Le Baptême "pour les morts"

Aller en bas

Le Baptême "pour les morts" Empty Le Baptême "pour les morts"

Message  gabrielle le Mar 03 Aoû 2010, 10:06 am

"S'il en est autrement, à quoi bon se faire baptiser pour les morts? S'il est sû que les morts ne ressuscitent pas, pourquoi alors se faire baptiser pour eux "? (I Cor., 15, 29)

Ce texte de Saint Paul me semble très mystérieux.

Comment le comprendre.
gabrielle
gabrielle

Nombre de messages : 18010
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Le Baptême "pour les morts" Empty Re: Le Baptême "pour les morts"

Message  Louis le Mar 03 Aoû 2010, 10:30 am

gabrielle a écrit:"S'il en est autrement, à quoi bon se faire baptiser pour les morts? S'il est sû que les morts ne ressuscitent pas, pourquoi alors se faire baptiser pour eux "? (I Cor., 15, 29)

Ce texte de Saint Paul me semble très mystérieux.

Comment le comprendre.

Bonjour Gabrielle

Ce que je comprends c'est que si on ne croit pas à la résurrection des morts, quel est l'avantage que ça donne, même de se faire baptiser pour [un] mort, car personne ne va ressusciter de toute façon ?


Dernière édition par Louis le Mar 03 Aoû 2010, 11:51 am, édité 1 fois (Raison : ajout du mot [un])

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
Louis
Louis
Admin

Nombre de messages : 12580
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Le Baptême "pour les morts" Empty Re: Le Baptême "pour les morts"

Message  Diane le Mar 03 Aoû 2010, 10:59 am

Shocked Pas facile ce texte.

On dirait à première lecture que cela insinue un baptême de substitution reçu par les vivants pour leurs parents ou amis morts sans baptême.

Il serait intéressant de savoir comment ce texte serait compris à priori par les autres de TD, avant de chercher une explication d'autorité.
Diane
Diane

Nombre de messages : 5484
Date d'inscription : 28/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Le Baptême "pour les morts" Empty Re: Le Baptême "pour les morts"

Message  ROBERT. le Mar 03 Aoû 2010, 9:20 pm

gabrielle a écrit:"S'il en est autrement, à quoi bon se faire baptiser pour les morts? S'il est sû que les morts ne ressuscitent pas, pourquoi alors se faire baptiser pour eux "? (I Cor., 15, 29) .

Si les morts ne ressuscitent pas, il ne sert de rien en effet, de se faire baptiser pour eux, ni pour nous de recevoir le baptême.

Par contre, Saint Paul dit plus haut (ib. 21): Car par un homme est venue la mort, et par un homme la résurrection des morts.

Pourquoi Notre-Seigneur dit-Il alors à Ses Apôtres: Baptisez-les au Nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit ?
ROBERT.
ROBERT.

Nombre de messages : 34713
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Le Baptême "pour les morts" Empty Re: Le Baptême "pour les morts"

Message  Arthur le Mar 03 Aoû 2010, 9:23 pm

Le texte laisse sous-entendre l'existence d'un "baptême de substitution". Que dit l'Église à ce sujet ?

Arthur

Nombre de messages : 1556
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Le Baptême "pour les morts" Empty Re: Le Baptême "pour les morts"

Message  ROBERT. le Mar 03 Aoû 2010, 10:37 pm

Diane a écrit:On dirait à première lecture que cela insinue un baptême de substitution reçu par les vivants pour leurs parents ou amis morts sans baptême.



Le seul baptême de substitution que je verrais chère Diane serait que les parents ou amis morts sans le baptême (d’eau) auraient eu celui de désir avant leur mort.
ROBERT.
ROBERT.

Nombre de messages : 34713
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Le Baptême "pour les morts" Empty Re: Le Baptême "pour les morts"

Message  gabrielle le Mer 04 Aoû 2010, 11:22 am

Diane ne fait que dire à priori ce que ce texte donne comme impression.

Il va de soi qu'un baptême de substitution est impossible..


gabrielle
gabrielle

Nombre de messages : 18010
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Le Baptême "pour les morts" Empty Re: Le Baptême "pour les morts"

Message  gabrielle le Mer 04 Aoû 2010, 12:51 pm

"En effet, quel sera, demande l'Apôtre, le bénéfice de ceux qui se font baptiser pour les morts, et à qui finalement auront-ils recours pour recueillir le bénéfice de leur pratique, si les morts ne ressuscitent pas ?"

Ce passage est l'un des plus tourmentés de l'Apôtre ; on a formé le dénombrement des interprétations diverses qu'il a provoquées : elles sont au nombre de trente-six. Naturellement nous n'entrerons pas dans le détail. L'interprétation qui nous semble la plus naturelle est celle-ci : Chez le peuple de Dieu, lorsqu'un Juif venait à mourir sous le coup d'une impureté légale non expiée, pour épargner à son âme tout préjudice, un membre de sa famille, son parent le plus proche, s'efforçait d'expier, au moyen d'une ablution, et de laver en sa personne l'impureté légale contractée par le défunt qui le touchait de si près.

C'est ainsi que les pharisiens affirmaient contre les négations sadducéennes la permanence de l'âme, et leur croyance à la résurrection (Tertullien, de Resurrectione carnis, cap. XLVIII ; adversus Maccionem, V, 10 ; S. Epiphane, Haeres, 1. XXVIII, cap. VI). Sans approuver cette coutume et en attribuant cette pratique à des personnages innommés, désignés seulement par la troisième personne : quid facient ? l'Apôtre avait le droit d'en recueillir un élément vrai, et l'indice d'une croyance exacte. Cette pratique juive est vaine, en effet, s'il n'y a rien au delà de la mort.

Dom Delatte "Les Épitres de Saint Paul", T I , Mame-Tours 1938, page 384
gabrielle
gabrielle

Nombre de messages : 18010
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Le Baptême "pour les morts" Empty Re: Le Baptême "pour les morts"

Message  ROBERT. le Mer 04 Aoû 2010, 6:46 pm

Voici les Commentaires de Saint Thomas d’Aquin:



LEÇON IV (ch. XV, w. 29 à 34). I Cor., XV, 29.
SOMMAIRE. — S'il n'y a point de résurrection des morts, il s'ensuit que la dévotion du baptême est vaine et les travaux des saints inutiles ; il faut alors se livrer aux voluptés.

29. Autrement, que feront ceux qui sont baptisés pour les morts s'il est vrai que les morts ne ressuscitent point ? Pourquoi sont-ils baptisés pour les morts 30. Et pourquoi nous-mêmes nous exposons-nous à toute heure à tarit de périls ?
31. Il n'y a point de jour que je ne meure, je vous en assure, mes frères, par la gloire que je reçois de vous dans le Christ Jésus Notre-Seigneur.

32. Si, pour parler selon l'homme,, j'ai combattu à Ephèse contre des bêtes farouches , quel avantage en tirerai je si les morts ne ressuscitent point ? Ne pensons qu'à boire et à manger, puisque demain nous mourrons!

33. Ne vous laissez pas séduire. Les mauvais entretiens corrompent les bonnes mœurs.

34. Justes, tenez-vous dans la vigilance, et gardez-vous du péché; car il y en a quelques-uns qui ne connaissent point Dieu; je vous le dis pour vous faire honte.



Après avoir prouvé la résurrection des morts par la résurrection de Jésus-Christ, l'Apôtre démontre cette même résurrection par la vie des fidèles. A cet effet, Il prouve sa proposition ; il y joint un avertissement (v. 33) : « "Ne vous laissez pas séduire, etc."

1º Il prouve sa proposition en poussant à trois conséquences inadmissibles : la première, que la piété des fidèles à l'égard du baptême n'obtiendrait pas son effet;

la seconde, que le travail des saints serait frustré de sa récompense (v. 30) : "Et pourquoi nous-mêmes nous exposons-nous à toute heure à tant de périls? "

la troisième, qu'on prendrait de là prétexte pour se livrer aux voluptés (v.32) : "Mangeons et buvons, puisque nous mourrons demain ! "

I. Sur la première de ces inconséquences,

1º il l'exprime ;

2º il la développe (v. 29) : "S'il est vrai que les morts ne ressusciteront point."

— 1º Il dit donc : "J'ai affirmé que les morts ressuscitent, (v. 29)"

Autrement, "c'est-à-dire s'il n'y a point de résurrection future, comme nous l'avons prêchée, que gagneront ceux qui sont baptisés pour les morts ?" Ce passage peut être entendu de deux manières : d'abord en ce sens que l’Apôtre, par ce mot "les morts," comprenne les œuvres de péché, qui sont mortes, attendu qu'elles manquent de la vie de la grâce et qu'elles conduisent à la mort (Hébr., IX, 14) : "Combien plus le sang de Jésus-Christ purifiera-t-il notre conscience des œuvres mortes ?" Ainsi expliquée, la lettre ne présente pas de difficulté. "Que feront donc ceux qui sont baptisés pour les morts" veut dire : à quoi sert de se faire baptiser pour obtenir la rémission de ses péchés si l'on ne peut pas obtenir la vie de la grâce ?

Une autre explication dit qu'à cette époque quelques fidèles prétendaient qu'on pouvait recevoir d'abord le baptême, afin de se procurer à soi-même la rémission de ses péchés, puis être baptisé de nouveau pour quelque parent mort, afin que les péchés du défunt lui fussent remis même après sa mort. D'après cette explication, voici le sens littéral : "Que gagneront ceux qui sont baptisés pour les morts, c'est-à-dire en faveur des parents pour le salut desquels ils reçoivent le baptême, s'il n'y a point de résurrection des morts ?" Toutefois ces fidèles abusés pouvaient mériter des éloges sous un certain rapport, à savoir en tant qu'ils paraissaient croire à la résurrection ; mais sous un autre point de vue ils méritaient le blâme, parce qu'ils croyaient qu'on pouvait baptiser l'un pour l'autre.

Il se présente ici une difficulté : Si la prière d'un fidèle peut être utile à son frère, pourquoi n'en serait-il pas de même du baptême ?

On peut donner une double réponse : la première, que les œuvres des vivants servent aux morts à cause de l'union par la charité et par la foi, mais ne servent qu'à ceux qui meurent dans la foi et la charité. Ainsi, ni la prière ni le baptême des vivants ne sont d'aucune utilité aux infidèles, et néanmoins la prière sert à ceux qui sont dans le purgatoire.

La seconde réponse, et la meilleure, c'est que les bonnes œuvres profitent aux morts, non-seulement en vertu de la charité, mais encore par l'intention de celui qui les opère. Si donc, par exemple, je disais un psautier pour quelqu'un qui serait en purgatoire et qui serait tenu de le dire afin de satisfaire pour ses péchés, ce psautier satisfait, mais seulement pour celui en faveur duquel je le dis. Il faut donc dire, dans ce sens, que le baptême manque d'efficacité non par notre intention, mais par l'intention de Jésus-Christ, car cette intention est que le baptême profite à ceux qui sont baptisés dans la foi de Jésus-Christ.


2º L'Apôtre explique ensuite la fausse conséquence, en disant (v. 29) : "Si les morts ne ressuscitent point, etc.;" et cette explication paraît mieux convenir à la seconde exposition donnée plus haut, comme s'il disait (v. 29) : "Pourquoi sont-ils baptisés pour eux," c'est-à-dire pour les morts, "si les morts ne ressuscitent point ?" Mais si l'on s'arrête à la première exposition, alors on dira : "Si les morts ne ressuscitent d'aucune manière, pourquoi sont-ils baptisés pour eux,"c'est-à-dire pour les péchés, attendu qu'ils ne sont pas remis ?


(Explications de Saint Thomas, Paris, Éd. Louis-Vivès, 1870, pp. 634-37.)



ROBERT.
ROBERT.

Nombre de messages : 34713
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Le Baptême "pour les morts" Empty Re: Le Baptême "pour les morts"

Message  Arthur le Mer 04 Aoû 2010, 7:49 pm

Merci pour les renseignements.

Arthur

Nombre de messages : 1556
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Le Baptême "pour les morts" Empty Re: Le Baptême "pour les morts"

Message  ROBERT. le Mer 04 Aoû 2010, 8:57 pm

.

Merci pour Dom Delatte, Gabrielle.
ROBERT.
ROBERT.

Nombre de messages : 34713
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum