Y a-t-il un Rosaire Moderniste ?

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

Y a-t-il un Rosaire Moderniste ?

Message  Roger Boivin le Mar 07 Sep 2010, 1:20 pm

. . .

Père, Fils, Saint-Esprit.

L'Église Militante, Souffrante, Triomphante.

Foi, Espérance, Charité.

Voie purgative, voie illuminative, voie unitive.

Hauteur, Largeur, Longueur.

Bleu, Rouge, Jaune.

Joyeux, Douloureux, Glorieux.

. . .

La Pêche Miraculeuse dans les Saints Évangiles, est la figure du Très Saint Rosaire de la Très Sainte Vierge Marie.

Il y a 153 poissons, pour 153 Ave :


"Le chiffre plus tardif de 153 des Ave du Rosaire est le fruit du rajout de trois ave, peut-être par le Père Louis-Marie Grignon de Montfort, qui correspondent aux trois vertus théologales. Il correspond à 153 poissons trouvés dans la barque de saint Pierre lors de l'épisode de la pêche miraculeuse de l'apparition aux disciples de Jésus ressuscité, en Jean 21, 10-11 : « Jésus leur dit : Apportez des poissons que vous venez de prendre. Simon-Pierre monta dans la barque, et tira à terre le filet plein de cent cinquante-trois grands poissons ; et quoiqu'il y en eût tant, le filet ne se rompit point » . "
( http://fr.wikipedia.org/wiki/Utilisateur:Salamandre/rosaire_%28objet%29 ).





Saint Louis Marie Grignon de Montfort, dans son Secret du Très Saint Rosaire :

" 6 Rose 22. Depuis le temps que saint Dominique a établi cette dévotion jusqu'à l'an 1460, que le bienheureux Alain de la Roche, par l'ordre du ciel, l'a renouvelée, on l'appelle le psautier de Jésus et de la sainte Vierge, parce qu'elle contient autant de Salutations angéliques que le psautier de David contient de psaumes, et que, les simples et les ignorants ne pouvant pas réciter le psautier de David, on trouve dans la récitation du saint Rosaire un fruit égal à celui qu'on tire de la récitation des psaumes de David et même encore un plus abondant: 1 Parce que le psautier angélique a un fruit plus noble, savoir: le Verbe incarné, au lieu que le psautier de David ne fait que le prédire; 2 Comme la vérité surpasse la figure et le corps l'ombre, de même le psautier de la sainte Vierge surpasse le psautier de David qui n'en a été que l'ombre et la figure; 3 Parce que la Sainte-Trinité a immédiatement fait le psautier de la sainte Vierge ou le Rosaire. "


Donc, on peut percevoir que la forme traditionnelle du Très Saint Rosaire n'est pas un hasard ; d'où ma double question :

1. - Est-ce que le Rosaire fixé depuis si longtemps en cette forme,( 153 Ave, 15 dizaines pour les quinze mystères, etc, ), a été fixé canoniquement et se doit de rester ainsi sous peine d'anathème ?

2. - Et, est-ce qu'il existe un rosaire moderniste ?



Dernière édition par roger le Ven 08 Fév 2013, 11:33 pm, édité 2 fois (Raison : rajout des 3 voies)
avatar
Roger Boivin

Nombre de messages : 11174
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Y a-t-il un Rosaire Moderniste ?

Message  gabrielle le Mar 07 Sep 2010, 2:44 pm

n° 2 Oui, Wojtyla a ajouté les mystères lumineux

Je serais étonnée qu'il existe un anathème , par contre, le Rosaire se récite de la même manière depuis des siècles.

Ce qui donne une continuité dans la récitation du Rosaire, les saints qui nous ont précédé le récitaient avec les mêmes mystères que nous prenons, ce qui fait, à mon sens, une chaine solide et sans faille.
avatar
gabrielle

Nombre de messages : 17831
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Y a-t-il un Rosaire Moderniste ?

Message  Roger Boivin le Mar 07 Sep 2010, 2:58 pm

gabrielle a écrit:n° 2 Oui, Wojtyla a ajouté les mystères lumineux

Je serais étonnée qu'il existe un anathème , par contre, le Rosaire se récite de la même manière depuis des siècles.

Ce qui donne une continuité dans la récitation du Rosaire, les saints qui nous ont précédé le récitaient avec les mêmes mystères que nous prenons, ce qui fait, à mon sens, une chaine solide et sans faille.

Si c'était possible théologiquement parlant d'en démontrer.. disons dans mes mots, le coté terrorisme de ce rajout de 5 nouveaux mystères, ca pourrait certainement aider a beaucoup de gens a commencer a s'entrouvrir les yeux, sinon se les ouvrir tout court !

D'ailleurs c'est avec cette intention que j'ai voulu poser cette question , ..afin que par la doctrine on puisse prouver sinon au moins trouver des pistes solides pour bien entrer dans cette question.

Parce que beaucoup parle du Rosaire, mais on entend jamais personne pour en dénoncer les faussetés de ce nouveau rosaire, ..et peut-être même dans la façon de le réciter (c'est une hypothèse).
avatar
Roger Boivin

Nombre de messages : 11174
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Y a-t-il un Rosaire Moderniste ?

Message  gabrielle le Mar 07 Sep 2010, 3:06 pm

On va fouiller et creuser le sujet. Wink
avatar
gabrielle

Nombre de messages : 17831
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Y a-t-il un Rosaire Moderniste ?

Message  ROBERT. le Mar 07 Sep 2010, 5:22 pm

gabrielle a écrit:n° 2 Oui, Wojtyla a ajouté les mystères lumineux

Je serais étonnée qu'il existe un anathème , par contre, le Rosaire se récite de la même manière depuis des siècles.

Ce qui donne une continuité dans la récitation du Rosaire, les saints qui nous ont précédé le récitaient avec les mêmes mystères que nous prenons, ce qui fait, à mon sens, une chaine solide et sans faille.

Pas très lumineux ce Wojty- là !!

Toujours cette démangeaison de renouveau en vue de faire oublier et surtout détruire l'ancien...

Votre sens fait bien du sens !!
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33490
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Y a-t-il un Rosaire Moderniste ?

Message  Louis le Mar 07 Sep 2010, 5:26 pm

.
C'était la coutume chez les nobles, au Moyen Age, comme autrefois chez les Romains de porter des couronnes de fleurs appelées chapels. On offrait ces couronnes aux personnages de distinction, à titre de redevance. Souveraine du Ciel et des âmes, la Vierge a droit aux mêmes hommages: aussi l'Église nous exhorte-t-elle à lui offrir comme Fille du Père, Mère du Fils et Epouse du Saint-Esprit un triple chapel 2 de roses dont elle nous montre toutes les beautés dans l'Office de ce jour et auquel elle donne le nom de Rosaire.
___________________________________________

1 Le très saint Rosaire,

miniature de l'année liturgique par la méditation des mystères

et du bréviaire, par la récitation des 150 Ave comme il y a 150 psaumes terminés par le Gloria Patri,

résume en un admirable triptyque les événements joyeux, douloureux et glorieux de Jésus et de Marie qui se sont succédé dans le calendrier liturgique.

(…)

2 Le mot Chapelet, qui désigne la troisième partie du rosaire, est le diminutif du mot chapel.

________________________________________

(tiré d’un Missel de 1951, à la Fête du Très Saint ROSAIRE de la Bienheureuse Vierge Marie, du 7 octobre)


A propos du mot triptyque, il m'intriguait et quel ne fut pas ma joie de trouver dans wiki ce qui suit : Un triptyque (du grec τρίπτυχο, plié en trois) !...

Qui ne se souvient comment Saint Joseph de Cupertino se servait d'une couverture, qu'il pliait en trois justement, pour expliquer au Supérieur de sa Communauté le Mystère de la Très Sainte et Très Augusté Trinité ! sunny


J'ai confectionné les caractères gras.


_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
avatar
Louis
Admin

Nombre de messages : 11808
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Y a-t-il un Rosaire Moderniste ?

Message  Roger Boivin le Mar 07 Sep 2010, 5:33 pm

Excellant Louis !
avatar
Roger Boivin

Nombre de messages : 11174
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Y a-t-il un Rosaire Moderniste ?

Message  Invité le Mar 07 Sep 2010, 5:35 pm

Je crois que vous avez visé dans le mille mon cher Roger.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Y a-t-il un Rosaire Moderniste ?

Message  ROBERT. le Mar 07 Sep 2010, 5:55 pm

.

Merci Louis pour ces précieuses informations.

Ce Wojty-là détruit le Rosaire et par riccochet,

la Sainte Mère Marie toujours Vierge, en rajoutant les mystères lumineux !!
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33490
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Y a-t-il un Rosaire Moderniste ?

Message  Invité le Mar 07 Sep 2010, 5:57 pm

Vous aussi cher Louis vous visez bien.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Y a-t-il un Rosaire Moderniste ?

Message  Roger Boivin le Sam 15 Jan 2011, 12:51 am

avatar
Roger Boivin

Nombre de messages : 11174
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Tiré du testament de l'abbé Belmont :

Message  Roger Boivin le Dim 17 Juil 2011, 1:33 pm

Extrait tiré du Testament de l'abbé Belmont dont le lien a été fourni par Gabrielle :


http://messe.forumactif.org/t3579-pour-analyse-le-testament-de-l-abbe-belmont :


La religion conciliaire profane la dévotion mariale

On fait valoir, au crédit de Jean-Paul II et de son autorité pontificale, la dévotion mariale qu’il a manifestée pendant sa présence sur le siège romain.

Certes, la dévotion mariale est une pièce essentielle de la vie chrétienne. Mais la mesure la dévotion à la sainte Vierge Marie n’a pas de portée réelle quant à la question du Siège apostolique, ni dans un sens ni dans l’autre.

Il peut toutefois être instructif d’aller rendre visite l’acte marial le plus net de Jean-Paul II – sa Lettre apostolique du 16 octobre 2002 Rosarium Virginis Mariæ – et de se pencher rapidement sur ce document dont on a surtout retenu qu’il introduit une nouvelle série de mystères du rosaire, les mystères « lumineux ».

Cette introduction des mystères lumineux provient d’un dessein bien précis : « donner une consistance nettement plus christologique au rosaire » [§ 19]. Tout au long de l’encyclique, sonne comme une sorte de basse continue cette constante préoccupation : il faut recentrer le Rosaire sur Jésus-Christ [§§ 1, 4, passim]. Par le fait même, est partout présente, sans être explicitement énoncée, la crainte que la contemplation de la sainte Vierge Marie ne détourne de Notre-Seigneur. Cette crainte donne une saveur très froide et très amère à toute l’encyclique, et met vraiment mal à l’aise.

C’est ainsi que Jean-Paul II diffuse un refus que la très sainte Vierge Marie soit aimée pour elle-même, priée pour elle-même, contemplée en elle-même. À la lecture, même bienveillante, c’est vraiment ce qui apparaît comme le plus caractéristique, comme le plus présent, le plus constant : il n’est pas question que la sainte Vierge Marie soit un objet de prière et de contemplation, elle n’en est qu’un moyen.

Cette froideur empoisonne tout le texte. Son résultat est de conduire à un point précis : le culte de l’homme. Il faut recentrer le Rosaire sur le Christ, parce que le Christ conduit à l’homme : voilà le mouvement profond de l’encyclique, voilà le Rosaire embarqué dans la religion de Vatican II.

Pour s’en convaincre, il suffit de lire le § 25 :

« À la lumière des réflexions faites jusqu’ici sur les mystères du Christ, il n’est pas difficile d’approfondir l’implication anthropologique du Rosaire, une implication plus radicale qu’il n’y paraît à première vue. Celui qui se met à contempler le Christ en faisant mémoire des étapes de sa vie ne peut pas ne pas découvrir aussi en lui la vérité sur l’homme. C’est la grande affirmation du concile Vatican II, dont j’ai si souvent fait l’objet de mon magistère depuis l’encyclique Redemptor hominis : “En réalité, le mystère de l’homme ne s’éclaire vraiment que dans le mystère du Verbe incarné.” Le Rosaire aide à s’ouvrir à cette lumière. En suivant le chemin du Christ, en qui le chemin de l’homme est “récapitulé”, dévoilé et racheté, le croyant se place face à l’image de l’homme véritable. »

On comprend facilement qu’ainsi centré sur l’homme, le Rosaire devienne un auxiliaire de l’oecuménisme [§ 4] ; on comprend que si Jean-Paul II affirme que le Rosaire est au service de la paix [§§ 6, 40] jamais il n’évoque la victoire des forces et des armées chrétiennes (ce qui est pourtant la plus glorieuse histoire du Rosaire, de la lutte contre les Albigeois à celle contre l’Islam). Comment la paix ainsi désirée serait-elle dès lors la vraie paix, celle que le monde ne peut donner, celle qui est le règne de Jésus-Christ ?

Au bout du compte, ce n’est pas la très sainte Vierge Marie qui est glorifiée ; ce n’est pas elle que le peuple chrétien est exhorté à aimer, à imiter, à contempler, à prier. Tout conduit à l’homme, objet ultime de la religion conciliaire. Anathema sit.

Il appert, si on en suit attentivement le mouvement, que l’encyclique revient à déposséder la très sainte Vierge Marie de la prière du Rosaire ; et au bout du compte, cette dépossession n’est pas au profit de Notre-Seigneur Jésus-Christ (comme si Notre-Seigneur pouvait être glorifié qu’on dépouille sa Mère !) mais au profit de l’homme (au « profit » de sa révolte et de sa perte).

La dévotion mariale de Jean-Paul II, quelque sincère et profonde qu’on la suppose, est donc fortement marquée par cette pseudo-religion qui colonise les structures de notre bien-aimée Église catholique. C’est un fait indéniable.

Retenons-en la leçon inverse : une vraie dévotion à Notre-Dame – dévotion filiale, tendre, aimante, emplie du désir de l’imiter en tout – préserve de la fausse religion qui prévaut partout, et de la fausse autorité qui prétend l’imposer.
avatar
Roger Boivin

Nombre de messages : 11174
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Karol Woltija et les mystères lumineux

Message  Roger Boivin le Dim 28 Aoû 2011, 10:35 pm

avatar
Roger Boivin

Nombre de messages : 11174
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Pourquoi le Rosaire est composé d'un certain nombre des mêmes oraisons.

Message  Roger Boivin le Jeu 01 Déc 2011, 11:19 pm


PAGE 83

TROISIÈME DIXAINE.

CHAPITRE I.

Pourquoi le Rosaire est composé d'un certain nombre des mêmes oraisons.

Quoique nous ne devions donner ni borne , ni mesure à.l'amour et à la vénération de Jésus et de Marie, et que la mesure de les aimer soit de les aimer sans mesure , comme dit saint Bernard; cependant nous pouvons légitimement fixer le nombre de nos oraisons, et nous en prescrire le temps et la durée, pour nous en acquitter régulièrement et ,plus dévotement. Nous imitons en cela la sagesse divine qui fait tout avec poids, nombre et mesure (1).

Dieu a ordonné aux hommes de lui offrir la dixième-partie de leurs biens. Il a déterminé les jours où il veut être particulièrement honoré . Ses commandemens sont au nombre de dix. Jésus Christ a choisi douze apôtres , il a institué sept sacremens; l'oraison dominicale contient sept demandes. Les apôtres ont réduit les articles de la foi au nombre de douze.

(1) Amor Jesu propter ipsum, amor Mariae propter Jesum.

Le Saint Esprit a inspiré à saint Dominique de composer le Rosaire d'un certain nombre de Pater et d'Ave : ce nombre est sacré et mystérieux. Les esprits bienheureux répètent sans cesse dans le temple de la gloire: Sanctus , Sanctus, Sanctus. Les trois enfans qui furent jetés dans la fournaise de Babylone bénirent Dieu, en répétant plus de trente fois : Benedicite. Le saint roi David louait Dieu sept fois le jour , et réitérait les mêmes paroles dans ses cantiques. Jésus-Christ persévéra trois heures en oraison au jardin des Olives, et répéta jusqu'à trois fois la même prière. Saint Barthélemi répétait cent fois le jour, et autant la nuit l'Oraison Dominicale et la Salutation Angélique. La Sainte Vierge a révélé au bienheureux Alain de la Roche que saint Dominique disait ordinairement trois Rosaires en son honneur , soit le jour, soit la nuit, prenant fort souvent de sanglantes disciplines , pendant qu'il en disait quelque partie (l)

C'est donc avec raison que le Rosaire est composé d'un certain nombre des mêmes Oraisons Dominicales et des mêmes Salutations Angéliques : parce que tout ce que Dieu fait, où inspire , est fait ou inspiré avec ordre et par ordre.

(1)B. Alan. p. 2. c. 3.

SOURCE :
http://books.google.ca/books?id=JytqP0AitAUC&pg=PA450&lpg=PA450&dq=le+saint+sacrifice+de+la+messe+et+le+saint+rosaire&source=bl&ots=HiwapiWini&sig=G31N2TvioVvndcWx7wZ98SN-diw&hl=fr&ei=ks7WTtTzCcfy0gHI8pX1CA&sa=X&oi=book_result&ct=result&resnum=5&ved=0CDUQ6AEwBA#v=onepage&q=le%20saint%20sacrifice%20de%20la%20messe%20et%20le%20saint%20rosaire&f=false

avatar
Roger Boivin

Nombre de messages : 11174
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Pourquoi le Rosaire est divisé en trois parties, ou trois chapelets.

Message  Roger Boivin le Jeu 01 Déc 2011, 11:33 pm

PAGE 85

CHAPITRE II.

Pourquoi le Rosaire est divisé en trois parties, ou trois chapelets.

Le Rosaire est divisé en trois parties en l'honneur des trois personnes de la très sainte Trinité.

La vie de Jésus Christ est partagée en trois états, qui sont, son enfance , sa passion et sa gloire. Par la première partie du Rosaire nous honorons son adorable enfance, par la seconde , sa douloureuse passion , et par la troisième , sa gloire admirable. L'Eglise est distinguée en trois états.

Le premier est l'Église triomphante, composée des bienheureux qui règnent avec Dieu dans le Ciel ; le seconde est l'Eglise militante, qui sont les fidèles qui combattent sur la terre pour arriver au Ciel; et le troisième est l'Eglise souffrante , qui sont les ames justes qui achèvent de satisfaire à la justice divine dans le purgatoire. • ;'

Par le saint Rosaire nous imitons l'Eglise triomphante , dont l'exercice est de louer la très sainte Trinité par Jésus-Christ. Le Rosaire aide l'Eglise militante à combattre les vices, et à marcher dans le chemin du ciel par la pratique de la vertu. Par le Rosaire enfin nous soulageons l'Église souffrante , en offrant à Dieu nos suffrages pour la délivrance des ames du purgatoire, • .

Comme l'Église a divisé l'office de matines en trois nocturnes, de même le Rosaire est divisé en trois parties.

La vie chrétienne est partagée en trois états, qui sont la vie purgative , la vie illuminative , et la vie unitive. La première est l'exercice des pénitens qui commencent à se donner à Dieu ; la seconde est pour ceux qui profitent dans le chemin de la vertu; et la troisième est celle des parfaits. Le Rosaire propose la première partie aux pénitens, pour les exciter à quitter le péché par la vue des Mystères joyeux ; il expose la seconde à ceux qui aspirent à la perfection y pour les animer à la vertu par la vue des Mystères douloureux, et montre la troisième aux parfaits, pour les unir plus étroitement à Dieu par la vue des Mystères glorieux.

Le psautier de David, composé de cent cinquante psaumes, est divisé en trois parties. La première est pour la vie purgative, et se termine parle pseaume 50 Miserere met Deus; la seconde r pour la vie illuminative, et se termine par le psaume 100, Misericordiam et judicium cantabo tibi , Domine; et la troisième , pour la vie unitive, et finit par le psaume 150, Laudate Dominum in sanctis ejus. Ainsi le Rosaire qui est le psautier de la Sainte Vierge, excite les fidèles à la pénitence, à la vertu et à l'union parfaite.

SOURCE :
http://books.google.ca/books?id=JytqP0AitAUC&pg=PA450&lpg=PA450&dq=le+saint+sacrifice+de+la+messe+et+le+saint+rosaire&source=bl&ots=HiwapiWini&sig=G31N2TvioVvndcWx7wZ98SN-diw&hl=fr&ei=ks7WTtTzCcfy0gHI8pX1CA&sa=X&oi=book_result&ct=result&resnum=5&ved=0CDUQ6AEwBA#v=onepage&q=le%20saint%20sacrifice%20de%20la%20messe%20et%20le%20saint%20rosaire&f=false
avatar
Roger Boivin

Nombre de messages : 11174
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Que signifie les trois cinquantaines D'Ave Maria du saint Rosaire

Message  Roger Boivin le Ven 02 Déc 2011, 4:05 pm

CHAPITRE III.

Que signifie les trois cinquantaines D'Ave Maria du saint Rosaire.

Le nombre de cinquante est mystérieux. L'arche de Noé qui sauva le monde du déluge universel avait cinquante coudées de largeur: elle était la figure de la très sainte Mère de Dieu , dont la charité reçoit tous ceux qui se mettent sous sa protection. Nous honorons cette divine et tendre Mère par cinquante Salutations dans chaque partie du Rosaire. Dieu donna sa loi à Moyse cinquante jours après la délivrance du peuple hébreu des mains de Pharaon. Le Saint Esprit descendit sur les apôtres cinquante jours après la résurrection de Jésus Christ.

Le Pater contient cinquante mots , qui sont sacrés et mystérieux ; et pour en obtenir l'intelligence et les fruits , nous saluons la Sainte Vierge par trois cinquantaines d'Ave Maria. Dans l'ancienne loi, la cinquantième année était l'année du jubilé , c'est-à-dire, l'année de grâce et de rémission, dans laquelle les hébreux rentraient en possession des héritages qu'ils avaient aliénés : ils obtenaient la remise de leurs dettes, et les esclaves recouvraient la liberté. Jésus et Marie nous ont donné un jubilé plus ample et plus précieux dans la loi de grâce ; car par les mérites de la passion et de la mort de notre Sauveur , nous rentrons en possession du royaume des cieux, dont le péché nous avait privés; nos péchés nous sont pardonnés, nous sommes affranchis de l'esclavage du démon, et remis dans la liberté des enfans de Dieu.:

En reconnaissance de ces trois jubilés, nous louons et nous bénissons Jésus et Marie par les trois cinquantaines de Salutations du Rosaire, priant Dieu , par l'intercession de la sainte Vierge, de ne permettre jamais que nous perdions ces trois bienfaits qui nous ont été acquis et mérités par Jésus-Christ.

SOURCE :
http://books.google.ca/books?id=JytqP0AitAUC&hl=fr&output=text&pg=PP9&img=1&zoom=3&hl=fr&q=le+saint+sacrifice+de+la+messe+et+le+saint+rosaire&cds=1&sig=ACfU3U2YxjRSMZQNixUCHK7ZYXy-qatVHw&edge=0&edge=stretch&w=322&h=573&ci=145,14,802,1430

http://books.google.ca/books?id=JytqP0AitAUC&pg=PA450&lpg=PA450&dq=le+saint+sacrifice+de+la+messe+et+le+saint+rosaire&source=bl&ots=HiwapiWini&sig=G31N2TvioVvndcWx7wZ98SN-diw&hl=fr&ei=ks7WTtTzCcfy0gHI8pX1CA&sa=X&oi=book_result&ct=result&resnum=5&ved=0CDUQ6AEwBA#v=onepage&q=le%20saint%20sacrifice%20de%20la%20messe%20et%20le%20saint%20rosaire&f=false
avatar
Roger Boivin

Nombre de messages : 11174
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Explication des concepts modernistes introduits dans le Rosaire (2002) - Un texte tiré à partir du cite de La F S S P X :

Message  Roger Boivin le Jeu 25 Oct 2012, 11:11 pm



Que pensez-vous de ce texte tiré à partir du cite de La Fraternité Sacerdotale de Saint-Pie X :

Explication des concepts modernistes introduits dans le Rosaire (2002)

Résumé : Parmi les cinq nouveaux mystères lumineux proposés par le pape Jean-Paul II pour la récitation du rosaire, figurent la “prédication du Royaume de Dieu” et “l’eucharistie, expression du mystère pascal”. Il est intéressant de savoir ce qu’entend la nouvelle religion issue de Vatican II par ces concepts.
L’idée de Royaume est une des idées maîtresses de Vatican II. Le Royaume est le but de l’Eglise : “Le Peuple de Dieu a pour fin le Royaume de Dieu, commencé sur terre par Dieu lui-même et qui doit se dilater par la suite jusqu’à ce que à la fin des temps il soit achevé par Dieu lui-même” (LG § 9). Or, cette mission du Peuple de Dieu est décrite par la constitution dogmatique Lumen gentium en son § 1 où l’Eglise est définie comme le sacrement c’est-à-dire le signe et l’instrument de l’unité du genre humain : l’Eglise a pour mission d’aider l’humanité à s’unifier dans le Christ en aidant les hommes à prendre conscience de leur divinisation. Donc, le Royaume de Dieu, ce sera l’humanité unifiée et devenue consciente de son être dans le Christ. “Ce peuple qui demeure seul et unique doit s’étendre au monde entier et à tous les siècles pour que s’accomplisse le propos de la volonté de Dieu qui, au commencement, a créé la nature humaine une et veut rassembler enfin dans l’unité ses enfants qui étaient dispersés” (LG, § 13). “L’Incarnation”, dit le père Chenu, “mène à son terme la Création. L’évolution du monde par et dans l’homme, dans un amour fraternel, est le sol même du Royaume de Dieu”1 .

Ce Royaume est eschatologique : l’unité du genre humain est sans cesse donnée à accomplir, elle est à l’origine d’un mouvement qui n’atteindra jamais son terme ici-bas. “L’accomplissement final”, dit encore le père Chenu, “assumera la totalité de l’univers et de l’histoire ; et cette espérance eschatologique pénètre déjà toute réalité terrestre”2 . Voilà pourquoi le Peuple de Dieu est un peuple messianique, car son rôle est de donner un sens au mouvement de l’histoire : “bien qu’il ne comprenne pas encore effectivement l’universalité des hommes et qu’il garde souvent les apparences d’un petit troupeau, il constitue cependant pour tout l’ensemble du genre humain le germe le plus fort d’unité, d’espérance et de salut” (LG, § 9). “L’Eglise”, dit le père Congar, “annonce au monde son message eschatologique. Ce message contient l’immense promesse du Royaume de Dieu, d’une restauration de toutes choses, d’une communion parfaite où les extériorités et les oppositions seront surmontées. Les fidèles du Peuple de Dieu s’appliquent à faire advenir ici-bas autant qu’ils le peuvent un début au moins de cette intégrité et de cette communion qui sont à la fois les biens du Royaume promis et le but auquel s’efforce l’histoire humaine”.3

On retrouve dans ce thème du Royaume les données essentielles de l’Utopie : “Ce qui est important pour les utopistes, c’est de poser le principe d’une ère nouvelle dans l’histoire des hommes, commençant dès maintenant, dans laquelle l’humanité puisse se plonger et qui constitue le bain dans lequel se fera peu à peu la révélation d’une espèce nouvelle. L’homme nouveau est resté l’objectif que les philosophes utopistes poursuivent avec obstination”.4 C’est la logique de Jean-Paul II, dans la continuité de Vatican II : “Par le message évangélique, l’Eglise apporte une force qui libère et qui agit en faveur du développement, précisément parce qu’il insère l’homme dans le projet de Dieu, qui est de construire un Royaume de paix et de justice dès cette vie. C’est la perspective biblique des “cieux nouveaux et de la terre nouvelle” (Apoc, 21/1), qui a été dans l’histoire le stimulant et le but de la marche en avant de l’humanité. Le développement de l’homme vient de Dieu, du modèle qu’est Jésus homme-Dieu, et il doit conduire à Dieu. C’est la raison pour laquelle il y a un lien étroit entre l’annonce de l’Evangile et la promotion de l’homme”.5

Le concept de “mystère pascal”
Il est difficile de résumer en quelques lignes les arcanes de la théologie nouvelle sur “le mystère pascal”. Elle part d’une vision anthropologique du péché qui mène au refus de considérer le péché comme offense à la justice divine, d’où un nouveau visage de Dieu, tellement miséricordieux que l’exercice de sa justice en devient incompréhensible. On assiste alors à une relecture hétérodoxe du jugement dernier.

Cela aboutit à une ré-interprétation du mystère de la Rédemption, interprétation destinée à en écarter toute idée d’expiation : c’est la remise en cause de la “satisfaction vicaire” du Christ, qui réduit la Rédemption à une simple révélation de l’amour que Dieu a pour nous.

Si la Rédemption n’est plus qu’une révélation, le sacrement qui va en appliquer les fruits sera à son tour dénaturé. Il n’est plus considéré par les modernes comme un signe efficace nous appliquant les satisfactions et mérites rédempteurs, mais devient à son tour une simple révélation : il n’est plus qu’un “sacrement-mystère”, c’est-à-dire un signe qui contient sous le voile du symbole la réalité sacrée, à savoir le Christ glorieux. Par le mystère ainsi manifesté à la foi du croyant, la révélation de l’amour divin demeure une réalité présente et vivante au milieu de nous.

R.P. Chenu : Les Laïcs et la « consecratio mundi », dans US 51c, pages 1042-1043.
Ibidem.
Congar (RP Yves, op) : Cette Eglise que j’aime (Recueil d’articles), au chapitre 3 : L’Eglise peuple messianique, pages 74-75. Cerf 1968.
Molnar (Thomas) : Sartre, philosophe de la contestation, pages 174 et 178.
Encyclique Redemptoris missio, § 59
avatar
Roger Boivin

Nombre de messages : 11174
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Y a-t-il un Rosaire Moderniste ?

Message  Via Crucis le Ven 26 Oct 2012, 7:53 am

L'objet d'une utopie ne peut être matérialisé et ne peut que demeurer dans l'ordre de la pensée impalpable et imaginaire par exemple tels les contes de fées qui nous font miroiter un bonheur inaccessible : le mariage d'un prince avec une pauvresse, un pauvre Ali Baba qui découvre un trésor dans une caverne magique etc... et qui se terminent par "ils furent heureux et eurent beaucoup d'enfants" et "ils ne manquèrent de rien ni de boire ni de manger".

Le Royaume de Dieu n'est pas du tout une utopie : il est de l'ordre du visible et de l'invisible.
En effet : dans l'ordre du visible, l'Eglise Catholique EST le Royaume de Dieu sur terre, le 1er Ministre de Dieu c'est le Pape, les évêques sont les membres du gouvernement instauré par Dieu qui a désigné Saint Pierre 1er Ministre = 1er Vicaire du Christ. Ce Royaume comprend tous les sujets soumis à Notre Seigneur Jésus-Christ : tous les baptisés catholiques du monde entier.
Comme dans un Royaume il y a des sujets qui n'appartiennent pas à la religion catholique (ils ne sont pas "una cum le Pape" ni "una cum l'Eglise Catholique" de coeur et d'esprit, ceux-là bénéficient sur terre des bienfaits dispensés par l'Eglise Catholique dans ce Royaume terrestre de Jésus-Christ (vie sociale, hôpitaux, enseignement, charité, accession au baptême, catéchèse, etc...) mais ils ne pourront entrer dans le "repos de Dieu" c'est à dire qu'ils ne pourront accéder au Royaume Céleste ni participer des biens célestes qui sont réservés aux membres/sujets de l'Eglise Catholique (ce que je dis relève du for externe) parce qu'ils ne se sont pas soumis aux lois de Dieu et de l'Eglise.
"Je m'en vais vous préparer une place" a dit Notre Seigneur à ses disciples.

La volonté du Bon Dieu c'est que tous les hommes l'aiment et fassent Sa Sainte Volonté, ce n'est pas une utopie puisque tout est possible à Dieu il peut faire en sorte que tous finissent par le rejoindre, mais comme sa Justice Divine parfaite ne peut être offensée sinon il ne serait plus un Dieu Juste et Saint, il faut qu'elle s'applique sur ceux qui n'ont pas voulu rejoindre l'Eglise Catholique.
Mais il est un fait indéniable et concret relevant du for externe : ceux qui ne l'aimeront pas et ne feront pas Sa Volonté n'entreront pas dans son repos s'ils ne se repentent point de leurs méfaits ! Il l'a dit Lui-même : "Je le jure dans ma colère ils n'entreront pas dans mon repos" (je ne me souviens plus de la référence du verset Embarassed ).
Et comme Dieu ne se contredit jamais : il est clair que la Justice s'appliquera.

Alors toutes les manœuvres des "papes" conciliaires pour réaliser leur utopie : l'unification oeucuménique de tous les hommes sous leur bannière vaticandeuse pour s'attribuer en fait à eux-mêmes la gloire et l'honneur d'une unification de tous les hommes "de bonne volonté pour la paix dans le monde" .... sont d'ores et déjà vouées à l'échec, puisque le Bon Dieu a vu d'avance et prévenu les hommes de ce qui leur arriverait s'ils le rejettent et refusent Son Salut. Il ne force personne à accepter son Salut : ce sont les hommes eux-mêmes qui reçoivent dans leurs corps et dans leurs âmes les marques (définies par Dieu dans les Saintes Ecritures) des conséquences de leurs actes mauvais (descente aux enfers, peine du dam, peine des sens etc...).

Dans ce monde tous les hommes reçoivent des peines préfiguratives des peines à venir s'ils s'entêtent à persister dans leur résistance au Bon Dieu (persistance pertinace dans l'hérésie et le schisme etc...) !
C'est ainsi que le Bon Dieu fait exercer sa Justice sur terre (Il est le Roi et Seigneur de toute la terre et Roi sur tous les hommes qui y naissent et l'habitent) avant qu'elle ne vienne s'exercer sur les âmes après la mort.

En lisant le texte donné la FSSPX j'ai eu l'impression que La FSSPX en fait fait de la pub pour les conciliaires : elle parle trop de vatican II au lieu de parler de tout ce qui a précédé ce concile diabolique et qui s'oppose à lui inexorablement.






avatar
Via Crucis

Nombre de messages : 2900
Date d'inscription : 22/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Y a-t-il un Rosaire Moderniste ?

Message  Roger Boivin le Ven 26 Oct 2012, 8:28 am


En fait, ce que l'on peut voir, c'est que les modernistes font du Rosaire ce qu'ils ont fait de la Messe en les trafiquant tout deux, des instruments pour en arriver à leur fin : substituer un simulacre de foi à la vraie foi catholique, s'en servir de filet pour le diable, ce nouvel esprit de leur nouvelle pentecôte.
avatar
Roger Boivin

Nombre de messages : 11174
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Y a-t-il un Rosaire Moderniste ?

Message  Roger Boivin le Ven 26 Oct 2012, 9:42 am

roger a écrit:
En fait, ce que l'on peut voir, c'est que les modernistes font du Rosaire ce qu'ils ont fait de la Messe en les trafiquant tout deux, des instruments pour en arriver à leur fin : substituer un simulacre de foi à la vraie foi catholique, s'en servir de filet pour le diable, ce nouvel esprit de leur nouvelle pentecôte.
Et sur cela se greffe une nouvelle mariologie ; mariologie qu'il serait bon d'en dresser les grandes lignes. Alors si l'on veut bien m'aider dans ce travail, ce serait très apprécié.
Ce qui me vient tout de suite là à l'esprit, c'est qu'on dit que Marie est la mère de l'Église ; et on a rajouté aux Litanies de la sainte Vierge : Marie Mère de l'Église. Je n'en saisie pas encore la fausseté, mais jamais l'Église auparavant n'avait dit cela de la Très sainte Vierge, c'est nouveau.

En voici le lien du nouveau fil ouvert à cet effet :

http://messe.forumactif.org/t4550-nouvelle-mariologie-issue-du-modernisme#87831
avatar
Roger Boivin

Nombre de messages : 11174
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Y a-t-il un Rosaire Moderniste ?

Message  ROBERT. le Ven 26 Oct 2012, 10:16 am

Via Crucis a écrit: ... Il l'a dit Lui-même : "Je le jure dans ma colère ils n'entreront pas dans mon repos" (je ne me souviens plus de la référence du verset Embarassed ).

Psaume XCIV, 11
Hébreux, III, 11.

.
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33490
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Y a-t-il un Rosaire Moderniste ?

Message  ROBERT. le Ven 26 Oct 2012, 10:18 am

Via Crucis a écrit: ...En lisant le texte donné la FSSPX j'ai eu l'impression que La FSSPX en fait fait de la pub pour les conciliaires : elle parle trop de vatican II au lieu de parler de tout ce qui a précédé ce concile diabolique et qui s'oppose à lui inexorablement.

Normal que la Frate fasse de la pub pour les conciliaires: ils sont dans le même camp !!
.
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33490
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Y a-t-il un Rosaire Moderniste ?

Message  Via Crucis le Ven 26 Oct 2012, 11:21 am

Merci Robert pour la référence ! I love you Very Happy
avatar
Via Crucis

Nombre de messages : 2900
Date d'inscription : 22/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Y a-t-il un Rosaire Moderniste ?

Message  Roger Boivin le Mar 27 Aoû 2013, 8:53 pm



Voici  les trois phases principales de l'existence de Jésus : sa naissance, sa mort et sa résurrection ;

et les trois vérités primordiales de la Révélation : l'Incarnation, la Rédemption et la Vie ;

comme d'ailleurs le Credo nous l'exprime très bien :


NOUVEAU MISSEL QUOTIDIEN - 1937 -
IMPRIMATUR, Mechliniae, die 12 januarii 1937.
+ Et. Jos. Carton de Wiart, vic. gen.
p. 1059

DÉVOTION À LA SAINTE VIERGE

LE ROSAIRE

(..) le Rosaire n'est point simplement une irrésistible prière de demande ; il n'est point même uniquement le plus bel hommage que l'on puisse rendre à la Très Sainte Vierge : il se présente comme l'instrument précieux inventé par la Mère de Dieu pour exercer facilement sa maternité de grâce en aidant son divin Fils à vivre dans les âmes. A condition bien sûr de ne pas le mutiler en omettant la méditation des mystères, puisque c'est elle qui lui imprime sa vertu transformatrice. Elle est son âme ( C'est si vrai que les indulgences si nombreuses du Très Saint Rosaire ne peuvent être gagnées qu'à la condition de s'efforcer, selon ses moyens, de méditer les mystères. Anotation du Missel.) tandis que la récitation du chapelet n'est que son corps, corps d'ailleurs indispensable à sa vie. La prière vocale n'est ici que le prétexte et le support d'une authentique oraison, elle amorce et accompagne la contemplation du Christ dans ses mystères. C'est ainsi que le Rosaire "offre un moyen facile d'inculquer dans les esprits les principaux dogmes de la foi chrétienne et de les y acclimater" (Léon XIII). Car il considère Jésus dans les trois phases principales de son existence : sa naissance, sa mort et sa résurrection. Il évoque les trois vérités primordiales de la Révélation : l'Incarnation, la Rédemption et la Vie Éternelle. Il suggère la part de Marie dans le plan de Dieu ; Mère du Christ et des hommes, Corédemptrice, Pleine de grâce et de gloire. D'où les trois séries de mystères joyeux, douloureux et glorieux : pour ne pas rester dans l'abstraction chacune se composera en effet de scènes évangéliques et comme de tableaux vivants dont la contemplation deviendra facile dans la mesure où l'on s'y exercera. (..)
avatar
Roger Boivin

Nombre de messages : 11174
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Y a-t-il un Rosaire Moderniste ?

Message  Roger Boivin le Mar 27 Aoû 2013, 9:06 pm



Et c'est ce confirme le JE CROIS EN DIEU placé au tout début du Rosaire ou du Chapelet :


1-  Je crois en Dieu, le Père tout-puissant, Créateur du ciel et de la terre ;

2-  Et en Jésus-Christ, son Fils unique, Notre Seigneur

3-  Qui a été conçu du Saint-Esprit, est né de la Vierge Marie ;  

4-  A souffert sous Ponce Pilate, a été crucifié, est mort et a été enseveli ;

5-  Est descendu aux enfers, et le troisième jour est ressuscité d’entre les morts ;


6-  Est monté aux cieux, est assis à la droite de Dieu, le Père tout-puissant ;

7-  D’où il viendra juger les vivants et les morts.


8-  Je crois au Saint-Esprit ;

9-  A la sainte Église catholique, à la communion des saints ;

10-  A la rémission des péchés ;

11-  A la résurrection de la chair

12-  A la vie éternelle.

Ainsi soit-il.
          D'autant plus que le 5ième Mystère Joyeux, Le Recouvrement de Jésus au Temple, annonce les Mystères Douloureux où l'on verra Jésus portant sa croix sur le chemin conduisant au Calvaire :

On y voit donc Marie et Joseph angoissés parcourant les rues pour y chercher Jésus, tandis que Jésus, la Sagesse Éternelle et Incarnée, est au Temple au milieu des docteurs de la loi.

Ce 5ième Mystère Joyeux coïncide, ou fait écho, avec le 5ième Mystère Douloureux où on y voit Jésus enseignant du haut de la Chair par excellence qui est Sa Croix ; de même que ce 5ième Mystère Douloureux annonce à son tour les Mystères Glorieux où on y voit Jésus ressusciter et monter au Ciel.



        Alors, que viennent donc faire, dans ce triptyque parfait qui nous est venu du Ciel, ces Mystères dit Lumineux ?
Tout simplement à éblouir pour mieux aveugler, et non à éclairer pour mieux voir.

Qui accepte ou refuse ce rosaire moderniste, prends franchement position pour ou contre le modernisme, pour ou contre ces faux papes, ces antipapes, pour ou contre cette fausse Église, cet imposture maçonnique et sacrilège.
avatar
Roger Boivin

Nombre de messages : 11174
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum