre ce qui est vital, la main de Dieu écrase la terre, sa colère court comme un feu dévorant à cause de nos péchés et une secte odieuse rafle en ce moment les âmes.

Je reprends un passage de la citation de Saint Pie X proposée par Sandrine.

« Quand on aime le Pape...On ne limite pas le champ où son autorité peut et doit s’exercer.»
(Saint Pie X, discours aux prêtres de l’union apostolique, 18 Nov.1912)

Cela ne résout absolument pas le problème du mariage civil condamné par tous les papes et rendus obligatoires ensuite:

Où se trouverait alors l'autorité du pape... dans la condamnation de cet acte sacrilège ou dans l'autorité à obligé tous les catholiques à se soumettre à ce machin inommable.
Où se trouve l'autorité d'un père ...à interdire la fornication à ses enfants ou après l'avoir interdit à les obliger de la pratiquer en leur donnant la bonne excuse qu'ils fassent cet acte sans y consentir ou en pensant qu'ils sont en train de se promener parmi les fleurs ?

Vous déformez toute cette histoire du mariage civil, toutes les autorités des papes au canonistes en passant par le catéchisme l'expliquent et vous vous cantonner derrière votre idée, mais pourquoi Gérard? Pourquoi…

Il est dit aussi :

Quand on aime le Pape, on n’objecte pas qu’il n’a pas parlé assez clairement, comme s’il était obligé de répéter à l’oreille de chacun ses volontés clairement exprimées, tant de fois, non seulement de vive voix, mais encore par des lettres et d’autres documents publics

Mais dans cette phrase, il y a une contradiction puisqu'il parle: des " volontés clairement exprimées, tant de fois," par le pape.

Mais alors pourquoi devrait-il exprimer ses volontés "tant de fois" s'il on doit comprendre du premier coup et pourquoi d'autres papes ses successeurs ont-ils souvent repris le même sujet si cela avait suffit du premier coup...et à la limite pourquoi y a eut-il des papes puisque J-C avait tout dit dans son Evangile !

Je comprendrais cela si nous étions des anges...mais nous sommes des hommes ! Et comme à des enfants, il faut répéter. Il y a eu d'ailleurs 4 évangiles qui se répètent les uns les autres !

Votre objection ici, manque de sérieux… voyons mon ami…

D'après ce que nous dit ici saint Pie X, on devrait croire que le pape est infaillible dans sa manière même de s'exprimer, qu'il est absolument parfait dans son élocution si tant est que l'élocution humaine et les mots eux-mêmes pouvaient être parfaits !

Vous faites dire à Saint Pie X ce qu'il ne dit pas… auriez-vous un préjugé contre ce saint Pontife…

Vous allez conclure que je n'aime pas le pape. J'aime le pape tel qu'il est et non pas selon une perfection qu'il n'a pas et qu'il ne peut avoir.

Je ne mets pas en doute votre amour, mais votre compréhension… jamais je ne jugerai votre cœur. Des papes imparfaits et pécheurs, cela ne me choque nullement… mais je ne vois pas l'utilité pour la gloire de Dieu et le salut de mon âme de m'arrêter à cela…

J'aime le pape qui croit à ce qu'il est obligé de me faire croire, c'est à dire à son infaillibilité là où elle est et non pas là où elle n'est pas. J'aime le pape qui me dit qu'il peut se tromper là où il peut se tromper comme cet exemple du pape Alexandre III, ce qui n'empêche pas que je dois obéir même quand il se trompe...mais pas quand il se contredit parce qu'à l'impossible nul n'est tenu et il est impossible de comprendre des ordres contradictoires.

Les ordres ne sont pas contradictoires, il suffit de les comprendre

Voilà ce que dit le Pape Alexandre III :

« Si ce que nous vous proposons, mon cher frère, vous apparaît contre l’ordre et vous fait de la peine, n’en soyez ni troublé ni inquiet. Examinez mûrement ce qui fait l’objet de notre lettre, et ensuite, ou exécutez avec déférence ce que nous vous mandons, ou informez-nous des solides raisons qui ne vous permette pas de vous rendre à nos désirs. Nous ne vous désapprouverons pas si vous refusez à faire ce que de mauvaises insinuations auraient pu nous suggérer. » ( Alexandre III, Juris Canonici, lib. 10 de scriptis, cap. V.)

Citation qui ne donne aucun contexte, aucune idée de la lettre….
avatar
gabrielle

Nombre de messages : 17723
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis royaliste est vous ?

Message  Eric le Jeu 28 Oct 2010, 9:01 am

JCMD67 a écrit:Je suis Royaliste biensur, et voici mon Roi:



+


Depuis le peuple juif jusqu'à l'empire français, nous voyons, à point nommé, les nations heureuses tant qu'elles reconnaissent Jésus-Christ pour leur roi, et malheureuses du moment où elles se révoltent contre lui.

Abbé J. Gaume, Catéchisme de persévérance, Introduction : CLIV, T.I (sixième édition), Paris Gaume frères Lib.-Ed., 1849
avatar
Eric

Nombre de messages : 3046
Date d'inscription : 18/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum