Mercredi des cendres.

Aller en bas

Mercredi des cendres. Empty Mercredi des cendres.

Message  gabrielle le Mar 24 Fév 2009, 5:57 pm

Dieu t'offre le pardon de tes péchés.

Revenez à moi de tout votre coeur, avec des jeûnes, avec des larmes et des lamentations. (Joël, 2, 12).

Exorde : La pénitence est l'œuvre de Dieu et non celle de l'homme.


Bienheureux celui qui n'a jamais eu le cœur triste et n'a jamais ressenti d'affliction parce qu'il n'a pas péché contre Dieu.

Bienheureux celui qui n'a jamais eu à dire : Seigneur, j'ai péché, j'ai le plus profond regret parce que j'ai péché et t'ai offensé, etc.
" Voici, en effet, que désormais toutes les générations me diront bienheureuse " (1). Nous nommons tous bienheureuse, cette bienheureuse Vierge qui n'a jamais eu le cœur triste pour avoir offensé Dieu car elle ne l'a jamais offensé le moins du monde, n'ayant jamais péché. Que chacun interroge sa conscience et il saura quel bien Dieu lui a fait en lui évitant de succomber à des fautes qui le rempliraient de remords et d'angoisse, l'amenant à dire " J'ai péché et j'ai perdu la grâce de Dieu ". Eviter le péché est l'œuvre de Dieu, vous relever après avoir péché est aussi son œuvre.

Comme le dit plus haut Augustin, " la pénitence n'est pas le fait de l'homme, mais de Dieu " (2).


Voici la paraphrase de la sainte Ecriture, comme le dit le Seigneur : Ce n'est pas vous qui m'avez choisi (sic) mais c'est moi qui vous ai choisis (3). Lorsqu'on agit par la grâce de Dieu, on dit que c'est l'œuvre de Dieu et non celle de l'homme. Car l'homme par lui-même n'a pas de force pour faire peu de cas des choses de ce monde si Dieu ne la lui donne pas. C'est pourquoi Dieu dit : Ce n'est pas vous qui m'avez choisi, mais c'est moi qui vous ai choisis. C'est ainsi que la pénitence est œuvre de Dieu et non de l'homme. Dieu veut dire que nous avons beau nous tourmenter, il est vain de penser faire une pénitence profitable, s'il n'étend pas sa main sur nous.

Celui qui pèche mortellement, se jette dans un puits profond, d'où il ne pourra sortir si Dieu, par sa miséricorde, ne lui donne la main et l'en retire.

Voyez comment il dit : " Convertissez-nous à vous, Seigneur, et nous serons convertis " (4). La pénitence que nous nous infligeons est d'autant plus mauvaise qu'elle est plus grande, telle la pénitence de Judas qui se repentit tant de son péché et en eut un si grand chagrin qu'il en vint à douter de la miséricorde de Dieu et à perdre l'espérance.

La pénitence que s'impose l'homme comporte un grand repentir du péché, mais aussi un manque de confiance en la miséricorde de Dieu. Celle qui vient de Dieu comporte un grand repentir du péché et en même temps une grande confiance en la miséricorde de Dieu, grande, plus grande, que toutes les offenses faites par l'homme à Dieu.

" C'est pourquoi je me condamne et me repens " (5). Lorsque Dieu de sa main guide notre coeur, combien l'on regrette les péchés d'une autre façon ! La pénitence que tu pratiques toi-même est sans chaleur, tu n'as pas en toi un poignard térébrant.

Pourquoi ai-je péché ? Quand Dieu t'ouvre l'esprit et te fait comprendre qui il est, le mal que tu fais en péchant, c'est, comme pour Pierre, le coq qui chante pour provoquer le repentir. Il n'en est pas ainsi lorsque tu choisis toi-même ton repentir. La grâce de Dieu nous est nécessaire pour faire pénitence dignement. C'est elle qui nous aidera à sortir de cet abîme où nous sommes tombés, et de cette vase dans laquelle nous nous sommes embourbés car Dieu purifie et secoure ceux qui se sont souillés dans les vices.

Que celle qui n'a jamais péché nous assiste, nous qui sommes tombés par notre faute et notre libre vouloir, nous qui sommes incapables de nous relever, même si nous nous y efforçons. Pour que la Vierge nous aide à faire pénitence durant ce Carême (qui débute aujourd'hui) supplions-la pour que la grâce nous soit octroyée.
--------------
(1) Lc. 1, 48.
(2) saint augustin, Enchirid., C2 (ML 49-271).
(3) Jo. 15, 16.
(4) Thren. 5, 21.
(5) Job, 42 6.

BIENHEUREUX JEAN D'AVILA
gabrielle
gabrielle

Nombre de messages : 18011
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Mercredi des cendres. Empty L'observance du Carême

Message  Roger Boivin le Mar 24 Fév 2009, 9:59 pm

-
"L'observance du Carême, dit le Pape Benoit XIV, est le lien de notre Milice; c'est par elle que nous nous distinguons des ennemis de la Croix de Jésus-Christ; par elle que nous détournons les fléaux de la divine colère; par elle que, protégés du secours céleste pendant le jour, nous nous fortifions contre les princes des ténèbres. Si cette observance vient à se relâcher, c'est au détriment de la gloire de Dieu, au déshonneur de la religion catholique, au péril des âmes chrétiennes, et l'on ne doit pas douter que cette négligence ne devienne une source de malheur pour les peuples, de désastres dans les affaires publiques et d'infortunes pour les particuliers. " (Encycl. du 29 Mai 1741. )

Alors le démon a eu intéret à faire divertion par entre autre le biais des Carnavals, pour en détourner les âmes.. ( Léon )
-
Roger Boivin
Roger Boivin

Nombre de messages : 11656
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Mercredi des cendres. Empty Re: Mercredi des cendres.

Message  ROBERT. le Mar 24 Fév 2009, 10:17 pm

Voici une belle histoire qui complète admirablement bien vos réflexions, Parce Domine et Léon:


robert a écrit:Perdre Dieu …

… Satan !! Voilà le chef d’œuvre du péché. Voilà ce que c’est que de perdre Dieu !!

Satan apparut un jour à Sainte Colette, sous la forme d’un lion rugissant. En l’apercevant, elle lui dit : « Ah ! misérable ! qui a perdu Dieu, retire-toi d’ici. » Le démon lui répondit : « Sais-tu bien ce que tu dis, petite créature ? Sais-tu bien ce que c’est que d’avoir perdu Dieu ? Avoir perdu Dieu ! répétait-il en frémissant, avoir perdu Dieu ! Nulle intelligence créée ne peut comprendre l’étendue de ce malheur irréparable. Avoir perdu Dieu, c’est être exclu de tout bien, de toute félicité, puisque toute félicité est en Lui. La peine du feu n’est rien en comparaison de la perte de Dieu » - « Et ce qui fait l’enfer de l’enfer, s’écria la Sainte, c’est qu’il durera toute l’éternité. » - « Éternité ! éternité ! éternité ! » répéta Satan avec un cri capable de fendre les pierres, si les chrétiens te comprenaient, nous ne réussirions jamais à leur faire perdre Dieu. »


Ces paroles prouvent que le père du mensonge fait une terrible expérience de la peine du dam, puisqu’elle lui arrache des vérités dont la connaissance nous est si utile.



(source: "Nouveau Mois de Saint Michel", Saint-Hyacinthe, Canada 1931)
ROBERT.
ROBERT.

Nombre de messages : 34713
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Mercredi des cendres. Empty Re: Mercredi des cendres.

Message  gabrielle le Mer 25 Fév 2009, 10:38 am

Épargnez votre peuple, Seigneur, ne livrez pas votre héritage à l'opprobre, aux railleries des nations; faut-il qu'on dise parmi les peuples: Où et leur Dieu?


MEMENTO, HOMO, QUIA PULVIS ES, ET IN PULVEREM REVERTIS

HOMME, SOUVIENS-TOI QUE TU ES POUSSIÈRE ET QUE TU RETOURNERAS EN POUSSIÈRE

Saint Carême à tous
gabrielle
gabrielle

Nombre de messages : 18011
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum