Acquis ou bien-etre?

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Acquis ou bien-etre?

Message  Christian le Sam 23 Oct 2010, 1:22 am

Est ce qu'il est juste de croire que l'homme étant tres attiré par les valeurs materielles soient plus éloignée(s) de Dieu que les gens plus démunis ont une plus grande facilitée de reconnaitre une valeur spirituelle?
avatar
Christian

Nombre de messages : 38
Date d'inscription : 23/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Acquis ou bien-etre?

Message  Diane le Sam 23 Oct 2010, 9:45 am

Christian a écrit:Est ce qu'il est juste de croire que l'homme étant tres attiré par les valeurs materielles soient plus éloignée(s) de Dieu que les gens plus démunis ont une plus grande facilitée de reconnaitre une valeur spirituelle?

Bonjour Christian.

Notre-Seigneur dans l'Évangile dit: qu'il est plus facile pour un chameau de passer par le chas d'une aiguille, qu'à un riche d'entrer dans le royaume des cieux.

Cette parole montre la difficulté de la richesse. Le fait d'être comblé de biens visibles éloigne des réalités spirituelles, mais ce n'est pas un facteur impossible à surmonter avec la grâce de Dieu.

Pauvreté n'est pas garantie de sainteté… normalement le pauvre devrait plus facilement se tourner vers Dieu, comme vers son seul secours, un saint disait, que les pauvres sont des trésors que Dieu avait donnés aux riches afin d'accomplir leur salut.

Mais, de nos jours, la pauvreté est conçue comme une malédiction, une honte … les pauvres deviennent envieux du sort du riche et maudissent Dieu de leur indigence.

Chaque état à besoin de la grâce correspondante à ses difficultés.

Mais, règle générale, celui qui est démuni est plus apte à ouvrir son cœur à la parole de Dieu.
avatar
Diane

Nombre de messages : 5452
Date d'inscription : 28/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Acquis ou bien-etre?

Message  Gérard le Sam 23 Oct 2010, 10:04 am

Diane a cité NSJC

Notre-Seigneur dans l'Évangile dit: qu'il est plus facile pour un chameau de passer par le chas d'une aiguille, qu'à un riche d'entrer dans le royaume des cieux.
Par le dénominatif de riche ou de pauvre NSJC n'a pas désigné ceux qui avaient de grands biens et ceux qui en étaient démunis mais il a parlé des riches en esprit. D'ailleurs, il a eu beaucoup d'amis parmi les riches, les Lasare, les Joseph d'Arimatie, les Saché etc
Pour moi, je ne demande pas au Seigneur d'être riche ou pauvre mais de garder l'esprit de pauvreté dans n'importe quelle circonstance.
Il y a une grande tentation d'avoir l'esprit riche même en étant pauvre, c'est d'être anxieux de l'avenir en voyant notre porte monnaie vide et de s'affoler sans s'en remettre à la confiance en Dieu qui sait et peux, mieux que nous nous secourir ! Et ainsi de courir de spéculation en spéculation de ce qui pourrait nous assurer le confort de finances satisfaisantes ou plus !

J'ai eu l'opportunité dans ma vie de connaître des gens très pauvres qui étaient attachés d'une manière débile au rien qu'ils possédaient ! Bien évidement, le contraire est beaucoup plus rare, c'est de rencontrer des personnes riches, voire très riche avec l'esprit de pauvreté...mais la raison en est très simple et elle se trouve dans les Retraites de Saint Ignace. Dans ces retraites, nous devons demander à Dieu d'être pauvre en esprit...et dans la réalité aussi si Dieu nous dispose à cet Etat.
Or, la plupart du temps, J-C demande à ses amis qu'il estime le plus ...de lui ressembler aussi de plus prêt et d'être, comme lui, pauvre réellement.

Pour la petite histoire, certains ont prétendu que le trou de l'Aiguille où dans l'Evangile il est dit qu'il ne peut y passer un chameau, a été interprété, bien avant le concile par des mauvais pasteurs, non comme le trou d'une aiguille de couturière mais comme le nom soi-disant bien connu en Israël d'un défilé qui porte le nom de "Le Trou de l'Aiguille" où un chameau peut passer, somme toute assez confortablement, puisqu'il ne fait que de caresser ses flancs sur la roche en passant le défilé !
avatar
Gérard

Nombre de messages : 2681
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Acquis ou bien-etre?

Message  Diane le Sam 23 Oct 2010, 10:41 am

D'accord avec vous, cher Gérard, un riche peut être pauvre et un pauvre peut être riche. Mais le Seigneur donne cette sentence après la rencontre avec le jeune homme riche.

La richesse en elle-même est un danger pour l'âme. Notre-Seigneur a épousé la pauvreté complète et à sa suite le Poverello fera de la pauvreté sa Dame.

Il fustigera les riches lorsqu'il fera l'éloge de Saint Jean le Baptiste…

Il prononcera des malédictions sur les riches, mais vous n'en trouverez aucune sur les pauvres.

Je crois que dans cette sentence Notre-Seigneur s'adresse directement aux riches de biens.

S. Chrys. (hom. 63.) Ceux qui ont peu de biens et ceux qui en possèdent en abondance n’en sont pas également esclaves, car l’accroissement des richesses, en rend le désir plus ardent et la cupidité plus vive.


— S. Aug. (Lettre à Paulin et à Thérèse, 34.) Je ne sais pas comment il arrive, lorsqu’on aime les biens superflus de la terre, que ceux qu’on possède enchaînent plus étroitement que ceux qu’on désire ; car, pourquoi ce jeune homme s’en alla-t-il tout triste, si ce n’est parce qu’il avait de grands biens ? Il est bien différent, en effet, de vouloir s’incorporer, pour ainsi dire, les biens que l’on n’a pas, ou de se séparer de ces biens, lorsqu’ils font, pour ainsi dire, partie de notre corps ; car, d’un côté, on les rejette comme quelque chose d’étranger ; de l’autre, on ne s’en sépare que comme des membres qu’il faut retrancher.

Le texte de Saint Augustin, montre que le riche a un niveau de difficulté de plus… il doit se séparer ce qui est intime à lui, et n'est pas une mince affaire, si cela était si aisé depuis la venue de Notre-Seigneur, personne n'aurait vécu dans une mansarde et n'aurait sentie son ventre creux…

S. Hil. (can. 19.) C’est une chose pleine de dangers que de vouloir s’enrichir, et l’innocence qui cherche à accroître ses richesses, se charge d’un lourd fardeau. Dans le service de Dieu, on ne peut acquérir les biens du monde, sans s’exposer à contracter les vices du monde, et c’est ce qui rend difficile aux riches l’entrée du royaume des cieux.
avatar
Diane

Nombre de messages : 5452
Date d'inscription : 28/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Acquis ou bien-etre?

Message  Christian le Sam 23 Oct 2010, 11:08 am

Est ce qu'on peut considerer comme etant une épreuve que Dieu veut faire subir a un pauvre qui pense a lui de gagner a la loterie et ainsi lui permettre de s'acquerir de bien materiels subitement car il a fort a parier que son esprit en sera dérouté.Il m'arrive de croire que cest un danger de devenir riche pour bien des raisons.Le reconfort ne semble pas etre la.Merci de vos reponses.
avatar
Christian

Nombre de messages : 38
Date d'inscription : 23/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Acquis ou bien-etre?

Message  Roger Boivin le Sam 23 Oct 2010, 11:30 am

N'y a-t-il pas des illusions qui peuvent nous tromper, des pièges dans lesquels le Démon peut nous faire tomber ou du moins glisser ? Faut-il être radical,.. ?
avatar
Roger Boivin

Nombre de messages : 10567
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Acquis ou bien-etre?

Message  gabrielle le Sam 23 Oct 2010, 11:32 am

Je suis tout à fait d'accord avc vous, le fait de gagner une grosse somme à la loterie, sera pour le pauvre une épreuve.

Il se trouve alors avec une arme dangereuse entre les mains. Que ferat-t-il de cet argent? En usera-t-il pour la satisfaction de tous ses désirs ou pour aider les pauvres et secourir les miséreux.

Lorsque la pauvreté est accepté de façon chrétienne, elle apporte une paix et une confiance en Dieu tout à fait spéciale, le pauvre chrétien est règle générale plus conscient que le repas, la vêtement, le toît etc sont des dons de la Divine Porvidence, le fait de se retrouver subitement avec de l'argent à profusion, peut lui faire perdre rapidement cette manière de voir et le tenter à trouver sa sécurité dans Mamon...

Il est facile de dire lorsque nous possédons peu: Seigneur, si j'avais de l'argent... j'aiderais les pauvres etc... et si Dieu prend au mot cette prière, pas certaine du résultat.

Ceux qui possèdent des biens, ne sont que les gérants de Dieu, ces biens ne leur appartiennent pas en propre, mais ils appartiennent à Dieu, qui leur confie cette gérance...ils doivent se considérer aussi pauvre que le gueux qu'ils rencontrent.

Lorsque Dieu fait sortir un pauvre de sa misère et le rend plus indépendant au point vue pécunier... Dieu a en vue d'éprouver l'amour et la confiance de cet ex-pauvre... pour passer l'épreuve, il lui faudra beaucoup d'humilité.

C'est à mon sens, l'épreuve de Job mais à l'envers ...

avatar
gabrielle

Nombre de messages : 17723
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Acquis ou bien-etre?

Message  gabrielle le Sam 23 Oct 2010, 11:33 am

roger a écrit:N'y a-t-il pas des illusions qui peuvent nous tromper, des pièges dans lesquels le Démon peut nous faire tomber ou du moins glisser ? Faut-il être radical,.. ?

Comprends par le sens de ta question... Embarassed
avatar
gabrielle

Nombre de messages : 17723
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Acquis ou bien-etre?

Message  Roger Boivin le Sam 23 Oct 2010, 2:30 pm

gabrielle a écrit:
roger a écrit:N'y a-t-il pas des illusions qui peuvent nous tromper, des pièges dans lesquels le Démon peut nous faire tomber ou du moins glisser ? Faut-il être radical,.. ?

Comprends par le sens de ta question... Embarassed

Par exemple tout donner, pensant qu'effectivement il ne faut rien avoir ; pour se ramasser en fin de compte.. dans la misère, dans la rue, au crochet des autres, ce qui serait à mon avis tenter Dieu,..si ce n'est pas ce qu'il nous demande.
avatar
Roger Boivin

Nombre de messages : 10567
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Acquis ou bien-etre?

Message  gabrielle le Sam 23 Oct 2010, 5:05 pm

Non, ce n'est pas ce que Dieu demande.

Dieu demande de partager jusqu'à notre nécessaire s'il le faut.



Il faut vivre comme si nous n'avions rien, car effectivement tout ce que nous avons appartient à Dieu et il ne fait que nous en laisser l'usufruit.
avatar
gabrielle

Nombre de messages : 17723
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Acquis ou bien-etre?

Message  Gérard le Sam 23 Oct 2010, 5:18 pm

Christian a écrit:Est ce qu'on peut considerer comme etant une épreuve que Dieu veut faire subir a un pauvre qui pense a lui de gagner a la loterie et ainsi lui permettre de s'acquerir de bien materiels subitement car il a fort a parier que son esprit en sera dérouté.Il m'arrive de croire que c'est un danger de devenir riche pour bien des raisons.Le reconfort ne semble pas etre la.Merci de vos reponses.

Je crois que l'on peut voir la chose autrement !
En effet, il faut savoir qu'il a toujours été interdit par l'Eglise de jouer à des jeux d'argent. Pourquoi ?
La réponse est fort simple.
Jouer au jeu, c'est exactement le cas du pauvre qui a le mauvais esprit d'un mauvais riche. Le pauvre veut gagner de l'argent indépendamment des droits de Dieu. Il veut gagner de l'argent sans l'avoir gagné par le mérite, par la sueur ou par la mendicité qui elle est permise au pauvre pour subvenir à ses besoins. D'autre part, le jeu d'argent, c'est pour gagner une grosse somme qui n'est pas en rapport avec ses besoins. Donc, même si l'on gagne à un jeu d'argent, en aucune manière, on peut en conclure que c'est par une grace de la miséricorde de Dieu puisque l'on s'oppose à lui en jouant. Il n'est donc pas étonnant que les bénéficiaires des jeux finissent tous mal et très mal à cause de la malédicition attaché à tous les jeux d'argent. D'ailleurs un vieux dicton basé sur le bon sens confirme encore ce fait :
"Bien, mal acquis, ne profite jamais"
..et qui peut être plus mal acquis que de gagner au jeu contre la volonté de Dieu et de l'EGlise ?
avatar
Gérard

Nombre de messages : 2681
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Acquis ou bien-etre?

Message  ROBERT. le Sam 23 Oct 2010, 5:54 pm

.

Excellente réponse Gérard qui prouve la sagesse et le gros bon sens de l'Église !

Une bonne Mère qui veille à la santé tous azimuts (physique, morale et spirituelle) de Ses enfants.
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 31849
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Acquis ou bien-etre?

Message  Catherine le Dim 24 Oct 2010, 5:07 am

Aujourd'hui, le sermon du Saint Curé d'Ars était un peu en rapport avec ce sujet!

Sur la restitution
avatar
Catherine

Nombre de messages : 2365
Age : 32
Localisation : Pays d'Urfé
Date d'inscription : 02/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Acquis ou bien-etre?

Message  Diane le Dim 24 Oct 2010, 9:24 am

Gérard, que faites-vous de la Divine Providence?

Je vous soumets ici un cas :

Supposons que je sois dans une pauvreté extrême, je me procure un billet de loterie à 50¢ et je gagne le gros lot, dans ce cas, ne peut-on voir la Divine Providence?
avatar
Diane

Nombre de messages : 5452
Date d'inscription : 28/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Acquis ou bien-etre?

Message  Diane le Dim 24 Oct 2010, 9:38 am

Celui qui, avec de l'argent volé, participe à une loterie peut conserver le gain qu'il a fait; il peut faire de même s'il a volé un billet à un marchand. Mais s'il a volé le billet à un autre, il doit restituer le gain, à moins qu'il n'ait eu auparavant l'intention de payer le billet, même s'il ne gagnait pas.

Précis de Théologie Morale Catholique, adaptés aux règles du nouveau Code de droit canon
R.P. Héribert Jone
Professeur en théologie
Docteur en droit canon
O.M. cap.
éd Salvator et Casterman
Imprimi postes 28 oct 1935
Imprimatur 28 février 1947

page n° 342
avatar
Diane

Nombre de messages : 5452
Date d'inscription : 28/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Acquis ou bien-etre?

Message  gabrielle le Dim 24 Oct 2010, 10:06 am

La référence de Diane, montre une nette différence entre le jeu d'argent et un billet de loterie.

D'ailleurs il était courant dans les paroisses d'organiser des "tombolas" où il y avait des loteries, le profit des ventes étant donnés au pauvres.

avatar
gabrielle

Nombre de messages : 17723
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Acquis ou bien-etre?

Message  Gérard le Dim 24 Oct 2010, 10:21 am

Diane a écrit:Gérard, que faites-vous de la Divine Providence?

Je vous soumets ici un cas :

Supposons que je sois dans une pauvreté extrême, je me procure un billet de loterie à 50¢ et je gagne le gros lot, dans ce cas, ne peut-on voir la Divine Providence?

C'est justement parce qu'une personne fera confiance en la Divine Providence qu'elle ne jouera pas à la loterie pour ne pas offenser cette Divine Providence et en lui faisant pleine confiance qu'elle est toutepuissante et qu'elle saura remédier à son extrême pauvreté !
avatar
Gérard

Nombre de messages : 2681
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Acquis ou bien-etre?

Message  Diane le Dim 24 Oct 2010, 10:46 am

Merci, cher Gérard, pour votre réponse, mais les billets de loterie ne sont pas défendus par l'Église!

Je replace ici mon message :

Celui qui, avec de l'argent volé, participe à une loterie peut conserver le gain qu'il a fait; il peut faire de même s'il a volé un billet à un marchand. Mais s'il a volé le billet à un autre, il doit restituer le gain, à moins qu'il n'ait eu auparavant l'intention de payer le billet, même s'il ne gagnait pas.

Précis de Théologie Morale Catholique, adaptés aux règles du nouveau Code de droit canon
R.P. Héribert Jone
Professeur en théologie
Docteur en droit canon
O.M. cap.
éd Salvator et Casterman
Imprimi postes 28 oct 1935
Imprimatur 28 février 1947
page n° 342
avatar
Diane

Nombre de messages : 5452
Date d'inscription : 28/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Acquis ou bien-etre?

Message  Gérard le Dim 24 Oct 2010, 11:06 am

Diane a écrit:Merci, cher Gérard, pour votre réponse, mais les billets de loterie ne sont pas défendus par l'Église!

Je replace ici mon message :

Celui qui, avec de l'argent volé, participe à une loterie peut conserver le gain qu'il a fait; il peut faire de même s'il a volé un billet à un marchand. Mais s'il a volé le billet à un autre, il doit restituer le gain, à moins qu'il n'ait eu auparavant l'intention de payer le billet, même s'il ne gagnait pas.

Précis de Théologie Morale Catholique, adaptés aux règles du nouveau Code de droit canon
R.P. Héribert Jone
Professeur en théologie
Docteur en droit canon
O.M. cap.
éd Salvator et Casterman
Imprimi postes 28 oct 1935
Imprimatur 28 février 1947
page n° 342

Oh ! Excusez-moi, je n'avais pas compris que vous étiez sur une loterie en faveur d'une oeuvre.
Evidement cela change tout !
On peut bien mettre dans ces loteries tout l'argent que l'on doit aux oeuvres !

Cependant, il y a un gros trou dans cette affaire de celui qui aurait volé de l'argent et qui jouerait à la loterie avec !
S'il peut garder le gain de la loterie, il n'en reste pas moins vrai qu'il reste tenu à rendre l'argent qu'il a volé et, de même, s'il a volé le billet à un marchand, s'il peut garder le gain, il doit payer le prix du billet volé au marchand.
Je ne comprends pas que des ecclésiastiques patentés puissent dire des âneries pareilles !

En ne disant rien, on laisserait croire que l'Eglise est la seule entreprise où ses ministres peuvent dire n'importe quoi...même dans un "Précis de Théologie Morale Catholique"!
Qu'est-ce qu'il voulait le Père Héribert ?...que les marmots aillent voler de l'argent de tous côtés et qu'ils pillent les billets chez les marchands pour que la loterie soit plus juteuse ? Je crois rêver !
avatar
Gérard

Nombre de messages : 2681
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Acquis ou bien-etre?

Message  gabrielle le Dim 24 Oct 2010, 11:12 am

Qui peut trouver un grain de nourriture sans la Divine Providence?

La théologie morale est parfois très surprenante pour nous.

La restitution d'un vol est obligatoire comme réparation..

Or, si je vol un billet à 50¢ je devrais restituer le 50¢ et non pas le 500$ que j'ai gagné.

Cela fait du sens, et n'encourage pas au vol, compte tenu que Dieu le défend.
avatar
gabrielle

Nombre de messages : 17723
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Acquis ou bien-etre?

Message  Gérard le Dim 24 Oct 2010, 11:31 am

Gabrielle a dit :
"La théologie morale est parfois très surprenante pour nous."

Faudrait pas confondre la Théologie morale de l'Eglise catholique qui en soi ne peut être que parfaite d'avec
le mal de tête de celui qui écrit un précis de Théologie morale.. et qui n'a pas réfléchi à ce qu'il vient d'écrire !
avatar
Gérard

Nombre de messages : 2681
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Acquis ou bien-etre?

Message  Christian le Dim 24 Oct 2010, 11:51 am

Merci de vos reponses tres appreciées.Malgré mon opposition aux jeux de hasard,si une personne que je connait bien joue a des jeux de hasard(casino)et faits parfois des gains surprenants,et qu'il partage ses gains avec des gens de son entourage dans le besoin(parfois il perd tout).Est ce qu'il fait cela pour bien se faire percevoir pour s'encourager a perseverer dans ce vice pour se donner des raison de continuer?Ou bien d'en amener d'autres a faire comme lui?Ou c'est Dieu qui se manifeste en lui et combat le diable en posant ces gestes etranges.Cela fait longtemps que je le connait mais n'est pas croyants et je suis resté surpris de le voir partager ses gains douteux mais a des gens dans le besoin??Je ne sais quoi penser car en fin de compte comme vous dites BIEN MAL ACQUIS NE PROFITE JAMAIS mais partage ce gain douteux et persevere...etrange
avatar
Christian

Nombre de messages : 38
Date d'inscription : 23/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Acquis ou bien-etre?

Message  Christian le Dim 24 Oct 2010, 12:15 pm

Que pensez vous des gens qui affirment ne pas etre croyants de la religion catholique et ni aucune connue et de pretendre de croire en leur MOI (leur propre religion personelle en associant comme si chaque personne etait differente et faire de son mieux mais sans trop elaborer et ce sont des gens bien socialement.C'est un phenomene que j'ai remarqué souvent quand je parle de religion legerement lors des visites et quand une personne dit cela ne semble pas trop sure non plus mais cest probablement pour me faire taire,mais aux yeux des autres presents cela semble correct de dire ca.Que peut on qualifier de cette situation..
avatar
Christian

Nombre de messages : 38
Date d'inscription : 23/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Acquis ou bien-etre?

Message  gabrielle le Dim 24 Oct 2010, 12:49 pm

Christian a écrit:Merci de vos reponses tres appreciées.Malgré mon opposition aux jeux de hasard,si une personne que je connait bien joue a des jeux de hasard(casino)et faits parfois des gains surprenants,et qu'il partage ses gains avec des gens de son entourage dans le besoin(parfois il perd tout).Est ce qu'il fait cela pour bien se faire percevoir pour s'encourager a perseverer dans ce vice pour se donner des raison de continuer?Ou bien d'en amener d'autres a faire comme lui?Ou c'est Dieu qui se manifeste en lui et combat le diable en posant ces gestes etranges.Cela fait longtemps que je le connait mais n'est pas croyants et je suis resté surpris de le voir partager ses gains douteux mais a des gens dans le besoin??Je ne sais quoi penser car en fin de compte comme vous dites BIEN MAL ACQUIS NE PROFITE JAMAIS mais partage ce gain douteux et persevere...etrange

Il me semble que cette personne à la passion du jeu, ce qui est mauvais. Il y a une grande différence entre un billet de mini loto et le casino...un casino est l'endroit où règne l'appat du gain et est en fait une arnaque.

Je connais une personne qui est croupier dans un casino à Las Vegas, elle ne joue jamais et elle est catégorique, personne ne battra la table à long terme.. le casino lui avancera des fonds jusqu'à ce la personne perde et ansi , celle qui a la passion du jeu, se retrouvera vitre prise dans l'engrenage de la mafia qui est le propriétaire caché de ces endroits.


Christian a écrit:Que pensez vous des gens qui affirment ne pas etre croyants de la religion catholique et ni aucune connue et de pretendre de croire en leur MOI (leur propre religion personelle en associant comme si chaque personne etait differente et faire de son mieux mais sans trop elaborer et ce sont des gens bien socialement.C'est un phenomene que j'ai remarqué souvent quand je parle de religion legerement lors des visites et quand une personne dit cela ne semble pas trop sure non plus mais cest probablement pour me faire taire,mais aux yeux des autres presents cela semble correct de dire ca.Que peut on qualifier de cette situation..


Je pense que cette personne, adhère ( sans le savoir sans doute) à l'hérésie du moderniste condamnée par Saint Pie X..

La foi est extérieure à nous, c'est-à-dire que les vérités de foi sont par elles-mêmes peut importe que nous y adhérions. Votre personne fait de la foi un sentiment religieux personnel, qui n'a pas de vérité absolue, tout est en fonction de ce que nous pensons et de notre conception, ceci conduit directement à l'indifférentisme et à la perte de la foi et /ou au protestantisme avec son libre-examen..

Dans cette situation, il faut rappeller que la foi ne provient pas de notre expérience mais bien de Dieu.

avatar
gabrielle

Nombre de messages : 17723
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Acquis ou bien-etre?

Message  Diane le Lun 25 Oct 2010, 9:55 am

avatar
Diane

Nombre de messages : 5452
Date d'inscription : 28/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum