THE GREAT SACRILEGE (1971): C. La DESTRUCTION DU CANON DE LA MESSE.

Aller en bas

THE GREAT SACRILEGE (1971): C.  La DESTRUCTION DU CANON DE LA MESSE. Empty THE GREAT SACRILEGE (1971): C. La DESTRUCTION DU CANON DE LA MESSE.

Message  ROBERT. le Sam 28 Fév 2009, 2:10 pm

.
.
.

THE CHANGING OF THE CANON.



Since it is proper that holy things be administered in a holy way, and since the Sacrifice (of the Mass) is the holiest of all things, the Catholic Church, in order that it be worthily and reverently offered and (clearly) recognized, has, over the course of many years instituted the Canon, so free of every error (Canon 6) that it contains nothing which is not redolent of greatest holiness and piety and which does not lift the minds of its offerers to God. For it is made up both of the words of the Lord Himself, and of the traditions of the Apostles, as well as the pious institution of saintly Pontiffs.


Canon 6: If anyone says that the Canon of the Mass contains errors And therefore should be abrogated, let him be anathema.¹


(¹Enchiridion Symbolorum. Cc. Trid. Sess XXII, Cap. 4, p. 409, No. 942.)


– La destruction du Canon de la Messe -

Comme il convient de traiter saintement les choses saintes et que le Sacrifice (de la Messe) est la plus sainte de toutes, pour qu’il fut offert dignement et respectueusement et (clairement) reconnu, l’Église catholique a institué depuis de nombreux siècles, le saint Canon, si pur de toute erreur (cf canon 6) qu’il n’est rien en lui qui ne respire une sainteté et une piété extrêmes et qui n’élèvent vers Dieu les esprits de ceux qui offrent. Il est, en effet, composé des paroles mêmes du Seigneur, des traditions des Apôtres et des pieuses instructions des saints Pontifes.


Canon 6 : Si quelqu’un dit que le Canon contient des erreurs et qu’il faut, pour cette raison, l’abroger, qu’il soit anathème.¹


¹Concile de Trente, XXIIième Session, Chap. 4. Doctrine sur le Saint Sacrifice de la Messe in La Foi catholique, par G. Dumeige, Ed. Orante, Paris 1960, pp. 423 et 426.


extraits de THE GREAT SACRILEGE, par le Père James F. Wathen, O.S.J., Tan Books and Publishers (Illinois, U.S.A), 1971.

à suivre...


Dernière édition par CONFITEOR le Mar 03 Mar 2009, 4:34 pm, édité 1 fois
ROBERT.
ROBERT.

Nombre de messages : 34713
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

THE GREAT SACRILEGE (1971): C.  La DESTRUCTION DU CANON DE LA MESSE. Empty Re: THE GREAT SACRILEGE (1971): C. La DESTRUCTION DU CANON DE LA MESSE.

Message  ROBERT. le Dim 01 Mar 2009, 5:28 pm

.
.
.

THE CHANGING OF THE CANON.


"Eucharistic Prayers, Form Number One" is still given the self-contradictory and false subtitle "The Roman Canon." (For…)Being assured of our inertia and intellectual sleepiness, our manipulators enjoy treating us as utter dolts. The word "canon" means a rule, a ruler, a standard or measure, etc. It refers, therefore, to something fixed, unchangeable, and irreplaceable. The Canon of the Mass is, as it were, a criterion by which both the validity, the liceity, and indeed the excellence of the Consecration of the Mass are accomplished and to be adjudged.



–La destruction du Canon de la Messe-

" Les prières eucharistiques no. 1" portent encore malhonnêtement et d’une manière contradictoire, le sous-titre de «Canon romain »… (Car ...) étant certains de notre inertie et de notre torpeur intellectuelle, nos manipulateurs se régalent en nous traitant comme de parfaites cruches. Le terme canon signifie un principe, une règle, un étalon, une mesure, etc.. Cela nous ramène à quelque chose de fixe, d’immuable et d’irremplaçable. Le Canon de la Messe, est, pour ainsi dire, un critère par lequel, tout à la fois, sont réalisées et adjugées la validité, la licéité et, à vrai dire, la perfection de la Consécration de la Messe.


extraits de THE GREAT SACRILEGE, par le Père James F. Wathen, O.S.J., Tan Books and Publishers (Illinois, U.S.A), 1971.

à suivre...
ROBERT.
ROBERT.

Nombre de messages : 34713
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

THE GREAT SACRILEGE (1971): C.  La DESTRUCTION DU CANON DE LA MESSE. Empty Re: THE GREAT SACRILEGE (1971): C. La DESTRUCTION DU CANON DE LA MESSE.

Message  ROBERT. le Lun 02 Mar 2009, 2:30 pm

.
.
.



THE NEW MASS



THE CHANGING OF THE CANON.



In the "Novus Ordo", "Eucharistic Prayer, Form Number One" is not the "Roman Canon" because it has been changed, or rather, mutilated, both in the Latin and in (any vernacular) translation. It is therefore a crooked rule. But calling it a "canon" is equivalent to saying: This is the Eucharistic Prayer of the Mass; all other forms are ineffective, fraudulent, useless, unacceptable, forbidden-including the three which follow, namely, "Eucharistic Prayers, Forms Number Two, Three, and Four."




LA NOUVELLE MESSE

–La destruction du Canon de la Messe-

Dans le novus ordo, la « prière eucharistique no.1 » n’est pas le « Canon romain », parce qu’elle fut changée, ou plutôt tronquée, tant en Latin, qu’en (toute autre) traduction (vernaculaire). C’est donc une règle malhonnête (indécente). En la nommant «canon» , c’est comme si l’on disait : ceci est LA Prière Eucharistique de la Messe; toutes les autres sont inefficaces, frauduleuses, inutiles, inacceptables et défendues, incluant celles qui suivent : « prières eucharistiques no.2, 3, et 4. »

extraits de THE GREAT SACRILEGE, par le Père James F. Wathen, O.S.J., Tan Books and Publishers (Illinois, U.S.A), 1971.


à suivre...
ROBERT.
ROBERT.

Nombre de messages : 34713
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

THE GREAT SACRILEGE (1971): C.  La DESTRUCTION DU CANON DE LA MESSE. Empty Re: THE GREAT SACRILEGE (1971): C. La DESTRUCTION DU CANON DE LA MESSE.

Message  ROBERT. le Mar 03 Mar 2009, 12:07 pm

..
THE NEW MASS


THE CHANGING OF THE CANON.

As already mentioned, no matter how loosely Pope St. Pius V's caveat concerning tampering with the Missale Romanum might be interpreted, absolutely no case on the part of anyone can be found for laying hands on the Canon of the Mass. As P.H. Omlor has observed:


On December 8, 1962 through the influences of the then nascent Robber Church, the Canon of the Mass, the ancient Roman Canon, was Officially destroyed. With the insertion of the name of St. Joseph Into it, a change which went into effect on that day, the "Canon" of The Mass ceased to be a canon.²



² "The Robber Church" (Part 2) P. H. Omlor, Interdum. Issue No. 7, May 31, 1971. p. 3



He ( P.H. Omlor) quotes E. E. Escourt as saying:




LA NOUVELLE MESSE
–La destruction du Canon de la Messe-



Tel que mentionné précédemment, peu importe l’interprétation que l’on donne au solennel avertissement ( caveat ) du Pape Saint Pie V concernant la falsification du Missale Romanum, il n’existe aucun cas de qui que ce soit par lequel le Canon de la Messe fut altéré (adultéré). Comme l’a observé P. H. Omlor :


« Le 8 Décembre 1962, poussé par l’embryonnaire église conciliaire (robber church), le Canon de la Messe, l’antique Canon romain, fut officiellement détruit. Avec l’ajout du nom de Saint Joseph dans celui-ci, changement qui prit effet le même jour, le « Canon » de la Messe cessa d’être un canon.»²




² The Robber Church, part 2, P.H. Omlor, Interdum , Issue No. 7, May 31th, 1971, p.3


Il (P.H. Omlor) cite E.E. Escourt, qui mentionne :



extraits de THE GREAT SACRILEGE, par le Père James F. Wathen, O.S.J., Tan Books and Publishers (Illinois, U.S.A), 1971.

à suivre...
ROBERT.
ROBERT.

Nombre de messages : 34713
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

THE GREAT SACRILEGE (1971): C.  La DESTRUCTION DU CANON DE LA MESSE. Empty Re: THE GREAT SACRILEGE (1971): C. La DESTRUCTION DU CANON DE LA MESSE.

Message  ROBERT. le Mer 04 Mar 2009, 2:54 pm

THE GREAT SACRILEGE (1971): C.  La DESTRUCTION DU CANON DE LA MESSE. FSSP%20Indiana


.
.
.



The new mass


THE CHANGING OF THE CANON.



It was Pope John XXIII's unhappy distinction to be the first Pope to permit a variation in the Canon of the Roman Mass in over thirteen hundred years.². This was a blameworthy blunder and a violation of a most sacrosanct tradition. Pope Paul VI first introduced three so-called "Eucharistic Prayers" alongside the Canon (which might be used as alternatives to it), and then ALTERED the Form of the Consecration of wine. This Act must be regarded as a transgression of maximum proportions. Independent of all other essentially related acts; it was a grievous and damnable sin and sacrilege!


² "The Robber Church" (Part 2.) P. H. Omlor. Interdum. Issue No. 7, May 31, 1971, p. 3.




LA NOUVELLE MESSE


–La destruction du Canon de la Messe-


Ce fut j.23 qui eut le triste honneur d’être le premier à autoriser une modification au Canon de la Messe en mille trois cents ans.² Ce fut une erreur criminelle, en violation de l'une des plus sacro-saintes traditions. P6, le premier, introduisit trois soi-disant « prières eucharistiques » en filigrane ( alongside ) au Canon (lesquelles peuvent servir d’alternatives à celui-ci), et ensuite ALTÉRA (adultéra) la Formule de Consécration du vin. Cet Acte doit être considéré comme étant un péché de dimensions gravissimes. Indépendamment des autres actes qui lui sont reliés essentiellement; ce fut un péché affreux et damnable, et un sacrilège!



² "The Robber Church" (Part 2.) P. H. Omlor. Interdum. Issue No. 7, May 31, 1971, p. 3.

extraits de THE GREAT SACRILEGE, par le Père James F. Wathen, O.S.J., Tan Books and Publishers (Illinois, U.S.A), 1971.

à suivre...
ROBERT.
ROBERT.

Nombre de messages : 34713
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

THE GREAT SACRILEGE (1971): C.  La DESTRUCTION DU CANON DE LA MESSE. Empty Re: THE GREAT SACRILEGE (1971): C. La DESTRUCTION DU CANON DE LA MESSE.

Message  ROBERT. le Jeu 05 Mar 2009, 11:15 am

.
.
.




The new mass



THE CHANGING OF THE CANON.

So momentous a thing was it for the Canon to be changed, that we must know why it was done. The reasons given, such as the need for variety, the advantage of accentuating various aspects of the Sacred Mystery of the Eucharist, etc., were pure verbiage. Why, for instance, should a priest need variety in the offering of the most sacred prayer of which a human being is capable? What he needs, obviously, is sanctity, and a deep insight into the meaning of this ineffable Rite.


And if there is to be a number of these "Eucharistic Prayers", why should there be only four; why not five, or ten, or a hundred? It has been observed that many priests recite only one of the four all the time. Others, taking their cue from the "Novus Ordo", no doubt, make up their own. If there is any good in mere variety, Leaving each priest to fashion his own liturgy is the surest way to get it. No, there is a surer way yet, for other priests have hit upon it-letting members of their "audience" formulate the prayers, extemporaneously. This is really keen.





LA NOUVELLE MESSE


–La destruction du Canon de la Messe-


Le fait de changer le Canon de la Messe est d’une importance telle que nous devons savoir le pourquoi. Des motifs invoqués, tel que le besoin de changement, le profit de mettre l’accent sur les divers aspects du mystère sacré de l’Eucharistie, etc, etc,… n’étaient que du pur bla-bla. Pourquoi, par exemple, un prêtre aurait-il besoin de «varier» la manière de faire l’offrande de la prière la plus sacrée qu’un être humain puisse faire ? Ce qu’il a besoin, bien évidemment, c’est la sainteté et une profonde intelligence de la signification de ce Rite ineffable. Et si nous avions à attribuer un nombre à ces «prières eucharistiques», pourquoi ne doit-il y en avoir que quatre ? Pourquoi pas cinq, ou dix, ou une centaine ? On a remarqué que plusieurs prêtres récitent seulement l’une des quatre en tout temps.


D’autres, prenant exemple à partir du « novus ordo», sans doute, fabriquent la leur propre. S’il y a du bon dans la simple variété, c’est qu’en laissant chaque prêtre modeler sa propre liturgie, on a le plus sûr moyen de l’obtenir. NON ! il y a encore une voie plus sure; d’autres prêtres l’ont trouvée en laissant les membres de leur «auditoire» formuler eux-mêmes les prières et ce, d’une manière improvisée. Faut l’faire…


extraits de THE GREAT SACRILEGE, par le Père James F. Wathen, O.S.J., Tan Books and Publishers (Illinois, U.S.A), 1971.



À suivre…


Dernière édition par CONFITEOR le Sam 07 Mar 2009, 2:03 pm, édité 1 fois
ROBERT.
ROBERT.

Nombre de messages : 34713
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

THE GREAT SACRILEGE (1971): C.  La DESTRUCTION DU CANON DE LA MESSE. Empty Re: THE GREAT SACRILEGE (1971): C. La DESTRUCTION DU CANON DE LA MESSE.

Message  ROBERT. le Ven 06 Mar 2009, 5:02 pm

.
.
.



The new mass



THE CHANGING OF THE CANON.

So completely contrary to law as well as to every tradition and liturgical principle is the tampering with the Sacred Canon, that we are bound to be altogether suspicious of the changes which were introduced. The presumption must be that they were inspired by malice, deceit, and faithlessness. Pope St. Pius V would surely say the same thing. Since there is absolutely no good reason for the change, since nothing good has (or can) come from it, and since its perpetrators have persistently ignored all questions and objections and criticism, the very worst intentions on their part must be presumed.

The worst possible intention discernible for what has been done to the Canon is the desire to destroy the Mass itself. And, surely enough, the more carefully one studies what has been done, the clearer it becomes that this was the exact intention.

It goes without saying that, such being the case, defect of intention in the rite itself can hardly be denied.
4

-----------------------------------------

4 The requisites for the valid celebration of the Holy Sacrifice of the Mass are four: a) minister; the celebrant must be a validly ordained priest; b) intention: the celebrant must have the intention of doing what the Church does; c) matter: the elements of the Mass must be wheaten bread and grape wine, made without additives; d) form: the proper Form (words) of Consecration must be used. These requisites must be considered to make up the substance of the Sacrament of the Eucharist. According to the Council of Trent, these requirements cannot be altered by anyone, not even the Church itself, since they were established by Christ.

(Cf. Enchiridion Symbolorum. Cc. Trid: Sess. XXI. Cap. 2, No. 1728, p. 405.)



LA NOUVELLE MESSE

–La destruction du Canon de la Messe-

Le fait d’altérer (d’adultérer) le Canon sacré est en opposition si totale avec la loi, tout comme il l’est avec la tradition et l’esprit liturgique, que nous nous devons d’être tout à fait méfiants à l’égard des changements intervenus. On doit présumer qu’ils furent dictés par la malveillance, la tromperie et l’infidélité. Le Pape Saint Pie V aurait sûrement dit la même chose. Puisqu’il n’y a absolument aucune bonne raison de changer, puisque rien de bon n’y est venu (ou ne peut y venir), et puisque ses auteurs ont continuellement ignoré toutes les questions, toutes les objections et toute critique, on doit leur supposer de très mauvaises intentions.


La plus mauvaise intention possible que l’on puisse leur décerner, quand on constate ce qui est advenu du Canon, c’est le désir de la destruction de la Messe elle-même. Et (l’on peut dire), d’une manière assez sûre, que plus l’on étudie attentivement ce qui c’est passé, plus l‘on découvre clairement que c’était là l’exacte intention.


Il va sans dire que tel étant le cas, le défaut d’intention dans le rite lui-même peut difficilement être démenti.4



4. Les conditions requises pour la célébration valide du Saint Sacrifice de la Messe sont au nombre de quatre : a) le ministre : le célébrant doit être un prêtre validement ordonné; b) l’intention : le célébrant doit avoir l’intention de faire ce que fait l’Église; c) la matière : les Espèces du Saint Sacrifice de la Messe doivent se composer d’un pain de farine de pur froment et de vin dont les raisins proviennent naturellement de la vigne, les deux sans additifs; d) la forme : la forme proprement dite (mots) de la Consécration doit être employée. Ces conditions doivent être considérées comme constituant la substance du Sacrement de l’Eucharistie. Selon le Concile de Trente, ces exigences ne peuvent être remaniées par quiconque, ni même par l’Église Elle-même, puisqu’elles ont été établies par le Christ. (Cf. Enchiridion Symbolorum. Cc. Trid: Sess. XXI. Cap. 2, No. 1728, p. 405.)




extraits de THE GREAT SACRILEGE, par le Père James F. Wathen, O.S.J., Tan Books and Publishers (Illinois, U.S.A), 1971.


À suivre…


Dernière édition par CONFITEOR le Sam 07 Mar 2009, 2:02 pm, édité 1 fois
ROBERT.
ROBERT.

Nombre de messages : 34713
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

THE GREAT SACRILEGE (1971): C.  La DESTRUCTION DU CANON DE LA MESSE. Empty Re: THE GREAT SACRILEGE (1971): C. La DESTRUCTION DU CANON DE LA MESSE.

Message  ROBERT. le Sam 07 Mar 2009, 1:59 pm

.
.
.



The new mass



THE CHANGING OF THE CANON.

And those priests who have no other INTENTION than that expressed by the "Novus Ordo" certainly do not effect the transubstantiation of the bread and the wine! It should be remembered that the Church presumes invalidity wherever serious irregularities are present.

The "Novus Ordo" is an irregularity of colossal proportions from beginning to end. Let me remind you, the matter at issue here is not some mundane ephemerality, but the infinitely Holy Mass and Blessed Eucharist. The power of Transubstantiation is after all the power of Christ. It is not to be imagined that He exercises it unless all requisites are present.



LA NOUVELLE MESSE


–La destruction du Canon de la Messe-


Et ces prêtres, qui n’ont pas d’autre INTENTION que celle exprimée par le « novus ordo», ne réalisent certes pas la transsubstantiation du pain et du vin ! On doit se souvenir que l’Église présume l’invalidité partout où se présentent de graves irrégularités.

(Or) le « novus ordo » est une irrégularité aux dimensions gigantesques du début à la fin. Laissez-moi vous remémorer que ce dont il s’agit ici ne traite pas d’une quelconque éphéméride mais bien de l’infiniment Saint Sacrifice de la Messe et de la Très Sainte Eucharistie. Le pouvoir de la Transsubstantiation est bel et bien, après tout, la puissance du Christ. On ne peut imaginer qu’Il l’exerce qu’à la condition que toutes les exigences soient réunies.



extraits de THE GREAT SACRILEGE, par le Père James F. Wathen, O.S.J., Tan Books and Publishers (Illinois, U.S.A), 1971.


À suivre…
ROBERT.
ROBERT.

Nombre de messages : 34713
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

THE GREAT SACRILEGE (1971): C.  La DESTRUCTION DU CANON DE LA MESSE. Empty Re: THE GREAT SACRILEGE (1971): C. La DESTRUCTION DU CANON DE LA MESSE.

Message  ROBERT. le Dim 08 Mar 2009, 4:22 pm

.
.
.



The new mass



THE CHANGING OF THE CANON.

There can be no denying that the creators of the "new Mass" took the greatest pains to alter as much as possible the entire ritual of the Mass, without being too obvious about it-though one wonders how much more obvious they could have been. It is hard to believe that anyone who studies the "New Mass" with eyes clear could come to any other conclusion than that beneath all the pretended fervor for renewal was a spirit of diabolical hatred for everything Catholic, and particularly for the Holy Mass, the most Catholic of all things. Such hatred could hardly be free from the fiercest compulsion to bring both our religion and the Mass to total ridicule, degradation, and ruination.


LA NOUVELLE MESSE


–La destruction du Canon de la Messe-



Il est indéniable que les «faiseurs de la nouvelle messe» s’infligèrent les plus grandes peines pour altérer (adultérer), autant qu’il leur fut possible, le Rituel de la Messe au complet, sans être trop limpides pour autant à ce sujet - quoiqu’on peut se demander comment ils auraient pu être plus clairs qu’ils ne l’ont été. - Il est difficile de croire quelqu’un qui étudie la « nouvelle messe » d’une façon objective puisse en arriver à une autre conclusion que, sous des dehors de prétendue passion pour le renouveau, existe un esprit animé d’une haine toute diabolique envers tout ce qui porte le nom catholique , et particulièrement envers la Sainte Messe, tout ce qu’il y a de plus catholique. Une telle haine ne peut qu’à peine se défaire de l'irrésistible envie d’amener à la fois Notre Religion et la Sainte Messe vers la plus complète moquerie, la dégénérescence (la plus entière) et la ruine (la plus totale).


extraits de THE GREAT SACRILEGE, par le Père James F. Wathen, O.S.J., Tan Books and Publishers (Illinois, U.S.A), 1971.


À suivre…
ROBERT.
ROBERT.

Nombre de messages : 34713
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

THE GREAT SACRILEGE (1971): C.  La DESTRUCTION DU CANON DE LA MESSE. Empty Re: THE GREAT SACRILEGE (1971): C. La DESTRUCTION DU CANON DE LA MESSE.

Message  ROBERT. le Lun 09 Mar 2009, 1:45 pm

.
.
.



The new mass



THE CHANGING OF THE CANON.

The vicious determination of the plotters to nullify the sacrificial intention of the True Mass and the reality of Transubstantiation is painfully obvious. The acceptableness of the "New Mass" to those who certainly do not believe in these essential mysteries should be proof enough.

The reason that such notions as these seem extreme to most people is that they have never bestirred themselves concerning the matter. If Catholicism had ever been dependent for its survival on such lethargic souls as theirs, it would never have endured the first attempt at its subversion, nor its first persecution; nor would the Church in the future emerge from its present stupor, as surely it will.

LA NOUVELLE MESSE


–La destruction du Canon de la Messe-



La maligne détermination des conspirateurs en vue d’annuler l’intention sacrificielle de la vraie Messe et la réalité de la Transsubstantiation n’est que douloureusement évidente. L’accueil favorable fait à la «nouvelle messe» par ceux qui ne croient certainement pas à ces mystères fondamentaux devrait le prouver suffisamment.

La raison pour laquelle de telles notions semblent extrêmes à la plupart des gens, est qu’ils n’ont jamais réfléchi à ce sujet. Si jamais le catholicisme n’avait eu pour sa survie que des âmes dans un tel état de turpitude, il n’aurait jamais dépassé sa subversion initiale, ni sa première persécution; non plus que l’Église, dans l’avenir, ne refasse surface de sa stupeur actuelle, comme assurément Elle le fera.



extraits de THE GREAT SACRILEGE, par le Père James F. Wathen, O.S.J., Tan Books and Publishers (Illinois, U.S.A), 1971.

– FIN –


Autre fil : Traductions erronées…(mistranlations)
ROBERT.
ROBERT.

Nombre de messages : 34713
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum