La religion noachide.

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: La religion noachide.

Message  gabrielle le Mer 21 Oct 2009, 10:05 am

Qu'en est-il?

Au cours du second trimestre 1994 JPII adressa confidentiellement à tous les cardinaux un document de travail qui devait rester secret, mais l'un d'eux, très certainement le cardinal Oddi, connu pour son franc-parler a dû trouver l'information si importante qu'il a dévoilé ce qu'il ne pouvait pas divulguer sur les ondes. Il choisit l'Agence ADN CRONOS en Italie qui, dès réception, informa certaines personnes sur le contenu du document qui se révèle être un "Mémorandum".

Le public put alors en prendre connaissance.

Devant préparer les consistoires des 9 et 10 mai -qui n'ont pas pu avoir lieu puisque Jean-Paul II a eu un accident- ce Mémorandum avait trois parties et vise deux objectifs.

Les trois parties du Mémorandum secret.

Il y est dit que "l'an 2000 devient comme une clé herméneutique de toute l'action du siège apostolique au cours des 20 années qui précèdent cette date historique. " Il est écrit que "ce Mémorandum est une clé du pontificat de JPII "
Les trois grands points de ce Mémorandum sont:

- un vaste mea culpa de l'Eglise à propos de toutes ses turpitudes passées. Nous sommes loin du respect de la sainteté de l'Eglise, Corps mystique de Jésus-Christ. En fait, ceci est un prétexte pour liquider l'Eglise d'avant le Concile et se tourner résolument vers l'an 2000. Il y a donc une volonté de rupture avec toute l'histoire ancienne de l'Eglise pour se tourner vers l'avenir, celui présenté à Assise.

- un projet de martyrologe oecuménique. Le martyrologe est une liste des martyres qui ont donné leur vie pour la foi catholique. L'idée présentée aux cardinaux est de faire entrer des martyres d'autres religions dans le martyrologe romain. Aucun nom n'est cité mais on sait que parmi les nouveaux noms il y aura des protestants comme Luther! Les protestants n'ayant pas de saints on va leur en fabriquer; quant aux orthodoxes ils ont tous les martyrs du bolchevisme.

- Le troisième aspect du secret vise l'Oecuménisme élargi. Il concerne cette fois le mont Sinaï. Lors de l'inauguration des nouveaux locaux de Radio Vatican, JPII laissait entendre qu'il rêvait de parcourir les terres foulées par Abraham au cours du grand anniversaire de l'an 2000.

On retrouve dans ce Mémorandum le même schéma dévoilé par JPII aux journalistes italiens à propos de ce rêve. Donc ce projet fut mûri dans son esprit.


op cit
avatar
gabrielle

Nombre de messages : 17697
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La religion noachide.

Message  gabrielle le Jeu 22 Oct 2009, 9:21 am

Quels sont donc maintenant les deux objectifs de ce Mémorandum?

- Un concile oecuménique. On retrouve donc un aspect de l'oecuménisme qui va vers un super-Assise à Jérusalem. Plus que Assise ce sera le concile oecuménique où participeront tous les "frères séparés", lisons les hérétiques et les schismatiques! Cette réunion aura lieu à Jérusalem.

- Une grande réunion au mont Sinaï afin de construire une religion "du Livre". Or la religion catholique n'est pas une religion "du Livre"; elle est une religion d'Eglise.

Pour ce faire le document pontifical proposait deux orientations :

le retour sur les traces d'Abraham. Les juifs sont fils d'Abraham; les musulmans reconnaissent Abraham. Donc catholiques, musulmans et juifs reconnaissent ce "père commun".

Relevons que l'utilisation du personnage du patriarche Abraham est fait d'une manière tout à fait abusive puisque l'objectif de JPII apparaît comme suit: rehausser les droits de l'homme au sein des trois confessions et rejeter toute la Tradition qui enferme les Dogmes de l'unique religion révélée: l'Eglise catholique. Au travers de cette union dans la recherche d'une réunion mondiale on a ainsi trouvé un point commun: Abraham.

L'apostasie de JP II, son reniement de l'enseignement de Jésus-Christ Fils de Dieu et du dogme de la Très Sainte Trinité vont plus loin.

aussi sur la base du Décalogue.

"Un seul Dieu tu adoreras"; "Tes père et mère honoreras"; "Tu ne tueras point"... les trois religions sont d'accord.

L'idée est de permettre la réunion des trois religions "mondiales" sur la base du Décalogue. Un dénominateur commun MAIS QUI EFFACE TOUS LES DOGMES DE LA FOI CATHOLIQUE! Parce que le Dieu du Décalogue est un Dieu Trinitaire et en ce sens rejeté tant par les juifs que les musulmans. Et que penser de l'Incarnation?

On le voit là encore: abandon des Dogmes et donc de la Tradition pour une religion mondiale, porte-voix du Gouvernement Mondial construit par la judéo-maçonnerie qui a ses portes ouvertes à Rome depuis 1983.

C'est en juin 1994 que ce Mémorandum est devenu du domaine public. Le 17 juin les journaux à gros tirages dévoilaient l'aboutissement de deux journées de travail des cardinaux avec Jean-Paul II -les 13 et 14 juin- à propos de la préparation du passage de l'Eglise à son troisième millénaire. Sont confirmés les points évoqués précédemment. Il y a deux lieux-phares pour le jubilé: Jérusalem entre chrétiens, le Sinaï entre héritiers d'Abraham
.
En vue de ce plan sont prévus cinq synodes continentaux.

Dans le discours d'inauguration de ces travaux, le lundi 13 juin, JP II évoquait son éternel souci: "Nous ne pouvons pas nous présenter devant le Christ aussi divisés que nous l'avons été au cours du second millénaire." Aussi a-t-il fustigé toute l'histoire de l'Eglise: "L'Eglise a besoin de réfléchir sur les erreurs historiques et les négligences de ses fils à l'égard de l'Evangile. "

Comme pour le Concile Vatican II, que Jean-Paul II considère comme le "point culminant" de la préparation du jubilé on évoque de nouveau la participation active des orthodoxes ainsi que le dialogue avec les autres religions, l'ouverture de l'Eglise au monde,...

JP2 laissait également clairement entendre son espérance d'une normalisation des relations du Vatican avec le Vietnam et la Chine! Voilà qui conforte ses amitiés avec les communistes au cours de Vatican II, son ton mielleux à l'égard du communisme, habilement maquillé pour l'heure du drapeau démocratique, ses amitiés avec le très haut initié Gorbatchev, disciple d'Andropov (architecte de la "libération des pays de l'Est" et de l'éclatement "provisoire" de la Russie).

«La main dans la main, le Saint-Siège et la Fondation Gorbatchev poursuivent leur chimère de paix mondiale: les rencontres oecuméniques répondent aux forums mondialistes, l'esprit d'Assise recoupe la Religion globale, les étapes annuelles du Jubilé inspirent le "plan pluriannuel" approuvé à San Francisco, et la "civilisation de l'amour" coïncide avec la "nouvelle civilisation globale" annoncée par Gorbatchev.
Comme l'affirme Jean-Paul II dans sa lettre apostolique "Tertio millenio adveniente" (n°52), à l'aube de l'an 2000 Un christianisme qui ne sera autre chose que l'Animation Spirituelle de la Démocratie Universelle: MASDU!»
(extraits de la Lettre de la CRC n°328 Décembre 1996
)

op cit
avatar
gabrielle

Nombre de messages : 17697
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La religion noachide.

Message  gabrielle le Ven 23 Oct 2009, 11:32 am

Une fois élu après l'affaire Rampolla, saint Pie X va contrer l'infiltration ennemie dans le clergé. Non seulement il écrit la célèbre encyclique "Pascendi" du 8 septembre 1907 qui condamne les modernistes, mais il impose au clergé, en septembre 1910, le serment anti-modemiste. Et à son ordination, en 1946, Karol Wojtyla prêtera ce serment devant l'autel:

«Je tiens en toute certitude et je professe sincèrement que la foi n'est pas un sentiment religieux aveugle surgissant DES PROFONDEURS TENEBREUSES de la subconscience moralement informée sous la pression du coeur et l'intention de la volonté... Je réprouve toute erreur qui consiste à substituer au dépôt divin confié à l'épouse du Christ et à sa garde vigilante... UNE CREATION DE LA CONSCIENCE HUMAINE, LAQUELLE S'EST FORMEE PAR L'EFFORT DES HOMMES.»

comparer cela avec ce parjure

«C'est le Concile qui m'a aidé à faire la synthèse de ma FOI PERSONNELLE.» «La foi ne contraint pas l'intelligence, elle ne l'assujettit pas à un système de vérités toutes faites.» (p. 63) «Je ne pense pas que ma foi puisse être dite traditionnelle... Ma foi ou si vous voulez mon théisme est... d'un bout à l'autre le fruit de ma PROPRE PENSEE et de mon choix personnel.» «Elle était née dans LES PROFONDEURS DE MON MOI, elle était aussi le fruit de mes efforts, DE MON ESPRIT, cherchant une réponse au mystère de l'homme et du monde.» (p.39) ("N'ayezpas peur",Laffont, 1982)

Concluons

"... Le moderniste a ceci de commun avec d'autres hérétiques, qu'il refuse toute révélation chrétienne. Mais parmi ces hérétiques, il présente ceci de particulier, qu'il dissimule son refus. Le moderniste, on ne le saura jamais suffisamment, est un apostat doublé d'un traître. "(Préface du "Catéchisme sur le modernisme" p.12 de Lémius, Ed. Fort dans la Foi, 1974)
avatar
gabrielle

Nombre de messages : 17697
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La religion noachide.

Message  gabrielle le Lun 26 Oct 2009, 10:26 am

De fait, après son parjure, que fait l'Autorité de la nouvelle "église conciliaire"? La même chose que l'apostat Aimé Pallière: elle cherche à grouper "en une vivante synthèse, toutes les familles religieuses de la terre. "

Le 15 octobre 1996, Jean-Paul II reprend et confirme le programme d'Assise:

«Les religions sont appelées de façon particulière à coopérer à l'engagement de tous les hommes de bonne volonté pour la consolidation de la paix dans le monde, et les initiatives de prières constituent un instrument privilégié sur ce chemin difficile vers la réconciliation entre les peuples et les nations.

En effet, les religions précisément en raison de la relation avec la Divinité qu'elles promeuvent et cultivent, peuvent et doivent faciliter la rencontre entre les hommes, même s'ils sont de cultures et de traditions différentes... A l'occasion de la journée mondiale de prière pour la paix en 1986, j'ai formulé que l'esprit d'Assise ne s'éteigne, mais continue "à gagner" les hommes et les femmes en éveillant dans leur âme le désir de se rencontrer et de se connaître selon l'exemple de fraternité universelle 13 offert à tous par saint François et sainte Claire.» ("L'Osservatore Romano"du 16-10-1996)

Comment ne pas y voir une réalisation de ce que déclarait le Congrès Spiritualiste Mondial à Bruxelles, en 1946:

« Il existe au-dessus des diverses religions une église universelle composée de tous les croyants dogmatiquement libres qui unissent leurs convictions relatives à l'existence d'un Etre Suprême, à une vie future, à l'immortalité de l'âme ainsi que le devoir d'amour humain proclamé comme le premier de tous par les églises et les religions.»

Ce grand Jubilé sera préparé par le «...dialogue interreligieux, selon les indications claires données par le Concile Vatican II dans la déclaration "Nostra Aetate" sur les relations de l'Eglise avec les religions non chrétiennes. Dans ce dialogue, les juifs et les musulmans devront avoir une place de choix» sans exclure «les représentants des autres grandes religions du monde.» (Jean-Paul II, "Tertio millennio adveniente", n°53)

13 L'initié Saint-Yves d'Alveydre écrit dans "Mission des Souverains": "Est-ce que la chute du pouvoir clérical des Papes n'est pas un indice certain du triomphe possible de l'Universelle Eglise, par la solennelle reconnaissance de l'égalité et de la fraternité de toutes les Eglises nationales rendues à leur mission vivante. " (p.403) Tout ce qu'on peut espérer, c'est que la majesté de la tiare viendra un jour dans ce gouvernement général de la chrétienté, couronnant au sommet de l'Eglise universelle, ayant pour piliers toutes les Eglises nationales, cet édifice catholique et orthodoxe une fois bâti." (pp. 433, 434)
avatar
gabrielle

Nombre de messages : 17697
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La religion noachide.

Message  gabrielle le Mer 04 Nov 2009, 9:12 am

La Franc-Maçonnerie, elle, comprendra le sens de telles rencontres. Le grand maître du Grand-Orient d'Italie contemplant le panthéon des religions à Assise, s'écria avec satisfaction:

"La sagesse maçonnique a établi que personne ne peut être initié s'il ne croit pas au G.A.D.L.U (Grand Architecte de l'Univers), mais que personne ne peut être exclu de notre famille à cause du Dieu auquel il croit et à cause de la manière dont il l'honore. Notre interconfessionalisme nous a valu l'excommunication en 1738 de la part de Clément XII. Mais l'Eglise était certainement dans l'erreur, s'il est vrai que le 27 octobre 1986 l'actuel pontife a réuni à Assise des hommes de toutes les confessions religieuses pour prier ensemble pour la paix. Et que cherchaient d'autre nos frères, quand ils se réunissaient dans les temples, sinon l'amour entre les hommes, la tolérance, la solidarité, la défense de la dignité de la personne humaine, se considérant égaux, au-dessus des credo politiques, des credo religieux et des couleurs de la peau?" (Discours final prononcé par le grand maître Armando Corona à la grande loge de "L'Equinoxe de Printemps", publié dans Hiram, l'organe du Grand-Orient d'Italie, avril 1987, cité par Le Courrier de Rome Si Si No No, numéro de janvier 1988)

Ainsi s'édifie, sous la houlette de Jean-Paul II la "base commune" pour l'instauration de la religion noachide que le rabbin Elie Benamozegh définit comme suit: «C'est que le Dieu unique est actuellement adoré sous des formes multiples, au sein de cultes bien différents, mais à l'époque messianique, le monde spirituel verra se réaliser l'unité d'adoration.» ("Le Sanctuaire Inconnu" op. cit. p. 217)

Comment ne pas conclure que la religion noachide, la religion conciliaire et la religion maçonnique ne font qu'un?

D'ailleurs les gourous de la secte théosophique l'annonçaient depuis des dizaines d'années. Alice Bailey, fondatrice du Lucifer Trust, l'organisation théosophique et sataniste qui opère auprès de l'UNESCO, prédisait en 1919 l'apparition d'une "Eglise Universelle" dont le "profil défini apparaîtra vers la fin du Siècle" (Alice Bailey, "Esteriorizzazione della gerarchia",Ed. Nuova Era, Roma 1985, p.476) et qui conservera "l'apparence extérieure dans le but d'atteindre les nombreuses ressources qui sont habituelles aux usages ecclésiastiques. " (Ibid)

"Il n'y aura pas de dissociation -précisait encore A. Bailey- entre l'unique Eglise Universelle, la Loge Sacrée de tous les vrais maçons et les cercles plus étroits des sociétés ésotériques." (Id. p.478) De cette façon, concluait-elle "les buts et l'oeuvre des Nations Unies mûriront et une nouvelle Eglise de Dieu, tirée de toutes les religions et de tous les groupes spirituels, mettra fin à la grande hérésie de la séparativité." (Alice Bailey "Il destino delle Nazioni", Ed Nuova Era, Roma 1988, p.155)

Par conséquent, lorsque Mme Besant, qui succédera à Mme Helena Petrovna Blatvatsky fondatrice de la Loge des Théosophes dont Wojtyla sera l'un des adeptes avant d'être "poussé" à rentrer au séminaire, dit: «Si vous voyez l'un d'entre nous travailler pour un mouvement particulier dans le monde, vous saurez que c'est une partie du plan mondial, et ce grand plan est "un nouveau ciel et une nouvelle terre" bâtit sur les ruines de l'ancienne Civilisation» (Inquire Within : The Light-Bearers of Darkness, Boswell, London, 1930, p.48) on ne peut que conclure: Jean-Paul II est l'un d'eux.
avatar
gabrielle

Nombre de messages : 17697
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La religion noachide.

Message  ROBERT. le Jeu 19 Nov 2009, 6:21 pm

.



Chère Via,

Pour faire suite à un extrait de :


ceci

et qui commence comme ceci:

Cela ne m'étonnerait pas que ce voyage souterrain soit vrai et possible pour une raison bien simple : c'est que les juifs croient dans la Promesse d'une Terre Promise bien terrestre, promise à Abraham depuis des lustres, et donc cela ne me surprendrait pas que effectivement il y ait un voyage souterrain des corps juifs ! Il y a un verset quelque part dans l'AT qui dit : "tu reposeras en paix avec tes pères" et comme Abraham Isaac et Jacob sont enterrés en Israël, donc la logique veut que les descendants soient enterrés sur la même terre !

j’ai trouvé ce passage dans les Écritures, qui pourrait peut-être s’apparenter à la citation plus haut :


C’est pourquoi je te réunirai à tes pères, et tu seras conduit au sépulcre en paix..."

(IV Rois, XXII, 20. Glaire)
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 31532
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La religion noachide.

Message  Via Crucis le Jeu 19 Nov 2009, 7:07 pm

Robert a écrit :

j’ai trouvé ce passage dans les Écritures, qui pourrait peut-être s’apparenter à la citation plus haut :


C’est pourquoi je te réunirai à tes pères, et tu seras conduit au sépulcre en paix..."

(IV Rois, XXII, 20. Glaire)


En effet, dans les Ecritures il est dit en hébreu (cela fait partie de la Promesse de Dieu envers les descendants d'Abraham s'ils restent fidèles bien sûr) :

"vechakhavta bechalom 'im avotéikha" = et tu t'allongeras (tu te coucheras) dans la paix avec tes père, ce qui veut signifie tu seras enterré avec tes pères

le verbe "lichcav" = se coucher, mais dans le sens de dormir

Il existe une autre subtilité :

Quand quelqu'un nous quitte pour partir en voyage ou ailleurs on lui dit :

"lekh chalom" = va pour la paix, c'est à dire que tu fasses ce que tu as à faire dans la paix et pour la paix

et on ne dit pas : "lekh chalom" = va dans la paix, précisément pour que ce quelqu'un revienne de son voyage vivant ! On lui souhaite de revenir bien vivant et satisfait et non pas de revenir "pour être allongé avec ses pères" c'est à dire mort !

Je pense que la valise que le père de mon amie avait à la main c'était son bagage de mérites et de vertus qui lui permettaient d'accéder au repos et à la paix et d'être "couché avec ses pères" en Terre d'Israël !
avatar
Via Crucis

Nombre de messages : 2900
Date d'inscription : 22/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La religion noachide.

Message  ROBERT. le Jeu 19 Nov 2009, 8:28 pm

.

Merci comme toujours Via pour ces belles explications des subtilités de la langue hébraïque qui nous aident à mieux aimer le Nouveau Testament ! Wink
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 31532
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La religion noachide.

Message  gabrielle le Lun 23 Nov 2009, 8:04 am

D'ailleurs lorsqu'il évoque sa vocation il écrit: «autour de moi beaucoup pensaient que je devais entrer au séminaire». ("Ma Vocation don et mystère", Bayard, , p. 17) Il précise ensuite que ce groupe de personnes tournait autour de «Mieczyslaw Kotlarczyk, professeur polonais, (il) m'avait initié au théâtre.» (op. cit. p.18) «Au cours de cette période (la Seconde Guerre mondiale), je restais en relation avec le théâtre de la parole vivante que Mieczyslaw Kotlarczyk avait fondé et qu'il continuait à animer dans la clandestinité. Au début mon engagement dans le théâtre fut facilité du fait que j'avais comme hôtes chez moi Kotlarczyk et sa femme Sofia... Partageant la même maison, nous pouvions non seulement continuer nos conversations sur le théâtre mais aussi tenter des réalisations pratiques, qui prenaient précisément le caractère de théâtre de la parole... Les récitals avaient lieu devant un groupe de quelques connaissances et invités particulièrement intéressés... en quelque sorte des "initiés".» (op. cit. pp. 22 et 23)

Dans sa revue , l'abbé Mouraux écrit:

«Karol Wojtyla, sous le nom de "Lolek" pour les familiers, pratiquait le théâtre de "Goetheanum", qui n'était rien d'autre que le temple de la secte anthroposophe de Rudolf Steiner où "il essayait de se mettre en harmonie par des paroles et des gestes avec les puissances occultes du cosmos. " (Bonum Certamen, n°129,p.3)

op cit
avatar
gabrielle

Nombre de messages : 17697
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La religion noachide.

Message  ROBERT. le Lun 23 Nov 2009, 1:57 pm


«Karol Wojtyla, sous le nom de "Lolek" pour les familiers, pratiquait le théâtre de "Gœtheanum", qui n'était rien d'autre que le temple de la secte anthroposophe de Rudolf Steiner où "il essayait de se mettre en harmonie par des paroles et des gestes avec les puissances occultes du cosmos. " (Bonum Certamen, n°129,p.3)
op cit

Tiens, tiens !! les pièces du "puzzle" commencent à s'assembler : Chardin, Küng, Congar, jp II et Ratzi qui parle du seigneur du cosmos… son

seigneur du cosmos et de l’histoire en rapport avec les puissances occultes du cosmos… affraid


avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 31532
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La religion noachide.

Message  gabrielle le Ven 27 Nov 2009, 8:57 am

"La Pensée de Karol Wojtyla" de Rocco Buttiglione nous donne des renseignements intéressants quant au lien existant entre la pensée de Jean-Paul II et la réalisation du plan des théosophes du Lucifer Trust.

L'auteur ajoute en note cette remarque importante qui établit un lien direct entre Kotlarczyk et la théosophie: "Sur le rapport entre les paroles et les choses, Kotlarczyk lut et médita des textes de la tradition théosophique (d'Helena Petrovna Blatvatsky...) de phonétique et de linguistique (Otto Jespersen), de la tradition hébraïque (Ismar Elbogen), fondant le tout en une synthèse tout à fait personnelle. "

Le christianisme des théosophes, inspiré de la tradition hébraïque, était un christianisme "cosmique", adogmatique et, bien sûr, évolutionniste. Il comporte une initiation à une magie occultiste qui met ses adhérents en liaison avec des "forces", qui permettent l'exercice de la "pensée hors du corps". Que dit l'apostat Aimé Pallière sinon «Certaines forces avaient agi en moi dans un sens déterminé et sapé lentement les fondement de mes croyances théologiques dont les débris gisaient épars devant moi et maintenant le résultat de ce travail obscur de ma pensée éclatait à mes yeux sans qu'il me fût possible de me leurrer davantage...» ("Le Sanctuaire inconnu" op. cit. pp. 113 et 114)

Nous constatons donc que l'objectif recherché par Aimé Pallière, disciple du grand rabbin Elie Benamozegh, n'est rien d'autre que le programme affiché par la nouvelle "église conciliaire" et réalisé par Jean-Paul II.

En effet les objectifs d'Aimé Pallière et de Jean-Paul II sont identiques: il s'agit d'aboutir au mont Sinaï et de réaliser la religion prêchée par le grand rabbin de Livourne, Elie Benamozegh.

«Et comme cette religion dont nos Prophètes ont annoncé le triomphe pour les temps messianiques comme religion de l'humanité convertie au culte du vrai Dieu n'est autre que le noachisme, on peut continuer à l'appeler le christianisme, débarrassé toutefois de la Trinité et de l'Incarnation...» ("Le Sanctuaire Inconnu" op. cit. pp. 132 et 133)

Nous avons ainsi la preuve d'être arrivé aux «temps messianiques»...

op cit
avatar
gabrielle

Nombre de messages : 17697
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La religion noachide.

Message  Via Crucis le Ven 27 Nov 2009, 10:03 am

Que dit l'apostat Aimé Pallière sinon «Certaines forces avaient agi en moi dans un sens déterminé et sapé lentement les fondement de mes croyances théologiques dont les débris gisaient épars devant moi et maintenant le résultat de ce travail obscur de ma pensée éclatait à mes yeux sans qu'il me fût possible de me leurrer davantage...» ("Le Sanctuaire inconnu" op. cit. pp. 113 et 114)

Il n'y a pas de hasard ! Tout provient de la Providence Divine ! Ce texte renvoie à la dernière encyclique du chef de l'AFC "Caritas in Veritate" dont j'ai commenté quelques extraits sur Mi ca El , et ou curieusement cette chère blatte montinienne parle elle aussi de "forces" néssaires à la constitution d'une "communauté fraternelle et universelle" :

http://www.phpbbserver.com/micael/viewtopic.php?p=44138#44138

Chez cette illustre blatte en chef , on peut voir clairement quelles sont ces forces qui l'ont amené à usurper le Siège de St Pierre !

Il serait impossible pour les conciliaires, s'ils faisaient le rapprochement entre cet auteur et les écrits de leur "pape" adoré, de ne pas constater que la foi catholique de leurs vénérés chefs et intrus actuels, "par ce travail obscur de leur pensée" a été sapée, mise terre et détruite, pour reprendre l'expression d'Aimé Pallière, et détruite non seulement chez ces mêmes chefs, mais aussi chez les fidèles conciliaires eux-mêmes !

Même si ces conciliaires, tradis ou non tradis, protestent devant les abus de toutes sortes , il n'en est pas moins certain qu'ils communient à ces mêmes forces obscures qui les ont liés par le biais d'une obéissance aveugle rejetant tout discernement des esprits !
avatar
Via Crucis

Nombre de messages : 2900
Date d'inscription : 22/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La religion noachide.

Message  gabrielle le Ven 27 Nov 2009, 10:18 am

Jacques Ploncard d'Assac, disait dans son livre : "L'Église occupée" Chiré-en Montreuil 1975, p 7

Si l'on arrive à démontrer que toutes les "nouveautés" qui troublent aujourd'hui l'Église ne sont que des erreurs anciennes, constamment condamnées par Rome, on pourra conclure que l'Église, en cette fin de XXe siècle, est occupée par une secte étrangère, exactement comme un pays peut être occupé par une armée étrangère.

Il n'avait pas tort, en occupant les cadres visibles, la secte entretient la confusion, juste assez faire croire qu'elle est l'Église.

Cette méthode de démonstration par opposition des nouveautés et des condamnations de la sainte Église, est la méthode de l'abbé Zins dans son livre ou brochure Face à Face. Excellent travail.

Très bon votre article sur Mi ca El !?
avatar
gabrielle

Nombre de messages : 17697
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La religion noachide.

Message  ROBERT. le Ven 27 Nov 2009, 4:22 pm

gabrielle a écrit:Jacques Ploncard d'Assac, disait dans son livre : "L'Église occupée" Chiré-en Montreuil 1975, p 7

Si l'on arrive à démontrer que toutes les "nouveautés" qui troublent aujourd'hui l'Église ne sont que des erreurs anciennes, constamment condamnées par Rome, on pourra conclure que l'Église, en cette fin de XXe siècle, est occupée par une secte étrangère, exactement comme un pays peut être occupé par une armée étrangère.

Il n'avait pas tort, en occupant les cadres visibles, la secte entretient la confusion, juste assez faire croire qu'elle est l'Église.

Cette méthode de démonstration par opposition des nouveautés et des condamnations de la sainte Église, est la méthode de l'abbé Zins dans son livre ou brochure Face à Face. Excellent travail.

Très bon votre article sur Mi ca El !?


Voilà pourquoi le Pape Saint Pie X, avant Jacques d'Assac, disait que le modernisme est l'égout collecteur de toutes les hérésies.

Pour Via: je suis allé sur Mi ca El !? lire votre formidable article qui décode très bien les paroles langoureuses, qui ne veulent rien dire, de tous

ces Intrus, en commençant par le plus haut (en calotte blanche) jusqu'au plus bas... A ma grande gêne, Embarassed je devrais y aller plus souvent pour

lire tous ces excellents articles...
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 31532
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La religion noachide.

Message  gabrielle le Mer 02 Déc 2009, 11:06 am

Cette religion noachide qui n'est autre que la religion luciférienne, c'est-à-dire celle de la maçonnerie.

Comme Elie Benamozegh et Aimé Pallière, Jean-Paul II et son église oeuvrent à l'édification de la religion universelle et préparent la venue du Messie, attendu par les juifs.

«... il n'est pas étonnant de les voir (les juifs) persister dans leur aveuglement malgré la ratification romaine et la condamnation du Christ Dieu par le Sanhédrin, ratification qui fait l'objet d'un prétendu Acte du Saint-Siège, daté du 24 juin 1985, où la Rome apostate déclare ("Notes pour une correcte présentation des juifs et du judaïsme dans la prédication et la catéchèse catholique", D.C. n°1900, 21/7/1985, p.733 sq.): "Nous, juifs et chrétiens (Ibid. p.735), suspendus à la même parole, nous avons à témoigner d'une même mémoire et d'une COMMUNE ESPERANCE, en oeuvrant ensemble A LA VENUE DU MESSIE". Donc pour la Rome conciliaire comme pour la Synagogue avec laquelle cette Rome vit manifestement en symbiose depuis l'élection de Montini, Jésus n'est pas le Messie.

Leur union rappelle l'alliance d'Hérode et de Ponce Pilate, qui "dans la cité (Jérusalem) s'étaient ligués avec les païens et les peuples d'Israël contre le Saint Fils de Dieu, Jésus, que le Seigneur avait consacré par son onction"(cf. Ac IV, 27)... Quoiqu'il en soit... une chose est certaine, c'est que la Rome judaïsante devait proclamer au grand jour sa croyance talmudique en un messie à venir et, par le fait même, renier officiellement le Messie Jésus, le Fils de Dieu, afin de le tuer une seconde fois, non plus dans son corps à lui, mais dans son corps mystique, l'Eglise, que ses ennemis veulent détruire, en étouffant, si cela était possible, le Christ lui-même qui vit dans les siens. Il est donc bien vrai que, selon la parole divine (Ap. XI, 8), le Seigneur a été crucifié à Rome.» (La Voie", n° XXIII, XXIV, 1993, pp. 64 et 65)

Ceux qui suivent la nouvelle "église conciliaire", véritable église schismatique, et qui adhèrent à la religion de l'humanité, au noachisme, qu'entend imposer l'Autorité de cette nouvelle église, Jean-Paul II, doivent nécessairement, qu'ils le veulent ou non, apostasier comme la fait Aimée Pallière. Cette religion "convertie au culte du vrai Dieu" et qui "n'est autre que le noachisme, on peut continuer à l'appeler le christianisme, débarrassé toutefois de la Trinité et de l'Incarnation".

«Quant à la personne de Jésus dont vous ne me parlez pas, je vous dirai cependant, parce que cela a son importance et que peut-être la question est très légitimement au fond de votre pensée, que pourvu qu'on ne lui attribue point la divinité, il n'y aurait aucun mal à faire de lui un prophète, à le considérer comme un homme chargé par Dieu à d'une auguste mission religieuse.» ("Le Sanctuaire Inconnu" op. cit. p. 134)

Note de bas de page

ligne de conduite dictée le 13 janvier 1489 par le Grand Sanhédrin siégeant à Constantinople à Chamor, Grand rabbin d'Arles: "Faites-vous chrétiens; mais gardez la Loi de Moïse dans vos coeurs; faites de vos enfants des chanoines, des évêques qui détruiront l'Eglise. Ainsi, abaissés que vous êtes aujourd'hui, demain vous arriverez au faîte de la puissance"? Ligne de conduite dont personne ne peut douter, car son texte a été publié en 1810 par les "Etudes Juives ', du financier James de Rotschild. (Information de Bonum Certamen, n°132, p.3)

op cit
avatar
gabrielle

Nombre de messages : 17697
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La religion noachide.

Message  Via Crucis le Mer 02 Déc 2009, 3:35 pm

ligne de conduite dictée le 13 janvier 1489 par le Grand Sanhédrin siégeant à Constantinople à Chamor, Grand rabbin d'Arles: "Faites-vous chrétiens; mais gardez la Loi de Moïse dans vos coeurs; faites de vos enfants des chanoines, des évêques qui détruiront l'Eglise. Ainsi, abaissés que vous êtes aujourd'hui, demain vous arriverez au faîte de la puissance"? Ligne de conduite dont personne ne peut douter, car son texte a été publié en 1810 par les "Etudes Juives ', du financier James de Rotschild. (Information de Bonum Certamen, n°132, p.3)

affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid
avatar
Via Crucis

Nombre de messages : 2900
Date d'inscription : 22/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La religion noachide.

Message  Sandrine le Mer 02 Déc 2009, 3:41 pm

ligne de conduite dictée le 13 janvier 1489 par le Grand Sanhédrin siégeant à Constantinople à Chamor, Grand rabbin d'Arles: "Faites-vous chrétiens; mais gardez la Loi de Moïse dans vos coeurs; faites de vos enfants des chanoines, des évêques qui détruiront l'Eglise. Ainsi, abaissés que vous êtes aujourd'hui, demain vous arriverez au faîte de la puissance"? Ligne de conduite dont personne ne peut douter, car son texte a été publié en 1810 par les "Etudes Juives ', du financier James de Rotschild. (Information de Bonum Certamen, n°132, p.3)

On est en plein dedans !
avatar
Sandrine

Nombre de messages : 4206
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La religion noachide.

Message  Diane le Mer 02 Déc 2009, 4:27 pm

ligne de conduite dictée le 13 janvier 1489 par le Grand Sanhédrin siégeant à Constantinople à Chamor, Grand rabbin d'Arles: "Faites-vous chrétiens; mais gardez la Loi de Moïse dans vos coeurs; faites de vos enfants des chanoines, des évêques qui détruiront l'Eglise. Ainsi, abaissés que vous êtes aujourd'hui, demain vous arriverez au faîte de la puissance"? Ligne de conduite dont personne ne peut douter, car son texte a été publié en 1810 par les "Etudes Juives ', du financier James de Rotschild. (Information de Bonum Certamen, n°132, p.3)

affraid affraid affraid
avatar
Diane

Nombre de messages : 5450
Date d'inscription : 28/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La religion noachide.

Message  ROBERT. le Mer 02 Déc 2009, 4:40 pm

ligne de conduite dictée le 13 janvier 1489 par le Grand Sanhédrin siégeant à Constantinople à Chamor, Grand rabbin d'Arles: "Faites-vous chrétiens; mais gardez la Loi de Moïse dans vos coeurs; faites de vos enfants des chanoines, des évêques qui détruiront l'Eglise. Ainsi, abaissés que vous êtes aujourd'hui, demain vous arriverez au faîte de la puissance"? Ligne de conduite dont personne ne peut douter, car son texte a été publié en 1810 par les "Etudes Juives ', du financier James de Rotschild. (Information de Bonum Certamen, n°132, p.3)

Le "Cal" Lustiger a suivi la ligne de conduite du Grand Sanhédrin de 1489... affraid affraid affraid Comme le dit Sandrine:
On est en plein dedans !

Cette accélération mondialiste et maçonnique exponentielle,, (j'allais dire accélération épistémologique...) Shocked a débuté dans les années '80, du temps de Lustiger au moins !
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 31532
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La religion noachide.

Message  gabrielle le Sam 12 Déc 2009, 8:38 am

Le temps du mensonge va passer; tout ce qui est faux s'écroule devant l'examen.

«Un jour viendra où un Pape inspiré du Saint-Esprit déclarera que toutes les excommunications sont levées, que tous les anathèmes sont rétractés» que tous les chrétiens sont unis à l'Eglise, que les juifs et les Musulmans sont bénis et rappelés par elle. Que tout en conservant l'unité et l'inviolabilité de son dogme, elle permet à tous les cultes de s'en rapprocher par degré en embrassant tous les hommes dans la communion de son amour et de ses prières. Alors il ne pourra plus exister de protestants. Contre quoi protesteraient-ils? Le Souverain Pontife sera alors véritablement le roi du monde religieux et il fera ce qu'il voudra de tous les domaines de la terre.

Il faut, en répandant l'esprit de charité universelle, préparer l'avènement de ce GRAND JUBILE.»
("Initiation et Science" n° 58, juillet-septembre 1963, p.43)

Ainsi, selon la doctrine maçonnique il ne doit pas y avoir de différence fondamentale entre la religion catholique et les fausses religions. Or, lors du Concile Vatican II, Mgr Karol Wojtyla dévoila son objectif en ces termes:

"Ce mouvement oecuménique se fonde sur les éléments de la véritable unité." "Ces Eglises et ces communautés séparées, bien que nous les croyions souffrir de déficiences, ne sont nullement dépourvues de significations et de mystère du salut. L'Esprit du Christ, en effet, ne refuse pas de se servir d'elles comme de moyens de salut, dont la force dérive de la plénitude de grâce et de vérité qui a été confiée à l'Eglise catholique." (Malinski: "Mon ami Karol Wojtyla", Le Centurion, 1980)

Ce grand Jubilé sera préparé par le «...dialogue interreligieux, selon les indications claires données par le Concile Vatican II dans la déclaration "Nostra Aetate" sur les relations de l'Eglise avec les religions non chrétiennes. Dans ce dialogue, les juifs et les musulmans devront avoir une place de choix» sans exclure «les représentants des autres grandes religions du monde.» (Jean-Paul II, "Tertio millennio adveniente", n°53)

Renseignement tiré de " Le "Noachisme" ou la Religion du Sinaï pour l'an 2000., amis du Christ Roi

Presque 10 ans plus tard ce mouvement a pris de l'ampleur. Nous y voilà, on nage en plein dedans. Ratzinger le "faiseur d'unité" est en plein repêchage: Frate, anglican, orthodoxe....

C'est ce qui est frappant de son antirêgne, se sont les manoeuvres de rassemblement, il va vite Ratzi... bien plus vite que Wojtyla.

La machine infernale roule a fond de train...
avatar
gabrielle

Nombre de messages : 17697
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La religion noachide.

Message  Roger Boivin le Sam 23 Fév 2013, 8:16 pm

avatar
Roger Boivin

Nombre de messages : 10507
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La religion noachide.

Message  ROBERT. le Sam 23 Fév 2013, 8:23 pm

.

Merci Roger. Wink
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 31532
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La religion noachide.

Message  ROBERT. le Sam 23 Fév 2013, 9:08 pm

Me fait penser au chat qui mord sa queue !

Vous allez me demander: qui ché çà ? Laughing

.
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 31532
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La religion noachide.

Message  ROBERT. le Dim 16 Mar 2014, 2:40 pm

.
Je reviens de lire le dossier sur  la "religion" noachide
 
http://wordpress.catholicapedia.net/wp-content/uploads/2012/08/La_religion-noachide.pdf
 
On voit les dessous concernant Karol Wojtyla et le lien avec le mondialisme, Fm et al.  Hallucinant !  Shocked   
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 31532
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La religion noachide.

Message  Roger Boivin le Jeu 01 Jan 2015, 8:35 pm


Connaissez-vous le noachisme ?

Pour correspondre au noachisme, la religion catholique doit procéder à une refonte
rejetant la Sainte Trinité et la divinité du Christ.


Notre article consacré aux modifications du rite d’ordination de 1968 (« Pontificalis Romani ») montrait, à partir de textes officiels qui devraient faire réfléchir, la probable extinction de la succession apostolique. La nature ayant horreur du vide, celle-ci doit être remplacée par une autre forme de spiritualité appelée le noachisme ou religion universelle (loi de Noé) allant de pair avec une politique universelle.

Issu directement du judaïsme talmudique, le noachisme s’applique uniquement aux Gentils (les non-Juifs). Cette religion universelle se subdivise en sept commandements : le premier prescrit l’obligation d’avoir des magistrats (pour faire respecter les lois) tandis que les autres lois interdisent : 2) le sacrilège ; 3) le polythéisme ; 4) l’inceste ; 5) l’homicide et 6) l’usage d’un membre d’un animal vivant.

Tandis que les Gentils sont encadrés par cette religion, le peuple juif régi par le mosaïsme (la loi de Moïse) est considéré comme le peuple prêtre. Ce sacerdoce israélite, constituant le cœur de l’humanité, est l’intermédiaire entre les Gentils et le Dieu unique (le monothéisme). Dans cette pensée, le catholicisme est considéré comme un polythéisme en raison du concept de la Sainte Trinité (idolâtrie ou trithéisme selon les rabbins talmudiques).

Afin de correspondre au schéma du noachisme, la religion catholique doit procéder à une refonte complète rejetant la Sainte Trinité et la divinité du Christ. Cette mutation doit aboutir au « catholicisme d’Israël » selon l’expression du livre du rabbin Elie Benamozegh (« Israël et l’humanité »), ouvrage recensant la pensée talmudique. Comme le précise logiquement l’auteur : « Quiconque abjure l’idolâtrie est un véritable Juif. Quiconque rejette le polythéisme confesse toute la loi. » Dans le prolongement de cet idéal, le judaïsme talmudique reconstruit l’unité de la famille humaine afin de la mener vers un nouveau jardin d’Eden — la perfection étant à la fin — dans l’attente de l’arrivée du Messie. Logiquement, le rabbin Benamozegh précise : « De là cette belle théorie de la Kabbale qui fait de l’union et de la concorde des esprits ici-bas le moyen de réaliser la descente et l’établissement de la divinité sur la terre. »

Cette espérance du bonheur purement terrestre reposant sur l’idée du « Progrès », que nous retrouvons sous des formes variées dans le marxisme et le libéralisme, est en contradiction complète avec le catholicisme. La religion trinitaire, considérant le passage sur terre comme une série d’épreuves et comme un tremplin, a une espérance céleste. Ces deux universalismes sont incompatibles. Cela n’a pas empêché les autorités de l’Église, depuis Vatican II, d’affirmer dans un ouvrage « Le peuple juif et ses saintes Écritures dans la Bible chrétienne », que « L’attente juive messianique n’est pas vaine » (chapitre II, A5). D’un point de vue catholique, cette affirmation est une hérésie car le Christ est le Messie, passé il y a 2000 ans. Cette contradiction flagrante n’a pas empêché ce livre, paru en 2001, d’avoir comme préfacier… le cardinal Joseph Ratzinger.

Ce noachisme s’impose de plus en plus dans les structures mentales. Ainsi, le Congrès des États-Unis a adopté dans le cadre de « l’Education Day », le 26 mars 1991, la reconnaissance des lois noachides comme socle de la société américaine. Il semblerait que les choses s’accélèrent. En effet, le 23 septembre 2012, toutes les communautés juives du monde ont appelé, par une courte prière, à l’arrivée du Messie (Mashia’h). Pour les catholiques, cela équivaut à appeler l’antéchrist. Compte tenu de la déliquescence de l’Église depuis Vatican II, cette prière est comme un appel à une mutation profonde. Il est vrai que le mondialisme est un messianisme pressé.


Pierre Hillard

http://www.bvoltaire.fr/pierrehillard/connaissez-vous-le-noachisme,14292

avatar
Roger Boivin

Nombre de messages : 10507
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum