LE POIDS D'UNE PAROLE...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

LE POIDS D'UNE PAROLE...

Message  gabrielle le Ven 27 Fév 2009, 12:15 pm

Faux témoignage ne diras, ni mentiras aucunement ( VIII ième commandement de Dieu)

Facile à respecter? Pas si simple à mon avis. On l'accroche sans même en prendre conscience, quelqu'un nous contrarie, nous méprise et nous voilà avec un petit air de suspicion hautain et avec le fameux :" oui,il est très gentil.....mais...!

Ce "mais" qui tue, qui ravit à l'autre sa réputation, qui fait de nous des voleurs et même des meurtriers spirituels

Et on se retrouve vite écrasé sous LE POIDS D'UNE PAROLE.....




A SUIVRE
avatar
gabrielle

Nombre de messages : 17723
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE POIDS D'UNE PAROLE...

Message  gabrielle le Ven 27 Fév 2009, 6:06 pm

Le poids d'une parole


J'ai longtemps essayé d'imaginer ce que je ferais si je pouvais communiquer avec Dieu par e-mail... C'est pourquoi, lorsque j'ai découvert le site ''Portes du Ciel'', je n'hésitai pas un instant...Le site me donnait la possibilité d'envoyer un e-mail direct au Ciel... Je n'arrivais à penser à rien d'autre : qu'allais-je demander au bon Dieu... ? J'y réfléchis pendant plusieurs jours...Croyez-moi, si vous étiez dans la même situation, vous comprendriez que c'est très délicat... Que dire ? Quels mots choisir ? Après avoir très longuement réfléchi, je me décidai à envoyer le e-mail suivant :

''O mon Dieu, comme Tu le sais, je suis un catholique pratiquant et fidèle. Mais je sens qu'il manque quelque chose dans ma vie... C'est pourquoi je Te demande de me confier une mission spéciale, un genre d'épreuve, de sacrifice comme à tes grands saints, une mission qui m'élèvera un peu au-dessus de la monotone vie que je mène, qui me rapprochera de Toi, qui me donnera l'enthousiasme qu'il me manque parfois dans l'accomplissement de Tes commandements... Signé : Ton serviteur''.

J'envoyai le e-mail, non sans émotion... Toutes les heures, je vérifiais si j'avais une réponse dans ma boite aux lettres électronique. Le soir, c'est avec beaucoup de peine que je réussis a m'endormir... Puis, je me réveillais en pleine nuit : ça y est, j'avais la sensation que l'on m'avait répondu... Je courus vers mon ordinateur, et trouvai un message de '' Portes du ciel''... J'étais sûr que ce message allait changer ma vie... ! Mais je fus vite déçu :

''Fais pénitence sur une faute commise par médisance. Si tu as besoin d'aide, tu as à ta disposition la base de données du site ''Portes du ciel''.

Quoi ? C'était ça la réponse de Dieu ? C'était là Sa réponse à ma recherche de spiritualité ? Je m'attendais plutôt à quelque chose du style: ''Monte sur l'Himalaya et va sauver une pauvre âme prise aux mains d'une secte bizarre'' ou encore ''Quitte tout pour te rendre en Sibérie et monte là-bas une mission apostolique de prédication de l'Évangile''...


Quelle déception... Mais, à présent, je n'avais pas le choix : je devais exécuter l'ordre divin sans broncher ! Après tout, c'est moi qui avait envoyé ce e-mail ! Après tout, c'est moi qui avait demandé cette mission...


à suivre
avatar
gabrielle

Nombre de messages : 17723
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE POIDS D'UNE PAROLE...

Message  gabrielle le Sam 28 Fév 2009, 9:23 am

En bas du message électronique, il y avait un lien intitulé ''Base de données sur la calomnie et la médisance''. Je cliquai dessus et me mis à trembler en voyant s'inscrire sur l'écran les quelques 50.000 fois où j'avais dit du mal de quelqu'un. Cela faisait 5 médisances par jour, en comptant les 30 dernières années de ma vie (puisque j'ai 43 ans)...Je suis religieux et fais attention à toutes les lois, mais il est vrai que la médisance fait partie d'une autre catégorie. On est presque obligé d'en dire, n'est-ce pas ? Je devais donc faire pénitence sur l'une d'entre elles. Je choisis au hasard, l'un des 50.000 cas, et cliquai 2 fois. Je pus alors lire sur l'écran :

''16 Mars 1998. Tu as mal parlé de Benjamin Tremblay en émettant des doutes sur ses capacités professionnelles en tant qu'expert comptable''.

Je ne me rappelais pas du tout cette histoire... Je cliquai donc 2 fois sur le nom ''Benjamin Tremblay''. Windows Media Player se mit en marche, et je vis défiler devant moi le film de ce qui s'était passé : Benjamin était un bon ami à moi. Il était expert comptable, et avait du mal à gagner sa vie et à subvenir aux besoins de sa famille. Aussi, pour l'aider, je lui donnai à faire mon bilan de fin d'année. Selon ses calculs, je devais encore aux impôts 500 $, ce qui me mit hors de moi ! Je téléphonai immédiatement à Simon : ''Tu comptais, toi aussi, faire appel à Benjamin pour ta comptabilité ? Eh bien laisse tomber ! Je ne m'étonne plus que ses affaires ne marchent pas ! Je suis prêt à parier que sans calculatrice il est incapable d'additionner 2 et 2 !''. Bien entendu, Simon le répéta à ses proches qui le répétèrent a leurs proches qui le répétèrent, etc...

Dans la fenêtre d'aide, au bas de l'écran, je cliquai sur ''Comment faire pénitence ?'' :

"Médisance : 1) il faut faire pénitence vis-à-vis Dieu par le repentir, mais aussi vis-à-vis de la personne en question. Pour cela, il y a 2 possibilités : soit expliquer à toutes les personnes qui ont entendu nos paroles que ce n'était que de la médisance et que nous n'avions aucune raison valable de parler ainsi; soit demander pardon à la personne dont on a parlé ...''


Dans mon cas, il me semblait évident que mes paroles avaient causé un dommage à Benjamin... Mais lui demander pardon ? C'était impossible ! Quoi ? J'allais lui avouer comment j'avais mis à l'eau toute sa renommée, et lui avais ainsi fait perdre des clients ??? Je préférais encore rattraper toutes les personnes à qui j'avais parlé...

Je cliquai sur ''diffusion de la médisance'', et là je compris que ça n'allait pas être si simple... L'écran me montra qu'à ce jour 189 personnes ! avaient entendu, directement ou indirectement, la médisance que j'avais dit. En tout 189 personnes !!! Devant moi se trouvait le détail de la diffusion de mes paroles sous forme d'un arbre généalogique, et je pouvais voir que X avait répété à 7 personnes, qui eux-mêmes l'avait répété, chacun, à trois personnes, etc... Chaque ''branche'' de l'arbre généalogique ajoutait une personne qui avait entendu ma médisance... Je vis même se former devant moi, sur l'écran, une nouvelle branche, avec un nouveau nom au bout: quelqu'un était en train de répéter mes paroles, au moment même où moi, je me trouvais devant mon ordinateur... La médisance avait encore une répercussion jusqu'à aujourd'hui, alors que moi, j'avais déjà oublié toute cette histoire !


a suivre
avatar
gabrielle

Nombre de messages : 17723
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE POIDS D'UNE PAROLE...

Message  ROBERT. le Sam 28 Fév 2009, 5:48 pm

.

Votre fil me fait penser à toutes ces paroles, oiseuses ou non, que nous disons chaque jour et qui demeurent comme des ondes dans les airs et qui sont toutes "enregistrées" par les anges et les démons, qui lors de notre décès, s'en serviront devant le Juste Juge. Je me demande s'ils ne peuvent pas enregistrer nos pensées également...
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 31843
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE POIDS D'UNE PAROLE...

Message  gabrielle le Sam 28 Fév 2009, 6:08 pm

Je suis convaincu qu'ils enregistrent aussi nos pensées.

Notre Seigneur n'a-t-il pas condamné les désirs coupables....
avatar
gabrielle

Nombre de messages : 17723
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE POIDS D'UNE PAROLE...

Message  gabrielle le Sam 28 Fév 2009, 6:11 pm

A dire vrai, j'étais totalement désespéré ! La plupart des personnes m'étaient inconnues ! Comment les retrouver ? Comment leur expliquer ? Je me rappelai une parabole sur la médisance qu'un vieux sage de mon village m'avait racontée lorsque j'avais 10 ans : C'était l'histoire d'un homme qui avait fait énormément de médisance dans sa vie. Arrivé à un certain âge, il se mit à réfléchir : ''Comment vais-je pouvoir me présenter devant le tribunal céleste avec tellement de fautes ??? Il partit voir son curé et lui demanda la façon dont il pourrait faire pénitence sur ses actes. Le curé lui dit : ''Monte sur le toit le plus haut de la ville, et frappe un coussin contre la cheminée''.

L'homme était ravi d'avoir trouve un curé aussi compréhensif : la pénitence proposée était très simple ! Il monta sur le toit, frappa le coussin plusieurs fois jusqu'à ce qu'il céda. Toutes les plumes se dispersèrent dans la ville.

- ''Oh ! J'avais oublié de te dire, lui dit le curé : à présent, il te faut ramasser toutes les plumes ! ''.

- ''Comment le pourrais-je ? Il y en a partout, dans la ville, le vent les a éloignées...''

- ''Mais alors, lui demanda le curé, comment pensais-tu faire pénitence sur toutes les médisances que tu as fait ? Tout comme les plumes, tes paroles ont déjà fait le tour du monde, comment veux-tu réparer une telle faute ?...''

Aujourd'hui, je me trouvais dans la même situation que cet homme: je devais rattraper 189 plumes, 189 personnes qui avaient entendu...

Je réfléchis longuement à la façon dont je pourrais contacter toutes ces personnes, et ne trouvant aucune solution, je décidai de faire appel, à nouveau, à la base de données du site ''Portes du Ciel''. Je ne fus pas déçu: le site proposait de me fournir les adresses électroniques des 189 personnes ! Ainsi, je n'avais qu'à leur écrire un petit message, et l'affaire serait close !

J'écrivais donc le message suivant aux 189 personnes :

''Madame/Monsieur,

Je ne pense pas que nous nous connaissions, et je m'excuse par avance de vous importuner. Il y a quelques temps, j'ai mal parlé de mon ami Benjamin Tremblay, en sous-entendant que c'était un piètre expert-comptable. Apparemment, mes mauvaises paroles sont passées de bouche à oreille, et sont arrivées jusqu'à vous. Je dois vous avouer, à présent, que ce que j'ai dit sur Benjamin Tremblay n'était pas du tout fondé, et que je reviens donc sur ce que j'ai dit. J'espère que vous n'hésiterez plus à faire appel à ses services dorénavant.''

J'appuyai rapidement sur ''recevoir/envoyer'' et poussai un grand ''OUF ''.

Malheureusement, ce n'était pas du tout fini...C'est ce que m'apprirent les messages que je reçus en retour ....
avatar
gabrielle

Nombre de messages : 17723
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE POIDS D'UNE PAROLE...

Message  gabrielle le Dim 01 Mar 2009, 6:30 pm

- ''Monsieur, comment avez-vous obtenu mon adresse électronique ? Veuillez m'ôter immédiatement de votre liste de diffusion !''

- ''Ce que j'ai entendu sur Benjamin Tremblay me vient d'une source sûre. Vous ne savez pas du tout de quoi vous parlez.''

- ''Il n'y a pas de fumée sans feu ! Si ces rumeurs ont circulé, il doit y avoir du vrai...''

- ''Combien Benjamin Tremblay vous a payé pour m'envoyer ce message ?''

Moi qui pensais avoir tout réglé... Je n'avais pas du tout réussi à convaincre les 189 personnes... Il n'est pas aisé de réparer une médisance...

Je voulais éviter d'en arriver là, mais j'y fus bien obligé... Il ne me restait plus qu'une solution : celle de demander pardon à Benjamin en
personne... Comment oser tout lui avouer ?

Je me rendis chez lui, sans avoir encore préparé ma phrase... J'espérais que Dieu m'aiderait à trouver, sur place, les mots qu'il faudrait...

- 'Benjamin, euh... j'ai quelque chose à te dire...Tu sais... Enfin... On a toujours été de bons amis, mais euh... Comment dire ?...Il arrive parfois
que...''

Benjamin me dévisagea :

- '' Eh bien, mon pauvre ami ? Que t’arrive-t-il ? Tu m'as l'air un peu déboussolé ? Tu sais quoi, il faudrait que tu mettes un peu au clair les idées dans ta tête ! Tu m'as l'air un peu dispersé... En tout cas, je suis très content que tu sois venu ! Tu sais bien que, pour une raison que j'ignore, on ne me donne pas beaucoup de travail ces derniers temps, et j'ai vraiment besoin d'argent... Ce n'est pas agréable pour moi de te demander ça, mais... Pourrais-tu me prêter 500$ pour quelques mois ? Je me trouve vraiment dans une situation difficile...''

- '' Mais bien sûr Benjamin, quelle question !'' répondis-je faiblement...

- '' Ah ! Si tout le monde pouvait me comprendre comme toi'' ajouta-t-il...

J'étais vraiment mal à l'aise... Quel hypocrite je pouvais être... Bien entendu, il m'était impossible de lui demander pardon après cette discussion...Que faire ?
avatar
gabrielle

Nombre de messages : 17723
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE POIDS D'UNE PAROLE...

Message  ROBERT. le Lun 02 Mar 2009, 4:01 pm

.

Je lis votre histoire de Benjamin Tremblay et comme elle s'applique bien à moi. Il y a déjà très très longtemps, lorsqu'étant plus jeune, je regardais à la T.V à Radio-Canada une émission pour les enfants et qui s'intitulait: "Les contes de tante lucille". Oh! je n'ai regardé cette émission que 5 min., trouvant la tante d'une platitude extrême...

Laissez-moi vous dire que j'aime infiniment mieux les narrations de Parce Domine que celles de cette tante... Continuez votre narration; la suite sera certainement très profitable pour ma vie spirituelle... A propos, ce curé, il avait le don de très bien faire comprendre ce qu'il voulait expliquer à ses ouailles...
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 31843
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE POIDS D'UNE PAROLE...

Message  gabrielle le Mar 03 Mar 2009, 9:05 am

Vous auriez du essayé la Ribouldingue... avec Paillason et ses patates en chocolat Laughing
avatar
gabrielle

Nombre de messages : 17723
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE POIDS D'UNE PAROLE...

Message  Monique le Mar 03 Mar 2009, 11:54 am

Parce Domine a écrit:Vous auriez du essayé la Ribouldingue... avec Paillason et ses patates en chocolat Laughing

Ah! que vous êtes drôle !!!lol! et pourquoi pas le pirate Maboule en même tant !!! pirat
avatar
Monique

Nombre de messages : 6460
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE POIDS D'UNE PAROLE...

Message  ROBERT. le Mar 03 Mar 2009, 4:41 pm

.
.

A ce que vois, Parce Domine et Paradiso, vous deviez être accro également à la Boîte à Surprises et Bobino !... Very Happy Very Happy

Paradiso m'a "volé" le Pirate Maboule.. CF-RCK Laughing Laughing
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 31843
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE POIDS D'UNE PAROLE...

Message  gabrielle le Mar 03 Mar 2009, 6:18 pm

Je n'aurais jamais cru qu'il était si difficile de faire pénitence sur une petite parole de médisance... Malheureusement, une triste occasion me permit de demander pardon à Benjamin. Quelques jours après notre rencontre, Benjamin eut une crise cardiaque... Il fut immédiatement amené à l'hôpital, et mourut deux jours plus tard...

A présent, j'avais la possibilité de demander pardon devant sa tombe, en présence de 10 hommes. (les dix premiers qui avaient entendu la médisance). Je me présentai devant la tombe de Benjamin...

Ne croyez pas qu'il est plus facile de demander pardon à un mort plutôt qu'à un vivant. C'est faux ! Il y a d'abord la honte de se confesser ainsi devant 10 personnes... Et puis, il y a aussi la sensation bizarre que l'on parle à une âme qui se trouve à présent près de Dieu, et qui sait tout... Je me mis à pleurer. Qui sait si la crise cardiaque n'était pas due à ses difficultés financières, et donc...à moi ! Peut-être étais-je un assassin ???

- '' Benjamin, je suis tellement désolé... Je n'aurais jamais dû ouvrir la bouche ce jour-là... J'ai fauté envers Dieu...et envers toi Benjamin Tremblay, en émettant des doutes quant à tes aptitudes en tant qu'expert comptable...''

Après ce dernier effort, je me retrouvai sans force... Toute cette affaire m'avait littéralement épuisé... Le Dimanche, je retrouvai peu à peu le moral, et lundi matin j'étais déjà frais et dispos pour la nouvelle semaine...

Je me rendis à la chapelle pour la prière du soir. Et là... Je crus voir, non loin de moi, une personne qui ressemblait étrangement à Benjamin... La personne se tourna vers moi... Je retins mon souffle... Oui ! C'était bien lui ! Peut-être n'avait-il pas accepté mon pardon, et il était descendu du royaume des cieux pour exercer sur moi la vengeance divine ...Je m'évanouis sur le champ.
avatar
gabrielle

Nombre de messages : 17723
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE POIDS D'UNE PAROLE...

Message  gabrielle le Mer 04 Mar 2009, 6:23 pm

Quand je me réveillai, j'étais entouré de tous mes amis qui s'inquiétaient :

- ''Tout va bien ? Que se passe-t-il ?''

- ''Benjamin ! Pourquoi es-tu venu ici ???'' m'exclamais-je...

- ''Et pourquoi pas ? Je prie ici tous les soirs...''

- ''Mais...La crise cardiaque ?...''

- ''Quelle crise cardiaque ?''

Le nuage se dissipa peu à peu... J'avais simplement rêvé ! Parfois les rêves ont une telle intensité qu'on a du mal à s'en ''réveiller''... Je n'avais pas reçu d'e-mail de Dieu, Benjamin était bel et bien en vie...

Étrangement, j'étais un peu déçu de n'avoir pas réellement reçu une mission de Dieu...

Encore tout remué, je finis de prier, et me rendis au bureau.

Là-bas, je fus accueilli par mon collègue Stéphane : ''Ha ! Ha ! Tu sais ce qui s'est passé avec Luc?''. Luc, c'était le ''gaffeur'' au bureau.

On se moquait beaucoup de lui et de ses étourderies...

Je m'apprêtais à répondre, comme d'habitude :
''Non, c'est pas vrai ! Qu’a-t-il encore fait ?'',

mais me repris très vite...

Je revoyais les 50.000 fautes de médisance sur l'écran...

Je me revoyais courir après des plumes, des centaines de plumes dispersées par ma parole...

Les messages électroniques me revenaient, les plumes continuaient à danser...

Je revoyais le cimetière...

Je quittai Stéphane en courant, comme s'il avait une maladie contagieuse...

Je levai les yeux au Ciel : ''Dieu, tu ne m'as pas envoyé de e-mail en provenance du Ciel, mais j'ai bien reçu Ton message... Merci''
avatar
gabrielle

Nombre de messages : 17723
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum