Depuis quand le Siège Apostolique est-il vacant ?

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Aller en bas

Depuis quand le Siège Apostolique est-il vacant ? Empty Depuis quand le Siège Apostolique est-il vacant ?

Message  JP B le Mar 21 Sep 2010, 5:53 pm

Nous reconnaissons tous, ici, y compris votre serviteur, que le Saint Siège est actuellement (au moins formellement) vacant.
Qui peut, sans verser dans le subjectivisme (trop habituel en la matière et trop souvent observé ! …), dire depuis quelle date et expliquer pourquoi il en est ainsi ?

JP B
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Depuis quand le Siège Apostolique est-il vacant ? Empty Re: Depuis quand le Siège Apostolique est-il vacant ?

Message  Wulfrano le Mar 21 Sep 2010, 8:08 pm

JP B a écrit:Nous reconnaissons tous, ici, y compris votre serviteur, que le Saint Siège est actuellement (au moins formellement) vacant.
Qui peut, sans verser dans le subjectivisme (trop habituel en la matière et trop souvent observé ! …), dire depuis quelle date et expliquer pourquoi il en est ainsi ?

Cher ami JPB :

Le Saint Siège est actuellement (matériellement et formellement) vacant.

Depuis quelle date ? Octobre 9, 1958.

Pourquoi il en est ainsi ? Parce que dans ce date, il a mourût le Pape Pie XII, le dernier Pape catholique de la histoire et Roncalli-Montini-Luciani-Wojtyla-Blattezinger XVI ils ne sont Papes mais Antipapes, faux Papes, imposteurs, "clowns", "jerks", "assholes", etc.



Wulfrano

Nombre de messages : 902
Date d'inscription : 22/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

Depuis quand le Siège Apostolique est-il vacant ? Empty Re: Depuis quand le Siège Apostolique est-il vacant ?

Message  Carolus.Magnus.Imperator. le Mar 21 Sep 2010, 8:28 pm

Wulfrano a écrit: ... ils ne sont Papes mais Antipapes, faux Papes, imposteurs, "clowns", "jerks", "assholes", etc.

Bref, ils étaient - et sont - une coche en dessous des Guérardiens ! Depuis quand le Siège Apostolique est-il vacant ? 80494

Carolus.Magnus.Imperator.

Nombre de messages : 4189
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Depuis quand le Siège Apostolique est-il vacant ? Empty Certains disent depuis 1939

Message  JP B le Mer 22 Sep 2010, 1:50 am

Qu'en pense notre fumeur de moquette ?

JP B
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Depuis quand le Siège Apostolique est-il vacant ? Empty Re: Depuis quand le Siège Apostolique est-il vacant ?

Message  Gérard le Mer 22 Sep 2010, 3:06 am

JP B a dit:

Qu'en pense notre fumeur de moquette ?

Tiens ! JP B s'intéresse à ce que pense quelqu'un d'autre et qui peut penser quelque chose autre que la thèseaguée !

Pour ma part, il y a longtemps que j'ai appris à écouter ceux qui ne pensent pas comme moi car souvent Dieu met dans leur bouche des vérités, à leur insu, que l'on ne pourrait pas connaître autrement et que Dieu veut que l'on connaisse par eux !

Je me rappelle quand je faisait le jardin avec mes enfants et que j'étais censé être leur enseignant en la matière, c'est eux qui venaient pour me faire des remarques dignes des plus grands maîtres jardiniers !

Par exemple quand je suis traité de "Fumeur de moquette" Je sais que je n'ai jamais fumé de ma vie mais je me dis :
Ah ! ce n'est pas pour rien que Dieu permet que je sois humilié. Cherche ce que veut dire cela !

En attendant, je vais répondre en fumeur de moquette, c'est à dire comme étant le plus infâme de tous et, ma foi, si je dis la vérité et bien la vérité dites par un fumeur de moquette ne diffère pas de celle dite par un grand théologien !

Sur ce forum, on me prend pour une personne trop sévère, excessive et certains se rangent du côté de l'Abbé Zins pour s'offenser quand je dis qu'il n'y avait plus d'Eglise catholique au vatican et certainement pas un évêque catholique puisque les 2500 en approuvant les documents hérétiques de Vaican II quittaient ipso facto l'Eglise et fondaient la fameuse église conciliaire contre laquelle nous combattons tous bien que de manière différente.

Et bien sur le sujet de la date de la naissance de l'église conciliaire, je suis moins sévère que Wulfrano et certains autres que je connais avec la même position et qui disent :
Jean XIII étant fm n'était pas pape donc, il n'y avait plus d'Eglise en 1958 !

Pourquoi je n'adopte pas cette position ?
Parce qu'un pape franc-maçon, cela fait un pape qui n'est pas pape...un faux pape, mais rien de plus. Or, l'Eglise a vécu 38 fois avec des faux papes et jamais personne n'a dit qu'il y a eu une fausse église chaque fois des 38 fois que cela s'est produit.

D'autre part, le fait d'établir, le changement que nous vivons à partir d'un faux pape, cela fait disparaître comme par magie, le problème capital du Concile Vatican II.

A Vatican II, probablement, il y a un faux pape, Paul VI, mais aurait-il été vrai pape ou aurait il été précédé d'un faux papes, cela ne change rien à l'affaire.
Le problème de Vatican II se suffit à lui-même. Ce qui ne veut pas dire qu'il n'y a rien eu qui prédisposat à cet évênement...même du temps de Pie XII ou même du temps de Saint Pie X ...avec Rampolla...et ses héritiers !

Sous Jean-Paul II, rien que par le fait de son élection, peut-on dire que tout le corps apostolique avait apostasié en signant des hérésies et en faisant serment de leur unité à la fausse religion et à la fausse église de cette religion nouvelle.

Si j'avais cette position comme Wulfrano, alors oui, je pense que je mériterais d'être traité d'excessif ayant une rigueur injuste et inconvenante.
Mais si, aujourd'hui qu'il est facile de connaître ce qui s'est passé, nous affirmons que l'Eglise catholique était encore au Vatican au lendemain du Concile, alors elle y est encore aujourd'hui.
L'Abbé Zins me reproche de ne pas me mettre dans la situation de 1965 et son disciple Rosalmonte me reproche de ne pas avoir crié "sedevacante" du haut de mes 16 ans.

Je réponds à ces braves gens en leur demandant pourquoi ils se sont penchés sur le problème du Concile, pourquoi, ont-ils cherché à sortir de l'affreuse confusion qui y régnait alors, si notre jugement actuel doit être celui que nous avions ou plutôt celui que nous n'avions pas à cette époque.
L'Abbé Zins m'a reproché de ne pas tenir compte de tout ce travail des théologiens traditionalistes qui ont travaillé à "débroussailler" cette époque confuse et dit-il G L voyant ce terrain dégagé se met à courir comme un malade.

Je ne méprise aucunement tout ce qui a été fait contre le concile et contre la confusion qu'il a apporté. Le problème, c'est que ceux qui se sont enquis de débroussailler et qui, il est vrai nous ont rendu service pour tous les témoignages qu'ils ont apporté contre Vatican II. Cependant, ces mêmes débroussailleurs, n'ont pas voulu que l'on court à toute vitesse sur le terrain qu'ils avaient dégagé et qu'au contraire ils ont pris peur de l'avoir trop dégagé et ils ont remis les broussailles sur le terrain pour que l'on ne puisse pas courir vers la vérité et comme pour protéger l'église de Vatican II d'un reste de catholicité qu'ils ont voulu lui garder ...ENVERS ET CONTE TOUT !

C'est pourquoi, je bénis le Seigneur qu'aujourd'hui, sur ce forum, il en soit venu de l'Orient et de l'Occident...de très très loin...surtout au sens figuré et qui font la pige à ces traditionalistes, prélats ou clerc contre vatican II, ces gens qui étaient nés dans l'Eglise catholique, qui par conséquent étaient bien ces enfants du Royaumes...et qui ont été rejetés au profit de ceux qui venaient de l'Orient et de l'Occident.
Vous allez dire que je suis de ceux-ci puisque moi aussi, je suis né dans l'EGlise catholique dans une super famille catholique !
Eh bien, je me suis demandé un jour comment ne pas subir la réprobation prévue pour le rejet des enfants du Royaume.
Je me suis dit que Dieu dans sa miséricorde veut aussi les enfants du Royaume !Et comment faire pour que nous ne soyons pas rejeter ?
Eh bien, il suffit de désirer d'un grand désir qu'il en viennent de l'Orient et de l'Occident, il faut même désirer de se faire dépasser à toute vitesse et même applaudir chaque fois que nous nous voyons dépasser...pour en quelque sorte être happer par leur élan. Devrions-nous nous scandaliser si Dieu mettait au milieu de nous un nouveau St Paul? Devrions-nous nous scandaliser quand les juifs se convertiront et que sans doute, ils seront devant ? Aujourd'hui, devant nos yeux, sur ce forum même, c'est ceux de l'Orient et de l'Occident qui d'un seul coup grille toutes les étapes et sont devant !
Que Dieu soit loué pour sa Grande Miséricorde !

Gérard
Gérard

Nombre de messages : 2681
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Depuis quand le Siège Apostolique est-il vacant ? Empty Oui ! Alors ?

Message  JP B le Mer 22 Sep 2010, 3:47 am

Le Siège Apostolique est-il vacant ou ne l'est-il pas ?
"Est, est ; non, non" ! ("Tout le reste vient du malin"...)

S'il est vacant, depuis quand l'est-il ?
Je ne vois, dans ce long discours hors propos, aucune réponse précise ! Basketball ...

JP B
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Depuis quand le Siège Apostolique est-il vacant ? Empty Re: Depuis quand le Siège Apostolique est-il vacant ?

Message  Gérard le Mer 22 Sep 2010, 4:25 am

JP B a écrit:Le Siège Apostolique est-il vacant ou ne l'est-il pas ?
"Est, est ; non, non" ! ("Tout le reste vient du malin"...)

S'il est vacant, depuis quand l'est-il ?
Je ne vois, dans ce long discours hors propos, aucune réponse précise ! Basketball ...

LE SIEGE VACANT !
Un seul doit être puni : Le "Pape" hérétique de l'église conciliaire !
Et tous les autres hérétiques continueraient de constituer l'EGLISE CATHOLIQUE et l'Eglise enseignante s'il vous plait !
Le Siège était vacant sous Jean XIII et sous les 38 faux papes que l'Eglise catholique a subis !

LE SIEGE VACANT ? Ce n'est pas mon problème parce que cela n'a pas été un problème comparable à Vatican II !
Monsieur Bontemps, est-ce Paul VI qui a consigné le Concile Vatican II ou lui ET tous les évêques réunis avec lui au Vatican ?
Peut-on appliquer des peines au SEUL Paul VI. Et dire:

Toi ! Dehors ! "SEDEVACANTE " et tout tes copains qui t'ont suivi, ce seront eux, ou les meilleurs d'entre eux qui formeront désormais l'Eglise enseignante !

C'est donc toute la Bande conciliaire des 2500 potes à Paul VI à qui on doit dire :
"Dehors, vous n'appartenez pas à l'Eglise catholique, celle-ci reste INCHANGEE sans vous et SURTOUT SURTOUT, elle n'a pas besoin de vous autrement que pour vous déclarer hérétiques, infâmes, apostats, privés de tout ce que vous avez pu recevoir d'elle (Bulle de Paul VI)... et hors de son sein !

SEDEVACANTE ? NON !

"VATICAN D'EUX VACANTE" OUI !
En ceci, je suis non seulement précis....mais surtout juste n'épargnant aucun hérétique, aucun fondateur de cette diablesse de secte !
Gérard
Gérard

Nombre de messages : 2681
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Depuis quand le Siège Apostolique est-il vacant ? Empty Vous ne répondez pas ! Toutefois...

Message  JP B le Mer 22 Sep 2010, 4:45 am


  1. L'ensemble de TOUS les évêques, sans le Pape, peut fort bien se tromper : cet ensemble (comme chacun de ses membres), sans le Pape, n'est pas infaillible.
    On ne peut donc pas leur faire le même reproche qu'à celui par qui, s'il avait été Pape, ils auraient été, avec lui, infaillibles (de l'infaillibilité du Magistère Universel) : c'est en effet le Pape qui communique son infaillibilité au corps épiscopal uni à lui.

  2. Je vous repose pour la troisème fois la même question : depuis quand n'y a-t-il plus de Pape pour communiquer à l'ensemble des évêques à lui unis son infaillibilté ce qui fait que depuis cette date (que je vous demande pour la troisème fois de préciser) ils sont apparemment tous (au moins quasiment) dans l'erreur ?


Êtes-vous à ce point ennuyé pour ne pouvoir répondre clairement ? Laughing ...

JP B
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Depuis quand le Siège Apostolique est-il vacant ? Empty Enfin ! Quoi, c'est pourtant simple...

Message  JP B le Mer 22 Sep 2010, 5:58 am

Si c'est "toute la Bande conciliaire des 2500 potes à Paul VI" qui a sombré dans l'hérésie, depuis quand n'y avait-il pas de Pape pour empêcher la chose ?

JP B
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Depuis quand le Siège Apostolique est-il vacant ? Empty Re: Depuis quand le Siège Apostolique est-il vacant ?

Message  Gérard le Mer 22 Sep 2010, 6:34 am

JP B a écrit:



  1. [u]Je vous repose pour la troisème fois la même question :[b] depuis quand n'y a-t-il plus de Pape pour communiquer à l'ensemble des évêques à lui unis son infaillibilté ce qui fait que depuis cette date (que je vous demande pour la troisème fois de préciser) ils sont apparemment tous (au moins quasiment) dans l'erreur ?


Êtes-vous à ce point ennuyé pour ne pouvoir répondre clairement ? Laughing ...
Avant de répondre à la question 2, je suis obligé de vous faire une remarque sur votre 1
Vous dites :
"c'est en effet le Pape qui communique son infaillibilité au corps épiscopal uni à lui."
D'après votre affirmation, pas de pape, pas d'infaillibilité puisque personne pour la leur communiquer. L'Eglise ne serait donc pas infaillible après la mort d'un pape et avant le suivant !

Ne serait-il pas plus juste de dire avec CMI :


Il est impossible qu'un concile oecuménique puisse errer sur la foi et les moeurs pour la simple et bonne raison qu'il est assisté par le Saint-Esprit. Dans ce genre d'assemblé, on y retrouve le corps épiscopal réuni, c'est-à-dire tous les évêques en communion ave le Pape. Ainsi, le concile oecuménique représente la personne morale de l'Église, l'Église universelle.

Et ainsi j'ajoute que si le pape meurt, les pères du Concile unis à la personne morale du Saint Siège sont bien l'Eglise universelle et infaillible. Vous dites que pour vous c'est le pape qui communique son infaillibilité et apparemment ce serait le fait que l'êveque ou tous les évêques soient unis au pape qui ferait que le corps épiscopal serait infaillible.

Pourquoi, dois-je faire ce distingo ? Parce que vous me poussez à dire que c'est bien en 1958, lors du conclave qui a élu Jean XXIII qu'il n'y avait plus de pape et donc plus d'infaillibilité....ce que je réprouve !

D'ailleurs si je donne la citation de CMI complète sur MI Ca el, elle prouvera une fois de plus que CONTRAIREMENT à votre thèse, il est impossible que l'église d'après Vatican II soit l'Eglise catholique :


Martin V, Concile de Constance, bulle "Inter Cunctas", 22 février 1418, Denz. 657 a écrit:
5. (...) tout Concile général, incluant celui de Constance, représente l'Église universelle.

CMI
Donc si le concile oecuménique pouvait errer un seul instant sur la foi et les moeurs, il s'ensuivrait obligatoirement que l'Église pourrait se tromper et nous tromper, car le concile oecuménique représente la personne morale de l'Église et oblige les fidèles. Or, une telle affirmation est contraire au Credo, car l'Église ne peut pas se tromper ni nous tromper.

Cardinal L.-N. Bégin, LA SAINTE ÉCRITURE ET LA RÈGLE DE FOI, p.215, Québec, 1874 a écrit:
Mais l'Église du Christ ne peut être que celle qui croit absolument toute la doctrine enseignée au monde par Jésus-Christ et ses Apôtres. Si donc l'on suppose un instant que cette Église est faillible, qu'elle sape la foi, qu'elle corrompt la morale, qu'elle enseigne l'erreur, elle cesse par là même d'être l'Église du Christ, et il serait vrai de dire qu'elle a apostasié, qu'elle n'est plus sa chaste épouse, qu'elle était bâtie non sur la pierre mais sur le sable, que les portes de l'enfer ont prévalu contre elle, et que par conséquent le Sauveur a été infidèle à sa promesse ou n'avait pas prévu sa ruine future. La conséquence est rigoureuse; mais comme cette conclusion renferme un blasphème contre Dieu, il s'ensuit que les prémisses sont fausses et que l'Église du Christ est nécessairement infaillible.
CMI
http://www.phpbbserver.com/micael/viewtopic.php?t=1530&mforum=micael

Je réponds donc PRECISEMENT avec date !
Quand est-ce, quel est l'instant où ce concile a errer sur la foi et les moeurs ?

Le premier ordre de promulgation de documents du Concile Vatican II a été le 4 décembre 1963 : il s'agit de :
"la Constitution sur la Sainte Liturgie" (Sacrosantum concilium)
et du "Décret sur les moyens de communications sociale (inter mirifica)
Si ces deux documents sont hérétiques, c'est donc à cette date précise que l'église conciliaire est né et que l'EGlise catholique a vu sotir d'elle la grande majorité sinon la totalité (je ne sais puisqu'aucun évêque catholique ne s'est manifesté) de ses évêques.

Je ne connais pas ni la doctrine ni l'orthodoxie de ces deux documents donc je ne sais pas si c'est à ce moment-là que tout à chavirer. Les organistateurs du Concile ont eu peut-être l'habileté de commencer à faire signer de l'orthodoxe !
Cependant, dans l'ordre de promulgation suivant, il s'agissait de promulguer, le 21 Novembre 1964 :

Décret sur les Eglises orientales catholiques (orientalum ecclesiarum)
Décret sur l'Oecuménisme (Unitatis Retingratio)
Et SURTOUT LUMEN GENTIUM, appelée par eux-mêmes (et par Marcel) Constitution Dogmatique sur l'Eglise

Or, Lumen Gentium est une "CONSTITUTION" comme la célèbre "PASTO ET AETERNUS" de Pie IX. De plus cette Constitution entend déterminer les dogme sur l'EGlise.

C'est le gros morceau du COncile Vatican II et comme par hasard, les tradis ni Marcel ni Guérard n'y ont mis leur nez ! Curieux ! Ne trouves-tu pas Jean-Paul....peut-être que toi non-plus.
Est-ce que ça pourrait être intéressant ça, un document qui indique où quand et comment les hérésies de Vatican II ont été promulguées comme devant être les nouveaux dogmes hérétiques d'une fausse église ?
Je vois de là, tu risques de fuir Jean Paul mais reste avec nous et lis TOUTE la fondation de l'église conciliaire qui d'après toi n'a jamais existé et reviens nous ensuite.

Donc au moins au plus tard à la signature de Lumen Gentium,le 21 Novembre 1964 qui fondait les dogmes de la nouvelle église conciliaire au moins là et certainement, l'église conciliaire était fondée et Rome était devenu dès cet instant, le Siège de l'Antechrist ou "Le trône de leur abomination"...le trône de l'abominable apostasie des évêques :
"L'Infâme Trahison"

J'ai eu dit : le jour de la fermeture du Concile le 7 décembre 1965...mais c'est mon manque de rigueur trop connu !

Là où fut institué le Siège du BIenheureux Pierre, là ils ont posé le trône de leur abomination
Exorcisme de Léon XIII
"Rome perdra la foi et deviendra le Siège de l'Antechrist...l'Eglise sera éclipsée (message de la Salette)
Gérard
Gérard

Nombre de messages : 2681
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Depuis quand le Siège Apostolique est-il vacant ? Empty Re: Depuis quand le Siège Apostolique est-il vacant ?

Message  JP B le Mer 22 Sep 2010, 8:06 am

Gérard a écrit:
[...]

Vous dites :
"c'est en effet le Pape qui communique son infaillibilité au corps épiscopal uni à lui."
D'après votre affirmation, pas de pape, pas d'infaillibilité puisque personne pour la leur communiquer. L'Eglise ne serait donc pas infaillible après la mort d'un pape et avant le suivant !

Ne serait-il pas plus juste de dire avec CMI :

Il est impossible qu'un concile oecuménique puisse errer sur la foi et les moeurs pour la simple et bonne raison qu'il est assisté par le Saint-Esprit. Dans ce genre d'assemblé, on y retrouve le corps épiscopal réuni, c'est-à-dire tous les évêques en communion avec le Pape. Ainsi, le concile oecuménique représente la personne morale de l'Église, l'Église universelle.
[Souligné par JP B. Depuis quand le Siège Apostolique est-il vacant ? 80494 ]

Et ainsi j'ajoute que si le pape meurt, les pères du Concile unis à la personne morale du Saint Siège sont bien l'Eglise universelle et infaillible. [ Depuis quand le Siège Apostolique est-il vacant ? 80494 ! Si le Pape meurt, le Concile œcuménique s'arrête ! Depuis quand le Siège Apostolique est-il vacant ? 80494 ... Du reste, le "concil[iabul]e vaticandeux" ne s'est pas poursuivi durant le conclave de 1963...]

[...]

Donc si le concile oecuménique [idem - i.e. avec le Pape qui lui communique son infaillibilté - note de JP B.] pouvait errer un seul instant sur la foi et les moeurs, il s'ensuivrait obligatoirement que l'Église pourrait se tromper et nous tromper, car le concile oecuménique [id.] représente la personne morale de l'Église et oblige les fidèles. Or, une telle affirmation est contraire au Credo, car l'Église ne peut pas se tromper ni nous tromper.

[La citation du Cardinal L.-N. Bégin (LA SAINTE ÉCRITURE ET LA RÈGLE DE FOI, p.215, Québec, 1874), qui est absolument vraie, ne va nullement contre ce que j'ai écrit : "l'Église du Christ" qui "ne peut être que celle qui croit absolument toute la doctrine enseignée au monde par Jésus-Christ et ses Apôtres" et qui "est nécessairement infaillible" est constituée du successeur de Pierre et de ceux des Apôtres et non des seuls successeurs des Apôtres. - Idem]

[...]

Je comprends d'où vient l'hérésie de M. Gérard LAURENÇON : il est tombé dans la théorie de la collégialité vaticandeuse ! Rolling Eyes ...

Notons encore cette avant-dernière citation dans son message en question :
Là où fut institué le Siège du Bienheureux Pierre, là ils ont posé le trône de leur abomination
(Souligné par JP B.)

Cette citation, de sa part, ne manque pas de sel ! Depuis quand le Siège Apostolique est-il vacant ? 80494 ...

JP B
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Depuis quand le Siège Apostolique est-il vacant ? Empty Re: Depuis quand le Siège Apostolique est-il vacant ?

Message  Rosalmonte le Mer 22 Sep 2010, 8:48 am

Gérard a écrit:Mais si, aujourd'hui qu'il est facile de connaître ce qui s'est passé, nous affirmons que l'Eglise catholique était encore au Vatican au lendemain du Concile, alors elle y est encore aujourd'hui.

L'Abbé Zins me reproche de ne pas me mettre dans la situation de 1965 et son disciple Rosalmonte (?) me reproche (???????)de ne pas avoir crié "sedevacante" du haut de mes 16 ans.

Ce n'est pas du tout ça que je vous reproche, quoique, vu votre attitude.

Je vous reproche de ne pas tenir compte de la situation proprement apocalyptique de ce conciliabule, qui a berné la terre entière, faisant entrer tous les trompés dans l'erreur commune.

Quant aux trompeurs, eux oui, ils savaient. Mais ils étaient la minorité.

Et répondez à ceci: Qui, au moment où tout tombait en ruines, s'est levé pour dire au moins il y a une c..ille dans le potage?

Rosalmonte
Rosalmonte

Nombre de messages : 1947
Date d'inscription : 16/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Depuis quand le Siège Apostolique est-il vacant ? Empty Re: Depuis quand le Siège Apostolique est-il vacant ?

Message  Thomas le Mer 22 Sep 2010, 10:49 am

Gérard a écrit:D'ailleurs si je donne la citation de CMI complète sur MI Ca el, elle prouvera une fois de plus que CONTRAIREMENT à votre thèse, il est impossible que l'église d'après Vatican II soit l'Eglise catholique :

Martin V, Concile de Constance, bulle “Inter Cunctas”, 22 février 1418, Denz. 657 a écrit:5. (...) tout Concile général, incluant celui de Constance, représente l'Église universelle.
CMI
Donc si le concile oecuménique pouvait errer un seul instant sur la foi et les moeurs, il s'ensuivrait obligatoirement que l'Église pourrait se tromper et nous tromper, car le concile oecuménique représente la personne morale de l'Église et oblige les fidèles. Or, une telle affirmation est contraire au Credo, car l'Église ne peut pas se tromper ni nous tromper.
La bulle de Martin V que vous (ou C.M.I. ?) citez comporte toutefois une restriction significative au sujet de la valeur des décisions du concile de Constance : "Tenez pour assuré tout ce qu'il aura décidé en faveur de la foi et pour le bien des âmes". Martin V, élu par le concile, pouvait difficilement s'exprimer plus explicitement alors que l'Eglise sortait à peine du grand schisme, mais il est un fait que certains décrets de Constance, dont celui affirmant la supériorité du concile sur le Pape, sont tout sauf catholiques. Dans son histoire du grand schisme d'Occident, Salembier fait d'ailleurs remarquer qu'en condamnant la 37e proposition de Wiclef selon laquelle "Le Pape n'est point le vicaire immédiat de Jésus-Christ", Martin V frappe aussi, indirectement, la doctrine de Constance.

Un concile, même universel, n'est infaillible que dans les décrets que le pape a confirmés. Ainsi, le IIIe concile de Constantinople avait condamné pour hérésie le monothélisme et ses partisans, et avec eux le pape Honorius. Approuvant le décret conciliaire, le pape Léon II ne retient cependant pas contre Honorius l'accusation d'hérésie, mais uniquement celle d'avoir été négligent dans la défense de la foi. Or seul ce jugement, et non celui plus sévère du concile, engage l'Eglise.
 

Thomas
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Depuis quand le Siège Apostolique est-il vacant ? Empty Re: Depuis quand le Siège Apostolique est-il vacant ?

Message  Wulfrano le Mer 22 Sep 2010, 1:57 pm

Gérard a écrit:JP B a dit:

Qu'en pense notre fumeur de moquette ?

Tiens ! JP B s'intéresse à ce que pense quelqu'un d'autre et qui peut penser quelque chose autre que la thèseaguée !

Pour ma part, il y a longtemps que j'ai appris à écouter ceux qui ne pensent pas comme moi car souvent Dieu met dans leur bouche des vérités, à leur insu, que l'on ne pourrait pas connaître autrement et que Dieu veut que l'on connaisse par eux !

Je me rappelle quand je faisait le jardin avec mes enfants et que j'étais censé être leur enseignant en la matière, c'est eux qui venaient pour me faire des remarques dignes des plus grands maîtres jardiniers !

Par exemple quand je suis traité de "Fumeur de moquette" Je sais que je n'ai jamais fumé de ma vie mais je me dis :
Ah ! ce n'est pas pour rien que Dieu permet que je sois humilié. Cherche ce que veut dire cela !

En attendant, je vais répondre en fumeur de moquette, c'est à dire comme étant le plus infâme de tous et, ma foi, si je dis la vérité et bien la vérité dites par un fumeur de moquette ne diffère pas de celle dite par un grand théologien !

Sur ce forum, on me prend pour une personne trop sévère, excessive et certains se rangent du côté de l'Abbé Zins pour s'offenser quand je dis qu'il n'y avait plus d'Eglise catholique au vatican et certainement pas un évêque catholique puisque les 2500 en approuvant les documents hérétiques de Vaican II quittaient ipso facto l'Eglise et fondaient la fameuse église conciliaire contre laquelle nous combattons tous bien que de manière différente.

Et bien sur le sujet de la date de la naissance de l'église conciliaire, je suis moins sévère que Wulfrano et certains autres que je connais avec la même position et qui disent :
Jean XIII étant fm n'était pas pape donc, il n'y avait plus d'Eglise en 1958 !

Pourquoi je n'adopte pas cette position ?
Parce qu'un pape franc-maçon, cela fait un pape qui n'est pas pape...un faux pape, mais rien de plus. Or, l'Eglise a vécu 38 fois avec des faux papes et jamais personne n'a dit qu'il y a eu une fausse église chaque fois des 38 fois que cela s'est produit.

D'autre part, le fait d'établir, le changement que nous vivons à partir d'un faux pape, cela fait disparaître comme par magie, le problème capital du Concile Vatican II.

A Vatican II, probablement, il y a un faux pape, Paul VI, mais aurait-il été vrai pape ou aurait il été précédé d'un faux papes, cela ne change rien à l'affaire.
Le problème de Vatican II se suffit à lui-même. Ce qui ne veut pas dire qu'il n'y a rien eu qui prédisposat à cet évênement...même du temps de Pie XII ou même du temps de Saint Pie X ...avec Rampolla...et ses héritiers !

Sous Jean-Paul II, rien que par le fait de son élection, peut-on dire que tout le corps apostolique avait apostasié en signant des hérésies et en faisant serment de leur unité à la fausse religion et à la fausse église de cette religion nouvelle.

Si j'avais cette position comme Wulfrano, alors oui, je pense que je mériterais d'être traité d'excessif ayant une rigueur injuste et inconvenante.
Mais si, aujourd'hui qu'il est facile de connaître ce qui s'est passé, nous affirmons que l'Eglise catholique était encore au Vatican au lendemain du Concile, alors elle y est encore aujourd'hui.
L'Abbé Zins me reproche de ne pas me mettre dans la situation de 1965 et son disciple Rosalmonte me reproche de ne pas avoir crié "sedevacante" du haut de mes 16 ans.

Je réponds à ces braves gens en leur demandant pourquoi ils se sont penchés sur le problème du Concile, pourquoi, ont-ils cherché à sortir de l'affreuse confusion qui y régnait alors, si notre jugement actuel doit être celui que nous avions ou plutôt celui que nous n'avions pas à cette époque.
L'Abbé Zins m'a reproché de ne pas tenir compte de tout ce travail des théologiens traditionalistes qui ont travaillé à "débroussailler" cette époque confuse et dit-il G L voyant ce terrain dégagé se met à courir comme un malade.

Je ne méprise aucunement tout ce qui a été fait contre le concile et contre la confusion qu'il a apporté. Le problème, c'est que ceux qui se sont enquis de débroussailler et qui, il est vrai nous ont rendu service pour tous les témoignages qu'ils ont apporté contre Vatican II. Cependant, ces mêmes débroussailleurs, n'ont pas voulu que l'on court à toute vitesse sur le terrain qu'ils avaient dégagé et qu'au contraire ils ont pris peur de l'avoir trop dégagé et ils ont remis les broussailles sur le terrain pour que l'on ne puisse pas courir vers la vérité et comme pour protéger l'église de Vatican II d'un reste de catholicité qu'ils ont voulu lui garder ...ENVERS ET CONTE TOUT !

C'est pourquoi, je bénis le Seigneur qu'aujourd'hui, sur ce forum, il en soit venu de l'Orient et de l'Occident...de très très loin...surtout au sens figuré et qui font la pige à ces traditionalistes, prélats ou clerc contre vatican II, ces gens qui étaient nés dans l'Eglise catholique, qui par conséquent étaient bien ces enfants du Royaumes...et qui ont été rejetés au profit de ceux qui venaient de l'Orient et de l'Occident.
Vous allez dire que je suis de ceux-ci puisque moi aussi, je suis né dans l'EGlise catholique dans une super famille catholique !
Eh bien, je me suis demandé un jour comment ne pas subir la réprobation prévue pour le rejet des enfants du Royaume.
Je me suis dit que Dieu dans sa miséricorde veut aussi les enfants du Royaume !Et comment faire pour que nous ne soyons pas rejeter ?
Eh bien, il suffit de désirer d'un grand désir qu'il en viennent de l'Orient et de l'Occident, il faut même désirer de se faire dépasser à toute vitesse et même applaudir chaque fois que nous nous voyons dépasser...pour en quelque sorte être happer par leur élan. Devrions-nous nous scandaliser si Dieu mettait au milieu de nous un nouveau St Paul? Devrions-nous nous scandaliser quand les juifs se convertiront et que sans doute, ils seront devant ? Aujourd'hui, devant nos yeux, sur ce forum même, c'est ceux de l'Orient et de l'Occident qui d'un seul coup grille toutes les étapes et sont devant !
Que Dieu soit loué pour sa Grande Miséricorde !



"Pourquoi je n'adopte pas cette position ?
↑Parce qu'un pape franc-maçon, cela fait un pape qui n'est pas pape...un faux pape, mais rien de plus. Or, l'Eglise a vécu 38 fois avec des ↑faux papes et jamais personne n'a dit qu'il y a eu une fausse église chaque fois des 38 fois que cela s'est produit."



Cher Gérard:

À ces 38 occasions un seul cas s'est jamais produit que le faux Pape était maçon.

Ceci est très différent.

Un maçon est un fils du Diable.

Un fils du Diable ne peut pas, par essence, être Pape vrai, c'est-à-dire, authentique successeur de Saint Pierre

Wulfrano

Nombre de messages : 902
Date d'inscription : 22/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

Depuis quand le Siège Apostolique est-il vacant ? Empty Re: Depuis quand le Siège Apostolique est-il vacant ?

Message  Wulfrano le Mer 22 Sep 2010, 2:09 pm

JP B a écrit:Le Siège Apostolique est-il vacant ou ne l'est-il pas ?
"Est, est ; non, non" ! ("Tout le reste vient du malin"...)

S'il est vacant, depuis quand l'est-il ?
Je ne vois, dans ce long discours hors propos, aucune réponse précise ! Basketball ...


Cher Jean Paul III:

A votre question « Le Siège Apostolique est-il vacant ou ne l'est-il pas ? »…

Je réponds comme ceci :

Oui !

Le Siège Apostolique est vacant et non seulement vacant mais il est aussi fini.

SEDE FINITA.

Comprenez-vous, mon cher Pape Conciliaire Jean Paul III ?

Wulfrano

Nombre de messages : 902
Date d'inscription : 22/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

Depuis quand le Siège Apostolique est-il vacant ? Empty Re: Depuis quand le Siège Apostolique est-il vacant ?

Message  gabrielle le Mer 22 Sep 2010, 2:22 pm

J'arrive à peine, et il y a beaucoup de lecture à faire.

Je reviendrai.



gabrielle
gabrielle

Nombre de messages : 18013
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Depuis quand le Siège Apostolique est-il vacant ? Empty Re: Depuis quand le Siège Apostolique est-il vacant ?

Message  Gérard le Mer 22 Sep 2010, 2:39 pm

Rosalmonte a dit:
Ce n'est pas du tout ça que je vous reproche, quoique, vu votre attitude.

Je vous reproche de ne pas tenir compte de la situation proprement apocalyptique de ce conciliabule, qui a berné la terre entière, faisant entrer tous les trompés dans l'erreur commune.

Quant aux trompeurs, eux oui, ils savaient. Mais ils étaient la minorité.

Et répondez à ceci: Qui, au moment où tout tombait en ruines, s'est levé pour dire au moins il y a une c..ille dans le potage?

Cher Rosalmonte, je dois rectifier si vous n'avez pas dit cela :
Il y a effectivement les trompeurs et les trompés.
Bon, ce qui est super, c'est que nous sommes bien d'accord sur les trompeurs.."qui ont berné la terre entière" Donc, il ne peut y avoir aucun cathos parmi ces évêques trompeurs. Marcel est un trompeur s'il n'est pas le meilleur d'entre eux !Donc au Concile, il y a bien eu la naissance d'une fausse église absolument exclut de l'Eglise catholique. Aux lendemain du Concile, il y avait deux églises, l'église conciliaire composée de tous les trompeurs conciliaires et l'Eglise catholique.

Maintenant, il y a les trompés que vous excusez par l' "erreur commune". Je ne dis pas que les trompés n'avaient pas d'excuse mais il n'ont pas cette excuse de l'erreur commune. CMI a déjà traité ce faux argument. L'erreur commune est un terme juridique que l'Eglise utilise dans le Canon 109 au sujet d'un prêtre que l'on croit détenir une juridiction et qui n'en a pas.
Après le Concile, quelle des deux Eglises, les trompés ont cru devoir suivre ?
L'église conciliaire n'est-ce pas sinon vous ne les appeleriez pas les trompés ?

Or, les saints Canons de l'Eglise attestent avec toute rigueur et non moins de justice que ceux qui appartiennent à une secte ne sont pas catholiques et sont hérétiques.
Alors, il y a la considération selon laquelle on peut appartenir à l'Eglise quant à l'âme mais il faut l'excuse de l'ignorance invincible, c'est à dire qu'il faudrait être sûr que ceux qui ont suivi l'église conciliaire même s'ils avaient tout fait ce qu'ils devaient faire à cette occasion n'auraient pas pu savoir. Il s'agit de cas extrême et bien sûr c'est le cas du petit nègre dans sa brousse qui n'a vécu qu'avec sa tribu, isolé du monde...et de l'évangélisation. Mais n'allons pas nous perdre dans un jugement au for interne qui n'est réservé qu'à Dieu. La chose est beaucoup plus simple : un chat est un chat et un membre d'une église hérétique est un hérétique et l'Eglise nous demande de le considérer tel et d'après le for externe, jusqu'à preuve du contraire, c'est à dire jusqu'à ce qu'on l'éclaire et qu'il quitte la secte !
Comment voyez vous la chose ? Faudrait-il que l'Abbé Zins ait toujours été catholique ? Est cela qui est important ? Lui il n'a pas que le passé sur le dos, il a le présent. Il n'est pas catholique parce qu'il veut envers et contre tout que son diaconnat lui ait été remis par l'Eglise catholique.
Un conseil, cher Rosalmonte, si l'Abbé Zins est catholique alors recourez à l'Abbé Paladino qui l'est plus que lui. En effet, cet Abbé devant moi et devant l'Abbé Guépin et Roger a reconnu (au scandale de l'Abbé Guépin affraid ) qu'il n'avait pas reçu son sacerdoce de l'Eglise catholique !

[/quote]
Gérard
Gérard

Nombre de messages : 2681
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Depuis quand le Siège Apostolique est-il vacant ? Empty Re: Depuis quand le Siège Apostolique est-il vacant ?

Message  Wulfrano le Mer 22 Sep 2010, 2:54 pm

Rosalmonte a écrit:
Gérard a écrit:Mais si, aujourd'hui qu'il est facile de connaître ce qui s'est passé, nous affirmons que l'Eglise catholique était encore au Vatican au lendemain du Concile, alors elle y est encore aujourd'hui.

L'Abbé Zins me reproche de ne pas me mettre dans la situation de 1965 et son disciple Rosalmonte (?) me reproche (???????)de ne pas avoir crié "sedevacante" du haut de mes 16 ans.

Ce n'est pas du tout ça que je vous reproche, quoique, vu votre attitude.

Je vous reproche de ne pas tenir compte de la situation proprement apocalyptique de ce conciliabule, qui a berné la terre entière, faisant entrer tous les trompés dans l'erreur commune.

Quant aux trompeurs, eux oui, ils savaient. Mais ils étaient la minorité.

Et répondez à ceci: Qui, au moment où tout tombait en ruines, s'est levé pour dire au moins il y a une c..ille dans le potage?




"Je vous reproche de ne pas tenir compte de la situation proprement apocalyptique de ce conciliabule, qui a berné la terre entière, faisant entrer tous les trompés dans l'erreur commune."




Précisément, mon cher ami Rosalmonte…

Un des problèmes fondamentaux qu'ont quelques membres de Te Deum est comme tu dis : Ils ne tiennent pas compte des temps clairement apocalyptiques que nous vivons.

(Les da hueva leer el Apocalipsis y comparar lo que ahí se dice con lo que está sucediendo...)

Wulfrano

Nombre de messages : 902
Date d'inscription : 22/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

Depuis quand le Siège Apostolique est-il vacant ? Empty Re: Depuis quand le Siège Apostolique est-il vacant ?

Message  Gérard le Mer 22 Sep 2010, 3:07 pm

Wulfrano a écrit :

Un des problèmes fondamentaux qu'ont quelques membres de Te Deum est comme tu dis : Ils ne tiennent pas compte des temps clairement apocalyptiques que nous vivons.

Que ce fût le bordel à Vatican II, on est tous d'accord avec toi, sauf que maintenant nous disons : Stop, le bordel n'a été favorable qu'au démon, qu'à la confusion ...qu'à l'EGlise conciliaire.

Si cette situation apocalyptique te plait (elle semble malheureusement trop convenir à ton esprit brouillon-désordre ) tu t'le gardes !...pour toi tout seul. Nous il nous faut connaître la vérité pour pouvoir la suivre.
S'il y avait eu un seul Curé qui en fasse autant que CMI en a fait depuis sa conversion, la situation N'AURAIT PAS ETE APOCALYPTIQUE. Si donc elle l'a été, ce n'est pas seulement la cause de Vatican II, mais c'est SURTOUT qu'en face, il n'y en avait pas un qui avait les yeux en face des trous pour aller chercher les droits de l'Eglise dans le CIC !

Alors ce qui n'a pas été fait, ce qui a effectivement beaucoup trop tardé pour être fait, ce n'est plus un bordélique comme toi qui va l'empêcher. Dieu permet que l'on puisse connaître sa vérité, Son église, dans l'Etat qu'elle est mais dans quelque état qu'elle soit, c'est elle qu'on veut aimer et pour l'aimer la connâitre et surtout ne pas la confondre avec une autre !
Gérard
Gérard

Nombre de messages : 2681
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Depuis quand le Siège Apostolique est-il vacant ? Empty Re: Depuis quand le Siège Apostolique est-il vacant ?

Message  Wulfrano le Mer 22 Sep 2010, 3:13 pm

Gérard a écrit:Wulfrano a écrit :

Un des problèmes fondamentaux qu'ont quelques membres de Te Deum est comme tu dis : Ils ne tiennent pas compte des temps clairement apocalyptiques que nous vivons.

Que ce fût le bordel à Vatican II, on est tous d'accord avec toi, sauf que maintenant nous disons : Stop, le bordel n'a été favorable qu'au démon, qu'à la confusion ...qu'à l'EGlise conciliaire.

Si cette situation apocalyptique te plait (elle semble malheureusement trop convenir à ton esprit brouillon-désordre ) tu t'le gardes !...pour toi tout seul. Nous il nous faut connaître la vérité pour pouvoir la suivre.
S'il y avait eu un seul Curé qui en fasse autant que CMI en a fait depuis sa conversion, la situation N'AURAIT PAS ETE APOCALYPTIQUE. Si donc elle l'a été, ce n'est pas seulement la cause de Vatican II, mais c'est SURTOUT qu'en face, il n'y en avait pas un qui avait les yeux en face des trous pour aller chercher les droits de l'Eglise dans le CIC !

Alors ce qui n'a pas été fait, ce qui a effectivement beaucoup trop tardé pour être fait, ce n'est plus un bordélique comme toi qui va l'empêcher. Dieu permet que l'on puisse connaître sa vérité, Son église, dans l'Etat qu'elle est mais dans quelque état qu'elle soit, c'est elle qu'on veut aimer et pour l'aimer la connâitre et surtout ne pas la confondre avec une autre !





Sleep Sleep Sleep Sleep Sleep Sleep Sleep Sleep Sleep Sleep Sleep Sleep Sleep Sleep Sleep Sleep Sleep Sleep Sleep Sleep Sleep Sleep Sleep Sleep Sleep Sleep Sleep Sleep Sleep Sleep Sleep Sleep Sleep

Wulfrano

Nombre de messages : 902
Date d'inscription : 22/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

Depuis quand le Siège Apostolique est-il vacant ? Empty Pauvre Wulcano ! "Il n'y a plus d'Eglise enseignante et il n'y en aura jamais plus !"

Message  JP B le Mer 22 Sep 2010, 3:40 pm

A "19:57" (bas de page précédente)
Wulfrano a écrit:
[...]

SEDE FINITA.

Comprenez-vous, mon cher Pape Conciliaire Jean Paul III ?

Oh ! Oui, je comprends...
Non parce que je suis "Jean Paul III" ou/et "Conciliaire" ( Depuis quand le Siège Apostolique est-il vacant ? 80494 merci quand même pour le "cher Pape" ! Laughing ...) mais parce que je suis et demeure catholique, je comprends que... vous êtes dans l'hérésie !


JP B
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Depuis quand le Siège Apostolique est-il vacant ? Empty Re: Depuis quand le Siège Apostolique est-il vacant ?

Message  Rosalmonte le Mer 22 Sep 2010, 3:46 pm

Procuste-Gégé a écrit:Après le Concile, quelle des deux Eglises, les trompés ont cru devoir suivre ?
L'église conciliaire n'est-ce pas sinon vous ne les appeleriez pas les trompés ?

Et vous, après le concile, quelle Eglise avez-vous objectivement suivi?

Quand avez-vous réalisé que la chose conciliaire n'était pas l'Eglise?

Rosalmonte
Rosalmonte

Nombre de messages : 1947
Date d'inscription : 16/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Depuis quand le Siège Apostolique est-il vacant ? Empty Re: Depuis quand le Siège Apostolique est-il vacant ?

Message  ROBERT. le Mer 22 Sep 2010, 4:41 pm

JP B a écrit:Nous reconnaissons tous, ici, y compris votre serviteur, que le Saint Siège est actuellement (au moins formellement) vacant.

Vous reconnaissez Jean-Paul que le Saint-Siège est formellement vacant...

Tous les autres de TE DEUM reconnaissent que le Saint-Siège est vacant (matériellement et formellement, pour employer votre vocabulaire). Nuance.
ROBERT.
ROBERT.

Nombre de messages : 34713
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Depuis quand le Siège Apostolique est-il vacant ? Empty Re: Depuis quand le Siège Apostolique est-il vacant ?

Message  Gérard le Mer 22 Sep 2010, 4:48 pm

Cher Rosalmonte, tu me dis:

Et vous, après le concile, quelle Eglise avez-vous objectivement suivi?
Quand avez-vous réalisé que la chose conciliaire n'était pas l'Eglise?

Mais cela n'est pas un problème pour moi de reconnaître que j'ai suivi d'abord l'église conciliaire et ensuite, j'ai fait pire puisque j'ai cru m'opposer à cette église conciliaire en faisant pleinement partie d'elle dans le traditionalisme. Rosalmonte, si je montre la gravité d'être conciliaire ou d'être fratreux aujourd'hui, c'est que j'ai parfaitement conscience que c'était aussi grave pour moi hier d'être dans leur situation.
La solution pour moi hier et pour les tradis aujourd'hui est la même et elle est formidable...ELLE EST DIVINE, c'est la grâce du repentir et le retour au seul bercail par le Pasteur suprême qui vient nous chercher dans la misère où nous sommes et quelqu'elle soit !
Vous me demandez quand j'ai quitté l'église conciliaire. Je pourrais me flatter que c'est avant beaucoup d'autres mais Dieu m'a joué un tour pour que je ne m'enorgueillisse pas.
J'ai été sedevacantiste en 1968, car j'étais dans une école, La Péraudière dont la directrice, Mademoiselle Luce Quenette était sedevacantiste. Elle avait beaucoup de relations de personne et de clerc qui l'avait mis au courant de Vatican II mais je n'étais alors nullement en dehors de l'église conciliaire.
Je pense pouvoir dire que j'ai quitté l'église conciliaire en quittant ce fameux sermon de Guérard en 1982, 15 jours après son sacre où il a dit que "pour bien comprendre l'unité de l'Eglise il faut accepter en son sein une certaine dualité"
Là, nous avions déjà quitté Lefèbvre et nous nous sommes aperçu qu'il ne restait personne.
Cependant, une dizaine d'années après avoir été vraiment catholique parce que parfaitement coupé de l'église conciliaire et de tout mouvement tradi, je suis tombé dans un piège préparé par un "ami" qui m'a fait connaître un prêtre de la lignée Thuc, qui m'a assuré qu'il ne considérait absolument pas JP II comme pape et qu'il avait tous les documents pour me prouver que ce qui était dit contre Thuc n'était qu'un injuste calomnie portée par la Fraternité contre ce saint Prélat. Or, à cette occasion, j'ai été imprudent en lui faisant confiance avant d'avoir ces fameux documents qui se réduisait à une peau de chagrin ...putride. Or, un semaine après environ j'avais sous les yeux cette fameuse déclaration qui prouvait par elle-même ce qu'était la bande à Thuc. C'est à ce moment aussi que j'ai été cherché les conseils de l'Abbé Zins qui avait sorti dans son SUB TUUM du moment la grosse artillerie, preuve à l'appui contre ce triste personnage.
En fait, cette rechute a été pour moi, l'occasion d'une grande humiliation et aussi d'une grande complainte envers Dieu. J'ai parlé ainsi à Dieu. Mon Dieu, j'ai cru qu'avec les connaissances que j'avais, de la connaissance de l'Eglise catholique, je ne devrais jamais retombé dans l'église conciliaire....et j'ai compris que la connaissance de la doctrine ne suffit pas, il faut AUSSI et SURTOUT demander à Dieu la grâce de nous conserver dans l'Eglise et depuis cette prière j'ai été effectivement exaucé et je ne persévererai dans l'unité de l'Eglise catholique que dans la mesure où je maintiendrai ma prière.
Gérard
Gérard

Nombre de messages : 2681
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Depuis quand le Siège Apostolique est-il vacant ? Empty Re: Depuis quand le Siège Apostolique est-il vacant ?

Message  gabrielle le Mer 22 Sep 2010, 4:48 pm

Le conciliabule fut la fondation publique de la secte.

Est-ce que cette secte n'avait qu'un membre, soit Montini. NON

1963.. Montini convoque le concile ( tout le monde pense qu'il est le pape)

Les évêques du monde entier se déplacent vers Rome.

Ces évêques, je dois ( au moins for externe) les considérer comme étant les Pasteurs de la Sainte Église.

Je dois croire aussi, que le Saint-Esprit les éclairera sur la nature de la doctrine qui sera promulguée.

Je constate un grand silence, peu importe les débats, les voix ne se lèvent pas pour dire: C'est de l'hérésie.

Pourquoi? Est-ce que le Saint-Esprit a manqué, est-ce que Dieu a fait défaut à ces hommes. Cela est impossible.

Après le concilabule, les évêques retournent dans leur pays et commencent la mise en application du programme de la secte.

Si Dieu n'a pas fait défaut, c'est donc les hommes qui ont manqué... peu importe la raison.

Le sang des martyrs ne coulera pas, et la vérité ne resplendira pas.

Les évêques ont trahis leur mission, leur serment anti-moderniste, le culte de nos pères, la foi de nos ancêtres.

Ils ont été des mercenaires.

Dire que Montini fut le seul responsable est impossible.







gabrielle
gabrielle

Nombre de messages : 18013
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum