Ratzi, Verdi, Mazzini...

Aller en bas

Ratzi, Verdi, Mazzini... Empty Ratzi, Verdi, Mazzini...

Message  Louis le Mer 20 Oct 2010, 8:53 am

.
L'autre jour Gabrielle disait que si Ratzi s'intéressait à Mozart il devait y avoir anguille sous roches Suspect

Eh bien , l'autre jour le même Ratzi s'est mis à :

« évoquer les sentiments exprimés dans cette œuvre extraordinaire par Giuseppe Verdi qui se disait « un peu athée ». (Louis : une messe de requiem)

source

Alors je me suis dit il doit y avoir anguille sous roche.

Je suis allé naviguer sur google, pour Verdi et j'ai trouvé ceci :

Le patriote italien (Giuseppe Mazzini) en appelle, en exergue à la Philosophie de la musique, publié en 1836 :

« au jeune inconnu qui, peut-être, quelque part dans notre pays, est travaillé par l’inspiration, tandis que j’écris ces lignes, et enferme en lui le secret d’une époque nouvelle 27. »


source
Là, je me suis dit : Ce jeune inconnu, est-ce Verdi ? Après tout il était jeune, il avait 22-23 ans; on ne sait jamais !

et là j'ai trouvé, sur un autre site qui parlait de Verdi, ce qui suit :


… Le musicien qui n’est désormais plus le jeune inconnu invoqué par Mazzini passe l’été de 1842 à Busseto…

source
Là , j'étais content : j'avais trouvé ma réponse .

Et je me suis dit :

Alors Mazzini admirait Verdi, si je comprends bien ?


Et qui est ce Mazzini ?... Suspect Suspect

A suivre...

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
Louis
Louis
Admin

Nombre de messages : 12580
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Ratzi, Verdi, Mazzini... Empty Re: Ratzi, Verdi, Mazzini...

Message  Louis le Mer 20 Oct 2010, 1:54 pm

.
Tous les textes qui suivent sont tirés de La Conjuration antichrétienne de Mgr Henri Delasssus.

En 1852 se tint à Paris un autre couvent des chefs des sociétés secrètes européennes. Là furent arrêtées la dictature, sous le nom d'empire, dans la personne de Louis-Napoléon et la révolution italienne. Mazzini, alors sous le coup d'une condamnation à mort prononcée contre lui en France, ne voulut s'y rendre que sur un sauf-conduit signé de Louis-Napoléon lui-même. Trois membres seulement du grand convent persistèrent avec lui à demander l'établissement d'une république démocratique. Mais la grande majorité pensa qu'une dictature ferait mieux les affaires de la Révolution et l'empire fut décrété.
Ce n'étaient point seulement les personnages qui composaient la Haute-Vente qui devaient s'envelopper de ténèbres, mais la Haute-Vente elle-même. Jusqu'à son existence, tout devait rester inconnu aux Ventes et aux Loges, qui cependant recevaient d'elle la direction et l'impulsion. Nubius, Volpe et les autres étaient accrédités personnellement auprès d'elles; elles obéissaient à un mot, à un signe de ces privilégiés de la secte; mais tout ce qu'elles savaient, c'est qu'il fallait exécuter les ordres donnés sans en connaître ni l'origine ni le but. Ces ordres par lesquels était gouvernée l'Europe souterraine étaient ainsi mystérieusement transmis, de degrés en degrés, jusqu'à la Loge la plus reculée.

Mazzini, l'âme du Carbonarisme d'où avaient été tirés les quarante, Mazzini lui-même ne put percer ce mystère. « Par l'instinct de sa nature profondément vicieuse, dit Crétineau-Joly, Mazzini se douta qu'il existait, en dehors des cadres formant les sociétés secrètes, une affiliation particulière. Il crut devoir solliciter l'honneur d'entrer dans cette avant-garde de choix. On ne sait ni par qui ni comment il adressa cette demande; seulement une lettre de Nubius à un personnage connu dans la Haute-Vente sous le nom de Beppo, exprime très catégoriquement le refus que formula la Vente :

A suivre …

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
Louis
Louis
Admin

Nombre de messages : 12580
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Ratzi, Verdi, Mazzini... Empty Re: Ratzi, Verdi, Mazzini...

Message  Louis le Mer 20 Oct 2010, 3:17 pm

XI.— LETTRE DE NUBIUS A BEPPO, en date du 7 avril 1836.


(Note de Louis : tiens la même année où il a dédicacé une œuvre à G. Verdi !)

« Vous savez que Mazzini s'est jugé digne de coopérer avec nous à l'œuvre la plus grandiose de nos jours. La Vente Suprême n'en a pas décidé ainsi. Mazzini a trop les allures d'un conspirateur de mélodrame pour convenir au rôle obscur que nous nous résignons à jouer jusqu'au triomphe. Mazzini aime à parler de beaucoup de choses, de lui surtout. Il ne cesse d'écrire qu'il renverse les trônes et les autels, qu'il féconde les peuples, qu'il est le prophète de l'humanitarisme, etc., etc.; et tout cela se réduit à quelques misérables déroutes ou à des assassinats tellement vulgaires, que je chasserais immédiatement un de mes laquais, s'il se permettait de me défaire d'un de mes ennemis avec de si honteux moyens. Mazzini est un demi-dieu pour les sots devant lesquels il tente de se faire proclamer le pontife de la fraternité, dont il sera le dieu italien. Dans la sphère où il agit, ce pauvre Joseph n'est que ridicule; pour qu'il soit une bête féroce complète, il lui manquera toujours les griffes.

C'est le bourgeois gentilhomme des Sociétés secrètes que mon cher Molière n'a pas eu la chance d'entrevoir. Laissons-le colporter dans les cabarets du lac Léman ou cacher dans les lupanars de Londres son importance et sa vacuité réelle. Qu'il pérore ou qu'il écrive : qu'il fabrique tout à son aise, avec de vieux débris d'insurrection ou avec son général Ramorino, de jeunes Italies, de jeunes Allemagnes, de jeunes Frances, de jeunes Polognes, de jeunes Suisses, etc., etc. Si cela peut servir d'élément à son insatiable orgueil, nous ne nous y opposons pas; mais faites-lui entendre, tout en ménageant les termes selon vos convenances, que l'association dont il a parlé n'existe plus, si elle a jamais existé; que vous ne la connaissez pas, et que cependant vous devez lui déclarer que, si elle existait, il aurait à coup sûr pris le plus mauvais chemin pour y entrer. Le cas de son existence admis, cette Vente est évidemment au-dessus de toutes les autres; c'est le Saint-Jean de Latran, caput et mater omnium ecclesiarum. On y a appelé les élus qu'on a seuls regardés dignes d'y être introduits. Jusqu'à ce jour, Mazzini en aurait été exclu : ne pense-t-il pas qu'en se mettant de moitié, par force ou par ruse, dans un secret qui ne lui appartient pas, il s'expose peut-être à des dangers qu'il a déjà fait courir à plus d'un?

« Arrangez cette dernière pensée à votre guise; mais passez-la au grand prêtre du poignard, et moi qui connais sa prudence consommée, je gage que cette pensée produira son effet sur le ruffian. »
Et ceux qui nous dirons:bah !vous savez, la lettre de Pierre à Paul: qui nous prouve son authenticité ?

Je crois que le texte suivant, aussi tiré de Mgr Delassus, mettra fin à toute ambiguïté :
DOCUMENTS CONCERNANT LA HAUTE-VENTE
M. Crétineau-Joly a donné, dans son livre L'Eglise romaine et la Révolution, quelques-uns des documents qui lui avaient été livrés par Grégoire XVI, pour composer l'histoire des Sociétés secrètes.

Nous en avons fait entrer des fragments dans ce livre. Nous croyons devoir les reproduire ici tels qu'ils se trouvent dans l'ouvrage de Crétineau-Joly.

A suivre.

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
Louis
Louis
Admin

Nombre de messages : 12580
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Ratzi, Verdi, Mazzini... Empty Re: Ratzi, Verdi, Mazzini...

Message  gabrielle le Mer 20 Oct 2010, 5:57 pm

Les liens des grands compositeurs avec la FM sont très surprenants.

Comment écrire une si belle musique et faire partie d'une organisation aussi pourrie... et diabolique... étrange
gabrielle
gabrielle

Nombre de messages : 18010
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Ratzi, Verdi, Mazzini... Empty Re: Ratzi, Verdi, Mazzini...

Message  Louis le Mer 20 Oct 2010, 6:15 pm

En même temps qu'elles recommandaient de décrier la Rome papale, les Instructions disaient qu'il était nécessaire de rappeler les souvenirs de la Rome païenne et d'en faire désirer le retour. « Un siècle ne s'écoulera pas, s’écriait un agent plus ou moins conscient des sociétés secrètes, l'abbé Gioberti, avant que notre patrie ne redevienne aussi belle qu'elle l'était au temps de Scipion (2). »

« Rome dira plus tard Mazzini, n'est, pas une cité, Rome représente une idée. Rome est le sépulcre de deux grandes religions qui ont donné autrefois la vie au monde, et Rome est le sanctuaire d'une troisième religion future, destinée à donner la vie au monde de l'avenir. Rome représente la mission de l'Italie au milieu des nations, le Verbe de notre peuple, l'Evangile éternel de l'union universelle (3). »

________________________________

(2) Gesuita moderno, t. II, p. 600.
(3) Voir le Monde du 31 décembre 1864.
La Haute-Vente s'efforçait surtout, on vient de l'entendre, de gagner le clergé à ces idées d'affranchissement politique; et vraiment elles avaient un côté bien séduisant pour qui ne savait point les secrets desseins de ceux qui les propageaient. « Rendez le prêtre patriote », écrivait Vindice. Ils ne réussirent que trop, non auprès de tous, ni même auprès du plus grand nombre, mais auprès de religieux et de prêtres séculiers influents qui entraînèrent à leur suite trop de naïfs. Le P. Gavazzi, l'abbé Gioberti, le P. Ventura, l'abbé Spola, allèrent jusqu'à se faire les acolytes de Mazzini, lorsque la Révolution eut chassé Pie IX de Rome; et ils eurent l'impiété et l'audace de chanter la jour de Pâques l'Alléluia des sociétés secrètes sur la tombe des Apôtres.

FIN

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
Louis
Louis
Admin

Nombre de messages : 12580
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Ratzi, Verdi, Mazzini... Empty Re: Ratzi, Verdi, Mazzini...

Message  ROBERT. le Mer 20 Oct 2010, 7:28 pm

gabrielle a écrit:Les liens des grands compositeurs avec la FM sont très surprenants.

Comment écrire une si belle musique et faire partie d'une organisation aussi pourrie... et diabolique... étrange

La triple concupiscence exerce un attrait quasi-irrésistible !

Ne jamais oublier les paroles de Saint Paul: Ce n'est pas contre la chair et le sang que nous luttons, mais contre les puissances et les principautés...


Dernière édition par ROBERT. le Mer 20 Oct 2010, 7:30 pm, édité 1 fois (Raison : balise)
ROBERT.
ROBERT.

Nombre de messages : 34713
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Ratzi, Verdi, Mazzini... Empty Re: Ratzi, Verdi, Mazzini...

Message  gabrielle le Jeu 21 Oct 2010, 9:00 am

Je comprends, mais je me demande comment des membres d'une organisation si diabolique, peuvent-ils composer des pièces et /ou opéra si douces et mélodieuses.

Étrange paradoxe
gabrielle
gabrielle

Nombre de messages : 18010
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Ratzi, Verdi, Mazzini... Empty Re: Ratzi, Verdi, Mazzini...

Message  Louis le Jeu 21 Oct 2010, 11:20 am

gabrielle a écrit:Je comprends, mais je me demande comment des membres d'une organisation si diabolique, peuvent-ils composer des pièces et /ou opéra si douces et mélodieuses.

Étrange paradoxe

Bonjour Gabrielle,

A propos de Guiseppe Verdi je ne sais pas, comme dans le cas de Mozart dont vous parliez, s'il faisait partie de cette organisation si diabolique. Ce qui m'avait frappé, dans son cas, c'est qu'un fameux « grand prêtre du poignard » (pour emprunter une expression du premier chef de la Haute-Vente et qui avait pris le nom de Nubius) Mazzini lui avait dédicacé une œuvre en 1836.


_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
Louis
Louis
Admin

Nombre de messages : 12580
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum