Morlier

Page 10 sur 13 Précédent  1, 2, 3 ... 9, 10, 11, 12, 13  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Morlier

Message  Sandrine le Lun 08 Fév 2010, 4:02 pm

V. Morlier a écrit :
Et bien, détrompez-vous, l'Eglise peut-être noire au for externe, et n'en pas moins être blanche intérieurement, c'est-à-dire parfaitement sainte. C'est du reste cela que veut dire la célèbre déclaration de l'Epouse du Cantique des cantiques : "JE SUIS NOIRE MAIS JE SUIS BELLE"

Explication par l'Abbé J.B Glaire dans la Sainte Bible selon la Vulgate, page 968 , de :
4. Je suis noire , mais je suis belle


4. L'épouse, accompagnée par des amies, va trouver l'époux et elle s'excuse, auprès d'elles, d'avoir le visage bronzé.

Maintenant, pouvez-vous nous donner LES SOURCES de votre explication de cette phrase ?

Signé : Sandrine sans guillemets qui reparle en son (PRE)NOM PROPRE
avatar
Sandrine

Nombre de messages : 4210
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Morlier

Message  Sandrine le Lun 08 Fév 2010, 4:18 pm

V. Morlier a écrit :
Un jour, sûrement, il faudra la quitter, cette Eglise qui manifeste en elle l'abomination de la désolation, ou plutôt faut-il dire qu'il faudra suivre Jésus-Christ qui la quittera

"Allez enseigner toutes les nations. Je suis avec vous tous les jours jusqu'à la consommation des siècles." ( Matthieu, 19-20)

"Si vous m'aimez, vous observerez mes commandements. Et moi, je prierai le Père, et Il vous donnera un autre Défenseur, pour qu'il demeure éternellement avec vous. C'est l'Esprit de Vérité." ( Jean XIV, 15-17)


Autant dire tout de suite que Notre Seigneur est un menteur affraid , ça ira plus vite !


Signé : Sandrine etc etc
avatar
Sandrine

Nombre de messages : 4210
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Morlier

Message  ROBERT. le Lun 08 Fév 2010, 4:23 pm

Via Crucis a écrit:
… car un péché c'est un péché ! Point ! Un péché sans coulpe cela n'existe pas ! Lorsque nous récitons le Confiteor nous faisons notre coulpe et vient l'acte de contrition.

Il n'y a pas de "bon" ou de "mauvais péché", tout péché est mauvais !

…Franchement parler de "péché matériel" pour l'Église Catholique n'est absolument ni logique ni même catholique ! C'est complètement DELIRANT ! C'est du délirium tremens ! Et même du très gros !...


Le jugement de l'Eglise sur les saints (canonisation) c'est le jugement de Dieu !
Les canonisations de l'Eglise engagent l'infaillibilité du Pape et donc de l'Eglise ! L'Eglise a parlé et donc nous devons accepter ce qu'elle nous dit "qui vous écoute m'écoute et écoute " a dit Notre Seigneur !



Les encycliques des Papes, leurs homélies, enseignements, les canons qu'ils éditaient, reflètent avec une clarté impressionnante quel esprit animait les Papes qui les écrivaient ! Il s'agissait bien du Saint Esprit !



Donc cette "église conciliaire" n'est pas l'Eglise Catholique ! L'"église conciliaire" c'est l'église du mensonge ! Une vulgaire église démoniaque ! N'en déplaise à ceux qui veulent absolument la qualifier de catholique !

Savez-vous chère amie qu’à force de vous lire, je suis tenté, moi aussi, de vous dire : Femme, votre Foi est grande et que si plus de gens avaient une fraction de votre Foi, il n’y aurait plus ou beaucoup moins de fouthèses, de tradouilles et d’à-tout-prix qui sillonneraient le monde ?…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 32190
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Morlier

Message  Roger Boivin le Lun 08 Fév 2010, 6:08 pm

gabrielle a écrit:
roger a écrit:
Veem57 a écrit:On pourrait très-bien supposer une "ânesse de Balaam" (= un hérétique) être obligé à tout coup de dire la Vérité de Dieu et de la Foi à chaque fois qu'il ferait usage du Magistère pontifical, par le Saint-Esprit... Quelle humiliation pour le mal et Satan de voir un de ses serviteurs être obligé d'oeuvrer EN PERMANENCE au Bien contre sa propre volonté perverse !

Donc Paul VI, J-P II, Ben XVI n'ont jamais enseigné publiquement d'autre chose que la Vérité; ils n'ont jamais dit publiquement d'hérésie, n'ont jamais posé publiquement d'acte hérétique !

Si c'est M. Morlié qui l'affirme, pourquoi ne le croirais-je pas sur parole !?

Si j'étais toi je me méfierais Laughing

Notons dans ce passage la destruction totale du libre arbitre.

Or, si le libre arbitre disparait, les mérites et démérites s'envolent de même...et par le fait même le Ciel, l'enfer, le purgatoire.. le jugement particulier et général, au moins pour Montini et cie car comment des gens sans libre arbitre pourraient-ils être jugés...


..pourquoi me méfirais-je ? M. Morlié n'a pas besoin de référence ! il suffit qu'il dise pour qu'on le croit, c'est tout Laughing .
avatar
Roger Boivin

Nombre de messages : 10716
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Morlier

Message  Roger Boivin le Lun 08 Fév 2010, 6:14 pm

Admin a écrit:Je demanderais à ceux qui répondront de le faire de manière doctrinale en évitant les images ou les termes trop crues dans ce dossier.

Je comprends la frustration de chacun, mais montons aux barricades avec une argumentation solide et renversons, ainsi que le faisait les saints docteurs, l'hérésie avec celui qui la propage.

Ne donnons pas des armes à l'Adversaire.... qui chechent à nous prendre en défaut et à répandre partout que les électrons libres que nous sommes sont stupides. Démontons cette foutaise de malheur écrite par Vincent Morlier avec comme arme la doctrine, cette doctrine pour laquelle nous sommes prêts à donner nos vies.

Gardons nos yeux rivés sur le Christ... et vengeons son honneur

Par contre les tons mielleux ne sont définitivement pas de mise devant de telles insanitées....

Le sujet est chaud, gardons la tête froide Wink

Que ceux qui adhèrent à la foutaise veuille bien prendre note que le terme "merde" au sens figuré signifie un chose méprisable
"torchon" signifie Texte sans valeur, inintéressant, méprisable.Journal médiocre, méprisable. Quoi, tu lis encore ce torchon!

donc, ce sont des termes acceptables dans ce dossier tant qu'ils désignent une thèse et non une personne.


Admin
sunny
avatar
Roger Boivin

Nombre de messages : 10716
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Morlier

Message  Catherine le Mar 09 Fév 2010, 7:10 am

Sandrine a écrit:
V. Morlier a écrit :
Et bien, détrompez-vous, l'Eglise peut-être noire au for externe, et n'en pas moins être blanche intérieurement, c'est-à-dire parfaitement sainte. C'est du reste cela que veut dire la célèbre déclaration de l'Epouse du Cantique des cantiques : "JE SUIS NOIRE MAIS JE SUIS BELLE"

Explication par l'Abbé J.B Glaire dans la Sainte Bible selon la Vulgate, page 968 , de :
4. Je suis noire , mais je suis belle


4. L'épouse, accompagnée par des amies, va trouver l'époux et elle s'excuse, auprès d'elles, d'avoir le visage bronzé.

Maintenant, pouvez-vous nous donner LES SOURCES de votre explication de cette phrase ?

Signé : Sandrine sans guillemets qui reparle en son (PRE)NOM PROPRE

Dans La Sainte Bible par Mgr Drioux, commentaire de ce verset du Cantique des Cantiques: "Je suis noire mais je suis belle":


Je suis noire mais je suis belle, ce sont les paroles de l'Eglise noircie par les ardeurs du soleil au milieu du feu des persécutions qui, en la troublant, n'ont servi qu'à rendre sa beauté plus éclatante.

Rien à voir avec l'Eglise qui aurait "péché matériellement"!!! confused No
avatar
Catherine

Nombre de messages : 2365
Age : 32
Localisation : Pays d'Urfé
Date d'inscription : 02/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Morlier

Message  Catherine le Mar 09 Fév 2010, 8:15 am

Justement, aujourd'hui 9 Février nous fêtons Sainte Appolline.

Sa vie dans les Petits Bollandistes, Tome 2, au 9 Février:

Nous avons peu de documents sur l'illustre vierge sainte Apolline, mais le peu que nous en avons est excellent. Elle florissait au troisième siècle, dans la ville d'Alexandrie, où la persécution contre les chrétiens était si grande, que saint Denis, évêque de la même ville, duquel nous tenons cette histoire, n'a point fait difficulté d'écrire qu'il semblait : « Que ce temps-là fût celui dont notre Sauveur avait dit dans l'Evangile, qu'à peine les élus s'y pourraient garantir de tomber dans l'erreur et dans les pièges des ennemis ». Car non-seulement les empereurs et les princes excitaient des persécutions contre les fidèles, mais il semblait encore que chacun eût pouvoir de les tourmenter, ainsi qu'il est arrivé au sujet de sainte Apolline. Elle demeurait à Alexandrie, où chacun la regardait comme un modèle de vertu et de modestie chrétienne, lorsqu'il s'y éleva une persécution, non par un édit, ou par un ordre des empereurs, mais à l'occasion que nous allons rapporter.
Il y avait dans la ville un magicien, ennemi juré des chrétiens ; à la sollicitation des esprits de ténèbres, ses maîtres, il s'efforça d'animer tout le peuple à soutenir le paganisme et à continuer d'adorer les dieux, et, par ce moyen, les excita à persécuter les chrétiens, qui, en adorant un seul Dieu e en prêchant qu'un homme crucifié était Dieu, ruinaient toutes les divinités qu'on adorait. Les discours de ce magicien furent comme autant d'étincelles de feu, qui, tombant dans les cœurs de ces gens idolâtres, déjà disposés à la révolte, les enflamma tellement qu'ils se jetèrent dans les maisons des chrétiens, où ils pillèrent et ravagèrent indifféremment tout ce qu'il y avait de beau et de sacré, brûlèrent le reste et massacrèrent autant de fidèles qu'ils en purent rencontrer. Le ravage et le carnage furent si grands, écrit notre auteur, que l'on eût dite à voir la ville, qu'elle était prise par les ennemis, et que toutes ses richesses étaient abandonnées à l'insolence et au pillage des soldats. Plusieurs fidèles, voyant cet orage, furent obligés de sortir de la ville et de s'enfuir dans les solitudes, abandonnant de grand cœur leurs biens temporels, afin de conserver dans leurs âmes le précieux trésor de la foi : ils persévérèrent tous si généreusement, qu'il n'y eut qu'un seul homme qui céda à la violence de la persécution, et renia Jésus-Christ. Pour sainte Apolline, elle demeura toujours constamment à Alexandrie, sans craindre de perdre ni les biens ni la vie, étant très joyeuse de trouver l'occasion de couronner, par le martyre, sa pureté qu'elle avait gardée depuis son enfance jusqu'à une vieillesse avancée. Les païens, s'étant saisis de sa personne, lui donnèrent d'abord tant de coups sur le visage et sur les joues, qu'ils lui brisèrent les mâchoires ; et, non contents de cette cruauté, ils lui arrachèrent toutes les dents l'une après l'autre ; et de là vient qu'elle est invoquée particulièrement par les personnes qui ont mal aux dents et aux gencives. Ensuite ces barbares la traînèrent hors de la ville, en un endroit où ils avaient allumé un grand feu ; là, ils la menacèrent de la brûler toute vive si elle ne renonçait à Jésus-Christ. A ces paroles la Sainte s'arrêta quelque peu et demanda du temps, comme si elle eût voulu délibérer sur ce qu'elle devait faire ; en effet, les païens la laissèrent libre, pensant qu'elle allait reculer devant l'horrible supplice du feu. Mais Apolline, profitant de l'occasion, s'échappa de leurs mains ; et, poussée par une admirable ardeur de l'amour divin, qui embrasait son cœur, elle se lança impétueusement elle-même dans le feu, au grand étonnement des païens, qui voyaient une fille plus ardente à souffrir la mort qu'eux-mêmes ne l'avaient été à la lui faire endurer. Son corps, ainsi qu'un holocauste, fut aussitôt dévoré et consumé par les flammes, qui envoyèrent son esprit très pur dans le ciel, l'an 249 de Notre-Seigneur, le 9 février, sous l'empire de Philippe.
Touchant cette action de sainte Apolline, qui semble s'être procuré la mort elle-même en se jetant dans le feu, on peut lire saint Augustin en la Cité de Dieu : il y parle de quelques saintes femmes, qui, du temps de la persécution, s'étaient précipitées dans des fleuves, afin de se garantir des poursuites impudiques de leurs persécuteurs, et qui, néanmoins, sont mises par l'Eglise catholique au nombre des martyres. Il dit que l'on ne doit pas leur refuser cet honneur pourvu qu'il soit autorisé par l'Eglise, comme celui qu'on rend à sainte Apolline, parce que ces filles, ajoute ce saint Docteur, ne se sont point portées à ces extrémités par quelque précipitation ou mouvement de la nature, mais par une sainte impulsion de l'esprit divin, à qui elles obéissaient, ainsi que nous sommes obligés de le croire de Samson. Quand Dieu commande quelque chose, et qu'il fait connaître clairement que c'est lui qui commande, qui osera nommer cette obéissance un crime, ou qui voudra condamner une action pleine de piété ?
On voit à Rome une église fort ancienne qui porte le nom de sainte Apolline et ou la dévotion a toujours attiré un grand nombre de fidèles. Elle est très vénérée en Occident où il serait difficile de compter les autels et les statues qu'on lui a élevés.
Il y a un pèlerinage de sainte Apolline ou Apollonie dans l'église de la Templerie, au diocèse de Laval. On y va surtout pour le mal de dents.
Sainte Apolline est ordinairement représentée debout, tenant une palme et des tenailles serrant une dent . Ces tenailles sont le symbole de la dévotion populaire, plutôt que la démonstration de son supplice ; car il n'est pas prouvé qu'on se soit servi de cet instrument pour lui briser la mâchoire.
Le portrait de sainte Apolline figure dans les œuvres de Rubens, et le peintre Circiniano a écrit l'histoire de son martyre sur les murs de l'église Saint-Etienne le Rond, à Rome.
avatar
Catherine

Nombre de messages : 2365
Age : 32
Localisation : Pays d'Urfé
Date d'inscription : 02/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Sainte Apolline, priez pour nous !

Message  Veem57 le Mar 09 Fév 2010, 9:25 am

Bonjour à tous.
Comme par hasard, nous fêtons la sainte Apolline aujourd'hui même... alors que nous sommes en train de copieusement parler d'elle & de son martyre. Eh bien, je la prie pour vous tous, pour qu'elle vous communique de par Dieu la grâce de saisir qu'elle est rentrée immédiatement au Ciel par le canal d'un... péché matériel. Aussi dur à admettre cela puisse paraître à votre conception trop pharisienne de la vie spirituelle. La phrase des Bollandistes que vous mettez en majuscules, "Catherine", à savoir : "Quand Dieu commande quelque chose, et qu'il fait connaître clairement que c'est lui qui commande, qui osera nommer cette obéissance un crime, ou qui voudra condamner une action pleine de piété ?" ne contredit en RIEN ce que je viens d'affirmer, contrairement à ce que vous avez l'air de penser, à savoir que l'acte commis par sainte Apolline pour satisfaire à l'obéissance divine consistait en la matière d'un péché ou péché simplement matériel (qui n'est pas, effectivement, un crime, le tout, péché matériel de suicide inclus, restant "une action pleine de piété" comme le dit à très-juste titre l'auteur)...
Que sainte Apolline vous aide à le comprendre, c'est le grand point de théologie morale à passer pour vous, après lequel vous saisirez mieux la théologie de la crise de l'Eglise... les yeux de l'âme débarbouillés du pharisaïsme réprouvé dans lequel vos esprits sont pour le présent cadenassés à mort. Et même à mâlemort.
Vincent Morlier.
avatar
Veem57

Nombre de messages : 12
Date d'inscription : 26/12/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Morlier

Message  Catherine le Mar 09 Fév 2010, 9:32 am

Bon en fait j'ai pas fini mais il y a visiblement quelques problèmes techniques sur le forum, je n'arrive pas à poster à chaque fois!
avatar
Catherine

Nombre de messages : 2365
Age : 32
Localisation : Pays d'Urfé
Date d'inscription : 02/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Morlier

Message  Catherine le Mar 09 Fév 2010, 9:35 am

Ouf, je crois que ça marche enfin:


Maintenant, qu'est-ce que le péché matériel?

Voyons ce que nous enseigne l'Eglise:

Abrégé de Théologie dogmatique et morale, par l'abbé Berthier:p.460, n°2095

Le péché actuel, c'est la transgression libre de la loi divine. Cette transgression, si elle est commise par celui qui ignore tout à fait la loi, s'appelle matérielle; sinon elle se nomme formelle.

Précis de Théologie morale catholique, par le R.P. Héribert Jone, p49/50, n°96

Le péché est une transgression volontaire d'une loi divine [...]
Les conditions requises pour qu'il y ait péché sont:
1) la transgression d'une loi ou tout au moins de ce qu'on croit une loi
2) la connaissance de cette transgression: une connaissance vague suffit
3) le consentement libre

Il faut distinguer du péché formel, qu'on vient de définir, le péché matériel, c'est-à-dire la transgression inconsciente et involontaire d'une loi; cette dernière transgression n'est imputée par Dieu à personne comme faute, mais en bien des cas l'Etat en rend responsable.

Théologie morale, de Jean-Benoît Vittrant, p.60, n°97

Un acte humain par lequel se trouve violé inconsciemment une loi ignorée, constitue ce qu'on a coutume d'appeller un péché matériel. Seul le péché formel est moralement coupable et constitue un véritable péché.


Maintenant qu'est défini le péché matériel, revenons à ce que nous disent les Petits Bollandistes sur Sainte Appolline:

[...]mais par une sainte impulsion de l'esprit divin, à qui elles obéissaient, ainsi que nous sommes obligés de le croire de Samson.
Quand Dieu commande quelque chose, et qu'il fait connaître clairement que c'est lui qui commande, qui osera nommer cette obéissance un crime, ou qui voudra condamner une action pleine de piété ?

Si on accepte la théorie de Mr Morlier: Sainte Appolline a commis un péché matériel, cela veut dire logiquement que Dieu a commandé à sa servante un péché, la transgression d'une loi, sans savoir que ce qu'il lui commandait était un péché.

Péché matériel = ignorance de la loi.

Donc, pour moi, c'est tout vu, REFUSE!

Quand à appliquer le péché matériel à l’Eglise, c’est encore plus absurde, si c’est possible !
avatar
Catherine

Nombre de messages : 2365
Age : 32
Localisation : Pays d'Urfé
Date d'inscription : 02/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Morlier

Message  Diane le Mar 09 Fév 2010, 11:10 am

Voici l'éloge que l'Eglise, dans sa Liturgie, a consacré à la mémoire de sainte Apolline :

Apolline , vierge d'Alexandrie, était déjà fort avancée en âge, lorsque, sous l'empire de Décius, on la mena devant les idoles pour l'obliger de les adorer. Elle ne leur donna que des marques de mépris, et déclara hautement qu'il fallait adorer Jésus-Christ, Dieu véritable. On lui brisa et on lui arracha toutes les dents ; et les bourreaux impies, ayant allumé un bûcher, la menacèrent de la brûler vive, si elle ne détestait le Christ, et n'adorait les dieux. Apolline répondit qu'elle était prête à endurer la mort pour la foi de Jésus-Christ. On se saisit d'elle pour la brûler; mais, s'étant arrêtée un moment comme pour délibérer sur ce qu'elle avait à faire, elle s'échappa des mains qui la retenaient, et dévorée au dedans de son âme par l'ardeur de l'Esprit-Saint, elle se précipita dans le brasier qu'on avait allumé pour elle.

Elles auraient eu plus de gloire disiez-vous, franchement!


Vous y voyez le mot suicide vous? Péché matériel?
avatar
Diane

Nombre de messages : 5471
Date d'inscription : 28/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Morlier

Message  ROBERT. le Mar 09 Fév 2010, 2:30 pm

Diane a écrit:
Voici l'éloge que l'Eglise, dans sa Liturgie, a consacré à la mémoire de sainte Apolline :

Apolline , vierge d'Alexandrie, était déjà fort avancée en âge, lorsque, sous l'empire de Décius, on la mena devant les idoles pour l'obliger de les adorer. Elle ne leur donna que des marques de mépris, et déclara hautement qu'il fallait adorer Jésus-Christ, Dieu véritable. On lui brisa et on lui arracha toutes les dents ; et les bourreaux impies, ayant allumé un bûcher, la menacèrent de la brûler vive, si elle ne détestait le Christ, et n'adorait les dieux. Apolline répondit qu'elle était prête à endurer la mort pour la foi de Jésus-Christ. On se saisit d'elle pour la brûler; mais, s'étant arrêtée un moment comme pour délibérer sur ce qu'elle avait à faire, elle s'échappa des mains qui la retenaient, et dévorée au dedans de son âme par l'ardeur de l'Esprit-Saint, elle se précipita dans le brasier qu'on avait allumé pour elle.

Elles auraient eu plus de gloire disiez-vous, franchement!


Vous y voyez le mot suicide vous? Péché matériel?

avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 32190
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Morlier

Message  gabrielle le Mer 10 Fév 2010, 11:36 am

Ce n'est pas se suicider que de s'exposer au danger de perdre la vie, lorsqu'on le fait par nécessité, par dévouement pour le bien public, comme le soldat qui meurt plutôt que de quitter son poste; ou par piété filiale, comme un fils qui, pour sauver son père, lui donne le morceau de pain dont il a besoin lui-même ; par charité, comme un naufragé qui cède a un autre la planche à laquelle il avait confié son salut. Il y a de la différence entre se donner la mort et cesser de défendre sa vie, ou préférer la vie d'un autre a la sienne propre ; ce qui est permis, comme l'enseigne saint Thomas (3).

629. Il est permis, en cas d'incendie, de se jeter par la fenêtre, dans l'espoir d'échapper à une mort imminente et certaine. De même, quoiqu'une jeune fille ne puisse se donner la mort, elle peut néanmoins, suivant plusieurs théologiens, s'exposer au danger de perdre la vie, pour n'être pas violée : ce qui, ajoute saint Alphonse de Liguori, ne parait pas improbable, si elle agit par amour pour la vertu , ou par la crainte de se laisser aller au péché (4).

219. Le péché n'est imputable, n'est une offense de Dieu, une vraie désobéissance, qu'autant qu'il réunit toutes les conditions requises pour un acte humain. Par conséquent, tout ce qui détruit le volontaire ou le libre arbitre excuse de tout péché, comme aussi tout ce qui les affaiblit diminue proportionnellement la malice de nos fautes. Ainsi, ce que l'on fait par erreur, quand l'erreur est moralement invincible, ne peut nous être imputé. Ce n'est point un péché, ou ce n'est, comme on dit dans l'école, qu'un péché matériel.

Théologie morale
Cardinal Gousset
Archevêque de Reims.
Tome I


Veem 57 vous mentez... la preuve théologique morale s'étale sous vos yeux et sous les yeux des lecteurs.

Pour que votre foutaise à la noix tienne, il faudrait que Notre-Seigneur fusse ignorant de la loi ou contraint par force de subir sa Passion.

C'est VOLONTAIREMENT qu'il s'est offert.

Dans le Jardin de l'Agonie, il avance vers ses bourreaux d'un geste volontaire, il court vers la mort. Porter les péchés du monde, ne l'a pas placé en état de péché matériel, mais manifesté qu'il était le Rédempteur attendu.

Votre terme "péché matériel" est un blasphème... Veem 57 si selon vous je suis "conne" ou "folle" vous vous êtes un blasphémateur.

Voilà un des points de votre démence prophétique renversée à tout jamais.

Vous avez construit votre "prophétie" autour d'un terme d'école moraliste, en érigeant ce terme au rang de vérité de foi... c'est minable

Merci Catherine... pour les textes mis en ligne... tu avais visé la cible en plein coeur. I love you
avatar
gabrielle

Nombre de messages : 17756
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Morlier

Message  Carolus.Magnus.Imperator. le Mer 10 Fév 2010, 12:37 pm



Vincent Merlier


Dernière édition par Carolus.Magnus.Imperator. le Mer 10 Fév 2010, 12:45 pm, édité 1 fois

Carolus.Magnus.Imperator.

Nombre de messages : 4188
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Morlier

Message  Doumé le Mer 10 Fév 2010, 12:42 pm

Chère Gabrielle,

Je ne comprends pas votre analyse. Vous citez, dans Théologie morale
Cardinal Gousset Archevêque de Reims.Tome I, dans le chapitre 219 :

219. Le péché n'est imputable, n'est une offense de Dieu, une vraie désobéissance, qu'autant qu'il réunit toutes les conditions requises pour un acte humain. Par conséquent, tout ce qui détruit le volontaire ou le libre arbitre excuse de tout péché, comme aussi tout ce qui les affaiblit diminue proportionnellement la malice de nos fautes. Ainsi, ce que l'on fait par erreur, quand l'erreur est moralement invincible, ne peut nous être imputé. Ce n'est point un péché, ou ce n'est, comme on dit dans l'école, qu'un péché matériel.

Cela devrait vous mettre d'accord tous les deux, et tout le monde, non ?
Voici la preuve du péché matériel, non imputable à sainte Apolline, comme l'explique V. Morlier.
Désolé, mais en voulant le confondre, vous appuyez ses dires.

Doumé

Nombre de messages : 42
Localisation : Fréjus
Date d'inscription : 22/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Morlier

Message  ROBERT. le Mer 10 Fév 2010, 1:15 pm

gabrielle a écrit:
Ce n'est pas se suicider que de s'exposer au danger de perdre la vie, lorsqu'on le fait par nécessité, par dévouement pour le bien public, comme le soldat qui meurt plutôt que de quitter son poste; ou par piété filiale, comme un fils qui, pour sauver son père, lui donne le morceau de pain dont il a besoin lui-même ; par charité, comme un naufragé qui cède a un autre la planche à laquelle il avait confié son salut. Il y a de la différence entre se donner la mort et cesser de défendre sa vie, ou préférer la vie d'un autre a la sienne propre ; ce qui est permis, comme l'enseigne saint Thomas (3).

629. Il est permis, en cas d'incendie, de se jeter par la fenêtre, dans l'espoir d'échapper à une mort imminente et certaine. De même, quoiqu'une jeune fille ne puisse se donner la mort, elle peut néanmoins, suivant plusieurs théologiens, s'exposer au danger de perdre la vie, pour n'être pas violée : ce qui, ajoute saint Alphonse de Liguori, ne parait pas improbable, si elle agit par amour pour la vertu , ou par la crainte de se laisser aller au péché (4).

219. Le péché n'est imputable, n'est une offense de Dieu, une vraie désobéissance, qu'autant qu'il réunit toutes les conditions requises pour un acte humain. Par conséquent, tout ce qui détruit le volontaire ou le libre arbitre excuse de tout péché, comme aussi tout ce qui les affaiblit diminue proportionnellement la malice de nos fautes. Ainsi, ce que l'on fait par erreur, quand l'erreur est moralement invincible, ne peut nous être imputé. Ce n'est point un péché, ou ce n'est, comme on dit dans l'école, qu'un péché matériel.

Théologie morale
Cardinal Gousset
Archevêque de Reims.
Tome I

Merci à Gabrielle d'avoir mentionné l'autorité morale de Saint Thomas d'Aquin et de Saint Alphonse de Liguori qui continue de démasquer l'imposture et le blasphème de Veem 57...
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 32190
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Morlier

Message  gabrielle le Mer 10 Fév 2010, 1:18 pm

Doumé a écrit:Chère Gabrielle,

Je ne comprends pas votre analyse. Vous citez, dans Théologie morale
Cardinal Gousset Archevêque de Reims.Tome I, dans le chapitre 219 :

219. Le péché n'est imputable, n'est une offense de Dieu, une vraie désobéissance, qu'autant qu'il réunit toutes les conditions requises pour un acte humain. Par conséquent, tout ce qui détruit le volontaire ou le libre arbitre excuse de tout péché, comme aussi tout ce qui les affaiblit diminue proportionnellement la malice de nos fautes. Ainsi, ce que l'on fait par erreur, quand l'erreur est moralement invincible, ne peut nous être imputé. Ce n'est point un péché, ou ce n'est, comme on dit dans l'école, qu'un péché matériel.

Cela devrait vous mettre d'accord tous les deux, et tout le monde, non ?
Voici la preuve du péché matériel, non imputable à sainte Apolline, comme l'explique V. Morlier.
Désolé, mais en voulant le confondre, vous appuyez ses dires.

Désolée, mais en voulant défendre une thèse opposée à la doctrine de l'Église vous êtes à coté de la plaque...

Est-ce que les deux saintes ont agit par erreur?

Est-ce que Notre- Seigneur a agit par erreur?

Est-ce que les deux sainte étaient libres d'attendre et voir ce qui se passerait, selon vos dires dans un post : oui, et cela aurait augmenté leur gloire. Branchez-vous !

Est-ce que Notre-Seigneur a agit librement?

Seule l'erreur invicible ou la non liberté sont les bases du péché matériel, qui n'est pas selon vous sans contenir une imperfection.

Le terme "péché matériel" dont se sert Veem57 pour épater la galerie, ce terme est non-conforme a toute la TRADITION de l'Église, or, il n'est permis à PERSONNE de s'écarter de cette Tradition, il me semble que c'est simple

Le terme péché matériel collé sur Notre-Seigneur est un blasphème
avatar
gabrielle

Nombre de messages : 17756
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Morlier

Message  ROBERT. le Mer 10 Fév 2010, 1:38 pm

gabrielle a écrit: ... Le terme péché matériel collé sur Notre-Seigneur est un blasphème

On le dit depuis le début de ce fil...
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 32190
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Morlier

Message  gabrielle le Jeu 11 Fév 2010, 10:25 am

Est-ce que Veem 57 finira par avouer que sa persistance dans une thèse blasphématoire n'a aucun sens, qu'elle n'est somme toute qu'une affaire d'esthète sentimental?

Mais alors Veeem57 vous êtes SCHISMATIQUES, et vous l'êtes doublement? de l'Eglise Catholique Romaine et de la Contre Eglise qui occupe le Vatican depuis 50 ans!

Ce faux "traditionaliste" qui achève de nous plonger dans la confusion la plus totale motive sa complicité avec l'ennemi par cette excuse: "Si nous acceptons vos conclusions il n'y a plus d'Eglise, pas de pape, tous les évêques sont héré¬tiques."

Depuis quand l'ampleur d'une tragédie serait-elle un motif pour la nier?

Dieu n'a-t-il pas châtié plusieurs fois l'humanité dans des proportions terrifiantes et radicales: Le Péché Originel -Le Déluge - Sodome et Gomorrhe - Le Sac de Jérusalem - Les épidémies - les pestes - les guerres - les cataclysmes. Jésus ne fut-il pas trois jours au tombeau tandis que les apôtres, paralysés de peur se terraient au Cénacle? Où était l'Eglise en ces jours-là?

Oh! me direz-vous, cela ne dura que trois jours! Oui mais pour Dieu un jour est comme mille ans, mille ans sont comme un jour. Et à la fin des temps un aveuglement quasi général n'est-il pas prophétisé? Ce qui importe c'est d'appréhender la vérité, non de la nier avec un délire soi-disant prophétique, cela relève de la pure démence, de se donner l'illusion que la secte montilienne est l'Église.
avatar
gabrielle

Nombre de messages : 17756
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Morlier

Message  Roger Boivin le Jeu 11 Fév 2010, 10:48 am

Si je comprends bien, ces deux saintes n'ont pas agit sous une impulsion naturelle de leur esprit propre, mais sous une impulsion surnaturelle du Saint-Esprit; et qu'en ce cas, il n'y a même pas faute matérielle, péché matériel, Dieu étant seul maître de la vie et de la mort;

et qu'il ne pourrait avoir faute ou péché matériel qu'en ce cas où par exemple quelqu'un qui n'ayant pas toute sa tête, ce qui l'excuserait bien sûr, agirait de son propre mouvement.
avatar
Roger Boivin

Nombre de messages : 10716
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Morlier

Message  gabrielle le Jeu 11 Fév 2010, 5:21 pm

roger a écrit:Si je comprends bien, ces deux saintes n'ont pas agit sous une impulsion naturelle de leur esprit propre, mais sous une impulsion surnaturelle du Saint-Esprit; et qu'en ce cas, il n'y a même pas faute matérielle, péché matériel, Dieu étant seul maître de la vie et de la mort;

et qu'il ne pourrait avoir faute ou péché matériel qu'en ce cas où par exemple quelqu'un qui n'ayant pas toute sa tête, ce qui l'excuserait bien sûr, agirait de son propre mouvement.

Tout a compris
avatar
gabrielle

Nombre de messages : 17756
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Morlier

Message  gabrielle le Jeu 11 Fév 2010, 5:23 pm

Félicitation du livre de Veem

« En lisant votre livre,
j’ai appris à mieux
aimer l’Église »

(M. l’abbé XXX, prêtre de la Fraternité St Pie X,
ordonné par Mgr Lefebvre)
V.M .."La crise" page IV

Ça commence ben mal Veem
avatar
gabrielle

Nombre de messages : 17756
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Morlier

Message  gabrielle le Jeu 11 Fév 2010, 5:27 pm

Sous le pseudonyme Louis de Boanergès, en tant que co-auteur :

Actualité de la Fin des Temps, tome 1
(422 pages, 1992, publications Louis de Boanergès)

Bientôt le Règne millénaire, tome 2
(500 pages, 1993, publications Louis de Boanergès)
VM "La Crise" page II

Ayoye Veem seriez-vous un adepte de l'hérésie du millénarisme?

Question: Faite-vous une collection des hérésies à temps perdu?
avatar
gabrielle

Nombre de messages : 17756
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Morlier

Message  Sandrine le Ven 12 Fév 2010, 2:41 am

gabrielle a écrit:
Sous le pseudonyme Louis de Boanergès, en tant que co-auteur :

Actualité de la Fin des Temps, tome 1
(422 pages, 1992, publications Louis de Boanergès)

Bientôt le Règne millénaire, tome 2
(500 pages, 1993, publications Louis de Boanergès)
VM "La Crise" page II

Ayoye Veem seriez-vous un adepte de l'hérésie du millénarisme?

Question: Faite-vous une collection des hérésies à temps perdu?

Si j'ai bien compris, Louis de Bonaergès et V. Morlier ne font qu'une seule et même personne ?
avatar
Sandrine

Nombre de messages : 4210
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Morlier

Message  gabrielle le Ven 12 Fév 2010, 8:51 am

Ben oui !

un vrai caméléon... Suspect
avatar
gabrielle

Nombre de messages : 17756
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Page 10 sur 13 Précédent  1, 2, 3 ... 9, 10, 11, 12, 13  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum