Qui était Mgr Gaume?

Aller en bas

Qui était Mgr Gaume? Empty Qui était Mgr Gaume?

Message  gabrielle le Mer 17 Fév 2010, 10:44 am

Suite au dossier de Rosalmonte annoncé sur Te Deum et aux remarques de l'abbé Zins , je me suis demandé, mais coup donc qui était donc Mgr Gaume?

Je possède le livre "Histoire du Bon Larron" qui est je pense dans la même ligne que celle que raconte Rosalmonte.


Voici la petite biographie de Mgr Gaume que l'on trouve à l'endos.


Mgr Jean-Joseph GAUME

Mgr Jean-Joseph GAUME fut le neuvième enfant d'une famille patriarcale de cultivateurs qui, aux plus mauvais jours de la Révolution, avait donné asile aux prêtres persécutés. Il naquit à Fuans (Doubs), le 5 juin 1802. Il fit ses études littéraires au petit séminaire d'Ornans et sa théologie au grand séminaire de Besançon sous la direction de l'abbé Busson, son cousin, dont le père avait été condamné à la guillotine par le tribunal révolutionnaire de Maîche, le 14 octobre 1793. Ordonné prêtre en 1825, il fut deux ans vicaire à Vesoul. Sur l'indication de l'abbé Gerbet, Mgr Millaux, évêque de Nevers, le demanda, en 1827, pour professer le dogme dans son grand séminaire et il le nomma chanoine honoraire.

L'abbé Gaume n'occupa la chaire de dogme que durant l'année scolaire 1827-1828. En 1828, il devint supérieur du petit séminaire de Nevers et il réorganisa avec succès cette maison sous le triple rapport de la piété, de la science et de la discipline. En 1829, tout en gardant cette charge, il fut chanoine titulaire de la cathédrale. Le gouvernement français exigea, en 1831, des supérieurs des maisons d'éducation qui ne faisaient pas partie d'une congrégation approuvée, le serment imposé par les ordonnances du 11 juin 1828. Quoique prêtre séculier, l'abbé Gaume refusa une déclaration que le pouvoir civil n'avait pas le droit de lui demander, et il quitta le petit séminaire. Il dirigea dès lors le catéchisme de persévérance des jeunes filles de toute la ville, oeuvre dont il fut chargé pendant vingt ans.


Il initiait ses élèves, dont le nombre dépassait 300, à la pratique des bonnes oeuvres, et il était lui-même président de l'oeuvre Saint-François-Xavier pour les ouvriers et directeur de la conférence de Saint Vincent de Paul. Au cours d'un voyage à Rome en 1842, il reçut du pape Grégoire XVI, la croix de l'ordre de Saint Sylvestre en récompense de son dévouement et des services qu'il avait rendus à la religion par ses ouvrages. Le 19 août 1843, il donna sa démission de chanoine titulaire pour être vicaire général de Mgr Dufêtre; il eut part à l'administration diocésaine à ce titre jusqu'en 1852; il démissionna alors en raison de son dissentiment avec le prélat au sujet des classiques chrétiens. Il avait ouvert la controverse sur l'abandon des auteurs païens de l'antiquité et il menait campagne avec Louis Veuillot contre Mgr Dupanloup. Au mois de novembre 1852, l'évêque de Nevers adressa à son clergé une circulaire dans laquelle il prenait parti contre les idées de son vicaire général. L'abbé Gaume quitta Nevers, tout en demeurant chanoine d'honneur de la cathédrale, et se retira à Paris auprès de ses frères, qui étaient libraires-éditeurs. Le comité ecclésiastique de Pontarlier l'avait présenté au suffrage des électeurs de l'arrondissement, en 1849, pour la députation.

L'université de Prague lui avait donné le titre de docteur en théologie, le 28 août 1848; les évêques de Reims, de Montauban et d'Aquila le nommèrent vicaire général (ce dernier, le 13 juin 1856). Le pape Pie IX l'éleva, en 1854, à la dignité de protonotaire apostolique ad instar participantium. En 1872, le préfet de la Propagande lui confia la charge de directeur général de l'Oeuvre apostolique, destinée à venir en aide aux missionnaires. Il mourut à Paris le 19 novembre 1879. Il fut, toute sa vie, un prêtre pieux et zélé, d'un caractère bon et affable, très dévoué à l'Eglise et au siège apostolique.

Abbé Zins: Le but n'est certes pas de vous inciter à ne point poursuivre en l'occurrence, mais de remettre ces "extras" ajoutés à l'Evangile à leur place.

Cela, en les relativisant comme il se doit, en sorte que non seulement ils ne soient point présentés comme incontestables et incontestés par quiconque (surtout quand ce n'est précisément pas le cas), encore moins égalés au moins de fait aux paroles d'Evangile, et ne prennent nullement le pas sur ou la place de celles-ci.

Mgr Gaume, ne présente jamais ces oeuvres ( Saint Dismas, Roi d'Édesse etc) en égalité avec l'Évangile... en ce sens l'intervention de l'abbé Zinz est difficile à comprendre... à moins que se soit Rosalmonte qui soit en cause.

Enfin... on en vient à se demander, qui fait autorité ?
gabrielle
gabrielle

Nombre de messages : 18012
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Qui était Mgr Gaume? Empty Re: Qui était Mgr Gaume?

Message  Sandrine le Mer 17 Fév 2010, 11:03 am

Gabrielle écrit :
Enfin... on en vient à se demander, qui fait autorité ?

Comme dirait l'autre, poser la question, c'est y répondre .... Qui était Mgr Gaume? 537785

Je me proposais justement ( point de hasard ... ) de poster des lignes de Mgr Gaume, lignes exquises et pleines d'enseignement.

Qui était Mgr Gaume? 310
Sandrine
Sandrine

Nombre de messages : 4240
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Qui était Mgr Gaume? Empty Re: Qui était Mgr Gaume?

Message  Sandrine le Mer 17 Fév 2010, 11:07 am

Un autre écrivain de marque, apologiste de grande science et de grand zèle fut l'abbé Gaume. Jean-Joseph Gaume, né à Fuans, Doubs, en 1802, débutait à Gray en 1833, lorsque son frère-aîné, première victime d'un martyrologe que l'archevêque de Besançon devait continuer pendant quarante ans, dut quitter le diocèse. Gaume ne suivit point son frère à Paris, il trouva abri dans le diocèse de Nevers. Successivement professeur, directeur, chanoine, vicaire général, il fonda plusieurs institutions de charité et, après la publication de ses premiers ouvrages, visita Rome, où Grégoire XVI le créa chevalier de l'ordre de Saint-Sylvestre.
Docteur en théologie de l'Université de Prague, membre de plusieurs sociétés savantes, il continua, au retour, d'administrer le diocèse et d'écrire avec succès.

Dix ans plus tard, il posait la question des classiques et la soutenait contre la conjuration naissante du catholicisme libéral. Pour ce crime glorieux, il perdit son titre de vicaire général de Nevers ; l'évêque, un orateur de retraites et de missions, avait cru devoir l'immoler à l'aveugle passion de ses adversaires. C'est la marque de toutes les sectes et de toutes les hérésies, qu'elles cherchent des victimes ; et c'était dès lors, et ça a été depuis la pratique constante des catholiques libéraux, toutes les fois qu'un des nôtres s'est élevé contre eux, de vouloir le sacrifice, de chercher même à le déshonorer, chose beaucoup plus facile que de lui répondre. Expulsé de Nevers, Gaume vint à Paris où son frère était devenu vicaire général et passa ses dernières années, aumônier d'une communauté religieuse, dans le travail et la prière.

Pour le relever de la disgrâce injuste que lui avait infligée l'évêque de Nevers, Gaume reçut des lettres de grand vicaire des évêques de Montauban et d'Aquila, ainsi que de l'archevêque de Reims : c'était plus d'honneur qu'il n'en avait perdu et ce sont relativement de bons temps ceux où les soldats de l'Église, frappés par derrière, trouvent quelqu'un pour cicatriser noblement leurs blessures. De plus, Pie IX voulut élever Gaume à la prélature et le nomma Protonotaire Apostolique. Gaume, plein de jours et d'oeuvres, mourut vers 1878.

Ses oeuvres sont en quelque sorte innombrables. [...] On peut estimer, en chiffres ronds, à cent volumes, les diverses publications de Monseigneur Gaume ; toutes sont inspirées par la foi, éclairées par la science, vivifiées par le zèle apostolique, recommandables par la parfaite orthodoxie et fort intéressantes pour le style. Gaume est un Père de l'Église, digne de figurer même parmi les docteurs.

(Abbé Darras, Histoire de l'Église, Louis Vivès, 1888, tome 42e , pp. 351-353.)
Sandrine
Sandrine

Nombre de messages : 4240
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Qui était Mgr Gaume? Empty Re: Qui était Mgr Gaume?

Message  Sandrine le Mer 17 Fév 2010, 11:09 am

Ouvrages de mgr Gaume :

À quoi sert le Pape ?
Abrégé du catéchisme de persévérance
As tres Romas (tomo primeiro)
As tres Romas (tomo quarto)
As tres Romas (tomo quinto)
As tres Romas (tomo segundo)
As tres Romas (tomo setimo)
As tres Romas (tomo sexto)
As tres Romas (tomo terceiro)
Bethléem ou l'école de l'Enfant Jésus
Biographies évangéliques (tome 1)
Biographies évangéliques (tome 2)
Catéchisme de persévérance (tome 1)
Der Engelsgruss in neunzehnten Jahrhundert
Die gegenwärtige Lage
Die Religion in der Zeit und in der Ewigkeit
Geschichte der haüslichen Gesellschaft (Dritter Band)
Geschichte der haüslichen Gesellschaft (Zweiter Band)
Histoire de la société domestique chez tous les peuples anciens et modernes (tome 1)
Histoire de la société domestique chez tous les peuples anciens et modernes (tome 2)
Il Segno della Croce al secolo XIX
L'Angelus au XIXe siècle
L'eau bénite au dix-neuvième siècle
L'évangélisation apostolique du globe
La profanation du dimanche
La question des classiques ramenée à sa plus simple expression
La Révolution
La Révolution (Tome 1)
La Révolution (Tome 10)
La Révolution (Tome 11)
La Révolution (Tome 12)
La Révolution (Tome 2)
La Révolution (Tome 3)
La Révolution (Tome 4)
La Révolution (Tome 5)
La Révolution (Tome 6)
La Révolution (Tome 7)
La Révolution (Tome 8 )
La Révolution (Tome 9)
Le bénédicité au XIXe siècle
Le signe de la Croix au XIXe siècle
Le ver rongeur des sociétés modernes
Les disciples de Notre-Seigneur
Les parents de Notre-Seigneur
Les trois Rome (tome 1)
Les trois Rome (tome 2)
Les trois Rome (tome 3)
Les trois Rome (tome 4)
Lettres à Monseigneur Dupanloup, évêque d'Orléans, sur le paganisme dans l'éducation
Manuel des confesseurs
Morte al clericalismo
O verme roedor das sociedades modernas
Où allons-nous ?
Où en sommes nous ?
Pie IX et les études classiques
S'avvicina il gran giorno !
Traité du Saint-Esprit (tome 1)
Traité du Saint-Esprit (tome 2)
Voyage à la côte orientale d'Afrique
Wegweiser von der Erde zum Himmel
Wohin gehen wir?
Zasady i calosc wiary katolickiej (tom 8 )
Sandrine
Sandrine

Nombre de messages : 4240
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Qui était Mgr Gaume? Empty Re: Qui était Mgr Gaume?

Message  gabrielle le Mer 17 Fév 2010, 11:11 am

Impressionnant !
gabrielle
gabrielle

Nombre de messages : 18012
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Qui était Mgr Gaume? Empty Re: Qui était Mgr Gaume?

Message  Sandrine le Mer 17 Fév 2010, 11:18 am

gabrielle a écrit:Impressionnant !

Oui en effet !

Cette phrase entre autres : Gaume est un Père de l'Église, digne de figurer même parmi les docteurs.
est parlante sunny
Sandrine
Sandrine

Nombre de messages : 4240
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Qui était Mgr Gaume? Empty Re: Qui était Mgr Gaume?

Message  gabrielle le Mer 17 Fév 2010, 11:19 am

Qui était Mgr Gaume? Le_bon10
gabrielle
gabrielle

Nombre de messages : 18012
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Qui était Mgr Gaume? Empty Re: Qui était Mgr Gaume?

Message  Régis le Mer 17 Fév 2010, 12:37 pm

Que signifie cette phrase dans la vie de l'Abbé Gaume :
Le gouvernement français exigea, en 1831, des supérieurs des maisons d'éducation qui ne faisaient pas partie d'une congrégation approuvée, le serment imposé par les ordonnances du 11 juin 1828.
Tout d'abord que le gouvernement des Rois de la Restauration, ici Charles X fra-maçon exigeait comme la République des choses INACCEPTABLES.
Cela signifie aussi que ce gouvernement impie trouva sans problème qui pour le remplacer, l'Abbé Gaume ayant été le seul à l'ouvrir à cette occasion. Pourquoi n'a-t-il pas fait confiance à son évêque qui a permis à son remplaçant de signer cela au nom de la belle discipline de l'Eglise ?
Il n'y a quand même pas eu que des tocards dans les catholiques intransigeants et permettez-moi de penser que Mgr Gaume a été un des meilleurs prélats de tout le XIXème

Que veut dire cela :

Le 19 août 1843, il donna sa démission de chanoine titulaire pour être vicaire général de Mgr Dufêtre; il eut part à l'administration diocésaine à ce titre jusqu'en 1852; il démissionna alors en raison de son dissentiment avec le prélat au sujet des classiques chrétiens. Il avait ouvert la controverse sur l'abandon des auteurs païens de l'antiquité et il menait campagne avec Louis Veuillot contre Mgr Dupanloup. Au mois de novembre 1852, l'évêque de Nevers adressa à son clergé une circulaire dans laquelle il prenait parti contre les idées de son vicaire général.
Là, encore, Mgr Gaume avait tout le corps épiscopal soumis à Rome, tout seul avec ses principes, il s'est permis de s'opposer à la discipline de l'Etat.

Encore un qui n'a jamais compris la doctrine du P. Faber sur l'obéissance que l'on doit à l'Eglise et à ses supérieurs.

Quand Sandrine m'a donné le sentiment de Mgr Gaume envers l'Eglise et qui est le suivant:

Et pourquoi ? Parce que cette Eglise vient de Dieu, qu'elle est sainte et immortelle. Parce qu'elle est le grand moyen de notre sanctification et la marque toujours subsistante de l'immense charité de Dieu pour nous. Parce que Dieu veut que tous les hommes parviennent au salut, et qu'ils ne peuvent y arriver que par l'Eglise. Parce que l'Eglise ne peut ni se tromper ni nous tromper. Parce qu'elle est chargée de nous enseigner les vérités que nous devons croire sans hésiter sous peine de damnation éternelle. ( Mgr Gaume, abrégé du catéchisme de persévérance )

Je suis tout à fait d'accord, Pourquoi la fidélité à l'Eglise "Parce qu'elle est chargée de nous enseigner les vérités que nous devons croire sans hésiter sous peine de damnation éternelle. ( Mgr Gaume, abrégé du catéchisme de persévérance )"

Oui, bien évidemment et non pas à cause de l'absurde perfection idéaliste que lui reconnaît le P. Faber qui est davantage un courtisan d'une église qui ne pourrait vivre que par l'encens que les fidèles brûlent à ses prélats qu'un catholique dont la certitude que l'Eglise est Celle que J-C a fondée suffit pour passer par dessus ou mettre au panier, les infirmités, voir les trahisons de ses prélats.

Régis

Nombre de messages : 509
Date d'inscription : 30/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Qui était Mgr Gaume? Empty Re: Qui était Mgr Gaume?

Message  Rosalmonte le Mer 17 Fév 2010, 12:41 pm

Formidable Mgr Gaume! Ses "biographies évangéliques" et son "évangélisation apostolique du globe" sont magistraux! Et que dire du reste...

Je me suis constitué une petite bibliothèque gaumienne grâce à ce site, connu de TD, dont je tiens ici à remercier chaleureusement le webmestre pour cette compliation, entre autres.

http://jesusmarie.free.fr/mgr_gaume.html

A lire sans modération pour de bons enseignements durant cette sainte Quarantaine.

Bon Carême à tous, que le Seigneur nous donne la grâce de la contrition et de la pénitence.
Rosalmonte
Rosalmonte

Nombre de messages : 1947
Date d'inscription : 16/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Qui était Mgr Gaume? Empty Re: Qui était Mgr Gaume?

Message  Sandrine le Mer 17 Fév 2010, 1:32 pm

Rosalmonte a écrit:Formidable Mgr Gaume! Ses "biographies évangéliques" et son "évangélisation apostolique du globe" sont magistraux! Et que dire du reste...

Je me suis constitué une petite bibliothèque gaumienne grâce à ce site, connu de TD, dont je tiens ici à remercier chaleureusement le webmestre pour cette compliation, entre autres.

http://jesusmarie.free.fr/mgr_gaume.html

A lire sans modération pour de bons enseignements durant cette sainte Quarantaine.

Bon Carême à tous, que le Seigneur nous donne la grâce de la contrition et de la pénitence.

Qui était Mgr Gaume? 956204 Que dire effectivement cher Rosalmonte, si ce n'est "formidable Mgr Gaume ! "

Bon Carême à tous !
Sandrine
Sandrine

Nombre de messages : 4240
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Qui était Mgr Gaume? Empty Re: Qui était Mgr Gaume?

Message  Sandrine le Mer 17 Fév 2010, 1:34 pm

La bibliothèque Saint Libère offre également un grand choix des ouvrages de Mgr Gaume en numérique.
Sandrine
Sandrine

Nombre de messages : 4240
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Qui était Mgr Gaume? Empty Re: Qui était Mgr Gaume?

Message  ROBERT. le Mer 17 Fév 2010, 1:44 pm

gabrielle a écrit:Impressionnant !

Pour le moins....
ROBERT.
ROBERT.

Nombre de messages : 34713
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Qui était Mgr Gaume? Empty Re: Qui était Mgr Gaume?

Message  ROBERT. le Mer 17 Fév 2010, 1:51 pm

Rosalmonte a écrit:Formidable Mgr Gaume! Ses "biographies évangéliques" et son "évangélisation apostolique du globe" sont magistraux! Et que dire du reste...

Je me suis constitué une petite bibliothèque gaumienne grâce à ce site, connu de TD, dont je tiens ici à remercier chaleureusement le webmestre pour cette compliation, entre autres.

http://jesusmarie.free.fr/mgr_gaume.html

A lire sans modération pour de bons enseignements durant cette sainte Quarantaine.

Bon Carême à tous, que le Seigneur nous donne la grâce de la contrition et de la pénitence.

Bon Carême à vous cher Rosalmonte, et quoiqu'on vous ait dit ailleurs, personne, ni sur TD, ni sur DJ ne fait "passer" Mgr Gaume avant Notre-Seigneur, ni d'ailleurs quelqu'autre auteur catholique, ou Saint de l'Église...
ROBERT.
ROBERT.

Nombre de messages : 34713
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Qui était Mgr Gaume? Empty Re: Qui était Mgr Gaume?

Message  Régis le Mer 17 Fév 2010, 4:12 pm

Oui bravo Rosalmonte pour avoir écrit:

Formidable Mgr Gaume! Ses "biographies évangéliques" et son "évangélisation apostolique du globe" sont magistraux! Et que dire du reste...
Je me suis constitué une petite bibliothèque gaumienne grâce à ce site, connu de TD, dont je tiens ici à remercier chaleureusement le webmestre pour cette compilation, entre autres.
http://jesusmarie.free.fr/mgr_gaume.html

En fait, nous avons croisé le fer sur Te Deum avec le Webmaster de ce site mais il faut reconnaître qu'il a une formidable bibliothèque numérique sur la religion catholique. Dans les années 2000, je lui ai filé du matériel pour scanner et aujourd'hui, il m'a demandé de faire un Bible Mp3 de Fillon donnant comme argument très juste qu'il n'y a que les bibles catholiques qui ne sont pas gratuites en fichier son. J'ai commencé avec la Genèse et le lien est le suivant :

http://jesusmarie.free.fr/bible_catholique_en_mp3.html

Régis

Nombre de messages : 509
Date d'inscription : 30/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Qui était Mgr Gaume? Empty Re: Qui était Mgr Gaume?

Message  gabrielle le Jeu 18 Fév 2010, 9:49 am

Oui, bien évidemment et non pas à cause de l'absurde perfection idéaliste que lui reconnaît le P. Faber qui est davantage un courtisan d'une église qui ne pourrait vivre que par l'encens que les fidèles brûlent à ses prélats qu'un catholique dont la certitude que l'Eglise est Celle que J-C a fondée suffit pour passer par dessus ou mettre au panier, les infirmités, voir les trahisons de ses prélats.

Le Père Faber ne dit pas autre chose que Monseigneur Gaume.

Les deux sont animés d'un grand amour pour leur Mère.

Pourquoi placez-vous un "e" minuscule lorsqu'il est question de l'Épouse du Christ : Église.

Vous n'avez pas là un cheval de bataille, mais vous vous transformez en un Dom Quichotte qui se bat contre ds moulins à vents...

Que Monseigneur Gaume ait eu une manière différente au sujet des classiques enseignés dans les séminaires, c'est de la broutille que vous élevez comme un argument suprême.

Lorsque vous aurez trouver sous la plume de Monseigneur Gaume, la pensée clairement formulé que la Sainte Église conduit ses fils et filles dans le péché de sacrilège... alors on s'en reparlera


PS: Pour Rosalmonte, bon et saint Carême à vous aussi et à tous
gabrielle
gabrielle

Nombre de messages : 18012
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum