Sujet Bac Philo 2010 Série L

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Sujet Bac Philo 2010 Série L

Message  Simplicius le Dim 04 Juil 2010, 5:58 pm


  • La recherche de la vérité peut-elle être désintéressée ?
  • Faut-il oublier le passé pour se donner un avenir ?
  • Un commentaire d'un extrait de la Somme théologique, de Thomas d'Aquin :

« Parce que les actes humains pour lesquels on établit des lois consistent en des cas singuliers et contingents, variables à l’infini, il a toujours été impossible d’instituer une règle légale qui ne serait jamais en défaut. Mais les législateurs, attentifs à ce qui se produit le plus souvent, ont établi des lois en ce sens. Cependant, en certains cas, les observer va contre l’égalité de la justice, et contre le bien commun, visés par la loi. Ainsi, la loi statue que les dépôts doivent être rendus, parce que cela est juste dans la plupart des cas. Il arrive pourtant parfois que ce soit dangereux, par exemple si un fou a mis une épée en dépôt et la réclame pendant une crise, ou encore si quelqu’un réclame une somme qui lui permettra de combattre sa patrie. En ces cas et d’autres semblables, le mal serait de suivre la loi établie ; le bien est, en négligeant la lettre de la loi, d’obéir aux exigences de la justice et du bien public. C’est à cela que sert l’équité. Aussi est-il clair que l’équité est une vertu.

L’équité ne se détourne pas purement et simplement de ce qui est juste, mais de la justice déterminée par la loi. Et même, quand il le faut, elle ne s’oppose pas à la sévérité qui est fidèle à l’exigence de la loi ; ce qui est condamnable, c’est de suivre la loi à la lettre quand il ne le faut pas. Aussi est-il dit dans le Code1 : "II n’y a pas de doute qu’on pèche contre la loi si, en s’attachant à sa lettre, on contredit la volonté du législateur".

II juge de la loi celui qui dit qu’elle est mal faite. Mais celui qui dit que dans tel cas il ne faut pas suivre la loi à la lettre, ne juge pas de la loi, mais d’un cas déterminé qui se présente. »

—————
Thomas d’Aquin, Somme théologique, I-II, q. 120. art. 1


Dernière édition par Simplicius le Dim 04 Juil 2010, 7:21 pm, édité 1 fois (Raison : Référence exacte)
avatar
Simplicius

Nombre de messages : 342
Localisation : Villefranche de Rouergue
Date d'inscription : 03/05/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sujet Bac Philo 2010 Série L

Message  gabrielle le Dim 04 Juil 2010, 6:32 pm

La recherche de la vérité sans aucun intérêt, me semble difficile, car celui qui la recherche, recherche en même temps un bien pour lui.

Par contre, elle pourrait être dite désintéressée, en ce sens, que sa possesion comporte de grands sacrifices pour notre être.

Faut-il oublier le passé pour se donner un avenir ?

Est-ce qu'on se donne vraiment un avenir en le construisant sur les ruines du passé? Je ne suis pas certaine de cela.

Est-ce que faire table rase de ce qui fut peut constituer un fondement d'avenir, ne serais-ce pas le passé qui nous donne la possiblité de se donner un avenir.

Pour le texte sur la loi.., je retiens particulièrement ceci:

"II n’y a pas de doute qu’on pèche contre la loi si, en s’attachant à sa lettre, on contredit la volonté du législateur".

II juge de la loi celui qui dit qu’elle est mal faite. Mais celui qui dit que dans tel cas il ne faut pas suivre la loi à la lettre, ne juge pas de la loi, mais d’un cas déterminé qui se présente. »


Cela est valable pour des lois humaines, et non pour ce qui serait de droit divin.

Par contre, je pense que sur ce texte, certains se sont appuyés pour prouver la légitimité de leurs actes, en ce qui concernent notre situation actuelle.

Je pense à ces prêtres de la FSSPX, qui reconnaissant l'erreur de ML au sujet du pape, ont adopté une autre position et malgré le fait qu'ils soient sans juridiction, exercent leur ministère.

Ce faisant, ils contreviennent à quelle loi? Divine ou ecclésiastique?








avatar
gabrielle

Nombre de messages : 17756
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sujet Bac Philo 2010 Série L

Message  Simplicius le Dim 04 Juil 2010, 7:04 pm

J'avais une vision plus terre à terre en postant ce sujet. Wink

Je trouve ces trois sujets très bons pour des jeunes gens qui se donnent la peine de réfléchir. Ils peuvent découvrir l'intérêt de rechercher la vérité, s'interroger sur le bien-fondé de la révolution intellectuelle des rationalistes (le tabula rasa de Descartes). Et cerise sur le gâteau, comme si c'était la réponse (je rêve hein), on leur sert tout chaud un texte de saint Thomas en épilogue.
avatar
Simplicius

Nombre de messages : 342
Localisation : Villefranche de Rouergue
Date d'inscription : 03/05/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sujet Bac Philo 2010 Série L

Message  ROBERT. le Dim 04 Juil 2010, 7:12 pm



Auriez-vous la référence cher Simplicius ? Merci.
.
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 32186
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sujet Bac Philo 2010 Série L

Message  Diane le Dim 04 Juil 2010, 7:15 pm

Négliger le passé peut devenir un obstacle sérieux au futur.

Par contre, le passé ne doit pas devenir un carcan qui enferme toute espérance de changement en vue d'une amélioration soit personnelle ou sociale.

Entre ces deux pôles, il y a le présent, qui est comme un tambour, qui marque la mesure ou la démesure de l'un et l'utopie ou les possiblité de l'autre.

Par contre le présent est éphémère. Il se vit en un instant et devient passé sans jamais atteindre le futur.

Je ne pense pas que le passé, puisse être oublié...au profit d'un hypothétique futur.
avatar
Diane

Nombre de messages : 5471
Date d'inscription : 28/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sujet Bac Philo 2010 Série L

Message  gabrielle le Dim 04 Juil 2010, 7:18 pm

ROBERT. a écrit:

Auriez-vous la référence cher Simplicius ? Merci.
.

Je pense que notre ami, Simplicius vient de préciser qu'il avait trouver ce texte... ( sur le net probable)

Alors, la référence à la Somme n'est sans doute pas indiquée.

avatar
gabrielle

Nombre de messages : 17756
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sujet Bac Philo 2010 Série L

Message  Simplicius le Dim 04 Juil 2010, 7:23 pm

gabrielle a écrit:
ROBERT. a écrit:
Auriez-vous la référence cher Simplicius ? Merci.
.

Je pense que notre ami, Simplicius vient de préciser qu'il avait trouver ce texte... ( sur le net probable)
Alors, la référence à la Somme n'est sans doute pas indiquée.
Elle n'est pas indiquée mais j'ai tout de même trouvé le passage. J'ai corrigé le post en conséquence.
avatar
Simplicius

Nombre de messages : 342
Localisation : Villefranche de Rouergue
Date d'inscription : 03/05/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sujet Bac Philo 2010 Série L

Message  gabrielle le Dim 04 Juil 2010, 7:25 pm

C'est vraiment très aimable de votre part de vous être donné cette peine.
avatar
gabrielle

Nombre de messages : 17756
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sujet Bac Philo 2010 Série L

Message  Simplicius le Dim 04 Juil 2010, 7:30 pm

gabrielle a écrit:C'est vraiment très aimable de votre part de vous être donné cette peine.
La providence ma chère. En cherchant la première phrase dans Google, on tombe dessus directement. Razz
avatar
Simplicius

Nombre de messages : 342
Localisation : Villefranche de Rouergue
Date d'inscription : 03/05/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sujet Bac Philo 2010 Série L

Message  ROBERT. le Dim 04 Juil 2010, 7:42 pm

.

Je viens de voir votre avant-dernier et votre dernier "posts" cher Simplicius.

Merci à vous cher ami.

Et merci pour votre peine.
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 32186
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sujet Bac Philo 2010 Série L

Message  ROBERT. le Dim 04 Juil 2010, 8:01 pm

Simplicius a écrit:

  • La recherche de la vérité peut-elle être désintéressée ?
  • Faut-il oublier le passé pour se donner un avenir ?
  • Un commentaire d'un extrait de la Somme théologique, de Thomas d'Aquin : I-II, q. 120. art. 1


Simplicius a écrit:Je trouve ces trois sujets très bons pour des jeunes gens qui se donnent la peine de réfléchir.

Voici la belle démonstration, par le raisonnement, des cinq preuves rationnelles de l’existence de Dieu par Saint Thomas : les 5 voies de Saint Thomas.

Ou: = "Somme théologique, Ia, question 2, article.3, Conclusion."





avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 32186
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum