excommunication de Jeanne d'Arc

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: excommunication de Jeanne d'Arc

Message  gabrielle le Mer 26 Mai 2010, 1:51 pm

Wulfrano a écrit:
gabrielle a écrit:Cher Wulfrano

Avez-vous la certitude absolue de votre salut?



Non.

Alors comment faites-vous pour savoir le sort d'autrui
avatar
gabrielle

Nombre de messages : 17723
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: excommunication de Jeanne d'Arc

Message  Wulfrano le Mer 26 Mai 2010, 2:39 pm

gabrielle a écrit:
Wulfrano a écrit:
gabrielle a écrit:Cher Wulfrano

Avez-vous la certitude absolue de votre salut?



Non.

Alors comment faites-vous pour savoir le sort d'autrui


Très chère amie Gabrielle:
Je ne sais pas le sort d'autrui.
Ce qui dis est que si MODÉRATION Cauchon, avec ses collaborateurs criminels, est dans l'Enfer, qui arrête rien il s'étonnerait et qui applaudirait la décision de Notre Seigneur de lui avoir envoyé là, si c’est le cas.

Wulfrano

Nombre de messages : 902
Date d'inscription : 22/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: excommunication de Jeanne d'Arc

Message  Gérard le Mer 26 Mai 2010, 4:26 pm

Gabrielle a dit :

Durant le faux procès, car ce procès fut mener par un lèche-botte des Anglais, donc, juridiquement il était nul.

De plus Sainte Jeanne d'Arc durant le procès a fait appel au Pape, ce qui entraine immédiatement un recours suspensif, or cet appel fut rejeté par Mgr Cauchon et ses sbires qui agissaient sous la férule anglaise.

Le rejet de cet appel , canoniquement, invalidait du coup le procès... en fait il montrait que tout cela n'était qu'un simulacre de procès dès le début...

Le procès étant invalide, je ne vois pas comment la sentence put être valide?

Si le procès de Jeanne d'Arc était invalide, il n'aurait pas dû être révisé mais déclaré nul, ce qui n'a pas été le cas !
Chère Gabrielle, vous commencez par une conclusion
"Le faux procès " ce qui déjà est partial.
Ensuite vous donnez comme premier argument comme quoi ce serait un faux procès invalide parce qu'il "a été mené par un lèche botte des Anglais". Or, même si cela est vrai, je ne vois pas que cela puisse enlever l'autorité à un évêque qui juge au nom de la Sainte Inquisition.
Vous ajoutez ensuite un argument sérieux (le seul à mon avis) qui est le suivant :

Mais êtes vous bien sûr que le rejet de l'appel au pape invalide le procès....ce que je ne sais pas...je l'avoue.

Ce que je sais, c'est que la proposition suivante est condamnée par le Syllabus:

XLI. La puissance civile, même quand elle est exercée par un prince infidèle, possède un pouvoir indirect négatif sur les choses sacrées. Elle a par conséquent non seulement le droit qu'on appelle d'exequatur, mais encore le droit qu'on nomme d'appel comme d'abus (9).

Par conséquent, tous les appels ne semblent pas recevables et tous ne peuvent être exigés de celui qui reçoit la sentence. Toutefois, je ne sais pas si cette sentence du Syllabus qui condamne une sorte d'appel peut se rapporter au procès de Jeanne d'Arc car je ne sus pas féru dans les questions juridiques.
Il me semble, chère Gabrielle, que pour qu'un forum soit sérieux, il vaut mieux éviter les raccourcis !
avatar
Gérard

Nombre de messages : 2681
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: excommunication de Jeanne d'Arc

Message  Arthur le Mer 26 Mai 2010, 9:11 pm

Cher Wulfrano, ce que Gabrielle et Diane vous disent : c'est que le jugement concernant le salut éternel n'appartient qu'à Dieu seul et que personne autre que lui ne peut se l'approprier.

Arthur

Nombre de messages : 1496
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: excommunication de Jeanne d'Arc

Message  ROBERT. le Mer 26 Mai 2010, 9:44 pm

Arthur a écrit:Cher Wulfrano, ce que Gabrielle et Diane vous disent : c'est que le jugement concernant le salut éternel n'appartient qu'à Dieu seul et que personne autre que lui ne peut se l'approprier.

avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 31839
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: excommunication de Jeanne d'Arc

Message  Wulfrano le Mer 26 Mai 2010, 10:54 pm

Arthur a écrit:Cher Wulfrano, ce que Gabrielle et Diane vous disent : c'est que le jugement concernant le salut éternel n'appartient qu'à Dieu seul et que personne autre que lui ne peut se l'approprier.

Cher Arthur:
Très bien.
Selon toi, sans qu'il soit dogme de foi, en ce moment, où crois-tu qu'est-il MODÉRATION Cauchon?

Wulfrano

Nombre de messages : 902
Date d'inscription : 22/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: excommunication de Jeanne d'Arc

Message  Sandrine le Jeu 27 Mai 2010, 4:12 am

Est-on certain de la damnation de quelqu'un que l'on voit mal mourir ?
Non; c'est le secret de Dieu seul.
Il y a des gens qui envoient tout le monde en enfer, comme il y en a d'autres qui envoient tout le monde au Ciel. Les premiers s'imaginent être justes et les seconds se croient charitables. Les uns et les autres se trompent, et leur première erreur est de vouloir juger les choses qu'il n'est pas donné à l'homme de connaître ici-bas.
[...] Et néanmoins, quelque probable, quelque certaine qui puisse paraître la perte éternelle de quelqu'un, il reste toujours, dans l'impénétrable mystère, de ce qui se passe entre l'âme et Dieu au moment suprême, de quoi ne pas désespérer. Qui dira ce qui se passe au fond des âmes, même chez les plus coupables, dans cet instant unique où le Dieu de bonté, qui a créé tous les hommes par amour, qui les a rachetés de son Sang et qui veut le salut de tous, fait nécessairement, pour sauver chacun d'eux, son dernier effort de grâce et de miséricorde ? Il faut si peu de temps à la volonté pour se retourner vers son Dieu !
Aussi l'Eglise ne tolère-t-elle point que l'on prononce, comme certaine, la damnation de qui que ce soit. C'est, en effet, usurper la place de Dieu. Sauf Judas, et quelques autres encore dont la réprobation est plus ou moins explicitement révélée par Dieu Lui-même dans l'Ecriture Sainte, la damnation de personne n'est absolument sûre. [...]

Monseigneur de Ségur : "L'enfer"
avatar
Sandrine

Nombre de messages : 4208
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: excommunication de Jeanne d'Arc

Message  Catherine le Jeu 27 Mai 2010, 4:58 am

Sandrine a écrit:
Est-on certain de la damnation de quelqu'un que l'on voit mal mourir ?
Non; c'est le secret de Dieu seul.
Il y a des gens qui envoient tout le monde en enfer, comme il y en a d'autres qui envoient tout le monde au Ciel. Les premiers s'imaginent être justes et les seconds se croient charitables. Les uns et les autres se trompent, et leur première erreur est de vouloir juger les choses qu'il n'est pas donné à l'homme de connaître ici-bas.
[...] Et néanmoins, quelque probable, quelque certaine qui puisse paraître la perte éternelle de quelqu'un, il reste toujours, dans l'impénétrable mystère, de ce qui se passe entre l'âme et Dieu au moment suprême, de quoi ne pas désespérer. Qui dira ce qui se passe au fond des âmes, même chez les plus coupables, dans cet instant unique où le Dieu de bonté, qui a créé tous les hommes par amour, qui les a rachetés de son Sang et qui veut le salut de tous, fait nécessairement, pour sauver chacun d'eux, son dernier effort de grâce et de miséricorde ? Il faut si peu de temps à la volonté pour se retourner vers son Dieu !
Aussi l'Eglise ne tolère-t-elle point que l'on prononce, comme certaine, la damnation de qui que ce soit. C'est, en effet, usurper la place de Dieu. Sauf Judas, et quelques autres encore dont la réprobation est plus ou moins explicitement révélée par Dieu Lui-même dans l'Ecriture Sainte, la damnation de personne n'est absolument sûre. [...]

Monseigneur de Ségur : "L'enfer"

Je m'apprêtais à citer la même chose, chère amie! Wink
avatar
Catherine

Nombre de messages : 2365
Age : 32
Localisation : Pays d'Urfé
Date d'inscription : 02/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: excommunication de Jeanne d'Arc

Message  Wulfrano le Jeu 27 Mai 2010, 10:37 am

Sandrine a écrit:
Est-on certain de la damnation de quelqu'un que l'on voit mal mourir ?
Non; c'est le secret de Dieu seul.
Il y a des gens qui envoient tout le monde en enfer, comme il y en a d'autres qui envoient tout le monde au Ciel. Les premiers s'imaginent être justes et les seconds se croient charitables. Les uns et les autres se trompent, et leur première erreur est de vouloir juger les choses qu'il n'est pas donné à l'homme de connaître ici-bas.
[...] Et néanmoins, quelque probable, quelque certaine qui puisse paraître la perte éternelle de quelqu'un, il reste toujours, dans l'impénétrable mystère, de ce qui se passe entre l'âme et Dieu au moment suprême, de quoi ne pas désespérer. Qui dira ce qui se passe au fond des âmes, même chez les plus coupables, dans cet instant unique où le Dieu de bonté, qui a créé tous les hommes par amour, qui les a rachetés de son Sang et qui veut le salut de tous, fait nécessairement, pour sauver chacun d'eux, son dernier effort de grâce et de miséricorde ? Il faut si peu de temps à la volonté pour se retourner vers son Dieu !
Aussi l'Eglise ne tolère-t-elle point que l'on prononce, comme certaine, la damnation de qui que ce soit. C'est, en effet, usurper la place de Dieu. Sauf Judas, et quelques autres encore dont la réprobation est plus ou moins explicitement révélée par Dieu Lui-même dans l'Ecriture Sainte, la damnation de personne n'est absolument sûre. [...]

Monseigneur de Ségur : "L'enfer"


Chère Sandrine:
Très bien.
En ce moment, dans le Ciel, le saint Évêque catholique Cochon est dans un brin de causerie avec Sainte Jeanne d'Arc et les deux sont en éclat de rire en rappelant comment elle est morte au 19 ans d'âge, en brûlant dans le feu, en portant au col des calomnies infernales dans son contre… calomnies comme «hérétique», «sorcière» …

Wulfrano

Nombre de messages : 902
Date d'inscription : 22/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: excommunication de Jeanne d'Arc

Message  Catherine le Jeu 27 Mai 2010, 10:48 am

Cher Wulfrano,

Je crois que vous ne comprenez pas!

Nous ne disons pas que l'évêque Cauchon est au Ciel, nous ne disons pas non plus qu'il est en enfer!

Le sort éternel de cette âme, seul Dieu le connaît, et l'Eglise notre Mère dans sa prudence et sa miséricorde, ne veut pas que nous, nous tranchions sur cela!

Vous pouvez avoir une certaine opinion sur le sort de l'évêque Cauchon, d'accord, mais vous ne pouvez en être certain et vous ne pouvez l'affirmer!

Ce n'est pas moi qui le dit, c'est Mgr de Ségur:

Est-on certain de la damnation de quelqu'un que l'on voit mal mourir ?
Non; c'est le secret de Dieu seul.
Il y a des gens qui envoient tout le monde en enfer, comme il y en a d'autres qui envoient tout le monde au Ciel. Les premiers s'imaginent être justes et les seconds se croient charitables. Les uns et les autres se trompent, et leur première erreur est de vouloir juger les choses qu'il n'est pas donné à l'homme de connaître ici-bas.
[...] Et néanmoins, quelque probable, quelque certaine qui puisse paraître la perte éternelle de quelqu'un, il reste toujours, dans l'impénétrable mystère, de ce qui se passe entre l'âme et Dieu au moment suprême, de quoi ne pas désespérer. Qui dira ce qui se passe au fond des âmes, même chez les plus coupables, dans cet instant unique où le Dieu de bonté, qui a créé tous les hommes par amour, qui les a rachetés de son Sang et qui veut le salut de tous, fait nécessairement, pour sauver chacun d'eux, son dernier effort de grâce et de miséricorde ? Il faut si peu de temps à la volonté pour se retourner vers son Dieu !
Aussi l'Eglise ne tolère-t-elle point que l'on prononce, comme certaine, la damnation de qui que ce soit. C'est, en effet, usurper la place de Dieu. Sauf Judas, et quelques autres encore dont la réprobation est plus ou moins explicitement révélée par Dieu Lui-même dans l'Ecriture Sainte, la damnation de personne n'est absolument sûre. [...]

Monseigneur de Ségur : "L'enfer"
avatar
Catherine

Nombre de messages : 2365
Age : 32
Localisation : Pays d'Urfé
Date d'inscription : 02/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: excommunication de Jeanne d'Arc

Message  Wulfrano le Jeu 27 Mai 2010, 11:38 am

Catherine a écrit:Cher Wulfrano,

Je crois que vous ne comprenez pas!

Nous ne disons pas que l'évêque Cauchon est au Ciel, nous ne disons pas non plus qu'il est en enfer!

Le sort éternel de cette âme, seul Dieu le connaît, et l'Eglise notre Mère dans sa prudence et sa miséricorde, ne veut pas que nous, nous tranchions sur cela!

Vous pouvez avoir une certaine opinion sur le sort de l'évêque Cauchon, d'accord, mais vous ne pouvez en être certain et vous ne pouvez l'affirmer!

Ce n'est pas moi qui le dit, c'est Mgr de Ségur:

Est-on certain de la damnation de quelqu'un que l'on voit mal mourir ?
Non; c'est le secret de Dieu seul.
Il y a des gens qui envoient tout le monde en enfer, comme il y en a d'autres qui envoient tout le monde au Ciel. Les premiers s'imaginent être justes et les seconds se croient charitables. Les uns et les autres se trompent, et leur première erreur est de vouloir juger les choses qu'il n'est pas donné à l'homme de connaître ici-bas.
[...] Et néanmoins, quelque probable, quelque certaine qui puisse paraître la perte éternelle de quelqu'un, il reste toujours, dans l'impénétrable mystère, de ce qui se passe entre l'âme et Dieu au moment suprême, de quoi ne pas désespérer. Qui dira ce qui se passe au fond des âmes, même chez les plus coupables, dans cet instant unique où le Dieu de bonté, qui a créé tous les hommes par amour, qui les a rachetés de son Sang et qui veut le salut de tous, fait nécessairement, pour sauver chacun d'eux, son dernier effort de grâce et de miséricorde ? Il faut si peu de temps à la volonté pour se retourner vers son Dieu !
Aussi l'Eglise ne tolère-t-elle point que l'on prononce, comme certaine, la damnation de qui que ce soit. C'est, en effet, usurper la place de Dieu. Sauf Judas, et quelques autres encore dont la réprobation est plus ou moins explicitement révélée par Dieu Lui-même dans l'Ecriture Sainte, la damnation de personne n'est absolument sûre. [...]

Monseigneur de Ségur : "L'enfer"


Chère Catherine :
Je crois que vous ne comprenez pas!
Je ne dis pas que l'évêque Modération Cauchon est au Ciel ; je ne dis pas non plus qu'il est en enfer!
Le sort éternel de cette âme, seul Dieu le connaît, et l'Eglise notre Mère dans sa prudence et sa miséricorde, ne veut pas que nous, nous tranchions sur cela!
Mais je peux avoir une certaine opinion sur le sort de Modération l'évêque Cauchon… et mon opinion c’est là qui il este dans l’Enfer !

Wulfrano

Nombre de messages : 902
Date d'inscription : 22/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: excommunication de Jeanne d'Arc

Message  Catherine le Jeu 27 Mai 2010, 12:11 pm

Donc, on est d'accord, même si intérieurement vous pensez plutôt que l'évêque Cauchon est en enfer, vous n'en êtes pas certain et donc vous ne pouvez pas dire: (ce qui est en rouge)

Wulfrano a écrit:
Très bien ! Mon seul réconfort est que Sainte Jeanne d'Arc est dans le Ciel, à un côté de la Famille Sacrée, MODÉRATION Évêque Cauchon se brûle pour toujours en Enfer à un côté de Asmodée et Bélial !
avatar
Catherine

Nombre de messages : 2365
Age : 32
Localisation : Pays d'Urfé
Date d'inscription : 02/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: excommunication de Jeanne d'Arc

Message  Wulfrano le Jeu 27 Mai 2010, 12:28 pm

Catherine a écrit:Donc, on est d'accord, même si intérieurement vous pensez plutôt que l'évêque Cauchon est en enfer, vous n'en êtes pas certain et donc vous ne pouvez pas dire: (ce qui est en rouge)

Wulfrano a écrit:
Très bien ! Mon seul réconfort est que Sainte Jeanne d'Arc est dans le Ciel, à un côté de la Famille Sacrée, MODÉRATION Évêque Cauchon se brûle pour toujours en Enfer à un côté de Asmodée et Bélial !

Chère amie Catherine:
On comprend que ce que je dis en ce qui concerne le lieu final d’el Modération Évêque Cochon, est un simple avis la mien.

Wulfrano

Nombre de messages : 902
Date d'inscription : 22/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: excommunication de Jeanne d'Arc

Message  ROBERT. le Jeu 27 Mai 2010, 12:33 pm

Wulfrano a écrit:
Catherine a écrit:Donc, on est d'accord, même si intérieurement vous pensez plutôt que l'évêque Cauchon est en enfer, vous n'en êtes pas certain et donc vous ne pouvez pas dire: (ce qui est en rouge)

Wulfrano a écrit:
Très bien ! Mon seul réconfort est que Sainte Jeanne d'Arc est dans le Ciel, à un côté de la Famille Sacrée, MODÉRATION Évêque Cauchon se brûle pour toujours en Enfer à un côté de Asmodée et Bélial ! !

Chère amie Catherine:
On comprend que ce que je dis en ce qui concerne le lieu final d’el Modération Évêque Cochon, est un simple avis la mien.

On peut tous avoir une opinion de l'endroit où se trouve Mgr Cauchon actuellement, mais tous espèrent ici, du moins je le pense, qu'il est au Ciel...
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 31839
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: excommunication de Jeanne d'Arc

Message  Via Crucis le Jeu 27 Mai 2010, 1:41 pm

Et pourquoi Mgr. Cauchon ne serait-il pas au purgatoire ?

Ne pouvons nous pas imaginer, Sainte Jeanne d'Arc dire comme le Seigneur sur la Croix : "Père pardonnez-leur, ils ne savent ce qu'ils font" ! "Pardonnez à Mgr. Cauchon, il ne savait pas ce qu'il faisait !"

Alors le Bon Dieu pour faire plaisir à Sainte Jeanne lui dit : "Ma chère Jeanne, mon enfant chérie, tu as vaillamment combattu pour ma gloire, et tu as souffert le martyre du feu, je t"exauce, Mgr. Cauchon n'ira pas en Enfer, mais il aura un purgatoire de X temps."

Nous ne pouvons réellement savoir où il est si nous n'essayons pas de prier pour lui ! Certains damnés sont bien revenus pour dire à ceux qui priaient pour eux : "ne priez plus pour moi je suis condamné". Qui veut donc essayer de prier pour lui ?

Moi j'ai essayé pour Wojty mais il me fut impossible de poursuivre à cause de la terreur qui m'envahit le jour où j'ai voulu le faire ! Je ne me lancerai donc pas pour Mgr. Cauchon j'ai trop peur de le voir apparaître brûlant pour me demander d'arrêter !
avatar
Via Crucis

Nombre de messages : 2900
Date d'inscription : 22/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: excommunication de Jeanne d'Arc

Message  ROBERT. le Jeu 27 Mai 2010, 2:25 pm

Via Crucis a écrit:Et pourquoi Mgr. Cauchon ne serait-il pas au purgatoire ?!

Embarassed Embarassed Je l'avais oublié...
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 31839
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: excommunication de Jeanne d'Arc

Message  Gérard le Jeu 27 Mai 2010, 2:39 pm

Si Cauchon est au Paradis, c'est qu'il s'est repenti...cependant nous n'en savons rien et nous n'en avons aucune preuve. Ce que nous savons, c'est que la populace, composée de gens simples, se sont repentis dans leur ensemble puisque il est sorti de la foule cette douloureuse clameur:

"Nous avons brûlé une sainte "

Alors prions pour tous ces braves gens qui se sont repentis et pour tous les repentis de tous les siècles pour que Dieu par Sa grande Miséricorde aient pitié d'eux et qu'une fois élus dans le ciel, ils prient pour nous pour que toujours nous nous repentissions de nos fautes car si nous allons en enfer, ce n'est pas tant parce que nous aurons péché, que parce que nous ne nous serons pas repentis de nos fautes ou que nous n'aurons pas pris les moyens de nous repentir parce qu'il n'y a pas de domaine où le démon est plus actif et malin pour nous faire passer à côté du repentir ! Wulfrano parlait des qualités essentielles de l'Eglise catholique mais on peut dire qu'elle se reconnaît aussi au fait qu'il y a en son sein des repentis.

Faites un jour une retraite de Saint Ignace et vous les verrez ces montagnes de fautes que nous avons commis et la gravité de chacune de ses fautes, Dieu vous éclairera, vous les pleurerez et Dieu vous pardonnera.
avatar
Gérard

Nombre de messages : 2681
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: excommunication de Jeanne d'Arc

Message  Fiorenzo le Jeu 27 Mai 2010, 5:36 pm


Les gloires de Marie

Saint Alphonse de Liguori

CHAPITRE I MARIE, NOTRE REINE, NOTRE MÈRE
...

EXEMPLE

Il est raconté dans la vie de la soeur Catherine de Saint-Augustin, que, dans l’endroit où habitait cette servante de Dieu, se trouvait une femme appelée Marie, qui avait mené une vie scandaleuse dès sa jeunesse, et qui, parvenue à un âge avancé, persistait avec obstination dans ses désordres.

Chassée enfin par les habitants, et réduite à se retirer dans une grotte solitaire, elle y mourut consumée par une horrible maladie, sans secours humains et sans sacrements. Après une telle vie et une telle mort, son cadavre fut enfoui comme celui d’un animal immonde.

Soeur Catherine avait coutume de recommander instamment à Dieu les âmes de tous ceux qui passaient à l’autre vie ; néanmoins, ayant appris la triste fin de cette malheureuse, elle ne songea nullement à prier pour elle, la croyant, comme tout le monde, à jamais perdue.

Quatre ans s’étaient écoulés, lorsqu’un jour se présenta devant elle une âme du purgatoire, qui lui dit Soeur Catherine, quel malheur est le mien ! vous recommandez à Dieu les âmes de tous ceux qui meurent ; je suis la seule dont vous n’ayez pas eu compassion !

- Et qui êtes-vous ? demanda la servante de Dieu.

- Je suis, répondit-elle, cette pauvre Marie qui mourut dans la grotte.

- Quoi ! êtes-vous donc sauvée?

- Oui, je suis sauvée, grâce à la miséricorde de la sainte Vierge.

- Et comment?

- Quand je me vis près de mourir, me trouvant ainsi abandonnée de tout le monde et chargée de tant de péchés, je me tournai vers la Mère de Dieu et lui dis : Reine du ciel, vous êtes le refuge des pauvres délaissés, et me voici abandonnée de tout le monde; vous êtes mon unique espérance, vous seule pouvez me secourir, ayez pitié de moi.

La douce Marie m’obtint la grâce de faire un acte de contrition, je mourus, et je fus sauvée. Cette bonne mère m’a procuré en outre la faveur de voir ma peine abrégée, en rachetant par l’intensité de mes souffrances une bonne partie des années qu’elles devaient durer.

Il ne faut que quelques messes pour me délivrer du purgatoire; je vous prie de me les faire dire, et je vous promets de ne jamais cesser, après cela, de prier Dieu et la bienheureuse Vierge pour vous ".

Soeur Catherine fit aussitôt célébrer des messes pour elle, et, au bout de quelque Jours, cette âme lui apparut de nouveau, plus brillante que le soleil, et lui dit: " Je vous remercie, ma chère Catherine ; je vais maintenant en Paradis chanter les miséricordes de mon Dieu et prier pour vous".

Fiorenzo

Nombre de messages : 223
Date d'inscription : 28/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: excommunication de Jeanne d'Arc

Message  ROBERT. le Jeu 27 Mai 2010, 8:20 pm

.

Merci Fiorenzo de nous raconter cette merveilleuse et réconfortante histoire des GLOIRES DE MARIE.

La Vierge Marie, canal de grâces, par Laquelle nous allons à son Fils, qui, par ses mérites infinis nous amène au Père Éternel par le Saint-Esprit…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 31839
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: excommunication de Jeanne d'Arc

Message  Catherine le Ven 28 Mai 2010, 1:47 am

Merci beaucoup, cher Fiorenzo, pour cette belle histoire! Elle m'a beaucoup réconfortée!

C'est vrai, les temps sont difficiles, sans sacrements, sans vie sociale chrétienne, parfois l'âme se lasse et se décourage... Les histoires racontées dans les gloires de Marie sont toujours si belles...

Restons fidèles à notre très Sainte Mère la Vierge Marie, et espérons!
avatar
Catherine

Nombre de messages : 2365
Age : 32
Localisation : Pays d'Urfé
Date d'inscription : 02/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: excommunication de Jeanne d'Arc

Message  gabrielle le Ven 28 Mai 2010, 8:20 am

Gérard a écrit:Gabrielle a dit :

Durant le faux procès, car ce procès fut mener par un lèche-botte des Anglais, donc, juridiquement il était nul.

De plus Sainte Jeanne d'Arc durant le procès a fait appel au Pape, ce qui entraine immédiatement un recours suspensif, or cet appel fut rejeté par Mgr Cauchon et ses sbires qui agissaient sous la férule anglaise.

Le rejet de cet appel , canoniquement, invalidait du coup le procès... en fait il montrait que tout cela n'était qu'un simulacre de procès dès le début...

Le procès étant invalide, je ne vois pas comment la sentence put être valide?

Si le procès de Jeanne d'Arc était invalide, il n'aurait pas dû être révisé mais déclaré nul, ce qui n'a pas été le cas !
Chère Gabrielle, vous commencez par une conclusion
"Le faux procès " ce qui déjà est partial.
Ensuite vous donnez comme premier argument comme quoi ce serait un faux procès invalide parce qu'il "a été mené par un lèche botte des Anglais". Or, même si cela est vrai, je ne vois pas que cela puisse enlever l'autorité à un évêque qui juge au nom de la Sainte Inquisition.
Vous ajoutez ensuite un argument sérieux (le seul à mon avis) qui est le suivant :

Mais êtes vous bien sûr que le rejet de l'appel au pape invalide le procès....ce que je ne sais pas...je l'avoue.

Ce que je sais, c'est que la proposition suivante est condamnée par le Syllabus:

XLI. La puissance civile, même quand elle est exercée par un prince infidèle, possède un pouvoir indirect négatif sur les choses sacrées. Elle a par conséquent non seulement le droit qu'on appelle d'exequatur, mais encore le droit qu'on nomme d'appel comme d'abus (9).

Par conséquent, tous les appels ne semblent pas recevables et tous ne peuvent être exigés de celui qui reçoit la sentence. Toutefois, je ne sais pas si cette sentence du Syllabus qui condamne une sorte d'appel peut se rapporter au procès de Jeanne d'Arc car je ne sus pas féru dans les questions juridiques.
Il me semble, chère Gabrielle, que pour qu'un forum soit sérieux, il vaut mieux éviter les raccourcis !

Sainte Jeanne d'Arc a fait un appel au Pape, or ce recours suspensif , ignoré par les juges , rendait la suite du procès invalide ou irrégulier.

Les princes Anglais ou à leur solde, ne constituaient pas le tribunal , mais bien des hommes d'Église exclusivement constituaient les juges.

Ce procès était religuieux et non civil.

Saint Jeanne d'Arc était dans son droit d'en appeler au Pape.
avatar
gabrielle

Nombre de messages : 17723
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: excommunication de Jeanne d'Arc

Message  gabrielle le Ven 28 Mai 2010, 8:25 am

Je crois que Fiorenzo vient de faire la démonstration de notre ignorance en matière de jugement éternel...

Merci à vous cher ami.
avatar
gabrielle

Nombre de messages : 17723
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: excommunication de Jeanne d'Arc

Message  Fiorenzo le Sam 29 Mai 2010, 11:38 am

Merci à vous tous, chers amis, voici un autre petit histoire, qui est peut-être beaucoup mieux connu mais non moins édifiante :

« Le Curé D'ars, Saint Jean-Marie-Baptiste Vianney. ».
par Mgr Francis Trochu

Un jour, M. l’abbé Guillaumet, qui fut de longues années supérieur de l’Immaculée-Conception à Saint-Dizier (Haute-Marne), se rendait à Ars. C’était en 1855 ou en 1856. Dans le compartiment, il n’était question que des merveilles du saint village ; le nom de M. Vianney était sur toutes les lèvres. Or, assise à côté du prêtre, une dame en grand deuil écoutait silencieusement. Comme à l’arrivée en gare de Villefranche, M. Guillaumet s’apprêtait à descendre, cette dame ouvrit enfin la bouche pour lui dire : « Monsieur l’abbé, permettez-moi de vous suivre à Ars… Autant là qu’ailleurs, n’est-ce pas ? Je voyage pour me distraire. »

L’abbé accepta de guider un peu l’étrange voyageuse quand ils seraient dans le village. La voiture qu’ils prirent à Villefranche les déposa devant l’église. Le catéchisme de 11 heures touchant à sa fin, M. Guillaumet conduisit cette femme entre l’église et le presbytère. L’attente ne fut pas longue. Le Curé d’Ars, revêtu encore du surplis, apparut… Il s’arrêta devant la dame en noir qui, pour imiter la foule, s’était mise à genoux. Il se pencha à son oreille.

« Il est sauvé », lui dit-il.

L’inconnue eut un sursaut. M. Vianney reprit :

« Il est sauvé ».

Un geste d’incrédulité fut toute la réponse de cette étrangère. Alors, le saint, scandant bien tous les mots, répliqua :

« Je vous dis qu’il est sauvé. Il est en Purgatoire et il faut prier pour lui… Entre le parapet du pont et l’eau, il a eu le temps de faire un acte de contrition.
C’est la Sainte Vierge qui lui a obtenu sa grâce. Rappelez-vous le mois de Marie dressé en votre chambre. Quelquefois votre époux, bien qu’irréligieux, s’est uni à votre prière. Cela lui a mérité le repentir et un suprême pardon. »

M. Guillaumet, on le conçoit, ne comprenait rien à ces paroles, que, placé tout près de la veuve, il entendait distinctement. Il ne sut que le lendemain de quelles lumières merveilleuses Dieu avait éclairé son serviteur. La dame en deuil passa dans la solitude et la prière les heures qui suivirent son entrevue avec M. Vianney. Sa physionomie n’était plus la même ; elle avait retrouvé la paix.

Sur le point de repartir, elle alla remercier M. Guillaumet.

« Les médecins m’obligeaient à voyager pour ma sante, ajouta-t-elle ; je n’avais en réalité qu’un désespoir atroce en songeant à la fin tragique de mon mari. Il était incroyant et je ne vivais que dans la pensée de le ramener à Dieu. Je n’en ai pas eu le temps. Il s’est noyé par un suicide volontaire !… Je ne pouvais le croire que damné. Oh ! Ne plus jamais nous revoir !… Et vous avez entendu ce qu’il m’a dit et redit, le Curé d’Ars : « Il est sauvé ! » Je le reverrai donc au ciel, Monsieur l’abbé, je suis guérie. »


Cependant, il ne faut pas oublier le revers de la médaille ..... a suivre


Dernière édition par Fiorenzo le Sam 29 Mai 2010, 12:00 pm, édité 1 fois

Fiorenzo

Nombre de messages : 223
Date d'inscription : 28/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: excommunication de Jeanne d'Arc

Message  Fiorenzo le Sam 29 Mai 2010, 11:57 am

Tiré par le petit livre de don Tomaselli : L’inferno c’è

RAIMOND DIOCRÉ

Et voici un autre fait choquant, que a eu lieu en présence de milliers de témoins et examiné dans tous les détails par les savante Bollandistes.

Il mourut à Paris le professeur de la Sorbonne Raymond Diocré. Dans l'église de Notre-Dame a eu lieu les funérailles. En plus de simples fidèles ont participé de nombreux professeurs et disciples du défunt.

Le corps a été placé au milieu de la nef, couverte, selon la coutume de ce temps, avec un simple voile. A début des funérailles, quand le prêtre dit les paroles du rite: «Répondez-moi ... », ils entendirent une voix sépulcrale de dessous le linceul:

« Pour le juste jugement de Dieu je suis accusés! » .

Le drapé mortuaire a été retiré immédiatement, mais il trouve encore le défunt immobile et froid. La fonction, qui a été arrêtée tout de coup, fut bientôt repris entre la perturbation générale. Peu de temps après, alors que le prêtre arrive encore alla même questionne : «Répondez-moi ... », le cadavre se leva devant tout le monde et cria d'une voix douloureuse et plus forte:

« Pour le juste jugement de Dieu je suis jugés.»

La terreur des présents joignit au comble. Certains médecins se rapprochèrent au défunt, qui avait replongé dans son immobilité, e et ils constatèrent qu'il était vraiment mort. Toutefois, on n'eut pas le courage, pour ce jour, de continuer la cérémonie, et ils le renvoyèrent au jour suivant.
Les autorités ecclésiastiques ne savaient pas que faire. Quelques-uns disaient: Il est damné; « il n'est pas digne des prières de l'Église! ». D’autres, au contraire: « On ne peut pas être sûrs que Diocré soit damné! Il a dit d'avoir été accusé et jugé, mais pas condamné.»

L'évêque a été aussi de cet avis, e alors, le lendemain, le service funèbre a été répété, mais à la même phrase de le rite: «Répondez-moi ..." le cadavre ressuscité sous le linceul et cria:

« Pour le juste jugement de Dieu je suis condamnés à l'enfer pour toujours. »

Devant ce témoignage terrible, ils cessèrent les funérailles et ils décideront de ne pas enterrer le cadavre dans le cimetière de la ville..

Le prodige était évident et nombreux ils se convertirent.

Parmi les présents il se trouvait un certain Bruno, disciple et admirateur du Diocré; il était déjà un bon chrétien, mais en cette fois il décidé de laisser les attraits du monde et de se consacrer à la pénitence. D’autres suivirent son exemple. Bruno devint fondateur d'un Ordre Religieux, le plus rigoureux de l'Église Catholique: l'ordre des Chartreux, et par la suite il mourut de Saint : il est célébré le 6 octobre.

Il a été amis de Saint Robert, le fondateur de l’Ordre cistercien, encor plus rigoureux.
______________________________________________________________________________________________________________________

[Cette histoire frappant, même s’il est légèrement différent, est écrit dans le 3.me livres des Bollandistes de mois d’octobre, à la pag. 539.
( En latin: ICI )

En plus, a souvenir de ce fait, dans Notre Dame a Paris il y a une chapelle nommé Chapelle Noire, où le corps a été déposé entre une cérémonie et l'autre.]

Fiorenzo

Nombre de messages : 223
Date d'inscription : 28/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: excommunication de Jeanne d'Arc

Message  ROBERT. le Sam 29 Mai 2010, 5:40 pm

.


Si cette histoire extraite des Petits Bollandistes ne réussit pas à nous éloigner de l'enfer pour toujours, je me demande ce qui le pourra !

Merci Fiorenzo..
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 31839
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum