excommunication de Jeanne d'Arc

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: excommunication de Jeanne d'Arc

Message  Via Crucis le Dim 30 Mai 2010, 1:53 pm

Hier j'ai vu sur Arte un documentaire sur Jeanne d'Arc.

Décidément les mécréants font tout pour faire passer l'histoire de Jeanne d'Arc pour une légende.

Ils prétendent que est quelqu'un provenant d'une famille aisée, avait reçu une initiation militaire avant d'avoir été envoyée en mission par ceux des gens qui l'y ont préparée pour lutter contre les Anglais !

D'ailleurs ils ont bien utilisé ce mot "légende" prétendant que les voix étaient cachées derrière elle derrière une tapisserie , car elle dit à un moment donné lors d'un interrogatoire : "je n'entends pas bien ce que les voix me disent".
Ensuite, ils ont dit que Jeanne d'Arc est montée sur le bûcher tête couverte : on ne pouvait donc la reconnaître. Le bûcher a été placé très haut de façon à ce qu'on ne puisse voir vraiment qui était sur les fagots. Et qu'il se peut qu'elle n'ai pas été brûlée mais substituée par quelqu'un d'autre ! Enfin, ils ont dit que quelque temps après sa mort, Jeanne aurait été vue même jusqu'en Allemagne, reconnue par le Roi Charles, et qu'elle s'est mariée. Et que comme le peuple aimait beaucoup Jeanne l' Eglise l'a réhabilitée en produisant de faux documents à son sujet (documents insistant sur sa piété, sa foi etc...) racontant des miracles qui ont eu lieu par l'intercession de Jeanne.

Et il n'y a pas que cela, ils ont intercalé entre les interviews des "historiens" des morceaux de film sur Jeanne d'Arc la ridiculisant (un film muet de style ancien).

Bref, Arte mérite de recevoir une bonne raclée de la part du Bon Dieu pour avoir discrédité non seulement Jeanne mais aussi les voix célestes et les anges qui l'ont inspirée et ont travaillé au service de Dieu !
avatar
Via Crucis

Nombre de messages : 2900
Date d'inscription : 22/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: excommunication de Jeanne d'Arc

Message  ROBERT. le Dim 30 Mai 2010, 6:21 pm

Via Crucis a écrit:Bref, Arte mérite de recevoir une bonne raclée de la part du Bon Dieu pour avoir discrédité non seulement Jeanne mais aussi les voix célestes et les anges qui l'ont inspirée et ont travaillé au service de Dieu !

Consolez-vous, chère amie ! La colère que Dieu se réserve, viendra en son temps.

Nous devons continuer de prêcher à temps et contre-temps !





SAINTE JEHANNE D'ARC, PRIEZ POUR NOUS...


Dernière édition par ROBERT. le Jeu 18 Nov 2010, 4:48 pm, édité 1 fois
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 32443
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: excommunication de Jeanne d'Arc

Message  Arthur le Dim 30 Mai 2010, 9:09 pm

Merci Fiorenzo pour vos histoires qui confirment l'enseignement de l'Église sur le salut des âmes.

Arthur

Nombre de messages : 1523
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: excommunication de Jeanne d'Arc

Message  Eric le Lun 31 Mai 2010, 4:45 pm

Gérard a écrit:Si Cauchon est au Paradis, c'est qu'il s'est repenti...cependant nous n'en savons rien et nous n'en avons aucune preuve.

Je vient juste de retrouver ceci, issu d'un ouvrage de ma bibliothèque :

A tous ceux qui sont présents, même à ses ennemis, même aux Anglais, Jeanne demande pardon de la peine qu'elle a pu leur faire.

Les assistants fondaient en larmes; plusieurs Anglais pleuraient également, confessant que la main de Dieu était en tout cela .....

La condamnée se recommanda ensuite aux prières de ceux qui l'entendaient; de chacun des prêtres, elle sollicita une messe pour le repos de son âme.

Des sanglots montaient autour d'elle; le cardinal d'Angleterre, Cauchon lui-même, pleuraient, ainsi que tous les ecclésiastiques placés sur les deux estrades.

Le greffier Manchon dit qu'un mois durant, au seul souvenir de cette scène, il ne pouvait encore retenir ses larmes, et qu'en quittant la place du Vieux-Marché il acheta un petit missel dans le but spécial de prier pour l'héroïne.

Mgr Henri Debout (Protonotaire Apostolique, Dir. gén. de la Société des Prêtres de Saint-François de Sales, Chanoine honoraire d'Arras et d'Orléans), Histoire admirable de Sainte Jeanne d'Arc, Paris, Maison de la bonne presse, (Nihil obstat, 1923 J. André. Imprimatur, 1923 J. Lapalme, Vic. gen.), p. 500 et 501 .

Gras ajoutés par moi

Qui dit "mieux" Question
avatar
Eric

Nombre de messages : 3152
Date d'inscription : 18/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: excommunication de Jeanne d'Arc

Message  gabrielle le Mar 01 Juin 2010, 7:45 am

Voilà un fait assez inconnu dans l'histoire de Sainte Jeanne.

J'avais déjà lue, que Mgr Cauchon vécu 12 ans après ce sinistre procès, il est mort d'une crise cardiaque, durant ces 12 ans il fit construire plusieurs églises à la Très Sainte Vierge..
avatar
gabrielle

Nombre de messages : 17768
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: excommunication de Jeanne d'Arc

Message  Gérard le Mar 01 Juin 2010, 8:10 am

Merci Eric de nous donner de telles précisions, espérant qu'elles sont historiques :
En effet, le 15 ème siècle est loin et je voudrais bien savoir si cette précision date des documents d'époque. Le révisionisme est bon quand l'histoire est fausse mais il est mauvais quand il fabrique une histoire au goût du jour !

Des sanglots montaient autour d'elle; le cardinal d'Angleterre, Cauchon lui-même, pleuraient, ainsi que tous les ecclésiastiques placés sur les deux estrades.

Mais, dans ce cas-là, comment prendre cela comme des preuves de repentir de la part de Cauchon.

J'avoue préférer l'attitude du païen Pilate qui se lave les mains en croyant par là se débarrasser de sa responsabilité que l'attitude de Cauchon qui pleure en continuant d'envoyer à la mort une innocente par son jugement inique.

Si ça c'est un signe de repentir, alors il faut m'expliquer qu'est-ce que c'est le repentir !

Regrettez-vous de n'avoir pas été à côté de Cauchon pour le consoler ?
avatar
Gérard

Nombre de messages : 2681
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: excommunication de Jeanne d'Arc

Message  gabrielle le Mar 01 Juin 2010, 8:26 am

Vous touchez un point sur les signes de repentir.

Effectivement, les larmes ne sont pas un signe certain de repentir, Judas en est la preuve.

Si nous lisons l'Évangile, nous constatons qu'au milieu de la fuite générale des disciples, pendant que Saint Pierre le reniait ( le Christ) Judas est le seul qui confessera publiquement que Notre-Seigneur était innocent de tout péché, bien plus il fera sa coulpe en disant qu'il avait péché en le livrant...


Cette lumière que Judas avait eu, cette démarche le conduisit directement en enfer..pourtant la démarche était complète extérieurement, mais dans son âme la contrition sincère n'était pas.

Sans présumé aucunement du jugement de Dieu sur cet évêque.
avatar
gabrielle

Nombre de messages : 17768
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: excommunication de Jeanne d'Arc

Message  Eric le Mar 01 Juin 2010, 2:04 pm

gabrielle a écrit:Voilà un fait assez inconnu dans l'histoire de Sainte Jeanne.

J'avais déjà lue, que Mgr Cauchon vécu 12 ans après ce sinistre procès, il est mort d'une crise cardiaque, durant ces 12 ans il fit construire plusieurs églises à la Très Sainte Vierge..

.... Ouais !

Une tradition relatée dans le manuscrit des évêques de Lisieux prétend que le juge inique aurait fait élever, en réparation du crime de Rouen, la belle chapelle de la Très Sainte Vierge placée à l'abside de la cathédrale Saint-Pierre .....

Mgr Henri Debout (Protonotaire Apostolique, Dir. gén. de la Société des Prêtres de Saint-François de Sales, Chanoine honoraire d'Arras et d'Orléans), Histoire admirable de Sainte Jeanne d'Arc, Paris, Maison de la bonne presse, (Nihil obstat, 1923 J. André. Imprimatur, 1923 J. Lapalme, Vic. gen.), p. 512 .
avatar
Eric

Nombre de messages : 3152
Date d'inscription : 18/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: excommunication de Jeanne d'Arc

Message  Eric le Mar 01 Juin 2010, 2:20 pm

Gérard a écrit:Si Cauchon est au Paradis, c'est qu'il s'est repenti...cependant nous n'en savons rien et nous n'en avons aucune preuve.

.... Ouais !
Cependant AUSSI ....


Parmi les legs que fit le triste évêque, il importe de signaler qu'il fonda dans son église de Saint-Candé-le-Vieux, de Rouen, une messe solennelle à perpétuité pour chaque jour de l'octave du Saint-Sacrement.
Or, les anniversaires de la scene de Saint-Ouen, de la condamnation et de la mort de la Pucelle ainsi que de la messe sacrilège célébrée pontificalement par le juge inique dans la cathédrale de Rouen, le lendemain du supplice, coïncident exactement, du premier au dernier, avec les jours de cette octave.

Mgr Henri Debout (Protonotaire Apostolique, Dir. gén. de la Société des Prêtres de Saint-François de Sales, Chanoine honoraire d'Arras et d'Orléans), Histoire admirable de Sainte Jeanne d'Arc, Paris, Maison de la bonne presse, (Nihil obstat, 1923 J. André. Imprimatur, 1923 J. Lapalme, Vic. gen.), p. 512 .
avatar
Eric

Nombre de messages : 3152
Date d'inscription : 18/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: excommunication de Jeanne d'Arc

Message  Gérard le Mar 01 Juin 2010, 3:55 pm

Merci Eric de faire état de cette correspondance de temps suivante:

Parmi les legs que fit le triste évêque, il importe de signaler qu'il fonda dans son église de Saint-Candé-le-Vieux, de Rouen, une messe solennelle à perpétuité pour chaque jour de l'octave du Saint-Sacrement.
Or, les anniversaires de la scene de Saint-Ouen, de la condamnation et de la mort de la Pucelle ainsi que de la messe sacrilège célébrée pontificalement par le juge inique dans la cathédrale de Rouen, le lendemain du supplice, coïncident exactement, du premier au dernier, avec les jours de cette octave.

Mgr Henri Debout (Protonotaire Apostolique, Dir. gén. de la Société des Prêtres de Saint-François de Sales, Chanoine honoraire d'Arras et d'Orléans), Histoire admirable de Sainte Jeanne d'Arc, Paris, Maison de la bonne presse, (Nihil obstat, 1923 J. André. Imprimatur, 1923 J. Lapalme, Vic. gen.), p. 512 .

Ce que je ne comprends pas, dans cette vie de Jeanne d'Arc écrite par Mgr Henri Debout, c'est qu'il laisse à penser que Mgr Cauchon, se serait repenti par ce geste qui semble très significatif par sa correspondance et en même temps, il commence l'histoire par un affreux mépris de ce même évêque
"le triste évêque"
...c'est un peu comme si l'on disait de Saint Pierre après son repentir, le triste Saint Pierre. Cela ne convient pas du tout.

Sur la vie de Jeanne d'Arc, il y a une autre correspondance de temps qui, sans doute, vous interpellera pas moins que celle d'Eric:

Quand Jeanne d’Arc fut-elle traduit devant le Tribunal de la Sainte Inquisition d'institution pontificale ?
C’est le 21 février 1431, nous dit le dictionnaire universel du XIXème.
Or que s’est-il passé à Rome ce même jour ?
Le DTC nous dit que Martin V mourut ce même jour, le 21 février 1431 et le dictionnaire universel du XIX ème nous précise « qu’il mourut d’apoplexie », c'est à dire de mort violente !
avatar
Gérard

Nombre de messages : 2681
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: excommunication de Jeanne d'Arc

Message  Catherine le Mer 02 Juin 2010, 5:41 am

Régis a écrit:
Cependant, l'Eglise a bien excommuniée Jeanne d'Arc par l'Eveque Cauchon représentant de la Sainte Inquisition.

Gabrielle a bien répondu, le procès est nul et sans valeur:

Extrait des Petits Bollandistes, tome XV, pages 414-415:

La justice qui avait été refusée à Jeanne d'Arc pendant sa vie devait lui être accordée après sa mort. L'enquête ordonnée par le roi Charles fut conduite avec tant de conscience et une si sévère impartialité, qu'il ne s'est trouvé personne, pas même chez les ennemis les plus acharnés de la Pucelle, qui ait osé l'attaquer.
La première audition des témoins eut lieu à Rouen, l'an 1449, par ordre du roi. En 1455, le pape Calixte III adressa à l'archevêque de Reims, aux évêques de Paris et de Coutances, ainsi qu'à l'Inquisiteur, un Bref où il les chargeait d'examiner le procès, d'écouter les deux parties et de prononcer d'après le droit et la justice. Les dépositions, au nombre de cent quarante-quatre, conservées jusqu'à ce jour, proviennent des plus nobles princes, des plus célèbres capitaines et des plus braves chevaliers de France, aussi bien que des pauvres paysans de Domremy. Les actes réunis furent soumis aux premiers savants et jurisconsultes par les juges eux-mêmes, qui, s'étant adjoint un conseil de docteurs, examinèrent ensuite de nouveau toute l'affaire et prononcèrent après une mûre délibération. L'iniquité du procès entier devint manifeste à leurs yeux ; ils virent tout ce qui avait été omis, falsifié, retranché et ajouté ; comment on avait effrayé l'accusée par les menaces et la violence, et comment on l'avait maltraitée de toutes manières sans observer aucune des plus simples règles de la justice. Aussi déclarèrent-ils que tout ce procès était nul. Quant aux apparitions de la Pucelle, ils décidèrent que, si l'on s'en rapportait aux signes qui doivent accompagner de pareilles révélations pour être jugées véritables, celles de Jeanne étaient d'une nature telle qu'il n'y avait pas de motifs légitimes de les rejeter. Sa vie pieuse et irrépréhensible, son vœu de virginité fidèlement gardé, le malheur extrême de la France, qui avait si grand besoin du secours de Dieu, étaient autant de raisons pour croire à la réalité de ses apparitions et à la vérité de sa mission divine. En outre, ses prédictions sur des choses futures et humainement impossibles à prévoir s'étaient accomplies de manière qu'elles ne pouvaient avoir été inventées. Enfin, elle s'était réellement soumise à l'Eglise, et l'abjuration qu'elle avait faite lui avait été arrachée par tromperie. Le 7 juillet 1456, dans une assemblée solennelle, l'archevêque de Reines prononça la sentence de réhabilitation ; il déclara que les douze articles qui formaient la base du premier procès, étant faux, calomnieux, frauduleusement arrangés et contraires aux déclarations de l'accusée elle-même, étaient cassés par la justice comme nuls et sans valeur.
Cette pièce du procès de condamnation ainsi jugée et à jamais proscrite, d'une instruction dont elle était l'unique base, il restait encore à prononcer sur les deux jugements rendus contre Jeanne, c'est-à-dire sur le fond même de l'affaire. C'est ce que firent les juges par un second arrêt dont la teneur suit :

Vu tout ce qui est au procès ; vu principalement les deux jugements rendus contre Jeanne d'Arc, dont le premier est qualifié de jugement, de chartre, parce qu'il la condamne à une prison perpétuelle ; l'autre, jugement de rechute, parce qu'il la condamne comme relapse
Considérant : 1° la qualité des juges ; 2° la manière dont Jeanne était détenue ; 3° les récusations de ses juges ; 4° ses soumissions à l'Eglise 5° les appels et réquisitions multipliés par lesquels elle a soumis au Pape et au Saint-Siège ses actions et ses discours, et très-instamment requis plusieurs fois que le procès fût envoyé en entier au Pape ; 6° considéré que l'abjuration insérée au procès est fausse, que celle qui a eu lieu était l'effet du dol, qu'elle a été arrachée par la crainte en présence du bourreau et du bûcher, et par conséquent tortionnaire et imprévue, et que de plus elle n'a pas été comprise par Jeanne d'Arc ;
Vu enfin les traités des prélats et docteurs de droit divin et humain, concluant tous à l'injustice et à la nullité du procès
Tout considéré, et n'ayant que Dieu en vue, les juges prononcent que le procès, l'abjuration et les deux jugements rendus contre Jeanne contiennent le dol le plus manifeste, la calomnie et l'iniquité, avec des erreurs de droit et de fait; et, en conséquence, le tout est déclaré nul et invalide, ainsi que tout ce qui s'en est suivi, et, en tant que de besoin, est cassé et annulé, comme n'ayant ni force, ni vertu.
En conséquence, Jeanne est déclarée n'avoir encouru aucune note ni tache d'infamie, dont en tout événement elle est entièrement lavée et déchargée ».


Le surplus du dispositif concerne les réparations dues à la mémoire d'une accusée innocente, condamnée et suppliciée injustement ; voici en quoi elles consistent

1° Le jugement que l'on rend sera solennellement publié dans la ville de Rouen; 2° il y sera fait en outre deux processions solennelles: la première à la place Saint-Ouen, où s'est passée la scène de la fausse abjuration ; la seconde, le lendemain, au lieu même où, par une cruelle et horrible exécution, les flammes ont étouffe et brûlé Jeanne d'Arc ; 3° il y aura une prédication publique dans les deux endroits ; 4° il sera placé une croix au lieu de l'exécution, en souvenir perpétuel; 5° enfin, il sera fait dans toutes les villes du royaume, et dans tous les lieux remarquables que les juges eux- mêmes jugeront à propos de déterminer, une notable publication du jugement intervenu, afin qu'on s'en souvienne dans les temps futurs ».
Après une réhabilitation si solennelle, écoutons maintenant le pape Pie II, contemporain de Jeanne d'Arc, qui ne parle qu'avec admiration de cette sainte fille. Ayant raconté sa vie merveilleuse, et constaté que dans son procès on n'avait rien établi contre sa foi, rien qui parût digne de châtiment, il s'écrie : « Ainsi périt Jeanne, vierge étonnante et admirable, qui a rétabli le royaume de France, presque ruiné et abattu, et infligé aux Anglais tant de défaites; qui, devenue chef des guerriers, a gardé au milieu des soldats sa pudeur sans tache, et n'a jamais été l'objet de propos infamants ».
avatar
Catherine

Nombre de messages : 2365
Age : 32
Localisation : Pays d'Urfé
Date d'inscription : 02/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: excommunication de Jeanne d'Arc

Message  Gérard le Mer 02 Juin 2010, 8:31 am


Catherine dit :

Régis ( ou Gérard, c'est le même) a écrit:
Cependant, l'Eglise a bien excommuniée Jeanne d'Arc par l'Eveque Cauchon représentant de la Sainte Inquisition.


et vous dites aussi :

Gabrielle a bien répondu, le procès est nul et sans valeur:

Et à la suite de ce que vous dites, je maintiens mon affirmation et confirme aussi que Gabrielle a bien répondu en affirmant que le procès de réhabilitation a déclaré nul et sans valeur le premier procès de condamnation.

A la suite de cela, il semblerait que les carottes sont cuites et qu'il n'y a rien à rajouter.

Nous avons tourné en rond sur ce forum sur la question de la culpabilité de Cauchon dans ce procès. Et cela se comprend parfaitement car, normalement, si le procès de Jeanne d'Arc a été invalidé, il devrait y avoir des responsables. Or, il n'y en a pas ni Cauchon, ni cochons !
Mais tout d'abord, il faut préciser qu’un procès ne peut pas être invalide parce que le juge ne nous plait pas comme l’a fait Gabrielle par ses termes :

« Durant le faux procès, car ce procès fut mener par un lèche-botte des Anglais, donc, juridiquement il était nul. »
Par ces paroles, je ne sais pas si Gabrielle veut « Sauver l’honneur de la hiérarchie de l’Eglise catholique » mais si tel est son objectif, il est parfaitement atteint.

Ensuite, Gabrielle donne un bon argument, le fait que Cauchon, ne transmette pas au pape la demande en appel de Jeannne d’Arc. Or, il semble que cet argument rende effectivement le procès nul. Mais il n’y avait pas que cela, c’était une montagne de faux et de mensonges qui était susceptible d’invalider le procès. Toutefois cette montagne de coups tordus qui ont effectivement invalider le premier procès ne change pas le fait que c’est bien, un évêque de l’Eglise catholique, parfaitement habilité à représenter l’Eglise pour condamner les hérétiques, MGr Cauchon qui a eu le plein pouvoir indiscutable de l’Inquisition pour juger Jeanne d’Arc.


En 1456, Jeanne d’ Jeanne d’Arc a été réhabilitée, mais si elle l’a été, elle ne l’a pas été par rapport à la fausse accusation comme quoi elle aurait abjuré (voir le lien ci-après). Il y a donc une tache imméritée qui reste sur l’honneur de Jeanne d’Arc et du côté des accusateurs, il y a absence totale de culpabilité. Donc en fait, Jeanne d’Arc sort du procès avec une faute qu’elle n’a jamais commise et ses juges criminels, de justes juges, jugeant au nom de l’Eglise qu’ils étaient entre 1431 et 1456 se retrouvent après le procès de 1456, complètement innocentés et réhabilités et par conséquent, encore plus saints que Jeanne d’Arc.
Par conséquent, d’après le procès de réhabilitation, si Jeanne d’Arc a été brûlée vive, ce n’est la faute que de Madame « Pas de Chance », ce n’est la faute qu’à des quiproquos, à de fausses informations qui ont trompé les juges. Il ne nous reste plus qu’à demander la canonisation de Cauchon. Autre chose aussi, c'est qu'il a fallu 25 ans pour que la réhabilitation soit faites et si elle a été faites, ce n'est que parce que la famille de Jeanne a voulu retrouver sa réputation et que Charles VII y a vu ses intérêts. Donc, dans cette affaire la hiérarchie de l'Eglise, qui me semble responsable de cette condamnation, avait l'éternité pour lfaire ou même pour ne pas faire cette réhabilitation et qu'elle pouvait sans problème réhabiliter Jeanne d'Arc tout en innocentant les responsables directe de cette affreuse injustice...un peu comme si dans l'Evangile on avait entrepris de montrer la dignité divine du Christ dans le jugement qu'Il a subi et qu'on ait réussi à conserver l'honneur des Juifs qui ont voté la mort du Christ, conserver l'honneur de Pilate parfaitement innocent, l'honneur de Judas et de Saint Pierre dans leur trahison et reniement !

Il y aurait eu des milliers d'affaire Cauchon qu'il semble que la hiérarchie de l'Eglise n'avait pas à se méler de cela que dans la mesure où il n'y avait pas d' intervention politique pour remettre en cause des aberrations aussi épouvantables et que si elle voulait bien se pencher sur un procès terminé depuis 25 ans pour rendre la réputation à l'accusé injustement condamné, cela ne pouvait pas se faire autrement que par l'innocentation de tous les juges ecclésiastiques qui ne pouvaient, en aucun cas, être responsables de leurs jugements.

Voir ces deux liens sur ce sujet :



http://www.crc-resurrection.org/Restauration_nationale/Histoire_France/Sainte-Jeanne-dArc-5.php

http://www.canalacademie.com/Le-proces-en-rehabilitation-de.html
avatar
Gérard

Nombre de messages : 2681
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: excommunication de Jeanne d'Arc

Message  gabrielle le Jeu 03 Juin 2010, 9:02 am

Franchement , je ne puis dire que j'avais en vue "de sauver l'honneur de la hiérarchie" avec mon truc de "lèches-bottes"... pour moi ce n'était qu'un fait historique, qui loin de glorifier une partie de la hiérarchie la montrait plus tôt corrompue dans cette affaire.


Je comprends pas ceci


En 1456, Jeanne d’ Jeanne d’Arc a été réhabilitée, mais si elle l’a été, elle ne l’a pas été par rapport à la fausse accusation comme quoi elle aurait abjuré (voir le lien ci-après). Il y a donc une tache imméritée qui reste sur l’honneur de Jeanne d’Arc et du côté des accusateurs, il y a absence totale de culpabilité. Donc en fait, Jeanne d’Arc sort du procès avec une faute qu’elle n’a jamais commise et ses juges criminels, de justes juges, jugeant au nom de l’Eglise qu’ils étaient entre 1431 et 1456 se retrouvent après le procès de 1456, complètement innocentés et réhabilités et par conséquent, encore plus saints que Jeanne d’Arc.

Comment peut-il rester un tache sur l"honneur de celle que l'Église a placé sur les autels et nommée Patronne de la France?
avatar
gabrielle

Nombre de messages : 17768
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: excommunication de Jeanne d'Arc

Message  Eric le Sam 05 Juin 2010, 8:55 am

Gérard a écrit:Merci Eric de faire état de cette correspondance de temps suivante:

Parmi les legs que fit le triste évêque, il importe de signaler qu'il fonda dans son église de Saint-Candé-le-Vieux, de Rouen, une messe solennelle à perpétuité pour chaque jour de l'octave du Saint-Sacrement.
Or, les anniversaires de la scene de Saint-Ouen, de la condamnation et de la mort de la Pucelle ainsi que de la messe sacrilège célébrée pontificalement par le juge inique dans la cathédrale de Rouen, le lendemain du supplice, coïncident exactement, du premier au dernier, avec les jours de cette octave.

Mgr Henri Debout (Protonotaire Apostolique, Dir. gén. de la Société des Prêtres de Saint-François de Sales, Chanoine honoraire d'Arras et d'Orléans), Histoire admirable de Sainte Jeanne d'Arc, Paris, Maison de la bonne presse, (Nihil obstat, 1923 J. André. Imprimatur, 1923 J. Lapalme, Vic. gen.), p. 512 .

Ce que je ne comprends pas, dans cette vie de Jeanne d'Arc écrite par Mgr Henri Debout, c'est qu'il laisse à penser que Mgr Cauchon, se serait repenti par ce geste qui semble très significatif par sa correspondance et en même temps, il commence l'histoire par un affreux mépris de ce même évêque
"le triste évêque"
...c'est un peu comme si l'on disait de Saint Pierre après son repentir, le triste Saint Pierre. Cela ne convient pas du tout.

Gérard,
Vous nous dites, ici, ne pas comprendre, je vais donc tenter de vous expliquer la chose ....

Faites le lien, dans le texte de Mgr Debout (que je présente ici) entre : le triste évêque et juge inique ....
Vous comprendrez, peut-être alors, que "le" Mgr Cauchon dont nous parle Mgr Debout est celui de l'époque du procès et de la condamnation de Sainte Jehanne d'Arc et de quelque temps après.

Peut-être devriez-vous lire (ou re-lire) le bref Apostolique du Pape Calixte III en date du 11 Juin 1455, il vous éclairerait sur ce que vous ne comprenez pas ....

Quant aux deux liens que vous donnez ....
Gérard, dites-moi que cela n'est pas sérieux !!!! clown
avatar
Eric

Nombre de messages : 3152
Date d'inscription : 18/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: excommunication de Jeanne d'Arc

Message  Gérard le Sam 05 Juin 2010, 10:07 am

Eric vous me dites:

Peut-être devriez-vous lire (ou re-lire) le bref Apostolique du Pape Calixte III en date du 11 Juin 1455, il vous éclairerait sur ce que vous ne comprenez pas ....

Si donc j'ai besoin de ce bref pour comprendre, c'est que vous ne m'avez pas donné de réponse. Il faudrait que vous ayez l'amabilité de me donniez à lire ce bref pour enfin comprendre quelque chose car je ne sais où le trouver !

Vous dites
Quant aux deux liens que vous donnez ....
Gérard, dites-moi que cela n'est pas sérieux !!!!

J'aurais préféré, cher Eric, que vous disiez en quoi ce n'est pas sérieux.

Est-ce par le seul fait que c'est une étude qui a été réveillé par la CRC. Je pense trouver ce document original de Boulanger. Il semble que tout est sérieux quand on dit que ce procès est un monceau de saloperies, de mensonges et de fausses accusations mais quand on soulève le fait qu'une des accusations contre Jeanne d'Arc et non la moindre, son abjuration pourrait être un faux....alors ce n'est pas sérieux.
Quant au lien fichier son de l'historien, bien évidemment, ce sont des gens qui parlent dans le sens de la pensée unique qui les paye et il y a à prendre et surtout à laisser. Cependant, ce lien confirme bien que si Jeanne a été réhabilité, il n'y a eu personne de coupable dans ce procès qui ne serait honteux que par lui-même et indépendant de ceux qui l'ont mené. A mon tour de vous poser la question :
Eric, dites-moi si cela est sérieux !!!!
avatar
Gérard

Nombre de messages : 2681
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: excommunication de Jeanne d'Arc

Message  Gérard le Sam 05 Juin 2010, 10:27 am

Tu as raison, Eric. C'est vraiment très important de savoir ce que le pape Calixte III pense de Jeanne d'Arc, parce que ses trois prédécesseurs, Martin V, Eugêne IV et Nicolas V ont tous les trois pensé que Jeanne d'Arc était une hérétique, schismatique, relapse et justement condamnée par le Tribunal de la Sainte 'Inquisition à la tête de laquelle ils étaient.

Et certainement que dans ce "Bref apostolique", il y a quelque chose de sérieux à comprendre !
avatar
Gérard

Nombre de messages : 2681
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: excommunication de Jeanne d'Arc

Message  Wulfrano le Sam 05 Juin 2010, 10:36 am

Gérard a écrit: Martin V, Eugêne IV et Nicolas V ont tous les trois pensé que Jeanne d'Arc était une hérétique, schismatique, relapse et justement condamnée par le Tribunal de la Sainte 'Inquisition à la tête de laquelle ils étaient. !

MODÉRATION

Wulfrano... veuillez dire votre pensée avec des termes charitables

merci

Admin

Wulfrano

Nombre de messages : 902
Date d'inscription : 22/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: excommunication de Jeanne d'Arc

Message  Gérard le Sam 05 Juin 2010, 10:44 am

Mon cher Wulfrano, ce qui serait pure vérité et intelligent, ce serait de dire que ces trois papes ont reconnu en Jeanne d'Arc une parfaite catholique et une sainte mais qu'ils ont laissé sur elle la condamnation de l'Inquisition comme hérétique, schismatique, relapse !
avatar
Gérard

Nombre de messages : 2681
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: excommunication de Jeanne d'Arc

Message  Wulfrano le Sam 05 Juin 2010, 11:20 am

Gérard a écrit:Mon cher Wulfrano, ce qui serait pure vérité non stupide, ce serait de dire que ces trois papes ont reconnu en Jeanne d'Arc une parfaite catholique et une sainte mais qu'ils ont laissé sur elle la condamnation de l'Inquisition comme hérétique, schismatique, relapse !

MODÉRATION

Wulfrano

Nombre de messages : 902
Date d'inscription : 22/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: excommunication de Jeanne d'Arc

Message  Wulfrano le Sam 05 Juin 2010, 12:02 pm

Wulfrano a écrit:
Gérard a écrit: Martin V, Eugêne IV et Nicolas V ont tous les trois pensé que Jeanne d'Arc était une hérétique, schismatique, relapse et justement condamnée par le Tribunal de la Sainte 'Inquisition à la tête de laquelle ils étaient. !

MODÉRATION

Wulfrano... veuillez dire votre pensée avec des termes charitables

merci

Admin

Très bien, Louis.
Surement ces trois Papes ont reçu mauvaise information et conseil par d’autres serfs des Anglais.

Wulfrano

Nombre de messages : 902
Date d'inscription : 22/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: excommunication de Jeanne d'Arc

Message  Gérard le Sam 05 Juin 2010, 1:20 pm

Wulfrano a dit :
Très bien, Louis.
Surement ces trois Papes ont reçu mauvaise information et conseil par d’autres serfs des Anglais.

Très bon argument qui suppose que pendant 34 ans 3 papes ont été trompés sur le jugement de Jeanne d'Arc. N'est-il pas plus noble de donner une réponse à une objection que d'incendier celui qui a fait l'objection. Même si on n'a pas chercher à savoir pourquoi, est-il vraiment nécessaire de déglinguer celui qui demande pourquoi.
Et il n'est même pas interdit quand on n'a pas d'argument de ne pas accepter la thèse exposée en disant très simplement : "Je n'ai pas d'argument contraire mais je reste sur mon point de vue"

Cependant, il y a encore une objection à cette solution, outre le fait que les papes n'ont pas pu n'avoir que des renseignements par des "serfs des Anglais" :

à la page 54 de son livre sur Jeanne d'ARc, le Père Ayroles nous prouve que l’iniquité du procès était connue à Rome, pendant le procès, par des personnages les plus compétents et dont les compétences furent reconnues par Rome :
« Lohier, canoniste de renom, consulté répond comme Houpeville ]ce dernier avait relevé quelques-uns des vices de l’abominable procédure…dixit Ayroles] ; mais il sait si bien ce qui l’attend, qu’il s’échappe aussitôt de Rouen et va jusqu’à Rome où il mourra, doyen de la Rote »


en bleu, partie rajoutée par moi
avatar
Gérard

Nombre de messages : 2681
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: excommunication de Jeanne d'Arc

Message  Wulfrano le Sam 05 Juin 2010, 1:32 pm

[quote="Gérard"][size=18]Wulfrano a dit :
Très bien, Louis.
Surement ces trois Papes ont reçu mauvaise information et conseil par d’autres serfs des Anglais.


à la page 54 de son livre sur Jeanne d'ARc, le Père Ayroles nous prouve que l’iniquité du procès était connue à Rome, pendant le procès, par des personnages les plus compétents et dont les compétences furent reconnues par Rome :
«

Cher Gérard:
Les Papes sont infaillibles quand ils enseigneront ex-cathedra. Mais, dans ce qui est personnel, ils peuvent mortellement pécher.

Wulfrano

Nombre de messages : 902
Date d'inscription : 22/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: excommunication de Jeanne d'Arc

Message  Eric le Dim 08 Avr 2012, 1:35 pm

Il me semble qu'il est grand temps que Gérard rétracte ses erreurs (horreurs) manifestes !
Prenons "le cas" Martin V ....
Ce Pape est mort en 1431, année du "procès" de Jeanne !
Comment Gégé peut-il affirmer sans rougir de honte ce qu'il affirme ci-dessus ?
avatar
Eric

Nombre de messages : 3152
Date d'inscription : 18/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: excommunication de Jeanne d'Arc

Message  Gérard le Dim 08 Avr 2012, 2:32 pm

Eric a écrit:Il me semble qu'il est grand temps que Gérard rétracte ses erreurs (horreurs) manifestes !
Prenons "le cas" Martin V ....
Ce Pape est mort en 1431, année du "procès" de Jeanne !
Comment Gégé peut-il affirmer sans rougir de honte ce qu'il affirme ci-dessus ?

Si j'ai dit quelque chose de répréhensible, il faut évidemment que je rougisse de honte mais encore il faudrait que je sache pourquoi je devrais rougir de honte. Je croyais que le principe de votre haute honneteté, cher Eric, (c'est vous qui l'avez précisé vous même ces derniers jours) consistait à ce que l'accusateur prouve son accusation et là, votre accusation contre moi se dilue dans ce que j'aurais "affirmé ci-dessus".
Si mes erreurs (horreurs) sont si manifestes que vous le prétendez pourquoi êtes vous incapable de les manifester clairement ?

J'ai affirmé QUOI qui doive me faire rougir de honte ?
... c'est vous ou un autre qui m'avez rabâcher des accusations d'honneteté ces derniers temps ?
avatar
Gérard

Nombre de messages : 2681
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: excommunication de Jeanne d'Arc

Message  Eric le Dim 08 Avr 2012, 2:47 pm

Gérard a écrit:
Eric a écrit:Il me semble qu'il est grand temps que Gérard rétracte ses erreurs (horreurs) manifestes !
Prenons "le cas" Martin V ....
Ce Pape est mort en 1431, année du "procès" de Jeanne !
Comment Gégé peut-il affirmer sans rougir de honte ce qu'il affirme ci-dessus ?

Si j'ai dit quelque chose de répréhensible, il faut évidemment que je rougisse de honte mais encore il faudrait que je sache pourquoi je devrais rougir de honte. Je croyais que le principe de votre haute honneteté, cher Eric, (c'est vous qui l'avez précisé vous même ces derniers jours) consistait à ce que l'accusateur prouve son accusation et là, votre accusation contre moi se dilue dans ce que j'aurais "affirmé ci-dessus".
Si mes erreurs (horreurs) sont si manifestes que vous le prétendez pourquoi êtes vous incapable de les manifester clairement ?

J'ai affirmé QUOI qui doive me faire rougir de honte ?
... c'est vous ou un autre qui m'avez rabâcher des accusations d'honneteté ces derniers temps ?
Relisez vous, xxx, vous finirez peut-être par vous comprendre vous même ! Rolling Eyes
avatar
Eric

Nombre de messages : 3152
Date d'inscription : 18/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum