Les Anarchistes. (complet)

Page 1 sur 7 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Aller en bas

Les Anarchistes. (complet) Empty Les Anarchistes. (complet)

Message  Louis le Jeu 03 Déc 2009, 6:25 pm

.
Les Encyclopédistes ne furent point seuls à préparer la Révolution; Barruel ne l'ignorait pas. Il divise en trois classes les démolisseurs qu'il vit appliqués à saper les fondements de la société chrétienne: Voltaire et les siens, qu'il appelle « les sophistes de l'impiété », parce que leur principal objectif était de renverser les autels de N.-S. Jésus-Christ; les francs-maçons, qu'il appelle les sophistes de la rébellion, parce qu'ils se proposaient — ceux du moins qui étaient dans le secret de la secte — de renverser les trônes des rois; les illuminés, qu'il appelle les sophistes de l'anarchie, parce que, au serment de renverser les autels du Christ, ils ajoutaient celui d'anéantir toute religion quelconque, et au serment de renverser les trônes, celui de faire disparaître tout gouvernement, toute propriété, toute société gouvernée par les lois.
Plus tard nous verrons…

Tiré de La Conjuration anti chrétienne. Op. cit.

A suivre : … les Ventes.


Dernière édition par Louis le Sam 09 Jan 2010, 6:11 pm, édité 1 fois (Raison : ajout de « complet »)

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
Louis
Louis
Admin

Nombre de messages : 12427
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Les Anarchistes. (complet) Empty Re: Les Anarchistes. (complet)

Message  Louis le Ven 04 Déc 2009, 6:13 pm

.
… les Ventes.
.

…Plus tard, nous verrons apparaître les Maçons des Ventes qui reprirent après la Révolution l'œuvre qu'elle n'avait pu complètement accomplir. Les carbonari, ou Maçons des Ventes inférieures, auront pour mission spéciale de susciter la révolution politique et de substituer les républiques aux monarchies, la Haute Vente, celle de détruire la souveraineté temporelle des Papes, et de préparer par là la ruine du Pouvoir spirituel.

Tiré de La Conjuration anti chrétienne. Op. cit.

A suivre : « les sophistes de la rébellion »

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
Louis
Louis
Admin

Nombre de messages : 12427
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Les Anarchistes. (complet) Empty Re: Les Anarchistes. (complet)

Message  Louis le Sam 05 Déc 2009, 9:13 pm

.
« Les sophistes de la rébellion ».
.
Barruel appelle donc les Francs-Maçons, à raison de la fonction propre assignée à ceux de son temps : « les sophistes de la rébellion », rebelles puisqu'ils avaient à poursuivre le renversement des trônes; sophistes, parce que le premier moyen employé pour arriver à ce résultat était la propagande au sein de la société d'un sophisme, le sophisme de l'égalité, père de l'anarchie.

A mesure que nous avancerons dans cette étude, nous verrons de mieux en mieux que le sophisme et le mensonge ont toujours été et sont encore les grands moyens d'action employés par la secte pour arriver à ses fins. Ils n'en pouvaient vouloir d'autre pour voiler aux yeux du public et aux yeux des francs-maçons eux-mêmes ce que le Pouvoir occulte poursuit, ce qu'il leur fait exécuter.

Tiré de La Conjuration anti chrétienne. Op. cit.

A suivre : le premier sophisme….

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
Louis
Louis
Admin

Nombre de messages : 12427
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Les Anarchistes. (complet) Empty Re: Les Anarchistes. (complet)

Message  Régis le Dim 06 Déc 2009, 4:21 am

les sophistes de l'impiété, les sophistes de la rébellion et les sophistes de l'anarchie ont muté.

Cela c'était du temps de l'ANcien Régime contre lequel il fallait lutter avec l'impiété, la Rebellion et l'anarchie de la Révolution.

Tous ces "sophistes" ayant pris les rennes du pouvoir civil et ayant été reconnu comme pouvoir venant de Dieu par Rome ont eu, (oui restez calme, c'est un fait ce n'est pas mon opinion) à partir de ce moment, les sophistes sortis de leur loges pour occuper le gouvernement et ses ministères ont eu la vie belle et après avoir leur "SOLVE" ils ont eu leur "COAGULA"

les sophistes de l'impiété sont devenus les sophistes de la multi-piété...du syncrétisme

les sophistes de la Rébellion sont devenu les sophistes de l'ordre révolutionnaire établi et si bien ordonné et établi qu'ils ont même eu le bonheur de gérer la religion, c'est le pack "CONCORDAT = ARTICLES ORGANIQUES
Et enfin les sophistes de l'anarchie, les illuminés n'ont gardé que le droit à l'anarchie de toutes les pensées, de toutes les philosophies, de tous les blasphèmes contre Dieu et ces "sophistes anarchiques » à la Révolution contre les trônes catholiques sont devenus les grands protecteurs des Etats maçons ...avec la bénédiction de qui vous savez ...ou de qui vous ne voulez pas savoir ...mais rien ne changera les faits surtout pas la mauvaise foi de ne pas vouloir les reconnaître.

C’est assez curieux que je me rends odieux ici en exigeant l’origine des sacrements actuellement reçus et que je me rends encore plus odieux quand je montre l’origine du pouvoir civil qui nous gouverne, que j’explique pourquoi et comment il nous gouverne et la gravité que cela devait inexorablement entraîner pour nous ! Serait-ce la mode de ne pas remonter aux Causes quand on constate les effets?

Mais cependant, je ne vais pas jouer les coupables. On me reproche, à cause de cela de « Bouffer du pape » précisément parce que les papes après la Révolution, au lieu de réagir contre les Révolutionnaires les ont boulonnés sur les Trônes des Rois catholiques qu’ils avaient renversés.

Mais, était-ce CELA la politique de l’Eglise ? Ces papes ont-ils pratiqué la politique de leur prédécesseurs ou celle HABITUELLEMENT pratiquée par l’Eglise.
Suis-je un rebelle à la politique constante de l’Eglise ou suis-je logiquement abattu par le fait que les papes depuis la Révolution n’ont pas réagi selon la politique de l’Eglise donnant à cette Révolution des racines indestructibles ?

Voici à ce sujet ce que dit Pie VII, en 1808, alors que Rome était occupé par Napoléon qu’il avait couronné « Empereur » c’est à dire « Roi des rois catholiques » :

« Mais on sait, et il n'est pas besoin de rappeler ici combien les châtiments de l'Église sont terribles pour ceux qui l'attaquent et abusent de ses biens et de ses droits. »

Nous avons donc ici, la politique HABITUELLE de l’Eglise constaté dûment par Pie VII :

« combien les châtiments de l'Église sont terribles pour ceux qui l'attaquent et abusent de ses biens et de ses droits. »

Mais cette politique nous ne l’avons JAMAIS su par Pie VII et surtout pas par les sanctions inexistantes contre TOUS les révolutionnaires qui n’ont fait que d’attaquer et d’abuser des biens et des droits de l’Eglise. Alors, il est déconcertant (voire plus) que Pie VII nous dise qu’il n’a pas besoin de rappeler combien sont terribles ces châtiments…il aurait été plus juste qu’il nous dise que connaissant très bien cette politique et l'approuvant, il n’a cependant jamais voulu la pratiquer et qu’ensuite il a dû subir le revers de cette politique de concessions systmématiques

Cependant, ce qui est TRES intéressant, c’est que Pie VII rappelle ici la politique habituelle de l’Eglise qu’il n’a pas cru devoir continuer.

Alors que l’on ne nous prenne pas pour des parias parce que nous nous opposons à la politique de Pie VII, dont toutes les actions sont contraires à la politique que l’Eglise a pratiquée contre ses ennemis et que Pie VII lui-même est obligé de la louer laissant croire qu’elle est tellement évidente qu’il n’a même pas besoin de la rappeler.

Cependant, il serait injuste de dire que Pie VII n’a jamais sanctionné. En effet, s’il n’a pas sanctionné les coupables révolutionnaires, il a sanctionné les innocents, les évêques français royalistes qu’il a tous détrônés de leur siège et à cette occasion, il a lui-même reconnu leur innocence puisqu’il a précisé qu’il n’avait rien à leur reprocher mais que c’était pour le bien de l’Eglise…Et ce « bien de l’Eglise », passait par la sanction des évêques catholiques de l’Ancien Régime privés de leur sièges et la récompense des hérétiques de l’Eglise constitutionnelle à qui il offrait l’occupation des Sièges mis en vacances par ses soins. Ce « bien de l’Eglise » passait par la condamnation du clergé français et de ses biens par la reconnaissance de la légitimation de ceux qui s’étaient emparés des biens de ce clergé et par la dissolution de toutes les congrégations prévus par le Concordat et fort de cette légitimation couronnés par le Sacre, Napoléon s’emparait, pour la seconde fois des Etats Pontificaux en 1808.

Alors dans toutes les actions de Pie VII, où allez vous trouver quelque part cette politique de l’Eglise que je défends et que Pie VII lui-même LOUE :
« combien les châtiments de l'Église sont terribles pour ceux qui l'attaquent et abusent de ses biens et de ses droits. »
les sophistes de l'impiété, les sophistes de la rébellion et les sophistes de l'anarchie ont muté.

Cela c'était du temps de l'ANcien Régime contre lequel il fallait lutter avec l'impiété, la Rebellion et l'anarchie de la Révolution.

Tous ces "sophistes" ayant pris les rennes du pouvoir civil et ayant été reconnu comme pouvoir venant de Dieu par Rome ont eu, (oui restez calme, c'est un fait ce n'est pas mon opinion) à partir de ce moment, les sophistes sortis de leur loges pour occuper le gouvernement et ses ministères ont eu la vie belle et après avoir leur "SOLVE" ils ont eu leur "COAGULA"

les sophistes de l'impiété sont devenus les sophistes de la multi-piété...du syncrétisme

les sophistes de la Rébellion sont devenu les sophistes de l'ordre révolutionnaire établi et si bien ordonné et établi qu'ils ont même eu le bonheur de gérer la religion, c'est le pack "CONCORDAT = ARTICLES ORGANIQUES
Et enfin les sophistes de l'anarchie, les illuminés n'ont gardé que le droit à l'anarchie de toutes les pensées, de toutes les philosophies, de tous les blasphèmes contre Dieu et ces "sophistes anarchiques » à la Révolution contre les trônes catholiques sont devenus les grands protecteurs des Etats maçons ...avec la bénédiction de qui vous savez ...ou de qui vous ne voulez pas savoir ...mais rien ne changera les faits surtout pas la mauvaise foi de ne pas vouloir les reconnaître.

C’est assez curieux que je me rends odieux ici en exigeant l’origine des sacrements actuellement reçus et que je me rends encore plus odieux quand je montre l’origine du pouvoir civil qui nous gouverne, que j’explique pourquoi et comment il nous gouverne et la gravité que cela devait inexorablement entraîner pour nous !

Mais cependant, je ne vais pas jouer les coupables. On me reproche, à cause de cela de « Bouffer du pape » précisément parce que les papes après la Révolution, au lieu de réagir contre les Révolutionnaires les ont boulonnés sur les Trônes des Rois catholiques qu’ils avaient renversés.
Mais, était-ce CELA la politique de l’Eglise ? Ces papes ont-ils pratiqué la politique de leur prédecesseurs ou celle HABITUELLEMENT pratiquée par l’Eglise.
Suis-je un rebelle à la politique constante de l’Eglise ou suis-je logiquement abattu par le fait que les papes depuis la Révolution n’ont pas réagi selon la politique de l’Eglise donnant à cette Révolution des racines indestructibles ?

Voici à ce sujet ce que dit Pie VII, en 1808, alors que Rome était occupé par Napoléon qu’il avait couronné « Empereur » c’est à dire « Roi des rois catholiques » :

« Mais on sait, et il n'est pas besoin de rappeler ici combien les châtiments de l'Église sont terribles pour ceux qui l'attaquent et abusent de ses biens et de ses droits. »
Nous avons donc ici, la politique HABITUELLE de l’Eglise constaté dûment par Pie VII :
« combien les châtiments de l'Église sont terribles pour ceux qui l'attaquent et abusent de ses biens et de ses droits. »
Mais cette politique nous ne l’avons JAMAIS su par Pie VII et surtout pas par les sanctions inexistantes contre TOUS les révolutionnaires qui n’ont fait que d’attaquer et d’abuser des biens et des droits de l’Eglise. Alors, il est déconcertant (voire plus) que Pie VII nous dise qu’il n’a pas besoin de rappeler combien sont terribles ces châtiments…il aurait été plus juste qu’il nous dise que connaissant très bien cette politique, il n’a jamais voulu la pratiquer et qu’ensuite il a dû subir le revers de cette politique de concessions systématiques

Cependant, ce qui est TRES intéressant, c’est que Pie VII rappelle ici la politique habituelle de l’Eglise qu’il n’a pas cru devoir continuer.
Alors que l’on ne nous prenne pas pour des parias parce que nous nous opposons à la politique de Pie VII, dont toutes les actions sont contraires à la politique que l’Eglise a pratiquée contre ses ennemis et que Pie VII lui-même est obligé de louer laissant croire qu’elle est tellement évidente qu’il n’a même pas besoin de la rappeler.
Cependant, il serait injuste de dire que Pie VII n’a jamais sanctionné. En effet, s’il n’a pas sanctionné les coupables révolutionnaires, il a sanctionné les innocents, les évêques français qu’il a tous détrôné de leur siège et à cette occasion, il a lui-même reconnu leur innocence puisqu’il a précisé qu’il n’avait rien à leur reprocher mais que c’était pour le bien de l’Eglise…Et ce « bien de l’Eglise », passait par la sanction des évêques catholiques de l’Ancien Régime privés de leur sièges et la récompense des hérétiques de l’Eglise constitutionnelle à qui il offrait l’occupation des Sièges mis en vacances par ses soins. Ce « bien de l’Eglise » passait par la condamnation du clergé français et de ses biens par la reconnaissance de la légitimation de ceux qui s’étaient emparés des biens de ce clergén et fort de cette légitimation couronnés par le Sacre, Napoléon s’emparait, pour la seconde fois des Etats Pontificaux en 1808.

Alors dans toutes les actions de Pie VII, où allez vous trouver quelque part cette politique de l’Eglise que je défends et que Pie VII lui-même LOUE :

« combien les châtiments de l'Église sont terribles pour ceux qui l'attaquent et abusent de ses biens et de ses droits. »

Si Pie VII, loue ici d’une manière générale la politique de châtiment de l’Eglise contre ses ennemis, il loue aussi et par là même la Bulle de Paul IV et de Saint Pie V. Or cette Bulle prévoyait que pour que "les loups ne rentrent pas dans la Bergerie" et que "les renards ne saccagent pas la Vigne du Seigneur", il fallait mettre les anciens évêques hérétiques au pain et à l’eau jusqu’à la fin de leurs jours.

Or, Pie VII a puni injustement les évêques fidèles de l’Ancien Régime pour mettre à leur place les racailles de l’Eglise hérétique constitutionnelle et la prophétie de Paul IV qui prévoyait que la non application de la Bulle aurait pour conséquence l’occupation de la Bergerie par les loups et le saccage de la vigne par les renards…s’est pleinement et logiquement réalisée.

Ceux qui m'accusent d'être contre la politique de Pie VII, je les accuse à mon tour et en toute justice, d'être contre la politique de l'Eglise que Pie VII loue lui-même.

Je termine par une anecdote qui fera comprendre que ce que je viens de dire a été constaté par les ennemis même de l'Eglise et de la Royauté
C'est à la chambre des députés el 21 janvier 1898 en France:

Mr Alexandre Berard, député anticlérical dit:
Il y a d'autres exemple, vos collègues catholiques royalistes qui se trouvent excommuniés aussi comme nous. Autrefois, on était excommunié parce qu'on était Républicain et catholique. Maintenant, c'est parce qu'on est royaliste et catholique"

Mr Lemire:
Mais où avez-vu tout cela ?"

Mr Alexandre Bérard:
Voulez-vous me laisser continuer/ le rappelle le mot d'un royaliste convaincu et en rine trop disert :
"Que le pape change le Credo, je m'inclinerai, mais sur ses ordres, je refuse moi, royaliste d'adhérer à la République"
Au delà du Rhin, chez nos voisins, il y a aussi des catholiques ardents qui sont organisés en parti [ZENTRUM, le Centre]. Ils refusent d'obéir au pape en ce qui concerne les questions nationales. Nous nous rappelons qu'il y a quelques années le prince de Bismarck [Franc-mac notoire] demandait au Reistag des crédits militaires pour faire des armements dirigés vous savez contre qui Le Centre Allemand a protesté, le pape est alors intervenu pour obtenir du CENTRE, allemand qu'il votat les crédits militaires dirigés contre la France, le Centre allemand a refusé"

Régis

Nombre de messages : 509
Date d'inscription : 30/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Les Anarchistes. (complet) Empty Re: Les Anarchistes. (complet)

Message  gabrielle le Dim 06 Déc 2009, 4:27 pm

Laissez-moi pousser votre discours ,historiquement faux, au maximun.

Pie VII a volontairement donné des postes à des évêques hérétiques et schismatiques, ce faisant il et ses succéseurs ont violé la constitution de Pau lIV, ces promotions ou élévations étaient nulles et ne concédaient aucune autorité à ces hommes, de plus cela était un fait notoire.

Conséquences pratiques: la France depuis ce temps a des évêques illicites qui ont eux mêmes sacrés d'autres évêques illicites qui ont ordonné des prêtres illicites.

Donc, depuis la Concordat, les Français reçoivent en certains diocèces des sacrements illicites, les absolutions invalides, ce qui fait qu'un nombre incalculables de cérémonies furent gravement peccamineuses.

Pour ce qui est de Pie VII et ses succéseurs, ils se sont fait de façon publique complice de la FM , des hérétiques et schismatiques, or ce faisant ils ont défailli publiquement dans la Foi ce qui selon le canon 188 art 4 équivalait à une renonciation tactite de leur office.

Nous devons constater, selon votre dérmarche, la vacance su Siège apostolique depuis PIe VII , ce qui a pour effet que le code de droit n'a jamais été publié légitimement, que tous les changements disciplinaires sont nuls, que toutes les canonisations sont de la frimes..dont celle de Saint Pie X, ce qui expliquerait votre répugnance à placé le nom de saint devant son nom...

Donc, vous n'avez jamais fait partie de la sainte Église catholique, jamais reçu ses sacrements.

Alors, Régis, serrez votre épée dans votre fourreau. car il est faux que Mgr L s'est fait le co-fondateur de la secte depuis Montini, puisque l'entitée qui s'est réunie en 1963 n'était pas l'Église Catholique...

Oyez! Oyez! pour ceux qui cherchent la sainte Église dans ce fouilli, tournez vos yeux vers la "petite église" elle possède les 4 notes requises pour être l'Église, elle est composé de membres courageux qui n'ont pas craint d'aller jusqu'au bout de leur raisonnement.

Car, selon la théorie de Régis, il est faux de croire que "jamais l'Église ne donnera une loi nuisible aux âmes"
gabrielle
gabrielle

Nombre de messages : 17985
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Les Anarchistes. (complet) Empty Re: Les Anarchistes. (complet)

Message  Régis le Dim 06 Déc 2009, 5:25 pm

Gabrielle a dit que d'après mes affirmations:

"Pie VII a volontairement donné des postes à des évêques hérétiques et schismatiques"

La Bulle de Paul IV ne parle évidemment pas de donner l'épiscopat à des évêques hérétiques et schismatiques mais à des évêques qui l'ont été dans le passé. Or, chère Gabrielle, vous faites comme si j'affirmais que Pie VII avait donné l'episcopat à des hérétiqes et des schismatiques. Après ceci, il est facile pour vous de me dire:

"Laissez-moi pousser votre discours ,historiquement faux, au maximun." puisque c'est vous qui le transformez pour qu'il soit faux historiquement.

vous dites ensuite:

"Pie VII a volontairement donné des postes à des évêques hérétiques et schismatiques, ce faisant il et ses succéseurs ont violé la constitution de Pau lIV, ces promotions ou élévations étaient nulles et ne concédaient aucune autorité à ces hommes, de plus cela était un fait notoire."
Là encore, il y a une confusion sur la portée de la Bulle de Paul IV. En effet, c'est une Bulle disciplinaire que Paul IV veut qu'elle soit appliqué par l'Eglise. Mais, n'importe quel de ses successeur a la juridiction de l'appliquer ou de ne pas l'appliquer. Le mot que vous utilisé selon lequel Pie VII a "violé" la Constitution de Pau IV ne convient pas du tout. D'abord ce n'est pas une "Constitution" mais une Bulle (moins importante qu'une Constitution). Il faut dire simplement que Pie VII n'a pas cru devoir appliquer cette Bulle et DANS LES FAITS, il ne l'a pas appliquer. Et ce n'est pas parce qu'il a mal fait de ne pas l'appliquer que ce qu'il a fait est nul...que ces consécrations épiscopales sont nulles.

Pour le reste de votre argumentation vous vous êtes amusée à m'enfoncer à partir des arguments faux que vous avez cru pouvoir tirer de mes affirmations.

Pour ce qui est de la Petite Eglsie à laquelle vous voulez m'assimiler, je vous ferais simplement remarquer que la moitié des évêques français ont été contre le Concordat, contre la privation de leur charge et contre l'épiscopat attribué aux amis de Napoléon, anciens membres de l'Eglise hérétique constitutionelle. Ces évêques n'ont jamais fait partie de la Petite église, s'ils ont déploré les décisions de Pie VII, ils n'ont pas contesté sa juridiction à appliquer ces injustes décisions contraires aux habitudes de l'Eglise comme l'a remarqué Pie VII lui-même en 1808. Alors je veux bien que vous me mettiez dans la Petite Eglise mais mettez aussi ces 35 évêques ...mais vous serez la première à commettre cette injustice.

Vous terminez en disant :
Car, selon la théorie de Régis, il est faux de croire que "jamais l'Église ne donnera une loi nuisible aux âmes"

Avant de dire ce qui est faux, il faudrait commencer par dire ce qui est vrai.
Ce qui est vrai, c'est que l'infaillibilité du pape porte sur la doctrine qu'il enseigne sur la foi et les moeurs.
Si vous aviez raison de dire que ""jamais l'Église ne donnera une loi nuisible aux âmes" il ne devrait pas y avoir d'exception.
Or, comme je vous l'ai déjà fait remarquer, Pie XII, par son Décret "Ne temere" affirme que Saint Pie X n'a pas pris une bonne décision disciplinaire en accordant certaines concessions pour la validité du mariage. Ce n'est qu'un exemple précis mais ceci est encore plus évident sur le fait que tous les changements disciplinaires que l'Eglise a pratiqués, c'est qu'elle a forcément trouvé la loi ancienne nuisible aux âmes, ou du moins nuisible à partit d'un certain moment, pour qu'elle l'ait changée sinon elle ne l'aurait JAMAIS changée. Et dans le cas que je vous ai donné un pape reconnaît que c'est le changement lui-même qui a été nuisible pour les âmes.

Le problème que nous avons entre nous, chère Gabrielle est le suivant:

Vous, vous croyez en une Eglise et un pape qui sont infaillibles en tout et c'est parce qu'ils sont infaillibles en tout que vous leur donnez votre coeur sans réserve. Vous aimez l'Eglise à cause de l'impeccabilité du pape comme les romain donnait leur coeur et leur encens à César parce qu'il croyait qu'il était Dieu. mais comme le pape est faible et pécheur cela vous entraine à faire de ses faiblesses et de ces péchés des repères aussi solides, voire même plus solides que les dogmes qu'il enseigne !

Pour ma part, je crois en une Eglise et un pape infaillible sur la foi et les moeurs. Je crois que le pape doit être obéi même quand il commet des erreurs dans ses agissement mais pas approuvé quand ses actions sont manifestement contre la sagesse de l'Eglise et ce qu'ils ont dit eux-mêmes dans leur enseignement infaillible. C'est d'ailleurs comme cela que tous les bons enfants du monde obéissent à leurs parents.

Moi, j'aime l'Eglise avec la peccabilité du pape. Jésus aurait pu rester sur terre, il n'aurait pas eu besoin de pape, il aurait pu mettre un ange infaillible en tout, il a mis un homme faible comme moi, pécheur comme moi, mais infaillible sur les vérités divines et avec une autorité sur toute l'Eglise ...que Dieu soit loué !
Est-ce que cela doit m'humilier que d'obéir à un pape qui peut se tromper. Peut-être mais le problème est vite résolu...jésus Le DIeu vivant, le Juste par excellence s'est soumis aux hommes et aux pires des hommes injustes.
Je sais qu'en obéissant à mes parents ou à mon pape, les uns et l'autre, faibles et pécheurs, j'obéis à Dieu lui-même qui est toute perfection et cela me suffit...je n'ai nul besoin de fantasmer sur un supposée infaillibilité totale ou une impeccabilité de cette autorité intermédiaire à qui Dieu a momentanément donné la charge de me conduire.

Régis

Nombre de messages : 509
Date d'inscription : 30/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Les Anarchistes. (complet) Empty Re: Les Anarchistes. (complet)

Message  gabrielle le Dim 06 Déc 2009, 5:39 pm

Donnez-moi la citation in-extenso où le pape Pie XII affirme que le pape saint Pie X s'est planté...

Je n'ai jamais crue ou même penser qu'un pape était impeccable.

mais, il reste que l'Église ne donnera jamais une loi nuisible aux âmes.
gabrielle
gabrielle

Nombre de messages : 17985
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Les Anarchistes. (complet) Empty Re: Les Anarchistes. (complet)

Message  gabrielle le Dim 06 Déc 2009, 5:42 pm

J'oubliais, bonne nuit Régis... sunny moi je décroche pour ce soir
gabrielle
gabrielle

Nombre de messages : 17985
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Les Anarchistes. (complet) Empty Re: Les Anarchistes. (complet)

Message  ROBERT. le Dim 06 Déc 2009, 5:47 pm

gabrielle a écrit:Donnez-moi la citation in-extenso où le pape Pie XII affirme que le pape saint Pie X s'est planté...

Je n'ai jamais crue ou même penser qu'un pape était impeccable.

mais, il reste que l'Église ne donnera jamais une loi nuisible aux âmes.


Comme on dit ici, il ne faut pas mélanger le tour et l'alentours... comme il ne faut pas confondre IMPECCCABILITÉ et INFAILLIBILITÉ...
ROBERT.
ROBERT.

Nombre de messages : 34713
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Les Anarchistes. (complet) Empty Re: Les Anarchistes. (complet)

Message  Louis le Dim 06 Déc 2009, 7:54 pm

le premier sophisme….
.
C'est là la raison pour laquelle le premier sophisme employé pour amener la révolution fut appelé le SECRET MAÇONNIQUE par excellence.

Barruel raconte comment il put un jour s'introduire dans une Loge pour assister à la réception d'un apprenti (1).

« L'article important pour moi, dit-il, était d'apprendre enfin le fameux secret de la maçonnerie. On fit passer le récipiendaire sous la voûte d'acier pour arriver devant une espèce d'autel, où on lui fit un discours sur l'inviolabilité du secret qui allait lui être confié et sur le danger de manquer au serment qu'il devait prononcer. Le récipiendaire jure qu'il veut avoir la tête coupée, s'il vient à trahir le secret. Le Vénérable, assis sur un trône derrière l'autel, lui dit alors: « Mon cher F.:., le secret de la Franc-Maçonnerie consiste en ceci : Tous les hommes sont égaux et libres, tous les hommes sont frères. » Le Vénérable n'ajouta pas un mot. On s'embrassa et on passa au repas maçonnique. « J'étais alors, continue Barruel, si éloigné de soupçonner une intention ultérieure dans ce fameux secret, que je faillis éclater de rire lorsque je l'entendis et que je dis à ceux qui m'avaient introduit : Si c'est là tout votre grand secret, il y a longtemps que je le sais. » Et en effet, si l'on entend par « égalité » et « liberté » que les hommes ne sont pas faits pour être esclaves de leurs frères, mais pour jouir de la liberté que Dieu donne à ses enfants; si par « fraternité » on veut dire qu'étant tous les enfants du Père céleste, les hommes doivent tous s'aimer, s'aider mutuellement comme des frères, on ne voit pas qu'il soit besoin d'être maçon, pour apprendre ces vérités. « Je les trouvais bien mieux dans l'Evangile que dans leurs jeux puérils », dit Barruel. Il ajoute : « Je dois dire que dans toute la Loge, quoiqu'elle fût assez nombreuse, je ne voyais pas un seul maçon donner au grand secret un autre sens. »

Barruel observe qu'il n'y avait là que des non initiés: et la preuve qu'il en donne est qu'aucun de ceux qui assistaient à cette tenue ne donna dans la Révolution, si ce n'est le Vénérable.

C'est qu'en effet si la Franc-Maçonnerie est une association très nombreuse d'hommes, unis par des serments et apportant tous une coopération plus ou moins consciente et plus ou moins directe à l'œuvre voulue, il n'est qu'un petit nombre d'initiés connaissant le dernier objet de l'association même. Cet objet, il faut donc, pour cette époque, le trouver dans ces mots « Egalité, Liberté, » puisqu'ils étaient donnés à l'apprenti comme le secret de la société, secret à garder sous les plus graves peines consenties par serment, secret à méditer et dont le sens profond serait livré peu à peu dans des initiations successives.


1. T. II, p. 278 et seq. Edit. princeps.

A suivre : Egalité, liberté : signification.

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
Louis
Louis
Admin

Nombre de messages : 12427
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Les Anarchistes. (complet) Empty Re: Les Anarchistes. (complet)

Message  Régis le Lun 07 Déc 2009, 2:50 am

"Le décret Ne Temere promulgué par l'ordre de Notre prédécesseur Pie X, déclarait dans son article XI que tous ceux qui avaient été baptisés dans l'Église catholique, même s'ils avaient après coup abandonné l'Église, étaient tenus d'observer la forme du mariage telle que le Concile de Trente l'avait définie.

Cependant afin que ne deviennent pas invalides les mariages de ceux qui nés de parents non catholiques, mais baptisés dans l'Église catholique furent élevés depuis leur enfance, soit dans l'hérésie, soit dans le schisme, soit dans l'incroyance, soit en dehors de toute religion, le Code de Droit canonique décida que ces baptisés n'étaient pas tenus d'observer la forme canonique du mariage.

Or l'expérience de trente années a montré à suffisance que cette exemption — permettant de ne pas observer la forme canonique du mariage — concédée aux baptisés dans l'Église catholique, ne fut pas favorable au bien des âmes, tout au contraire, pour la solution des cas elle a souvent multiplié les difficultés, c'est pourquoi, il Nous a paru opportun de supprimer l'exemption citée."


(D'après le R. P. A. Delchard S. J. Motu proprio « Decretum Ne Temere » du Ier août 1948 dans la Nouvelle Revue Théologique, décembre 1948, p. 1080).
Rapporté par Karl sur DJ

D'ailleurs que sont les grandes Reformes, celle de Grégoire VII et celle du Concile de Trente sinon l'abolition de lois qui étaient nocives pour les âmes.

Lorsque un pape (je ne sais plus lequel) a décidé que l'élection d'un pape simoniaque serait nulle, c'est qu'il a mis fin à une loi de l'Eglise qui permettait ( ou plutôt qui ne prévoyait pas) qu'un pape puisse s'emparer du Siège de Pierre de cette façon odieuse. D'ailleurs s'il n'y avait jamais eu dans l'Eglise des papes qui obtinssent le Siège de Pierre de cette façon, il n'y aurait jamais eu de loi pour empêcher une chose qui de toute façon n'était pas possible.

Je sais qu'en THEORIE, vous admettez que le pape n'est pas impeccable mais au cas où un pape pêche, vous affirmerez jusqu'à la mort que ce n'est pas un péché. C'est aussi la théorie de Vincent Zins qui a INVENTE de toute pièces, comme un autre fou-thèse, la théorie selon laquelle certaines hypothèses sont possible de soi mais pas de fait.

Le pape peut pécher mais il ne pèche pas !
Le pape peut devenir hérétique (et n'être plus pape) mais cela n'est qu'un hypothèse d'école !
Le pape peut commettre une erreur politique mais dans la réalité la politique de tous les papes est absolument irréprochable.

Le pape est infaillible sur la foi et les moeurs comme le consigne le dogme, il peut commettre des erreurs sur le reste mais je flingue le premier qui montre une de ces erreurs qui ne peut être qu'imaginaire et profondément IMPIE.

Régis

Nombre de messages : 509
Date d'inscription : 30/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Les Anarchistes. (complet) Empty Re: Les Anarchistes. (complet)

Message  gabrielle le Lun 07 Déc 2009, 8:54 am

Si je comprends bien le texte, il ne fut pas favorable pour la solution des cas.

Après expérience Pie XII décida de l'enlever.

Le Père Goupil dans "La règle de la foi", pp 37-38 , dit ceci:


Nous ne prétendons pourtant pas que la loi ecclésiastique, bonne généralement, ne puisse avois des inconvénients particuliers; mais nous disons que par elle le bien commun est procuré, et qu'elle offre uplus davantages que d'inconvénients. Nous ne disons pas que la loi ecclésiastique soit en chaque cas la meilleure ni la plus opportune, et c'est pourquoi il est permis d'en poursuivre respectueusement la modification ou même l'abrogation; mais nous disons que, telle quelle, elle est utile au bien des âmes. Enfin il est possible qu'une loi bonne torune au détriment d'un particulier, qui se rend coupable en enfreignant la loi; mais ce préjudice vient de sa malice et non de la loi elle-même, selon cette parole de Saint Paul : "Ainsi le précepte qui devait conduire à la vie, s'est trouvé pour moi conduire à la mort ( Rom. VII,10

Qu'un pape puisse péché cela se peut, que nous puissions juger de sa conscience, de ses actes et du haut d'une autorité chimérique déclarer: C'est un péché! Je ne le crois pas.

Tout catholique peut suivre sans inquiétude toutes les décisions donner par le Saint Siège jusqu'à la mort de Pie XII, personne n'a le droit de les inquiéter, mépriser, harceler, éloigner de sa compagnie ou de ses relations. Celui qui agirait de cette façon, pèche contre la charité fraternelle... personne n'a le droit devant Dieu de dire que celui qui suit les directives du Siège Apostolique, ou du catéchisme de Saint Pie X est semblable à celui qui sacrifie aux idoles.

Voyez-vous Régis, ce qui est troublant dans vos propos, ce n'est pas le fait que vous disiez qu'il aurait mieux valut, selon vous, ne pas signer de Concordat, mais c'est la violence et les attaques verbales contre tous les Pontifes à partir de Pie VII... cela n'est pas digne de vous.

Vous refusez les conséquences que j'ai émises hier, soit, pour la bulle de Paul IV... le trait était forcé. Very Happy

Mais ceci le trait n'est pas forcé du tout, il est logique selon la foi et le CIC


gabrielle a écrit:Pour ce qui est de Pie VII et ses succéseurs, ils se sont fait de façon publique complice de la FM , des hérétiques et schismatiques, or ce faisant ils ont défailli publiquement dans la Foi ce qui selon le canon 188 art 4 équivalait à une renonciation tactite de leur office.

Nous devons constater, selon votre dérmarche, la vacance su Siège apostolique depuis PIe VII , ce qui a pour effet que le code de droit n'a jamais été publié légitimement, que tous les changements disciplinaires sont nuls, que toutes les canonisations sont de la frimes.

Une dernière chose, c'est avec moi que vous discutez, je ne vois pas ce que l'Abbé Zins vient faire dans la discussion. Si vous désirez discutez avec lui, allez sur son forum dans "questions et demandes" mais de grâce, cessez de ramener son nom à toutes les sauces.

Le premier Siège n'est jugé par personne.
gabrielle
gabrielle

Nombre de messages : 17985
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Les Anarchistes. (complet) Empty Re: Les Anarchistes. (complet)

Message  Via Crucis le Lun 07 Déc 2009, 12:11 pm

Tous les vrais Papes ont prêché le même Evangile que Saint Paul : Jésus-Christ Crucifié ! Ils n'ont pas changé le dogme, ni la foi, ni les lois relatives à la foi et aux moeurs. L'Esprit Saint les a assistés tout au long de leur ministère dans tous leurs prêches et toutes leurs exhortations, homélies, lois et canons.

Si à nos yeux humains de laïcs, sans capacité suffissante de discernement, il pourrait sembler que des vrais Papes aient pu commettre des erreurs au niveau de leurs alliances politiques, il n'est absolument pas impossible que ces Papes aient connu la volonté divine au sujet de ces alliances, et qu'ils aient agi sous l'ordre de Dieu ! Si Dieu a pu permettre ce qui paraît être à nos yeux une "mésalliance" il se pourrait que justement cette "mésalliance" soit réalisée pour précisément satisfaire le plan divin pour le bien de l'Eglise et la réalisation des prophéties car les gens ne sont pas devenus meilleurs avec les siècles mais plutôt bien plus mauvais depuis 1789 en particulier !

Les vrais papes, savaient très bien qu'il y avait déjà une infiltration au sein même de la Curie de "forces" pas très catholiques mais cela ne les a pas empêchés non seulement de dénoncer les hérétiques, ni de condamner les mouvements modernistes (le Sillon), ni de mettre leurs livres à l'index (ainsi on sait qui est suspect d'hérésie comme Ratziblatte par exemple dont les livres ont été mis à l'index), mais ils n'ont pas cessé de prêcher la même chose que leurs prédécesseurs : Jésus-Christ Crucifié !

Aucun de nous n'a le droit de juger le Pape ! Seul Dieu peut le juger !

Après V2 les pseudo-papes n'ont pas changé le Credo officiel en latin (s'ils l'avaient changé cela aurait fait scandale partout dans la chrétienté et cela aurait dévoilé à tous la noirceur de leur âme), mais en douce et très subtilement, ils ne prêchent plus ce que Saint Paul recommande c'est à dire Jésus Crucifié ! Ils prêchent le contraire ! Dans leurs prêches ils prêchent tout autre chose : l'homme, l'homme, l'homme, et l'intrus actuel Ratziblatte pour couronner le tout prêche maintenant dans sa dernière encyclique Caritas in Veritate en plus de l'homme, l'homme, l'homme, l''argent, l'argent, l'argent , le pouvoir, le pouvoir, le pouvoir, sous le prétexte fallacieux de "solidarité", d'union entre les peuples, et de "communauté fraternelle" !!!

"Faites ce qu'ils disent mais ne faites pas ce qu'ils font" a dit Notre Seigneur au sujet des Pharisiens !

Aucun vrai Pape ne s'est permis le syncrétisme des intrus vaticandesques ! Ils ont toujours prêché la même chose !

Les intrus eux ont changé la messe, aboli la succession apostolique par le nouvel ordo des ordinations épiscopales, et la foi par le biais de V2 ! Car ne nous y trompons pas V2 est leur vrai Crédo ! Le reste n'est qu'une façade !

Maintenant, il faut savoir que lorsque l'on coupe la tête à un corps d'homme, le corps meurt, et lorsqu'il n'y a plus de tête, le corps est donc enterré, et ce corps est enterré soit avec la tête si on n'a pas emporté celle-ci quelque part, soit avec la tête ensemble au même endroit !

Le Siège de Pierre est vide ! Il n'y a pas de tête visible de l'Eglise; "on ne sait où on l'a mis" ont dit les Saintes Femmes en ne trouvant pas le corps de Jésus dans le tombeau, et on ne sait pas non plus actuellement où est le corps visible de l'Eglise ! C'est cela "l'Eglise est éclipsée" ! On ne la voit plus : où est donc son corps ? Et bien son corps, bien qu'il soit Un, a été si je puis dire "découpé en mille morceaux" (une foule de fraternités ont surgi divisées entre elles, schisme, apostasie et attaques contre la foi catholique, persécutions contre les catholiques voilà ce que l'on constate partout ) !

On sait où se trouve sa tête invisible, Jésus-Christ : au Ciel avec les anges et tous les saints !

Ce que les prêtres et évêques sédévacantistes ou tradis ne comprennent pas c'est qu'ils devaient eux aussi être ensevelis pour pouvoir ressusciter ensuite d'une manière glorieuse !

Les porte de l'Enfer n'ont pas prévalu sur le Christ alors qu'il était descendu dans le tombeau ! Elles n'ont pas prévalu et ne prévaudront jamais sur l'Eglise ! Car l'Eglise du Christ, la vraie (pas celle de Ratzi et consorts), est ETERNELLE ! Elle est Une, Sainte, Catholique et Apostolique !
Via Crucis
Via Crucis

Nombre de messages : 2900
Date d'inscription : 22/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Les Anarchistes. (complet) Empty Re: Les Anarchistes. (complet)

Message  gabrielle le Mar 08 Déc 2009, 8:57 am

La véritable Église Catholique se trouve là où une âme professe la foi sans compromis.
gabrielle
gabrielle

Nombre de messages : 17985
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Les Anarchistes. (complet) Empty Re: Les Anarchistes. (complet)

Message  Via Crucis le Mar 08 Déc 2009, 10:39 am

Gabrielle a écrit :

La véritable Église Catholique se trouve là où une âme professe la foi sans compromis

Les Anarchistes. (complet) 956204
Via Crucis
Via Crucis

Nombre de messages : 2900
Date d'inscription : 22/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Les Anarchistes. (complet) Empty Re: Les Anarchistes. (complet)

Message  Louis le Mar 08 Déc 2009, 7:08 pm

Egalité, liberté : signification.
.

Dans son récent ouvrage, M. Gustave Bord confirme cette manière de voir. D'après lui aussi, la première suggestion lancée dans le monde par la Franc-Maçonnerie pour préparer les voies à la Jérusalem de nouvel ordre, le Temple que les francs-maçons veulent élever sur les ruines de la civilisation chrétienne, ce fut l'idée d'égalité.

Notre-Seigneur Jésus-Christ avait prêché l'égalité, mais une égalité procédant de l'humilité, qu'il sut mettre dans le cœur des grands.

« Les rois des nations dominent sur elles. Pour vous, ne faites pas ainsi; mais que le plus grand parmi vous soit comme le dernier, et celui qui gouverne comme celui qui sert » (Luc, XXII, 25-26).

A cette égalité de condescendance qui incline les grands vers les petits, la Franc-Maçonnerie substitue l'égalité d'orgueil qui dit aux petits qu'ils ont le droit de s'estimer au niveau des grands ou d'abaisser les grands jusqu'à eux. L'égalité orgueilleuse, prêchée par elle, dit aussi bien à la brute qu'à l'infortuné : « Vous êtes les égaux des plus hautes intelligences, des puissants et des riches et vous êtes le nombre ». Le mot « liberté » précisait cette signification : l'égalité parfaite ne doit se trouver que dans la liberté totale, dans l'indépendance de chacun, à l'égard de tous, après la rupture définitive des liens sociaux. Plus de maître, plus de magistrats, plus de pontifes ni de souverains; tous égaux sous le niveau maçonnique, et libres de suivre leurs instincts, — telle était la signification totale des mots : égalité, liberté.
Tiré de La Conjuration anti chrétienne. Op. cit.

A suivre : … signification : effets.

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
Louis
Louis
Admin

Nombre de messages : 12427
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Les Anarchistes. (complet) Empty Re: Les Anarchistes. (complet)

Message  ROBERT. le Mer 09 Déc 2009, 4:19 pm

gabrielle a écrit:La véritable Église Catholique se trouve là où une âme professe la foi sans compromis.


"Là où est la Foi, là est l'Église" a déjà dit un Saint, dont le nom m'échappe...
ROBERT.
ROBERT.

Nombre de messages : 34713
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Les Anarchistes. (complet) Empty Re: Les Anarchistes. (complet)

Message  Louis le Mer 09 Déc 2009, 4:52 pm

2 6 9


(6) Q. Pourquoi devons-nous accepter avec respect et obéissance ce que le pape et les évêques nous commandent?

R. Parce que le pape et les évêques nous commandent au nom de Notre-Seigneur Jésus-Christ.


Catéchisme catholique, Québec, 1951.

Clément XIV n'a pas plus erré que ses prédécesseurs et ses successeurs sur le siège de Saint-Pierre; mais il promulgua le célèbre Bref Dominus ac Redemptor qui accordait aux princes coalisés l'abolition de la Compagnie de Jésus, en refusant toutefois de la condamner. « Ceux qui accusent la faiblesse de Clément XIV, dit L. Veuillot, ne se mettent pas à sa place, ne voient pas la situation comme elle lui apparaissait. » « Pauvre Pape ! s'écria saint Alphonse de Liguori en apprenant la douloureuse nouvelle : Pauvre Pape ! que pouvait-il faire ? » Et après un moment : « Volonté du Pape, volonté de Dieu! » Et il s'imposa un inviolable silence. Clément XIV mourut sans avoir vu la tranquillité s'établir dans l'Eglise, sans avoir pu la conquérir pour lui-même.

Mgr. H. Delassus, in La conjuration antichrétienne.

Les caractères gras sont de moi.

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
Louis
Louis
Admin

Nombre de messages : 12427
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Les Anarchistes. (complet) Empty Re: Les Anarchistes. (complet)

Message  gabrielle le Jeu 10 Déc 2009, 6:56 am

Les Anarchistes. (complet) J_11se10
gabrielle
gabrielle

Nombre de messages : 17985
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Les Anarchistes. (complet) Empty Re: Les Anarchistes. (complet)

Message  ROBERT. le Jeu 10 Déc 2009, 1:10 pm

gabrielle a écrit:Les Anarchistes. (complet) J_11se10

Les Anarchistes. (complet) 873726
ROBERT.
ROBERT.

Nombre de messages : 34713
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Les Anarchistes. (complet) Empty Re: Les Anarchistes. (complet)

Message  Louis le Jeu 10 Déc 2009, 6:20 pm

… signification : effets.
.
Ce double dogme maçonnique devait avoir et a pour effet de détruire toute hiérarchie et de lui substituer l'anarchie, c'est-à-dire d'anéantir la société. Tandis que la doctrine prêchée par Notre-Seigneur Jésus-Christ eut pour effet l'abolition de l'esclavage et l'exercice d'une autorité et d'une obéissance prenant, l'une son inspiration, l'autre son pouvoir dans la volonté de Dieu, ce qui régénéra l'humanité et produisit la civilisation chrétienne.

« L'idée de l'égalité orgueilleuse que la Franc-Maçonnerie s'ingénia à faire entrer dans les entrailles de la nation est, dit M. Gustave Bord, la plus néfaste, la plus terrible qui se puisse imaginer. La substitution de l'idée d'égalité à l'idée de hiérarchie est destructive de toute idée sociale. Elle conduit les sociétés aux pires cataclysmes. »

Et plus loin : « Les idées d'égalité sociale imprégnèrent leurs mentalités (des Francs-Maçons), à tel point qu'elles se manifestèrent avant, leurs idées antireligieuses, qui triomphèrent à leur tour, non pas comme unique but de la maçonnerie, mais comme conséquence de l'application de leurs théories de l'égalité à l'an delà, après les avoir appliquées à la vie sociale et politique; non seulement ils s'en imprégnèrent, mais encore ils feront adopter à la France et à l'Europe entière leurs doctrines devenues la raison d'être des sociétés nouvelles. »

Tiré de La Conjuration anti chrétienne. Op. cit.

A suivre : en 1792 : la fin du mystère.

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
Louis
Louis
Admin

Nombre de messages : 12427
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Les Anarchistes. (complet) Empty Re: Les Anarchistes. (complet)

Message  Louis le Ven 11 Déc 2009, 7:38 pm

en 1792 : la fin du mystère.
.
Ce fut le 12 août 1792 que la maçonnerie crut que le temps du mystère était passé, que le secret était désormais inutile. « Jusque-là les Jacobins n'avaient daté les fastes de leur Révolution que par les années de leur prétendue liberté. En ce jour, Louis XVI, depuis quarante-huit heures déclaré par les rebelles déchu de tous les droits au trône, fut emmené captif aux tours du Temple. En ce même jour, l'ensemble des rebelles, prononça qu'à la date de la liberté, on ajouterait désormais dans les actes publics la date de l'égalité. Ce décret lui-même fut daté de la quatrième année de la liberté; la première année, le premier jour de l'égalité 1. »

____________________________________________

1 Il est à remarquer que les deux mots dont est composé le nom que les francs-maçons se sont donné marquent, le premier, ce qu'ils sont, ou du moins ce qu'ils veulent être et tout le genre humain avec eux, c'est-à-dire libres ou francs, au sens marqué d'indépendance; et le second, ce qu'ils veulent faire : maçonner construire LE TEMPLE. Nous dirons plus loin ce que ce temple veut être.

Le mot fraternité n'a complété la trilogie que plus tard. Il servit de masque à la société pour la faire paraître comme une institution de bienfaisance.

Observons que la formule sacrée des mystères maçonniques était si précieuse à Voltaire que Franklin ayant eu la bassesse de lui présenter ses enfants à bénir, il ne prononça sur eux que ces paroles: Egalité, Liberté. (Condorcet, Vie de Voltaire.)

Tiré de La Conjuration anti chrétienne. Op. cit.

A suivre : Barruel réfute.

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
Louis
Louis
Admin

Nombre de messages : 12427
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Les Anarchistes. (complet) Empty Re: Les Anarchistes. (complet)

Message  Louis le Sam 12 Déc 2009, 7:36 pm

Barruel réfute.
.
« Il existe, dit Barruel, un livre imprimé il γ a cinquante ans (par conséquent vers 1750) sous ce titre : De l'origine des francs-maçons et de leur doctrine. Cet ouvrage m'eût été bien utile, si je l'avais connu plus tôt. Qu'on ne m'accuse pas d'avoir été le premier à dévoiler qu'une égalité et une liberté impies et désorganisatrices étaient le grand secret des arrière-loges. L'auteur le disait aussi positivement que moi et le démontrait clairement en suivant pas à pas les grades de la maçonnerie écossaise, tels qu'ils existaient alors. »

Tiré de La Conjuration anti chrétienne. Op. cit.

A suivre : égalité, liberté : ne pas juxtaposer

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
Louis
Louis
Admin

Nombre de messages : 12427
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Les Anarchistes. (complet) Empty Re: Les Anarchistes. (complet)

Message  gabrielle le Lun 14 Déc 2009, 10:06 am

Suite à ce passage de Louis:

Clément XIV n'a pas plus erré que ses prédécesseurs et ses successeurs sur le siège de Saint-Pierre; mais il promulgua le célèbre Bref Dominus ac Redemptor qui accordait aux princes coalisés l'abolition de la Compagnie de Jésus, en refusant toutefois de la condamner. « Ceux qui accusent la faiblesse de Clément XIV, dit L. Veuillot, ne se mettent pas à sa place, ne voient pas la situation comme elle lui apparaissait. » « Pauvre Pape ! s'écria saint Alphonse de Liguori en apprenant la douloureuse nouvelle : Pauvre Pape ! que pouvait-il faire ? » Et après un moment : « Volonté du Pape, volonté de Dieu! » Et il s'imposa un inviolable silence. Clément XIV mourut sans avoir vu la tranquillité s'établir dans l'Eglise, sans avoir pu la conquérir pour lui-même.

Mgr. H. Delassus, in La conjuration antichrétienne.

Notre ami Wulfrano envoie ce commentaire. Il sera traduit dans la journée. Via où êtes-vous?


Tenemos el caso vergonzoso del Papa Clemente XIV quien en el siglo XVIII suprimió la Sagrada Orden Religiosa de los Jesuitas por presión calumniosa que sobre él ejercieron las logias luciferinas judío-masónicas, a través de reyes y príncipes europeos débiles, venales y pendejos, que nos hacen recordar al Delfín y a los Obispos que entregaron a Santa Juana de Arco a los verdugos ingleses por monedas de oro.

Las consecuencias de tal supresión fueron entre otras (1) el abandono de las misiones católicas en la India, China y Japón, (2) la frustración de vocaciones para los noviciados jesuitas con la consiguientes pérdida de nuevos y santos sacerdotes católicos, y (3) un libertinaje político desenfrenado -ya sin vigilancia ni denuncia por parte de los Jesuitas- que dio comienzo a la Revolución Francesa de 1789, la cual introdujo el laicismo ateo en todas las repúblicas del mundo.

Su nombre oficial fue Clemente XIV pero, a pesar de ser Papa, en este punto hizo la voluntad del Diablo y así poco importa cómo se llame. Mientras Clemente XIV y sus cortesanos embajadores lameculos masones de Portugal (Pombal), de España (Aranda, Floridablanca, Campomanes) y de Austria (la vieja ignorante Teresa) se la pasaban todo el día sin hacer nada más que estar de parlanchines y estarse rascando los huevos o estarse abanicando el fondillo hediondo, tragando como cerdos y bebiendo como amibas… en la América Española, con indescriptibles penalidades y sufrimientos atroces, los misioneros JESUITAS españoles construían pacientemente un Nuevo Imperio Católico para la Mayor Gloria de Dios y, en la América Francesa, en medio de crueles mutilaciones e inhumanas torturas los misioneros JESUITAS franceses derramaban su preciosa sangre en honor de Cristo Rey, bautizando bestias feroces que se hacían pasar por indígenas iroqués. Pongámosle, pues, a este Papa el nombre de Inclemente XIV…

Como jamás se arrepintió de su acción gravísimamente anticatólica y sí masónica, ni se te ocurra pensar que este Papa alcanzó Clemencia ni que está en compañía de San Ignacio de Loyola en el Cielo, el fundador precisamente de la gloriosa Compañía de Jesús que este Papa inclementemente se atrevió a suprimir.
gabrielle
gabrielle

Nombre de messages : 17985
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Les Anarchistes. (complet) Empty Re: Les Anarchistes. (complet)

Message  Sandrine le Lun 14 Déc 2009, 10:40 am

gabrielle a écrit:


Notre ami Wulfrano envoie ce commentaire. Il sera traduit dans la journée. Via où êtes-vous?


Tenemos el caso vergonzoso del Papa Clemente XIV quien en el siglo XVIII suprimió la Sagrada Orden Religiosa de los Jesuitas por presión calumniosa que sobre él ejercieron las logias luciferinas judío-masónicas, a través de reyes y príncipes europeos débiles, venales y pendejos, que nos hacen recordar al Delfín y a los Obispos que entregaron a Santa Juana de Arco a los verdugos ingleses por monedas de oro.

Las consecuencias de tal supresión fueron entre otras (1) el abandono de las misiones católicas en la India, China y Japón, (2) la frustración de vocaciones para los noviciados jesuitas con la consiguientes pérdida de nuevos y santos sacerdotes católicos, y (3) un libertinaje político desenfrenado -ya sin vigilancia ni denuncia por parte de los Jesuitas- que dio comienzo a la Revolución Francesa de 1789, la cual introdujo el laicismo ateo en todas las repúblicas del mundo.

Su nombre oficial fue Clemente XIV pero, a pesar de ser Papa, en este punto hizo la voluntad del Diablo y así poco importa cómo se llame. Mientras Clemente XIV y sus cortesanos embajadores lameculos masones de Portugal (Pombal), de España (Aranda, Floridablanca, Campomanes) y de Austria (la vieja ignorante Teresa) se la pasaban todo el día sin hacer nada más que estar de parlanchines y estarse rascando los huevos o estarse abanicando el fondillo hediondo, tragando como cerdos y bebiendo como amibas… en la América Española, con indescriptibles penalidades y sufrimientos atroces, los misioneros JESUITAS españoles construían pacientemente un Nuevo Imperio Católico para la Mayor Gloria de Dios y, en la América Francesa, en medio de crueles mutilaciones e inhumanas torturas los misioneros JESUITAS franceses derramaban su preciosa sangre en honor de Cristo Rey, bautizando bestias feroces que se hacían pasar por indígenas iroqués. Pongámosle, pues, a este Papa el nombre de Inclemente XIV…

Como jamás se arrepintió de su acción gravísimamente anticatólica y sí masónica, ni se te ocurra pensar que este Papa alcanzó Clemencia ni que está en compañía de San Ignacio de Loyola en el Cielo, el fundador precisamente de la gloriosa Compañía de Jesús que este Papa inclementemente se atrevió a suprimir.

D'une première lecture, j'ai retenu trois phrases qui je l'avoue, me choquent et ne me plaisent pas du tout ...

Tenemos el caso vergonzoso del Papa Clemente XIV ... : nous avons le cas honteux du Pape Clément XIV ...

Su nombre oficial fue Clemente XIV pero, a pesar de ser Papa, en este punto hizo la voluntad del Diablo y así poco importa cómo se llame... : Son nom officiel fut Clément XIV mais, en dépit d'être Pape, sur ce point il fit la volonté du Diable et ainsi peu importe comment il s'appelle ...

Pongámosle, pues, a este Papa el nombre de Inclemente XIV… : Tenons-nous, alors, à ce Pape le nom d'Inclément XIV ...

Mais attendons la bonne traduction complète de notre amie Via !
Sandrine
Sandrine

Nombre de messages : 4240
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 7 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum