L'orthodoxie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'orthodoxie

Message  Invité le Mar 19 Oct 2010, 4:40 pm

....l'Orthodoxie

Bonsoir a tous est a toutes, je me demander pour vous, vous la voyez comment ? une secte ? un truc maconique ? hérétique ?

j'ai lu je ne sais plus très bien ou, que la religion chrétien orthodoxe était la Première avant le catholicisme vue que l'orthodoxie viens d'orient, c'est vrai sa ?

merci Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'orthodoxie

Message  Gérard le Mar 19 Oct 2010, 5:01 pm

Cher Quentin,

Je crois que Sandrine aujourd'hui même t'a donné indirectement la réponse à ta question :


Chanoine Eugène Duplessy, APOLOGÉTIQUE, livre III, p.166-167, 1923 a écrit:


L'apostolicité de l'Église.

1. L'apostolicité, dans la volonté de Jésus-Christ.

- Être "apostolique", pour l'Égise, c'est être l'Église des apôtres, c'est-à-dire la même Église qu'ils ont fondée et qui s'est continuée depuis eux jusqu'à nous.

1° Pour qu'une Église soit aujourd'hui celle des apôtres, deux conditions sont nécessaires, l'une matérielle et l'autre formelle :

a) La condition matérielle, c'est que cette Église, en fait, enseigne la même doctrine, ait la même morale et pratique les mêmes rites que l'Église fondée par les apôtres.

Que cette condition soit nécessaire, cela est évident ; mais elle ne serait pas, à elle seule, suffisante. En effet, on peut, à la rigueur, faire cette hypothèse : dans un pays païen, des hommes ayant eu connaissance du christianisme prêchent et fondent une religion semblable, de même doctrine, de même morale, de mêmes rites ; cette religion sera matériellement identique à celle des apôtres, elle ne sera pourtant pas apostolique : il lui manque, pour cela, un élément formel bien autrement important que la similitude matérielle !

b) Cette condition formelle, nécessaire pour qu'une Église soit de droit apostolique, c'est que ses chefs remontent jusqu'aux apôtres par une tradition ininterrompue d'autorité, de pouvoir et de mission. En effet, l'ensemble de la doctrine chrétienne n'est pas une acquisition de la raison humaine : c'est un dépôt apporté du ciel par Jésus-Christ, confié par lui aux apôtres , et qui doit passer de mains autorisées en mains autorisées jusqu'à la fin des siècles. L'Église apostolique est celle qui possède ce dépôt, et non un autre dépôt qui lui ressemble plus ou moins ! Car, si elle possède identiquement le même dépôt que Jésus a confié aux apôtres, c'est que ce dépôt lui est parvenu par une suite ininterrompue de dépositaires autorisés, c'est-à-dire unis à Pierre ou à ses successeurs : c'est cette succession qui la relie aux apôtres et constitue, en conséquence, son apostolicité. On voit par là que l'apostolicité est inséparable de l'unité.

Sans doute, la religion et l'Eglise orthodoxe est certes celle qui ressemble le plus à l'Eglise catholique. Bien qu'elle se nomme orthodoxe, elle n'est pas orthodoxe, c'est à dire qu'elle ne croit pas toutes les vérités proposées par l'EGlise catholique mais, comme tu as pu le constater dans cette belle citation, quand bien même, elle croirait à toutes les vérités infaillibles, elle n'aurait pas la succession apostolique. Elle n'est pas reliée à l'Eglise catholique telle que J-C l'a fondée à l'origine :

Car, si elle possède identiquement le même dépôt que Jésus a confié aux apôtres, c'est que ce dépôt lui est parvenu par une suite ininterrompue de dépositaires autorisés, c'est-à-dire unis à Pierre ou à ses successeurs : c'est cette succession qui la relie aux apôtres et constitue, en conséquence, son apostolicité. On voit par là que l'apostolicité est inséparable de l'unité.

L'Eglise orthodoxe s'est séparée du successeur de Saint Pierre et ne serait-ce que par là, elle a perdu tout droit divin, tout droit d'être nommée église du Christ, tout droit à communiquer la grâce à ses fidèles.
Et bien qu'elle semble la meilleure église schismatique, elle n'est pas bonne en soi. Toutes les fausses religions et églises ont été suscitée par le Démon et sont maintenues en vie par lui comme nous l'enseigne le Concile de Trente. Elles sont toutes pires les meilleures étant plus susceptibles de tromper les fidèles !

Dire qu'elle est antérieure à l'Eglise catholique est absolument faux puisque l'église orthodoxe vient de ceux qui sont sortis de l'Eglise catholique. Ce serait comme de dire que l'église protestante est antérieur à l'église catholique.
Autre considération plus facile, c'est que les orthodoxes comme les protestants, s'ils remonte avant le 15ème pour les protestant et avant l'an mille pour les orthodoxes sont obligés de reconnaitre qu'en remontant à J-C, ils ne trouvent des ancètres avant cette date...que dans l'Eglise catholique !

avatar
Gérard

Nombre de messages : 2681
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'orthodoxie

Message  Lucie le Mar 19 Oct 2010, 5:32 pm

L'Église catholique ayant les marques de la vraie Église, il s'ensuit que les deux autres Églises, l'Église grecque schismatique et l'Église protestante, ne peuvent les avoir, puisqu'elles sont en désaccord avec elle. Si nous démontrons ici qu'elles n'ont pas les marques de la vraie Église, nous n'avons donc pas d'autre but que de faire une simple contre-épreuve. L'Église grecque n'a pas :

~ 10 L'Unité.

Elle n'est pas une : a) ni dans son chef. Les Églises de Russie, de Grèce et de Roumanie sont toutes autonomes et reconnaissent plus ou moins l'autorité du chef de l'État67; b) ni dans sa foi. L'Église grecque est divisée, en effet, en un certain nombre de sectes : ~ Nestoriens, Monophysites, Monothélites, etc. Tandis que les Russes croient par exemple à la validité du Baptême par infusion et par aspersion, les Grecs n'admettent que le Baptême par immersion.

20 La Sainteté. L'Église grecque ne l'a pas, au moins dans ses fondateurs, qui n'ont été que des ambitieux. Il est vrai qu'elle a conservé les sacrements, c'est-à-dire tous les moyens de sanctification; mais elle est loin de produire les vertus héroïques que nous pouvons admirer si souvent dans l'Église catholique.

30 La Catholicité. L'Église grecque ne paraît avoir aucun souci de la parole du Sauveur: "Enseignez toutes les nations », et elle reste confinée dans une partie de l'Europe, où sa destinée semble liée avec celle des princes.

40 L'Apostolicité. L'Église grecque a sans doute l'Apostolicité par ses origines ; elle a, comme la religion catholique, de véritables prêtres et de véritables évêques, mais elle ne remonte pas aux apôtres par sa doctrine, ni par ses chefs actuels qui se sont détaché de l'autorité légitime de Rome 68.
http://www.salve-regina.com/Catechisme/Le_dogme_boulanger.htm
avatar
Lucie

Nombre de messages : 1241
Date d'inscription : 02/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'orthodoxie

Message  Invité le Mar 19 Oct 2010, 5:35 pm

Gérard a écrit:Cher Quentin,

Je crois que Sandrine aujourd'hui même t'a donné indirectement la réponse à ta question :


Chanoine Eugène Duplessy, APOLOGÉTIQUE, livre III, p.166-167, 1923 a écrit:


L'apostolicité de l'Église.

1. L'apostolicité, dans la volonté de Jésus-Christ.

- Être "apostolique", pour l'Égise, c'est être l'Église des apôtres, c'est-à-dire la même Église qu'ils ont fondée et qui s'est continuée depuis eux jusqu'à nous.

1° Pour qu'une Église soit aujourd'hui celle des apôtres, deux conditions sont nécessaires, l'une matérielle et l'autre formelle :

a) La condition matérielle, c'est que cette Église, en fait, enseigne la même doctrine, ait la même morale et pratique les mêmes rites que l'Église fondée par les apôtres.

Que cette condition soit nécessaire, cela est évident ; mais elle ne serait pas, à elle seule, suffisante. En effet, on peut, à la rigueur, faire cette hypothèse : dans un pays païen, des hommes ayant eu connaissance du christianisme prêchent et fondent une religion semblable, de même doctrine, de même morale, de mêmes rites ; cette religion sera matériellement identique à celle des apôtres, elle ne sera pourtant pas apostolique : il lui manque, pour cela, un élément formel bien autrement important que la similitude matérielle !

b) Cette condition formelle, nécessaire pour qu'une Église soit de droit apostolique, c'est que ses chefs remontent jusqu'aux apôtres par une tradition ininterrompue d'autorité, de pouvoir et de mission. En effet, l'ensemble de la doctrine chrétienne n'est pas une acquisition de la raison humaine : c'est un dépôt apporté du ciel par Jésus-Christ, confié par lui aux apôtres , et qui doit passer de mains autorisées en mains autorisées jusqu'à la fin des siècles. L'Église apostolique est celle qui possède ce dépôt, et non un autre dépôt qui lui ressemble plus ou moins ! Car, si elle possède identiquement le même dépôt que Jésus a confié aux apôtres, c'est que ce dépôt lui est parvenu par une suite ininterrompue de dépositaires autorisés, c'est-à-dire unis à Pierre ou à ses successeurs : c'est cette succession qui la relie aux apôtres et constitue, en conséquence, son apostolicité. On voit par là que l'apostolicité est inséparable de l'unité.

Sans doute, la religion et l'Eglise orthodoxe est certes celle qui ressemble le plus à l'Eglise catholique. Bien qu'elle se nomme orthodoxe, elle n'est pas orthodoxe, c'est à dire qu'elle ne croit pas toutes les vérités proposées par l'EGlise catholique mais, comme tu as pu le constater dans cette belle citation, quand bien même, elle croirait à toutes les vérités infaillibles, elle n'aurait pas la succession apostolique. Elle n'est pas reliée à l'Eglise catholique telle que J-C l'a fondée à l'origine :

Car, si elle possède identiquement le même dépôt que Jésus a confié aux apôtres, c'est que ce dépôt lui est parvenu par une suite ininterrompue de dépositaires autorisés, c'est-à-dire unis à Pierre ou à ses successeurs : c'est cette succession qui la relie aux apôtres et constitue, en conséquence, son apostolicité. On voit par là que l'apostolicité est inséparable de l'unité.

L'Eglise orthodoxe s'est séparée du successeur de Saint Pierre et ne serait-ce que par là, elle a perdu tout droit divin, tout droit d'être nommée église du Christ, tout droit à communiquer la grâce à ses fidèles.
Et bien qu'elle semble la meilleure église schismatique, elle n'est pas bonne en soi. Toutes les fausses religions et églises ont été suscitée par le Démon et sont maintenues en vie par lui comme nous l'enseigne le Concile de Trente. Elles sont toutes pires les meilleures étant plus susceptibles de tromper les fidèles !

Dire qu'elle est antérieure à l'Eglise catholique est absolument faux puisque l'église orthodoxe vient de ceux qui sont sortis de l'Eglise catholique. Ce serait comme de dire que l'église protestante est antérieur à l'église catholique.
Autre considération plus facile, c'est que les orthodoxes comme les protestants, s'ils remonte avant le 15ème pour les protestant et avant l'an mille pour les orthodoxes sont obligés de reconnaitre qu'en remontant à J-C, ils ne trouvent des ancètres avant cette date...que dans l'Eglise catholique !



Tres bien ... donc en gros l'église Orthodoxe est Catholique sont apparue en même temps ? et se son déchiré ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'orthodoxie

Message  ROBERT. le Mar 19 Oct 2010, 7:43 pm

quentin a écrit:....l'Orthodoxie

Bonsoir a tous est a toutes, je me demander pour vous, vous la voyez comment ? une secte ? un truc maconique ? hérétique ?

j'ai lu je ne sais plus très bien ou, que la religion chrétien orthodoxe était la Première avant le catholicisme vue que l'orthodoxie viens d'orient, c'est vrai sa ?

merci Smile

quentin a écrit:
Spoiler:
Gérard a écrit:Cher Quentin,

Je crois que Sandrine aujourd'hui même t'a donné indirectement la réponse à ta question :


Chanoine Eugène Duplessy, APOLOGÉTIQUE, livre III, p.166-167, 1923 a écrit:


L'apostolicité de l'Église.

1. L'apostolicité, dans la volonté de Jésus-Christ.

- Être "apostolique", pour l'Égise, c'est être l'Église des apôtres, c'est-à-dire la même Église qu'ils ont fondée et qui s'est continuée depuis eux jusqu'à nous.

1° Pour qu'une Église soit aujourd'hui celle des apôtres, deux conditions sont nécessaires, l'une matérielle et l'autre formelle :

a) La condition matérielle, c'est que cette Église, en fait, enseigne la même doctrine, ait la même morale et pratique les mêmes rites que l'Église fondée par les apôtres.

Que cette condition soit nécessaire, cela est évident ; mais elle ne serait pas, à elle seule, suffisante. En effet, on peut, à la rigueur, faire cette hypothèse : dans un pays païen, des hommes ayant eu connaissance du christianisme prêchent et fondent une religion semblable, de même doctrine, de même morale, de mêmes rites ; cette religion sera matériellement identique à celle des apôtres, elle ne sera pourtant pas apostolique : il lui manque, pour cela, un élément formel bien autrement important que la similitude matérielle !

b) Cette condition formelle, nécessaire pour qu'une Église soit de droit apostolique, c'est que ses chefs remontent jusqu'aux apôtres par une tradition ininterrompue d'autorité, de pouvoir et de mission. En effet, l'ensemble de la doctrine chrétienne n'est pas une acquisition de la raison humaine : c'est un dépôt apporté du ciel par Jésus-Christ, confié par lui aux apôtres , et qui doit passer de mains autorisées en mains autorisées jusqu'à la fin des siècles. L'Église apostolique est celle qui possède ce dépôt, et non un autre dépôt qui lui ressemble plus ou moins ! Car, si elle possède identiquement le même dépôt que Jésus a confié aux apôtres, c'est que ce dépôt lui est parvenu par une suite ininterrompue de dépositaires autorisés, c'est-à-dire unis à Pierre ou à ses successeurs : c'est cette succession qui la relie aux apôtres et constitue, en conséquence, son apostolicité. On voit par là que l'apostolicité est inséparable de l'unité.

Sans doute, la religion et l'Eglise orthodoxe est certes celle qui ressemble le plus à l'Eglise catholique. Bien qu'elle se nomme orthodoxe, elle n'est pas orthodoxe, c'est à dire qu'elle ne croit pas toutes les vérités proposées par l'EGlise catholique mais, comme tu as pu le constater dans cette belle citation, quand bien même, elle croirait à toutes les vérités infaillibles, elle n'aurait pas la succession apostolique. Elle n'est pas reliée à l'Eglise catholique telle que J-C l'a fondée à l'origine :

Car, si elle possède identiquement le même dépôt que Jésus a confié aux apôtres, c'est que ce dépôt lui est parvenu par une suite ininterrompue de dépositaires autorisés, c'est-à-dire unis à Pierre ou à ses successeurs : c'est cette succession qui la relie aux apôtres et constitue, en conséquence, son apostolicité. On voit par là que l'apostolicité est inséparable de l'unité.

L'Eglise orthodoxe s'est séparée du successeur de Saint Pierre et ne serait-ce que par là, elle a perdu tout droit divin, tout droit d'être nommée église du Christ, tout droit à communiquer la grâce à ses fidèles.
Et bien qu'elle semble la meilleure église schismatique, elle n'est pas bonne en soi. Toutes les fausses religions et églises ont été suscitée par le Démon et sont maintenues en vie par lui comme nous l'enseigne le Concile de Trente. Elles sont toutes pires les meilleures étant plus susceptibles de tromper les fidèles !

Dire qu'elle est antérieure à l'Eglise catholique est absolument faux puisque l'église orthodoxe vient de ceux qui sont sortis de l'Eglise catholique. Ce serait comme de dire que l'église protestante est antérieur à l'église catholique.
Autre considération plus facile, c'est que les orthodoxes comme les protestants, s'ils remonte avant le 15ème pour les protestant et avant l'an mille pour les orthodoxes sont obligés de reconnaitre qu'en remontant à J-C, ils ne trouvent des ancètres avant cette date...que dans l'Eglise catholique !

Tres bien ... donc en gros l'église Orthodoxe est Catholique sont apparue en même temps ? et se son déchiré ?


Bonsoir Quentin; Gérard vous en a dit beaucoup à ce sujet déjà ainsi que Sandrine. Je vais essayer de schématiser au maximum, en espérant ne pas me tromper. D’autres me corrigeront demain si je me trompe et pourront vous donner une explication beaucoup plus étendue sur ce que vous demandez.

On peut dire en gros qu’il y a l’Église de rit Romain (occident) et l’Église de rite oriental (orient), le tout formant l’Église Catholique. Tout ceci débuta au tout début avec les Apôtres. En 1054, il y eut ce qu’on appela le Grand schisme d’Orient dans lequel des groupes de l’Église de rit oriental se séparèrent de l’Église catholique : à partir de là, nait l’église orthodoxe.

L’Église catholique et l’église orthodoxe ne sont pas apparues en même temps. L’église orthodoxe est née lorsque des catholiques se sont séparés de l’Église catholique pour adopter leurs propres règles, etc. ils deviennent alors une secte hérétique, donc ne sont plus membres de l’Église catholique.

L’Église catholique vient des Apôtres; l’église orthodoxe "vient au monde" si l’on peut dire, en 1054.


.
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 32440
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'orthodoxie

Message  gabrielle le Mer 20 Oct 2010, 8:20 am

Si nous faisons un recherche, nous pourrions identifier le fondateur de toutes les sectes..

Seule l'Église Catholique vient directement de Notre-Seigneur et des Apôtres.

Grec.. Michel Cerulaire

Luthérien= Luther

Calviniste- Calvin

Témoins de Jéhovah = Charles Taze Russell,

Mormons = Joseph Smith

Pentecôtisme, appelé aussi mouvement de Pentecôte, est une mouvance protestante évangélique se différenciant des autres par l'importance donnée aux dons du Saint-Esprit, tels ceux manifestés au Ie siècle par les apôtres et autres fidèles rassemblés lors du jour de la Pentecôte.

Amish= L'origine des Amish peut remonter à deux dates : Soit à 1660, avec la signature, dans le petit village alsacien d'Ohnenheim, de la Convention de foi commune toujours en vigueur actuellement dans les communautés américaines ;
Soit - comme c'est plus fréquent - à 1693, à Sainte-Marie-aux-Mines, lorsqu'un évêque, Jakob Amman (1645-1730), quitte, pour des raisons de divergences théologiques, la branche suisse des Mennonites, après avoir tenté de mobiliser les Frères d'Alsace pour une vie plus simple. En 1712, Louis XIV tente de déplacer les Frères. La trace de Jakob Amman se perd, mais on retrouve les Frères aux États-Unis d'Amérique.

À partir de 1681, William Penn, fondateur de la Société des Amis de Dieu, plus connue sous le nom de Quakers, accueille tous les réprouvés, à la seule condition qu'ils tolèrent les autres. Les Amish s'installent donc à partir de ce moment aux États-Unis (Pennsylvanie). Cette organisation rejette les principes de conformisme à la société de consommation, et adopte en fonction un train de vie marginal.

Ce qu'aujourd'hui on nomme frauduleusement "l'Église Catholique" est en fait une secte qui fut fondée par Jean Baptiste Montini ( Paul VI) entre les années 63-65 pendant le "concile V2" sa particuliarité est de se faire passer pour l'Église Catholique en gardant certains aspects extérieurs.





avatar
gabrielle

Nombre de messages : 17768
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'orthodoxie

Message  Invité le Mer 20 Oct 2010, 12:41 pm

Merci a tous ! tout est clair maintenant pour moi Smile

Que Dieu vous bénisse Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum