L'architecture sacrée

Page 4 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: L'architecture sacrée

Message  ROBERT. le Sam 11 Avr 2009, 3:02 pm

Parce Domine a écrit:
Parabole a écrit: Si nous honorons les statues ou les anciens autels des églises voués au nouveau culte nous serons coupables de communicatio in sacris et si nous sommes indifférents dans ces lieux nous passerons pour des impies, des laïcards qui ne croient même plus en Dieu et nous ferons aussi scandale.

Est fort juste et son appréciation digne de méditation, et ce sans lancer la pierre à personne, il nous montre deux réalités... je ne vois pas comment nous pouvons faire pour échapper à l'une ou l'autre

Je vous souhaite, cher Parabole et Guillaume de Joyeuses Pâques et je partage également le point de Parabole qui est le même que celui de Parce Domine. Si l'Admin me donne la permission un peu plus tard, je pourrai raconter à ce propos (fréquentation des temples modernistes) un fait qui m'est arrivé en l'occurence...
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 32420
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'architecture sacrée

Message  Roger Boivin le Sam 11 Avr 2009, 5:08 pm

-
..me revoici Guillaume; en fait, en quelques mots, personnellement c'est la même position sur ce sujet, que Confiteor, Parce Domine, Marie-madelaine;

nous sommes en plein temps de persécution et ce universellement, faut pas l'oublier; tout les efforts sont mis en oeuvre en ce moment pour annihiler le moindre des chrétiens, des catholiques; ..tout le catholicisme en entier. Et cette machination n'est pas seulement humaine, elle est avant tout diabolique; donc on a à faire à des esprits supérieurs et déchainés.

Mettre les pieds en ces endroits en ce moment pour moi, dans ma conscience, quand on sait un minimum de ce qui se passe de profanation continuelle et qui perdure même s'accroit irréversiblement depuis des années, j'ai peine à concevoir qu'on puisse se hasarder à le faire et ce, instinct de prudence élémentaire, sans savoir ce que, à notre insue, on risque d'encourir ou de s'attirer d'anathème sur soi et sa famille, et ce malgré toutes les précotions qu'on croirait y avoir mis; et ce aussi sans oublier ce qu'on pourrait par le fait même sans doute rajouter d'offense, et donc de souffrance à Notre Seigneur et à sa Très Sainte Mère. Quand on ne sait pas, on imagine; et dans le doute on s'abstient, c'est à mon avis ce qu'il y a de mieux à faire; je parle ici pour moi-même, ne prenez pas ça personnel.

Je ne suis qu'un simple chrétien, donc loin d'être un téologien ou un canoniste ou même un philosophe, mais c'est ce que ma conscience me dicte. Et pour avoir lu ce que les autre y ont apporté d'avis et de renseignement, ça vient coroborer suffisemment ce que j'en pense.

En toute amitié Guillaume; ..il faut se placer devant le Seigneur et Maître, ce Dieu si bon et qui nous aime tant et qui est tant offensé ..et ne pas transiger avec la Vérité. Il n'y a pas de risque à prendre. La Foi est un précieux trésor ..mais dans des vases si fragiles.

-
avatar
Roger Boivin

Nombre de messages : 10767
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'architecture sacrée

Message  Invité le Dim 12 Avr 2009, 5:13 pm

Léon a écrit:-
..me revoici Guillaume; en fait, en quelques mots, personnellement c'est la même position sur ce sujet, que Confiteor, Parce Domine, Marie-madelaine;

nous sommes en plein temps de persécution et ce universellement, faut pas l'oublier; tout les efforts sont mis en oeuvre en ce moment pour annihiler le moindre des chrétiens, des catholiques; ..tout le catholicisme en entier. Et cette machination n'est pas seulement humaine, elle est avant tout diabolique; donc on a à faire à des esprits supérieurs et déchainés.

Mettre les pieds en ces endroits en ce moment pour moi, dans ma conscience, quand on sait un minimum de ce qui se passe de profanation continuelle et qui perdure même s'accroit irréversiblement depuis des années, j'ai peine à concevoir qu'on puisse se hasarder à le faire et ce, instinct de prudence élémentaire, sans savoir ce que, à notre insue, on risque d'encourir ou de s'attirer d'anathème sur soi et sa famille, et ce malgré toutes les précotions qu'on croirait y avoir mis; et ce aussi sans oublier ce qu'on pourrait par le fait même sans doute rajouter d'offense, et donc de souffrance à Notre Seigneur et à sa Très Sainte Mère. Quand on ne sait pas, on imagine; et dans le doute on s'abstient, c'est à mon avis ce qu'il y a de mieux à faire; je parle ici pour moi-même, ne prenez pas ça personnel.

Je ne suis qu'un simple chrétien, donc loin d'être un téologien ou un canoniste ou même un philosophe, mais c'est ce que ma conscience me dicte. Et pour avoir lu ce que les autre y ont apporté d'avis et de renseignement, ça vient coroborer suffisemment ce que j'en pense.

En toute amitié Guillaume; ..il faut se placer devant le Seigneur et Maître, ce Dieu si bon et qui nous aime tant et qui est tant offensé ..et ne pas transiger avec la Vérité. Il n'y a pas de risque à prendre. La Foi est un précieux trésor ..mais dans des vases si fragiles.

-


Hélas, cher Léon! Et vous, chers Confiteor, Parce Domine, Marie-madelaine et Parabole...je vois bien que vous avez raison.

Ces merveilles, quoiqu'elle constituent un témoignage formidable de la foi qu'avaient nos ancêtres, ainsi que de l'universalité de l'Eglise (dont le rayonnement s'est aussi inscrit dans l'architecture), ne sont qu'un vernis ! Satan y est bel et bien le maître depuis 40 ans.

Je dis: hélas! car pour des gens privés de repères et qui semblent "se retrouver" dans ces somptueuses bâtisses construites par nos ancêtres, que leur proposer qui puisse ressembler à l'Eglise de toujours?

Notre exemple? Notre vie militante, vivant dans un grand isolement, à lire le Missel dans nos demeures?

Je crois comprendre que la vraie beauté, nous devons la trouver dans l'exemple de Notre Seigneur Jésus Christ et dans les souffrances qu'il a endurées pour nous, souffrances auxquelles nous sommes tous appelés a nous unir.

En effet c'est beau mais...plus facile à dire qu'à faire...et c'est encore plus dur de le faire partager à d'autres! On voit bien, chers amis canadiens, que vous avez dépassé depuis longtemps une étape que je suis encore loin d'avoir atteinte!

J'aimerais avoir votre avis sur ce sujet de la vraie beauté...et je suis aussi intéressé par les informations dont Confiteor voulait nous entretenir.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'architecture sacrée

Message  Roger Boivin le Dim 12 Avr 2009, 5:18 pm

-
Heureux de vos dispositions mon cher Guillaume ! Vous me ravissez.
-
avatar
Roger Boivin

Nombre de messages : 10767
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'architecture sacrée

Message  gabrielle le Dim 12 Avr 2009, 5:35 pm

Guillaume a écrit:

Je dis: hélas! car pour des gens privés de repères et qui semblent "se retrouver" dans ces somptueuses bâtisses construites par nos ancêtres, que leur proposer qui puisse ressembler à l'Eglise de toujours?

Notre exemple? Notre vie militante, vivant dans un grand isolement, à lire le Missel dans nos demeures?

Je crois comprendre que la vraie beauté, nous devons la trouver dans l'exemple de Notre Seigneur Jésus Christ et dans les souffrances qu'il a endurées pour nous, souffrances auxquelles nous sommes tous appelés a nous unir.

En effet c'est beau mais...plus facile à dire qu'à faire...et c'est encore plus dur de le faire partager à d'autres! On voit bien, chers amis canadiens, que vous avez dépassé depuis longtemps une étape que je suis encore loin d'avoir atteinte!

J'aimerais avoir votre avis sur ce sujet de la vraie beauté...et je suis aussi intéressé par les informations dont Confiteor voulait nous entretenir.

La Foi qui seule peut nous sauver... Dieu fera le reste

Oui, l'exemple de la confession de la foi et ce n'est pas peu... Dieu fera le reste

La beauté de Jésus Crucifié dépasse défi toute connaissance, montrer cette beauté à ceux qui cherchent... Dieu fera le reste

Ce qui attirait les âmes vers Saint François d'Assise , c'était ces larmes et sa pénitence...Dieu fit le reste.
N'est-ce pas Saint Paul qui disait que nous courions pour obtenir une couronne éternelle.... mon cher Guillaume, votre disposition d'âme qui ne recule pas devant les sacrifices que Dieu nous demandent... me force à presser le pas... je vois déjà votre silhouette à mes côtés


Confiteor.... chose promise chose due...

En terminant, la véritable beauté , est un jeune Guillaume qui en 2009 malgré la tourmente et les souffrances et les rebiffades dont il est la victime, regarde la Croix et dit librement: Viens, toi que je désire ardemment, Mon Dieu j'ai peur, ne me quittez pas.
avatar
gabrielle

Nombre de messages : 17767
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'architecture sacrée

Message  Diane le Dim 12 Avr 2009, 5:53 pm

Guillaume a écrit :
Notre exemple? Notre vie militante, vivant dans un grand isolement, à lire le Missel dans nos demeures?

Je crois comprendre que la vraie beauté, nous devons la trouver dans l'exemple de Notre Seigneur Jésus Christ et dans les souffrances qu'il a endurées pour nous, souffrances auxquelles nous sommes tous appelés a nous unir.

En effet, cher Guillaume, la vraie beauté, est dans l’amour qu’une âme possède pour Dieu, s’unir à Jésus souffrant, le suivre pas à pas sur le chemin du calvaire est cent fois plus merveilleux que tout ce que le monde possède.

En ces temps apocalyptiques, renoncer à ce qui faisait les richesses de nos ancêtres est cent fois mieux que de mettre les pieds dans touts ces endroits où l’Infinie Majesté de Dieu a été si sauvagement mit à la porte.

Se sentir bien, là où Dieu est accepté, et être mal, a en perdre connaissance là où on ne veut pas de Lui , voilà à mon humble avis l’Amour avec un grand A

Guillaume a écrit :

En effet c'est beau mais...plus facile à dire qu'à faire...et c'est encore plus dur de le faire partager à d'autres! On voit bien, chers amis canadiens, que vous avez dépassé depuis longtemps une étape que je suis encore loin d'avoir atteints!

Mon cher ami, ne vous décourager pas, nous cela fait longtemps que nous sommes dans le combat, tandis que vous, vous commencé seulement, alors il est tout à fait normal de trouver cela dur au début.

Je ne pense pas qu’une âme s’habitue à cette situation, je pense seulement qu’elle apprend à aimer et qu’elle en arrive avec la grâce de Dieu à accepter tout par amour!

Étant jeune, Dieu vous a donné une grâce extraordinaire pour comprendre la situation, c’est évident qu’il vous chérit particulièrement et si vous savez correspondre à toutes les grâces vous deviendrez un très grand Saint!

C’est ce que je vous souhaite de tout mon cœur! !


Alors, manifestons notre foi et donnons l'exemple d'âmes aimantes! !
avatar
Diane

Nombre de messages : 5471
Date d'inscription : 28/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'architecture sacrée

Message  ROBERT. le Dim 12 Avr 2009, 6:34 pm

Marie-Madeleine a écrit:Guillaume a écrit :
Notre exemple? Notre vie militante, vivant dans un grand isolement, à lire le Missel dans nos demeures?

Je crois comprendre que la vraie beauté, nous devons la trouver dans l'exemple de Notre Seigneur Jésus Christ et dans les souffrances qu'il a endurées pour nous, souffrances auxquelles nous sommes tous appelés a nous unir.

En effet, cher Guillaume, la vraie beauté, est dans l’amour qu’une âme possède pour Dieu, s’unir à Jésus souffrant, le suivre pas à pas sur le chemin du calvaire est cent fois plus merveilleux que tout ce que le monde possède.

En ces temps apocalyptiques, renoncer à ce qui faisait les richesses de nos ancêtres est cent fois mieux que de mettre les pieds dans touts ces endroits où l’Infinie Majesté de Dieu a été si sauvagement mit à la porte.

Se sentir bien, là où Dieu est accepté, et être mal, a en perdre connaissance là où on ne veut pas de Lui , voilà à mon humble avis l’Amour avec un grand A

Guillaume a écrit :

En effet c'est beau mais...plus facile à dire qu'à faire...et c'est encore plus dur de le faire partager à d'autres! On voit bien, chers amis canadiens, que vous avez dépassé depuis longtemps une étape que je suis encore loin d'avoir atteints!

Mon cher ami, ne vous décourager pas, nous cela fait longtemps que nous sommes dans le combat, tandis que vous, vous commencé seulement, alors il est tout à fait normal de trouver cela dur au début.

Je ne pense pas qu’une âme s’habitue à cette situation, je pense seulement qu’elle apprend à aimer et qu’elle en arrive avec la grâce de Dieu à accepter tout par amour!

Étant jeune, Dieu vous a donné une grâce extraordinaire pour comprendre la situation, c’est évident qu’il vous chérit particulièrement et si vous savez correspondre à toutes les grâces vous deviendrez un très grand Saint!

C’est ce que je vous souhaite de tout mon cœur! !


Alors, manifestons notre foi et donnons l'exemple d'âmes aimantes! !


J'opine dans le sens de Marie-Madeleine et je vous souhaite à son instar que vous deveniez un très grand Saint et ne croyez surtout pas que c'est tout le temps facile pour nous, vieux routiers du combat, oh! non, au contraire... Le grand secret, elle l'a dit: Tout accepter par amour. Notre-Seigneur l'a fait pour nous, pour nous montrer l'exemple...comme vous le dites si bien au début, cher ami.
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 32420
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'architecture sacrée

Message  Roger Boivin le Dim 12 Avr 2009, 10:20 pm

Marie Madelaine a écrit :
" mettre les pieds dans touts ces endroits où l’Infinie Majesté de Dieu a été si sauvagement mit à la porte."


Vous avez en plein les mots qu'il faut Marie Madelaine !

Pourquoi nous qui voulons suivre Notre-Seigneur Jésus-Christ, Lui qui a été jeté dehors des églises, y remetterions-nous encore les pieds ? .. Pourquoi comme Loth nous retournerions-nous pour y jeter encore un regard ?

Bravo Marie Madelaine !
avatar
Roger Boivin

Nombre de messages : 10767
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'architecture sacrée

Message  ROBERT. le Lun 13 Avr 2009, 1:01 pm

Léon a écrit:Marie Madelaine a écrit :
" mettre les pieds dans touts ces endroits où l’Infinie Majesté de Dieu a été si sauvagement mit à la porte."


Vous avez en plein les mots qu'il faut Marie Madelaine !

Pourquoi nous qui voulons suivre Notre-Seigneur Jésus-Christ, Lui qui a été jeté dehors des églises, y remetterions-nous encore les pieds ? .. Pourquoi comme Loth nous retournerions-nous pour y jeter encore un regard ?

Bravo Marie Madelaine !

J'aime votre logique et votre "jarnigoine" chère Marie-Madeleine et cher Léon, témoins de votre amour de plus en grand de Dieu et de l'Église son Épouse...
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 32420
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'architecture sacrée

Message  gabrielle le Mer 10 Juin 2009, 11:16 am

http://www.phpbbserver.com/phpbb/viewtopic.php?t=4353&mforum=lelibreforumcat

Texte de Serge de Beketch, ancien franc-maçon, publié dans Le Libre Journal n° 71 (21 juin 1995) et mis en ligne par Paxi ici :
http://www.leforumcatholique.org/message.php?num=487776.

La “cathédrale” d’Evry, monument funéraire maçonnique

La décade dernière, nous posions à propos de la cathédrale d’Evry les questions suivantes :

En quoi la cathédrale d’Evry répond-elle aux exigences traditionnelles ?

Son emplacement correspond-il à un lieu sacré ?

A quels motifs ont obéi ses promoteurs ?

Son architecture est-elle conforme à la fonction technico-spirituelle d’une cathédrale ?

A la première question, il semble que l’on doive répondre négativement.

Evry tient sans doute son nom de "evre", mot gaulois pour sanglier. L’endroit plat, humide, marécageux évoque en effet plus une bauge qu’une "butte sacrée" ou une "colline inspirée", lieux sur lesquels sont de préférence élevées les cathédrales.

Pour répondre aux autres questions, il suffit d’ouvrir le numéro spécial d’"Infos 91" (revue de l’Eglise en Essonne).

Le père Alain Bobière, vicaire épiscopal chargé de mission pour le projet et la construction de la cathédrale, écrit : « Bâtir une cathédrale est une aventure. Une aventure de la foi. Bâtir une cathédrale c’est CROIRE que l’Eglise n’est pas moribonde... C’est affirmer que l’Eglise ne tourne pas frileusement le dos à la modernité... C’est vouloir RECONCILIER l’art et la prière, la beauté et l’évocation de Dieu. »

Le père Bobière « croit » que l’Eglise n’est pas moribonde. Il n’en est pas vraiment sûr. Il en a bien l’impression mais sans plus.

Le maître-d’oeuvre de la cathédrale veut affirmer que l’Eglise ne tourne pas le dos à « la modernité ». Mais qui donc est cette nouvelle divinité que l’Eglise devrait regarder en face ? Qu’est-ce qui fonde sa transcendance ? Modernité, mot creux, mot nul, mot pour ne rien dire. Mot pour dissimuler la vacuité, l’absence d’âme. Mot moderne, en somme. Mot qui porte le mépris de la Tradition.

Le responsable du projet s’investit de la mission de « réconcilier l’art et la prière » ? Mais qui lui a dit qu’ils étaient fâchés ? Où a-t-il vu que l’art ne priait plus et que la prière n’était plus un art ? A-t-il regardé une oeuvre des Ateliers de la Sainte-Espérance ? A-t-il visité le monastère du Barroux ? A-t-il assisté dans la minuscule église baroque de Gricigliano à un office pontifical selon le rite traditionnel ? A-t-il écouté une oeuvre d’olivier Messiaen ?

Si un art est fâché avec la prière, c’est justement l’art moderne, l’art de la modernité. L’art du néant vaniteux. Et celui-là, rien ne pourra jamais le réconcilier avec la majesté sereine de l’Ordre divin.

L’abbé Bobière, qui prétend « réconcilier la Beauté et l’évocation de Dieu », sait-il que son nom est un sobriquet vieux français qui signifie "présomptueux" ?

Et puis, ce mot "évocation"...

Dans une cathédrale, on invoque le Tout-Puissant (Larousse : « invoquer : implorer l’aide, le secours par des prières et des supplications »). On ne l’évoque pas (Larousse : « évoquer : appeler, faire apparaître par la magie, par l’imagination »).

D’ailleurs, le sens occulte du projet est confirmé, dans le même magazine, par la lettre de Guy Herbulot, évêque d’Evry-Corbeil-Essonnes :

« Le PEUPLE rassemblé est appelé à S’APPROPRIER ce lieu et à en faire SA demeure. »

« L’homme est un être de besoin, certes, mais il est aussi un être animé de DESIRS. D’où cette nécessité de créer UN ESPACE POUR LE DESIR. »

« Notre temps appelle à la réalisation de lieux de culture, de lieux religieux symboliques QUI DONNENT A L’HOMME LE POUVOIR de se RETROUVER davantage LUI-MEME. »

Et l’architecte Mario Botta qui a conçu le projet écrit en préambule à sa déclaration d’intention :

« J’ai pensé au projet de la maison de Dieu avec l’espoir de construire la MAISON DE L’HOMME »...

Et plus loin : « Cela offre une pause, un moment de silence, une occasion de réflexion et de prière QUI NOUS PARLE DE L’HOMME. » Et enfin : « Une cathédrale, aujourd’hui, c’est un signe d’une nouvelle attitude DE L’HOMME. »

Tout est dit.

La cathédrale d’Evry n’est pas élevée à la gloire de Dieu. Ses promoteurs ne prétendent pas en faire le pont entre la créature et son Créateur.

Ils n’ont pas bâti la demeure sur terre du Tout-Puissant, le Tabernacle où sera accueilli et adoré Celui qui s’est fait Homme.

Ses promoteurs ont élevé, avec les briques de la tour de Babel, le vaniteux palais de l’Homme, le lieu de ses désirs, l’occasion de se retrouver, de se prosterner non pas devant son Créateur mais devant lui-même.

La cathédrale d’Evry est la cathédrale où l’homme vénère non pas son Créateur mais lui-même, où l’HOMME-DIEU se dresse devant le DIEU FAIT HOMME.

« C’est un défi, proclame Guy Herbulot, évêque, je suis sûr que nous saurons le relever. »

Les habitués auront reconnu dans ce défi, dans cette auto-célébration de l’HOMME, la griffe du Maçon.

Il était prévisible que ceux qui se prétendent impudemment les héritiers « spéculatifs » des maîtres maçons, ouvriers libres dits aujourd’hui « opératifs » qui édifièrent les cathédrales du Moyen Age, ne resteraient pas à l’écart du premier projet de cathédrale « de la modernité ».

Sur les vingt-cinq membres que compte le comité de parrainage de la cathédrale, plus du quart appartiennent à la franc-maçonnerie.

Mais surtout, le projet lui-même exhibe, par sa conception architecturale, le sceau des loges.

Jadis, les maçons « opératifs » qui oeuvraient à dresser sur la terre de France ces vaisseaux de pierre en partance pour le ciel que sont les cathédrales avaient l’humble fierté de signer leur oeuvre d’un modeste signe à l’angle d’une pierre, au recoin d’une charpente ou sous le socle d’une statue.

Aujourd’hui, c’est le bâtiment entier qui proclame la toute-puissance maçonnique.

A l’oeil, la future cathédrale d’Evry affecte la forme d’un cylindre trapu posé sur sa base et dont le sommet est étrangement biseauté. La couverture est un cercle oblique qui enserre un gigantesque triangle transparent et que cerne une végétation de vingt-quatre tilleuls plantés dans une tranchée emplie de terre.

La simple comparaison des deux images montre que le toit d’Evry reproduit scrupuleusement le « Delta lumineux » que le maçon Oswald Wirth, occultiste, hermétiste, astrologue et surtout ami du mage sataniste Stanislas de Guaita(1), présente lui-même comme « l’un des principaux, l’un des plus frappants symboles de la franc-maçonnerie ».

Que signifie le « Delta lumineux » appelé aussi « triangle radiant » ?

Rien d’autre que la Tri-Unité, singerie satanique de la Trinité.

Citons Wirth : « On distingue trois parties de l’ensemble de l’emblème : un triangle qui porte en son centre l’oeil de l’intelligence ou du principe conscient (...) des rayons exprimant l’expansion constante de l’Etre (...) un cercle de nuage figurant le retour sur elles-mêmes des émanations expansives ».

Ce triangle orné d’un oeil est souvent présenté comme le symbole du Tout-Puissant. En fait, il est exactement le contraire. Il représente l’orgueil de l’homme ambitionnant de s’égaler à son Créateur.

Wirth écrit, à propos du triangle, qu’il symbolise la capacité de l’homme de « s’élever à la hauteur du point qui domine les deux autres » et de « faire jaillir la vérité du choc des contradictions », et ce par le seul secours de l’intelligence.

Le Delta lumineux, affirme-t-il encore, est l’équivalent maçonnique du Père Eternel. Les rayons expriment l’expansion constante de l’Etre. C’est-à-dire la capacité de l’homme de s’égaler à Dieu.

L’homme fait Dieu, c’est l’anti-Christ puisque le Sauveur est Dieu fait Homme.

Enfin, le cercle de nuage est mis en parallèle avec le Saint-Esprit. Il s’agit en réalité de la représentation symbolique de l’"Egregor", c’est-à-dire de l’âme collective, entité brutale et aveugle supposée égaler et contrebalancer la volonté divine.

Quant aux vingt-quatre tilleuls, leur charge symbolique est claire : l’essence choisie représente à la fois le sommeil de l’esprit, "hypnos", et l’amitié fraternelle ; le nombre vingt-quatre exprime, selon Warrain, « la combinaison de l’individualité consciente et maitresse de toutes ses énergies avec le Cosmos développant son harmonie complète ». En maçonnerie, l’Egregor achevé.

Vue du ciel, donc, et c’est significatif, la cathédrale d’Evry proclame l’ambition satanique du franc-maçon initié de s’affranchir de son Créateur en se substituant à lui.

Vue du sol, la cathédrale, cylindre biseauté et coiffé de verdure, évoquera un autre symbole maçonnique moins connu quoique plus répandu que le Delta lumineux : la colonne tronquée.

Il s’agit du monument funéraire qui, dans les cimetières, désigne la sépulture d’un franc-maçon. Il représente l’initié (pierre taillée, par opposition au profane, pierre brute) dont l’élan vital (colonne) est interrompu par la mort (brisure oblique) avant qu’il n’ait atteint la perfection (le chapiteau manquant) mais dont les vertus (couronne de laurier) honorent l’existence terrestre.

Cette griffe maçonnique omniprésente est confirmée par le montage financier qui a permis la construction de l’édifice.

Bafouant la loi de séparation de l’Eglise et de l’Etat qui stipule que « l’Etat ne reconnaît, ne salarie ni ne subventionne aucun culte », le franc-maçon Jack Lang avait tenu à débloquer des fonds pour lancer l’opération qui ne recueillait que l’indifférence hostile des fidèles sollicités (le total des quêtes a rassemblé moins de 20 % des fonds nécessaires). Puis un Comité de parrainage s’est créé qui ressemble à un annuaire de « Fraternelle ».

Et l’on pouvait lire, dans le Figaro du 26 juin 1992, ces lignes évidemment inspirées par ces mécènes et qui claquent comme un soufflet sur le visage du catholique : « Ainsi la cathédrale d’Evry devient-elle UN EMBLEME SOCIO-ECONOMIQUE, UN PHARE MEDIATIQUE, UNE MARQUE DE NOUVELLE LAICITE... » (!!!)

Les fidèles du diocèse d’Evry auront donc pour lieu de culte un monument funéraire maçonnique, un palais laïc, un support de publicité et de promotion.

Cela répond à la question que feint de se poser l’évêque Herbulot dans son article justement intitulé : « Signes et enjeu d’une cathédrale » : « Faut-il construire une cathédrale alors qu’il existe encore tant de SERVITUDES ACCABLANTES pour l’homme d’aujourd’hui ? »

Sans doute, il fallait le faire.

Mais autrement.

En évitant, au moins, la plus abjecte des servitudes.

Celle qui fait ployer le genou devant la « Modernité », ses grands prêtres et ses oeuvres ténébreuses.

(1) Celui qui écrivait en 1889 : « Quand les catholiques, ces anthropophages, recevront la communion dans la main, nous aurons gagné ».

Texte publié dans Le Libre Journal n° 71.
avatar
gabrielle

Nombre de messages : 17767
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'architecture sacrée

Message  ROBERT. le Mer 10 Juin 2009, 2:14 pm

.

..Me fait penser à l' "église" affraid dédiée au Padre Pio... Pôvre Padre Pio !! pale
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 32420
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'architecture sacrée

Message  ROBERT. le Mer 10 Juin 2009, 2:22 pm



"cathédrale" d'Evry=

Église ? affraid .....Temple et tour de Babel ? cheers
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 32420
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'architecture sacrée

Message  Fulgence le Ven 14 Aoû 2009, 4:59 am

gabrielle a écrit: Prenons une tarentule... si on me la montre, de première réaction je trouve cela laid , mais Dieu la trouve belle à ses yeux parce qu'elle fait partie de sa création...


Fulgence qui n'aime pas ce genre de bêtes émet une réserve. Il est de Foi que l'homme a été marqué par le péché originel dans sa chaire. Il est aussi révélé que le serpent le plus beau des animaux, a été condamné à ramper sur son ventre. C'est pourquoi j'estime que la création a été marquée par le péché originel. Elle était bien plus belle. Mais le péché a introduit le désordre. L'araignée reste donc pour moi, le symbole du démon, qui prend les âmes dans sa toile, pour les dévorer. Elle est hideuse et noire comme le péché.

Fulgence

Nombre de messages : 207
Date d'inscription : 05/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'architecture sacrée

Message  gabrielle le Ven 14 Aoû 2009, 8:17 am

Enfin, un qui pense comme moi!

Je n'ai jamais pu me faire à l'idée que Dieu avait créé les tarentules ou araignées si laides, affraid dans le Jardin d'Eden, elles devaient être belles.

Il en serait de même des animaux que des hommes, Adam et Eve avaient un corps parfait, ils étaient beaux, depuis la chute nous pouvons obeserver que tous n'ont pas la même beauté, ni grâce.
avatar
gabrielle

Nombre de messages : 17767
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'architecture sacrée

Message  Roger Boivin le Lun 17 Aoû 2009, 4:35 pm

gabrielle a écrit:Enfin, un qui pense comme moi!

Je n'ai jamais pu me faire à l'idée que Dieu avait créé les tarentules ou araignées si laides, affraid dans le Jardin d'Eden, elles devaient être belles.

Il en serait de même des animaux que des hommes, Adam et Eve avaient un corps parfait, ils étaient beaux, depuis la chute nous pouvons obeserver que tous n'ont pas la même beauté, ni grâce.

Nous sommes trois.
avatar
Roger Boivin

Nombre de messages : 10767
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'architecture sacrée

Message  Rosalmonte le Lun 17 Aoû 2009, 4:43 pm

Roger a écrit:
gabrielle a écrit:Enfin, un qui pense comme moi!

Je n'ai jamais pu me faire à l'idée que Dieu avait créé les tarentules ou araignées si laides, affraid dans le Jardin d'Eden, elles devaient être belles.

Il en serait de même des animaux que des hommes, Adam et Eve avaient un corps parfait, ils étaient beaux, depuis la chute nous pouvons obeserver que tous n'ont pas la même beauté, ni grâce.

Nous sommes trois.

Quatre...

Et c'est vrai, l'Adam anté-lapsaire n'avait pas l'apparence physique de l'adam post-lapsaire.

Il a été revêtu de peau (épiderme) après la chute. D'un corps glorieux (mais infiniment moins que celui de NSJC), il a chuté dans un corps grossier.
avatar
Rosalmonte

Nombre de messages : 1942
Date d'inscription : 16/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'architecture sacrée

Message  gabrielle le Lun 17 Aoû 2009, 4:47 pm

Rosalmonte a écrit:
Roger a écrit:
gabrielle a écrit:Enfin, un qui pense comme moi!

Je n'ai jamais pu me faire à l'idée que Dieu avait créé les tarentules ou araignées si laides, affraid dans le Jardin d'Eden, elles devaient être belles.

Il en serait de même des animaux que des hommes, Adam et Eve avaient un corps parfait, ils étaient beaux, depuis la chute nous pouvons obeserver que tous n'ont pas la même beauté, ni grâce.

Nous sommes trois.

Quatre...

Et c'est vrai, l'Adam anté-lapsaire n'avait pas l'apparence physique de l'adam post-lapsaire.

Il a été revêtu de peau (épiderme) après la chute. D'un corps glorieux (mais infiniment moins que celui de NSJC), il a chuté dans un corps grossier.

scratch Quoi affraid , Adam n'avait pas de peau quand Dieu l'a fait....

Voici la chair de ma chair et les os de mes os...

Pourriez-vous développer un peu Wink

Merci
avatar
gabrielle

Nombre de messages : 17767
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'architecture sacrée

Message  Humilis Miles le Lun 17 Aoû 2009, 4:52 pm

Et c'est vrai, l'Adam anté-lapsaire n'avait pas l'apparence physique de l'adam post-lapsaire.

Il a été revêtu de peau (épiderme) après la chute. D'un corps glorieux (mais infiniment moins que celui de NSJC), il a chuté dans un corps grossier.

Euh ... C'est un peu gnostique comme thèse ...

Humilis Miles

Nombre de messages : 636
Date d'inscription : 24/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'architecture sacrée

Message  Humilis Miles le Lun 17 Aoû 2009, 4:53 pm

Voici la chair de ma chair et les os de mes os...

Eve aurait pu ajouter : c'est la peau de ma peau.

Humilis Miles

Nombre de messages : 636
Date d'inscription : 24/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'architecture sacrée

Message  ROBERT. le Lun 17 Aoû 2009, 4:58 pm

scratch Quoi affraid , Adam n'avait pas de peau quand Dieu l'a fait....

Voici la chair de ma chair et les os de mes os...

Pourriez-vous développer un peu Wink

Merci

Merci également Wink ... study
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 32420
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'architecture sacrée

Message  Monique le Lun 17 Aoû 2009, 5:13 pm

Rosalmonte a écrit:
.
Et c'est vrai, l'Adam anté-lapsaire n'avait pas l'apparence physique de l'adam post-lapsaire.

Il a été revêtu de peau (épiderme) après la chute. D'un corps glorieux (mais infiniment moins que celui de NSJC), il a chuté dans un corps grossier.

Adam n'a-il pas dit : Voilà maintenant un os de mes os, et de la chair de ma chair: celle-ci s'appellera femme, parce qu'elle a été tirée d'un homme.
avatar
Monique

Nombre de messages : 6487
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'architecture sacrée

Message  gabrielle le Lun 17 Aoû 2009, 5:24 pm

Humilis Miles a écrit:
Et c'est vrai, l'Adam anté-lapsaire n'avait pas l'apparence physique de l'adam post-lapsaire.

Il a été revêtu de peau (épiderme) après la chute. D'un corps glorieux (mais infiniment moins que celui de NSJC), il a chuté dans un corps grossier.

Euh ... C'est un peu gnostique comme thèse ...

Je comprends de moins en moins.
avatar
gabrielle

Nombre de messages : 17767
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'architecture sacrée

Message  Humilis Miles le Lun 17 Aoû 2009, 5:29 pm

Un des thèmes de la gnose, c'est d'accentuer à tel point les conséquences du péché originel, qu'on en arrive à dire, par exemple, qu'avant le péché l'homme était totalement différent d'après. Or ce n'est pas vrai. Le péché a blessé notre nature, mais ne l'a pas changée.

Humilis Miles

Nombre de messages : 636
Date d'inscription : 24/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'architecture sacrée

Message  gabrielle le Lun 17 Aoû 2009, 5:32 pm

Là, je comprends.

Mais qu'en est-il des tarentules ( mon cauchemard) ont-elles changées d'aspect après le péché..

Les animaux, n'étaient pas féroces dans l'Eden, après le péché oui...
avatar
gabrielle

Nombre de messages : 17767
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'architecture sacrée

Message  Humilis Miles le Lun 17 Aoû 2009, 6:03 pm

Mais qu'en est-il des tarentules ( mon cauchemard) ont-elles changées d'aspect après le péché..

Elles sont laides A NOS YEUX. Mais aux yeux de Dieu ???

Les animaux, n'étaient pas féroces dans l'Eden, après le péché oui...

Avant le péché, nous avions bien des dents pour croquer de la viande. Les lions aussi, les diplodocus idem.

Toute la guerre et la cruauté dans le monde animal, c'est l'œuvre de Dieu. C'est beau et bon aux yeux de Dieu. Et cela est instructif pour nous, car c'est le signe de la lutte que nous devons mener.

Humilis Miles

Nombre de messages : 636
Date d'inscription : 24/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum