Ratzinger et Mozart.

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

Ratzinger et Mozart. Empty Ratzinger et Mozart.

Message  gabrielle le Lun 13 Sep 2010, 9:05 am

La sérénité de Mozart face à la mort

Prédilection de Benoît XVI pour Mozart

ROME, Jeudi 9 septembre 2010 (ZENIT.org) - « Une affection particulière me lie à cet éminent musicien », confie Benoît XVI à propos de Mozart dont il a évoqué la grande « sérénité » inspirée, même face à la mort, porte « du bonheur éternel ».

Benoît XVI a assisté, mardi soir 7 septembre, dans la cour du palais pontifical de Castel Gandolfo, à la Messe de Requiem en ré mineur (K626) de Mozart, exécutée par l'orchestre de Padoue et de Vénétie, et par le chœur « Académie de la Voix » de Turin, sous la direction de Claudio Desderi. Il a adressé ses remerciements aux organisateurs et aux musiciens après le concert.

« Le Requiem de Mozart est une haute expression de la foi, qui connaît bien le caractère tragique de l'existence humaine et qui ne tait pas ses aspects dramatiques, et représente donc une expression de foi proprement chrétienne, consciente que toute la vie de l'homme est illuminée par l'amour de Dieu », a souligné Benoît XVI.

Benoît XVI a rappelé l'influence de l'Italie sur le jeune Mozart, avant de faire cette confidence : « Permettez-moi toutefois de dire une fois de plus qu'une affection particulière me lie à ce éminent musicien. A chaque fois que j'écoute sa musique, je ne peux que revenir en mémoire à mon église paroissiale, lorsque, enfant, les jours de fête, retentissait sa «Messe»: je sentais dans mon cœur qu'un rayon de la beauté du Ciel m'avait atteint, et j'éprouve chaque fois cette sensation, et aujourd'hui encore, en écoutant cette grande méditation, dramatique et sereine, sur la mort ».

Benoît XVI a analysé ce Requiem en disant : « Chez Mozart, chaque chose est en parfaite harmonie, chaque note, chaque phrase musicale est ainsi et ne pourrait être autrement; même les contraires se réconcilient et la mozartische Heiterkeit, la « sérénité mozartienne » enveloppe tout, en tout moment. Cela est un don de la Grâce de Dieu, mais c'est également le fruit de la foi vivante de Mozart qui, en particulier dans sa musique sacrée, réussit à faire transparaître la réponse lumineuse de l'Amour divin, qui donne espérance, même lorsque la vie humaine est déchirée par la souffrance et par la mort ».

Le pape a cité la dernière lettre de Mozart à son père mourant (4 avril 1787) qui est presque une prière : « Il écrit ceci, en parlant précisément de l'étape finale de sa vie sur terre : « Je me suis depuis quelques années tellement familiarisé avec cette sincère et très chère amie de l'homme (la mort) que non seulement son image n'a plus rien d'effrayant pour moi, mais au contraire elle m'est très apaisante, et réconfortante ! Je remercie mon Dieu de m'avoir accordé la fortune de pouvoir reconnaître en elle la clef de notre bonheur. Je ne me couche jamais sans penser que le lendemain peut-être, je ne serai plus là. Et pourtant personne dans ma fréquentation ne peut dire que je suis chagrin ou triste. Et de cette fortune je remercie chaque jour mon Créateur, et le souhaite de tout cœur à chacun de mes semblables ».

Benoît XVI lit dans ces lignes « une foi profonde et simple, qui apparaît également dans la grande prière du Requiem, et qui nous conduit, dans le même temps, à aimer intensément les événements de la vie terrestre comme dons de Dieu et à nous élever au-dessus d'eux, en regardant de façon sereine la mort comme la «clé» pour franchir la porte vers le bonheur éternel ».

Anita S. Bourdin

Mais qui était Mozart, pour avoir doit à un éloge semblable, faut dire, qu'il suffit que Ratzinger vante quelqu'un pour que je commence à me méfier de la personne, c'est une réaction incontrôlable.

Mozart était un FM. Entré dans la FM le 14 décembre 1784. Il distingue à peine, dans la pénombre, les marques des principes fondamentaux. Une inscription capte son attention : Mozart en connaît la signification car il a déjà visité l’intérieur de son être et se corrige depuis longtemps pour trouver le meilleur de lui-même, son Moi profond rayonnant. Mozart ne l’oublions pas, venu pour chercher la Lumière.

Mozart rencontre les Arcanes qui lui enseigneront les allégories et les symboles de sa Loge. Il retrouve une doctrine sans dogme, une Tradition basée sur une érudition gigantesque :

Les numériques : Lumières, Batteries, Escaliers, Age, Années, Heures.
Les géométriques : Triangles, Carrés, Pentagones, Hexagones…
Pratiques : Outils, Colonnes, Epées…
Décoratifs : Couleurs, Tabliers, Sautoirs, Bijoux…
Conceptuels : Références, Origines, Formules, Lettres…

Son entrée dans la vie maçonne par la conjonction du Rituel, de la tradition et du symbole va porter Mozart vers la Lumière. A l’issue ce cette cérémonie, Wolfgang ne sera plus jamais le même ; quoi qu’il advienne, il est Apprenti, le voici Franc-maçon et cela ne peut être effacé. Sa production musicale est encore modifiée, enrichie par les nouveaux symboles auxquels il a désormais accès. Mozart a des ailes.

Et à quand date la première condamnation de la FM

En 1738 avec la bulle du pape Clément XII In eminenti apostolatus specula . Elle est reprise par plusieurs de ses successeurs, dont le pape Benoît XIV dans l'encyclique Providas et Léon XIII dans l'encyclique Humanum Genus. En 1917, le code de droit canonique déclare explicitement que l'appartenance à une loge maçonnique entraîne l'excommunication automatique


Dernière édition par gabrielle le Lun 13 Sep 2010, 3:26 pm, édité 1 fois
gabrielle
gabrielle

Nombre de messages : 18042
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Ratzinger et Mozart. Empty Re: Ratzinger et Mozart.

Message  ROBERT. le Lun 13 Sep 2010, 12:57 pm

.

Je n'ai jamais écouté l'opus K 626 de Mozart, quoique que celà doit être très...

(employez n'importe lequel qualificatif superlatif humain...)

Rien ne m'enlèvera la musique angélique qu'est le Chant Grégorien. Ratzinger et Mozart. 430970 Ratzinger et Mozart. 430970
ROBERT.
ROBERT.

Nombre de messages : 34713
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Ratzinger et Mozart. Empty Re: Ratzinger et Mozart.

Message  Via Crucis le Mar 14 Sep 2010, 2:39 pm

Benoît XVI lit dans ces lignes « une foi profonde et simple, qui apparaît également dans la grande prière du Requiem, et qui nous conduit, dans le même temps, à aimer intensément les événements de la vie terrestre comme dons de Dieu et à nous élever au-dessus d'eux, en regardant de façon sereine la mort comme la «clé» pour franchir la porte vers le bonheur éternel ».

La clé pour franchir la porte vers le bonheur éternel n'est pas la mort mais la Vie et la Foi ! Celui qui n'a pas la Foi ne verra jamais le bonheur éternel : il n'en jouira pas !

"Nul ne va au Père si ce n'est par le Fils" !

En effet, ce n'est pas la mort qui nous délivre du péché et nous conduit au bonheur éternel, mais c'est le Christ qui nous conduit vers le bonheur éternel et nous délivre du péché ! La clé de David dont on parle dans les Psaumes n'est ce pas Notre Seigneur Jésus-Christ ? C'est Lui qui ouvre et c'est Lui qui ferme !

La mort c'est la fin de la vie terrestre du corps, c'est le passage obligé de la vie terrestre vers la Vie Céleste, c'est le goulot (matériel et spirituel) de souffrance et de renoncements par lequel il faut passer pour franchir le seuil de la porte qui mène vers une autre vie (on ne sait pas encore ce qu'elle sera : enfer, purgatoire ou paradis), c'est l'agonie qui commence dès la naissance, se termine avec le dernier soupir et se poursuit encore jusque dans la décomposition de tous les éléments/cellules du corps mortel.
Des millions de cellules de notre corps meurent chaque jour alors que nous sommes encore vivants et animés du souffle de vie : cela devrait interpeller Ratzinger ! Comment se fait-il que nous soyons vivants alors que la mort frappe chacune de nos cellules ? Le processus de mort commence à la naissance ! Devrait-on regarder la marche vers le néant comme quelque chose de magnifique ?

Ce n'est donc pas la mort qu'il faut regarder de façon sereine mais les Promesses de Notre Seigneur Jésus-Christ dont les Paroles ne passeront point, c'est le moment du Jugement ! Comment donc serait-il possible qu'une personne sans foi soit heureuse de ne plus exister et ne craigne pas ce moment fatidique de la mort tout en sachant qu'il pourrira en terre ? Il sait pour avoir vu les cadavres en décomposition ce qu'il sera et deviendra, mais il ne sait pas Où son âme ira ni s'il ressentira quelque chose du fait de cette même décomposition ! Apparemment, il croit peut-être qu'à cause du manque de mouvement (corps inerte sans souffle de vie) que son cadavre ne ressentira rien mais il ne lui vient même pas à l'esprit que la décomposition du cadavre pourrait être douloureuse : même si le cerveau du mort ne répond pas aux stimulis extérieurs (électroencéphalogramme plat, cœur à l'arrêt, pas de respiration), cela ne veut pas dire que le mort ne souffre pas ni de sa décomposition qui commence au moment même où il a rendu le dernier soupir, ni du fait de se voir enfermé sous terre dans les ténèbres du cercueil ! Là il faut admettre qu'il y a pour le scientifique pur et dur et sans foi un grand vide : aucune réponse scientifique là dessus ! Il fait donc l'impasse totale sur l'éventualité même que son esprit perdure et son âme existe encore après son dernier soupir ! En tant que scientifique donc il a vécu toute sa vie comme un cadavre animé, un animal sans esprit et sans âme qui va vers le néant !

Quels sont donc les éléments de la vie terrestre que nous devons aimer intensément ? Les choses du monde (biens matériels) ou bien les choses du Ciel (les biens spirituels : les vertus) ?
Bien sûr le Bon Dieu nous donne les deux : biens matériels et spirituels, mais lesquels devons nous faire fructifier le plus ? Ratzinger ne le dit pas dans cette phrase ! Il nous dit de "nous élever au dessus des évenements de la vie terrestre" mais lesquels ?
Franchement, sa catéchèse est des plus vagues !!! Pour un "pape" matérialiter ce n'est que de bon aloi que de dire des généralités pour que chacun comprenne comme il veut et fasse ce qu'il veut ! Les fins dernières où sont-elles donc passées ?

Oui disons merci au Bon Dieu pour l'instant présent, les dons de toutes sortes reçus par le passé et au présent et qui viendront au futur s'ajouter à celles déjà reçues, et marchons avec Foi en Notre Seigneur Jésus-Christ pour aller au Paradis !







Via Crucis
Via Crucis

Nombre de messages : 2900
Date d'inscription : 22/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Ratzinger et Mozart. Empty Re: Ratzinger et Mozart.

Message  ROBERT. le Mar 14 Sep 2010, 3:54 pm

Via Crucis a écrit:
Benoît XVI lit dans ces lignes « une foi profonde et simple, qui apparaît également dans la grande prière du Requiem, et qui nous conduit, dans le même temps, à aimer intensément les événements de la vie terrestre comme dons de Dieu et à nous élever au-dessus d'eux, en regardant de façon sereine la mort comme la «clé» pour franchir la porte vers le bonheur éternel ».

La clé pour franchir la porte vers le bonheur éternel n'est pas la mort mais la Vie et la Foi !

Le juste vit de Foi, disent les Écritures… Ratz n’accomplit pas les œuvres de la Foi..

Celui qui n'a pas la Foi ne verra jamais le bonheur éternel : il n'en jouira pas !

"Nul ne va au Père si ce n'est par le Fils" !

En effet, ce n'est pas la mort qui nous délivre du péché et nous conduit au bonheur éternel, mais c'est le Christ qui nous conduit vers le bonheur éternel et nous délivre du péché ! La clé de David dont on parle dans les Psaumes n'est ce pas Notre Seigneur Jésus-Christ ? C'est Lui qui ouvre et c'est Lui qui ferme !

La mort n’est pas la clé… Jésus l’est. Ratz retourne toute la doctrine à l’envers.

La mort c'est la fin de la vie terrestre du corps, c'est le passage obligé de la vie terrestre vers la Vie Céleste, c'est le goulot (matériel et spirituel) de souffrance et de renoncements par lequel il faut passer pour franchir le seuil de la porte qui mène vers une autre vie (on ne sait pas encore ce qu'elle sera : enfer, purgatoire ou paradis), c'est l'agonie qui commence dès la naissance, se termine avec le dernier soupir et se poursuit encore jusque dans la décomposition de tous les éléments/cellules du corps mortel.
Des millions de cellules de notre corps meurent chaque jour alors que nous sommes encore vivants et animés du souffle de vie : cela devrait interpeller Ratzinger ! Comment se fait-il que nous soyons vivants alors que la mort frappe chacune de nos cellules ? Le processus de mort commence à la naissance ! Devrait-on regarder la marche vers le néant comme quelque chose de magnifique ?

Ce n'est donc pas la mort qu'il faut regarder de façon sereine mais les Promesses de Notre Seigneur Jésus-Christ dont les Paroles ne passeront point, c'est le moment du Jugement !

En envisageant les promesses de Notre-Seigneur avec Foi, on regarde la mort comme un doux passage obligé et normal vers les demeures célestes.


Comment donc serait-il possible qu'une personne sans foi soit heureuse de ne plus exister et ne craigne pas ce moment fatidique de la mort tout en sachant qu'il pourrira en terre ? Il sait pour avoir vu les cadavres en décomposition ce qu'il sera et deviendra, mais il ne sait pas Où son âme ira ni s'il ressentira quelque chose du fait de cette même décomposition ! Apparemment, il croit peut-être qu'à cause du manque de mouvement (corps inerte sans souffle de vie) que son cadavre ne ressentira rien mais il ne lui vient même pas à l'esprit que la décomposition du cadavre pourrait être douloureuse : même si le cerveau du mort ne répond pas aux stimulis extérieurs (électroencéphalogramme plat, cœur à l'arrêt, pas de respiration), cela ne veut pas dire que le mort ne souffre pas ni de sa décomposition qui commence au moment même où il a rendu le dernier soupir, ni du fait de se voir enfermé sous terre dans les ténèbres du cercueil !

Là il faut admettre qu'il y a pour le scientifique pur et dur et sans foi un grand vide : aucune réponse scientifique là dessus ! Il fait donc l'impasse totale sur l'éventualité même que son esprit perdure et son âme existe encore après son dernier soupir ! En tant que scientifique donc il a vécu toute sa vie comme un cadavre animé, un animal sans esprit et sans âme qui va vers le néant !

Quelle désespérance !!

Quels sont donc les éléments de la vie terrestre que nous devons aimer intensément ? Les choses du monde (biens matériels) ou bien les choses du Ciel (les biens spirituels : les vertus) ?
Bien sûr le Bon Dieu nous donne les deux : biens matériels et spirituels, mais lesquels devons nous faire fructifier le plus ? Ratzinger ne le dit pas dans cette phrase ! Il nous dit de "nous élever au dessus des évenements de la vie terrestre" mais lesquels ?
Franchement, sa catéchèse est des plus vagues !!! Pour un "pape" matérialiter ce n'est que de bon aloi que de dire des généralités pour que chacun comprenne comme il veut et fasse ce qu'il veut ! Les fins dernières où sont-elles donc passées ?

Sans Foi, assurément, c’est le trou qui nous attend : froid, noir, lugubre, terrible, épouvantable… et il ne sera pas materialiter celui-là !



Oui disons merci au Bon Dieu pour l'instant présent, les dons de toutes sortes reçus par le passé et au présent et qui viendront au futur s'ajouter à celles déjà reçues, et marchons avec Foi en Notre Seigneur Jésus-Christ pour aller au Paradis !

Merci Jésus et merci Via pour ces belles réflexions !

ROBERT.
ROBERT.

Nombre de messages : 34713
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Ratzinger et Mozart. Empty Re: Ratzinger et Mozart.

Message  gabrielle le Mar 14 Sep 2010, 4:50 pm

J'ai souvent constaté que la réalité de la mort, présente dans les esprits sans foi, ne change rien à leur vie.

Cela provoque une attitude contraire, plus ils prennent conscience que la vie leur échappe, plus ils disent qu'il faut en profiter et jouir de tous les plaisirs de ce monde.

Il est écrit dans l'Imitation, que rarement la maladie rend une homme meilleur il en est de même pour la mort.

Ratzinger dit :


aimer intensément les événements de la vie terrestre comme dons de Dieu et à nous élever au-dessus d'eux

Voilà, une contradiction digne de lui. En fait, c'est tout le contraire, il faut se détacher de tout ce qui est terrestre pour pouvoir s'élever jusqu'à Dieu. Ratzinger tente de réconcilier des opposés: Dieu et le monde.
gabrielle
gabrielle

Nombre de messages : 18042
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Ratzinger et Mozart. Empty Re: Ratzinger et Mozart.

Message  Catherine le Mer 15 Sep 2010, 5:01 am

ROBERT. a écrit:
Rien ne m'enlèvera la musique angélique qu'est le Chant Grégorien. Ratzinger et Mozart. 430970 Ratzinger et Mozart. 430970

Oui, le grégorien, c'est vraiment la plus belle des musiques....je dirai même, que le terme de musique ne convient pas... Ce n'est pas de la musique, c'est une prière, une trés belle prière, et un moyen formidable d'élever son âme à Dieu.

D'ailleurs, le seul grégorien que j'aime, c'est le grégorien "a cappella", sans accompagnement d'orgue.

Allez, pour le plaisir, une belle prière en grégorien...c'est incomparable avec Mozart! (J'espère que ce n'est pas hors-sujet dans ce dossier!?)

Je précise que je n'ai aucune idée de l'identité du chantre, mais en tout cas c'est bien chanté avec de trés beaux accents. Le mieux c'est de fermer les yeux et d'écouter la musique sans regarder la vidéo

Il s'agit du graduel du Jeudi Saint, et du 14 septembre, fête de l'Exaltation de la Sainte Croix.

Ratzinger et Mozart. Christ10

Traduction
Le Christ s'est fait pour nous obéissant jusqu'à la mort, et la mort de la croix. C'est pourquoi Dieu l'a exalté et lui a donné le nom qui l'emporte sur tout nom.


Catherine
Catherine

Nombre de messages : 2365
Age : 34
Localisation : Pays d'Urfé
Date d'inscription : 02/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Ratzinger et Mozart. Empty Re: Ratzinger et Mozart.

Message  Wulfrano le Mer 15 Sep 2010, 3:34 pm

Catherine a écrit:
ROBERT. a écrit:
Rien ne m'enlèvera la musique angélique qu'est le Chant Grégorien. Ratzinger et Mozart. 430970 Ratzinger et Mozart. 430970

Oui, le grégorien, c'est vraiment la plus belle des musiques....je dirai même, que le terme de musique ne convient pas... Ce n'est pas de la musique, c'est une prière, une trés belle prière, et un moyen formidable d'élever son âme à Dieu.

D'ailleurs, le seul grégorien que j'aime, c'est le grégorien "a cappella", sans accompagnement d'orgue.

Allez, pour le plaisir, une belle prière en grégorien...c'est incomparable avec Mozart! (J'espère que ce n'est pas hors-sujet dans ce dossier!?)

Je précise que je n'ai aucune idée de l'identité du chantre, mais en tout cas c'est bien chanté avec de trés beaux accents. Le mieux c'est de fermer les yeux et d'écouter la musique sans regarder la vidéo

Il s'agit du graduel du Jeudi Saint, et du 14 septembre, fête de l'Exaltation de la Sainte Croix.

Ratzinger et Mozart. Christ10

Traduction
Le Christ s'est fait pour nous obéissant jusqu'à la mort, et la mort de la croix. C'est pourquoi Dieu l'a exalté et lui a donné le nom qui l'emporte sur tout nom.





Chère Catherine :
S'il vous plaît, maintenant insère la musique et lettre du « AVE VERUM » de Mozart.
Danke shoen.

Wulfrano

Nombre de messages : 902
Date d'inscription : 22/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

Ratzinger et Mozart. Empty Re: Ratzinger et Mozart.

Message  Carolus.Magnus.Imperator. le Mer 15 Sep 2010, 3:38 pm


Carolus.Magnus.Imperator.

Nombre de messages : 4189
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Ratzinger et Mozart. Empty Re: Ratzinger et Mozart.

Message  Wulfrano le Mer 15 Sep 2010, 4:00 pm

Carolus.Magnus.Imperator. a écrit:


Merci beaucoup, CMI.
S'il vous plaît insère maintenant le REQUIEM de Wolfgang Amadeus Mozart.
Danke schoen.

Wulfrano

Nombre de messages : 902
Date d'inscription : 22/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

Ratzinger et Mozart. Empty Re: Ratzinger et Mozart.

Message  Carolus.Magnus.Imperator. le Mer 15 Sep 2010, 4:03 pm



Very Happy

Carolus.Magnus.Imperator.

Nombre de messages : 4189
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Ratzinger et Mozart. Empty Re: Ratzinger et Mozart.

Message  Wulfrano le Mer 15 Sep 2010, 4:25 pm

Carolus.Magnus.Imperator. a écrit:

Very Happy


Merci beaucoup, cher ami CMI.

Mozart a été un génie musical pur.

Le Seigneur l'ayez dans sa sainte Gloire !

Wulfrano

Nombre de messages : 902
Date d'inscription : 22/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

Ratzinger et Mozart. Empty Re: Ratzinger et Mozart.

Message  Carolus.Magnus.Imperator. le Mer 15 Sep 2010, 4:29 pm

Wulfrano a écrit:
Merci beaucoup, cher ami CMI.

Mozart a été un génie musical pur.

Le Seigneur l'ayez dans sa sainte Gloire !

Try this one from Wagner :


Carolus.Magnus.Imperator.

Nombre de messages : 4189
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Ratzinger et Mozart. Empty Re: Ratzinger et Mozart.

Message  Rosalmonte le Mer 15 Sep 2010, 4:30 pm

C'est vrai que, quand même, Mozart, c'est beau.

Et pourtant j'aime pas le classique!

P.S. Pour Catherine: Il s'agit de M. Giovanni Vianini, de la Schola Gregoriana Mediolanensis, à Milan.

Voici son site:

http://www.cantoambrosiano.com/
Rosalmonte
Rosalmonte

Nombre de messages : 1947
Date d'inscription : 16/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Ratzinger et Mozart. Empty Re: Ratzinger et Mozart.

Message  Catherine le Mer 15 Sep 2010, 4:40 pm

Rosalmonte a écrit:
P.S. Pour Catherine: Il s'agit de M. Giovanni Vianini, de la Schola Gregoriana Mediolanensis, à Milan.

Merci cher Rosalmonte! En tous cas il chante bien!

Pour Mozart....je ne dis pas que c'est pas beau, mais je trouve (personnellement, mais les goûts et les couleurs ça ne se discute pas, n'est-ce pas?) que le grégorien est beaucoup plus touchant par sa simplicité....

Et puis Mozart il était FM, ça me chiffone...
Catherine
Catherine

Nombre de messages : 2365
Age : 34
Localisation : Pays d'Urfé
Date d'inscription : 02/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Ratzinger et Mozart. Empty Re: Ratzinger et Mozart.

Message  Wulfrano le Mer 15 Sep 2010, 4:52 pm

Carolus.Magnus.Imperator. a écrit:
Wulfrano a écrit:
Merci beaucoup, cher ami CMI.

Mozart a été un génie musical pur.

Le Seigneur l'ayez dans sa sainte Gloire !

Try this one from Wagner :



When the chorus sings "Alleluya" it is sublime!

Thank you very much, CMI.

Musical geniuses like Mozart and Wagner belong to another realm, one which we ordinary people cannot comprehend nor appreciate. The Lord gave them such tremendous talent POR HIS OWN GLORY!

Wulfrano

Nombre de messages : 902
Date d'inscription : 22/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

Ratzinger et Mozart. Empty Re: Ratzinger et Mozart.

Message  ROBERT. le Mer 15 Sep 2010, 5:07 pm

Catherine a écrit:
ROBERT. a écrit:
Rien ne m'enlèvera la musique angélique qu'est le Chant Grégorien. Ratzinger et Mozart. 430970 Ratzinger et Mozart. 430970

Oui, le grégorien, c'est vraiment la plus belle des musiques....je dirai même, que le terme de musique ne convient pas... Ce n'est pas de la musique, c'est une prière, une trés belle prière, et un moyen formidable d'élever son âme à Dieu.

D'ailleurs, le seul grégorien que j'aime, c'est le grégorien "a cappella", sans accompagnement d'orgue.

Allez, pour le plaisir, une belle prière en grégorien...c'est incomparable avec Mozart! (J'espère que ce n'est pas hors-sujet dans ce dossier!?)

Je précise que je n'ai aucune idée de l'identité du chantre, mais en tout cas c'est bien chanté avec de trés beaux accents. Le mieux c'est de fermer les yeux et d'écouter la musique sans regarder la vidéo

Il s'agit du graduel du Jeudi Saint, et du 14 septembre, fête de l'Exaltation de la Sainte Croix.

Ratzinger et Mozart. Christ10

Traduction
Le Christ s'est fait pour nous obéissant jusqu'à la mort, et la mort de la croix. C'est pourquoi Dieu l'a exalté et lui a donné le nom qui l'emporte sur tout nom.



Merci beaucoup Catherine pour ce très beau Graduel grégorien a capella. Ratzinger et Mozart. 364997

J'ai triché un peu: Embarassed suis allé au tout début voir la vidéo, pensant apercevoir et entendre chanter un de nos amis français de TD ou DJ Ratzinger et Mozart. 623938 Very Happy

Je transporterai cette vidéo ainsi que les paroles du Graduel sur Vies des Saints pour la Fête de l'Exaltation de la Sainte Croix, si elle ne s'y trouve déjà... Merci encore. Wink
.
ROBERT.
ROBERT.

Nombre de messages : 34713
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Ratzinger et Mozart. Empty Re: Ratzinger et Mozart.

Message  Wulfrano le Mer 15 Sep 2010, 5:16 pm

Catherine a écrit:
Rosalmonte a écrit:
P.S. Pour Catherine: Il s'agit de M. Giovanni Vianini, de la Schola Gregoriana Mediolanensis, à Milan.

Merci cher Rosalmonte! En tous cas il chante bien!

Pour Mozart....je ne dis pas que c'est pas beau, mais je trouve (personnellement, mais les goûts et les couleurs ça ne se discute pas, n'est-ce pas?) que le grégorien est beaucoup plus touchant par sa simplicité....

Et puis Mozart il était FM, ça me chiffone...


Chère Catherine:
La chanson grégorienne est sacrée. Elle est de l'ordre surnaturel.
La musique de Mozart est de l'ordre naturel.

Wulfrano

Nombre de messages : 902
Date d'inscription : 22/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

Ratzinger et Mozart. Empty Re: Ratzinger et Mozart.

Message  ROBERT. le Mer 15 Sep 2010, 5:51 pm

Wulfrano a écrit:
Catherine a écrit:
Rosalmonte a écrit:
P.S. Pour Catherine: Il s'agit de M. Giovanni Vianini, de la Schola Gregoriana Mediolanensis, à Milan.

Merci cher Rosalmonte! En tous cas il chante bien!

Pour Mozart....je ne dis pas que c'est pas beau, mais je trouve (personnellement, mais les goûts et les couleurs ça ne se discute pas, n'est-ce pas?) que le grégorien est beaucoup plus touchant par sa simplicité....

Et puis Mozart il était FM, ça me chiffone...


Chère Catherine:
La chanson grégorienne est sacrée. Elle est de l'ordre surnaturel.
La musique de Mozart est de l'ordre naturel.

Ratzinger et Mozart. 956204 Avec vous cher Wulfrano. cheers
ROBERT.
ROBERT.

Nombre de messages : 34713
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Ratzinger et Mozart. Empty Re: Ratzinger et Mozart.

Message  Wulfrano le Mer 15 Sep 2010, 5:56 pm

Catherine a écrit:
Rosalmonte a écrit:
P.S. Pour Catherine: Il s'agit de M. Giovanni Vianini, de la Schola Gregoriana Mediolanensis, à Milan.

Merci cher Rosalmonte! En tous cas il chante bien!

Pour Mozart....je ne dis pas que c'est pas beau, mais je trouve (personnellement, mais les goûts et les couleurs ça ne se discute pas, n'est-ce pas?) que le grégorien est beaucoup plus touchant par sa simplicité....

Et puis Mozart il était FM, ça me chiffone...



Chère Catherine:
Si tu veux écouter de la musique classique 100% maçonnique, écoute la Neuvième Symphonie de Ludwig Von Beethoven où, dans l'« Ode à la Joie » de Schiller, on dit que tous les hommes seront frères (avec exclusion de Notre Seigneur).

Wulfrano

Nombre de messages : 902
Date d'inscription : 22/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

Ratzinger et Mozart. Empty Re: Ratzinger et Mozart.

Message  ROBERT. le Mer 15 Sep 2010, 6:22 pm

Carolus.Magnus.Imperator. a écrit: Try this one from Wagner :


Danke schön... Seriez-vous wagnérien ? Very Happy
ROBERT.
ROBERT.

Nombre de messages : 34713
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Ratzinger et Mozart. Empty Re: Ratzinger et Mozart.

Message  ROBERT. le Mer 15 Sep 2010, 8:34 pm

Rosalmonte a écrit:C'est vrai que, quand même, Mozart, c'est beau.

Et pourtant j'aime pas le classique!

P.S. Pour Catherine: Il s'agit de M. Giovanni Vianini, de la Schola Gregoriana Mediolanensis, à Milan.

Voici son site:

http://www.cantoambrosiano.com/

Comme le disait dernièrement Gabrielle, je pense, c'est que la musique classique peut nous mettre dans un état de calme qui, lui, peut être propice à ce que nous écoutions ensuite du chant grégorien...
ROBERT.
ROBERT.

Nombre de messages : 34713
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Ratzinger et Mozart. Empty Re: Ratzinger et Mozart.

Message  ROBERT. le Mer 15 Sep 2010, 8:59 pm

Rosalmonte a écrit:C'est vrai que, quand même, Mozart, c'est beau.

Et pourtant j'aime pas le classique!

P.S. Pour Catherine: Il s'agit de M. Giovanni Vianini, de la Schola Gregoriana Mediolanensis, à Milan.

Voici son site:
http://www.cantoambrosiano.com/

Site très bien fait et complet, en passant; je n'y suis resté que quelques minutes: impressionnant ! Merci Rosalmonte... Wink
ROBERT.
ROBERT.

Nombre de messages : 34713
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Ratzinger et Mozart. Empty Re: Ratzinger et Mozart.

Message  Catherine le Jeu 16 Sep 2010, 3:05 am

Wulfrano a écrit:
Catherine a écrit:
Rosalmonte a écrit:
P.S. Pour Catherine: Il s'agit de M. Giovanni Vianini, de la Schola Gregoriana Mediolanensis, à Milan.

Merci cher Rosalmonte! En tous cas il chante bien!

Pour Mozart....je ne dis pas que c'est pas beau, mais je trouve (personnellement, mais les goûts et les couleurs ça ne se discute pas, n'est-ce pas?) que le grégorien est beaucoup plus touchant par sa simplicité....

Et puis Mozart il était FM, ça me chiffone...


Chère Catherine:
La chanson grégorienne est sacrée. Elle est de l'ordre surnaturel.
La musique de Mozart est de l'ordre naturel.

Mais tout à fait, cher Wulfrano!

Et c'est pour cela que le chant grégorien est supérieur... c'est pour cela que j'avais utilisé le terme incomparable....
Catherine
Catherine

Nombre de messages : 2365
Age : 34
Localisation : Pays d'Urfé
Date d'inscription : 02/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Ratzinger et Mozart. Empty Re: Ratzinger et Mozart.

Message  gabrielle le Jeu 16 Sep 2010, 10:00 am

Le 7 janvier 1785, Wolfgang est promu au grade de compagnon à la Loge Zur wahren Eintracht.

Le 10 janvier, il achève le quatuor à cordes en la majeur (K464) dont l’andante se réfère au rituel de réception Maçonne.
Mozart n’a déjà plus que quelques années à vivre, il n’ignore rien de ses fragilités mais la musique le porte vers ce que certains nommeraient l’insouciance. Ou encore la béatitude.

Cependant rien de cela ne l’habite ; ni insouciant, ni sottement béat, Wolfgang effectue de nombreux calculs sur les originaux de ses partitions. Quelques phrases musicales sont biffées de sombres comptes de recettes insuffisantes et de dépenses inquiétantes.

Comment concevoir, à la vue de ses inscriptions, la finesse de toute sa production, alors qu’il est assailli de soucis financiers ?
Déjà, par de nombreux courriers, il adresse à quelques frères de poignantes suppliques ; les allusions aux travaux maçonniques sont rares dans sa correspondance. Le lecteur attentif saura néanmoins retrouver les parenthèses paraboliques, à défaut d’en décrypter le sens précis.

Le 10 janvier 1785, Wolfgang compose le quatuor à cordes en la majeur (K464) dont l’andante se rapporte au rituel de réception Le 13 janvier de la même année, Mozart est élevé au grade de Maître. Faut-il s’étonner de la rapidité avec laquelle le génie franchit ces étapes ?

Quatre jours plus tard, il compose un quatuor à cordes en ut majeur (K465) qui se réfère au grade de compagnon ; il participe également à la réception d’Anton Tinti au sein de la loge Zur Wahren Eintracht.

Le 27 janvier 1785, Mozart participe à une tenue particulière ; la loge Zur Wahren Eintracht attend la venue de Haydn pour son initiation. Wolfgang est présent, animé par une émotion qui lui rappelle déjà son propre passage d’état de profane à celui d’apprenti.

Mais Haydn ne viendra pas…

Enfin pas ce jour là.

Le 11 février de la même année, Haydn se présente à la porte du Temple, il frappe trois coups à son tour et demande à être reçu…

S’en suit un voyage initiatique, dont la teneur et les impressions resteront à jamais, aux yeux de Mozart, indicibles aux profanes. Wolfgang n’a pu prendre part à cette cérémonie ; il était à Mehlgrube, en concert pour la première interprétation de son concerto pour piano en ré mineur (K466). Il joua lui-même la partie soliste.

Le samedi soir, Léopold, Haydn et les deux barons (l’un était Tinti) ont participé à une fête dans le somptueux appartement de Mozart, dans la Domgasse, face à la cathédrale de Saint Etienne.

Wolfgang avait réservé une surprise à son ami Haydn ; trois nouveaux quatuors, réputés plus faciles que les trois précédents, dédiés à Haydn également, cependant toujours aussi prodigieux.

C’est ce soir là, dans cet appartement, après avoir entendu les six quatuors qui lui sont dédiés (K 387,421,428,458,464,465) que Haydn dira de Wolfgang à son père : " je vous le dis devant Dieu, en homme respectable, votre fils est le plus grand compositeur que je connaisse, personnellement ou de nom : il a du goût, et en outre la plus grande science de la composition. "

Le partage de l’ineffable se fera entre les deux hommes durant les années qui suivront.

En mars 1785, Mozart termine le concerto en ut majeur (K 467) dont une partie est fortement maçonnique. L’andante fait clairement allusion au troisième grade, celui de Maître.

Que se cache-t-il sous la musique de Mozart?
gabrielle
gabrielle

Nombre de messages : 18042
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Ratzinger et Mozart. Empty Re: Ratzinger et Mozart.

Message  ROBERT. le Jeu 16 Sep 2010, 1:14 pm

.

Très intéressantes notes biographiques de Mozart que vous nous apportez là chère amie... Wink
ROBERT.
ROBERT.

Nombre de messages : 34713
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum